Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Pendragonss le Mar 14 Nov 2017 - 14:42

Bonjour à tous,

j'ai un parcours un peu atypique : master 1 enseignement en poche en Juin 2016, Capes tenté la même année, acceptée aux écrits mais recalée aux oraux. Je rentre en école de commerce en Septembre 2016, retente tout de même le Capes en mars 2017, cette fois j'échoue même à la première étape. Je postule tout de même pour être idéalement assistante de langue pour la rentrée 2017/2018 en pensant ne jamais être accepté n'ayant pas le Capes, mais SURPRISE, Monaco (mon pays de naissance) m'accepte en contractuelle ! Adieu alors école de commerce (dans laquelle j'ai tout de même obtenu mon second M1 en marketing, vente et communication) et bienvenue au collège.

Or, la joie fut de courte durée. N'ayant absolument jamais enseignée (sans capes je n'ai pas pu être professeur stagiaire) je me retrouve en temps plein à 21h par semaine avec 7 classes (dont 2 regroupements de 6ème) allant de la 6ème à la 4ème. 3 niveaux différents à gérer, beaucoup d'heures en classe et du coup plus AUCUN temps libre. Je travaille tous mes dimanches, le soir je rentre chez moi à 16h30 pour reprendre le travail à 17h jusqu'à 22h ou parfois 23h. Je n'ai plus de vie personnelle, je suis stressée, angoissée, la boule au ventre à l'idée de retourner travailler. On me demande beaucoup : les réunions parents profs, les conseils de classe, préparer mes cours, faire des évaluations, évaluer les compétences, faire des PAI, rendre des comptes sur Pronote de tous les côtés .. BREF, je suis épuisée et nous ne sommes qu'au mois de Novembre, à tel point que je suis totalement démoralisée et je n'ai plus du TOUT envie de toucher au moindre cours, à la moindre copie, j'étouffe. Suite à un mal de dos (en somatisation on dirait que "j'en ai plein le dos" ...) je me suis faite arrêter 3 jours, qui sont à la fois bénéfiques (je peux enfin souffler, me reposer, essayer de m'avancer) et angoissants (plus aucune envie de remettre un pied au collège du coup, et l'idée de me mettre au travail m'angoisse d'autant plus).

Je sais que les professeurs stagiaires ont une vie difficile la première année, mais avec 7 classes et 21h de cours, j'estime que la mule est trop chargée. D'autant plus qu'on m'a refilé deux classes de 6ème particulièrement difficiles à gérer au niveau du comportement histoire de rajouter de la magie dans tout ça ..... Je ne suis pas préparée pour ça et je ne sais pas si je vais tenir le choc. J'en suis au stade où j'aimerais être renvoyée afin d'être libérée de tout cela ..

Peut être que ce forum pourra m'aider à faire face à tout ça, ou à prendre une décision radicale, mais j'ai besoin de vous chers collègues !

Pendragonss
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Caspar Goodwood le Mar 14 Nov 2017 - 14:50

Commence par passer moins de temps à préparer tes cours, garde-toi des moments de temps libres, c'est crucial.

Pourquoi dois-tu "faire des PAI" ?
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Pendragonss le Mar 14 Nov 2017 - 15:59

@Caspar Goodwood a écrit:Commence par passer moins de temps à préparer tes cours, garde-toi des moments de temps libres, c'est crucial.

Pourquoi dois-tu "faire des PAI" ?

Le problème c'est que je n'arrive pas à sortir la tête de l'eau, je prépare mes cours du jour au lendemain, maximum sur 2 jours, et j'ai l'impression que rien ne fait sens, c'est du bricolage ...

J'ai des élèves en PAI dans mes classes et je dois en plus adapter mes cours pour eux, donc ca demande du temps supplémentaire ...

Pendragonss
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Caspar Goodwood le Mar 14 Nov 2017 - 16:04

Préparer ses cours du jour au lendemain c'est normal au début, et tu fais du bricolage, c'est un peu normal aussi (il m'arrive d'en faire après plus de vingt ans de carrière). Essaie de suivre les manuels, de ne pas faire des contrôles trop longs...

Comment ça se passe en classe ?
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Pendragonss le Mar 14 Nov 2017 - 16:16

@Caspar Goodwood a écrit:Préparer ses cours du jour au lendemain c'est normal au début, et tu fais du bricolage, c'est un peu normal aussi (il m'arrive d'en faire après plus de vingt ans de carrière). Essaie de suivre les manuels, de ne pas faire des contrôles trop longs...

Comment ça se passe en classe ?

Oui on m'a dit de suivre les manuels, mais je trouve qu'ils ne sont pas très clairs (tant pour les eleves que pour moi) du coup je les utilise peu et c'est dommage c'est vrai que ça aiderait pour la forme (le fond j'ai un doute)

En classe j'ai 2 classes de 6ème très pénibles (déjà plusieurs exclusions temporaires de l'établissement, des heures de colle, impossible de les faire tenir et du coup ca pénalise ceux qui veulent travailler), 2 moins pénibles, et le reste de mes classes ça se tient plus ou moins (une 5ème très faible mais plutôt gentille, une 4ème amorphe et une 6ème volontaire). Mais comme je le dis souvent, c'est comme si j'étais jeune menuisier, qu'on me donnait tout le matériel et qu'on me disait "maintenant construis une maison" sauf que je n'ai pas les bases, je n'ai pas commencé en douceur en tant que professeur stagiaire donc je peux essayer de la construire la maison mais j'y arriverai jamais toute seule clairement. Ou c'est comme si j'étais musicienne apprentie, et que d'un coup on me met dans une salle de concert seule à mon piano devant 2000 personnes pour jouer un air de Chopin, sans avoir d'abord appris mon solfège, fais mes gammes etc Ba la c'est pareil, je passe des cours particuliers de temps en temps à 7 classes 21h/semaine, sans juste milieu

Pendragonss
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Caspar Goodwood le Mar 14 Nov 2017 - 16:19

C'est le problème des contractuels, jetés dans le grand bain sans préparation, mais je te rassure quand même, faire cours est plus facile que jouer du Chopin sans avoir appris le solfège ( ce qui est d'ailleurs impossible Very Happy ).

Courage, tu vas y arriver. Si des élèves ont été exclus de l'établissement, le problème ne vient pas de toi.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Guermantes729 le Mar 14 Nov 2017 - 16:30

Bonjour

Tu es en poste à Monaco? et les élèves sont pénibles? dis donc ça a bien changé!! j'ai été au collège et au lycée à Monaco, et on était 20 par classe et ça filait droit, il ne risquait pas qu'on bouge une demi oreille...

As-tu parlé au CPE? au CDE?
avatar
Guermantes729
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Pendragonss le Mar 14 Nov 2017 - 16:35

@Guermantes729 a écrit:Bonjour

Tu es en poste à Monaco? et les élèves sont pénibles? dis donc ça a bien changé!! j'ai été au collège et au lycée à Monaco, et on était 20 par classe et ça filait droit, il ne risquait pas qu'on bouge une demi oreille...

As-tu parlé au CPE? au CDE?

Ce n'est pas le souvenir que j'avais de mes années d'école à Monaco non plus clairement, mais il faut croire que même ici la jeunesse s'est émancipée et se permet de faire tout un tas de choses qu'on ne se permettait pas à l'époque ! Ca m'a beaucoup étonnée en arrivant dans l'établissement d'ailleurs, et les CPE/CDE sont tous unanimes, effectivement le cru de 6ème de cette année est problématique pour beaucoup de monde .. !

Pendragonss
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Guermantes729 le Mar 14 Nov 2017 - 16:58

De mon temps, il y avait très peu de monégasques dans les classes, les français (dont moi) y étaient tolérés et renvoyés au 1er pet de travers

et sinon en as-tu parlé au CPE? et au CDE?
avatar
Guermantes729
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Pendragonss le Mar 14 Nov 2017 - 17:08

@Guermantes729 a écrit:De mon temps, il y avait très peu de monégasques dans les classes, les français (dont moi) y étaient tolérés et renvoyés au 1er pet de travers

et sinon en as-tu parlé au CPE? et au CDE?

Vis à vis de mes cours ou de la discipline ? Concernant la discipline oui, la CPE des 6ème est également au bout du rouleau. Quant à mes cours, elle a bien vu que j'étais souvent en difficulté malheureusement, elle a même du rester une partie d'un cours avec moi pour m'aider à maintenant un semblant de calme ..

Pendragonss
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Guermantes729 le Mar 14 Nov 2017 - 17:12

je me suis mal exprimée, avez-vous, ensemble, réussi à établir une sorte de "liste d'actions", notamment au sujet des élèves les plus pénibles?

Quand on a des classes globalement très pénibles, il est très difficile de faire sa tambouille seule, dans son coin, il faut agir avec les autres collègues de la classe et du CPE. et le cas échéant du CDE

Tu trouveras sur neo des fils sur la gestion de classe, avec plein de bons conseils
ici par exemple

http://www.neoprofs.org/t112358-gestion-de-classe-partage-de-quelques-reflexions-et-astuces?highlight=gestion+de+classe

Quand j'ai eu des classes comme ça, j'établissais des plans dignes de plans de guère, des "s'il fait ça, je ferais çi, s'il répond ça, je ferais ça," etc....il faut essayer d'avoir toujours un coup d'avance sur les pénibles



avatar
Guermantes729
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Fesseur Pro le Mar 14 Nov 2017 - 19:47

@Guermantes729 a écrit:Quand j'ai eu des classes comme ça, j'établissais des plans dignes de plans de guère,
Qui ne fonctionnaient guerre ou bien ? Razz

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Guermantes729 le Mar 14 Nov 2017 - 19:49

Rohhhh zut ! Le lapsus de mon tel est, j'imagine, révélateur
avatar
Guermantes729
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Madame BERRY le Mar 14 Nov 2017 - 23:24

Salut,
D'abord courage, c'est toujours dur le début, de prendre ses habitudes, d'être confronté à la réalité de la gestion de groupe... heureusement ça ne dure pas.
Les manuels ne sont pas la solution miracle, mais tu devrais peut être dialoguer avec tes autres collègues d'anglais. Si il y a un coordinateur de l'équipe des langues vivantes, demande lui conseil au niveau de sa progression pédagogique, de son positionnement en cours... Il faut garder la communication avec l'équipe péda, c'est important. Et surtout, ne te noie pas dans un verre d'eau, si tu satures, fermes les cahier, sors, change d'air. C'est ton bien-être avant tout.

Madame BERRY
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Isidoria le Mer 15 Nov 2017 - 0:06

Tu peux aussi demander de l'aide à un/une collègue pour te guider. Et en voyant avec ton CDE il doit pouvoir demander la mise en place d'une sorte de tutorat.
avatar
Isidoria
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par dita le Mer 15 Nov 2017 - 18:25

@Isidoria a écrit:Tu peux aussi demander de l'aide à un/une collègue pour te guider. Et en voyant avec ton CDE il doit pouvoir demander la mise en place d'une sorte de tutorat.
 Ce n'est à mon avis pas une bonne idée. Le tutorat est une mesure disciplinaire. Il serait maso de demander cela.


Dernière édition par dita le Mer 15 Nov 2017 - 18:27, édité 1 fois
avatar
dita
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Finrod le Mer 15 Nov 2017 - 18:26

@dita a écrit:
@Isidoria a écrit:Tu peux aussi demander de l'aide à un/une collègue pour te guider. Et en voyant avec ton CDE il doit pouvoir demander la mise en place d'une sorte de tutorat.
 Ce n'est à mon avis pas une bonne idée. Le tutorat, c'est, quand on est titulaire, une mesure disciplinaire. Il serait maso de demander cela.

Ce n'est pas une mesure disciplinaire.
avatar
Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Caspar Goodwood le Mer 15 Nov 2017 - 18:27

@dita a écrit:
@Isidoria a écrit:Tu peux aussi demander de l'aide à un/une collègue pour te guider. Et en voyant avec ton CDE il doit pouvoir demander la mise en place d'une sorte de tutorat.
 Ce n'est à mon avis pas une bonne idée. Le tutorat, c'est, quand on est titulaire, une mesure disciplinaire. Il serait maso de demander cela.

Pas toujours si ? C'est parfois un accompagnement volontaire (dispositif de type GAAP...) il me semble.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par Eleven le Mer 15 Nov 2017 - 18:51

dita à raison, le tutorat pour les contractuels est mis en place si la "visite conseil" se passe mal.

Pour répondre au sujet initial, courage à toi Pendragonss, ce n'est pas facile, surtout la première année, on ne maîtrise pas tout. Il faut tenir, et plus le temps va passer plus tu sauras t'organiser. Certes, tu as été jetée dans le "grand bain" sans formation mais je peux te dire que même moi, avec mon Master 2 obtenu à l'ESPE, je n'ai pas eu les clefs pour apprendre à gérer une classe, tout cela vient avec l'expérience.

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
avatar
Eleven
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première année d'enseignement : envie de tout arrêter

Message par cece18 Hier à 22:01

Bonjour,

Courage à toi. Si tu ne te sens vraiment pas bien, si tu penses être en détresse alors essaye de te faire arrêter par ton médecin... Si tu penses pouvoir tenir le coup alors il faut persévérer.
Je suis aussi dans ma première année, je n'ai pas le même nombre d'heure que toi mais je comprends ta détresse. Je suis arrivée au bout de ma force et je suis allé voir mon médecin sous les ordres de mes tuteurs.
Je ne sais pas si c'est rassurant mais tu n'es pas seule dans cet état et si tu es surmenée alors prends le temps de te reposer et de surtout penser à ta santé.

avatar
cece18
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum