Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Vers hypermètre chez Baudelaire

par nlm76 le Ven 29 Déc 2017 - 7:59
C'est dans «Mœsta et errabunda", v.3 "Bleu, clair, profond, ainsi que la virginité". Vous avez déjà vu des commentaires là-dessus ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par Oudemia le Ven 29 Déc 2017 - 8:09
Hypermètre ? Je suis d'accord que la répartition des syllabes n'est pas le rigoureux 6//6, mais pas plus que dans "Dis-moi, ton coeur, parfois..."


Dernière édition par Oudemia le Ven 29 Déc 2017 - 8:10, édité 1 fois
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par V.Marchais le Ven 29 Déc 2017 - 8:09
Pourquoi hypermètre ? Je ne comprends pas. Je compte 12 syllabes. Tu dis ça à cause de l'absence de césure véritable qui donne un rythme 4/8 ?

édit : Même interrogation qu'Oudémia, au même moment, donc. Razz

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
ipomee
Grand sage

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par ipomee le Ven 29 Déc 2017 - 8:18
Ah, vous me rassurez, parce que moi non plus je n'y avais vu aucune hypermétrie.
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par nlm76 le Ven 29 Déc 2017 - 9:11
Ouf. Je suis rassuré; c'est moi qui lis n'importe comment ! Enjambement à la césure, ou 4/8, selon les perspectives, bien sûr.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
archeboc
Esprit éclairé

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par archeboc le Ven 29 Déc 2017 - 9:27
@V.Marchais a écrit:Pourquoi hypermètre ? Je ne comprends pas. Je compte 12 syllabes. Tu dis ça à cause de l'absence de césure véritable qui donne un rythme 4/8 ?

édit : Même interrogation qu'Oudémia, au même moment, donc. Razz

Je compte 12 aussi, mais je diverge d'Oudémia dans la comparaison avec "Dis-moi, ton coeur, parfois, s'envole-t-il Agathe". Le premier est sur un rythme 1 // 1 // 2 // 4 / 4, alexadrin, certes, mais très destructuré. Le second, avec son rythme 2 // 2 // 2 // 4 / 2 respecte toute les contraintes classiques. Il marque l'émotion, le début d'une exclamation : "Venez, mon fils, venez, votre père est trahi".

Avez-vous des exemples de vers hypermètres en poésie française classique (avant Apollinaire et Supervielle) ?

On attend les secours d'Hypermnestre.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Oudemia
Empereur

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par Oudemia le Ven 29 Déc 2017 - 9:37
Alors je plaide un peu coupable : j'ai googlé et ai trouvé le texte sur, premier résultat, poésie.webnet.fr, qui n'est pas un modèle de rigueur, et donne cette version :
Dis-moi, ton coeur parfois s'envole-t-il, Agathe,
Je m'aperçois que j'avais déjà rétabli une virgule, y en a-t-il une autre dans une édition plus sérieuse ?
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par nlm76 le Ven 29 Déc 2017 - 15:11
L'intégrale, au Seuil : Dis-moi, ton cœur parfois s'envole-t-il, Agathe ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
archeboc
Esprit éclairé

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par archeboc le Ven 29 Déc 2017 - 19:14

J'ai abusivement ajouté des virgules. L'absence de virgule fait-elle de ce vers autre chose qu'un alexandrin classique ? N'y a-t-il pas ce qu'il faut de suspension devant et derrière "parfois" pour que cela suffise, derrière, pour marquer la césure ?
(questions sérieuses)

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


Contenu sponsorisé

Re: Vers hypermètre chez Baudelaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum