Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
celinesud
Fidèle du forum

Les "pédagos" ont-ils peur ?

par celinesud le Ven 8 Déc 2017 - 9:15

http://www.rtl.fr/actu/politique/education-les-neurosciences-privilegiees-par-blanquer-inquietent-les-enseignants-7791308863

avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Isis39 le Ven 8 Déc 2017 - 9:16
C'est quoi ce titre ?
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Jenny le Ven 8 Déc 2017 - 9:18
celinesud, merci de citer un extrait de l'article dans ton message
celinesud
Fidèle du forum

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par celinesud le Ven 8 Déc 2017 - 9:21
Oui, je sais. Mais avec mon téléphone, l'extrait ne veut pas passer. Je le mettrai plus tard.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Jenny le Ven 8 Déc 2017 - 9:22
Ok, merci. Very Happy
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Rabelais le Ven 8 Déc 2017 - 9:28
Oh, tu m'étonnes que ça leur fait peur, on ne sait jamais, les vieilles recettes pourraient fonctionner et leur esprit créatif [modéré] ne plus servir..
Extrait :"Lecture "syllabique"

Jean-Michel Blanquer s'est à de nombreuses reprises prononcé en faveur des neurosciences pour modifier les méthodes d'enseignement ou les programmes. Il les a par exemple mentionnées lorsqu'il a préconisé la méthode de lecture dite "syllabique" ou la maîtrise des quatre opérations au CP et au CE1. "

Que c'est affreux, maîtriser les 4 opérations, quel drame !


Dernière édition par Equipe de modération le Ven 8 Déc 2017 - 9:57, édité 1 fois (Raison : Charte 2.2 B)
avatar
DesolationRow
Doyen

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par DesolationRow le Ven 8 Déc 2017 - 9:33
Voir Lussault, Meirieu et Lelièvre mécontents simultanément, ça ne peut pas être complètement mauvais signe, non ?
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Rendash le Ven 8 Déc 2017 - 10:54
@DesolationRow a écrit:Voir Lussault, Meirieu et Lelièvre mécontents simultanément, ça ne peut pas être complètement mauvais signe, non ?

Toi, tu fais encore du mauvais esprit

En l'absence de FoP, je me dévoue pour plussoyer, naturellement.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par William Foster le Ven 8 Déc 2017 - 11:01
Méfions-nous tout de même des excès de hâte dans un engouement compréhensible.
Comme disait Persée, dans l'Iliade, alors qu'il passait de Charybde à Scylla : "On sait c'qu'on perd, on n'sait point c'qu'on gagne". Neutral

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Sheldon
Niveau 9

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Sheldon le Ven 8 Déc 2017 - 11:03
Bonjour

Je vous propose deux liens très intéressants sur ce sujet complexe :

► Lien 1

► Lien 2


Aller, plus que 2 semaines!


Dernière édition par Sheldon le Ven 8 Déc 2017 - 11:05, édité 2 fois

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi
avatar
DesolationRow
Doyen

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par DesolationRow le Ven 8 Déc 2017 - 11:04
Oui mais enfin, se débarrasser de Charybde, c'est déjà un sain début, non ?
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par William Foster le Ven 8 Déc 2017 - 11:18
@DesolationRow a écrit:Oui mais enfin, se débarrasser de Charybde, c'est déjà un sain début, non ?
Spoiler : Gore inside:
T'est-il déjà arrivé de te démener pour qu'un élève accepte d'enlever son manteau en classe afin de pouvoir travailler... Et le jour où il finit par consentir à ôter son sac de couchage à manches, tu devines l'air autour de lui qui se floute sous l'effet des émanations corporelles libérées-délivrées dans ce bel espace clos qu'est une salle de classe en plein hiver ?

Raaahh !

Règler le problème 1 n'est pas forcément sain à court terme  

Se débarrasser de Charybde n'est un sain début que s'il y a l'intention d'aller au bout du problème. Et pour ce qui est de l'intention (n'allons pas jusqu'à volonté) de résoudre les problèmes dans l'EN, le doute m'habite. Neutral

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
DesolationRow
Doyen

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par DesolationRow le Ven 8 Déc 2017 - 11:27
Homme de peu de foi et de vilaine comparaison.
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Fires of Pompeii le Ven 8 Déc 2017 - 11:32
@Rendash a écrit:
@DesolationRow a écrit:Voir Lussault, Meirieu et Lelièvre mécontents simultanément, ça ne peut pas être complètement mauvais signe, non ?

Toi, tu fais encore du mauvais esprit

En l'absence de FoP, je me dévoue pour plussoyer, naturellement.

Laisse-moi le temps d'arriver Laughing
Je plussoie et rajoute même ceci :

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par William Foster le Ven 8 Déc 2017 - 11:33
@DesolationRow a écrit:Homme de peu de foi et de vilaine comparaison.
Mince. Suis grillé. Razz

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Kimberlite le Ven 8 Déc 2017 - 11:55
@Sheldon a écrit:Bonjour

Je vous propose deux liens très intéressants sur ce sujet complexe :

► Lien 1

► Lien 2


Aller, plus que 2 semaines!
Je veux bien qu'il faille être prudent avec les neurosciences, mais le premier article est d'une mauvaise foi pestilentielle.
Bon, je viens de voir le site de l'auteur. Même pas la peine de commenter en détail son article, on voit bien de quoi ça vient.
Il est quand même gonflé le gusse de prétendre que les processus d'apprentissage d'un enfant à l'autre seraient uniques (ben voyons, y aurait quand même pas derrière de grands principes de base?), et que le succès serait essentiellement lié à la motivation et au contexte.

Il est anormal que contrairement aux autres domaines scientifiques, les Comités de lectures des revues de références soient si peu exigeants. Ces négligences méthodologiques font peser un doute légitime sur la fiabilité des résultats.
C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité là:

Il a assuré la direction pendant 30 ans du Laboratoire de Didactique et Epistémologie des Sciences (LDES) qu’il a fondé à l’université de Genève en collaboration entre la Faculté de Psychologie et Sciences de l’éducation et la Faculté des sciences.
D'ailleurs, j'ai bien du mal à comprendre comment ce type peut avoir une légitimité dans tous les domaines où il intervient, selon son site.
C'est un génie ou quoi? :blague:
Son modèle dit « allostérique » (allosteric Learning model) est devenu une référence internationale ; il relativise les approches « constructivistes » et met en évidence une dynamique systémique et paradoxale de l’apprendre. Son environnement didactique catégorise les paramètres pertinents du processus d’apprentissage et fournit des outils et des ressources innovants pour les enseignants et les médiateurs.

Ses innovations pour une «autre » école ont dénoncé certains tabous qui bloquent l’évolution de cette institution. Elles ont conduit à :
- revoir les programmes pour les centrer sur l’essentiel pour un jeune d’aujourd’hui en entretenant le désir d’apprendre,
- personnaliser les parcours par chaque enfant ou adolescent,
- revoir l’emploi du temps autour de dispositifs très variés,
- faire des élèves des « auteurs » de leurs apprentissages,
- à évaluer les élèves de façon positive.
Les « profs » ne sont plus les héros de leur discipline, mais des spécialistes de l’élève et des référents de culture ! « Metteur en savoirs », ils interpellent les élèves, les accompagnent, leur donnent le goût d’apprendre, les conduisent à prendre du recul et à faire le point sur leurs acquis. Leur personnalité est valorisée ; ils deviennent avant tout des « repères ».

Elles ont introduit la pragmatique comme démarche pour envisager les situations-problèmes complexes, formuler les problèmes, les hiérarchiser, modéliser, apporter des solutions alternatives et penser le changement.

En santé, après des innovations en matière de documents et de formations de personnels, ses travaux se sont développés dans le cadre de l’Education thérapeutique du patient d’abord avec le service d’Education thérapeutique du patient des HUG (Genève, équipes des Prof. Assal, Prof. Golay), puis pour plusieurs Hôpitaux universitaires européens et québéquois. En est résulté :

des grilles d’analyse pour entrer dans l’univers à 5 dimensions du patient,
un environnement didactique pour faciliter l’observance du patient et la compréhension de son corps,
un environnement motivationnel pour accompagner et transformer le comportement.
Ces nouveaux paramètres ont contribué à renouveler la pédagogie du domaine.


J'aimerais bien savoir par quelles méthodes de cooptation, manipulation et copinage des personnes comme ça en arrivent à avoir une telle visibilité et se faire rémunérer pour des trucs aussi variés sans aucun rapport avec leur formation ni leurs compétences.
Je trouve effrayant que l'on donne les clés des écoles mais aussi des hôpitaux à des personnes comme ça.
Et il ose après faire jeter les hauts cris parce que l'on ose parler d'utiliser les résultats de méthodes scientifiques dans le domaine de l'éducation.
Elle est où la validation de ses propres théories?

K
PS: il serait vraiment intéressant de reprendre les deux articles de Sheldon et remplacer "neurosciences" par "sciences de l'éducation" et on verrait très clairement combien les neurosciences sont préférables, basées malgré tout sur quelque chose et non du vent, même si on peut s'interroger sur quelques points méthodologiques ou sur des risques d'abus.
PS: le second article pourrait être intéressant, mais est caricatural et mets les neurosciences sur un pied d'égalité avec les sciences de l'éducation. C'est aller un peu vite il me semble, un peu comme mettre dos à dos pseudosciences et sciences.


Dernière édition par KinetteKinette le Ven 8 Déc 2017 - 13:01, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Rabelais le Ven 8 Déc 2017 - 12:03
Tout à fait.

De plus, ces types qui refusent d'analyser les échecs et de tirer des leçons M' exaspèrent au plus haut point.
Ils sont toxiques pour nos enfants et nos élèves.
Quand on voit qu'en 2015, on savait déjà que l'approche compétenco-centrée était un échec et qu'on l'a alors imposée , je m'inquiète :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/02/05022015Article635587161256499771.aspx

Heureusement, tous les penseurs ne refusent pas l'humilité et certains ont compris qu'il valait mieux ressortir des méthodes qui fonctionnent plutôt qu'une fuite en avant pour justifier aura et salaire :
http://www.pouruneécolelibre.com/2016/10/echec-de-lenseignement-par-competences.html

J'ai confîance, on a juste quelques années de retard. A condition que la promesse de campagne soit tenue et qu'on dégage tous ces [modéré].


Dernière édition par Equipe de modération le Ven 8 Déc 2017 - 13:29, édité 1 fois (Raison : Bis repetita...)

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Equipe de modération
Modérateur

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Equipe de modération le Ven 8 Déc 2017 - 13:32
Quelle que soit votre opinion, merci d'éviter les termes insultants.
avatar
VinZT
Grand sage

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par VinZT le Ven 8 Déc 2017 - 13:38
Le site de Giordan est à mourir de rire (jaune).
En gros : « il n'y a pas de recette miracle pour apprendre, mais je vais vous vendre une méthode en 4 volumes ».
Le CV est également impressionnant. Quand dort-il cet homme ?
J'ai bien aimé la photo aussi, mains au mur, on a l'impression qu'il vient de se faire serrer par les flics, mais j'imagine que ce n'est pas à ça qu'il pensait. http://www.andregiordan.com/agprofil/quiest.html

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par e-Wanderer le Ven 8 Déc 2017 - 13:38
Ah, ça ne marche pas, les compétences ? Mince alors…

C'est bête, parce que mon université est "engagée dans le processus d'évaluation par compétences" et dépense des dizaines de milliers d'euros à entretenir une dispendieuse cellule "pédagogies innovantes". Je dis tout le bien que j'en pense à chaque réunion avec tout le tact dont je suis capable furieux , mais bon, ça soulage plus que ça ne protège, malheureusement.
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Rabelais le Ven 8 Déc 2017 - 13:46
woohoo

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
celinesud
Fidèle du forum

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par celinesud le Ven 8 Déc 2017 - 13:50
@Rabelais a écrit:Oh, tu m'étonnes que ça leur fait peur, on ne sait jamais, les vieilles recettes pourraient fonctionner et leur esprit créatif [modéré] ne plus servir..
Extrait :"Lecture "syllabique"

Jean-Michel Blanquer s'est à de nombreuses reprises prononcé en faveur des neurosciences pour modifier les méthodes d'enseignement ou les programmes. Il les a par exemple mentionnées lorsqu'il a préconisé la méthode de lecture dite "syllabique" ou la maîtrise des quatre opérations au CP et au CE1. "

Que c'est affreux, maîtriser les 4 opérations, quel drame !

Merci d'avoir mis un extrait à ma place !
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Rabelais le Ven 8 Déc 2017 - 14:33
Very Happy

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Emeraldia
Érudit

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Emeraldia le Ven 8 Déc 2017 - 15:52
Je n'apprécie guère ce titre : "les pédagos". Même s'il faut évidemment que les élèves maîtrisent les bases.

Ca me fatigue sur ce site qu'il y ait opossition (artificielle et stérile) entre des profs qui essaient d'innover et de varier leurs cours et qui se font taxer de "pédagos" (on dirait une salle de classe où les mauvais élèves traitent les autres d'intellos...) et des profs ici allergiques, désolée, à tout changement. En ce qui me concerne, j'appelle ça être réac.
Pédagos contre réacs donc, c'est ça ?
avatar
Ventre-Saint-Gris
Niveau 8

Re: Les "pédagos" ont-ils peur ?

par Ventre-Saint-Gris le Ven 8 Déc 2017 - 16:12
@Emeraldia a écrit:Je n'apprécie guère ce titre : "les pédagos". Même s'il faut évidemment que les élèves maîtrisent les bases.

Ca me fatigue sur ce site qu'il y ait opossition (artificielle et stérile) entre des profs qui essaient d'innover et de varier leurs cours et qui se font taxer de "pédagos" (on dirait une salle de classe où les mauvais élèves traitent les autres d'intellos...) et des profs ici allergiques, désolée, à tout changement. En ce qui me concerne, j'appelle ça être réac.
Pédagos contre réacs donc, c'est ça ?

On peut voir ça comme ça. Pédagos = intellos innovants vs réacs = mauvais élèves moqueurs.

On peut aussi essayer de nuancer, de faire le tri entre les innovations qui seraient des progrès et les autres. Mais pour cela, il faut avoir du temps à perdre.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum