Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
JPhMM
Demi-dieu

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par JPhMM le Lun 11 Déc 2017 - 17:04
Pour cela, Jean-Michel Blanquer propose une évolution de la gestion des Ressources Humaines. "Elle va être plus humaine, avec plus de proximité, elle va aller dans le sens de plus d'équité et aussi d'ouvrir plus de perspectives aux professeurs", promet le ministre, et cela afin "d'améliorer leur pouvoir d'achat". "Vous vous investissez, c'est normal que ce soit reconnu, conclut-il, affirmant que "la question des heures supplémentaires" sera également étudiée.


Il se trame des choses...
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Balthazaard le Lun 11 Déc 2017 - 17:04
@Daphné a écrit:
@Prezbo a écrit:
@Himpy a écrit:Si on a l'esprit chagrin, on peut même penser que dans quelques années l'avancement sera supprimé, enfin, ce qui en reste après la moulinette PPCR, et seule restera la prime au mérite...

Il me semble qu'il y a effectivement un lien logique entre les deux.

Et on peut ajouter, que, sauf erreur de ma part, les primes ne sont pas incluses dans le montant des pensions de retraite. Ne pas revaloriser les salaires mais promettre des primes, n'est-ce pas aussi une façon invisible de faire baisser les futures pensions ?

(Sinon, comme beaucoup de collègues, je vois bien l'effet sur l'ambiance qu'aurait ce type de récompense au mérite supposé dans un établissement comme le mien.)
En effet, encore une conséquence importante...

Erreur de ta part, elles comptent dans la RAFP 5% de la prime + 5% payé par l'employeur donc 10% au total. C'est un système par point (dont on peut discuter le montant) mais il a pour mérite d'exister, et au passage c'est le seul possible pour intégrer des montants variables.
avatar
Whypee
Expert

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Whypee le Lun 11 Déc 2017 - 17:10
@Balthazaard a écrit:
@Daphné a écrit:
@Prezbo a écrit:
@Himpy a écrit:Si on a l'esprit chagrin, on peut même penser que dans quelques années l'avancement sera supprimé, enfin, ce qui en reste après la moulinette PPCR, et seule restera la prime au mérite...

Il me semble qu'il y a effectivement un lien logique entre les deux.

Et on peut ajouter, que, sauf erreur de ma part, les primes ne sont pas incluses dans le montant des pensions de retraite. Ne pas revaloriser les salaires mais promettre des primes, n'est-ce pas aussi une façon invisible de faire baisser les futures pensions ?

(Sinon, comme beaucoup de collègues, je vois bien l'effet sur l'ambiance qu'aurait ce type de récompense au mérite supposé dans un établissement comme le mien.)
En effet, encore une conséquence importante...

Erreur de ta part, elles comptent dans la RAFP  5% de la prime + 5% payé par l'employeur donc 10% au total. C'est un système par point (dont on peut discuter le montant) mais il a pour mérite d'exister, et au passage c'est le seul possible pour intégrer des montants variables.

Très vite plafonnée à hauteur de 20% du seul traitement indiciaire brut total perçu au cours de l’année !

_________________
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
____Albert Einstein____
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Balthazaard le Lun 11 Déc 2017 - 17:14
ça c'est pour les très hauts fonctionnaires...il faut tripler son salaire par les primes pour arriver à ce plafond, non?
avatar
Schéhérazade
Niveau 10

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Schéhérazade le Lun 11 Déc 2017 - 17:55
@JPhMM a écrit:
Pour cela, Jean-Michel Blanquer propose une évolution de la gestion des Ressources Humaines. "Elle va être plus humaine, avec plus de proximité, elle va aller dans le sens de plus d'équité et aussi d'ouvrir plus de perspectives aux professeurs", promet le ministre, et cela afin "d'améliorer leur pouvoir d'achat". "Vous vous investissez, c'est normal que ce soit reconnu, conclut-il, affirmant que "la question des heures supplémentaires" sera également étudiée.


Il se trame des choses...

Le meilleur service que puissent nous rendre les RH, c'est de nous oublier.
Bon, de toute façon, les caisses sont vides, en tout cas pour nous.
L'inertie est notre force. Faisons au mieux pour nos élèves, et ne perdons pas un instant à courir après la prime, ni à nous intéresser aux desiderata de l'encadrement intermédiaire qui a tant fait pour donner à l'EN son incontestable efficacité actuelle. Quant à ceux qui veulent gagner la prime,grand bien leur fasse: son montant sera de toute façon dérisoire.
Blanquer est très fort: d'un côté, il feint de remettre les méthodes "traditionnelles" à l'honneur, au point de faire s'égosiller quelques "pédagogistes". De l'autre, il tente de détruire la liberté pédagogique et l'indépendance des professeurs, conditions sine qua non d'un enseignement efficace. Parce que si nous prenions au sérieux ce genre de primes, nous serions asservis aux gens qu'il feint de désavouer.
Ramanujan974
Niveau 9

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Ramanujan974 le Lun 11 Déc 2017 - 18:09
@Balthazaard a écrit:ça c'est pour les très hauts fonctionnaires...il faut tripler son salaire par les primes pour arriver à ce plafond, non?

Pas forcément.
Ici, à la Réunion, avec la sur-rémunération, je suis au max chaque mois. C'est 1 % du salaire brut.
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Roumégueur Ier le Lun 11 Déc 2017 - 18:46
Bon, vu les résultats PIRLS, il va faire faire des économies au gouvernement, non?
Faut s'attendre à une baisse drastique de rémunération, là.
Par contre, si on regarde les résultats au brevet et au bac, faudrait nous augmenter sévère il me semble.
Tout cela pour marquer l'absurdité d'une telle mesure : comment définir sainement le mérite d'un enseignant? Déjà, tenir une classe une heure durant tient du mérite absolu, et pourtant, ce ne sont pas ces enseignants qui ont les palmes académiques... ou les primes 'rectorales'.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Celadon le Lun 11 Déc 2017 - 18:50
Mais le mérite n'est-ce pas la souplesse de la colonne et l'aptitude à remplir les cases avec le vent déplacé par le maximum de projets ?
Badiste75
Niveau 9

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Badiste75 le Lun 11 Déc 2017 - 19:38
Pour que cette prime soit juste, il faudrait plein de choses : test du niveau d’entrée de la classe sur l’ensemble du programme de l’année précédente (long en TS en maths par exemple) pour pouvoir évaluer la plus value en fin d’année. Il est évident qu’il est plus facile d’avoir de bons résultats si les élèves sont déjà bons. Ensuite, cela amènerait les profs à faire bachoter (en zappant par exemple certains points du programme non évalués à l’examen mais sensés préparés à l’enseignemznt Supérieur). Le bac n’est qu’une partie du programme. Tout le temps dévolu au bachotage au détriment de la préparation à l’année suivante contribue à fausser les résultats le jour J : de meilleurs résultats alors qu’en réalité les élèves sont moins prêts à la suite et que le prof a moins bien fait son boulot. Ceci est valable à tous les niveaux et pas seulement en Terminale.
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Zenxya le Lun 11 Déc 2017 - 20:01
@JPhMM a écrit:
Pour cela, Jean-Michel Blanquer propose une évolution de la gestion des Ressources Humaines. "Elle va être plus humaine, avec plus de proximité, elle va aller dans le sens de plus d'équité et aussi d'ouvrir plus de perspectives aux professeurs", promet le ministre, et cela afin "d'améliorer leur pouvoir d'achat". "Vous vous investissez, c'est normal que ce soit reconnu, conclut-il, affirmant que "la question des heures supplémentaires" sera également étudiée.


Il se trame des choses...

C'est Longuet qui a fait un rapport où il chiffre le coût de celles-ci à 1 milliard, si je ne me trompe pas.

Edit : Je l'ai retrouvé : https://www.senat.fr/notice-rapport/2016/r16-194-notice.html

L'explication de texte ici : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/12/08122016Article636167988937616296.aspx

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par JPhMM le Lun 11 Déc 2017 - 20:07
Ils méditent sur la possibilité d'heures supplémentaires gratuites ? heu

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Zenxya le Lun 11 Déc 2017 - 20:37
Je n'en sais pas s'ils veulent des heures sup gratuites, mais, quand on lit les rapports, c'est jamais l'augmentation de leur taux que l'on voit.

Rapport 2017 - « gérer les enseignants autrement »
https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2017-10/20171004-synthese-gerer-enseignants-autrement.pdf

Recommandation 2 :
- annualiser les obligations de service des enseignants du second degré, en prévoyant notamment un contingent d’heures effectuées au sein de l’établissement au titre des missions liées à l’enseignement, en réservant dans un premier temps ce cadre aux nouveaux enseignants devant être titularisés (recommandation complétée) ;

Rapport 2015 –« Le coût du lycée »
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/154000683.pdf

Proposition 1. ramener le temps d’instruction des lycéens au niveau observé dans les pays comparables, et mieux le répartir sur une année scolaire prolongée ;

Rapport 2015 –« Le suivi individualisé des élèves »
https://www.ccomptes.fr/fr/publications/le-suivi-individualise-des-eleves-une-ambition-concilier-avec-lorganisation-du-systeme

Recommandations :
- revoir la définition du temps de service des enseignants du second degré ;
- annualiser au moins pour partie le temps de service des enseignants du secondaire ;


Rapport 2013 –« Gérer les enseignants autrement »
https://www.ccomptes.fr/fr/publications/gerer-les-enseignants-autrement

Recommandation :
1.  Redéfinir le métier enseignant en adaptant en particulier les obligations réglementaires de service ;



On peut voir avec quelle constance, nos "chers" sénateurs et autres s'intéressent à la profession.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par JPhMM le Lun 11 Déc 2017 - 20:40
On peut voir avec quelle constance, nos "chers" sénateurs et autres veulent nous empapaouter profond profond.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Ergo le Lun 11 Déc 2017 - 20:42
Spoiler:

Alors que le mérite, c'est déjà d'aller travailler avec de tels traitements.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Schéhérazade
Niveau 10

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Schéhérazade le Lun 11 Déc 2017 - 20:44
Merci pour ces précisions. En fait, le ministre emploie le langage orwellien habituel: "reconnaître" "l'investissement" des professeurs, ce n'est pas mieux les rémunérer, mais allonger autant que possible la liste des tâches obligatoires mais ne faisant pas l'objet de rémunération idoine. Donc redéfinir le périmètre des "missions" de manières à pouvoir se dispenser de payer les heures sup, entre autres joyeusetés.
ça promet.
J'ai très peur quand on annonce une gestion "plus humaine, avec plus de proximité" (celle du harcèlement?). Bon, je veux bien supposer que ma crainte est d'ordre paranoïaque, mais chat échaudé craint l'eau froide.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par JPhMM le Lun 11 Déc 2017 - 20:46
@Ergo a écrit:Alors que le mérite, c'est déjà d'aller travailler avec de tels traitements.
Bientôt, on n'appellera plus cela des traitements, mais des lavements.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Lefteris le Lun 11 Déc 2017 - 21:21
@Schéhérazade a écrit:

Le meilleur service que puissent nous rendre les RH, c'est de nous oublier.
Bon, de toute façon, les caisses sont vides, en tout cas pour nous.
L'inertie est notre force. Faisons au mieux pour nos élèves, et ne perdons pas un instant à courir après la prime, ni à nous intéresser aux desiderata de l'encadrement intermédiaire qui a tant fait pour donner à l'EN son incontestable efficacité actuelle. Quant à ceux qui veulent gagner la prime,grand bien leur fasse: son montant sera de toute façon dérisoire.
Blanquer est très fort: d'un côté, il feint de remettre les méthodes "traditionnelles" à l'honneur, au point de faire s'égosiller quelques "pédagogistes". De l'autre, il tente de détruire la liberté pédagogique et l'indépendance des professeurs, conditions sine qua non d'un enseignement efficace. Parce que si nous prenions au sérieux ce genre de primes, nous serions asservis aux gens qu'il feint de désavouer.
C'est ça : tout ce que propose Blanquer de positif  ne coûte pas un radis, c'est bienvenu  chez les enseignants : briser le pédagogisme, rétablir les disciplines, remettre la littérature chronologique, l'étude de la  langue au programme,   fin des insultes sous-jacentes et  quasi quotidiennes comme avec le tandem NVB -Robine. Qui peut s'opposer à ça ?
Mais en même temps, c'est éminemment contradictoire  : pas d'heures pour faire tout ça ; redoublement, mais quel budget pour conserver des milliers d'élèves un peu plus longtemps ? cassage méthodique du statut national (commencé avant par la technostructure) qui mettra les enseignants sous un statut local, donc non -républicain (via par exemple le contrôle continu et local au bac) ; du même coup, effectivement, destruction définitive de la liberté pédagogique ;  économies sur le dos  des enseignants à qui on fait les poches, donc le contraire de "les reconnaître" ; volonté de rehausser à la fois l'attrait et le niveau des concours mais  continuité dans la politique conduisant au rejet de ce métier. Etc.
Je crois que même si Blanquer était sincère, il serait pris dans la logique destructrice de ce gouvernement qui a pris les fonctionnaires pour cible (comme le précédent d'ailleurs, même si c'était moins affiché officiellement).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
scot69
Fidèle du forum

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par scot69 le Lun 11 Déc 2017 - 21:29
@laMiss a écrit:
@scot69 a écrit:Il y a quelques années, je raisonnais différemment mais là je suis totalement contre.

Qu'est-ce qui t'a fait voir les choses différemment ? Y a-t-il eu un déclic, un tournant, une rencontre ?


Pas mal de chose, en fait, ça me gonflait de voir des collègues "parasites" (genre qui te laissent une salle dans un bazar épouvantable, qui ne donnent pas les sujet de DS, qui viennent au conseil quand ils veulent, ne rangent jamais le magnéto, monopolisent la rétro, qui sont tout le temps en retard...) être payés autant que moi, donc je me disais qu'une prime au mérite pouvait "réajuster" les choses.

D'autant plus que j'étais le genre de prof ultra investi à me porter volontaire pour tout, à monter des projets, à être de toutes les JPO, les sorties, les actions... parce que ça me plaisait beaucoup...

Et puis avec le temps, on se rend compte que beaucoup sont dans l'esbroufe, le paraître... et que certains sont même prêts à s'approprier les projets des autres, voir à descendre certains collègues pour obtenir les honneurs... et j'ai repensé à mes années en entreprise où les primes au mérite sont totalement subjectives et conduisent certains aux pires bassesses (sabotage, délation...). Donc au final, j'ai réalisé que:

- une prime au mérite est discutable (un prof qui fait ses cours le plus normalement du monde est aussi efficace que celui qui organise des tas de projets)
- même si on la mettait en place, il serait impossible d'être juste: en dehors de la ponctualité, aucun critère n'est évaluable sans tenir compte de l'avis de quelqu'un (un IPR? un CDE? les ragots des élèves? les bruits de couloirs?... que des sources pas dignes de confiance), se baser sur les résultats serait ridicule... et puis cela inciterait à toujours chercher à se faire bien voir, parfois au détriment des autres...
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Zenxya le Lun 11 Déc 2017 - 21:36
Un petit dernier, avis sur le PLF 2018 (page 98 - 99) http://www.senat.fr/rap/a17-112-3/a17-112-31.pdf

M. Jean - Claude Carle, rapporteur pour avis a écrit:Le problème des remplacements, récurrent, n’est pas d’ordre financier puisque les moyens affectés ne sont pas totalement épuisés. Comme le décrivait un recteur, le système est «corseté»; comment améliorer la situation ? On  fait actuellement appel à des contractuels, car les enseignants stagiaires sont affectés à des postes sur lesquels il n’y a pas de titulaires. C’est un sujet d’inquiétude pour les parents d’élèves. La solution, proposée par la Cour des comptes, ne serait-elle pas l’annualisation de l’obligation de service des enseignants, voire la bivalence dans le second degré ?

M. Jean - Michel Blanquer, ministre . a écrit:J’en viens aux remplacements. Ceux de courte durée, surtout, posent problème. Leur gestion sera réformée dès la rentrée prochaine. [...] Attentifs au bien-être au travail des professeurs, nous orienterons la politique de gestion des ressources humaines de façon à lutter contre l’absentéisme.


_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
avatar
henriette
Médiateur

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par henriette le Lun 11 Déc 2017 - 22:27
Je ne comprends pas le lien (cause, conséquence, opposition ?) dans la dernière phrase du ministre.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
amethyste
Grand sage

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par amethyste le Lun 11 Déc 2017 - 22:31
@henriette a écrit:Je ne comprends pas le lien (cause, conséquence, opposition ?) dans la dernière phrase du ministre.
Une fois qu'on aura 3 jours de carence (politique de gestion des ressources humaines), on sera beaucoup moins absent (lutte contre l'absentéisme) et donc le problème du remplacement sera réglé ?
Je n'ai pas trouvé pour notre bien-être au travail, par contre....

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
avatar
Awott
Niveau 10

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Awott le Lun 11 Déc 2017 - 22:46
@henriette a écrit:Je ne comprends pas le lien (cause, conséquence, opposition ?) dans la dernière phrase du ministre.

J’en viens aux remplacements. Ceux de courte durée, surtout, posent problème. = Le problème c'est qu'on gère les enseignants comme des brutes et que parfois ils craquent ces chochottes.
Attentifs au bien-être au travail des professeurs = Mais faut pas admettre que c'est de notre faute ...
nous orienterons la politique de gestion des ressources humaines = Donc on va leur coller des mesures aux petits oignons à ces fainéants
de façon à lutter contre l’absentéisme. = par ce qu'il faut bien dire que c'est quand leur faute !
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Iphigénie le Lun 11 Déc 2017 - 23:00
doublon


Dernière édition par Iphigénie le Lun 11 Déc 2017 - 23:01, édité 1 fois
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par Iphigénie le Lun 11 Déc 2017 - 23:01
@JPhMM a écrit:
@Ergo a écrit:Alors que le mérite, c'est déjà d'aller travailler avec de tels traitements.
Bientôt, on n'appellera plus cela des traitements, mais des lavements.
aux uns les émoluments, aux autres les émollients en somme
avatar
acsyle
Niveau 5

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par acsyle le Mar 12 Déc 2017 - 11:48
C'est "amusant", dans l’excellent manga GTO (manga qui traite de l’enseignement et de l’éducation) il y a tout un arc où la nouvelle directrice met en place un système de salaire à points au mérite (et inversement) avec toutes les conséquences néfastes que ça peut avoir.

Quand la fiction se fait rattraper par la réalité...
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants

par William Foster le Mar 12 Déc 2017 - 13:24
GTO coeurs
Ce manga a fait plus pour ma pédagogie que toutes les formations auxquelles j'ai assisté Razz

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum