Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User28419
Niveau 8

Re: Débuter dans le métier

par User28419 le Jeu 4 Jan 2018 - 0:10
Lamorduedhistoire: oui tout à fait. Faites l'expérience et vous verrez. Par contre, en fonction de votre expérience dans le privé, je vous conseille de passer le CAPES/CAPET et après l'agrégation. Votre ancienneté sera reprise avec le CAPES/CAPET, pas avec l'agrégation. Ca peut faire une grosse différence sur votre échelon au final.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Débuter dans le métier

par Babarette le Jeu 4 Jan 2018 - 5:02
@lamorduedhistoire25 a écrit:Pour les fautes d'orthographe que vous avez pu relever, je précise que je ne me suis pas toujours relue et ce sont des fautes d'inattention. Pour vos recommandations, merci beaucoup j'en tiendrai compte !

Vous me faites penser à une enseignante que j'ai eu en Français il y a 30 ans de cela en 3eme. Dès qu'elle rentrait dans la salle de classe, on entendait les mouches voler. Elle était tout simplement passionnante, avait de l'humour, était par ailleurs profondément humaine et bienveillante. C'est l'une des meilleures enseignantes de Français que j'ai eues en collège et lycée. Fantastique ! Je me souviens encore de son nom : Madame Fabing. Elle nous avait enseigné le latin en 4ème et 3ème. Je me souviens d'avoir étudié avec elle Horace et Le Cid de Corneille ainsi que Tristan et Iseult et récité lors d'une interrogation orale un poème de Villon "Les pendus" si mes souvenirs sont bons. Je l'avais revue il y a 10 ans à la FNAC de Metz, entre deux livres au rayon Littérature et elle enseignait au Luxembourg. Depuis je ne sais pas ce qu'elle est devenue.

Je me souviens aussi d'un autre enseignant : Monsieur Billon en 4ème en histoire, un autre professeur sensationnel qui nous racontait à chaque cours sur Versailles, toutes les anecdotes croustillantes portant sur Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Je buvais littéralement ses paroles à tel point qu'il a suscité chez moi une vraie passion pour le XVIIe siècle et plus précisément sur Versailles. D'où mon intérêt si prononcé pour l'art des Temps Modernes d'ailleurs.

La Ballade des pendus, pour être exacte, mais c'est du pinaillage.
Nous sommes sans doute nombreux à avoir eu ces excellentes expériences auprès de très bons professeurs qui ont pu nous faire aimer leur matière (au point de vouloir l'enseigner Razz ), nous redonner confiance ou nous apporter une aide humaine considérable. Je vous souhaite d'être ce professeur pour au moins certains de vos futurs élèves (l'être pour tous n'est pas possible).

@lamorduedhistoire25 a écrit:Mais sinon, il y a aussi des questions que je n'ai pas posées, notamment quant à vos relations avec l'administration, les parents, etc. Alors peut-être vais-je poser une question tabou, mais les agressions mentionnées dans la presse, sont-elles des épiphénomènes ou ces événements se produisent-ils bien plus souvent qu'on ne le pense ? Que doit-on en penser lorsqu'on est novice dans le métier ?
Tout ce qui se passe dans les établissements scolaires n'apparaît pas dans la presse. Oui, ça arrive souvent, mais tous les professeurs ne subissent pas ce type d'agressions gravissimes qu'on voit dans la presse, et heureusement. En revanche, ce qu'on appelle les "incivilités" (je tiens à les distinguer des agressions, la tendance est à qualifier d'incivilités de réelles agressions), je crois qu'aucun professeur ne peut se vanter de n'en avoir jamais subi une seule. Ça peut être éprouvant, ou du moins, usant.
Il faut aussi savoir que cela n'est pas l'apanage des établissements REP (Réseau d'Education Prioritaire).
La question est de savoir si on se sent les épaules pour y faire face, je ne dirais pas tant pour y répondre de manière adéquate, mais pour, soi-même, ne pas être anéanti par cela.

@lamorduedhistoire25 a écrit:D'où mon désir de démarrer d'abord en contractuel. Ce n'est peut être pas la voie royale ou idéale, mais mieux vaut avoir un aperçu de la réalité avant de se lancer définitivement et de préparer le concours. Et puis ça fait une expérience et c'est certainement un plus ensuite pour préparer le concours si on se rend compte que le métier nous convient, non ?

Être contractuel avant de tenter le concours, c'est vraiment LE conseil que je me permettrais de donner à un débutant. C'est sans doute le seul que je puisse donner, d'ailleurs. Préparer un concours pour ensuite découvrir qu'on s'est trompé de métier, c'est vraiment difficile. Le statut de stagiaire peut mettre réellement en difficulté: la double casquette enseignant débutant/étudiant est lourde à porter et peut être éprouvante. A mon sens, mieux vaut commencer sans la pression de la titularisation et le jugement perpétuel par des formateurs.
Avant de s'investir dans un concours, il vaut mieux savoir pourquoi on se donne cette peine.
Pour préparer le concours, c'est en effet un atout au moins pour les épreuves de type didactique. Mais surtout, surtout, ça permet de savoir si on veut vraiment obtenir ce concours.
avatar
olive-in-oil
Grand sage

Re: Débuter dans le métier

par olive-in-oil le Jeu 4 Jan 2018 - 12:15
jérémiemarseille a écrit:Lamorduedhistoire: oui tout à fait. Faites l'expérience et vous verrez. Par contre, en fonction de votre expérience dans le privé, je vous conseille de passer le CAPES/CAPET et après l'agrégation. Votre ancienneté sera reprise avec le CAPES/CAPET, pas avec l'agrégation. Ca peut faire une grosse différence sur votre échelon au final.

Seulement dans le cadre du troisième concours du capes, et ce concours n'est pas ouvert pour la section "Histoire-Géographie".
Sources : http://www.devenirenseignant.gouv.fr/cid105920/sections-options-ouvertes-2018.html
http://www.devenirenseignant.gouv.fr/pid33985/enseigner-college-lycee-general-capes.html
avatar
egomet
Grand sage

Re: Débuter dans le métier

par egomet le Jeu 4 Jan 2018 - 13:12
@lamorduedhistoire25 a écrit:D'où mon désir de démarrer d'abord en contractuel. Ce n'est peut être pas la voie royale ou idéale, mais mieux vaut avoir un aperçu de la réalité avant de se lancer définitivement et de préparer le concours. Et puis ça fait une expérience et c'est certainement un plus ensuite pour préparer le concours si on se rend compte que le métier nous convient, non ?

Ca permet généralement de connaître plusieurs expériences sur une période relativement courte. Quand on commence en étant stagiaire, on est généralement affecté dans un seul établissement. Si cela se passe mal, on reste bloqué sur cette mauvaise expérience, sans voir le bout du tunnel. En tant que contractuel, on peut profiter de la fin d'un remplacement pour faire un peu le point, tenter autre chose, comparer, relativiser, avant de s'engager complètement.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Eleven
Fidèle du forum

Re: Débuter dans le métier

par Eleven le Jeu 4 Jan 2018 - 13:18
Oui, c'est une bonne idée de commencer en tant que contractuel. Après, il faut savoir que tu pourras aussi avoir directement un service complet à 18h sur un seul établissement ou plusieurs et la première année, ce n'est pas facile à organiser.

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
lamorduedhistoire25
Niveau 5

Re: Débuter dans le métier

par lamorduedhistoire25 le Jeu 4 Jan 2018 - 15:02
Effectivement mon conjoint m'en avait parlé et me disait justement que ce n'était vraiment pas facile surtout s'il y a par exemple 50 kilomètres de distance entre deux ou trois établissements. J'imagine volontiers que ce doit être assez fatigant et stressant.
lamorduedhistoire25
Niveau 5

Re: Débuter dans le métier

par lamorduedhistoire25 le Jeu 4 Jan 2018 - 16:34
Voilà les candidatures sont envoyées. J'ai opté finalement pour deux disciplines : histoire-géographie et arts plastiques. Je n'ai pas en poche le DNSEP mais en regardant la description générale du profil du professeur d'arts plastiques sur internet, le mien s'en rapproche très fortement, plus encore que pour l'histoire-géographie compte tenu de mes différents stages et de ma formation initiale.

Je vous tiens au courant promis ! Dans tous les cas, merci à toutes et tous pour vos interventions. Je me sens déjà moins seule ! Smile
lamorduedhistoire25
Niveau 5

Re: Débuter dans le métier

par lamorduedhistoire25 le Ven 12 Jan 2018 - 16:42
Bonjour tout le monde ! Petite question pour les contractuel(les) : entre l'envoi de votre candidature et le jour de votre convocation, combien de temps s'est-il écoulé ? Est variable selon les académies, les besoins, les services d'inspection ??

Je vous demande cela à titre indicatif mais aussi parce qu'actuellement je suis grippée, si je devais assurer un remplacement je ne suis pas sûre de pouvoir le faire présentement dans de bonnes conditions. Peut-on refuser ou risque-t-on de ne plus être contacté ultérieurement ??
avatar
Eleven
Fidèle du forum

Re: Débuter dans le métier

par Eleven le Ven 12 Jan 2018 - 17:58
Je pense que tu peux refuser et avoir une date ultérieure si tu es malade !

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
lamorduedhistoire25
Niveau 5

Re: Débuter dans le métier

par lamorduedhistoire25 le Lun 15 Jan 2018 - 17:07
Bonjour tout le monde. Je viens de recevoir un retour du rectorat. Visiblement ma formation ne me permet pas de candidater pour un poste d'arts plastiques. Je rappelle que je suis titulaire d'un master recherche Histoire et histoire de l'art et d'un master pro Ingénierie des métiers de la culture option musées-patrimoine. (Ingénierie de projets et montage de projets culturels).

Donc réponse négative ! Je me demande si ma candidature en histoire-géographie sera du même acabit....
Contenu sponsorisé

Re: Débuter dans le métier

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum