Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Olympias
Prophète

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Olympias le Sam 16 Déc 2017 - 8:38
Le drame de l'institution, c'est qu'elle prête une oreille complaisante des ragots propagés par des parents quand ils sont sans fondement, mais reste très sourde face aux agressions et autres harcèlements commis par des élèves contre les personnels et des personnels contre d'autres personnels.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Celadon le Sam 16 Déc 2017 - 9:15
Ont-ils des ordres en ce sens, pour que ce comportement soit aussi répandu parmi eux ?
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par ProvençalLeGaulois le Sam 16 Déc 2017 - 10:22
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@amalricu a écrit:
A l'IUFM, mon tuteur, qui connaissait bien la machine bureaucratique, nous avait appris que les courriers anonymes de dénonciation partaient directement à la poubelle du rectorat. Si un quidam engage sa signature sur une lettre pour mettre à mal un collègue, il doit avoir du grain à moudre.

Les courriers (qu'ils concernent le 1er ou 2d degré) ne sont pas jetés, même les anonymes.
Les courriers anonymes sont transmis aux personnes visées pour info (si on arrive à comprendre qui est réellement visé, parfois, c'est tout simplement collector tellement on ne comprend pas où l'auteur veut en venir).

Les courriers qui sont signés obtiennent une réponse, qui dans 99.9% des cas déplaît très fortement au destinataire, puisque la plupart du temps, la plainte est complètement hors-sol (les parents du gamin insupportable qui râlent parce que leur gamin est trop souvent puni, le parent qui se plaint d'un terme qu'il ne comprend pas dans un bulletin, etc).

Pour établir la réponse, on demande des éléments soit au CDE soit à l'IEN, qui se renseignent donc auprès des personnes visées. Et dans l'immense majorité des cas, ils n'incriminent pas la personne visée, parce qu'elle n'a pas à l'être.

@Volubilys a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:Je travaille dans une DSDEN, je vous dis très exactement ce que l'on fait de ces courriers, mais libre à vous de penser que dès qu'on en reçoit un, on célèbre le fait que l'on va pouvoir pourrir la vie de la personne concernée, plutôt que ce qu'on fait réellement.
Tu parlais des courriers anonymes et sans doute juste envoyé à la DSDEN sans être adressé à une personne en particulier. Moi je parle de lettres signées par un ou plusieurs parents (ou signées par des gens n'ayant rien à voir avec la classe, qui vérifie qui sont les signataires? Personne n'a vérifié que les parents qui m'ont pourris n'avaient pas d'enfant dans ma classe!) et adressées précisément à une personne (un courrier juste envoyé à l'inspection et géré par le secrétariat à plus de chance de finir à la poubelle que  la lettre adressée à M. ou Mme Truc le DSDEN ou le DSDEN adjoint.)
Par ailleurs, dans le primaire, nous avons l'IEN et ces derniers sont toute ouïe envers les parents...

Non, je parle bien des courriers signés.
Les courriers réellement anonymes, on en reçoit 2 ou 3 par an.

Et non, les courriers qui arrivent sur mon bureau et dont je parle sont ceux adressés au Recteur, à l'Inspecteur d'Académie et qui ont déjà été visés par le Cabinet de l'un ou de l'autre mais aussi ceux qui arrivent directement à mon service sans être adressé particulièrement à une personne en particulier. Et ils sont traités de la même façon, demande d'éléments au CDE ou à l'IEN et réponse à la famille (qui la recadre dans l'immense majorité des cas).

Et pour la vingtième fois, (parce que ce n'est pas la première fois que cette discussion a lieu sur ce forum), les courriers ne sont pas jetés à la poubelle, quel que soit leur destinataire premier.


Dernière édition par ProvençalLeGaulois le Sam 16 Déc 2017 - 11:03, édité 1 fois (Raison : Orthographe)

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
archeboc
Esprit éclairé

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par archeboc le Sam 16 Déc 2017 - 10:48
@amalricu a écrit:"méthodes à l'ancienne"....c'est quoi ?

Le bonnet d'âne, la mise au coin, les lignes à copier, la blouse uniforme, la règle sur les doigts...

Dans mon enfance (années 70), j'ai eu droit à la fessée déculottée devant la classe pour un crayon noir oublié chez moi (je ne pouvais pas écrire avec le bleu que j'avais en cours) et je fus menacé du même châtiment pour ne pas réciter ma poésie devant la classe (je la connaissais mais j'étais pétrifié de timidité). Heureusement, la mémoire me revint à la vue du bourreau montant dans l'escalier pour m'infliger la correction promise...

Etrangement, les jeunes filles échappaient à ce châtiment....le CPE était-il progressiste ou préférait-il les petits garçons ?

Merci la pédagogie de merde du privé.

Aujourd'hui, tu fais ça à mon gamin, c'est dépôt de plainte direct et scandale dans la presse locale et internet...

... et 99% des parents d'élèves de France en ferait autant. Or comme aucun scandale ne semble avoir troublé les sismographes médiatiques de cette commune, on peut raisonnablement penser que les méthodes "à l'ancienne" sont en fait des méthodes pédagogiques totalement respectueuses de l'intégrité physique des enfants, et que c'est la hiérarchie de l'instituteur qui a usé inconsidérément de son pouvoir.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Delia le Sam 16 Déc 2017 - 12:26
Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mais c'était dans les collèges d'Etat.


Dernière édition par Delia le Sam 16 Déc 2017 - 16:52, édité 1 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Cisil
Niveau 9

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Cisil le Sam 16 Déc 2017 - 15:13
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mai c'était dans les collèges d'Etat.

+1, et pas seulement outre-mer, et ça a continué dans les années 80. Mon prof de français de 5ème et 3ème usait de la règle en bois puis en métal, quand par malheur on avait oublié l'une ou l'autre des règles de grammaire à connaître par coeur...

_________________
"Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul."  Montaigne.

"When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down ‘happy’. They told me I didn’t understand the assignment, and I told them they didn’t understand life.”  John Lennon
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Provence le Sam 16 Déc 2017 - 15:28
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mai c'était dans les collèges d'Etat.
C'est bien pour cela qu'on utilise parfois l'expression "méthodes à l'ancienne" pour suggérer que le professeur est maltraitant. C'est insidieux...

J’imagine que les parents qui se plaignent ne se seraient pas gênés pour évoquer les violences de l'instituteur si tel avait été le cas. L'hypothèse d'un acharnement n'est pas absurde...

avatar
Volubilys
Sage

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Volubilys le Sam 16 Déc 2017 - 18:20
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mais c'était dans les collèges d'Etat.

@Cisil a écrit:
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mai c'était dans les collèges d'Etat.

+1, et pas seulement outre-mer, et ça a continué dans les années 80. Mon prof de français de 5ème et 3ème usait de la règle en bois puis en métal, quand par malheur on avait oublié l'une ou l'autre des règles de grammaire à connaître par coeur...

si c'était le cas de l'enseignant dont on parle ici, il aurait été dénoncé pour violence, hein, soyons sérieux, on ne nous parlerait pas de lignes à copier, mais de coups, d'humiliations, de blessures...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Babarette
Sage

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Babarette le Sam 16 Déc 2017 - 18:57
@Cisil a écrit:
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mai c'était dans les collèges d'Etat.

+1, et pas seulement outre-mer, et ça a continué dans les années 80. Mon prof de français de 5ème et 3ème usait de la règle en bois puis en métal, quand par malheur on avait oublié l'une ou l'autre des règles de grammaire à connaître par coeur...

Et dans les années 1990, mon instit de CP donnait des fessées et des claques derrière la tête à des élèves. Un de mes camarades de classe devait, tous les matins, parce qu'il écrivait lentement, se lever, aller jusqu'au bureau et se pencher en tendant son derrière pour recevoir une fessée. Cette enseignante a également déculotté une élève devant toute la classe, mais lui a "épargné" les coups. Moins grave, mais particulièrement douteux: elle avait apporté des cucurbitacées et en avait mis une comme chapeau sur la tête de ladite élève, en la menaçant de l'emmener dans toutes les classes avec ce couvre-chef. 
Je n'en avais absolument pas parlé à mes parents, j'ai dû le leur dire il y a à peine quelques années, ils sont tombés des nues: à la fin de l'année, tous les parents avaient couvert l'instit de cadeaux pour la remercier d'avoir organisé une classe verte. 
L'instit de CE1 tirait les oreilles des élèves. 

@Volubilys a écrit:
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mais c'était dans les collèges d'Etat.

@Cisil a écrit:
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mai c'était dans les collèges d'Etat.

+1, et pas seulement outre-mer, et ça a continué dans les années 80. Mon prof de français de 5ème et 3ème usait de la règle en bois puis en métal, quand par malheur on avait oublié l'une ou l'autre des règles de grammaire à connaître par coeur...

si c'était le cas de l'enseignant dont on parle ici, il aurait été dénoncé pour violence, hein, soyons sérieux, on ne nous parlerait pas de lignes à copier, mais de coups, d'humiliations, de blessures...

C'est certain ! Je doute fort, non seulement que soixante-dix parents se mobilisent pour défendre un professeur qui taperait sur les gamins (encore que, ça pourrait éventuellement arriver), mais surtout, qu'il soit simplement fait mention de "méthodes à l'ancienne" plutôt que de violences.
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par amalricu le Dim 17 Déc 2017 - 7:36
@Babarette a écrit:
@Cisil a écrit:
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mai c'était dans les collèges d'Etat.

+1, et pas seulement outre-mer, et ça a continué dans les années 80. Mon prof de français de 5ème et 3ème usait de la règle en bois puis en métal, quand par malheur on avait oublié l'une ou l'autre des règles de grammaire à connaître par coeur...

Et dans les années 1990, mon instit de CP donnait des fessées et des claques derrière la tête à des élèves. Un de mes camarades de classe devait, tous les matins, parce qu'il écrivait lentement, se lever, aller jusqu'au bureau et se pencher en tendant son derrière pour recevoir une fessée. Cette enseignante a également déculotté une élève devant toute la classe, mais lui a "épargné" les coups. Moins grave, mais particulièrement douteux: elle avait apporté des cucurbitacées et en avait mis une comme chapeau sur la tête de ladite élève, en la menaçant de l'emmener dans toutes les classes avec ce couvre-chef. 
Je n'en avais absolument pas parlé à mes parents, j'ai dû le leur dire il y a à peine quelques années, ils sont tombés des nues: à la fin de l'année, tous les parents avaient couvert l'instit de cadeaux pour la remercier d'avoir organisé une classe verte. 
L'instit de CE1 tirait les oreilles des élèves. 

@Volubilys a écrit:
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mais c'était dans les collèges d'Etat.

@Cisil a écrit:
@Delia a écrit:Dans ces mêmes années 70 régnaient la ceinture et Totoche, une règle en bois, dans le public. Les parents qui en usaient à domicile n'y trouvaient rien à redire... C'était outre-mer, mai c'était dans les collèges d'Etat.

+1, et pas seulement outre-mer, et ça a continué dans les années 80. Mon prof de français de 5ème et 3ème usait de la règle en bois puis en métal, quand par malheur on avait oublié l'une ou l'autre des règles de grammaire à connaître par coeur...

si c'était le cas de l'enseignant dont on parle ici, il aurait été dénoncé pour violence, hein, soyons sérieux, on ne nous parlerait pas de lignes à copier, mais de coups, d'humiliations, de blessures...

C'est certain ! Je doute fort, non seulement que soixante-dix parents se mobilisent pour défendre un professeur qui taperait sur les gamins (encore que, ça pourrait éventuellement arriver), mais surtout, qu'il soit simplement fait mention de "méthodes à l'ancienne" plutôt que de violences.

Quand je pense que ces collègues ont fait carrière avec le sens du devoir accompli, ça me débecte à un tel point que j'en finis par trouver la bienveillance tant brocardée un poil plus humaine et pédagogique. La pédagogie de la peur ne produit que des ânes dressés à ânonner des âneries sans rien comprendre. Ou des craintifs dissimulateurs et hypocrites dont on à peine à croire qu'ils se débarrasseront de ces défauts dans leur vie adulte. D'une certaine manière, la surréaction actuelle de certains parents (jadis élèves de ces tristes sires) peut s'expliquer ainsi même pour des faits anodins et normaux (mot dans le carnet, punition raisonnable, etc). Ils ont peut être ce genre de comptes à régler avec des fantômes.

Une fois même en étude, j'étais pris d'un fou rire avec un camarade en regardant les images d'un livre d'histoire, le professeur qui surveillait m'a balancé une tarte par derrière pour me faire cesser. Je m'en souviens encore et je le croiserai aujourd'hui, il s'en prendrait une bonne dans la tête sans explication et sans remords. La satisfaction d'une mise au point (au poing) définitive.

Les moqueries de quelques enseignants, le coup de pied au cul reçu en collège par une prof de maths (à qui je disais ne rien comprendre de ce qu'elle me disait), les baffes de mon père (ingénieur et matheux) à chaque ratage en mathématiques ont fait de moi un allergique complet à la compréhension scientifique. Quand tu prends des coups, tu fuis et tu hais.

Au contraire, des figures professorales plus dans la transmission, le partage et la connivence m'ont permis d'apprendre et de poursuivre avec plaisir (le principe de base de l'apprentissage chez tous les mammifères) la découverte des connaissances scolaires.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Verdurette le Dim 17 Déc 2017 - 8:24
Personne ne cautionne ces procédés, aujourd'hui tombés en désuétude. Mais historiquement, on ne peut nier qu'ils ont existé.

Cela dit, j'ai déjà reçu des parents, notamment africains, parce que leurs enfants étaient insupportables en classe, et plusieurs m'ont dit explicitement que je n'étais pas assez autoritaire puisque je ne frappais pas leurs enfants, et qu'eux m'autorisaient à le faire. Je leur ai expliqué que ce n'était pas légal, et que même eux  les parents, n'avaient pas le droit de le faire chez eux.  Malentendu total. Ils sont persuadés que, ne tapant pas,  nous sommes totalement laxistes, et tant pis pour nous si nous ne savons pas nous faire respecter.

J'ai notamment le souvenir d'un père sortant de sa poche sa "chicote" en cuir tressé en pleine équipe éducative : "Mais si, Madame, je t'assure, je le fais obéir, mon fils" , et je suis sûre qu'il disait ça de bonne foi .. mais nous :  pale  pale  pale
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Padre P. Lucas le Dim 17 Déc 2017 - 9:17
@Madame Mado a écrit:
C'était en quelle année ? Je te pense sincère bien sûr mais j'ai quand même un peu de mal à croire qu'on puisse "harceler monstrueusement" quelqu'un à cause des méthodes du GRIP. Règlement de comptes peut-être ?

Ce sont des choses qui ont pu arriver.
Si un collègue a ce genre de soucis, nous l'invitons à contacter rapidement le GRIP ( legrip(arobase)hotmail.fr ).
Nous ne garantissons aucun résultat, mais s'il y a quelque chose à faire, ça sera fait dans la limite de nos maigres moyens.

En principe, ce sont les syndicats qui gèrent ces problèmes et ils savent le faire efficacement. Seules certaines collusions regrettables peuvent interférer.
avatar
Volubilys
Sage

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Volubilys le Dim 17 Déc 2017 - 10:46
Visiblement ici aussi beaucoup d'aigreur quand on parle de "méthode ancienne", alors que vous parlez de violences éducatives qui maintenant sont juste appelées violences physiques et morals, et non de méthode.
D'ailleurs, c'est sur cette confusion que les parents dénonciateurs ont joué pour faire sanctionner cet enseignant qui leur déplaisait. L'enseignant est toujours présumé coupable à la moindre plainte de ce style... Et même si c'est juste de la dénonciation calomnieuse, sur le principe évoqué par plusieurs ici du "il n'y a pas de fumée sans feu", la réputation de ce collègue est détruite et il sera considéré comme un enseignant violent/maltraitant où qu'il aille à l'avenir.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
DH
Monarque

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par DH le Dim 17 Déc 2017 - 14:15
Quand je ne serai plus sur mon téléphone je vous raconterai comment les méthodes à l'ancienne de l'instit de la dernière sont peut être super niveau orthographe, calcul mais comment il est hors de question qu'elle  reste plusieurs mois encore dans cette école . Il l'a  humiliée devant toute l'école , menacée  et , non, je ne suis pas une mère démissionnaire et j'ai une gamine adorable. vraiment. Polie, ayant toujours fait ses devoirs, respectant à mort l'autorité et les adultes. Jamais elle n'a mordu, tapé ou insulté un gamin.....Mais ce qu'il a fait est pour moi innaceptable.Je vais me trouver lundi et clairement oui je ferai pour la première fois de ma vie un courrier. Des ●●● il y en a et il ne faut pas tout mélanger . On peut être exigeant dans etre maltraitant, humiliant.
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Rabelais le Dim 17 Déc 2017 - 14:23
@DH a écrit:Quand je ne serai plus sur mon téléphone je vous raconterai comment les méthodes à l'ancienne de l'instit de la dernière sont peut être super niveau orthographe, calcul mais comment il est hors de question qu'elle  reste plusieurs mois encore dans cette école . Il l'a  humiliée devant toute l'école , menacée  et , non, je ne suis pas une mère démissionnaire et j'ai une gamine adorable. vraiment. Polie, ayant toujours fait ses devoirs, respectant à mort l'autorité et les adultes. Jamais elle n'a mordu, tapé ou insulté un gamin.....Mais ce qu'il a fait est pour moi innaceptable.Je vais me trouver lundi et clairement oui je ferai pour la première fois de ma vie un courrier. Des ●●● il y en a et il ne faut pas tout mélanger . On peut être exigeant dans etre maltraitant, humiliant.
On est tout à fait d'accord, il y a aussi des bras cassés dans nos rangs, ce n'est pas ce que j'exprimais.
Je rebondissais sur une idée, pas sur le fil principal.

Discuter avec le professeur de ton enfant est une bonne chose, qu'il s'en excuse sans nul doute une meilleure, que cela lui passe l'envie de recommencer une encore meilleure.
Que tu fasses une lettre, je ne sais pas, je ne connais pas les faits, les " ressentis", oui, les faits, non.
Ecrire pourquoi ? Pour  qu'il soit viré et qu'il ne fasse plus jamais cela ?
Ça doit être très grave, alors, très très très grave.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
capucine42
Expert spécialisé

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par capucine42 le Dim 17 Déc 2017 - 16:31
J'ai remarqué aussi que les comportements humiliants avaient plus souvent lieu dans des contextes de " fête à neuneu" que dans des contextes de travail rigoureux, mais effectivement tant qu'on samuse et que les notes sont bonnes, tout va bien.
Je perçois mal l'intérêt de faire un courrier pour dénoncer un PE, certains abus relèvent de la loi. Pour tout ce qui est de la pédagogie, le parent n'est pas compétent pour s'ériger en juge.
Néanmoins il me semble que la tendance s'inverse un peu et que certaines méthodes traditionnelles sont remises en avant en ce moment. Espérons que les plaintes pour cause de méthodes traditionnelles ne seront plus entendues.

_________________
Age des enfants
avatar
amour
Expert

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par amour le Dim 17 Déc 2017 - 22:55
@Septimus a écrit:https://www.francebleu.fr/infos/education/un-enseignant-de-l-ecole-de-ligre-en-indre-et-loire-divise-1513237342

Un professeur des CM1 et CM2 de l'école "Les jeunes pousses" de Ligré, près de Chinon en Indre-et-Loire, a été mis à pied par l'éducation nationale. Ce qu'on reproche à cet enseignant de 38 ans, c'est visiblement d'être trop sévère avec ses élèves. Il a été mis à pied par l'inspectrice d'académie il y a un mois maintenant. A l'origine de cette décision, la plainte de deux parents d'élèves qui parlent d'un enseignement sévère trop à l'ancienne; un professeur distribuant trop de punitions. Rapidement, l'inspection académique écarte l'instituteur en le mettant en repos pendant un mois, avant de le mettre à pied totalement.

C'est assez effarant... Tout mon soutien pour ce pauvre collègue.

je n'ai rien lu du fil, mais je suis consternée: je me suis, pas plus tard qu'avant hier un peu énervée avec une amie: nous parlions du récent rapport des résultats des petits français en compréhension de texte français, peu à l'avantage de notre pays, et elle me disait qu'heureusement, ses enfants avaient "la chance d'avoir des professeurs des écoles qui ne se contentent pas d'appliquer bêtement des réformes délétères, et savent sévir quand le besoin s'en fait sentir". On sanctionne donc des enseignants qui ont le courage de travailler avec leurs enfants comme le voudraient des parents responsables.
avatar
Awott
Niveau 10

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Awott le Lun 18 Déc 2017 - 0:10
@Elyas a écrit:
- 70 parents soutiennent le PE... A la lecture du nombre, je suis dubitatif. L'article parle de 90% des parents (de la classe ?). Donc, la classe aurait plus de 70 parents, donc plus de 35 élèves ? Il y a là un problème, c'est impossible à moins qu'on mélange parents d'élèves actuels et anciens plus les parents de famille élargie.

En changeant de source : https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/a-ligre-des-parents-haussent-le-ton

Depuis sa suspension le 9 novembre, l’enseignant des CM1-CM2 a reçu le soutien d’un comité constitué de parents, d’élèves, anciens ou actuels, ainsi que du milieu associatif local. Qui réclament une réintégration rapide sur son poste.

avatar
Babarette
Sage

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Babarette le Lun 18 Déc 2017 - 0:18
Oui, il est possible qu'un enseignant complète un mi-temps sur un niveau et un mi-temps sur un autre. Quand j'étais en CM1-CM2, j'avais une enseignante qui était sur trois niveaux: CE2, CM1, CM2. 
Par ailleurs, ce pourrait être les parents des élèves que l'enseignant a cette année, plus ceux des élèves qu'il a encadré l'année précédente.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Verdurette le Lun 18 Déc 2017 - 5:54
S'il y a tant de familles, c'est sans doute qu'il y a les parents des élèves actuels et aussi des parents d'anciens élèves. Cet enseignant est dans cette école depuis 11 ans.

Ce qui me choque finalement le plus dans la lecture de l'article, ce sont les "plaintes de la part de collègues". Sont-ils si peu adultes qu'ils n'aient pas pu en parler directement à l'enseignant concerné et qu'ils n'aient pas trouvé d'autre solution que "ouin, je vais le dire à la maîtresse" ?

Spoiler:
Vous avez raison de rappeler que nous ne savons peut-être pas tout. Mais je suis tout de même très en colère, en pensant à un directeur qui lui a fait vraiment beaucoup de mal pendant des années dans l'école où j'étais avant, et malgré toutes les plaintes qui ont pu être adressées à l'EN il n'a jamais été suspendu ni inquiété.


Dernière édition par Verdurette le Lun 18 Déc 2017 - 6:17, édité 1 fois
User17706
Enchanteur

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par User17706 le Lun 8 Jan 2018 - 16:56
A-t-on des nouvelles de l'affaire ?

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Sphinx le Mer 10 Jan 2018 - 19:19
Le fil ayant beaucoup dévié, une partie des messages (dix pages quand même...) a été regroupée dans un autre fil. Merci d'en rester dorénavant au sujet initial.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Septimus
Niveau 9

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Septimus le Ven 19 Jan 2018 - 9:43
https://www.francebleu.fr/infos/education/ligre-le-rectorat-s-est-acharne-contre-l-enseignant-estime-son-avocat-1516267382

https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/indre-loire/chinon/indre-loire-ligre-enseignant-derangeant-1402839.html

Un enseignant de 38 ans, écarté par l'Education Nationale à la mi-décembre, vient d'être réintégré par la justice administrative. Certains parents évoquaient du harcèlement moral et des méthodes anciennes. Finalement, il a obtenu gain de cause. Son avocat parle d'acharnement du Rectorat.

Le tribunal administratif a annulé la décision du rectorat qui se déclare avoir réintégré le collègue dans son poste par "obligation" C'est assez hallucinant le peu de soutien dont l'institution fait preuve vis à vis des enseignants...
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par William Foster le Ven 19 Jan 2018 - 15:10
Si même le Rectorat est obligé de respecter une décision de justice, mais où va-t-on ? Tu m'étonnes que tout parte à vélo.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Guermantes729
Habitué du forum

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Guermantes729 le Ven 19 Jan 2018 - 15:49
@Sphinx a écrit:Le fil ayant beaucoup dévié, une partie des messages (dix pages quand même...) a été regroupée dans un autre fil. Merci d'en rester dorénavant au sujet initial.


Merci Sphinx Smile Pourrais-tu indiquer le lien du fil en question s'il te plait, je ne le trouve pas :/ Merci !
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Sphinx le Ven 19 Jan 2018 - 17:06

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Contenu sponsorisé

Re: Un PE mis à pied pour ses" méthodes à l'ancienne"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum