Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
tannat
Habitué du forum

Assonance et définition

par tannat le Mer 3 Jan 2018 - 17:37
Je respirais, Oenone ; et depuis son absence,
Mes jours moins agités coulaient dans l'innocence.
Soumise à mon époux, et cachant mes ennuis,
De son fatal hymen je cultivais les fruits.
Phèdre, Racine (v.297 à 300)

Diriez-vous, qu'ici, il y a une assonance en "o" ?
Je suis un peu perplexe car cela ne correspond pas du tout à ce que je comprends de l'assonance. Il s'agissait, pour moi, de la répétition d'une voyelle au sens phonétique et pas seulement de la répétition d'une voyelle au sens graphique du mot... Après consultation de mon Gradus, "il s'agit de la répétition de la dernière voyelle accentuée", l'exemple qui suit me conforte dans mon idée "Ils dormiront sous la pluie ou les étoiles/ Ils galoperont avec moi portant en croupe des victoires" (Apollinaire, Poèmes à Lou.) Néanmoins, j'ai peur de me tromper.
Quelle définition avez-vous/ donnez-vous de l'assonance ?
N'ai-je rien compris à ce qu'est l'assonance ?

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
sansara
Modérateur

Re: Assonance et définition

par sansara le Mer 3 Jan 2018 - 17:40
Pour moi, une assonance est la répétition d'un son vocalique, pas de la lettre elle-même. Donc non, je ne vois pas d'assonance en "o" dans l'extrait de Racine que tu as posté.
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Assonance et définition

par tannat le Mer 3 Jan 2018 - 17:42
@sansara a écrit:Pour moi, une assonance est la répétition d'un son vocalique, pas de la lettre elle-même. Donc non, je ne vois pas d'assonance en "o" dans l'extrait de Racine que tu as posté.
Je suis bien d'accord avec toi mais j'ai trouvé un lien sur lequel on explique qu'il y a dans ces vers une assonance en "o". J'y vois éventuellement une assonance en [i] mais pas non plus de répétition du son "o".

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
sansara
Modérateur

Re: Assonance et définition

par sansara le Mer 3 Jan 2018 - 17:53
@tannat a écrit:
@sansara a écrit:Pour moi, une assonance est la répétition d'un son vocalique, pas de la lettre elle-même. Donc non, je ne vois pas d'assonance en "o" dans l'extrait de Racine que tu as posté.
Je suis bien d'accord avec toi mais j'ai trouvé un lien sur lequel on explique qu'il y a dans ces vers une assonance en "o". J'y vois éventuellement une assonance en [i] mais pas non plus de répétition du son "o".

Peux-tu poster le lien sur lequel tu as trouvé cela ? Ça me paraît étrange, comme analyse.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Assonance et définition

par Thalia de G le Mer 3 Jan 2018 - 17:57
Je suis moi aussi perplexe, je ne vois pas plus d'assonance en "o" que vous deux.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Illiane
Niveau 10

Re: Assonance et définition

par Illiane le Mer 3 Jan 2018 - 17:57
Je suis assez d'accord : parler d'assonance en [o] ici me semble abusif...
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Assonance et définition

par tannat le Mer 3 Jan 2018 - 18:16
Bon cela me rassure un peu. J'y vois des assonances en [u], [õ] et [i] qui renforcent l'impression de résignation et de douleur... Elle peine à se détacher de lui, elle le voudrait mais n'y parvient pas...

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Assonance et définition

par Oudemia le Mer 3 Jan 2018 - 18:32
Les liens, hein, on sait que la qualité n'est pas toujours au rendez-vous  Razz

Quand à l'interprétation des assonances : c'est vraiment une affaire personnelle, j'ai de plus en plus tendance à constater leur existence, et à être très prudente pour aller plus loin.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Assonance et définition

par Thalia de G le Mer 3 Jan 2018 - 18:46
@Oudemia a écrit:Quand à l'interprétation des assonances : c'est vraiment une affaire personnelle, j'ai de plus en plus tendance à constater leur existence, et à être très prudente pour aller plus loin.
Oui et non.
On peut interpréter certaines assonances dans un contexte précis, certaines sont plus faciles à expliquer que d'autres, etc.
En l'occurrence la stridence du [i] reproduit bien la douleur. (cf. "Tout m'afflige...) J'avoue toutefois avoir souvent renoncé pour ne pas forcer l'explication.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Delia
Neoprof expérimenté

Re: Assonance et définition

par Delia le Mer 3 Jan 2018 - 19:14
Je respirais, Oenone ; et depuis son absence,
Mes jours moins agités coulaient dans l'innocence.
Soumise à mon époux, et cachant mes ennuis,
De son fatal hymen je cultivais les fruits.

No-no : double négation, non, non, Phèdre, tu n'y toucheras pas... Je doute fort que Racine ait voulu cet effet !

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Assonance et définition

par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 4 Jan 2018 - 10:56
@Thalia de G a écrit:On peut interpréter certaines assonances dans un contexte précis, certaines sont plus faciles à expliquer que d'autres, etc.
En l'occurrence la stridence du [i] reproduit bien la douleur. (cf. "Tout m'afflige...) J'avoue toutefois avoir souvent renoncé pour ne pas forcer l'explication.

Perso, je ne fais pas "hiii" quand je souffre. Neutral Si on veut en parler en termes d'effets, je prends plutôt l'assonance comme quelque chose qui est mis à la disposition du comédien. On s'interroge alors sur ce qu'il est possible d'en faire, la façon dont on pourrait dire le vers.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Assonance et définition

par Thalia de G le Jeu 4 Jan 2018 - 10:57
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Thalia de G a écrit:On peut interpréter certaines assonances dans un contexte précis, certaines sont plus faciles à expliquer que d'autres, etc.
En l'occurrence la stridence du [i] reproduit bien la douleur. (cf. "Tout m'afflige...) J'avoue toutefois avoir souvent renoncé pour ne pas forcer l'explication.

Perso, je ne fais pas "hiii" quand je souffre. Neutral Si on veut en parler en termes d'effets, je prends plutôt l'assonance comme quelque chose qui est mis à la disposition du comédien. On s'interroge alors sur ce qu'il est possible d'en faire, la façon dont on pourrait dire le vers.
Tu as raison, je souffre en silence en ce qui me concerne.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Assonance et définition

par RogerMartin le Jeu 4 Jan 2018 - 11:25
Des années de correction de commentaires composés plus ou moins tirés par les cheveux (sur Shakespeare, mais pas que) m'ont vaccinée en ce qui concerne les sonorités exprimant telle ou telle émotion. C'est en général tout à fait n'importe quoi (en plus on ne tient pas compte de l'évolution de la langue, et c'est valable aussi pour le XVIIe français : les sons n'étaient pas ceux d'aujourd'hui). Dans un moment de mauvaise amertume, j'avais pris un malin plaisir à faire des listes de passages en i ou en s avec toutes les nuances d'émotion possibles...
A part de rarissimes cas de mimétisme (les serpents qui sifflent...), ce qui est pertinent, c'est quand les homophonies appellent une mise en relation de certains termes, et comme Sylvain le suggère, que l'acteur va pouvoir s'appuyer sur ces échos pour les mettre en évidence plus facilement. Le reste, c'est du remplissage (pardon, mais c'est vrai).

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Cath
Bon génie

Re: Assonance et définition

par Cath le Jeu 4 Jan 2018 - 12:17
Moi non plus, je ne vois pas d’assonance en "o".
Mais même s'il y en avait une, qu'est-ce qu'elle serait supposée indiquer ?


Edit après lecture des autres messages : d'accord avec vous et la méfiance qui s'impose à vouloir trouver des "correspondances" entre les sons et les émotions, hormis les cas évidents.
avatar
egomet
Grand sage

Re: Assonance et définition

par egomet le Jeu 4 Jan 2018 - 12:57
@tannat a écrit:Bon cela me rassure un peu. J'y vois des assonances en [u], [õ] et [i] qui renforcent l'impression de résignation et de douleur... Elle peine à se détacher de lui, elle le voudrait mais n'y parvient pas...

Ni en [o] ni en [i]. Il faut considérer la fréquence.
Il est absolument normal qu'un son se répète dans un vers. 9 occurrences de [i] sur 4 alexandrins, c'est à dire sur 48 syllabes, c'est peut-être un peu plus que la moyenne de la langue française, mais ce n'est pas énorme. Pas de quoi faire un effet de style. A ce compte, on trouve des assonances partout.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Assonance et définition

par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 4 Jan 2018 - 13:29
Pourquoi faire de la fréquence un critère (et donc, c'est à partir de combien ?) ? Faire de la moyenne la norme me paraît un peu bizarre aussi. Si on a quelque chose d'intéressant à dire ou à faire d'une répétition, je ne vois pas pourquoi se priver (même si en l'occurrence, bon...).
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Assonance et définition

par tannat le Jeu 4 Jan 2018 - 14:02
@egomet a écrit:
@tannat a écrit:Bon cela me rassure un peu. J'y vois des assonances en [u], [õ] et [i] qui renforcent l'impression de résignation et de douleur... Elle peine à se détacher de lui, elle le voudrait mais n'y parvient pas...

Ni en [o] ni en [i]. Il faut considérer la fréquence.
Il est absolument normal qu'un son se répète dans un vers.  9 occurrences de [i] sur 4 alexandrins, c'est à dire sur 48 syllabes, c'est peut-être un peu plus que la moyenne de la langue française, mais ce n'est pas énorme. Pas de quoi faire un effet de style. A ce compte, on trouve des assonances partout.

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Pourquoi faire de la fréquence un critère (et donc, c'est à partir de combien ?) ? Faire de la moyenne la norme me paraît un peu bizarre aussi. Si on a quelque chose d'intéressant à dire ou à faire d'une répétition, je ne vois pas pourquoi se priver (même si en l'occurrence, bon...).

Quoi qu'il en soit je vous remercie et n'avais pas l'intention d'aller aussi loin...
Enfin, il n'y avait, de toute façon, rien de si tranché dans mon intention initiale.

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
egomet
Grand sage

Re: Assonance et définition

par egomet le Jeu 4 Jan 2018 - 14:13
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Pourquoi faire de la fréquence un critère (et donc, c'est à partir de combien ?) ? Faire de la moyenne la norme me paraît un peu bizarre aussi. Si on a quelque chose d'intéressant à dire ou à faire d'une répétition, je ne vois pas pourquoi se priver (même si en l'occurrence, bon...).

Parce qu'il faut déjà savoir s'il y a une assonance, avant de la commenter. La dent d'or en quelque sorte.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Assonance et définition

par Ponocrates le Jeu 4 Jan 2018 - 14:20
@RogerMartin a écrit:
A part de rarissimes cas de mimétisme (les serpents qui sifflent...), ce qui est pertinent, c'est quand les homophonies appellent une mise en relation de certains termes, et comme Sylvain le suggère, que l'acteur va pouvoir s'appuyer sur ces échos pour les mettre en évidence plus facilement. Le reste, c'est du remplissage (pardon, mais c'est vrai).
+1
L'assonance - comme l'allitération- ne vaut que par le renfort qu'elle apporte, le soulignement qu'elle permet de tel ou tel mot: "Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire".

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Assonance et définition

par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 4 Jan 2018 - 14:23
@egomet a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Pourquoi faire de la fréquence un critère (et donc, c'est à partir de combien ?) ? Faire de la moyenne la norme me paraît un peu bizarre aussi. Si on a quelque chose d'intéressant à dire ou à faire d'une répétition, je ne vois pas pourquoi se priver (même si en l'occurrence, bon...).

Parce qu'il faut déjà savoir s'il y a une assonance, avant de la commenter. La dent d'or en quelque sorte.

Pour moi, la sensibilité suffit. Si je trouve que là, y'a quelque chose d'intéressant, je ne m'amuse pas à vérifier que ça ne dépasse pas une moyenne que je ne connais d'ailleurs pas, et qui ne signifie pas grand chose. Après, on peut appeler ça autrement, si on veut.

@Ponocrates a écrit:L'assonance - comme l'allitération- ne vaut que par le renfort qu'elle apporte, le soulignement qu'elle permet de tel ou tel mot: "Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire".

Aussi par la contamination sémantique qu'elle crée entre les mots qui la forment, éventuellement Smile
avatar
egomet
Grand sage

Re: Assonance et définition

par egomet le Jeu 4 Jan 2018 - 14:36
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@egomet a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Pourquoi faire de la fréquence un critère (et donc, c'est à partir de combien ?) ? Faire de la moyenne la norme me paraît un peu bizarre aussi. Si on a quelque chose d'intéressant à dire ou à faire d'une répétition, je ne vois pas pourquoi se priver (même si en l'occurrence, bon...).

Parce qu'il faut déjà savoir s'il y a une assonance, avant de la commenter. La dent d'or en quelque sorte.

Pour moi, la sensibilité suffit. Si je trouve que là, y'a quelque chose d'intéressant, je ne m'amuse pas à vérifier que ça ne dépasse pas une moyenne que je ne connais d'ailleurs pas, et qui ne signifie pas grand chose. Après, on peut appeler ça autrement, si on veut.


Oui, en général on peut s'en tenir à son impression, mais à force de faire des commentaires, on en arrive à traquer les figures n'importe où. On se force à voir des trucs. Et on est bien peu convaincant. Le meilleur commentaire, à mon sens, c'est quand les lycéens ne voient rien au premier abord et se disent après coup que c'était évident. S'ils te regardent d'un air sceptique...

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Assonance et définition

par tannat le Jeu 4 Jan 2018 - 14:51
Enfin, si/ puisqu'on doit compter, sachez que dans cette tirade l'endroit où il y a le plus d'occurrences du son [i] justement c'est là... sur ces 4 vers...

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
Contenu sponsorisé

Re: Assonance et définition

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum