Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mar 16 Jan 2018 - 20:57
@DesolationRow a écrit:J'adorerais être frappé par une inspiration divine Sad

Tu es prof de LM ou LC? Collège? Lycée? CAPES ou Agreg? Et tu es loin de l'inspiration divine? Quel est ton parcours sans indiscrétion? Je crois que j'ai besoin de me nourrir de parcours...
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mar 16 Jan 2018 - 21:24
Avant de faire policier, j'étais pion pendant 2 ans et demi à mi-temps. Puis j'ai commencé à faire policier en janvier 2007, à 26 ans et demi! Aujourd'hui, cela me fait donc 11 ans de police à temps plein et 2 ans et demi de pion à mi-temps. Dans la police, en l'état, on peut partir à 52 ans minimum après 27 ans de service (contre 50 ans et 25 ans de service avant la réforme... possible que ça augmente encore). Tous les 5 ans, on gagne une année de bonification dans la limite de 5 dans toute la carrière. En gros, si je travaille 25 ans, cela comptera comme 30 (sous réserve que ce soit maintenu). Si je quitte la police avant ces 25 ans, je perds toute bonif. Mes 11 ans compteront donc 11 ans au régime général, pas plus. Actuellement, j'ai 37 ans, je gagne environ 2100 euros par mois, pass navigo gratuit depuis 10 ans (avantage très menacé je vous rassure), loyer à moins de 400 euros par mois dans le social de l'est parisien (un 30 m2, quartier très populaire, il faut aimer, moi ça me va).

1. Quel est l'âge de la retraite pour un prof certifié comme agrégé?
2. Vu mon parcours, à quel âge partirai-je a priori selon vous en retraite? A minima (si je suis prof)?
3. Combien gagnerai-je par mois si je deviens prof certifié? Moins ou autant que ce que j'ai actuellement? Et ce quel que soit l'endroit en France? Je me rêve à Marseille près de ma famille..

Quand je relis tous les commentaires sur mon post, au final, je constate que bien peu de gens m'encouragent dans ma démarche. Je les comprends car les problématiques du métier sont finalement assez transversales avec celles du métier de policier (violence du public, management, chiffres, détestation des français, mutations impossibles, stress, collègues parfois médisants, concurrence entre collègues et services, la comédie humaine quoi... les suicides, etc.). Mais je crois que l'humain n'est pas fait pour être sédentaire professionnellement. Il a besoin de projets, de défis, de rêves pour avancer, progresser, être heureux. Le tout est d'être conscient de la désillusion à venir... Mais je crois que c'est plus le "projet de devenir prof" que le fait même de l'être qui me rendrait heureux, me stimule, même s'il est bien évident que je compte concrètement exercer. Ce n'est pas un projet abstrait.

Après je réfléchis pas mal à l'escroquerie du dogme du travail. On nous fait croire depuis toujours qu'on ne peut s'épanouir qu'à travers le travail. Je finis par croire qu'aucun métier ne porte en lui les germes de l'épanouissement des individus. Comment un métier créé pour correspondre à des millions de profils peut-il épouser la porosité affective, psychologique, sensible, spirituelle et humaine de chacun? Je finis par croire qu'un travail ne peut épanouir "qu'en creux", c'est à dire par rapport aux conditions matérielles et humaines de confort qu'il apporte et surtout par rapport au temps libre qu'il permet.... En fait, on ne peut être soi-même que dans son temps libre. La vraie valeur n'est pas l'argent (demain on peut mourir et le l'euro peut s'écrouler), la vraie valeur... c'est le temps libre je pense.


De même que je constate que beaucoup de gens travaillent en France... sans être considérés comme travailleurs car ne travaillant pas dans un canal officiel ou leur travail n'étant pas rémunéré (une femme qui est assistante de vie de ses parents malades, à titre gratuit, ne remplace t-elle pas du personnel soignant? Quelqu'un qui apporte du soutien scolaire dans une association ne travaille t-il pas? Quelqu'un qui fait une critique littéraire sur la page facebook d'un auteur ou sur un site commercial ne travaille t-il pas? Quelle est la distinction entre plaisir et travail? Un travail est forcément usant et pénible? Et à contrario, je connais aussi beaucoup de gens comptabilisés comme actifs alors qu'ils ne foutent rien au travail, sont tout le temps en arrêt maladie ou passent leur temps à éviter le travail quand ils y sont...Qu'en pensez-vous?


J'espère ne faire aucune faute, je suis un peu fatigué... désolé!


Dernière édition par Jyl Kaëls le Mar 16 Jan 2018 - 21:30, édité 1 fois
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par DesolationRow le Mar 16 Jan 2018 - 21:27
@Jyl Kaëls a écrit:
@DesolationRow a écrit:J'adorerais être frappé par une inspiration divine Sad

Tu es prof de LM ou LC? Collège? Lycée? CAPES ou Agreg? Et tu es loin de l'inspiration divine? Quel est ton parcours sans indiscrétion? Je crois que j'ai besoin de me nourrir de parcours...

Je suis très très loin de l'inspiration divine Wink
Caspar
Caspar
Bon génie

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Caspar le Mar 16 Jan 2018 - 21:37
Difficile de te dire combien tu gagneras exactement car ton salaire sera calculé en fonction de ton ancienneté dans la police. Le salaire est le même partout en France. En anglais et en lettres modernes l'académie d'Aix-Marseille n'est pas trop difficile d'accès.

Ne te préoccupe pas trop des parcours des uns et des autres, pense à ce que toi tu veux faire, sans idéaliser le métier et surtout pense à des choses concrètes: quel concours veux-tu passer ? Dans quelle discipline ? Et après tu commences à lire et à réviser les bases: pour l'anglais, grammaire, vocabulaire, phonétique, littérature et civilisation des pays anglophones etc

avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mar 16 Jan 2018 - 21:46
@Caspar a écrit:Difficile de te dire combien tu gagneras exactement car ton salaire sera calculé en fonction de ton ancienneté dans la police. Le salaire est le même partout en France. En anglais et en lettres modernes l'académie d'Aix-Marseille n'est pas trop difficile d'accès.

Ne te préoccupe pas trop des parcours des uns et des autres, pense à ce que toi tu veux faire, sans idéaliser le métier et surtout pense à des choses concrètes: quel concours veux-tu passer ? Dans quelle discipline ? Et après tu commences à lire et à réviser les bases: pour l'anglais, grammaire, vocabulaire, phonétique, littérature et civilisation des pays anglophones etc


merci. A priori, je vais me lancer dans la prépa de lettres modernes... plus de chance de l'avoir. LEs 2 m'intéressent ,mais j'envisage aussi de faire une thèse plus tard, pour le plaisir... J'aimerais faire une anthropologie de la littérature policière française...
Lefteris
Lefteris
Empereur

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Lefteris le Mar 16 Jan 2018 - 22:13
@Jyl Kaëls a écrit:Avant de faire policier, j'étais pion pendant 2 ans et demi à mi-temps. Puis j'ai commencé à faire policier en janvier 2007, à 26 ans et demi! Aujourd'hui, cela me fait donc 11 ans de police à temps plein et 2 ans et demi de pion à mi-temps. Dans la police, en l'état, on peut partir à 52 ans minimum après 27 ans de service (contre 50 ans et 25 ans de service avant la réforme... possible que ça augmente encore). Tous les 5 ans, on gagne une année de bonification dans la limite de 5 dans toute la carrière. En gros, si je travaille 25 ans, cela comptera comme 30 (sous réserve que ce soit maintenu). Si je quitte la police avant ces 25 ans, je perds toute bonif. Mes 11 ans compteront donc 11 ans au régime général, pas plus. Actuellement, j'ai 37 ans, je gagne environ 2100 euros par mois, pass navigo gratuit depuis 10 ans (avantage très menacé je vous rassure), loyer à moins de 400 euros par mois dans le social de l'est parisien (un 30 m2, quartier très populaire, il faut aimer, moi ça me va).

1. Quel est l'âge de la retraite pour un prof certifié comme agrégé?
2. Vu mon parcours, à quel âge partirai-je a priori selon vous en retraite? A minima (si je suis prof)?
3. Combien gagnerai-je par mois si je deviens prof certifié? Moins ou autant que ce que j'ai actuellement? Et ce quel que soit l'endroit en France? Je me rêve à Marseille près de ma famille..

Quand je relis tous les commentaires sur mon post, au final, je constate que bien peu de gens m'encouragent dans ma démarche. Je les comprends car les problématiques du métier sont finalement assez transversales avec celles du métier de policier (violence du public, management, chiffres, détestation des français, mutations impossibles, stress, collègues parfois médisants, concurrence entre collègues et services, la comédie humaine quoi... les suicides, etc.). Mais je crois que l'humain n'est pas fait pour être sédentaire professionnellement. Il a besoin de projets, de défis, de rêves pour avancer, progresser, être heureux. Le tout est d'être conscient de la désillusion à venir... Mais je crois que c'est plus le "projet de devenir prof" que le fait même de l'être qui me rendrait heureux, me stimule, même s'il est bien évident que je compte concrètement exercer. Ce n'est pas un projet abstrait.

Après je réfléchis pas mal à l'escroquerie du dogme du travail. On nous fait croire depuis toujours qu'on ne peut s'épanouir qu'à travers le travail. Je finis par croire qu'aucun métier ne porte en lui les germes de l'épanouissement des individus. Comment un métier créé pour correspondre à des millions de profils peut-il épouser la porosité affective, psychologique, sensible, spirituelle et humaine de chacun?  Je finis par croire qu'un travail ne peut épanouir "qu'en creux", c'est à dire par rapport aux conditions matérielles et humaines de confort qu'il apporte et surtout par rapport au temps libre qu'il permet.... En fait, on ne peut être soi-même que dans son temps libre. La vraie valeur n'est pas l'argent (demain on peut mourir et le l'euro peut s'écrouler), la vraie valeur... c'est le temps libre je pense.


De même que je constate que beaucoup de gens travaillent en France... sans être considérés comme travailleurs car ne travaillant pas dans un canal officiel ou leur travail n'étant pas rémunéré (une femme qui est assistante de vie de ses parents malades, à titre gratuit, ne remplace t-elle pas du personnel soignant? Quelqu'un qui apporte du soutien scolaire dans une association ne travaille t-il pas? Quelqu'un qui fait une critique littéraire sur la page facebook d'un auteur ou sur un site commercial ne travaille t-il pas? Quelle est la distinction entre plaisir et travail? Un travail est forcément usant et pénible? Et à contrario, je connais aussi beaucoup de gens comptabilisés comme actifs alors qu'ils ne foutent rien au travail, sont tout le temps en arrêt maladie ou passent leur temps à éviter le travail quand ils y sont...Qu'en pensez-vous?


J'espère ne faire aucune faute, je suis un peu fatigué... désolé!
En vrac : le reclassement de la catégorie B de la FP se fait selon un calcul d'ancienneté théorique. Ancienneté non comptée les 5 premières années, puis moitié des suivantes jusqu'à 12 ans. Admettons que tu aies le concours l'an prochain, soit 12 ans, ça te ferait trois ans d'ancienneté, ce qui t'amène au 3 e échelon (peut-être un peu plus s'ils reprennent les années de pion)  à l'indice majoré 445 avec reliquat d'un an d'ancienneté.
http://www.emploitheque.org/grille-indiciaire-etat-Professeurs-certifies-11

Ce qui te donne en net  environ 1700 €
https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-etat-professeur-certifie-assimile/0/5575.htm

A quoi tu peux ajouter 100 € par heure supplémentaire (on peut t'en imposer une) et environ 100 € pour être paperassier professeur principal (à éviter, il vaut mieux une HS de plus) .

Quant au travail qui épanouit,  Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 1427763993  . Dans la vie, tu choisis seulement la longueur de la laisse qui te tient, si tu n'es pas né fortuné. De deux maux, il faut choisir le moindre, disait paraît-il Socrate (il parlait de sa femme, qui n'était pas grande, mais ça vaut pour le boulot).  Il vaut mieux être prof que manoeuvre, caissier, gratte-papier smicard dans un bureau, c'est évident. De là à sauter de bonheur le matin en partant, il y a une marge.... Le travail est un moyen pour vivre, pas un but. D'ailleurs tout employeur le sait, Etat compris,  à preuve le nombre de règlements coercitifs . Personne n'irait au chagrin s'il n'y était obligé ... Le temps libre est effectivement la plus grande richesse, je rejoins Montaigne sur ce point. Il faut se prêter aux autres et s'appartenir à soi-même , et il est fort étonnant que tant de monde coure autant pour une chose extérieure, l'argent, qui se remplace, et soit si dispendieux du temps, qui ne se remplace pas.
Il est vrai que tout est organisé pour que les gens n'aient pas le choix et soient  contraints de se passer et de l'un, et de l'autre. De plus, quelqu'un qui a le nez dans le guidon n'a pas le temps de réfléchir, il joue le jeu, jalouse son voisin. Si chacun  avait le temps et le recul nécessaire, il sauterait à la gorge de ceux qui lui imposent ça...
Finalement, la société est bien faite.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Aliceinwonderland le Mar 16 Jan 2018 - 22:36
Moi je ne te découragerais pas forcément. Je me suis reconvertie de prof à orthophoniste, or je connais pas mal d'orthophonistes qui rêvent de se reconvertir, certaines souhaitent même être enseignantes ... Il n'y a pas de profession idéale, et quand on a déjà l'expérience d'un métier qui nous a fait souffrir on voit peut-être mieux les avantages du nouveau. Pour ma part si j'ai eu pas mal de difficultés en début d'exercice après ma reconversion et que j'ai dû abandonner l'image d'une profession idéale (j'ai eu du mal avec les parents consuméristes, l'administratif, la nécessité de dire non aussi) j'y trouve finalement mon compte, notamment parce que j'ai derrière moi mon expérience de prof qui était clairement pire. Et j'ai désormais trouvé un équilibre (que je n'aurais jamais trouvé en tant que prof je pense).

Et je me dis qu'à l'heure actuelle pour tenir dans le métier de professeur l'essentiel est de savoir s'imposer face aux jeunes, d'avoir du charisme ; or si tu as été pion, si tu tenu 11 ans dans la police  je pense que tu ne devrais pas avoir trop de problèmes. Policier me semble beaucoup plus dur quand même.

Certes la profession se dégrade et tu y perdras en salaire mais tu y gagneras en vacances, en temps libre. Tu as une orthographe (edit ! presque) parfaite donc ce projet, quand je vois le niveau du CAPES actuel et de certains étudiants reçus, ne me paraît pas du tout déraisonnable ; au contraire il me semble que tu auras à la fois suffisamment de connaissances pour faire un bon professeur,  mais également les épaules pour tenir des classes difficiles (pour la préparation du concours je peux te conseiller en mp si tu veux en tant qu'ex prof de lettres modernes, te scanner de vieux cours à l'occasion).

Bon courage dans ton projet!


Dernière édition par Aliceinwonderland le Mar 16 Jan 2018 - 23:03, édité 1 fois
Audrey
Audrey
Oracle

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Audrey le Mar 16 Jan 2018 - 22:54
Alice, je me dois de te corriger: non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites! Je crois qu’il n’a besoin de personne de plus pour l’admirer ou lui faire des compliments, il me semble avoir le nombril parfaitement placé. Quelques fautes m’ont fait saigner les yeux, du genre « c’est de ça dont je veux parler », « à priori », la confusion futur/ conditionnel...ceci dit, quand je vois le niveau des étudiants de lettres actuels, je reconnais qu’il est sur le dessus du panier!


Dernière édition par Audrey le Mer 17 Jan 2018 - 10:19, édité 1 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Malaga
Malaga
Modérateur

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Malaga le Mar 16 Jan 2018 - 22:57
Je ne te découragerais pas non plus. Ton projet me semble solide. Les reconversions catastrophiques sont celles de personnes ignorant que travailler dans la fonction publique signifie ne pas choisir son lieu d'exercice (chercher à obtenir Marseille n'est pas extrêmement compliqué en lettres modernes). Tu ne t'attends pas à gagner énormément d'argent (en même temps, dans la police, les salaires sont loin d'être mirobolants). Tu connais le public adolescent. Tu as envie de transmettre. Je ne vois pas pourquoi tu ne t'épanouirais pas dans ce métier (qui peut être un métier très chouette (à titre perso, je ne me verrais pas exercer une autre profession, être enseignante me rend heureuse)). Bon courage !

_________________
Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Banana244   Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Banana244     Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Aliceinwonderland le Mar 16 Jan 2018 - 23:01
@Audrey a écrit:Alice, je me dois de te corriger: non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites! Je crois qu’il n’a besoin de personne de plus pour l’admirer ou lui faire des compliments, il me semble avoir le nombril parfaitement placé. Quelques fautes m’ont fait saigner les yeux, du genre « c’est de ça dont je veux parler », « à priori », la confusion futur/ subjonctif...ceci dit, quand je vois le niveau des étudiants de lettres actuels, je reconnais qu’il est sur le dessus du panier!

Je n'ai pas lu en détail tous les messages (il est tard) donc cela m'avait échappé, mais franchement pour un forum sur lequel on a parfois un style un peu relâché et oral, ça ne me choque pas. Je me rappelle une lauréate du CAPES sur le Trouble qui faisait des fautes d'accord à chaque ligne, des PE sur Quitter l'enseignement qui écrivaient des messages bourrés de fautes... Franchement je pense qu'il a ses chances. S'il prépare les épreuves un minimum. En toute objectivité. Edit Même si "à priori" en bonne latiniste j'ai du mal en effet! Moi ce qui me rend dingue sur ce forum c'est le nombre de profs qui confondent quelque et quel que mais bon  ...
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Aliceinwonderland le Mar 16 Jan 2018 - 23:14
J'ajoute et après je ne fais plus dévier le topic ; j'ai acheté d'occasion de vieilles boites de puzzle Colino pour apprendre l'orthographe (apparemment ça date d'il y a 20 ou 30 ans je dirais je peux vérifier, peut-être même avant ; c'était utilisé par les enseignants spé). Peut-être que certains connaissent. Quand on voit ce qui était traité en grammaire pour des élèves en difficulté, ce n'était pas destiné à l'élève lambda (il y a notamment des exercices sur quel que quelque), on hallucine! J'ai acheté les trois niveaux, avec mes patients je ne me sers quasi que du niveau 1 (confusions de sons), le niveau 3 déjà la plupart de mes élèves de collège même en troisième ne maîtrisaient pas (peut-être les meilleurs mais je n'en suis même pas sûre!) Je le garde mais juste comme objet de collection quoi...

Mais  le niveau ne baisse pas, non non, les élèves développent d'autres compétences...


Dernière édition par Aliceinwonderland le Mar 16 Jan 2018 - 23:33, édité 1 fois
Marie-Henriette
Marie-Henriette
Niveau 8

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Marie-Henriette le Mar 16 Jan 2018 - 23:27
Moi qui ai quitté le navire, je t'encourage aussi à poursuivre ce projet, tu sembles à la fois motivé et lucide, tu as l'habitude des publics (très) difficiles, tu as un parcours intéressant, et puis tu n'as rien à perdre. Si au pire, pour une raison ou une autre, ton année de stage n'était pas concluante, tu retournerais dans ton corps d'origine. Aucune raison donc de ne pas aller au bout de ton projet.
Bonne chance et bon courage pour les concours.
Ihaveadream
Ihaveadream
Niveau 6

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Ihaveadream le Mar 16 Jan 2018 - 23:55
@Aliceinwonderland a écrit:Moi je ne te découragerais pas forcément. Je me suis reconvertie de prof à orthophoniste, or je connais pas mal d'orthophonistes qui rêvent de se reconvertir, certaines souhaitent même être enseignantes ... Il n'y a pas de profession idéale, et quand on a déjà l'expérience d'un métier qui nous a fait souffrir on voit peut-être mieux les avantages du nouveau. Pour ma part si j'ai eu pas mal de difficultés en début d'exercice après ma reconversion et que j'ai dû abandonner l'image d'une profession idéale (j'ai eu du mal avec les parents consuméristes, l'administratif, la nécessité de dire non aussi) j'y trouve finalement mon compte, notamment parce que j'ai derrière moi mon expérience de prof qui était clairement pire. Et j'ai désormais trouvé un équilibre (que je n'aurais jamais trouvé en tant que prof je pense).

Et je me dis qu'à l'heure actuelle pour tenir dans le métier de professeur l'essentiel est de savoir s'imposer face aux jeunes, d'avoir du charisme ; or si tu as été pion, si tu tenu 11 ans dans la police  je pense que tu ne devrais pas avoir trop de problèmes. Policier me semble beaucoup plus dur quand même.

Certes la profession se dégrade et tu y perdras en salaire mais tu y gagneras en vacances, en temps libre. Tu as une orthographe (edit ! presque) parfaite donc ce projet, quand je vois le niveau du CAPES actuel et de certains étudiants reçus, ne me paraît pas du tout déraisonnable ; au contraire il me semble que tu auras à la fois suffisamment de connaissances pour faire un bon professeur,  mais également les épaules pour tenir des classes difficiles (pour la préparation du concours je peux te conseiller en mp si tu veux en tant qu'ex prof de lettres modernes, te scanner de vieux cours à l'occasion).

Bon courage dans ton projet!
.  

Aliceinwonderland, y a t il un endroit sur le forum où tu expliques ta reconversion de prof à orthophoniste ? C'est une voie que j'envisage aussi mais j'ai lu qu'il fallait quatre ans d'études, c'est bien le cas ?
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 5:03
@Audrey a écrit:Alice, je me dois de te corriger: non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites! Je crois qu’il n’a besoin de personne de plus pour l’admirer ou lui faire des compliments, il me semble avoir le nombril parfaitement placé. Quelques fautes m’ont fait saigner les yeux, du genre « c’est de ça dont je veux parler », « à priori », la confusion futur/ subjonctif...ceci dit, quand je vois le niveau des étudiants de lettres actuels, je reconnais qu’il est sur le dessus du panier!


Merci beaucoup, il y a certaines fautes que j'aurais pu éviter... Mille excuses. La fatigue... + des choses perfectibles c'est certain...

Merci Smile Alors correction "c'est de ça QUE je veux parler", "a priori " (pas d'accent sur le a), et je ne retrouve pas la dernière phrase...
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Aliceinwonderland le Mer 17 Jan 2018 - 8:21
@Ihaveadream a écrit:Aliceinwonderland, y a t il un endroit sur le forum où tu expliques ta reconversion de prof à orthophoniste ? C'est une voie que j'envisage aussi mais j'ai lu qu'il fallait quatre ans d'études, c'est bien le cas ?

Bonjour I have a dream. Sur ce forum je n'ai pas détaillé mon parcours, mais je l'ai fait sur
- le forum Quitter l'enseignement (rubrique Se reconvertir en dehors de la fonction publique ; post devenir orthophoniste)
- récemment sur le forum du Trouble, à la demande d'une internaute (qui je crois fréquente aussi néo), j'ai donné des infos dans la rubrique Ni Dieu ni prof sur le post les questionnements infinis du prof en reconversion (deux dernières pages du fil).

J'ajoute que désormais il faut 5 ans d'études mais moi j'ai fait partie d'une ancienne promo à 4 ans. J'espère que tu pourras accéder à ces fils, et je suis disponible en mp si tu as des questions (je compte d'ailleurs faire un blog mais manque de temps pour l'instant).

Et je cesse de faire dévier le topic!
Caspar
Caspar
Bon génie

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Caspar le Mer 17 Jan 2018 - 9:12
Pour ce qui est du projet de thèse, je mettrais vraiment ça de côté pour l'instant et me concentrerais sur la préparation du concours: lecture intensive, révision de la grammaire etc...
avatar
JayKew
Niveau 7

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par JayKew le Mer 17 Jan 2018 - 9:13
@Audrey a écrit:Alice, je me dois de te corriger: non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites! Je crois qu’il n’a besoin de personne de plus pour l’admirer ou lui faire des compliments, il me semble avoir le nombril parfaitement placé. Quelques fautes m’ont fait saigner les yeux, du genre « c’est de ça dont je veux parler », « à priori », la confusion futur/ subjonctif...ceci dit, quand je vois le niveau des étudiants de lettres actuels, je reconnais qu’il est sur le dessus du panier!

C'est un peu dur, comme jugement, et il y a plus sympa, comme accueil...
Et quand bien même il aurait commis quelques erreurs (qui n'en fait pas, sur un forum?), ce jeune homme s'exprime fort bien. Et, personnellement, je ne trouve pas qu'il ait les chevilles particulièrement enflées. Mais bon, on s'écarte peut-être du sujet...

Je suis d'accord avec celles et ceux qui disent qu'il a toutes ses chances pour réussir sa reconversion dans l'enseignement:il est jeune, dynamique, aime les métiers où l'on vient en aide, a déjà une longue expérience de terrain auprès des jeunes, dans la police, est à la fois idéaliste mais conscient qu'il ne faut pas se bercer d'illusions, voit cette reconversion comme une sorte de "boost" dans sa carrière, avec l'idée qu'on a tous besoin, à un moment ou un autre, de changer de métier, d'environnement, etc., ce qui explique que les reconversions réussies soient dans les deux sens (de ou vers l'enseignement).

Je pense sincèrement que c'est un atout d'entrer dans la profession enseignante avec un peu de bouteille et de maturité. Ce n'est pas facile de se coltiner certaines classes quand on a 23 ou 24 ans, et une trop légère différence d'âge avec les élèves qu'on a en face de soi. Pas simple pour asseoir son autorité, ce qui à mon sens constitue le défi numéro 1 lorsqu'on débute dans la profession (et même après, dans certains contextes).

Concernant la question sur la retraite, il te faudra totaliser 43 annuités (si tu es né après 1973, ce qui est ton cas) et tu ne pourras pas partir à la retraite avant l'âge de 62 ans (si tu as ton compte d'annuités, sinon tu prolonges tant que c'est nécessaire, et de toute façon à l'âge de 67 ans, il n'y a plus de décote).

Quand je suis rentré dans l'Ed Nat, il fallait *seulement* 37 annuités ½ et on pouvait partir à 60 ans. Dans mon cas (né en 1966), je devrai totaliser 42 ans et 3 mois et pourrai partir sans décote à l'âge de 62 ans ½.

Eh oui, les enseignants sont classés dans la catégorie des fonctionnaires dite "sédentaire", contrairement aux policiers qui font partie de la fonction publique dite "active" (pénibilité, etc.).

Mais c'est bien connu, quand on aime, on ne compte pas... (En fait, si; on finit toujours pas compter quand on commence à fatiguer... ;-) ).

Bon courage et bonne chance pour le concours du CAPES de Lettres modernes!
Ihaveadream
Ihaveadream
Niveau 6

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Ihaveadream le Mer 17 Jan 2018 - 10:13
Aliceinwonderland, merci beaucoup pour ta réponse !
laMiss
laMiss
Expert spécialisé

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par laMiss le Mer 17 Jan 2018 - 13:20
@Jyl Kaëls
Pardon si cela a déjà été dit (j'ai lu en diagonale), mais je pense que tu devrais aller voir des cours de français et d'anglais si possible dans deux bahuts différents (un "normal" et un "dur"). Tu pourrais contacter par mail deux établissements afin d'expliquer ton projet et de demander au chef s'il veut bien voir avec son équipe si des volontaires sont disposés à t'accueillir. A priori, je ne vois pas pourquoi cela bloquerait (légalement, j'entends).
Je dis cela car tu sembles vouloir être dans ton métier au plus près de ce que tu "es". Il me semble donc nécessaire d'aller voir des cours pour vérifier si tu te projettes réellement. Peut-être cela te permettra-t-il également de trancher entre anglais et français (si tu souhaites trancher). Le choix de la discipline est également très important. Tes connaissances et surtout tes motivations profondes doivent être bien réfléchies avant de choisir la matière.

_________________
Bonne route !
Jacq
Jacq
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jacq le Mer 17 Jan 2018 - 14:12
@JayKew a écrit: [...] il ne faut pas se bercer d'illusions [...]

Vous avez des amis policiers ? des amis enseignants ? Ce ne sont pas nos illusions qui nous font tenir ? Illusion ou espoir de changer d'un petit millimètre les choses et c'est ce petit millimètre qui est bon à prendre et qui nous fait tenir ! Certes il ne faut pas idéaliser ce que nous sommes capables de faire, mais il faut avoir cet espoir ou ces illusions pour y croire. Je pense que notre collègue, en tant que policier, comme nous, sait très bien l'écart qu'il peut y avoir entre la réalité et nos objectifs ou nos idéaux.


Dernière édition par Jacq le Mer 17 Jan 2018 - 14:23, édité 2 fois
Jacq
Jacq
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jacq le Mer 17 Jan 2018 - 14:14
@JayKew a écrit:
@Audrey a écrit:Alice, je me dois de te corriger: non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites! Je crois qu’il n’a besoin de personne de plus pour l’admirer ou lui faire des compliments, il me semble avoir le nombril parfaitement placé. Quelques fautes m’ont fait saigner les yeux, du genre « c’est de ça dont je veux parler », « à priori », la confusion futur/ subjonctif...ceci dit, quand je vois le niveau des étudiants de lettres actuels, je reconnais qu’il est sur le dessus du panier!

C'est un peu dur, comme jugement, et il y a plus sympa, comme accueil...
Et quand bien même il aurait commis quelques erreurs (qui n'en fait pas, sur un forum?), ce jeune homme s'exprime fort bien. Et, personnellement, je ne trouve pas qu'il ait les chevilles particulièrement enflées. Mais bon, on s'écarte peut-être du sujet...

[...]

+1000
Jacq
Jacq
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jacq le Mer 17 Jan 2018 - 14:17
@Audrey a écrit:Alice, je me dois de te corriger: non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites!  [...]
*


Alice, je me dois de te corriger : non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites !
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Fesseur Pro le Mer 17 Jan 2018 - 14:34
parfaites!
Non?

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 16:10
@laMiss a écrit:@Jyl Kaëls
Pardon si cela a déjà été dit (j'ai lu en diagonale), mais je pense que tu devrais aller voir des cours de français et d'anglais si possible dans deux bahuts différents (un "normal" et un "dur"). Tu pourrais contacter par mail deux établissements afin d'expliquer ton projet et de demander au chef s'il veut bien voir avec son équipe si des volontaires sont disposés à t'accueillir. A priori, je ne vois pas pourquoi cela bloquerait (légalement, j'entends).
Je dis cela car tu sembles vouloir être dans ton métier au plus près de ce que tu "es". Il me semble donc nécessaire d'aller voir des cours pour vérifier si tu te projettes réellement. Peut-être cela te permettra-t-il également de trancher entre anglais et français (si tu souhaites trancher). Le choix de la discipline est également très important. Tes connaissances et surtout tes motivations profondes doivent être bien réfléchies avant de choisir la matière.

Oui tu as raison. Mais au fond, je crois que j'aime me lancer dans l'inconnu... de façon mesurée toutefois! Dans tout choix, il y a une part de risque, une part d'inconnu. Je ne cherche pas à tout maîtriser... Ton conseil est très bon mais je pense que, pour des raisons de sécurité et d'inexistence de procédure légale pour ce type de "stage", ma demande auprès de ces établissements ne saurait être honorée... Je peux essayer cela dit Smile
Oudemia
Oudemia
Esprit sacré

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Oudemia le Mer 17 Jan 2018 - 16:46
@Jacq a écrit:
@Audrey a écrit:Alice, je me dois de te corriger: non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites!  [...]
*


Alice, je me dois de te corriger : non, son orthographe et sa syntaxe ne sont pas parfaites !

@Fesseur Pro a écrit:parfaites!
Non?

Il doit y avoir une espace avant :, comme avant ? et !, d'où l'intervention de Jacq Wink
Haworthia
Haworthia
Niveau 4

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 3 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Haworthia le Mer 17 Jan 2018 - 16:51
J'ai lu la totalité de ce fil, et j'espère pouvoir t'être utile en comparant de la manière la plus objective possible ma vie professionnelle (je suis professeure de lettres modernes) à celle de mon mari qui est comme toi gardien de la paix.
Contrairement à ce que beaucoup croient, tu n'auras pas plus de congés ou de vacances en étant prof qu'en étant policier. Mon mari a autant (voire plus) de jours de repos que moi , mais ils sont attribués de façon plus parcellaire et répartis de manière équilibrée tout au long de l'année. Nous avons compté, nous sommes à peu près à égalité sur ce plan-là au moins. Je précise toutefois qu'il travaille en brigade de nuit, ce qui peut peut-être expliquer un nombre de jours de récupération assez important.
En revanche,il n'est libre qu'un week-end par mois (durant les 3 autres il assure son service soit le samedi soir, soit le dimanche soir, et les deux soirs une fois par mois).
Moi je n'ai pas cours le week-end et pourtant je travaille (corrections, préparations de cours et de projets...) ce qui le fait pester parce qu'il trouve que je travaille trop. (Cette impression est d 'ailleurs partagée par mes trois enfants dont aucun n'a d'ailleurs voulu embrasser la carrière de prof).
Je perçois mensuellement un traitement plus important que le sien depuis que je suis passée au dixième échelon il y a environ un an et demi. Toutefois, je précise que je suis professeur principal, que j'effectue 1h30 supplémentaire par semaine à l'année et que participe à un projet d 'aide à la lecture en sixième pour lequel je suis rémunérée en HSE puisqu'il ne dure que quelques semaines. Tout ceci contribue à « gonfler »  ma feuille de paie qui finit par être réellement plus flatteuse que la sienne certains mois. (Lui ne touche qu'une prime de nuit qui s'élève à 100 euros /mois et qui est versée une fois par trimestre).
En ce qui concerne la retraite, l'avantage est pour lui.Nous sommes nés la même année et avons commencé tous les deux dans nos administrations respectives en 1995. Il me reste environ une quinzaine d'années à effectuer , il ne lui en reste que huit. C'est évidemment à prendre en considération.
Alors que nous avons tous les deux choisi nos métiers par vocation,après plus de vingt ans d'exercice, nous subissons une certaine usure liée à la dégradation de nos conditions de travail respectives.Je ne reviens pas sur les problèmes que rencontre un gardien de la paix ,tu les as déjà évoqués plus haut.De mon côté je déplore la multiplicité des rôles que l'on nous fait endosser depuis plusieurs années et j'ai l'impression d'accomplir de plus en plus de tâches qui ne devraient pas m'incomber.Par ailleurs,les parents d 'élèves, les réformes toujours plus absurdes les unes que les autres, la « réunionite » aiguë , les notations par compétences et l'utilisation du numérique à marche forcée me fatiguent au sens propre comme au sens figuré.
Malgré tout et pour terminer sur une note positive, j'adore la discipline que j'enseigne et j'aime toujours autant enseigner.Je ne me vois pas m'épanouir dans un autre métier (et j'en ai exercé d'autres dans le privé avant d'être prof, je peux donc comparer).
J'espère que mon intervention t'aura donné des points de comparaison suffisamment clairs pour te guider dans un choix définitif.Si tu choisis finalement l'enseignement,je te souhaite beaucoup de réussite dans ta démarche de reconversion .
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum