Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Dim 16 Sep 2018 - 14:26
Merci pour la suggestion! Wink


Dernière édition par Amaliah le Dim 16 Sep 2018 - 21:45, édité 1 fois
avatar
Tem-to
Vénérable

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Tem-to le Dim 16 Sep 2018 - 14:41
... ou alors Il est minuit docteur Schweitzer de Gilbert Cesbron. Je l'avais lu jeune dans la bibliothèque rouge et or, je me souviens de la jaquette qui couvrait alors la couverture cartonnée. Mais je suis surpris, je viens d'aller voir sur wiki, il est répertorié comme pièce de théâtre. Etais-je trop jeune pour faire la différence avec un roman qui se veut historique et chrétien ? J'ai découvert aussi qu'il en existe des films.

Une critique de lecteur sur Babelio :
"Une pièce de théâtre riche de sens... Tout se déroule la nuit du 2 au 3 août 1914 pour le Docteur Schweitzer, alsacien. Il consacre sa vie à soigner des malades, mais l'Histoire ne s'embarrasse pas des relations humaines particulières ... la guerre écrase tout. Gilbert Cesbron a réuni ce médecin, pasteur, Lyautey et Charles de Foucault en cette nuit si particulière... les dialogues sont beaux, forts. Un livre qui se relit à tous les âges !"

Ça m'agace cet interlignage qui se resserre dès qu'on passe en italique. Cela vous le fait à vous aussi ?

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Delia
Neoprof expérimenté

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Delia le Dim 16 Sep 2018 - 16:39
Il est minuit, Docteur Schweitzer est une pièce de théâtre en deux actes « créée à Colmar par le Centre dramatique de l'Est sous la direction d'André Clavé, jouée à Paris pour la première fois au théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet le 2 avril 1951. »
Gilbert Cesbron situe l'action à Lambaréné et fait intervenir un prêtre catholique, le Père Charles... Ferrier (le père de Foucault était loin, à Tamanrasset) et un militaire, le commandant Li...euvin (Liautey était au Maroc)

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Sphinx le Dim 16 Sep 2018 - 16:58
Pour date ou heure je suis en train de finir Cinq-Mars, d'Alfred de Vigny (c'est un peu tricher puisque Cinq-Mars est en fait le nom du personnage principal, m'enfin, ça reste une date Razz). Il me reste deux chapitres sur vingt-six. J'ai modérément accroché : c'est une histoire vraie de conspiration sous Louis XIII qui m'a franchement fait l'effet d'être du Dumas à la petite semaine. Alors soit, c'est Vigny, c'est bien écrit. J'ai souri sur les quelques pages qui brocardent les précieux. Mais alors franchement, que de clichés romantiques : des présages funestes ! des gens qui voient des spectres ! des orages à chaque moment dramatique ! de l'amûr ! de la sensibilité ! de la nature pleine de sauvagerie et de cailloux ! des réflexions historico-politiques en faisant bien remarquer qu'on a fait des recherches ! des personnages tellement pleins de noblesses que chaque fois que le peuple fait une entrée celui-ci est forcément ridicule et dégoûtant... Les personnages principaux sont assez peu attachants, à commencer par Cinq-Mars lui-même qui manque cruellement d'une personnalité bien définie en dehors de son ambition guidée par l'amour pour Marie de Gonzague (je ne spoile pas, c'est dit dès le premier chapitre). Vigny a essayé d'améliorer un peu la personnalité du véritable Cinq-Mars (d'après ce que j'en lis sur Wikipedia) en lui donnant des motivations justifiables mais ça n'en fait pas quelqu'un de plaisant. Bref, un peu déçue. J'avais hésité avec la pièce 14 juillet de Romain Rolland.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Tem-to
Vénérable

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Tem-to le Dim 16 Sep 2018 - 17:17
@Sphinx a écrit:Pour date ou heure je suis en train de finir Cinq-Mars, d'Alfred de Vigny (c'est un peu tricher puisque Cinq-Mars est en fait le nom du personnage principal, m'enfin, ça reste une date Razz). Il me reste deux chapitres sur vingt-six. J'ai modérément accroché : c'est une histoire vraie de conspiration sous Louis XIII qui m'a franchement fait l'effet d'être du Dumas à la petite semaine. Alors soit, c'est Vigny, c'est bien écrit. J'ai souri sur les quelques pages qui brocardent les précieux. Mais alors franchement, que de clichés romantiques : des présages funestes ! des gens qui voient des spectres ! des orages à chaque moment dramatique ! de l'amûr ! de la sensibilité ! de la nature pleine de sauvagerie et de cailloux ! des réflexions historico-politiques en faisant bien remarquer qu'on a fait des recherches ! des personnages tellement pleins de noblesses que chaque fois que le peuple fait une entrée celui-ci est forcément ridicule et dégoûtant... Les personnages principaux sont assez peu attachants, à commencer par Cinq-Mars lui-même qui manque cruellement d'une personnalité bien définie en dehors de son ambition guidée par l'amour pour Marie de Gonzague (je ne spoile pas, c'est dit dès le premier chapitre). Vigny a essayé d'améliorer un peu la personnalité du véritable Cinq-Mars (d'après ce que j'en lis sur Wikipedia) en lui donnant des motivations justifiables mais ça n'en fait pas quelqu'un de plaisant. Bref, un peu déçue. J'avais hésité avec la pièce 14 juillet de Romain Rolland.

Cette lecture m'avait bien aidé à combler un trou dans ma perception de l'évolution de l'Histoire, des motivations de la Fronde, des rapports Richelieu-Louis XIII même s'il faut se méfier parce que le récit est tout de même romancé : en plus de ce que tu dis, Sphinx, il y a gros doute sur le personnage du Père Joseph pour lequel Vigny a sans doute forcé le trait.

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Sphinx le Dim 16 Sep 2018 - 17:27
Le caractère des "méchants" est très forcé. Ça fait partie de l'imagerie. Richelieu aussi, vilaine araignée tissant sa toile, aux pouvoirs presque surhumains, et vraiment trop trop méchant.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Babarette
Doyen

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Babarette le Dim 16 Sep 2018 - 17:54
Quatre-vingt treize, de Victor Hugo, c'est une date Smile

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Delia
Neoprof expérimenté

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Delia le Dim 16 Sep 2018 - 18:31
Le 6 octobre, qui ouvre les Hommes de Bonne volonté.
Le 7 octobre, qui les referme 26 romans plus tard.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Babarette le Dim 16 Sep 2018 - 18:52
Puisqu'on est dans les séries, L'été 1914, qui clôt Les Thibault. Je suis en train de le lire.


Dernière édition par Babarette le Lun 17 Sep 2018 - 13:46, édité 1 fois

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Tem-to
Vénérable

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Tem-to le Dim 16 Sep 2018 - 19:32
Ah ben oui, Invasion 14 de Maxence Van der Meersch que j'avais lu, comme presque tous ses romans, en situation non pas temporelle, mais spatiale et en partage avec quelqu'un qui m'est restée très chère.

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Lun 17 Sep 2018 - 14:03
J'aurais bien lu Montana 1948 mais il n'est pas à la médiathèque de ma ville. Je l'ai enregistré dans ma liste d'envies sur Amazon. Je vais finalement me rabattre sur la relecture de Partage de midi que j'avais lu en khâgne lorsque Le Soulier de satin était au programme.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Sphinx le Mar 18 Sep 2018 - 14:37
43. Un livre au format numérique ou audio. Olga de Pitray, Voyages abracadabrants du Gros Philéas (au format numérique, donc - les livres audio, ça ne me dit vraiment rien). J'ai découvert récemment que la fille de la Comtesse de Ségur avait elle aussi écrit toute une série de romans pour la jeunesse, donc j'ai eu la curiosité d'en lire un. Apparemment ils ne sont absolument pas ou plus édités, il s'en trouve quelques-uns en version Kindle sur Amazon (mais je n'ai pas de Kindle) et un seul sur Wikisource. Donc j'ai lu celui-là : https://fr.wikisource.org/wiki/Voyages_abracadabrants_du_gros_Phil%C3%A9as qui forme apparemment la suite d'un autre volume sur le gros Philéas en question, mais ce dernier n'est pas en ligne. C'est donc l'histoire d'un personnage naïf, sot et ridicule, mais pas méchant, qui va se retrouver embarqué dans un voyage autour du monde, et à qui il arrive toutes sortes d'aventures invraisemblables plus ou moins teintées de racisme (pour un personnage secondaire, disons la même figure du "bon nègre" qui apparaît dans Après la pluie le beau temps de la Comtesse de Ségur, mais en bien plus caricatural et dégradé), quelque part entre Monsieur Dumollet sur le Mont Blanc et le Dîner de Cons, avec des péripéties rocambolesques et un humour qui personnellement me laissent un peu perplexe, mais qui devaient faire hurler de rire les mômes de bonne famille de la fin du XIXe. Bref, Olga écrit bien, mais décidément ça ne vaut pas la Comtesse.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Sam 22 Sep 2018 - 9:23
@Virvirvir a écrit:
@Amaliah a écrit:Une amie m'a suggéré Le Convoi de l'eau d'Akira Yoshimura que je vais m'empresser d'aller emprunter.
Voici ce qu'en dit la médiathèque : Un homme étrange s'engage au sein d'une équipe chargée de construire un barrage en haute montagne. Perdu dans la brume, tout au fond d'une vallée mal connue, se révèlent les contours d'un hameau, mais les travaux ne sont pas remis en question par cette découverte : le village sera englouti sous les eaux.
Au cours de ce terrible chantier, le destin de cet homme entre en résonance avec celui de la petite communauté condamnée à l'exil. A la veille du départ qui leur est imposé, il observe les premières silhouettes alignées sur le sentier escarpé. Elles sont innombrables et portent sur leur dos un singulier fardeau.
Des images de toute beauté, inoubliables.

Mais je viens de lire l'avis de quelqu'un sur Amazon qui dit que c'est "étrange". Je dirais bien comme tous les japonais que j'ai pu lire jusqu'à présent.  Smile

Je l'ai lu il y a quelques années et je ne l'ai jamais terminé, trop lent et trop sombre pour moi. Il s'en dégageait une impression de malaise, c'est en tout cas ce que j'ai ressenti. Tu me diras ce que tu en as pensé?

Je viens enfin de le finir. Vive le rythme de lecture avec la rentrée... humhum

Si je dois résumer l'histoire pour ceux qui ne l'auraient pas lu, ça va être glauque en effet : un face à face entre des ouvriers venus dynamiter une partie de la montagne et les habitants d'un petit hameau perdu qui sera englouti par l'eau. Une fille du hameau sera violée par un ouvrier, elle sera pendue et l'ouvrier retrouvé mort. Les habitants du hameau acceptent de quitter leur village mais en déterrant leurs morts et en emmenant les crânes dans de petites boîtes.

Le tout raconté par un des ouvriers qui a quelques années auparavant assassiné sa femme qui le trompait, puis a déterré son cadavre pour le fracasser mais n'a pu s'empêcher de conserver les os de ses orteils. Le narrateur fait froid dans le dos mais l'histoire de l'assassinat de sa femme est révélé par petites touches. Et c'est lui qui va enterrer la jeune fille pendue depuis six mois.

Maintenant, j'ai été surprise car je n'ai pas trouvé ça lent par rapport aux autres récits japonais que j'ai pu lire et que je trouve toujours contemplatifs, trop à mon goût. La littérature japonaise est vraiment celle qui me reste profondément étrangère et ne me touche que peu.

Là, j'ai trouvé que certaines images me resteraient, notamment la file des habitants avec leurs petites boîtes sur le dos ou encore le faisan offert par la famille de la jeune fille à l'ouvrier.

En somme, je n'ai pas adoré, pas accroché mais j'ai été moins déçue que je ne pensais l'être.

Il me reste Partage de midi et j'aurai fini le défi 2018.
Qui l'a déjà fini, à part Babarette?
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Jenny le Sam 22 Sep 2018 - 9:57
Pour le défi 31 : Un livre écrit (à l'origine) en espagnol - Luis Montero Manglano - L'oasis éternelle

Suite de La table de Salomon lu l'an dernier, on suit à nouveau l'Ordre national des quêteurs, sorte d'organisation secrète chargée de récupérer des oeuvres du patrimoine espagnol spoliées. La petite équipe, décimée dans le volume précédent, se heurte à un supérieur qui tente de les cantonner à des tâches administratives. Mais le vol d'un manuscrit les met sur les traces d'un trésor au Mali. Ils décident de partir sans autorisation et doivent échapper à une agente tenace d'Interpol, à une entreprise informatique aux méthodes louches et à un mouvement terroriste.
C'est divertissant, ça a un côté "James Bond du patrimoine" et j'ai bien aimé retrouver les personnages.

Je suis loin de l'avoir fini, je n'en suis qu'à 20 lectures.
Il me semble que Babarette est la seule à l'avoir terminé.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Sphinx le Sam 22 Sep 2018 - 10:00
Je suis dans la 31e ! J'en étais à 12 au début des grandes vacances et je n'ai fait à peu près que ça pour rattraper. J'ai un petit, tout petit espoir d'avoir fini d'ici la fin de l'année... Laughing

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Malaga
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Malaga le Sam 22 Sep 2018 - 10:01
19 défis seulement pour moi (et quelques défis des listes de 2016 et 2017 en parallèle). Je n'avance pas bien vite ; vive les multiples réunions de la rentrée et la fatigue qui va avec !

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
miss sophie
Esprit éclairé

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par miss sophie le Sam 22 Sep 2018 - 12:21
43/50, il m'en manque encore 7.

Pour le défi 34 (la terre), je conseille la bande dessinée Un printemps à Tchernobyl d’Emmanuel Lepage (2012), qui rentre aussi dans les défis 7 (écologie) et 27 (pas un roman). Des dessins de grande qualité et une réflexion intéressante (sur le témoignage, le décalage entre apparence et réalité, le lien à la terre).
Peut-être aussi, pour ce même défi 34, une relecture, Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda (1992) [+ défi 31 : écrit en espagnol]. En Amazonie, lorsqu’un « gringo » est attaqué par un ocelot, on demande à un vieux chasseur familier de la forêt et ami des Indiens Shuars de tuer le fauve. Une lecture plaisante, dotée d’humour (le maire tourné en ridicule) et de sensibilité ; à l’action présente se mêle tout naturellement le récit du passé du vieil homme. J’ai trouvé très intéressants tous les décryptages du comportement des animaux et des coutumes des Indiens, la façon que le vieux a de vivre dans une certaine harmonie avec la forêt parce qu’il la connaît sans chercher à la dominer, tout ce rapport à l’environnement, à la terre amazonienne.


Sinon depuis un mois j'ai surtout lu beaucoup de théâtre et de BD qui rentrent dans des catégories que j'ai déjà validées (pas un roman, moins de 80 pages souvent...).

En théâtre :
- J'ai apprécié le traitement du harcèlement et les idées de mise en scène dans Ces filles-là d'Evan Placey, c'est une pièce dont avait parlé Cannelle21 ici, merci à elle.
- Yasmina Reza et ses Trois versions de la vie était une lecture plaisante.
- Théâtre sans animaux de Jean-Michel Ribes m'a plu aussi (pas tout, mais beaucoup de ces "pièces facétieuses").
- Zoo ou l'assassin philanthrope, adaptation théâtrale par Vercors de son roman Les animaux dénaturés, est très bien, intelligent et drôle.
- En théâtre pour la jeunesse (niveau 6e), j'ai bien aimé L'ogrelet de Suzanne Lebeau, Marie des grenouilles de Jean-Claude Grumberg (alors que sa pièce L'atelier souvent citée pour les 3es m'a profondément ennuyée), Une chenille dans le cœur de Stéphane Jaubertie et Ah! Anabelle de Catherine Anne, toutes pièces tournant autour des contes.
- J'ai relu La puce à l'oreille de Feydeau, c'est endiablé !

En bandes dessinées :
- Le photographe de Guibert, Lefèvre et Lemercier mêle dessins et photographies pour retracer le périple d'une équipe de Médecins sans frontières en Afghanistan pendant la guerre en 1986 ; j'ai lu les deux premiers tomes (j'ai réservé le 3e à la médiathèque), le deuxième en particulier était vraiment intéressant, sur les conditions dans lesquelles les médecins soignent les populations.
- Une BD historique (défi 39) : L’ambulance 13 de Cothias, Ordas et Mounier (2010 à 2016) ; les sept tomes suivent un médecin au front pendant la Première Guerre Mondiale. Cela se lit facilement et avec plaisir car on retrouve des personnages sympathiques, mais honnêtement les tomes 2 à 7 n’apportent pas grand-chose de plus que le premier.



avatar
Jenny
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Jenny le Sam 22 Sep 2018 - 15:18
Pour le défi 25, un livre dont l'action est un huis clos - Marguerite Yourcenar - Le coup de grâce

En Lettonie, en 1919, un soldat prussien Eric raconte son histoire et revient sur les destins tragiques de son meilleur ami Conrad et de sa soeur Sophie. L'histoire se déroule dans la demeure de Conrad et Sophie, où résident les trois amis et le régiment. Sophie tombe amoureuse d'Eric, mais cet amour n'est pas partagé et une relation malsaine se développe entre eux, poussant Sophie au désespoir. La quasi-intégralité de l'histoire se déroule dans le château isolé de Katovice.
avatar
Virvirvir
Niveau 6

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Virvirvir le Sam 22 Sep 2018 - 16:15
@Amaliah a écrit:
@Virvirvir a écrit:
@Amaliah a écrit:Une amie m'a suggéré Le Convoi de l'eau d'Akira Yoshimura que je vais m'empresser d'aller emprunter.
Voici ce qu'en dit la médiathèque : Un homme étrange s'engage au sein d'une équipe chargée de construire un barrage en haute montagne. Perdu dans la brume, tout au fond d'une vallée mal connue, se révèlent les contours d'un hameau, mais les travaux ne sont pas remis en question par cette découverte : le village sera englouti sous les eaux.
Au cours de ce terrible chantier, le destin de cet homme entre en résonance avec celui de la petite communauté condamnée à l'exil. A la veille du départ qui leur est imposé, il observe les premières silhouettes alignées sur le sentier escarpé. Elles sont innombrables et portent sur leur dos un singulier fardeau.
Des images de toute beauté, inoubliables.

Mais je viens de lire l'avis de quelqu'un sur Amazon qui dit que c'est "étrange". Je dirais bien comme tous les japonais que j'ai pu lire jusqu'à présent.  Smile

Je l'ai lu il y a quelques années et je ne l'ai jamais terminé, trop lent et trop sombre pour moi. Il s'en dégageait une impression de malaise, c'est en tout cas ce que j'ai ressenti. Tu me diras ce que tu en as pensé?

Je viens enfin de le finir. Vive le rythme de lecture avec la rentrée... humhum

Si je dois résumer l'histoire pour ceux qui ne l'auraient pas lu, ça va être glauque en effet : un face à face entre des ouvriers venus dynamiter une partie de la montagne et les habitants d'un petit hameau perdu qui sera englouti par l'eau. Une fille du hameau sera violée par un ouvrier, elle sera pendue et l'ouvrier retrouvé mort. Les habitants du hameau acceptent de quitter leur village mais en déterrant leurs morts et en emmenant les crânes dans de petites boîtes.

Le tout raconté par un des ouvriers qui a quelques années auparavant assassiné sa femme qui le trompait, puis a déterré son cadavre pour le fracasser mais n'a pu s'empêcher de conserver les os de ses orteils. Le narrateur fait froid dans le dos mais l'histoire de l'assassinat de sa femme est révélé par petites touches. Et c'est lui qui va enterrer la jeune fille pendue depuis six mois.

Maintenant, j'ai été surprise car je n'ai pas trouvé ça lent par rapport aux autres récits japonais que j'ai pu lire et que je trouve toujours contemplatifs, trop à mon goût. La littérature japonaise est vraiment celle qui me reste profondément étrangère et ne me touche que peu.

Là, j'ai trouvé que certaines images me resteraient, notamment la file des habitants avec leurs petites boîtes sur le dos ou encore le faisan offert par la famille de la jeune fille à l'ouvrier.

En somme, je n'ai pas adoré, pas accroché mais j'ai été moins déçue que je ne pensais l'être.

Il me reste Partage de midi et j'aurai fini le défi 2018.
Qui l'a déjà fini, à part Babarette?

Merci pour ton retour ! Contente qu'il t'ait davantage plu qu'à moi.
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Malaga le Ven 28 Sep 2018 - 8:13
Pour le défi 31 : un livre écrit à l'origine en espagnol, j'ai lu La bipolarité du chocolat de Ximo Abadia. C'est une bande dessinée que j'ai empruntée par hasard à la bibliothèque. Elle raconte l'histoire de Jan, un petit garçon qui entend mal, boîte un peu et qui va réussir son rêve d'aller à Paris. Je suis restée totalement insensible à l'histoire, malgré de jolies pages, je n'ai pas réussi à être embarquée dans l'histoire.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Ven 28 Sep 2018 - 13:24
Voilà, j'ai fini il y a quelques jours le 50e défi : Partage de midi de Paul Claudel... C'était pas de la tarte et pourtant je l'avais lu en khâgne.
J'ai donc fini le défi 2018!
Ma PAL est à nouveau énorme! Mes lectures à venir vont être plus sympas que les derniers défis qui m'ont demandé des efforts. Very Happy
avatar
Pointàlaligne
Niveau 10

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Ven 28 Sep 2018 - 19:34
Bravo Amaliah pompom !

Je m'y remets doucement avec :
Un livre qui parle de religion ou de spiritualité : L'après zen de Janwillem Van de Wetering. C'est la fin de l'expérience bouddhiste de l'auteur (deux autres tomes auparavant mais on peut les lire séparément).
avatar
miss sophie
Esprit éclairé

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par miss sophie le Ven 28 Sep 2018 - 21:55
Bravo Amaliah ! Smile
avatar
Frisouille
Enchanteur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Frisouille le Ven 28 Sep 2018 - 22:01
Bravo Amaliah !!
J'ai adoré Une odyssée: un père,  un fils,  une épopée dont toi et un autre membre aviez parlé cet été. Quelques jours après que vous ayiez échangé sur cet auteur (à propos de son premier roman Les disparus) je l'ai entendu évoquer ce roman croisé autour de sa relation avec son père et de sa lecture de L'Odyssée, merci à vous de cette découverte. À la fois prenant, intéressant et très intime,  vraiment très bien.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Babarette le Ven 28 Sep 2018 - 22:16
Bavo Amaliah !

De mon côté, mise à jour :

Défi 2018 :


39: Un livre d'un auteur née dans l'empire colonial de son pays : Le Lais des enfants en Hurin, de Tolkien. Je n'ai donc pas changé d'auteur depuis le premier défi, mais j'avais très envie de lire du Tolkien. C'était beau... Mais à relire, parce que je n'ai pas vraiment saisi le sens du texte !

Défi 2017 :

6: Un livre d'un auteur syrien : L'Arabe du futur 4, Riad Sattouf. Certes, il est franco-syrien, mais j'imagine que ça compte quand même. Vraiment passionnant ! Riad Sattouf nous parle du tiraillement entre son père et sa mère, entre la France et la Syrie. Il préfère la France et perd peu à peu son identité d'enfant syrien, il perd même la maîtrise de la langue arabe. La fin est un choc, je n'attends que de lire le tome 5 !

14: Un livre qui se déroule durant une guerre : L'été 1914, de Roger Martin du Gard, plus l'épilogue. Magnifique roman qui m'a passionnée de bout en bout. Le texte est très beau, je suis folle du personnage de Jacques. Ce sera sans doute une de mes œuvres fétiches.

22: Un livre d'un auteur d'Asie : le manga Eclats d'âme, de Kamatani. Un jeune homme, harcelé à l'école car il est supposé homosexuel, trouve refuge dans une association d'accueil pour jeunes, où peuvent venir tous ceux qui se sentent seuls. L'histoire est très touchante, comme le dessin, pas caricatural. J'en recommande la lecture, même aux non-fans de mangas (dont je suis).

34: Un livre original dans sa forme : N'espérez pas vous débarrasser des livres, entretien entre Jean-Claude Carrière et Umberto Eco. Intéressant éloge de l'objet livre. Je trouve cependant Carrière assez puant d'élitisme, Eco était bien plus sympathique.

40: Un livre dans lequel le paysage compte : La Gloire de mon père, de Pagnol. Bon, je n'avais pas d'idée. J'ai apprécié cette lecture, finalement assez belle, et j'ai renoué avec mon enfance. C'était bien agréable, j'ai envie de lire la suite.

Je ne sais pas si je finirai mon double défi, nous verrons !

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Ven 28 Sep 2018 - 22:18
C'est marrant, Frisouille, je n'ai pas lu le titre dont tu parles mais dont on avait en effet parlé, mais je viens de récupérer Les Disparus à la médiathèque, je l'ai commencé il y a quelques jours. On est en phase! Tu me donnes envie de lire cet autre livre.
Dans ma PAL, Les Douze tribus d'Hattie dont tu avais parlé et que j'ai acheté mais pas encore lu!

Courage à ceux qui avancent dans le défi! Pour vous motiver, rappelez-vous la règle : ceux qui ont fini le défi précédent peuvent mettre leur veto quand on préparera le nouveau pour 2019!!
Contenu sponsorisé

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum