Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User21929
Expert

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par User21929 le Ven 15 Déc 2017 - 0:12
Que la FCPE s'occupe des parents et nous laisse nous occuper des enfants !
avatar
henriette
Médiateur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par henriette le Ven 15 Déc 2017 - 0:15
J'ai déjà mis en spoiler dans mon message initial les passages que je trouvais particulièrement intéressants, et qu'il me semble important et utile de voir relayer à destination des adhérents de la FCPE. Pour une fois, il s'agit d'un bilan que je trouve honnête, pas du tout à charge, et qui pointe un certain nombre de causes du malaise enseignant actuel qui me semblent exactes.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par Balthazaard le Ven 15 Déc 2017 - 0:23
J'ai bien sur lu les passages que tu as soulignés....huit lignes pour dire avec un langage fleuri que le bon enseignant doit s'adapter...sans blague! six pour dire qu'une classe peut parfois être agréable et parfois ch...Nooooon...sans blague..
Alors c'est ça la sociologie...? Ce n'est pas ce qui va me détourner des sciences "dures"
Bon nous ne sommes visiblement pas d'accord, je trouve ce texte lamentable et volontairement biaisé, tu le trouves intéressant.
Dont acte!
Si tu veux je te laisse le dernier mot, mais pour moi ce genre de texte est faussement consensuel.
User17706
Enchanteur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par User17706 le Ven 15 Déc 2017 - 1:01
@Balthazaard a écrit: [...] huit lignes pour dire avec un langage fleuri que le bon enseignant doit s'adapter...
Ah c'est drôle, je ne vois rien de tel dans ce texte.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par Balthazaard le Ven 15 Déc 2017 - 1:16
Alors reformulons mais je sens que je n'aurai de toute façon pas ton assentiment.
Huit lignes avec un langage fleuri pour conclure que le bon enseignant doit s'adapter.
User17706
Enchanteur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par User17706 le Ven 15 Déc 2017 - 1:39
Non, ce n'est pas une question de formulation fine, c'est que je ne trouve pas les lignes qui sont supposées dire cela ou inviter à conclure cela. Je vois un texte très descriptif qui fait surtout le constat de l'extrême difficulté de satisfaire la "commande" dans les conditions qu'on connaît. Je n'ai pas le sentiment qu'il sanctifie la commande en question.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par Balthazaard le Ven 15 Déc 2017 - 1:54
je pense qu'on ne se comprend encore pas, je parle du spoiler, il n'y a pas d'injonction à s'adapter mais un constat (de plus) que le l'enseignant efficace est est celui qui s'adapte...est-ce vraiment une découverte ou quelque chose de propre à l'éducation, je trouve cela très, très pauvre.
User17706
Enchanteur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par User17706 le Ven 15 Déc 2017 - 2:00
J'ai bien compris qu'on parle du spoiler contenu dans le premier post du fil, c'est juste que je ne vois pas quel passage tu caractérises ainsi. En fait, une simple citation résoudrait mon problème Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par Balthazaard le Ven 15 Déc 2017 - 2:03
"L’enseignant efficace est caractérisé par sa bonne adaptabilité à ses élèves ; il n’en existe pas de portrait-robot."

Franchement....si ce n'est pas une phrase à tiroir...on peut l'adapter à n'importe quelle activité, professionnelle ou non.
User17706
Enchanteur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par User17706 le Ven 15 Déc 2017 - 2:07
Ah, dans le contexte, je comprends ça uniquement comme une façon de dire que les dogmes pédagogiques résistent rarement à l'épreuve des classes et qu'il subsiste une importante dimension artisanale dans le métier. Je ne pense pas du tout qu'il s'agisse du sens général de l'adaptation aux "nouveaux publics". C'est un propos qui vise à souligner les limites de la pédagogie hors-sol.

Bien sûr, en un sens ça enfonce une porte ouverte. Mais si jamais elle n'est pas ouverte pour tout le monde, peut-être que ça va mieux en le disant.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par Balthazaard le Ven 15 Déc 2017 - 2:16
Mais je l'ai compris comme tu dis, maintenant, à te lire, je n'évacue pas forcément l'autre interprétation, d'autant qu'il n'y a aucune critique du contenu de la formation des ESPE (je dirai même que le "malgré" sonne désagréablement à mes oreilles) et qu'il y a (en tous cas rien ne permet franchement de dire le contraire) en ce qui me concerne une vision plutôt favorable de la pédagogie hors-sol (quel serait le contenu de la formation continue envisagée puisqu'il n'y a pas de plaidoyer pour le disciplinaire? quant à la formation initiale, rien ne suggère qu'elle pourrait être sur le terrain...on peut rêver bien sur, mais est-ce vraiment là le problème?)

Si cela veut vraiment dire ce que tu penses, je préfère mille fois ta formulation, sans aucune ambiguïté. Il n'y aurait aucun problème pour moi mais j'ai la faiblesse de penser que cette dame est intelligente et pèse ses mots, que si elle avait voulu dire cela elle aurait pu l'écrire clairement.
User17706
Enchanteur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par User17706 le Ven 15 Déc 2017 - 2:36
La suite immédiate plaide en faveur de mon interprétation (mise en garde contre la tentation d'imposer par le haut des "bonnes pratiques" voire contre la notion d'efficacité elle-même, s'agissant d'un métier où l'on travaille une pâte humaine; mise en garde contre les plaidoyers pédagogiques globaux). Cela dit, ce n'est peut-être pas entièrement décidable, en effet, et l'évocation des ESPE laisse entrouverte une conséquence du type "renforçons-les" qui n'a évidemment pas plus ma sympathie que la tienne.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par RogerMartin le Ven 15 Déc 2017 - 12:02
Les ravis de la FCPE ne savent en général pas du tout ce qui se passe dans les ESPE.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par William Foster le Ven 15 Déc 2017 - 12:21
La virulence de Balthazaard a, je trouve, quelque chose de rafraîchissant : on sent qu'il a envie que la FCPE change, que ces gens peuvent arrêter d'être entièrement nuisibles.
Du coup, j'ai un peu honte de ma résignation à ce sujet.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
User17706
Enchanteur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par User17706 le Ven 15 Déc 2017 - 12:28
@RogerMartin a écrit:Les ravis de la FCPE ne savent en général pas du tout ce qui se passe dans les ESPE.
C'est sûrement vrai pour les ravis de la FCPE, sûrement beaucoup moins pour les auteurs du document. Cela dit, je suis le premier à reconnaître qu'il va bien falloir un beau jour que quelqu'un s'y colle pour l'expliquer auxdits ravis et que ce document ne le fait pas.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
archeboc
Sage

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par archeboc le Ven 15 Déc 2017 - 18:51

Comme Henriette, la première lecture de cette note m'a agréablement satisfait. La réaction allergique de Balthazard me force à ouvrir les yeux : ce texte est largement au dessus de ce qu'on peut attendre de la FCPE, d'où ma satisfaction initiale, mais c'est un texte en revanche en retrait de ce que devrait être une expertise savante sur le malaise enseignant.

@Balthazaard a écrit:Maintenant les opinions sont libres et vous pouvez le penser. Voyez vous quelque part une allusion à notre inutilité, notre parole bafouée face à celle de "l'enfant", l'état déplorable des connaissances de nos élèves suite aux passages abusifs.?

Rien non plus sur la réduction du temps de travail dont ont été privés les enseignants. Rien sur l'alourdissement des tâches. Rien sur l'abandon par la très haute hiérarchie. Rien sur le double mouvement. Rien sur la baisse du pouvoir d'achat. Rien sur la baisse des horaires, ni sur sa conséquence, l'augmentation du nombre de classes et d'élèves. Rien sur le statut de TZR, les compléments de service, la menace qu'ils représentent. Rien sur la gestion des frais de mission. Rien sur les gloussements de la ministre. Rien sur le blocage des carrières, en particulier le refus très fréquent des disponibilités pour contrat de thèses. Liste non exhaustive.

Cela fait quand même beaucoup d'angles morts.


Ces angles morts seront-ils explorés dans le livre que l'autrice de la note FCPE a publié par ailleurs aux éditions Armand Collin ? On peut en douter si on se fie à sa table des matières :
Portrait collectif des enseignants en travailleurs - Les enseignants reproduisent-ils les inégalités sociales ? - Les enseignants sont-ils efficaces ? - La mise en scène de la classe : l’enseignant acteur et dramaturge - Les enseignants  du secondaire résistent-ils au changement ? - Retour vers les enseignants.
http://www.armand-colin.com/au-coeur-des-malaises-enseignants-9782200617233

Mais il faudrait aller y voir, et faire ici un compte-rendu.


@Balthazaard a écrit:L'ineffable Raoult l'avait très bien exprimé, on avait pris cela pour une provocation mais c'était et c'est toujours (le texte le prouve) le crédo de la fcpe "l'enseignant est au service de l'élève comme la caissière au service du client". j'ai la main lourde sur la fcpe mais ce qu'elle dit est très juste; attend t-on d'une caissière qu'elle conseille les clients sur leurs achats? Si en tant que caissière vous commencez à dire "n'achetez pas ça c'est bourré de graisse/sucre...etc "vous êtes en dehors de votre rôle et à terme vous déprimerez voyant les gens se goinfrer de junk food.

Pour le coup, pas d'accord avec vous, Balthazaard. La caissière n'est pas au service du client, elle est au service de l'actionnaire. Si elle était au service du client, justement, elle conseillerait le client. Son rôle, c'est de le faire passer le plus vite possible en lui faisant un sourire pour qu'il revienne dépenser plein d'argent contre une marchandise achetée en gros le moins cher possible.

La maxime de l'excellent Raoult est fausse dans chacun des termes de la comparaison, et c'est en cela qu'elle révèle que la FCPE joue contre son camp. En empêchant les élèves d'accéder à la vérité sur le niveau réel de leurs compétences, en cautionnant les mensonges de l'institution aux familles, la FCPE trahit son mandat.


Revenons à cette note. Je vais commencer par un détail :
et du coup la relative modération salariale aidant (rappelons que les enseignants français sont payés en moyenne 20 % de moins que leurs collègues européens), il n’apparaît plus aujourd’hui pour certains une contrepartie suffisante. Les difficultés de recrutement actuelles, sans doute en partie aggravées par les aléas de la formation des maîtres, témoignent de cette réalité.

Pour chacun des termes que j'ai mis en gras :
- il s'agit d'une euphémisation du phénomène. "modération salariale", cela sonne bien plat à côté de "prolétarisation". Rappelons que certains TZR ont un salaire réel, une fois pris en compte frais de déplacement, en dessous du salaire minimum. Notre sociologue a soigneusement évité de donner ce genre de repère absolu, elle se contente d'une comparaison avec la moyenne européenne. C'est à ce compte que la "modération salariale" n'est que "relative".
- est masquée par ailleurs la dynamique temporelle du phénomène. Le fait que la situation générale se dégrade, tant sur le plan des formations initiale et continue que sur celui des salaires, n'est pas pris en compte.

La majorité des connotations du texte sont à cette aune.

Finalement, que nous dit de vrai cette note sur le malaise enseignant ?
- Euphémisé, le sentiment de solitude face aux difficultés, et la rupture entre les enseignants et leur hiérarchie.  
- Très euphémisée et incomplète, la dégradation des conditions de travail, l'effondrement du niveau des élèves dans toutes les compétences (savoir, savoir-faire et savoir-être).
- Dissimulé dans une phrase obscure, le caractère aberrant des réformes ( "Bien sûr, à un certain niveau de généralité, on peut toujours faire correspondre réformes et réalités du  terrain")

Le verre est loin d'être à moitié plein.
User21929
Expert

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par User21929 le Ven 15 Déc 2017 - 19:53
@archeboc a écrit:Le verre est loin d'être à moitié plein.
Pour moi, la coupe est pleine.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par Thalia de G le Ven 15 Déc 2017 - 21:36
Certains messages, qui n'avaient rien avoir avec la choucroute, ont été déplacés dans "Je râle car..."
La modération

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
henriette
Médiateur

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par henriette le Ven 15 Déc 2017 - 22:37
Et pour rappel, en cas de désaccord avec une action de la modération, on envoie un MP aux modérateurs, on ne conteste pas sur le géné, sous peine de ban.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
AndréC
Niveau 9

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par AndréC le Ven 15 Déc 2017 - 22:47
@ycombe a écrit:
La réforme du collège ne va pas dans le sens d'une adaptation de l'école au nouveau public, puisqu'il n'y a pas de nouveau public au collège. Le collège scolarise tout le monde depuis 30 ans.
Ah non, pas du tout, mais alors pas du tout!

Le collège unique a été pendant très longtemps vide de sens. Les élèves étaient triés, sélectionnés entre différentes classes qui étaient constituées en fonction du niveau des élèves, il y avait les bonnes classes et les autres.
Aujourd'hui, il n'y a plus de bonnes classes et les autres, elles sont toutes composées d'un mix de tous les élèves : la médiocrité pour tous.

Avant 1995, il y avait encore les 4e Insertion et technologiques dans tous les collèges, désormais, c'est fini.
Le collège unique entre désormais dans l'accueil de tous et il n'est pas rare de voir dans une même classe 4 à 5 élèves ayant un profil particulier et bénéficiant de PAP, de tiers-temps et d'AVS.
Le collège unique n'est pas achevé, désormais la priorité est d'intégrer les SEGPA, les instituteurs spécialisés coûtent trop cher.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par Balthazaard le Sam 16 Déc 2017 - 12:34
@Acheboc nous sommes d'accord sur tous les points ( et je le suis aussi avec AndréC )

Quand je citais Raoult j’essayais de me mettre dans sa tête et celle de la fcpe, ce n'est pas du tout ce que je pense le "il a raison" est à comprendre de son point de vue et dans la logique de ses idées. La caissière est au service du client en ce qu'elle doit lui être agréable, peu importe les intérêts qu'elle sert en réalité (et qui sont ceux que tu cites) et peu importent les conséquences.
Le "magasin" car c'est son intérêt doit lui faciliter cette tache.
Nous devons (version fcpe) être au service des élèves quels qu'ils soient et quoi que l'on nous demande, l'institution doit nous faciliter cette tache (et pas d'autre lubies de profs comme avoir des élèves attentifs, qui sachent quelque chose ou pire qui réfléchissent ou engrangent des connaissances....ça c'est comme on dirait par dessus le marché, à tous les sens du terme)
Contenu sponsorisé

Re: FCPE - Les notes du conseil scientifique n°5 : Comment comprendre les malaises des enseignants

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum