Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pseudo-intello
Niveau 10

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par pseudo-intello le Ven 8 Déc 2017 - 16:22
@V.Marchais a écrit:Je persiste sur la nuisance des fichiers. Par contre, on peut fort bien se dispenser, en primaire, du recyclage, de l'informatique, voire de l'anglais.

Je suis d'accord. Mais je crois qu'il est lus compliqué pour un PE que pour nous de filouter son inspecteur. Pour nous, c'est plus facile de lui montrer ce qu'il a envie de voir même si c'est pipeau (et il reste moins longtemps, et on a un autre supérieur hiérarchique, le CDE, contrairement aux PE).
Patience et raison
Niveau 6

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Patience et raison le Ven 8 Déc 2017 - 16:59
Une question de parent d'élève: en maternelle, quel est l'intérêt pédagogique d'amener les enfants en ludothèque?
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par V.Marchais le Ven 8 Déc 2017 - 17:26
Mais je ne parle pas de filouter mais de virer les nuisibles et repenser les programmes.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
supersoso
Grand sage

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par supersoso le Ven 8 Déc 2017 - 18:11
@Patience et raison a écrit:Une question de parent d'élève: en maternelle, quel est l'intérêt pédagogique d'amener les enfants en ludothèque?

Apprendre à jouer des jeux avec règles n'est pas inintéressant. Les jeux de société ont des contraintes, peuvent aider à travailler et assimiler des petites quantités, voire des petits calculs, etc. Franchement, il ne faut pas jeter le discrédit sur tout ce qui est fait au primaire.
pseudo-intello
Niveau 10

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par pseudo-intello le Ven 8 Déc 2017 - 18:24
@V.Marchais a écrit:Mais je ne parle pas de filouter mais de virer les nuisibles et repenser les programmes.

Effectivement. Mais en l'état actuel des choses, le PE fait ce qu'il peut avec son cahier des charges, et c'est plus difficile pour lui de désobéir que pour moi, qui en m'inspirant du TDL Wink  (on l'a, mais pas sur tous les niveaux), travaille d'une manière qui plairait peu à mon IPR sans risquer grand chose (surtout avec la nouvelle notation).
avatar
Volubilys
Sage

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Volubilys le Ven 8 Déc 2017 - 18:58
@supersoso a écrit:
@Patience et raison a écrit:Une question de parent d'élève: en maternelle, quel est l'intérêt pédagogique d'amener les enfants en ludothèque?

Apprendre à jouer des jeux avec règles n'est pas inintéressant. Les jeux de société ont des contraintes, peuvent aider à travailler et assimiler des petites quantités, voire des petits calculs, etc. Franchement, il ne faut pas jeter le discrédit sur tout ce qui est fait au primaire.
et puis de plus en plus d'enfants ne savent pas jouer à des jeux de société (hum les tablettes, smartphones, consoles, ordis... l'art de jouer tout seul)


Dernière édition par Volubilys le Ven 8 Déc 2017 - 19:07, édité 1 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Rabelais le Ven 8 Déc 2017 - 19:00
@Patience et raison a écrit:Une question de parent d'élève: en maternelle, quel est l'intérêt pédagogique d'amener les enfants en ludothèque?
L'accès aux jeux de société et aux jeux de coopération n'est pas aisé dans ce monde de tablette ( oui, oui, en maternelle) et de Tv.
C'est comme les amener à la Bibliotheque pour tenter de leur donner le goût de lire, de découvrir un autre monde.
N'oublions pas que le jeu est central dans le developpement de l'enfant et qu'ils ne jouent pas assez.
Structuration de la pensée, élaboration de tactiques, apprentissage de la coopération, apprentissage du groupe, réflexion, non instantanéité de la réponse positive ... Etc
Une réponse plus complète :
http://www.ac-grenoble.fr/ecole/74/maternelle74/IMG/pdf/le_role_du_jeu_dans_le_developpement_de_l_enfant_ageem2.pdf

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Verdurette le Ven 8 Déc 2017 - 19:07
V. Marchais veneration yesyes aai  de A à Z ...
C'est effectivement simple, et je n'en demanderais pas plus (mais pas moins non plus !!). Si, juste  quelques mesures plus coercitives pour certains élèves, et un peu de moins de pouvoir aux parents.

Parmi les innombrables propositions qui saturent ma messagerie professionnelle, (et qui y restent)  un projet pour "produire de l'écrit"  à partir de dix mots :
- voix, volubile, accent, susurrer,  à la rigueur bagou  sont connus, au moins de quelques uns.
- je m'interroge sur la pertinence du mot "ohé".
- truculence, jactance et griot : inconnus en classe
- placoter était inconnu de moi, je  l'avoue.  (j'ai cherché, c'est la version québécoise de "bavarder")

Je ne vois pas tellement l'intérêt de ces travaux non plus.

Je crois aussi qu'on est plus "fliqués" en tant que PE sur ce que nous faisons. De plus nous voyons aussi beaucoup plus les parents que vous, et vous seriez étonnés de voir à quel point certains parents qui ne font pas leur boulot de parents savent nous en remontrer sur notre boulot à nous ...

Je vais être honnête : sur les 24 heures hebdomadaires  moins les récréations moins  une vingtaine de minutes de discipline par jour, moins les moments où il faut ramasser/distribuer les cahiers  ce qui suffit à provoquer un brouhaha innommable, moins l'heure et quart pour aller au gymnase, je commence par placer les "fondamentaux".  Et le reste sur ce qui reste.
J'ai réussi à faire de l'histoire à peu près régulièrement, de la géographie difficilement, mes élèves ne font de sciences que parce que je prends la classe d'une de mes collègues en anglais 45  minutes par semaine. Je tiens beaucoup à la chorale, (c'est moi qui l'anime en plus, donc ...).
Je refuse de faire de l'anglais écrit (je les fais chanter en anglais, je leur raconte de petites histoires, je trouve les activités qu'on nous propose ineptes, se présenter, ressasser les couleurs , les aliments et les parties du corps pendant cinq ans, merci bien ...)

Autant dire que l'éducation au recyclage se limite à faire ramasser les papiers dans la cour et les mettre à la poubelle.

Quant à l'informatique et aux tablettes,  comment vous dire ....   aca
avatar
Madame Mado
Niveau 8

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Madame Mado le Ven 8 Déc 2017 - 20:11
J'ai beaucoup de choses à dire sur votre post, je vais commencer par ça
@Volubilys a écrit:La lecture en élémentaire, si on met de côté le CP, c'est actuellement faire lire pendant un mois, en lecture suivie, "Roule galette" en CE1 ou "le loup qui voulait changer de couleur" en CE2... des albums simplissimes habituellement travaillés dès la PS ou la MS et que la majorité des enfants connaissent déjà en arrivant en CP, ayant passés plusieurs mois à travailler dessus en maternelle, parfois trois années de suite..

Et alors ? vous n'avez jamais regardé un film trois fois de suite en y trouvant toujours une jubilation ?

Les enfants adorent la répétition, si vous en avez, n'ont-ils pas regardé 36 fois le même dessin animé en  anticipant les répliques, en chantant les chansons, ?  
Si vous leur lisez un conte, ne veulent-ils pas tout le temps le même ? N'en connaissent-ils pas les mots par cœur ?
Si vous vous « trompez » en lisant trop vite, en éludant un peu car vous êtes pressé, énervé, ne vous ont-ils jamais repris : « Mais non, il dit  pas ça , il dit « bla bla bla » et ils vous restituent le texte comme vous l'avez lu la première fois (et vous êtes honteux de votre paresse.)

Nos jeunes enfants ont besoin de répétition pour apprendre et comprendre et nos jeunes élèves ne sont pas différents.La répétition est rassurante et tout le monde peut progresser à son niveau au sein d'une histoire connue et appréciée de tous.

_________________
mon blog artistique sunny
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Ajupouet le Ven 8 Déc 2017 - 20:49
Est-on là, nous enseignants, pour les laisser se complaire dans leurs habitudes, ou pour les ouvrir à d’autres choses, et pour leur faire découvrir des textes nouveaux (qu’il pourront lire et relire autant de fois qu’ils veulent?)

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par auléric le Ven 8 Déc 2017 - 21:15
@Volubilys a écrit:Constat parfaitement réaliste de l'école.

pseudo-intello
Niveau 10

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par pseudo-intello le Ven 8 Déc 2017 - 21:17
Je me souviens des Disney que je regardais, enfant : Robin des Bois à 6 ans, Merlin l'Enchanteur à 8... il y a du vocabulaire velu, dedans. Des mots que je n'ai compris qu'en revisionnant bien plus tard. Mais ça ne m'a pas empêchée d'adorer ces dessins animés (et de les voir plusieurs fois, mais pas de suite non plus).

Je me souviens que j'étais abonnée à Toboggan. J'en ai retrouvée un d'époque, l'autre jour, dans une maison de location. Il faut voir le vocabulaire !

Ma peite soeur était abonnée à Babar. Mon fils est abonné à babar (parce qu'il y a des gommettes et qu'il aime les personnages). Quand je lui motre les dessins animés de Babar de mon enfant, je suis étonnée dela rochesse du vocabulaire (surtout celui de Cornélius et Pompadour). Ce n'est pourtant pas un frein pour mon fils de trois ans et demi ; même s'il ne comprend pas tout, il entend les mots, il entend le contexte, et au fil du temps, il fera le lien.
En revanche, quand je lui LIS son magazine Babar, c'est d'une pauvreté affligeante. Et évidemment, quand je lui lis l'histoire et que je vois : Flore dit "c'est trop beau !" (horresco referens), je remplace, ni vu ni connu, par : Flore dit "c'est très beau !".

Mais mon fils, c'est mon fils : en plus de ses livres modernes (souvent) mal écrits, on lui ressort mes propres bouquins d'enfance, je modifie les textes de ses livres quand je lis des histoires si c'est vraiment immonde, il entend ses parents se parler certes avec un peu de relâchement, mais une syntaxe correcte et du vocabulaire varié, et dans un château de la Loire, il voit des "lits à baldaquin" et monte des "escaliers en colimaçon". Si, dans quelques années, pour une raison ou pour un autre, sa maîtrise de la grammaire et de l'orthographe ne sont pas suffisantes, je saurai lui faire de la remédiation.

Tous les enfants n'ont pas cette chance, loin de là. J'ai de "bons" élèves, super gentils, adorables, bosseurs, avec de bonnes notes, qui ont cependant un vocabulaire très pauvre, une orthographe et une syntaxe réellement défaillantes, et si ça passe au collège (vu ce qu'on leur demande), ils vont le payer tôt ou tard (et à en juger par les pots de leurs parents, ils ne trouveront pas d'aide de ce côté-là). Pour ces enfants-là, l'erreur est doublement préjudiciable, et ce n'est pas en relisant en CE1 des albums de maternelle qu'on va les tirer vers le haut, ni œuvrer dans le sens de l'égalité des chances.
avatar
Tem-to
Vénérable

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Tem-to le Ven 8 Déc 2017 - 21:33
@pseudo-intello a écrit:Je me souviens des Disney que je regardais, enfant : Robin des Bois à 6 ans, Merlin l'Enchanteur à 8... il y a du vocabulaire velu, dedans. Des mots que je n'ai compris qu'en revisionnant bien plus tard. Mais ça ne m'a pas empêchée d'adorer ces dessins animés (et de les voir plusieurs fois, mais pas de suite non plus).

Je me souviens que j'étais abonnée à Toboggan. J'en ai retrouvée un d'époque, l'autre jour, dans une maison de location. Il faut voir le vocabulaire !

Ma peite soeur était abonnée à Babar. Mon fils est abonné à babar (parce qu'il y a des gommettes et qu'il aime les personnages). Quand je lui motre les dessins animés de Babar de mon enfant, je suis étonnée dela rochesse du vocabulaire (surtout celui de Cornélius et Pompadour). Ce n'est pourtant pas un frein pour mon fils de trois ans et demi ; même s'il ne comprend pas tout, il entend les mots, il entend le contexte, et au fil du temps, il fera le lien.
En revanche, quand je lui LIS son magazine Babar, c'est d'une pauvreté affligeante. Et évidemment, quand je lui lis l'histoire et que je vois  : Flore dit "c'est trop beau !" (horresco referens), je remplace, ni vu ni connu, par : Flore dit "c'est très beau !".

Mais mon fils, c'est mon fils : en plus de ses livres modernes (souvent) mal écrits, on lui ressort mes propres bouquins d'enfance, je modifie les textes de ses livres quand je lis des histoires si c'est vraiment immonde, il entend ses parents se parler certes avec un peu de relâchement, mais une syntaxe correcte et du vocabulaire varié, et dans un château de la Loire, il voit des "lits à baldaquin" et monte des "escaliers en colimaçon". Si, dans quelques années, pour une raison ou pour un autre, sa maîtrise de la grammaire et de l'orthographe ne sont pas suffisantes, je saurai lui faire de la remédiation.

Tous les enfants n'ont pas cette chance, loin de là. J'ai de "bons" élèves, super gentils, adorables, bosseurs, avec de bonnes notes, qui ont cependant un vocabulaire très pauvre, une orthographe et une syntaxe réellement défaillantes, et si ça passe au collège (vu ce qu'on leur demande), ils vont le payer tôt ou tard (et à en juger par les pots de leurs parents, ils ne trouveront pas d'aide de ce côté-là). Pour ces enfants-là, l'erreur est doublement préjudiciable, et ce n'est pas en relisant en CE1 des albums de maternelle qu'on va les tirer vers le haut, ni œuvrer dans le sens de l'égalité des chances.

+1.
L'ennui c'est qu'en 4e, mon fils m'a dit : "On parle trop bien à la maison et moi, maintenant, les élèves de ma classe disent que j'ai des mots bizarres et à cause de ça, j'ai pas de copains parce qu'ils disent qu'ils ne me comprennent pas...".
Pourtant, nous n'utilisons pas de vocabulaire si élevé que ça, avec ma femme, à la maison.

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Verdurette le Ven 8 Déc 2017 - 21:43
J'ai un élève dans ma classe qui a, certes, tous les signes de la précocité, mais qui en plus vient d'un milieu totalement différent de celui de la majorité des familles de l'école. Il a une certaine "érudition", il est passionné de hiéroglyphes, n'a pas la télévision, joue du violoncelle ... et son vocabulaire est très riche et précis. Et bien les autres élèves n'accrochent pas du tout avec lui et ne cessent de dire "Untel est bizarre" et surtout "Untel est ennuyeux". (pour se faire accepter par ses camarades -il est nouveau- il leur a fait un exposé sur l'Egypte qui leur est passé à mille pieds au dessus de la tête ...)

Dans certains cas, il faut tirer fort, vers le haut.
avatar
Volubilys
Sage

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Volubilys le Ven 8 Déc 2017 - 22:28
@Madame Mado a écrit:J'ai beaucoup de choses à dire sur votre post, je vais commencer par ça
@Volubilys a écrit:La lecture en élémentaire, si on met de côté le CP, c'est actuellement faire lire pendant un mois, en lecture suivie, "Roule galette" en CE1 ou "le loup qui voulait changer de couleur" en CE2... des albums simplissimes habituellement travaillés dès la PS ou la MS et que la majorité des enfants connaissent déjà en arrivant en CP, ayant passés plusieurs mois à travailler dessus en maternelle, parfois trois années de suite..

Et alors ? vous n'avez jamais regardé un film trois fois de suite en y trouvant toujours une jubilation ?

Les enfants adorent la répétition, si vous en avez, n'ont-ils pas regardé 36 fois le même dessin animé en  anticipant les répliques, en chantant les chansons, ?  
Si vous leur lisez un conte, ne veulent-ils pas tout le temps le même ? N'en connaissent-ils pas les mots par cœur ?
Si vous vous « trompez » en lisant trop vite, en éludant un peu car vous êtes pressé, énervé, ne vous ont-ils jamais repris : « Mais non, il dit  pas ça , il dit « bla bla bla » et ils vous restituent le texte comme vous l'avez lu la première fois (et vous êtes honteux de votre paresse.)

Nos jeunes enfants ont besoin de répétition pour apprendre et comprendre et nos jeunes élèves ne sont pas différents.La répétition est rassurante et tout le monde peut progresser à son niveau au sein d'une histoire connue et appréciée de tous.
Enfin on est à l'école, ça sert à quoi de leur faire faire inlassablement toujours la même chose? Ça leur apprend quoi? Que l'école c'est sans intérêt? ennuyeux?
Etudier peut-être la quatrième fois "Roule galette" pendant 2 mois (car on ne parle pas de leur relire une fois, pour le plaisir, mais bel et bien de l'étudier), avec de la chance ils auront passé 6 mois de leur scolarité avec pour seule lecture "Roule galette" Rolling Eyes, ils auront entendu ce texte une bonne centaine de fois. Ça sert à quoi? Et puis en CE1, c'est d'une pauvreté incroyable, non? Comment peuvent-ils progresser en lecture, en compréhension avec un texte très pauvre et qu'ils connaissent quasiment par coeur? Même moi, qui n'ai pourtant quasiment pas fait ce livre en classe (3 fois en 10 ans je dirais), je peux réciter de mémoire le texte :
"Je suis la galette, la galette,
Je suis faite avec le blé ramassé dans le grenier,
On m'a mise à refroidir,
Mais j'ai mieux aimé courir,
Attrape moi si tu peux!"

Alors les élèves, on imagine bien qu'un conte randonné ultra-répétitif, qu'on leur à lu plusieurs dizaine de fois, ils n'ont même pas besoin de regarder le texte pour le "lire", ni de réfléchir pour le comprendre.

Dans ma classe, je ne passe jamais plus de deux semaines sur un même livre, et en général je travaille un nouveau texte toutes les semaines... oui, je fais une trentaine de texte (albums, contes, documentaires, poésies...) par année scolaire. Je ne vois pas comment enrichir leur langage autrement.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
Patience et raison
Niveau 6

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Patience et raison le Sam 9 Déc 2017 - 18:27
Merci de vos réponses, Volubilys, Rabelais et Supersoso!
avatar
Thalie
Doyen

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Thalie le Sam 9 Déc 2017 - 22:46
Volubilys, pourrais-tu nous en dire plus sur les "Je lis, je comprends" de Goigoux ?
Cela m'intéresse car il y a pourtant des éléments intéressants dans Lector, Lectrix bien que j'aie du mal avec les textes choisis ; je ne peux me résigner à les utiliser en collège.
avatar
Volubilys
Sage

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Volubilys le Sam 9 Déc 2017 - 22:56
Ce sont des fichiers gratuits proposés sur le site de l'académie d'Orléans-Tours
ils sont là : Je lis, je comprends
Ce sont des suites d'exercices complètement déconnectés de la lecture qui, à mon avis, ne servent pour la plupart qu'à faire perdre leur temps aux élèves.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Sapotille le Lun 11 Déc 2017 - 18:07
@gauvain31 a écrit:Je serais très curieux de savoir où se placeraient dans le classement les pays africains francophones......

@Celadon a écrit:Sûrement avant nous.


A l'instant, je reçois ce message :

"Bonjour Maman Catherine,

Je viens de passer ma soutenance. Le jury a délibéré 30 minutes après et m'a donné 20/20 avec mon accent sénégalais 😁😁😁.
ça s'est super bien passé. Je suis classé deuxième de ma promotion et je recevrai mon diplôme et ma récompense ce mercredi vers 17h.
Je suis tellement ému qu'il fallait que je te raconte cela  tout de suite.

Je suis vraiment content."

C'est Yousoupha qui m'écrit ceci !
Scolarité primaire au Sénégal, dans des classes de 90 gamins, puis au collège et au Lycée publics, 80 ados par classe, puis Bac S et concours pour entrer à Polytechnique.
Trois années à polytechnique en internat, puis stage qui lui a permis de gagner 3 sous et de faire vivre sa famille.
Là, son employeur lui a conseillé d'obtenir un diplôme supplémentaire en entrant dans une école spécialisée en Génie civil de Marseille.

Il rentre au pays avec ce diplôme, a pu choisir entre 4 proposition d'embauche.

Pour lui, l'enseignement fut très traditionnel, avec beaucoup de par coeur les premières années.

Il avait passé Noël 2016  chez nous.
zoupinette
Niveau 8

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par zoupinette le Mar 12 Déc 2017 - 11:53
@XIII a écrit:- Ecole inclusive sans moyen!
- Disparition des savoirs au profit des "compétences"
- 24 heures de cours/ contre 27 heures dans les années 80
- disparition des RASED
- formations (initiale et continue) moribondes
- salaire de misère parmi le plus bas de la zone euro.
-effectifs pléthoriques (taux d'encadrement le plus faible d'Europe)



On peut ajouter la disparition des CLIN.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Verdurette le Mar 12 Déc 2017 - 19:17
@zoupinette a écrit:
@XIII a écrit:- Ecole inclusive sans moyen!
- Disparition des savoirs au profit des "compétences"
- 24 heures de cours/ contre 27 heures dans les années 80 et 30 avant 196? je ne sais plus combien. Je devais être en 8ème ou 7 ème ...
- disparition des RASED
- formations (initiale et continue) moribondes
- salaire de misère parmi le plus bas de la zone euro.
-effectifs pléthoriques (taux d'encadrement le plus faible d'Europe)



On peut ajouter la disparition des CLIN.

Les CLIN existent toujours sous le doux nom d'UPE2A ... mais elles sont en baisse d'effectifs, comme les ULIS.

avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par frimoussette77 le Mar 12 Déc 2017 - 19:22
@Sapotille a écrit:
@gauvain31 a écrit:Je serais très curieux de savoir où se placeraient dans le classement les pays africains francophones......

@Celadon a écrit:Sûrement avant nous.


A l'instant, je reçois ce message :

"Bonjour Maman Catherine,

Je viens de passer ma soutenance. Le jury a délibéré 30 minutes après et m'a donné 20/20 avec mon accent sénégalais 😁😁😁.
ça s'est super bien passé. Je suis classé deuxième de ma promotion et je recevrai mon diplôme et ma récompense ce mercredi vers 17h.
Je suis tellement ému qu'il fallait que je te raconte cela  tout de suite.

Je suis vraiment content."

C'est Yousoupha qui m'écrit ceci !
Scolarité primaire au Sénégal, dans des classes de 90 gamins, puis au collège et au Lycée publics, 80 ados par classe, puis Bac S et concours pour entrer à Polytechnique.
Trois années à polytechnique en internat, puis stage qui lui a permis de gagner 3 sous et de faire vivre sa famille.
Là, son employeur lui a conseillé d'obtenir un diplôme supplémentaire en entrant dans une école spécialisée en Génie civil de Marseille.

Il rentre au pays avec ce diplôme, a pu choisir entre 4 proposition d'embauche.

Pour lui, l'enseignement fut très traditionnel, avec beaucoup de par coeur les premières années.

Il avait passé Noël 2016  chez nous.
Ton message est touchant. fleurs
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Sphinx le Mer 24 Jan 2018 - 17:53
Je n'ai pas vu cette page citée sur le forum, donc je me permets de la mettre ici (et d'éditer le titre du topic pour plus de visibilité) :
http://www.education.gouv.fr/cid123875/maitriser-le-francais-une-exigence-pour-la-reussite-de-tous.html

Il s'agit de la synthèse par le ministère des résultats de PIRLS, postée sur eduscol le 5/12/2017 et mise à jour ce mois-ci, et qui m'a été signalée la semaine dernière en formation.

Quelques extraits des recommandations :
Cette étude n'est pas la première à mettre en exergue la baisse préoccupante des résultats des élèves français en matière de maîtrise de la langue. Trois enseignements principaux peuvent être tirés de cette étude et de celles qui l'ont précédée :

-    les automatismes de langue ne sont pas assez développés chez les élèves (décodage, orthographe, règles de grammaire et de conjugaison). Ils sont pourtant la condition sine qua non pour la compréhen¬sion de textes longs comme ceux qui sont proposés dans PIRLS (Source : Liliane Sprenger-Charolles, Les premiers apprentissages de la lecture et de l'écriture en français)
-   leur capacité à s'approprier et à accéder au sens implicite d'un texte long est beaucoup trop faible
-   les élèves les plus fragiles socialement sont particulièrement exposés aux difficultés de lecture. La langue est la première des inégalités.


> À la rentrée 2017, 2 200 classes de CP en Rep + ont été dédoublées.
> À la rentrée 2018, les classes de CP en Rep seront dédoublées ainsi que les CE1 en Rep +.
> À la rentrée 2019, tous les CP et les CE1 en réseau prioritaire seront dédoublés.

Début 2018, des progressions annuelles seront mises à disposition des professeurs pour les aider à mieux accompagner les élèves tout au long des différents cycles (le cycle 2 - CP, CE1, CE2 ; le cycle 3 - CM1, CM2 et 6e ; le cycle 4 - 5e, 4e et 3e). La cohérence des cycles est conservée, tout en précisant ce qui doit être acquis annuellement.

(Des progressions annuelles distribuées au milieu du deuxième trimestre, quelle délicieuse idée. Quelqu'un les a vues passer ? )

Une conférence sur la maternelle sera organisée en mars pour présenter les nouvelles ressources mises à la disposition des professeurs.


   En cette fin d'année 2017

- Recommandations sur la pratique quotidienne de la lecture à l'école élémentaire et au collège afin d'aider les professeurs à faire travailler les élèves sur les compétences de compréhension en lecture. Il sera, par exemple, recommandé de pratiquer la lecture à haute voix, d'entraîner les élèves à lire ou à réciter un texte littéraire devant un auditoire, de ménager des temps de lecture silencieuse significatifs en classe, de favoriser des lectures longues et diversifiées, de varier la nature des textes. L'enjeu est de transmettre le goût de la lecture ainsi qu'une culture littéraire.
- Recommandations sur l'enseignement de la grammaire et de l'orthographe. Pour assurer le progrès des élèves, l'enseignement de la grammaire et de l'orthographe a vocation à être quotidien et selon des progressions claires et explicites. Dans ce cadre, et dans le prolongement des instructions données à l'occasion de la publication des programmes à la rentrée 2016, la dictée doit être quotidienne à l'école élémentaire.

   Au début de l'année 2018

- Un état de la recherche sur l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.
- Des recommandations du Conseil scientifique pour aider les professeurs à bien choisir leurs manuels.

> Initiatives en faveur du livre et de la lecture

   Renouvellement de l'opération Un livre pour les vacances qui sera distribué cette année à 800 000 élèves de CM2.
   Soutien aux associations qui développent la pratique et le goût de la lecture.Réflexion sur les bibliothèques scolaires. Un état des lieux des bibliothèques scolaires va être réalisé pour préciser l'état des fonds et les usages en vigueur. En fonction du diagnostic, des propositions seront formulées pour rééquiper les bibliothèques, développer la lecture sur place et relancer le prêt aux élèves.
   Action interministérielle avec le ministère de la Culture pour proposer une offre culturelle de qualité sur tous les territoires.

> Un plan de formation en lecture pour les professeurs des écoles

   Sur les 18 heures de formation que les professeurs suivent chaque année, 9 heures seront consacrées à l'apprentissage de la lecture.

> Une lettre du ministre aux professeurs précisera l'esprit et les différents aspects de cette mobilisation pédagogique.

Pour tous les élèves qui n'ont pu bénéficier de tous ces dispositifs, une réponse d'urgence est prévue.

> À l'école élémentaire

   L'heure hebdomadaire d'activités pédagogiques complémentaires (APC) sera désormais spécifiquement consacrée aux activités de lecture et de compréhension.
   Développement des stages de réussite pendant les vacances (Source : Bruneau Suchaut, "Temps disponible et temps nécessaire pour apprendre à lire : le défi des 35 heures").

> Au collège

   Les élèves de 6e dont les évaluations passées au mois de novembre 2017 qui font état d'une maîtrise "insuffisante" et "fragile" en "Lecture et compréhension de l'écrit" suivront deux heures d'accompagnement personnalisé (AP) entièrement dévolues à la compréhension en lecture

Sur quelles heures, et avec quels moyens ? À partir de quand ? Qui s'en occupe (classe en dédoublement ?) Avez-vous vu passer ça dans vos DHG (un prof supplémentaire par classe de 6e, pour 2h) ?

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par V.Marchais le Mer 24 Jan 2018 - 18:08
Merci, Sphinx, c'est intéressant.


   En cette fin d'année 2017

- Recommandations sur la pratique quotidienne de la lecture à l'école élémentaire et au collège afin d'aider les professeurs à faire travailler les élèves sur les compétences de compréhension en lecture. Il sera, par exemple, recommandé de pratiquer la lecture à haute voix, d'entraîner les élèves à lire ou à réciter un texte littéraire devant un auditoire, de ménager des temps de lecture silencieuse significatifs en classe, de favoriser des lectures longues et diversifiées, de varier la nature des textes. L'enjeu est de transmettre le goût de la lecture ainsi qu'une culture littéraire.
- Recommandations sur l'enseignement de la grammaire et de l'orthographe. Pour assurer le progrès des élèves, l'enseignement de la grammaire et de l'orthographe a vocation à être quotidien et selon des progressions claires et explicites. Dans ce cadre, et dans le prolongement des instructions données à l'occasion de la publication des programmes à la rentrée 2016, la dictée doit être quotidienne à l'école élémentaire.


C'est bien beau, tout ça. Il connaît les horaires de français des collégiens, notre ministre ?


_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par Sphinx le Mer 24 Jan 2018 - 18:39
Je ne crois pas, non Neutral Mais ça commence à être une manie, de trouver la solution miracle et de nous la donner à mettre en application dès la semaine prochaine sans faute à moyens constants.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
PabloPE
Érudit

Re: Résultats PIRLS 2016 (réaction du ministère p. 6)

par PabloPE le Mer 24 Jan 2018 - 19:56
@Thalie a écrit:Volubilys, pourrais-tu nous en dire plus sur les "Je lis, je comprends" de Goigoux ?
Cela m'intéresse car il y a pourtant des éléments intéressants dans Lector, Lectrix bien que j'aie du mal avec les textes choisis ; je ne peux me résigner à les utiliser en collège.
Je l'utilise parfois en APC personnellement, j'aime bien.
Bon après je ne l'utilise qu'avec des élèves "moyens" de CM2, c'est trop compliqué pour certains autres Rolling Eyes

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum