Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par pitchounette le Jeu 04 Jan 2018, 12:02
Encore un article sur l'apprentissage pour nos bacs pro.Il souligne une initiative de la région Bourgogne France Comté.
L'extrait de l'article ;"Pour « booster l’apprentissage » en le revalorisant aux yeux des familles, le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté travaille, avec les rectorats de Dijon et de Besançon, à un projet de transformation du bac professionnel.
Un projet unique en France, a expliqué sa présidente, Marie-Guite Dufay, lors de la session pléière, le14 décembre dernier.


Un projet unique en France

L’objectif : faire en sorte que « la troisième année en bac pro se fasse systématiquement en contrat d’apprentissage », dans le CFA de l’Education nationale ou dans un CFA de branche, précise l’élue."


Tout l'article est disponible sur leur site officiel du "journal du centre"

Je trouve que ça serait la démarche la "moins pire" si on devait passer au tout apprentissage. Après tout nos élèves sont censés être formés, prêts pour le marché du travail (oui je suis naïve abi ).
Par contre, tous nos élèves sont ils capables de tenir le rythme? Le programme de terminale est il réaliste, réalisable (en GA avec leur **** de *** fiche cerise pro, pour moi c'est non)? Quelles entreprises ou collectivités s'impliquent là dedans?

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Jacq
Jacq
Vénérable

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Jacq le Jeu 04 Jan 2018, 12:24
@pitchounette a écrit:

Tout l'article est disponible sur leur site officiel du "journal du centre"


"Ce serait une petite révolution au sein d’une école à qui les branches reprochent souvent de n’orienter vers l’apprentissage que ceux dont elle ne veut plus"
Ceux qui partent en apprentissage le font parce qu'ils le souhaitent, parce qu'ils ont trouvé un employeur et pas parce que nous n'en voulons pas. D'ailleurs nous ne pouvons écarter ceux dont nous ne voudrions pas puisque c'est AFFELNET qui gère l'orientation. Donc c'est une remarque idiote du journal.

"Pour eux, « il est important de ne pas éteindre l’offre dans la voie scolaire », pour qu’ils puissent terminer leur formation dès lors qu’ils n’auront pas trouvé d’employeur ou dès lors qu’ils auront connu une rupture du contrat."
Ah, donc on fait alors des classes à trois ou quatre élèves qui n'auraient pas ou plus d'employeur ? Et puis lorsque leurs camarades reviennent de leur formation en entreprise ils ont les mêmes cours ? Quel foutoir !

Et le programme, on le fait quand ? avec quels élèves (ceux qui resteraient en initial et les autres) ? Les prof, on en fait quoi ? Leurs heures, elles deviennent quoi ? Enfin, cela suppose une fois de plus que la formation en alternance est meilleure, ce qui n'est pas le cas.

Dans mon académie ils ont cherché à faire cela dans trois sections GA, une par département. Les administrations (dont l'EN) s'étaient engagées à fournir les places. Sur les trois ouvertures une seule est réelle, avec des effectifs corrects (parce que dans une grande ville française avec de nombreuses administrations publiques), la suivante n'a ouverte qu'avec trois apprentis (ce qui est scandaleux puisqu'il faut payer des prof pour aussi peu d''apprentis) car il n'y avait que trois employeurs publics ayant joué le jeu, et la dernière n'a jamais ouverte de nouveau car il n'y avait pas d'employeur (y compris ceux qui s'étaient engagés à employer).

Dernière ces funestes projets il ne faut pas oublier qu'il n'y a qu'un but : casser notre statut, que l'Etat se défausse de ses responsabilités en se débarrassant des LP et des PLP !
avatar
Cath
Bon génie

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Cath le Jeu 04 Jan 2018, 15:03
Ça craint.
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par pitchounette le Jeu 04 Jan 2018, 17:55
@Jacq a écrit:
Dernière ces funestes projets il ne faut pas oublier qu'il n'y a qu'un but : casser notre statut, que l'Etat se défausse de ses responsabilités en se débarrassant des LP et des PLP !
ça j'en sais bien conscience.

j'avoue que je "cherche" (pas le meilleur mot) à essayer de trouver un truc/une solution dans laquelle je serai un petit peu tranquille. J'ai tellement peur du mur qui se rapproche à vitesse grand v. il va faire mal.

mais que pouvons nous faire? comment dire stop? on n'a pas de soutien.

Tiens je viens d'apprendre qu'un lycée de mon ancienne académie ferme une filière. Ils ont lancé une pétition sur le net. J'en ai parlé à mon entourage...Mais j'ai pas eu le temps de terminer mon explication que ma mère me dit "c'est le 1er d'une longue série"

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par pitchounette le Jeu 04 Jan 2018, 17:56
@Cath a écrit:Ça craint.

Quelque soit les idées de solution proposées...on va prendre cher

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Jacq
Jacq
Vénérable

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Jacq le Jeu 04 Jan 2018, 18:05
@pitchounette a écrit:
@Jacq a écrit:
Dernière ces funestes projets il ne faut pas oublier qu'il n'y a qu'un but : casser notre statut, que l'Etat se défausse de ses responsabilités en se débarrassant des LP et des PLP !
ça j'en sais bien conscience.

j'avoue que je "cherche" (pas le meilleur mot) à essayer de trouver un truc/une solution dans laquelle je serai un petit peu tranquille. J'ai tellement peur du mur qui se rapproche à vitesse grand v. il va faire mal.

mais que pouvons nous faire? comment dire stop? on n'a pas de soutien.

Tiens je viens d'apprendre qu'un lycée de mon ancienne académie ferme une filière. Ils ont lancé une pétition sur le net. J'en ai parlé à mon entourage...Mais j'ai pas eu le temps de terminer mon explication que ma mère me dit "c'est le 1er d'une longue série"


Tu pourrais lancer un sujet et mettre la pétition sur Néo.
avatar
Supatard33
Niveau 5

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Supatard33 le Jeu 04 Jan 2018, 18:43
Ce qui est terrible, c'est qu'on a passé un concours et qu'on est fonctionnaire d'Etat. N'est-ce pas illégal de casser notre statut comme ça? Que vont devenir les PLP titulaires?

J'ai l'impression que cette destruction rentre dans un plan global de démantèlement du lycée public, avec la disparition à terme du lycée techno, le démembrement des LP au profit de l'apprentissage et le lycée général vidé de sa substance. (mise en place du lycée modulaire...)

Mais bon tant que Macron continue de monter dans les sondages, tout va bien. Smile

Comme dit Cath, tout cela craint du boudin.
Oonnay
Oonnay
Habitué du forum

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Oonnay le Jeu 04 Jan 2018, 18:48
Avec les élèves que j'ai, je vois bien le résultat immédiat. Sur des périodes de 4 semaines à peine un tiers tient le rythme des 35 heures (le % d'absentéisme en cours avoisine les 15% !). Les professionnels jouent le jeu sur de courtes périodes. Mais aucun n'en voudrait une année entière. Et du coup quid des périodes de stages des secondes et des premières. On a déjà du mal à les caser 22 semaines par an... Dans ma matière la Région a interdit de prendre des stagiaires en informatique car tous les mots de passe des comptes administrateur des serveurs dans les lycées sont les mêmes (bonjour la sécurité). En faisant cela ils ont fermé plus de 50 lieux de stages !!!!

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
Jacq
Jacq
Vénérable

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Jacq le Jeu 04 Jan 2018, 19:03
Et puis, prenons un exemple.
Une classe de 32 GA (plus quatre redoublants imposés par loi scélérate de NVB Very Happy ). 20 sont en alternance et prennent donc 20 places la moitié de l'année. Les lieux de formation vont prendre d'autres stagiaires ? Que vont devenir, comme souligné par Oonay, ceux de seconde, de première, et la quinzaine restant en formation initiale, alors que l'on sait quelles difficultés nos élèves ont pour trouver des lieux de stage. Et la quinzaine restés en initial, ils font quoi le reste de l'année ? Le but de l'alternance, même si le gouvernement ne va pas le dire, c'est de supprimer des heures. Donc les heures dédoublées disparaissent puisque officiellement la classe n'est plus de 32 en classe entière mais de 16 ! Plus les 10 qui se promènent par là, une fois avec un groupe, une fois avec un autre, parfois pas là car eux-même vont en stage. Quelle progression dans la matières avec ce "bordel" ? En matière pro GA on peut envisager des situations différentes sur l'année, mais dans les matières plus classiques, par exemple la mienne, l'histoire géo ? L'élève qui n'est pas en alternance fait deux fois le même cours avec mes deux groupes ? Ou alors il faudrait fusionner deux classes dans les matières générales ?
Et puis dans les beaux projets de nos inspecteurs, il faut se méfier de ces gens-là. Je me souviens d'une discussion avec l'un d'eux auquel j'indiquais : "nos élèves de GA ont vraiment de la peine à trouver des lieux de stage". Sa réponse fut : "si vous n'avez pas assez de lieux de stage c'est que la formation ne correspond pas au bassin d'emploi, nous pourrions la fermer". Du coup c'est moi qui l'ai fermée (ma gueule).
Jacq
Jacq
Vénérable

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Jacq le Jeu 04 Jan 2018, 19:09
@Supatard33 a écrit:Ce qui est terrible, c'est qu'on a passé un concours et qu'on est fonctionnaire d'Etat. N'est-ce pas illégal de casser notre statut comme ça? Que vont devenir les PLP titulaires?

J'ai l'impression que cette destruction rentre dans un plan global de démantèlement du lycée public, avec la disparition à terme du lycée techno, le démembrement des LP au profit de l'apprentissage et le lycée général vidé de sa substance. (mise en place du lycée modulaire...)

Mais bon tant que Macron continue de monter dans les sondages, tout va bien. Smile

Comme dit Cath, tout cela craint du boudin.

Pour le statut : voir La Poste. Harcèlement par mutations, par vexations. Et puis demande de reconversion vers le collège pour les prof de matières générales, pour le techno pour les prof de matières pro, ou accepter de passer dans d'autres structures non étatiques, et cela jusqu'à épuisement des personnels et disparition.

Pour le plan général, peut-être, mais dans une idée d'économies générales, se débarrasser des PLP et des LP cela permettrait de réduire les postes de l'EN tout en sauvegardant ce qui ferait plus réagir la population, à savoir les collèges, lycées, sans parler du primaire. Le LP tout le monde s'en fout et le café du commerce a de toute façon décidé que l'apprentissage c'était mieux (malgré les chiffres qui montrent que finalement, outre le taux d'insertion supérieur PARFOIS - selon les filières - les autres indicateurs - réussite - taux de décrochage - ... - sont moins bons). Il paraît même, pour nos journalistes-perroquets, que ce serait une mesure "sociale" du gouvernement !!!!! Sociale ? Livrer au patronat la formation et se débarrasser d'une avancée éducative qui a été de justement de retirer cet enseignement des mains du patronat.
avatar
Supatard33
Niveau 5

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Supatard33 le Jeu 04 Jan 2018, 19:09
@Jacq a écrit:Et puis, prenons un exemple.
Une classe de 32 GA (plus quatre redoublants imposés par loi scélérate de NVB Very Happy ). 20 sont en alternance et prennent donc 20 places la moitié de l'année. Les lieux de formation vont prendre d'autres stagiaires ? Que vont devenir, comme souligné par Oonay, ceux de seconde, de première, et la quinzaine restant en formation initiale, alors que l'on sait quelles difficultés nos élèves ont pour trouver des lieux de stage.  Et la quinzaine restés en initial, ils font quoi le reste de l'année ? Le but de l'alternance, même si le gouvernement ne va pas le dire, c'est de supprimer des heures. Donc les heures dédoublées disparaissent puisque officiellement la classe n'est plus de 32 en classe entière mais de 16 ! Plus les 10 qui se promènent par là, une fois avec un groupe, une fois avec un autre, parfois pas là car eux-même vont en stage. Quelle progression dans la matières avec ce "bordel" ? En matière pro GA on peut envisager des situations différentes sur l'année, mais dans les matières plus classiques, par exemple la mienne, l'histoire géo ? L'élève qui n'est pas en alternance fait deux fois le même cours avec mes deux groupes ?  Ou alors il faudrait fusionner deux classes dans les matières générales ?
Et puis dans les beaux projets de nos inspecteurs, il faut se méfier de ces gens-là. Je me souviens d'une discussion avec l'un d'eux auquel j'indiquais : "nos élèves de GA ont vraiment de la peine à trouver des lieux de stage". Sa réponse fut : "si vous n'avez pas assez de lieux de stage c'est que la formation ne correspond pas au bassin d'emploi, nous pourrions la fermer". Du coup c'est moi qui l'ai fermée (ma gueule).

On sait bien que le but n'est ni d'améliorer l'apprentissage, ni améliorer la voie pro scolaire. C'est de transférer de l'argent public vers le privé (taxe d'apprentissage...) Ils savent bien que la mixité est très difficile à mettre en place, voire impossible. (quoique...) Je ne vois pas les entreprises embaucher plus d'apprentis que maintenant, surtout que nos élèves n'ont pas tous le profil. Ils vont s'amuser les tuteurs avec les loubards qu'on a souvent dans nos classes... Bref, de la poudre de perlimpinpin.
avatar
Supatard33
Niveau 5

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Supatard33 le Jeu 04 Jan 2018, 19:14
@Jacq a écrit:
@Supatard33 a écrit:Ce qui est terrible, c'est qu'on a passé un concours et qu'on est fonctionnaire d'Etat. N'est-ce pas illégal de casser notre statut comme ça? Que vont devenir les PLP titulaires?

J'ai l'impression que cette destruction rentre dans un plan global de démantèlement du lycée public, avec la disparition à terme du lycée techno, le démembrement des LP au profit de l'apprentissage et le lycée général vidé de sa substance. (mise en place du lycée modulaire...)

Mais bon tant que Macron continue de monter dans les sondages, tout va bien. Smile

Comme dit Cath, tout cela craint du boudin.

Pour le statut : voir La Poste. Harcèlement par mutations, par vexations. Et puis demande de reconversion vers le collège pour les prof de matières générales, pour le techno pour les prof de matières pro, ou accepter de passer dans d'autres structures non étatiques, et cela jusqu'à épuisement des personnels et disparition.

Pour le plan général, peut-être, mais dans une idée d'économies générales, se débarrasser des PLP et des LP cela permettrait de réduire les postes de l'EN tout en sauvegardant ce qui ferait plus réagir la population, à savoir les collèges, lycées, sans parler du primaire. Le LP tout le monde s'en fout et le café du commerce a de toute façon décidé que l'apprentissage c'était mieux (malgré les chiffres qui montrent que finalement, outre le taux d'insertion supérieur PARFOIS - selon les filières - les autres indicateurs - réussite - taux de décrochage - ... - sont moins bons).  Il paraît même, pour nos journalistes-perroquets, que ce serait une mesure "sociale" du gouvernement !!!!! Sociale ? Livrer au patronat la formation et se débarrasser d'une avancée éducative qui a été de justement de retirer cet enseignement des mains du patronat.

Ca confirmerait mes craintes: le MEN avait parlé d'une bivalence possible des futurs profs en collège et lycée... Les PLP sont déjà bivalents, redéploiement en collège/lycée après fin des LP, pas besoin de recruter et économies du ministère...
Oonnay
Oonnay
Habitué du forum

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Oonnay le Jeu 04 Jan 2018, 19:44
Nous allons être les premiers sacrifiés dans l'indifférence totale Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article 1665347707 , mais les premiers d'une très longue série et ce ne sera pas après qu'il faudra venir pleurnicher.

A bon entendeur...

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
avatar
User28419
Niveau 8

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par User28419 le Jeu 04 Jan 2018, 19:49
Bonsoir,

J'ai lu vos publications mais je pense qu'il ne faut pas s'inquiéter outre mesure. L'apprentissage pour les élèves de bac pro n'est pas dénué de sens si cela est fait intelligemment. Les frontières de l'école s'estompent et laissent rentrer de nouveaux acteurs (famille, entreprises, etc). Il faut le voir comme une richesse et non comme une menace. Je pense qu'on aura toujours besoin de professeurs pour former les élèves même si on met l'apprentissage en dernière année. L'entreprise est aussi un lieu de socialisation et d'apprentissage de savoirs et de compétences. Il est bien de lier le monde éducatif avec l'entreprise et le monde associatif. Le plus dur c'est d'assurer la frontière entre le monde scolaire et le monde de l'entreprise. Pour cela, on peut très bien imaginer des périodes en classe pour la théorie puis un passage mixte en entreprise pour appliquer (learning by doing) avec le professeur sur place en entreprise qui disposerait de salles de cours pour les rassemblements (dans les grosses entreprises par exemple qui ont les moyens) et des professionnels qui viendraient plus facilement dans l'enceinte de l'école pour travailler sur des projets précis. Bref, un échange mutuellement fructueux entre les deux mondes.
Oonnay
Oonnay
Habitué du forum

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Oonnay le Jeu 04 Jan 2018, 19:54
jérémiemarseille a écrit:Bonsoir,

J'ai lu vos publications mais je pense qu'il ne faut pas s'inquiéter outre mesure. L'apprentissage pour les élèves de bac pro n'est pas dénué de sens si cela est fait intelligemment. Les frontières de l'école s'estompent et laissent rentrer de nouveaux acteurs (famille, entreprises, etc). Il faut le voir comme une richesse et non comme une menace. Je pense qu'on aura toujours besoin de professeurs pour former les élèves même si on met l'apprentissage en dernière année. L'entreprise est aussi un lieu de socialisation et d'apprentissage de savoirs et de compétences. Il est bien de lier le monde éducatif avec l'entreprise et le monde associatif. Le plus dur c'est d'assurer la frontière entre le monde scolaire et le monde de l'entreprise. Pour cela, on peut très bien imaginer des périodes en classe pour la théorie puis un passage mixte en entreprise pour appliquer (learning by doing) avec le professeur sur place en entreprise qui disposerait de salles de cours pour les rassemblements (dans les grosses entreprises par exemple qui ont les moyens) et des professionnels qui viendraient plus facilement dans l'enceinte de l'école pour travailler sur des projets précis. Bref, un échange mutuellement fructueux entre les deux mondes.

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article 1427763993

Fais tourner.
avatar
User28419
Niveau 8

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par User28419 le Jeu 04 Jan 2018, 20:05
@Oonnay a écrit:
jérémiemarseille a écrit:Bonsoir,

J'ai lu vos publications mais je pense qu'il ne faut pas s'inquiéter outre mesure. L'apprentissage pour les élèves de bac pro n'est pas dénué de sens si cela est fait intelligemment. Les frontières de l'école s'estompent et laissent rentrer de nouveaux acteurs (famille, entreprises, etc). Il faut le voir comme une richesse et non comme une menace. Je pense qu'on aura toujours besoin de professeurs pour former les élèves même si on met l'apprentissage en dernière année. L'entreprise est aussi un lieu de socialisation et d'apprentissage de savoirs et de compétences. Il est bien de lier le monde éducatif avec l'entreprise et le monde associatif. Le plus dur c'est d'assurer la frontière entre le monde scolaire et le monde de l'entreprise. Pour cela, on peut très bien imaginer des périodes en classe pour la théorie puis un passage mixte en entreprise pour appliquer (learning by doing) avec le professeur sur place en entreprise qui disposerait de salles de cours pour les rassemblements (dans les grosses entreprises par exemple qui ont les moyens) et des professionnels qui viendraient plus facilement dans l'enceinte de l'école pour travailler sur des projets précis. Bref, un échange mutuellement fructueux entre les deux mondes.

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article 1427763993

Fait tourner.


Ne rigolez pas ça se développe beaucoup ailleurs car se pose le problème des lieux d'apprentissage mixtes (un lieu qui n'est pas l'école ni totalement le monde de l'entreprise). Un lieu où les enseignants auraient toute leur place et un rôle important pour diffuser le savoir, mais dans un contexte professionnel.  Ce n'est pas évident à mettre en place car il faudrait que ce soit de grosses entreprises pour assurer cela (coûts importants). Je trouve l'idée intéressante si c'est cadré bien sûr.
Jacq
Jacq
Vénérable

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Jacq le Jeu 04 Jan 2018, 20:27
jérémiemarseille a écrit:
@Oonnay a écrit:
jérémiemarseille a écrit:Bonsoir,

J'ai lu vos publications mais je pense qu'il ne faut pas s'inquiéter outre mesure. L'apprentissage pour les élèves de bac pro n'est pas dénué de sens si cela est fait intelligemment. Les frontières de l'école s'estompent et laissent rentrer de nouveaux acteurs (famille, entreprises, etc). Il faut le voir comme une richesse et non comme une menace. Je pense qu'on aura toujours besoin de professeurs pour former les élèves même si on met l'apprentissage en dernière année. L'entreprise est aussi un lieu de socialisation et d'apprentissage de savoirs et de compétences. Il est bien de lier le monde éducatif avec l'entreprise et le monde associatif. Le plus dur c'est d'assurer la frontière entre le monde scolaire et le monde de l'entreprise. Pour cela, on peut très bien imaginer des périodes en classe pour la théorie puis un passage mixte en entreprise pour appliquer (learning by doing) avec le professeur sur place en entreprise qui disposerait de salles de cours pour les rassemblements (dans les grosses entreprises par exemple qui ont les moyens) et des professionnels qui viendraient plus facilement dans l'enceinte de l'école pour travailler sur des projets précis. Bref, un échange mutuellement fructueux entre les deux mondes.

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article 1427763993

Fait tourner.


Ne rigolez pas ça se développe beaucoup ailleurs car se pose le problème des lieux d'apprentissage mixtes (un lieu qui n'est pas l'école ni totalement le monde de l'entreprise). Un lieu où les enseignants auraient toute leur place et un rôle important pour diffuser le savoir, mais dans un contexte professionnel.  Ce n'est pas évident à mettre en place car il faudrait que ce soit de grosses entreprises pour assurer cela (coûts importants). Je trouve l'idée intéressante si c'est cadré bien sûr.

Tu es PLP ? Sérieusement ?
Jacq
Jacq
Vénérable

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Jacq le Jeu 04 Jan 2018, 20:29
jérémiemarseille a écrit:
@Oonnay a écrit:
jérémiemarseille a écrit:Bonsoir,

J'ai lu vos publications mais je pense qu'il ne faut pas s'inquiéter outre mesure. L'apprentissage pour les élèves de bac pro n'est pas dénué de sens si cela est fait intelligemment. Les frontières de l'école s'estompent et laissent rentrer de nouveaux acteurs (famille, entreprises, etc). Il faut le voir comme une richesse et non comme une menace. Je pense qu'on aura toujours besoin de professeurs pour former les élèves même si on met l'apprentissage en dernière année. L'entreprise est aussi un lieu de socialisation et d'apprentissage de savoirs et de compétences. Il est bien de lier le monde éducatif avec l'entreprise et le monde associatif. Le plus dur c'est d'assurer la frontière entre le monde scolaire et le monde de l'entreprise. Pour cela, on peut très bien imaginer des périodes en classe pour la théorie puis un passage mixte en entreprise pour appliquer (learning by doing) avec le professeur sur place en entreprise qui disposerait de salles de cours pour les rassemblements (dans les grosses entreprises par exemple qui ont les moyens) et des professionnels qui viendraient plus facilement dans l'enceinte de l'école pour travailler sur des projets précis. Bref, un échange mutuellement fructueux entre les deux mondes.

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article 1427763993

Fait tourner.


Ne rigolez pas ça se développe beaucoup ailleurs car se pose le problème des lieux d'apprentissage mixtes (un lieu qui n'est pas l'école ni totalement le monde de l'entreprise). Un lieu où les enseignants auraient toute leur place et un rôle important pour diffuser le savoir, mais dans un contexte professionnel.  Ce n'est pas évident à mettre en place car il faudrait que ce soit de grosses entreprises pour assurer cela (coûts importants). Je trouve l'idée intéressante si c'est cadré bien sûr.


Tu m'expliques, dans "ces lieux", quelle est la place de l'enseignement général ? Enseignement général qui fait la différence entre nos élèves, ceux qui sont employables ou non ?  Apprentissage mixte, entre des gamines de 14.5 ans sortant du collège et des adultes parfois repris de justice. Merci, je n'en veux pas, et je ne veux pas cela pour mes élèves...
avatar
User28419
Niveau 8

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par User28419 le Jeu 04 Jan 2018, 21:28
Personnellement, je pense que pour certains élèves, le contact avec le monde de l'entreprise, plus concret pour eux, permet de redonner du sens à ce qu'ils font. Ils reprennent confiance en eux car souvent les élèves de pro ou du technique sont tombés là car ils étaient en difficulté ( c'est encore trop souvent le cas). Le retour du sens les implique davantage que le monde des concepts. On peut utiliser la pratique pour travailler les matières fondamentales je pense. Moi en management, j'utilise le cours pour retravailler avec eux la rédaction et l'orthographe. Certes, on a des élèves différents dans ces classes. Comme le dit tres bien l'article, ce dispositif ne s'adresse pas à tous et à tous les secteurs. Personnellement, j'ai fait mon master en alternance chez KPMG et je ne le regrette pas.
avatar
Cath
Bon génie

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Cath le Jeu 04 Jan 2018, 21:57
Jeremiemarseille, tu ne veux pas arrêter de dire des c.onneries ? De parler de sujets auxquels tu ne connais rien ?
As-tu la moindre idée du profil (et de l'âge) d'un élève de LP ? Sais-tu ce qu' on y fait, d'ailleurs, en LP ?
Quant à ton idée d utiliser le pro pour travailler l'enseignement général..quel mépris  ! Merieu lui même a reconnu qu'il avait tort...


Dernière édition par Cath le Jeu 04 Jan 2018, 22:10, édité 1 fois
avatar
User28419
Niveau 8

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par User28419 le Jeu 04 Jan 2018, 22:08
J'enseigne en technique stmg et j'ai des collègues en pro. en GA. L'une d'elles travaille en binôme  sur des mises en situation concrètes pour la partie technique. Les élèves lisent leurs mails le matin et doivent réaliser des travaux très pratiques souvent en groupes. Pour le côté transversalité, notre ESPE nous l'impose clairement. On nous dit d'utiliser nos cours de gestion pour consolider des capacités transversales ( écriture, argumentation, etc). Je ne vois pas en quoi cela s'apparente à du mépris?

C'est pas merieu mais MEIRIEU


Dernière édition par jérémiemarseille le Jeu 04 Jan 2018, 22:15, édité 1 fois
avatar
Cath
Bon génie

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Cath le Jeu 04 Jan 2018, 22:14
D'une parce ce que ça existe déjà.
De deux parce que ça concerne le domaine pro.
De trois parce que nos élèves aussi ont le droit de découvrir autre chose, de s'ouvrir l'esprit.

Et je ne parle pas de ce que tu racontes sur l apprentissage.
avatar
User28419
Niveau 8

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par User28419 le Jeu 04 Jan 2018, 22:21
Ai-je dit le contraire sur l'ouverture d'esprit? Je crois que certains ici auraient besoin de s'ouvrir l'esprit, de faire tomber les murs. À chaque fois, les gens s'agacent car on pense différemment et qu'on ne s'enferme pas dans un schéma de réflexion monolithique. On peut très bien découvrir des choses et instruire des élèves en s'ouvrant à l'apprentissage.
avatar
Cath
Bon génie

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par Cath le Jeu 04 Jan 2018, 22:27
C est compliqué de se relire sur le téléphone...Mais je crois que tu ferais mieux de t'abstenir, question orthographe...
Et je maintiens que quand on est stagiaire en LGT on ne vient pas expliquer avec un air de ravi de la crèche qu'on sait ce qui est le mieux pour les LP.
avatar
User28419
Niveau 8

Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article Empty Re: Classe de terminale : en apprentissage dans une région - Article

par User28419 le Jeu 04 Jan 2018, 22:38
Mais que racontes-tu? Tu vas dans tous les sens. On parle d'apprentissage à l'origine. Je trouve que l'idée est bonne. Ai-je le droit de le penser? Car s'il faut être professeur de pro pour donner son avis, ça rétrécit tout! Peut-être que ce dispositif viendra en technique un jour. Le sujet m'a interpellé. Point. Je ne comprends pas trop ton expression "ravi de la crèche". Et pour les fautes, il est vrai que je fais des TONNES de fautes mais je connais au moins le nom des auteurs quand je les cite!


Dernière édition par jérémiemarseille le Jeu 04 Jan 2018, 23:06, édité 2 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum