Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
archeboc
Expert spécialisé

Amiante au lycée G. Brassens (Villeneuve-le-roi) - droit de retrait

par archeboc le Ven 12 Jan 2018 - 11:51
Le lycée Georges-Brassens de Villeneuve-le-roi n'a pas fait sa rentrée de janvier 2018. Après le collège Saint-Exupéry de Vincennes, fermé pendant six semaines au premier trimestre, c'est encore le Val-de-Marne qui est touché. Maudit ?

A Saint-Ex, c'était des solvants organo-chlorés. A Georges Brassens, c'est l'amiante.

Bonne année 2018.

Au lycée Georges-Brassens de Villeneuve-le-Roi, c’est la pagaille. Depuis la publication des résultats d’analyses sur la présence d’amiante dans les flocages, il y a quatre jours, enseignants et élèves mènent un combat acharné pour contester ces tests jugés « illogiques ».

Ce lundi, pour la rentrée des classes, les professeurs ont décidé à nouveau de maintenir leur droit de retrait à 54 votants sur 57. Ils l’avaient déjà fait le 18 décembre dernier après la découverte d’un taux d’amiante anormalement élevé relevé en salle informatique.

Les élèves, eux, ont organisé un blocus. Ils étaient près d’une centaine à s’être mobilisés devant le lycée. « Tant qu’une contre-expertise ne sera pas établie, nous n’irons pas en cours », prévient Louis Boyard, représentant syndical de l’Union nationale lycéenne (UNL).

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/villeneuve-le-roi-l-amiante-perturbe-le-lycee-brassens-08-01-2018-7489812.php
http://www.leparisien.fr/vincennes-94300/vincennes-le-college-saint-exupery-demenage-a-cause-d-un-air-pollue-13-11-2017-7390548.php

PS - le collège Georges Brassens a déjà fait parler de lui sur ce forum :
* Vétusté en 2016
* Effondrement en 2013

Pour l'amiante, le CG94 a peut-être utilisé les recettes magiques des copropriétaires de la tour Montparnasse :
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/01/26/01016-20170126ARTFIG00255-amiante-la-ruse-des-coproprietaires-pour-ne-pas-evacuer-la-tour-montparnasse.php

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
ycombe
Modérateur

Re: Amiante au lycée G. Brassens (Villeneuve-le-roi) - droit de retrait

par ycombe le Ven 12 Jan 2018 - 17:09
Je crois me rappeler qu'un syndicaliste m'avait raconté qu'un collège du Pas-de-Calais (Berck?) a été désamianté en urgence lorsque les enseignants ont exigé un ordre écrit à l'IA pour prendre leurs élèves en classe dans un collège contenant de l'amiante.

Cet ordre écrit, personne n'a voulu le signer. Il y avait de l'amiante, en particulier, dans les escaliers.

Une histoire qui doit remonter au début des années 1990.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Cath
Esprit sacré

Re: Amiante au lycée G. Brassens (Villeneuve-le-roi) - droit de retrait

par Cath le Ven 12 Jan 2018 - 18:41
Alors ça, on l'a entendu en long, en large et en travers (et leur droit de retrait est tout à fait justifié).
Par contre le cas du lycée de Toulouse, rien du tout.
79 airlines
Niveau 8

Re: Amiante au lycée G. Brassens (Villeneuve-le-roi) - droit de retrait

par 79 airlines Hier à 10:38
Un peu ridicule quand même, le problème de l'amiante c'est les ouvriers qui se sont fait contaminer en usine de production. Avec des mois voire des années d'exposition à des poussières visibles.
Le flocage sec, relativement, est inoffensif et le désamiantage aurait pu attendre les vacances de Pâques ou d'été.
On est en pleine parano là. A mon humble avis.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum