Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fatras
Niveau 6

Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Fatras le Ven 24 Nov 2017 - 3:34
Liliane Charolles-Sprenger a écrit:Les recherches menées par l’auteure sur la lecture depuis de longues années confirment le fait qu’il faut mettre l’accent sur les correspondances graphies-sons dans les premiers apprentissages. Nous rouvrons ce débat qui ne doit pas être une pseudo « guerre des méthodes », mais un échange d’arguments étayés par la recherche et par les pratiques.
http://www.cahiers-pedagogiques.com/Oui-le-decodage-est-essentiel-en-lecture?utm_medium=social&utm_source=linkedin#.WhaP3jdSi8g.scoopit

Si je comprends bien, il faut faire de l'apprentissage syllabique pour apprendre à lire...Espérons que tous les professeurs des écoles et formateurs le sachent..
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Anaxagore le Ven 24 Nov 2017 - 6:48
Il a fallu "de longues recherches"...

Le plus dur était en réalité de ne pas se faire taxer de réactionnaire à moustaches fascisant.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
ipomee
Grand sage

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par ipomee le Ven 24 Nov 2017 - 6:55
Very Happy
avatar
Franck059
Niveau 9

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Franck059 le Ven 24 Nov 2017 - 7:20
On redécouvre le fil à couper le beurre, sans blague.
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par pailleauquebec le Ven 24 Nov 2017 - 15:43
Un article de bon sens, on en veut plein comme ça.

_________________
www.reformeducollege.fr
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Caspar le Ven 24 Nov 2017 - 16:23
@Franck059 a écrit:On redécouvre le fil à couper le beurre, sans blague.

Et l'eau tiède en même temps, c'est donc un coup double.
avatar
LouisBarthas
Érudit

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par LouisBarthas le Mer 29 Nov 2017 - 23:33
Dire que le décodage est essentiel en lecture ne suffit pas à assurer un enseignement efficace de la lecture. Tous les enseignants de CP font du décodage, et pourtant le niveau de lecture des élèves est catastrophique.
En réalité, les maîtres de CP pratiquent quasiment tous des méthodes dites mixtes. Une méthode mixte est une méthode basée sur le principe de la double-lecture : un apprenti-lecteur est censé décoder - procédé appelé "voie indirecte" - jusqu'à ce qu'il ait photographié le mot qui est destiné à être stocké dans le cerveau pour être ensuite restitué comme une image, c'est-à-dire globalement - c'est la voie dite "directe".
Seule la "voie directe" est considérée comme noble. C'est ainsi qu'on trouve dans presque toutes les manières d'enseigner la lecture un mélange d'activités de décodage et de "reconnaissance visuelle" de mots et de phrases que l'élève n'a pas appris à décoder, dont il ne sait pas analyser les composantes - les fameux "mots-outils" et autres étiquettes -, et ce depuis la petite section de maternelle.
L'incompréhension de la nature de la lecture, la croyance qu'un adulte lecteur est censé se passer de tout décodage, induit durant l'apprentissage une séparation entre les activités de code et de compréhension, le codage alphabétique étant considéré comme dépourvu sens (c'est la fustigation du B-A-BA).
C'est cette pratique répandue du décodage qui permet à ceux qui contrôlent, sous l'égide de Roland Goigoux, l'enseignement de la lecture aujourd'hui de se défendre de mener un enseignement global de la lecture, alors que la pratique des étiquettes, des mots-outils, des devinettes est au contraire l'expression d'une conception globale de la lecture. C'est pourquoi l'échec de l'enseignement de la lecture est si massif, accompagné d'une épidémie de pseudo-dyslexiques, quand la faute n'est pas censée incomber aux parents ou au milieu social.


Dernière édition par LouisBarthas le Jeu 30 Nov 2017 - 17:52, édité 2 fois

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par gauvain31 le Mer 29 Nov 2017 - 23:43
@Anaxagore a écrit:Il a fallu "de longues recherches"...

Le plus dur était en réalité de ne pas se faire taxer de réactionnaire à moustaches fascisant.

Non, il a fallu attendre la retraite de tous les illuminés des IUFM qui ont sévi ces 30 dernières années. Et il a fallu attendre un délai "décent" pour qu'on remette officiellement un peu de bons sens dans les pratiques pédagogiques (c'est à dire déconstruire petit à petit toutes les inepties )
Il n' est question ici que de pouvoir d'influence. C'est tout.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Verdurette le Jeu 30 Nov 2017 - 7:14
@Fatras a écrit:Si je comprends bien, il faut faire de l'apprentissage syllabique pour apprendre à lire...Espérons que tous les professeurs des écoles et formateurs le sachent..
Un certain nombre le savent, en sont convaincus et ont appliqué ces méthodes (souvent en se faisant taper sur les doigts), avec de bons résultats. Mais en général ils sont dans la vieille garde. Les plus jeunes ont été formatés par l'IUFM et l'ESPE ... donc il va y avoir du boulot pour revenir en arrière. Et entre temps, des générations ont été massacrées en lecture, compréhension, orthographe etc ...
avatar
Ventre-Saint-Gris
Niveau 8

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Ventre-Saint-Gris le Jeu 30 Nov 2017 - 15:22
Une connaissance revient hier d'un stage pour candidats formateurs. Déboussolée. Écœurée.
Il n'était pas spécialement question d'apprentissage de la lecture, mais la plupart des candidats ne faisaient rien d'autre que d'ânonner les mantras en vogue. "Alors moi, je veux montrer que je travaille pour la réussite de TOUS les élèves". Et des phrases lumineuses à forte teneur en bienveillance. Et des compétences pas bien digérées à toutes les sauces...

Bref, le système de reproduction des élites formatrices fera perdurer bien des inepties malgré les départs à la retraite. Il en faudrait davantage.
avatar
hiroko
Niveau 1

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par hiroko le Lun 22 Jan 2018 - 17:09

L'apprentissage syllabique fonctionne mais attention à ne pas couper la lecture du sens, j'ai vu des élèves bons "liseurs" mais mauvais "lecteurs"...
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Delia le Lun 22 Jan 2018 - 17:28
« Sait lire mais ne comprend pas ce qu'il lit » : cette phrase figurait en toutes lettres dans les dossiers de CM2 pour l'entrée en sixième, dans les années 70. Comme quoi décoder est nécessaire mais absolument pas suffisant.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Bouboule le Lun 22 Jan 2018 - 17:30
@hiroko a écrit:
L'apprentissage syllabique fonctionne mais attention à ne pas couper la lecture du sens, j'ai vu des élèves bons "liseurs" mais mauvais "lecteurs"...

@Delia a écrit:« Sait lire mais ne comprend pas ce qu'il lit » : cette phrase figurait en toutes lettres dans les dossiers de CM2 pour l'entrée en sixième, dans les années 70. Comme quoi décoder est nécessaire mais absolument pas suffisant.

Cela rejoint un autre fil de ce jour (détection à la JDC).
Comment diagnostique-t-on la différence entre liseur et lecteur actuellement ?
A quel âge ?
avatar
hiroko
Niveau 1

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par hiroko le Lun 22 Jan 2018 - 17:31
@Delia a écrit:« Sait lire mais ne comprend pas ce qu'il lit » : cette phrase figurait en toutes lettres dans les dossiers de CM2 pour l'entrée en sixième, dans les années 70. Comme quoi décoder est nécessaire mais absolument pas suffisant.

aai
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Kimberlite le Lun 22 Jan 2018 - 21:58
Ben c'est l'histoire de la charrue et des bœufs. Il est possible de décoder mais de ne lire encore pas efficacement (manque d'automatisme et de transfert entre décodage et sens).
Mais remarquer ceci ne signifie point qu'il faille mettre la charrue avant les bœufs. Il faut peut-être juste entraîner plus les bœufs à tirer la charrue correctement.

En collège, je n'ai jamais vu un seul élève lisant de façon fluide ne pas être capable de comprendre ce qu'il lit.
Par contre, ceux qui ânonnent et butent sur pas mal de mots, essaient de deviner les mots, c'est bien une autre affaire.

_________________
Spoiler:
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Verdurette le Mar 23 Jan 2018 - 6:16
Une fois les mots déchiffrés, même bien, encore faut-il les connaître pour comprendre le message délivré par le texte. Vous avez déjà eu un bilan radiologique entre les mains ? A part peut-être pour les professeurs de SVT, nous allons voir s'il y a un problème ou pas, mais la plupart des détails nous échappent en raison d'un vocabulaire spécifique que nous ignorons. Or nos élèves ont de moins en moins de vocabulaire ... et ils se contentent souvent d'approximations qui frisent parfois le contresens, et sont trop feignants pour chercher dans le dictionnaire ou même demander. Même s'ils ne devinent pas les mots, mais ils se contentent de deviner leur sens à partir du contexte. Alors quand en plus ils doivent aussi deviner les mots ...

Hier matin, j'ai commencé à travailler avec ma classe de CE2/CM1 (des CE2 moyens-bons et des CM1 très très faibles) sur le début du texte de la "Boite à joujoux" de Claude Debussy. Un texte qui date de 1917, donc avec un vocabulaire soutenu :

Rascal (librettiste de Debussy) a écrit:Comme chaque matin, le crapouillot des soldats de plomb avait grondé à la ronde et ôté de leur sommeil les jouets de la boîte à joujoux.
La fumée du canon ondoyait à présent par-dessus les toits de la ville
et formait un joli petit nuage blanc sur le ciel bleu permanent.

Les volets des maisons grises s'ouvraient l'un après l'autre pendant que l'allumeur de réverbères éteignait une à une les dernières lumières de la ville.

Caché des quatre hauts murs de la caserne, un régiment de soldats se mettait en marche pour le défilé du matin.
Comme ils étaient issus du même moule et que leurs uniformes étaient presque semblables, on aurait pu les croire tous frères. Seul un chiffre, peint sur leur[b] calot et numéroté de un à cent, les distinguait les uns des autres.
Chaque matin, ils défilaient tête haute au gré des rues jusqu'à midi sonnante.

Et chaque matin, du fond de son lit, Polichinelle les maudissait d'avoir été réveillé de si bonne heure.

Ainsi allait la vie, simple et tranquille, jusqu'à cette journée qui changea tout
et qui, elle aussi, commença comme toutes les autres.
[/b]


J'ai graissé tout ce qui a demandé des explications, et souligné ce qui était connu approximativement et qui a été précisé. Il a fallu une heure et quart pour ce travail en comptant l'écriture des définitions de crapouillot, caserne et réverbère, plus les mots à double sens gronder et calot.
Nul doute qu'un IEN me reprocherait de faire de la paraphrase avec un texte trop difficile.
AndréC
Niveau 9

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par AndréC le Mar 23 Jan 2018 - 7:24
@Fatras a écrit:
Liliane Charolles-Sprenger a écrit:Les recherches menées par l’auteure sur la lecture depuis de longues années confirment le fait qu’il faut mettre l’accent sur les correspondances graphies-sons dans les premiers apprentissages. Nous rouvrons ce débat qui ne doit pas être une pseudo « guerre des méthodes », mais un échange d’arguments étayés par la recherche et par les pratiques.
http://www.cahiers-pedagogiques.com/Oui-le-decodage-est-essentiel-en-lecture?utm_medium=social&utm_source=linkedin#.WhaP3jdSi8g.scoopit

Si je comprends bien, il faut faire de l'apprentissage syllabique pour apprendre à lire...Espérons que tous les professeurs des écoles et formateurs le sachent..
C'est ce que rappelle Stanilas Dehaene dans le « Séminaire Sciences cognitives et éducation » ici à partir de 35'21". Un séminaire placé sous l'égide de Jean Michel Blanquer :

avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Dhaiphi le Mar 23 Jan 2018 - 10:13
@Verdurette a écrit: trop feignants pour chercher dans le dictionnaire ou même demander.

Nous connaissons tous les mêmes Rolling Eyes , il ne faut pas qu'ils s'étonnent d'être "faibles".

Rascal (librettiste de Debussy) a écrit:

Ah ouais, Rascal, le keum du 93 qui zonait avec LaFouine ?

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
LouisBarthas
Érudit

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par LouisBarthas le Mar 23 Jan 2018 - 17:57
@hiroko a écrit:
L'apprentissage syllabique fonctionne mais attention à ne pas couper la lecture du sens, j'ai vu des élèves bons "liseurs" mais mauvais "lecteurs"...
Le problème n'est pas là. Quand on dit qu'il y a des difficultés en lecture à l'école primaire, ce n'est pas dans la compréhension, c'est que la plupart des élèves quittent l'école primaire sans posséder une lecture fluide : ils lisent lentement, hésitent, se trompent, mettent un mot à la place d'un autre.
La lecture courante doit être acquise pour tous à la fin du CE2, y compris les dyslexiques dont une grande partie ont guéri de leur handicap s'ils ont appris avec une bonne méthode.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Érudit

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par LouisBarthas le Mar 23 Jan 2018 - 18:09
@Delia a écrit:« Sait lire mais ne comprend pas ce qu'il lit » : cette phrase figurait en toutes lettres dans les dossiers de CM2 pour l'entrée en sixième, dans les années 70. Comme quoi décoder est nécessaire mais absolument pas suffisant.
Comme je l'ai indiqué précédemment, le problème ne se situe pas là à l'école primaire, et il est de plus mal posé. Aujourd'hui l'urgence est d'apprendre aux enfants à lire ce qui est écrit. La plupart des enfants quittent le CP sans savoir lire, non pas parce qu'ils ne comprennent pas ce qui est écrit - qui est simple dans cette classe - mais parce qu'ils ne savent pas décoder les mots qu'ils ont sous les yeux.
De toute façon, séparer le décodage de la compréhension est une mauvaise manière d'envisager la question. Cette idée fausse provient d'un conception implicite globale de la lecture qui considère les mots comme des images. A partir du moment où l'on considère le mot comme une image, alors, effectivement, on sera amené à séparer le code de la compréhension.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Verdurette le Mar 23 Jan 2018 - 18:37
@Dhaiphi a écrit:Ah ouais, Rascal, le keum du 93 qui zonait avec LaFouine ?

Il doit être assez âgé alors:ancien: ... le Rascal dont je parle a écrit le livret de la Boite à Joujoux en 1917 ... Very Happy
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Dhaiphi le Mar 23 Jan 2018 - 19:39
@Verdurette a écrit:le Rascal dont je parle a écrit le livret de la Boite à Joujoux en 1917 ... Very Happy

J'entends bien mais ce librettiste sans nom ni prénom avoués, dont la traduction du pseudonyme de l'anglais est "coquin" et dont l’anagramme est "lascar" pourrait, de nos jours, être versé dans le rap. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Sapotille le Mar 23 Jan 2018 - 19:46
@LouisBarthas a écrit:
Le problème n'est pas là. Quand on dit qu'il y a des difficultés en lecture à l'école primaire, ce n'est pas dans la compréhension, c'est que la plupart des élèves quittent l'école primaire sans posséder une lecture fluide : ils lisent lentement, hésitent, se trompent, mettent un mot à la place d'un autre.
La lecture courante doit être acquise pour tous à la fin du CE2, y compris les dyslexiques dont une grande partie ont guéri de leur handicap s'ils ont appris avec une bonne méthode.

C'est exactement cela !
En ce moment, je fais travailler un gamin qui"lit" très bien la première syllabe des mots et dit n'importe quoi ensuite : défaut typique acquis avec une méthode mixte durant laquelle on a d'abord mémorisé des mots qu'on ne peut pas lire quand on est tout débutant et donc qu'on apprend par coeur ou qu'on essaie de deviner ensuite.
Le mal est fait ...
Mais l'enfant n'est pas dyslexique , il ne connait pas les lettres, les sons qu'elles forment entre elles ...
On en a mis, du temps à mettre au jour cette évidence, dans notre école !!!
Et encore, qui en est vraiment conscient ?
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Dhaiphi le Mar 23 Jan 2018 - 21:40
@Sapotille a écrit:un gamin qui"lit" très bien la première syllabe des mots et dit n'importe quoi ensuite il ne connait pas les lettres, les sons qu'elles forment entre elles ...
Comment fait-il alors pour lire la première syllabe ? Aurait-il acquis un corpus de syllabes de manière globale ?

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Article des cahiers pédagogiques "Oui, le décodage est essentiel en lecture !"

par Sapotille le Mar 23 Jan 2018 - 22:00
Non, je pense qu'il est capable de lire pas mal de syllabes, mais déchiffrer un mot jusqu'au bout demande un effort certain ...

Deviner , comme on le lui a appris, va plus vite, , demande moins d'effort
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum