Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
TFS
Niveau 5

Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par TFS le Mer 20 Déc 2017 - 13:19
Rémi Brissaud, dans un article salutaire sur l'insistance ministérielle à vouloir imposer une méthode falsifiée...

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/12/20122017Article636493528997699150.aspx
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par Celadon le Mer 20 Déc 2017 - 13:32
@TFS a écrit:Rémi Brissaud, dans un article salutaire sur l'insistance ministérielle à vouloir imposer une méthode falsifiée...

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/12/20122017Article636493528997699150.aspx
Dans ce même texte, j’ai signalé que la TMFS n’échappe pas au piège du copier-coller. Ainsi, au CE1, dès la quatrième leçon de l’année, en septembre donc, les enfants étudient à l’école les nombres jusqu’à 1000. Rappelons qu’en France, du fait des irrégularités dans notre façon de dire les nombres (soixante-dix, soixante-et-onze…), le programme recommande : « Au CE1, un temps conséquent est consacré à la reprise de l’étude des nombres jusqu’à 100, notamment pour leur désignation orale et pour les stratégies de calcul mental ou écrit. Parallèlement, l’étude de la numération décimale écrite (centaine, dizaines, unités simples) est étendue par paliers, jusqu’à 200, puis 600 et éventuellement 1000). » C’est donc un premier point sur lequel la TFMS n’est pas conforme aux programmes 2015.

En effet, on se demande comment ont fait nos grands, arrière arrière grands parents pour apprendre toutes ces complexités que les petits asiatiques apprennent de nos jours, mais pas nos élèves. Il leur faut autant de temps pour apprendre la formation et l'utilisation des nombres que pour apprendre à lire.
archeboc
Expert spécialisé

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par archeboc le Mer 20 Déc 2017 - 14:12

La plus grosse différence entre la méthode de Singapour et la méthode Torossian-Villani, c'est qu'à Singapour, ils ont fait une commission massivement internationale, qui a tout bouleversé. En France, nous avons une commission très franco-française, dont je ne sais même pas si elle a activé le réseau des conseillers scientifiques en ambassade, et qui vous reçoit en vous disant : "voici les contraintes auxquelles on ne peut pas toucher, donnez-nous des idées pour avoir l'air de bouger quand même".

Sinon, l'intervention de Brissiaud est aussi référencée ici :
http://www.neoprofs.org/t114657p150-mission-mathematiques-villani-torossian#4306525

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par JPhMM le Mer 20 Déc 2017 - 14:18
Connaissant personnellement une personne que le changement de formule du Lévothyrox affecte directement de façon absolument pas négligeable, je me réjouis de ne pas avoir l'auteur du billet devant moi.
Il n'aurait pas été certain que j'eusse pu me retenir de lui donner un coup de boule direct.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
celinesud
Fidèle du forum

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par celinesud le Mer 20 Déc 2017 - 14:24
J'avoue être un peu perdue dans ce débat : quel en est l'objet ?
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par JPhMM le Mer 20 Déc 2017 - 14:29
En plus, il dit des trucs qui veulent absolument rien dire.

Dans un article récent publié dans les Cahiers Pédagogiques, j’ai explicité les raisons pour lesquelles un copier-coller de la méthode originale ne serait pas aussi efficace en France qu’à Singapour.

Suspect Suspect Suspect

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
archeboc
Expert spécialisé

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par archeboc le Mer 20 Déc 2017 - 14:38
@JPhMM a écrit:Connaissant personnellement une personne que le changement de formule du Lévothyrox affecte directement de façon absolument pas négligeable, je me réjouis de ne pas avoir l'auteur du billet devant moi.
Il n'aurait pas été certain que j'eusse pu me retenir de lui donner un coup de boule direct.

Mais pourquoi ? On ne peut pas utiliser le Lévothyrox dans une comparaison ?

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par JPhMM le Mer 20 Déc 2017 - 14:48
On peut, bien sûr.
Mais il faut venir se plaindre, après.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par Gryphe le Mer 20 Déc 2017 - 14:51
J'ai cru devoir poster dans "J'ai lu trop vite le titre du topic"... Même pas !

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par PabloPE le Mer 20 Déc 2017 - 15:21
J'ai assisté à une conférence de M. Brissiaud. A la sortie nous attendait son éditeur avec tout un stock de manuels à vendre. Je suppose que si on demande à un autre éditeur ce qu'il pense de Picbille on n'aura pas un avis positif non plus.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Volubilys
Sage

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par Volubilys le Mer 20 Déc 2017 - 16:18
Ben, il veut vendre du Picbille, la Méthode de Singapour lui fait de la concurrence, il ne va pas en dire du bien ! (Soit dit en passant je ne comprends pas la mode actuelle autour de cette méthode, ça fait plus de 10 ans qu'elle est trouvable en France, dans l'indifférence assez générale, quand je l'utilisait en CP personne ne connaissait.)

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par Celadon le Mer 20 Déc 2017 - 16:32
Mais piskontedit que c pas la même !
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par Ajupouet le Mer 20 Déc 2017 - 17:04
@PabloPE a écrit:J'ai assisté à une conférence de M. Brissiaud. A la sortie nous attendait son éditeur avec tout un stock de manuels à vendre. Je suppose que si on demande à un autre éditeur ce qu'il pense de Picbille on n'aura pas un avis positif non plus.
Ce qu’il faut savoir, c’est que l’éducation nationale ne rémunère pas les conférenciers lors des conférences pédagogiques.
Lesdites conférences sont donc financées par les éditeurs qui vendent les ouvrages à la fin. CQFD.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
celinesud
Fidèle du forum

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par celinesud le Mer 20 Déc 2017 - 17:51
Il y a donc une guéguerre entre Brissiaud et la méthode de Singapour ?
Je trouve l'entrée de Brissiaud dans le numération très efficace. Où se situe ce qui cloche, à votre avis ?
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par Verdurette le Mer 20 Déc 2017 - 18:51
Ce qui cloche se situe dans la nouvelle édition de la "TFMS programme 2016"... où le comptage-numérotage (absent de la première édition) a été introduit, avec les horribles "bandes numériques", pour une raison que j'ignore.
Une raison commerciale, j'imagine.
celinesud
Fidèle du forum

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par celinesud le Mer 20 Déc 2017 - 19:24
Donc Brissiaud a bien raison.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par Verdurette le Mer 20 Déc 2017 - 19:28
Malheureusement , oui.
Cette méthode, dont la première version était vraiment remarquable, est , à mon sens, dénaturée dans sa dernière édition.
Cela n'enlève toutefois pas leur intérêt à d'autres points.
celinesud
Fidèle du forum

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par celinesud le Mer 20 Déc 2017 - 19:49
OK, merci. Je ne sais pas pourquoi, je sens comme une pointe d'ironie, dans certains messages, en ce qui concerne la méthode Brissiaud. Je m'en sers avec ma petite qui est au CP dont la maîtresse pratique le comptage-numérotage. J'avais fait la même chose avec ma grande.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par RogerMartin le Mer 20 Déc 2017 - 23:04
La méthode Picbille est effectivement très pratique en cours particulier. En classe, ça tourne très rapidement à la catastrophe. Le matériau fourni (les billes à enfermer dans des boîtes opaques, on ne voit plus les paquets) me paraît totalement absurde, à moins de pouvoir l'utiliser avec un seul enfant, sur une grande table.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
celinesud
Fidèle du forum

Re: Rémi Brissiaud : Méthode de Singapour et Lévothyrox

par celinesud le Jeu 21 Déc 2017 - 9:52
Avec mes filles, je me suis servie des jetons une ou deux fois seulement. C'est le travail sur les décomposition qui me semble intéressant.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum