Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par pseudo-intello le Dim 19 Nov 2017 - 23:02
En fait, je trouve ça un peu crétin.
D'un côté, on dit aux "blancs" (le concept est flou, mais passons) : "de toutes manières, tu ne peux pas comprendre, tu ne sais pas ce que c'est de subir le racisme au quotidien".
Mais de l'autre, on interdit à ces mêmes personnes d'assister au stage, et d'entendre des témoignages qui leur permettrait de comprendre davantage, si besoin était.

Le 1er qui m'explique cette logique du "on aimerait bien pouvoir mieux vivre tous ensemble, mais on va en parler tout seuls entre nous" m'explique ?
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Elyas le Dim 19 Nov 2017 - 23:04
@Dalva a écrit:
@Elyas a écrit:@Dimka : un stage syndical pour des professionnels utilisant un OM les sortant de leurs classes tout en maintenant leur traitement est-il le lieu pour ce type de travail ? Surtout avec des gens qui se disent formateurs ESPE ?
La formation syndicale est un droit et n'est pas une formation professionnelle.

Tu ne réponds pas à la question et je n'ai pas contesté que c'était un droit.
Pour information, j'ai subi les discriminations et le racisme pour ce que je suis dans mon enfance et durant mes études et tes propos tout comme cette procédure de stage me choquent.
avatar
Dalva
Doyen

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Dim 19 Nov 2017 - 23:05
@henriette a écrit:L'origine de mon indignation, Dalva, c'est qu'on puisse tranquillement se proposer d'y "classer" les gens en "racisés", "non racisés", "enseignants blancs", annoncer et assumer une "non mixité raciale". Je trouve cela sidérant.
J'espère juste que c'est en fait un truc façon La Vague, pour voir jusqu'où les gens sont prêts à aller avant de se rebeller.

Encore une fois, transposons "racisées" en "violées" par exemple.

Moi, je ne me sens pas racisée. Je n'ai aucune idée réelle de ce que vit quotidiennement une personne de couleur noire, ou un Maghrébin, ou un Chinois. Je ne peux que l'imaginer, ou tenter de le faire. Je ne vois que très rarement un léger recul, une légère crispation quand je prononce le prénom de mon mari.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Rendash le Dim 19 Nov 2017 - 23:06
@Dalva a écrit:Heureusement que Dimka et PY s'expriment mieux que moi.
Quoi qu'il en soit, pour l'instant, personne pour m'expliquer vraiment l'origine exacte de l'indignation ?
@JPhMM a écrit:
@Dalva a écrit:Soit j'ai mal compris, soit ce que j'ai lu ici signifie en clair : il n'y a pas une catégorie de personnes qui subit davantage le racisme qu'une autre, voire le racisme n'existe pas puisqu'il n'y a pas de races.
Je crois que personne n'a dit cela.
Plutôt : on ne peut pas combattre le racisme en séparant les races (qui, de surcroit, sont des constructions racistes). Mettre des murs entre les gens n'a jamais rien résolu. Surtout quand on prétend vouloir faire tomber ces murs.
Bien sûr que personne n'a dit cela...

Il n'est pas question de séparer les races, puisqu'elles n'existent pas. Il est question de séparer les victimes des autres, autres qui ne savent pas ce que c'est qu'être victime de cette discrimination précise et qui au surplus (vu les réactions ici) sont persuadés de n'y être pour rien.

J'ai la faiblesse de supposer qu'il est prévu, après la séparation des groupes, une sorte de ré-union.

Tout cela sans compter que ces formations sont proposées à des personnes volontaires, qui savent où elles vont et s'inscrivent donc dans le but de réfléchir au sujet.

Dont on suppose qu'ils ne savent pas. En bâtissant cette supposition, non sur le témoignage des concernés (ce qui, là, aurait éventuellement un sens, et rendrait le parallèle avec les AA, par exemple, plus légitime) mais sur la couleur qu'on attribue à leur peau.


@Dalva a écrit:Ça te fait peut-être gerber, mais il y a bien des gens que, contrairement à toi, on fait chier quotidiennement avec leur couleur de peau, et qui sont peut-être demandeurs de ce genre de réflexion, mais tu t'en fous, parce que tu n'as pas envie qu'on te parle à toi de ta couleur de peau. Mais à certains, tous les jours, on ne leur demande pas leur avis.
Je ne comprends pas ce qui te met si en colère.

Tu m'as vu, tu sais à quoi ressemble ma tronche. A ton avis, pour toi, je suis blanc ? Te connaissant un petit peu maintenant, je gagerais que oui.
Ben, ceux qui m'ont fracassé la gueule quasi chaque semaine pendant un an quand j'étais môme n'étaient pas du même avis. Ceux qui me contrôlent dès que je ne me rase pas pendant quatre ou cinq jours, en vérifiant d'un air suspicieux si c'est bien la mienne, de carte d'identité, ne semblent pas de cet avis (et je ne te raconte pas quand je roulais mes clopes.) Celui qui m'a fait un fuck à la fenêtre de sa bagnole jeudi dernier en me gueulant "va niquer ta mère, sale Turc", n'avait pas l'air non plus de cet avis.
A l'inverse, évidemment, ceux qui m'ont menacé de me trancher la gorge et d'expédier ma copine de l'époque au bled, parce que je n'étais pas assez basané à leur goût pour sortir avec leur sœur/cousine, voyaient les choses un peu différemment. Idem pour les p'tits identitaires qui m'ont coincé il y a sept ans, à six ou sept, et qui m'ont défoncé la gueule parce que je m'étais interposé dans ce qui était à l'évidence une ratonnade, et que j'étais donc "traître à ma race".
Je continue ? Ou tu comprends un peu mieux la colère qui me saisit dès que la couleur de peau devient un prisme pour foutre les gens dans des p'tites cases ?

Causer du racisme, oui, mille fois oui. Démonter les préjugés, dix mille fois oui, quels qu'ils soient. Mais, lutain de merle, on est tous concernés. Victimes ou pas, ou, dans mon cas, victimes occasionnelles ou permanentes.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Dalva
Doyen

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Dim 19 Nov 2017 - 23:07
@Elyas a écrit:
@Dalva a écrit:
@Elyas a écrit:@Dimka : un stage syndical pour des professionnels utilisant un OM les sortant de leurs classes tout en maintenant leur traitement est-il le lieu pour ce type de travail ? Surtout avec des gens qui se disent formateurs ESPE ?
La formation syndicale est un droit et n'est pas une formation professionnelle.

Tu ne réponds pas à la question et je n'ai pas contesté que c'était un droit.
Pour information, j'ai subi les discriminations et le racisme pour ce que je suis dans mon enfance et durant mes études et tes propos tout comme cette procédure de stage me choquent.
Mais si, ma réponse répond à ta question.
Peux-tu expliquer pourquoi ?
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dimka le Dim 19 Nov 2017 - 23:10
@Elyas a écrit:@Dimka : un stage syndical pour des professionnels utilisant un OM les sortant de leurs classes tout en maintenant leur traitement est-il le lieu pour ce type de travail ? Surtout avec des gens qui se disent formateurs ESPE ?
Oui, c'est ce que je me demandais. Je réagissais surtout au discours général sur la non-mixité.

Après dans le fond, pourquoi pas : qui suis-je pour dire qu'il n'y a pas de soucis, concernant les enseignants perçus comme non-blancs ? Existe-t-il un espace où des gens pourraient parler librement de leur vécu sur ce sujet ? En quoi serait-ce une mauvaise chose ? Je veux dire : des gens expriment un besoin qui ne me concerne pas, je peux juste dire "OK" au lieu de hurler que c'est scandaleux que je ne sois pas concerné.

_________________
Spoiler:
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Elyas le Dim 19 Nov 2017 - 23:12
@Dalva a écrit:
@Elyas a écrit:
@Dalva a écrit:
@Elyas a écrit:@Dimka : un stage syndical pour des professionnels utilisant un OM les sortant de leurs classes tout en maintenant leur traitement est-il le lieu pour ce type de travail ? Surtout avec des gens qui se disent formateurs ESPE ?
La formation syndicale est un droit et n'est pas une formation professionnelle.

Tu ne réponds pas à la question et je n'ai pas contesté que c'était un droit.
Pour information, j'ai subi les discriminations et le racisme pour ce que je suis dans mon enfance et durant mes études et tes propos tout comme cette procédure de stage me choquent.
Mais si, ma réponse répond à ta question.
Peux-tu expliquer pourquoi ?

Non, je ne peux pas parce qu'en lisant tes autres messages, je suis sidéré et je ne sais pas comment tu peux penser ainsi, surtout avec ton histoire de transposition avec les violées. Je suis sidéré.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Rendash le Dim 19 Nov 2017 - 23:14
@Dimka a écrit:
@Elyas a écrit:@Dimka : un stage syndical pour des professionnels utilisant un OM les sortant de leurs classes tout en maintenant leur traitement est-il le lieu pour ce type de travail ? Surtout avec des gens qui se disent formateurs ESPE ?
Oui, c'est ce que je me demandais. Je réagissais surtout au discours général sur la non-mixité.

Après dans le fond, pourquoi pas : qui suis-je pour dire qu'il n'y a pas de soucis, concernant les enseignants perçus comme non-blancs ? Existe-t-il un espace où des gens pourraient parler librement de leur vécu sur ce sujet ? En quoi serait-ce une mauvaise chose ? Je veux dire : des gens expriment un besoin qui ne me concerne pas, je peux juste dire "OK" au lieu de hurler que c'est scandaleux que je ne sois pas concerné.

Et donc, disais-je plus haut, sur la base de quoi détermine-t-on qui est concerné ou pas ?

@Elyas a écrit:
@Dalva a écrit:
Mais si, ma réponse répond à ta question.
Peux-tu expliquer pourquoi ?

Non, je ne peux pas parce qu'en lisant tes autres messages, je suis sidéré et je ne sais pas comment tu peux penser ainsi, surtout avec ton histoire de transposition avec les violées. Je suis sidéré.


Bon, malgré tout tu l'as déjà fait à plusieurs reprises sur le forum, donc je vois de quoi il s'agit. Ben, même motif, même punition : t'es considéré comme pas concerné, donc ouste, pas de stage pour toi/pas de légitimité à t'exprimer sur le sujet. Voili, voilou.



Monde de merde. cafe

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Dalva
Doyen

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Dim 19 Nov 2017 - 23:16
Bref, Rendash, tu es racisé alors que tu n'as rien demandé. Pas moi. Pourquoi supposes-tu que les personnes participant à ce stage ne vont pas choisir elles-mêmes leur groupe ? Du coup tu es en colère, tu te mets en colère contre moi parce que je ne comprends pas, et tu pourrais en parler avec des personnes qui comprennent au lieu que je risque de m'en prendre plein la tronche alors que je ne t'ai rien fait.
Je ne suis pas un bon exemple de personne à qui demander la couleur de peau d'une personne parce que je m'en fous trop. Oui, pour moi tu es blanc, Redha aussi, mais surtout vous êtes des hommes et je ne vous vois que sous ce prisme.
avatar
Dalva
Doyen

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Dim 19 Nov 2017 - 23:17
@Elyas a écrit:
@Dalva a écrit:
@Elyas a écrit:
@Dalva a écrit:
La formation syndicale est un droit et n'est pas une formation professionnelle.

Tu ne réponds pas à la question et je n'ai pas contesté que c'était un droit.
Pour information, j'ai subi les discriminations et le racisme pour ce que je suis dans mon enfance et durant mes études et tes propos tout comme cette procédure de stage me choquent.
Mais si, ma réponse répond à ta question.
Peux-tu expliquer pourquoi ?

Non, je ne peux pas parce qu'en lisant tes autres messages, je suis sidéré et je ne sais pas comment tu peux penser ainsi, surtout avec ton histoire de transposition avec les violées. Je suis sidéré.
Je ne comprends pas dans quel sens.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par DesolationRow le Dim 19 Nov 2017 - 23:20
La question, me semble-t-il, c'est : est-ce que vont être admis à ce groupe de parole toutes les personnes qui diront s'être déjà senties discriminées, ou est-ce qu'il y aura une sélection à l'entrée sur les critères que l'appellation "en non mixité raciale" laisse craindre ?
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par JPhMM le Dim 19 Nov 2017 - 23:20
Merci Rendash.

Tu as plus d'énergie que moi.
J'ai écrit un message que j'ai effacé et réécrit trois fois.

J'en étais à :

Code:
L'injonction de trouver une place dans le système à cases a pu être violent quand précisément on ne s'en trouvait pas, du fait qu'aucune case n'est prévue pour toi, du fait de racines brisées qui nous laissent orphelins d'une partie d'histoire d'où nous venons, une béance dans un arbre. Cela m'a passé, l'âge aidant. Mais j'ai parfois l'impression que rien n'avance.

On dira que je suis blanc, ça arrangera tout le monde (ou presque), et ce monde étant celui de l'apparence, il faut bien critériser selon les apparences, semble-t-il. Je serai blanc puisqu'il le faut. Je ne le suis pas, mais je mentirai. Comme ça on me foutra la paix, je n'exprimerai plus mon désarroi.
Ce qui ne me satisfaisait toujours pas.
Peu importe, vraiment.

Et merci pour l'expression de cette colère.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Rikki le Dim 19 Nov 2017 - 23:21
Merci, Rendash, pour ta saine colère.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Dalva
Doyen

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Dim 19 Nov 2017 - 23:22
@Rendash a écrit:
@Dimka a écrit:
@Elyas a écrit:@Dimka : un stage syndical pour des professionnels utilisant un OM les sortant de leurs classes tout en maintenant leur traitement est-il le lieu pour ce type de travail ? Surtout avec des gens qui se disent formateurs ESPE ?
Oui, c'est ce que je me demandais. Je réagissais surtout au discours général sur la non-mixité.

Après dans le fond, pourquoi pas : qui suis-je pour dire qu'il n'y a pas de soucis, concernant les enseignants perçus comme non-blancs ? Existe-t-il un espace où des gens pourraient parler librement de leur vécu sur ce sujet ? En quoi serait-ce une mauvaise chose ? Je veux dire : des gens expriment un besoin qui ne me concerne pas, je peux juste dire "OK" au lieu de hurler que c'est scandaleux que je ne sois pas concerné.

Et donc, disais-je plus haut, sur la base de quoi détermine-t-on qui est concerné ou pas ?

@Elyas a écrit:
@Dalva a écrit:
Mais si, ma réponse répond à ta question.
Peux-tu expliquer pourquoi ?

Non, je ne peux pas parce qu'en lisant tes autres messages, je suis sidéré et je ne sais pas comment tu peux penser ainsi, surtout avec ton histoire de transposition avec les violées. Je suis sidéré.


Bon, malgré tout tu l'as déjà fait à plusieurs reprises sur le forum, donc je vois de quoi il s'agit. Ben, même motif, même punition : t'es considéré comme pas concerné, donc ouste, pas de stage pour toi/pas de légitimité à t'exprimer sur le sujet. Voili, voilou.



Monde de merde. cafe
Je suppose que bien que tu cites Elyas, c'est à moi que tu t'adresses.
Or justement, je dis le contraire de ce que tu dis : chacun sait en lui-même s'il est concerné, on peut se faire confiance pour ça. Or il y a des personnes qui ne se sentent pas concernées. Est-il pertinent (dans le cadre de ce sujet, donc de ce stage) de les mettre dans le même groupe ? A quoi est-ce que ça peut donner lieu ?
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Chocolat le Dim 19 Nov 2017 - 23:23
@Dalva a écrit:
@henriette a écrit:L'origine de mon indignation, Dalva, c'est qu'on puisse tranquillement se proposer d'y "classer" les gens en "racisés", "non racisés", "enseignants blancs", annoncer et assumer une "non mixité raciale". Je trouve cela sidérant.
J'espère juste que c'est en fait un truc façon La Vague, pour voir jusqu'où les gens sont prêts à aller avant de se rebeller.

Encore une fois, transposons "racisées" en "violées" par exemple.

Moi, je ne me sens pas racisée. Je n'ai aucune idée réelle de ce que vit quotidiennement une personne de couleur noire, ou un Maghrébin, ou un Chinois. Je ne peux que l'imaginer, ou tenter de le faire. Je ne vois que très rarement un léger recul, une légère crispation quand je prononce le prénom de mon mari.

Justemenent, transposons : les personnes victimes de viol souhaitent se réunir pour parler de ce crime. Elles peuvent être noires, blanches, hommes, femmes, homos, hétéros, trans, athées, agnostiques, croyantes, chrétiennes, musulmanes, juives, françaises, américaines, chinoises, riches, pauvres, de droite, de gauche, de centre, apolitiques, syndiquées, non syndiquées, etc.

Si on souhaite réunir uniquement les personnes noires, ou blanches, etc. victimes de viol, c'est un problème, car nous acceptons la création de catégories qui n'ont pas lieu d'être au sein d'une société qui se veut humaniste ET émancipée.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Dalva
Doyen

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Dim 19 Nov 2017 - 23:24
Ah, ça y est, j'ai compris. Vous supposez comme base qu'on va classer les gens en fonction de leur apparence. Ça ne m'était même pas venu à l'idée donc, effectivement, aucune chance de vous comprendre.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Rendash le Dim 19 Nov 2017 - 23:26
@Dalva a écrit:Bref, Rendash, tu es racisé alors que tu n'as rien demandé. Pas moi. Pourquoi supposes-tu que les personnes participant à ce stage ne vont pas choisir elles-mêmes leur groupe ? Du coup tu es en colère, tu te mets en colère contre moi parce que je ne comprends pas, et tu pourrais en parler avec des personnes qui comprennent au lieu que je risque de m'en prendre plein la tronche alors que je ne t'ai rien fait.
Je ne suis pas un bon exemple de personne à qui demander la couleur de peau d'une personne parce que je m'en fous trop. Oui, pour moi tu es blanc, Redha aussi, mais surtout vous êtes des hommes et je ne vous vois que sous ce prisme.

La formulation "non mixité raciale", outre qu'elle est complètement débile, indique quand même assez clairement que les gens n'auront pas vraiment le choix. Et c'est un copié-collé de ce foutu "camp décolonial" dont j'ai déjà parlé à plusieurs reprises. C'est bien là le nœud du problème : non seulement on fait de la couleur de peau une grille de lecture, mais en plus on y range les gens.
Ce qui me met en colère, ce n'est pas cette histoire de stage, ce sont tes propos :

@Dalva a écrit:Ben non, ça ne marche pas.
C'est un peu facile de nier l'existence d'un fait quand on ne le vit pas.

@Dalva a écrit:Ça te fait peut-être gerber, mais il y a bien des gens que, contrairement à toi, on fait chier quotidiennement avec leur couleur de peau, et qui sont peut-être demandeurs de ce genre de réflexion, mais tu t'en fous, parce que tu n'as pas envie qu'on te parle à toi de ta couleur de peau. Mais à certains, tous les jours, on ne leur demande pas leur avis.

J'ai expliqué, depuis, pourquoi. De manière plus générale, beaucoup de gens (pas seulement toi ou Tristana, même si elle est spécialiste) ont tendance à foutre les gens dans des p'tites cases sans avoir la plus petite foutue idée de ce qu'ils sont/ont vécu. Parfois, ça tombe mal, donc ça provoque des réactions virulentes. D'où la question initiale : c'est quoi, un blanc ? on le reconnaît à quoi ? C'est une question foireuse, parce qu'il y a autant de réponses que de personnes à qui la poser.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par DesolationRow le Dim 19 Nov 2017 - 23:26
@Dalva a écrit:Ah, ça y est, j'ai compris. Vous supposez comme base qu'on va classer les gens en fonction de leur apparence. Ça ne m'était même pas venu à l'idée donc, effectivement, aucune chance de vous comprendre.

Ben ça précise : "en non mixité raciale", quand même Razz
Soit c'est très très très maladroit, soit Rendash a bien raison de se mettre en colère.
avatar
Dalva
Doyen

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Dim 19 Nov 2017 - 23:27
@Chocolat a écrit:
@Dalva a écrit:
@henriette a écrit:L'origine de mon indignation, Dalva, c'est qu'on puisse tranquillement se proposer d'y "classer" les gens en "racisés", "non racisés", "enseignants blancs", annoncer et assumer une "non mixité raciale". Je trouve cela sidérant.
J'espère juste que c'est en fait un truc façon La Vague, pour voir jusqu'où les gens sont prêts à aller avant de se rebeller.

Encore une fois, transposons "racisées" en "violées" par exemple.

Moi, je ne me sens pas racisée. Je n'ai aucune idée réelle de ce que vit quotidiennement une personne de couleur noire, ou un Maghrébin, ou un Chinois. Je ne peux que l'imaginer, ou tenter de le faire. Je ne vois que très rarement un léger recul, une légère crispation quand je prononce le prénom de mon mari.

Justemenent, transposons : les personnes victimes de viol souhaitent se réunir pour parler de ce crime. Elles peuvent être noires, blanches, hommes, femmes, homos, hétéros, trans, athées, agnostiques, croyantes, chrétiennes, musulmanes, juives, françaises, américaines, chinoises, riches, pauvres, de droite, de gauche, de centre, apolitiques, syndiquées, non syndiquées, etc.

Si on souhaite réunir uniquement les personnes noires, ou blanches, etc. victimes de viol, c'est un problème, car nous acceptons la création de catégories qui n'ont pas lieu d'être au sein d'une société qui se veut humaniste ET émancipée.
Non mais il y a quand même une définition de "racisé", et ce n'est pas "coloré".
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Rendash le Dim 19 Nov 2017 - 23:27
@Dalva a écrit:
@Rendash a écrit:
@Dimka a écrit:
@Elyas a écrit:@Dimka : un stage syndical pour des professionnels utilisant un OM les sortant de leurs classes tout en maintenant leur traitement est-il le lieu pour ce type de travail ? Surtout avec des gens qui se disent formateurs ESPE ?
Oui, c'est ce que je me demandais. Je réagissais surtout au discours général sur la non-mixité.

Après dans le fond, pourquoi pas : qui suis-je pour dire qu'il n'y a pas de soucis, concernant les enseignants perçus comme non-blancs ? Existe-t-il un espace où des gens pourraient parler librement de leur vécu sur ce sujet ? En quoi serait-ce une mauvaise chose ? Je veux dire : des gens expriment un besoin qui ne me concerne pas, je peux juste dire "OK" au lieu de hurler que c'est scandaleux que je ne sois pas concerné.

Et donc, disais-je plus haut, sur la base de quoi détermine-t-on qui est concerné ou pas ?

@Elyas a écrit:
@Dalva a écrit:
Mais si, ma réponse répond à ta question.
Peux-tu expliquer pourquoi ?

Non, je ne peux pas parce qu'en lisant tes autres messages, je suis sidéré et je ne sais pas comment tu peux penser ainsi, surtout avec ton histoire de transposition avec les violées. Je suis sidéré.


Bon, malgré tout tu l'as déjà fait à plusieurs reprises sur le forum, donc je vois de quoi il s'agit. Ben, même motif, même punition : t'es considéré comme pas concerné, donc ouste, pas de stage pour toi/pas de légitimité à t'exprimer sur le sujet. Voili, voilou.



Monde de merde. cafe
Je suppose que bien que tu cites Elyas, c'est à moi que tu t'adresses.
Or justement, je dis le contraire de ce que tu dis : chacun sait en lui-même s'il est concerné, on peut se faire confiance pour ça. Or il y a des personnes qui ne se sentent pas concernées. Est-il pertinent (dans le cadre de ce sujet, donc de ce stage) de les mettre dans le même groupe ? A quoi est-ce que ça peut donner lieu ?

Non, non, je citais Elyas et lui répondais. Je sais quels étaient les motifs de la discrimination qu'il a vécue, il y a fait allusion plusieurs fois sur ce forum, jusqu'à encore tout récemment.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Audrey
Oracle

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Audrey le Dim 19 Nov 2017 - 23:28
Au risque de passer pour une débile simpliste après tant d'interventions pleines de mots, de concepts, de connecteurs logiques, de comparaisons, d'hypothèses, et de tout plein de trucs bien denses à lire, je me contente de dire ceci: a priori, ceux qui suivront ce stage ne sont pas racistes. Les "racisés" (dieu que ce mot est moche...) n'ont donc rien à craindre durant ce stage, ni propos déplacés ni "oppression" de ceux qui ne sont pas "racisés". Dès lors, pourquoi séparer les différents participants au stage? La lutte contre les discriminations, quelle qu'elles soient, est l'affaire de tous, pas seulement des victimes. Si on n'avait compté que sur les opprimés ou victimes de discriminations pour faire bouger les choses depuis des siècles, rien n'aurait changé. Pour le coup, les "racisés" qui ne veulent pas discuter avec les non-racisés ne deviennent-ils pas eux-mêmes racistes? Ouhla, c'est pire que les boucles d'oreille de la vache qui rit... heu

Donc, sans monter sur les grands chevaux du "quelle horreur! c'est un stage raciste!", je trouve surtout et tout simplement que c'est une organisation de stage totalement et profondément débile.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Dalva
Doyen

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Dalva le Dim 19 Nov 2017 - 23:34
@DesolationRow a écrit:
@Dalva a écrit:Ah, ça y est, j'ai compris. Vous supposez comme base qu'on va classer les gens en fonction de leur apparence. Ça ne m'était même pas venu à l'idée donc, effectivement, aucune chance de vous comprendre.

Ben ça précise : "en non mixité raciale", quand même Razz
Soit c'est très très très maladroit, soit Rendash a bien raison de se mettre en colère.
Certes.
En non mixité racialisée, ça aurait un sens ?

Enfin bon, Dimka a expliqué à quoi ça pouvait servir, et personne n'est obligé d'y aller. Ce n'est pas une formation imposée, on peut imaginer qu'elle répond à une demande (mais là je m'avance) et je comprends qu'on doive être prudent avec la formulation et les intervenants. En revanche, je ne comprends pas la négation du besoin qui existe peut-être.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Chocolat le Dim 19 Nov 2017 - 23:36
@Dalva a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Dalva a écrit:
@henriette a écrit:L'origine de mon indignation, Dalva, c'est qu'on puisse tranquillement se proposer d'y "classer" les gens en "racisés", "non racisés", "enseignants blancs", annoncer et assumer une "non mixité raciale". Je trouve cela sidérant.
J'espère juste que c'est en fait un truc façon La Vague, pour voir jusqu'où les gens sont prêts à aller avant de se rebeller.

Encore une fois, transposons "racisées" en "violées" par exemple.

Moi, je ne me sens pas racisée. Je n'ai aucune idée réelle de ce que vit quotidiennement une personne de couleur noire, ou un Maghrébin, ou un Chinois. Je ne peux que l'imaginer, ou tenter de le faire. Je ne vois que très rarement un léger recul, une légère crispation quand je prononce le prénom de mon mari.

Justemenent, transposons : les personnes victimes de viol souhaitent se réunir pour parler de ce crime. Elles peuvent être noires, blanches, hommes, femmes, homos, hétéros, trans, athées, agnostiques, croyantes, chrétiennes, musulmanes, juives, françaises, américaines, chinoises, riches, pauvres, de droite, de gauche, de centre, apolitiques, syndiquées, non syndiquées, etc.

Si on souhaite réunir uniquement les personnes noires, ou blanches, etc. victimes de viol, c'est un problème, car nous acceptons la création de catégories qui n'ont pas lieu d'être au sein d'une société qui se veut humaniste ET émancipée.
Non mais il y a quand même une définition de "racisé", et ce n'est pas "coloré".

Non mais sérieusement, c'est quoi ce mot, "racisé" ?!
Et quel est l'objectif concret d'un tel stage organisé par un syndicat censé représenter TOUS les enseignants ?
Quelle en est la légitimité ?
Du point de vue légal, c'est très limite...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Rendash le Dim 19 Nov 2017 - 23:37
"Groupe de parole pour personnes victimes de discriminations raciales" aurait eu un sens. Mais ça implique de se fonder sur le témoignage et le vécu des gens. C'est plus compliqué et moins in que de trier en fonction de la couleur de peau qu'on attribue à telle ou telle personne, en pissant au passage ceux qui ne se reconnaisse pas dans telle ou telle case.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par DesolationRow le Dim 19 Nov 2017 - 23:37
Je ne sais pas si ça aurait un sens ; je pense en revanche que la formulation utilisée laisse aisément imaginer qu'il y aura une séparation "noirs" / "arabes" / "blancs" etc. à l'entrée de cette formation. C'est peut-être une maladresse, mais je comprends que cela choque.
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par LouisBarthas le Dim 19 Nov 2017 - 23:37
@JPhMM a écrit::Je crois que je ne comprends rien.
Un atelier en non-mixité raciale pour déconstruire les préjugés de race ? Non, vraiment, il y a un truc qui m'échappe.
"Observez bien le comportement de ces gens :
Trouvez-le surprenant, même s'il n'est pas singulier
Inexplicable, même s'il est ordinaire
Incompréhensible, même s'il est la règle.
Même le plus petit acte, simple en apparence
Observez-le avec méfiance ! Surtout de ce qui est l'usage
Examinez la nécessité !
Nous vous en prions instamment :
Ne trouvez pas naturel ce qui se produit sans cesse !
Qu'en une telle époque de confusion sanglante
De désordre institué, d'arbitraire planifié
D'humanité déshumanisée,
Rien ne soit dit naturel, afin que rien
Ne passe pour immuable."


"Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde."
(Bertolt Brecht)

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Contenu sponsorisé

Re: Polémique sur un stage syndical non mixte

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum