Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Haworthia
Niveau 4

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Haworthia le Mer 17 Jan 2018 - 16:51
J'ai lu la totalité de ce fil, et j'espère pouvoir t'être utile en comparant de la manière la plus objective possible ma vie professionnelle (je suis professeure de lettres modernes) à celle de mon mari qui est comme toi gardien de la paix.
Contrairement à ce que beaucoup croient, tu n'auras pas plus de congés ou de vacances en étant prof qu'en étant policier. Mon mari a autant (voire plus) de jours de repos que moi , mais ils sont attribués de façon plus parcellaire et répartis de manière équilibrée tout au long de l'année. Nous avons compté, nous sommes à peu près à égalité sur ce plan-là au moins. Je précise toutefois qu'il travaille en brigade de nuit, ce qui peut peut-être expliquer un nombre de jours de récupération assez important.
En revanche,il n'est libre qu'un week-end par mois (durant les 3 autres il assure son service soit le samedi soir, soit le dimanche soir, et les deux soirs une fois par mois).
Moi je n'ai pas cours le week-end et pourtant je travaille (corrections, préparations de cours et de projets...) ce qui le fait pester parce qu'il trouve que je travaille trop. (Cette impression est d 'ailleurs partagée par mes trois enfants dont aucun n'a d'ailleurs voulu embrasser la carrière de prof).
Je perçois mensuellement un traitement plus important que le sien depuis que je suis passée au dixième échelon il y a environ un an et demi. Toutefois, je précise que je suis professeur principal, que j'effectue 1h30 supplémentaire par semaine à l'année et que participe à un projet d 'aide à la lecture en sixième pour lequel je suis rémunérée en HSE puisqu'il ne dure que quelques semaines. Tout ceci contribue à « gonfler »  ma feuille de paie qui finit par être réellement plus flatteuse que la sienne certains mois. (Lui ne touche qu'une prime de nuit qui s'élève à 100 euros /mois et qui est versée une fois par trimestre).
En ce qui concerne la retraite, l'avantage est pour lui.Nous sommes nés la même année et avons commencé tous les deux dans nos administrations respectives en 1995. Il me reste environ une quinzaine d'années à effectuer , il ne lui en reste que huit. C'est évidemment à prendre en considération.
Alors que nous avons tous les deux choisi nos métiers par vocation,après plus de vingt ans d'exercice, nous subissons une certaine usure liée à la dégradation de nos conditions de travail respectives.Je ne reviens pas sur les problèmes que rencontre un gardien de la paix ,tu les as déjà évoqués plus haut.De mon côté je déplore la multiplicité des rôles que l'on nous fait endosser depuis plusieurs années et j'ai l'impression d'accomplir de plus en plus de tâches qui ne devraient pas m'incomber.Par ailleurs,les parents d 'élèves, les réformes toujours plus absurdes les unes que les autres, la « réunionite » aiguë , les notations par compétences et l'utilisation du numérique à marche forcée me fatiguent au sens propre comme au sens figuré.
Malgré tout et pour terminer sur une note positive, j'adore la discipline que j'enseigne et j'aime toujours autant enseigner.Je ne me vois pas m'épanouir dans un autre métier (et j'en ai exercé d'autres dans le privé avant d'être prof, je peux donc comparer).
J'espère que mon intervention t'aura donné des points de comparaison suffisamment clairs pour te guider dans un choix définitif.Si tu choisis finalement l'enseignement,je te souhaite beaucoup de réussite dans ta démarche de reconversion .
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 17:12
@Haworthia a écrit:J'ai lu la totalité de ce fil, et j'espère pouvoir t'être utile en comparant de la manière la plus objective possible ma vie professionnelle (je suis professeure de lettres modernes) à celle de mon mari qui est comme toi gardien de la paix.
Contrairement  à  ce que beaucoup croient, tu n'auras pas plus de congés ou  de vacances en étant prof qu'en étant policier. Mon mari a autant (voire plus) de jours de repos que moi , mais ils sont attribués de façon plus parcellaire et répartis de manière équilibrée tout au long de l'année. Nous avons compté, nous sommes à peu près à égalité sur ce plan-là au moins. Je précise toutefois qu'il travaille en brigade de nuit, ce qui peut peut-être expliquer un nombre de jours de récupération assez important.
En revanche,il n'est libre qu'un week-end par mois (durant les 3 autres il assure son service soit le samedi soir, soit le dimanche soir, et les deux soirs une fois par mois).
Moi je n'ai pas cours le week-end et pourtant je travaille  (corrections, préparations de cours et de projets...) ce qui le fait pester parce qu'il trouve que je travaille trop. (Cette impression est d 'ailleurs partagée par mes trois enfants dont aucun n'a d'ailleurs voulu embrasser la carrière de prof).
Je perçois mensuellement un traitement  plus important que le sien depuis que je suis passée  au dixième échelon il y a environ un an et demi. Toutefois, je précise que je suis professeur principal, que j'effectue 1h30 supplémentaire par semaine à l'année et que participe  à un projet d 'aide  à la lecture en sixième pour lequel je suis rémunérée en HSE puisqu'il ne dure que quelques semaines. Tout ceci contribue  à  « gonfler »  ma feuille de paie qui finit par être réellement plus flatteuse que la sienne certains mois. (Lui ne touche qu'une prime de nuit qui  s'élève à 100 euros /mois et qui  est versée une fois par trimestre).
En ce qui  concerne la retraite, l'avantage est pour lui.Nous sommes nés la même année et avons commencé tous les deux dans nos administrations respectives en 1995. Il me reste environ une quinzaine d'années à  effectuer  , il ne lui en reste que huit. C'est évidemment  à prendre en considération.
Alors que nous avons tous les deux choisi nos métiers par vocation,après plus de vingt ans d'exercice, nous subissons une certaine usure liée à la dégradation de nos conditions de travail respectives.Je ne reviens pas sur les problèmes que rencontre  un gardien de la paix ,tu les as déjà évoqués plus haut.De mon côté je déplore la multiplicité des rôles que l'on nous fait endosser depuis plusieurs années et j'ai l'impression d'accomplir de plus en plus de tâches qui ne devraient pas m'incomber.Par ailleurs,les parents d 'élèves, les réformes toujours plus absurdes les unes que les autres, la « réunionite » aiguë , les notations par compétences et l'utilisation du numérique à marche forcée  me fatiguent au sens propre comme au sens figuré.
Malgré tout et pour terminer sur une note positive, j'adore la discipline que j'enseigne et j'aime toujours autant enseigner.Je ne me vois pas m'épanouir dans un autre métier (et j'en ai exercé d'autres dans le privé avant d'être prof, je peux donc comparer).
J'espère que mon intervention t'aura donné des points de comparaison suffisamment clairs pour te guider dans un choix définitif.Si tu choisis finalement l'enseignement,je te souhaite beaucoup de réussite dans ta démarche de reconversion .


Merci infiniment de ton récit très complet. C'est très triste à dire, mais je crois que tu achèves de me dissuader.... Je vais bien réfléchir à tout ça. Merci encore. Smile

Le pire, c'est que j'avais un projet de reprise d'études pour m'enrichir sur le plan personnel, en science des religions. Un master, une thèse... je me disais que c'était très bien, mais que ça n'avait pas d'intérêt pratique. L'intérêt est plus humain. Vais-je m'enrichir sur le plan humain en étant prof? Progresser dans la vie de tous les jours, exercer le "métier d'homme" dont parle si bien Alexandre Jollien, voilà ce que je vise au final...
avatar
JayKew
Niveau 7

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par JayKew le Mer 17 Jan 2018 - 17:24
Une question me vient à l’esprit: dans ton métier de gardien de la paix, quelles sont les possibilités de promotion interne? Peux-tu viser une categorie supérieure, genre « cadre » dans la police?
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par DesolationRow le Mer 17 Jan 2018 - 17:25
Ah ben flûte, une inspiration divine qui s'étiole déjà...
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 17:31
@DesolationRow a écrit:Ah ben flûte, une inspiration divine qui s'étiole déjà...

Tu remarqueras que sur plusieurs dizaines de messages, dont environ 99 % me disent à demi-mots de ne pas y aller... c'est dur d'aller à contre-courant?

J'aime bien les gens qui raillent, ça les rassure dans leur médiocrité, ils se disent qu'il n'y a pas meilleurs qu'eux. Moi au moins j'ai le courage de poser des questions et de m'exposer un peu Wink

Cela me montre qu'il y a la même médiocrité humaine parmi des gens supposés dépositaires des savoirs. Les médiocres, je les espère en nombre plus limité chez vous cela dit...

avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 17:32
@JayKew a écrit:Une question me vient à l’esprit: dans ton métier de gardien de la paix, quelles sont les possibilités de promotion interne? Peux-tu viser une categorie supérieure, genre « cadre » dans la police?


Oui il y a. Mais ce n'est pas vecteur de bonheur après analyse. Et c'est toujours pareil : beaucoup de sacrifices pour pas grand chose en terme de bonheur, de vie heureuse.... C'est même plutôt le contraire.
Dimka
Dimka
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Dimka le Mer 17 Jan 2018 - 17:42
Salut,
Si tu restes dans la police, ça t'empêche de poursuivre ton projet intellectuel (thèse, etc.) ? Et as-tu pensé à d'autres formes d'« enseignement », notamment dans le milieu associatif, ou au sein même de la police ?

_________________
Spoiler:
Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 1512263083
Inhumaine
Inhumaine
Niveau 7

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Inhumaine le Mer 17 Jan 2018 - 17:47
Prends aussi en compte la spécificité de ce forum : beaucoup d'enseignants désabusés, en voie de reconversion, y transitent. D'autres sont tout simplement très exigeants et vivent mal la dégradation des conditions d'exercice.
Mais combien de profs sont satisfaits et ne le crient pas sur les toits ? Un certain nombre, je crois.

Fais-toi confiance, tente le coup (concours, année de stage, puis revenir en arrière s'il le faut). L'essentiel est là : l'envie et l'énergie sont primordiaux pour bien vivre notre métier.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Rendash le Mer 17 Jan 2018 - 17:47
@Jyl Kaëls a écrit: Les médiocres, je les espère en nombre plus limité chez vous cela dit...


Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 3284587592

Là, tu rêves. Nous sommes aussi nombreux parmi les enseignants que dans d'autres professions, sauf qu'on nous voit plus.

@Jyl Kaëls a écrit:
@JayKew a écrit:Une question me vient à l’esprit: dans ton métier de gardien de la paix, quelles sont les possibilités de promotion interne? Peux-tu viser une categorie supérieure, genre « cadre » dans la police?


Oui il y a. Mais ce n'est pas vecteur de bonheur après analyse. Et c'est toujours pareil : beaucoup de sacrifices pour pas grand chose en terme de bonheur, de vie heureuse.... C'est même plutôt le contraire.

Mais à ce compte-là, tu tomberais de Charybde en Scylla.
Le Keating du Cercle n'est pas un modèle très viable dans l'EN (et c'est fort heureux, d'ailleurs).

_________________
Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par DesolationRow le Mer 17 Jan 2018 - 17:55
@Jyl Kaëls a écrit:
@DesolationRow a écrit:Ah ben flûte, une inspiration divine qui s'étiole déjà...

Tu remarqueras que sur plusieurs dizaines de messages, dont environ 99 % me disent à demi-mots de ne pas y aller... c'est dur d'aller à contre-courant?

J'aime bien les gens qui raillent, ça les rassure dans leur médiocrité, ils se disent qu'il n'y a pas meilleurs qu'eux. Moi au moins j'ai le courage de poser des questions et de m'exposer un peu Wink

Cela me montre qu'il y a la même médiocrité humaine parmi des gens supposés dépositaires des savoirs. Les médiocres, je les espère en nombre plus limité chez vous cela dit...


Bah, je regrette juste qu'une grâce d'ordinaire victorieuse se révèle en l'espèce aussi peu efficace. De forts bons auteurs en auraient été très très marris.
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 17:56
@Inhumaine a écrit:Prends aussi en compte la spécificité de ce forum : beaucoup d'enseignants désabusés, en voie de reconversion, y transitent. D'autres sont tout simplement très exigeants et vivent mal la dégradation des conditions d'exercice.
Mais combien de profs sont satisfaits et ne le crient pas sur les toits ? Un certain nombre, je crois.

Fais-toi confiance, tente le coup (concours, année de stage, puis revenir en arrière s'il le faut). L'essentiel est là : l'envie et l'énergie sont primordiaux pour bien vivre notre métier.

Oui, je vais réfléchir. Et surtout, je vais prendre des avis un peu partout, sur les forums, en présentiel, avoir les bons et les mauvais retours. Fidèle à moi-même, je vais prendre une décision et aller à fond dans une direction ou l'autre. Je ne vais pas laisser ma motivation première être entamée comme cela. Mais étant nouveau sur ces forums (Néo, trouble, etc), je n'ai qu'une catégorie d'avis. Je remercie bien sûr les commentaires et réponses, quels qu'ils soient... Cela me donne une idée générale. J'ai besoin d'espoir pour avancer. Alors je vais aller le chercher un peu partout concernant ce projet...

L'arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse (en silence) comme on dit. Je vais voir.
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 17:58
@DesolationRow a écrit:
@Jyl Kaëls a écrit:
@DesolationRow a écrit:Ah ben flûte, une inspiration divine qui s'étiole déjà...

Tu remarqueras que sur plusieurs dizaines de messages, dont environ 99 % me disent à demi-mots de ne pas y aller... c'est dur d'aller à contre-courant?

J'aime bien les gens qui raillent, ça les rassure dans leur médiocrité, ils se disent qu'il n'y a pas meilleurs qu'eux. Moi au moins j'ai le courage de poser des questions et de m'exposer un peu Wink

Cela me montre qu'il y a la même médiocrité humaine parmi des gens supposés dépositaires des savoirs. Les médiocres, je les espère en nombre plus limité chez vous cela dit...


Bah, je regrette juste qu'une grâce d'ordinaire victorieuse se révèle en l'espèce aussi peu efficace. De forts bons auteurs en auraient été très très marris.


Possible, mais la raillerie et la pédanterie gratuites ne sont pas ce qu'il y a de plus encourageant... Au contraire, ça écoeure. Et quant à ma grâce, j'ai un côté un peu lyrique, certes, mais je doute parfois comme tout individu. Et c'est plus sain. Pourquoi serais-je ici si j'avais toutes les réponses?
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par DesolationRow le Mer 17 Jan 2018 - 18:11
Non mais bon, en gros, c'est un peu n'importe quoi depuis le début du fil, quand même Razz
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 18:17
@DesolationRow a écrit:Non mais bon, en gros, c'est un peu n'importe quoi depuis le début du fil, quand même Razz

Tu es une bien "belle" personnalité je crois...

En tout cas, une chose est sûre : 99 % des gens qui m'ont répondu sont bienveillants, et ça ça fait du bien... Puis il reste 1 % de scorie. Tu dois être bien malheureux (se) pour être ainsi. J'ai de la compassion au fond. Et c'est sincère...
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par DesolationRow le Mer 17 Jan 2018 - 18:24
C'est très généreux de ta part Razz
Leclochard
Leclochard
Empereur

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Leclochard le Mer 17 Jan 2018 - 18:26
Si tu es attiré par le métier, lance-toi dans les concours -j'éviterais quand même celui qui conduit au lycée pro dont le public est très pénible.
Cette année, je côtoie un transfuge du ministère de la Défense. A 45 ans, il a souhaité réalisé un rêve (enseigner l'anglais). Malgré les difficultés, la baisse de salaire, il est très satisfait.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
laMiss
laMiss
Expert spécialisé

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par laMiss le Mer 17 Jan 2018 - 18:27
Je me permets d'insister : il faudrait assister à des cours.
Je crois me souvenir qu'on avait accueilli quelqu'un (que je ne sais plus qui connaissait) qui, comme toi, se demandait s'il allait se lancer dans l'aventure.
Je pense qu'à partir du moment où le chef est d'accord et que des enseignants sont partants, cela peut s'arranger. En plus, tu es fonctionnaire, tu peux le prouver, montrer patte blanche en quelque sorte. Essaye de te renseigner.

@Gryphe (ou autre Very Happy ) :
Y a-t-il à ta connaissance quoi que ce soit qui puisse "légalement" bloquer la démarche ?


Dernière édition par Derborence le Mer 17 Jan 2018 - 18:47, édité 1 fois (Raison : balises de citation.)

_________________
Bonne route !
Haworthia
Haworthia
Niveau 4

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Haworthia le Mer 17 Jan 2018 - 18:28
@Jyl Kaëls a écrit:
@Haworthia a écrit:J'ai lu la totalité de ce fil, et j'espère pouvoir t'être utile en comparant de la manière la plus objective possible ma vie professionnelle (je suis professeure de lettres modernes) à celle de mon mari qui est comme toi gardien de la paix.
Contrairement  à  ce que beaucoup croient, tu n'auras pas plus de congés ou  de vacances en étant prof qu'en étant policier. Mon mari a autant (voire plus) de jours de repos que moi , mais ils sont attribués de façon plus parcellaire et répartis de manière équilibrée tout au long de l'année. Nous avons compté, nous sommes à peu près à égalité sur ce plan-là au moins. Je précise toutefois qu'il travaille en brigade de nuit, ce qui peut peut-être expliquer un nombre de jours de récupération assez important.
En revanche,il n'est libre qu'un week-end par mois (durant les 3 autres il assure son service soit le samedi soir, soit le dimanche soir, et les deux soirs une fois par mois).
Moi je n'ai pas cours le week-end et pourtant je travaille  (corrections, préparations de cours et de projets...) ce qui le fait pester parce qu'il trouve que je travaille trop. (Cette impression est d 'ailleurs partagée par mes trois enfants dont aucun n'a d'ailleurs voulu embrasser la carrière de prof).
Je perçois mensuellement un traitement  plus important que le sien depuis que je suis passée  au dixième échelon il y a environ un an et demi. Toutefois, je précise que je suis professeur principal, que j'effectue 1h30 supplémentaire par semaine à l'année et que participe  à un projet d 'aide  à la lecture en sixième pour lequel je suis rémunérée en HSE puisqu'il ne dure que quelques semaines. Tout ceci contribue  à  « gonfler »  ma feuille de paie qui finit par être réellement plus flatteuse que la sienne certains mois. (Lui ne touche qu'une prime de nuit qui  s'élève à 100 euros /mois et qui  est versée une fois par trimestre).
En ce qui  concerne la retraite, l'avantage est pour lui.Nous sommes nés la même année et avons commencé tous les deux dans nos administrations respectives en 1995. Il me reste environ une quinzaine d'années à  effectuer  , il ne lui en reste que huit. C'est évidemment  à prendre en considération.
Alors que nous avons tous les deux choisi nos métiers par vocation,après plus de vingt ans d'exercice, nous subissons une certaine usure liée à la dégradation de nos conditions de travail respectives.Je ne reviens pas sur les problèmes que rencontre  un gardien de la paix ,tu les as déjà évoqués plus haut.De mon côté je déplore la multiplicité des rôles que l'on nous fait endosser depuis plusieurs années et j'ai l'impression d'accomplir de plus en plus de tâches qui ne devraient pas m'incomber.Par ailleurs,les parents d 'élèves, les réformes toujours plus absurdes les unes que les autres, la « réunionite » aiguë , les notations par compétences et l'utilisation du numérique à marche forcée  me fatiguent au sens propre comme au sens figuré.
Malgré tout et pour terminer sur une note positive, j'adore la discipline que j'enseigne et j'aime toujours autant enseigner.Je ne me vois pas m'épanouir dans un autre métier (et j'en ai exercé d'autres dans le privé avant d'être prof, je peux donc comparer).
J'espère que mon intervention t'aura donné des points de comparaison suffisamment clairs pour te guider dans un choix définitif.Si tu choisis finalement l'enseignement,je te souhaite beaucoup de réussite dans ta démarche de reconversion .


Merci infiniment de ton récit très complet. C'est très triste à dire, mais je crois que tu achèves de me dissuader.... Je vais bien réfléchir à tout ça. Merci encore. Smile

Le pire, c'est que j'avais un projet de reprise d'études pour m'enrichir sur le plan personnel, en science des religions. Un master, une thèse... je me disais que c'était très bien, mais que ça n'avait pas d'intérêt pratique. L'intérêt est plus humain. Vais-je m'enrichir sur le plan humain en étant prof? Progresser dans la vie de tous les jours, exercer le "métier d'homme" dont parle si bien Alexandre Jollien, voilà ce que je vise au final...

Je n'avais aucunement pour objectif de te dissuader, bien au contraire.Je voulais seulement te présenter de manière la plus objective possible la réalité de nos vies professionnelles pour te permettre d'en comparer les avantages et les inconvénients.
Je fais partie des profs qui aiment ce qu'ils font, même si je suis réaliste sur la dégradation effective de nos conditions de travail .
Comme d'autres sur ce forum, je te sens tellement motivé que je t'encourage plutôt à te lancer.Je pense en effet sincèrement que le CAPES est à ta portée. Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 1482308650
Leclochard
Leclochard
Empereur

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Leclochard le Mer 17 Jan 2018 - 18:34
Haworthia, dans les inconvénients, tu as oublié de dire que le policier risque sa vie et affronte des situations parfois d'une extrême violence. Ce n'est pas un petit inconvénient.
Ce n'est pas, semble-t-il, le cas de notre ami.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 18:37
@laMiss a écrit:Je me permets d'insister : il faudrait assister à des cours.
Je crois me souvenir qu'on avait accueilli quelqu'un (que je ne sais plus qui connaissait) qui, comme toi, se demandait s'il allait se lancer dans l'aventure.
Je pense qu'à partir du moment où le chef est d'accord et que des enseignants sont partants, cela peut s'arranger. En plus, tu es fonctionnaire, tu peux le prouver, montrer patte blanche en quelque sorte. Essaye de te renseigner.

@Gryphe (ou autre Very Happy ) :
Y a-t-il à ta connaissance quoi que ce soit qui puisse "légalement" bloquer la démarche ?


Non, et je vais très vite le faire... Smile Avec ma carte professionnelle, il n'y aura pas de souci à montrer "patte blanche" comme tu dis Smile


Dernière édition par Derborence le Mer 17 Jan 2018 - 18:47, édité 1 fois (Raison : balises de citation.)
Haworthia
Haworthia
Niveau 4

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Haworthia le Mer 17 Jan 2018 - 18:40
@Leclochard a écrit:Haworthia, dans les inconvénients, tu as oublié de dire que le policier risque sa vie et affronte des situations parfois d'une extrême violence. Ce n'est pas un petit inconvénient.
Ce n'est pas, semble-t-il, le cas de notre ami.

Effectivement, et c 'est un inconvénient de taille.
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 18:40
@Haworthia a écrit:
@Jyl Kaëls a écrit:
@Haworthia a écrit:J'ai lu la totalité de ce fil, et j'espère pouvoir t'être utile en comparant de la manière la plus objective possible ma vie professionnelle (je suis professeure de lettres modernes) à celle de mon mari qui est comme toi gardien de la paix.
Contrairement  à  ce que beaucoup croient, tu n'auras pas plus de congés ou  de vacances en étant prof qu'en étant policier. Mon mari a autant (voire plus) de jours de repos que moi , mais ils sont attribués de façon plus parcellaire et répartis de manière équilibrée tout au long de l'année. Nous avons compté, nous sommes à peu près à égalité sur ce plan-là au moins. Je précise toutefois qu'il travaille en brigade de nuit, ce qui peut peut-être expliquer un nombre de jours de récupération assez important.
En revanche,il n'est libre qu'un week-end par mois (durant les 3 autres il assure son service soit le samedi soir, soit le dimanche soir, et les deux soirs une fois par mois).
Moi je n'ai pas cours le week-end et pourtant je travaille  (corrections, préparations de cours et de projets...) ce qui le fait pester parce qu'il trouve que je travaille trop. (Cette impression est d 'ailleurs partagée par mes trois enfants dont aucun n'a d'ailleurs voulu embrasser la carrière de prof).
Je perçois mensuellement un traitement  plus important que le sien depuis que je suis passée  au dixième échelon il y a environ un an et demi. Toutefois, je précise que je suis professeur principal, que j'effectue 1h30 supplémentaire par semaine à l'année et que participe  à un projet d 'aide  à la lecture en sixième pour lequel je suis rémunérée en HSE puisqu'il ne dure que quelques semaines. Tout ceci contribue  à  « gonfler »  ma feuille de paie qui finit par être réellement plus flatteuse que la sienne certains mois. (Lui ne touche qu'une prime de nuit qui  s'élève à 100 euros /mois et qui  est versée une fois par trimestre).
En ce qui  concerne la retraite, l'avantage est pour lui.Nous sommes nés la même année et avons commencé tous les deux dans nos administrations respectives en 1995. Il me reste environ une quinzaine d'années à  effectuer  , il ne lui en reste que huit. C'est évidemment  à prendre en considération.
Alors que nous avons tous les deux choisi nos métiers par vocation,après plus de vingt ans d'exercice, nous subissons une certaine usure liée à la dégradation de nos conditions de travail respectives.Je ne reviens pas sur les problèmes que rencontre  un gardien de la paix ,tu les as déjà évoqués plus haut.De mon côté je déplore la multiplicité des rôles que l'on nous fait endosser depuis plusieurs années et j'ai l'impression d'accomplir de plus en plus de tâches qui ne devraient pas m'incomber.Par ailleurs,les parents d 'élèves, les réformes toujours plus absurdes les unes que les autres, la « réunionite » aiguë , les notations par compétences et l'utilisation du numérique à marche forcée  me fatiguent au sens propre comme au sens figuré.
Malgré tout et pour terminer sur une note positive, j'adore la discipline que j'enseigne et j'aime toujours autant enseigner.Je ne me vois pas m'épanouir dans un autre métier (et j'en ai exercé d'autres dans le privé avant d'être prof, je peux donc comparer).
J'espère que mon intervention t'aura donné des points de comparaison suffisamment clairs pour te guider dans un choix définitif.Si tu choisis finalement l'enseignement,je te souhaite beaucoup de réussite dans ta démarche de reconversion .


Merci infiniment de ton récit très complet. C'est très triste à dire, mais je crois que tu achèves de me dissuader.... Je vais bien réfléchir à tout ça. Merci encore. Smile

Le pire, c'est que j'avais un projet de reprise d'études pour m'enrichir sur le plan personnel, en science des religions. Un master, une thèse... je me disais que c'était très bien, mais que ça n'avait pas d'intérêt pratique. L'intérêt est plus humain. Vais-je m'enrichir sur le plan humain en étant prof? Progresser dans la vie de tous les jours, exercer le "métier d'homme" dont parle si bien Alexandre Jollien, voilà ce que je vise au final...

Je n'avais aucunement pour objectif de te dissuader, bien au contraire.Je voulais seulement te présenter de manière la plus objective possible la réalité de nos vies professionnelles pour te permettre d'en comparer les avantages et les inconvénients.
Je fais partie des profs qui aiment ce qu'ils font, même si je suis réaliste sur la dégradation effective de nos conditions de travail .
Comme d'autres sur ce forum, je te sens tellement motivé que je t'encourage plutôt à te lancer.Je pense en effet sincèrement que le CAPES est à ta portée. Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 1482308650


Oui ne t'inquiète pas. Je vais réfléchir. Faire mon enquête ailleurs. Vu les sports que je pratique, et vu ce que je sais de ma détermination quel que soit le projet, je ne vais pas abandonner comme cela. Je suis un peu fatigué, alors dire que tu m'as dissuadé, c'est un peu fort et inadapté...

Je vais voir. Et toi qu'en penses-tu? Formation en LM ex nihilo depuis la L1 ou formation CNED en un an? (je ne connais rien de la discipline hormis un certain goût pour la littérature française, mais c'est bien sûr insuffisant).
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Hermiony le Mer 17 Jan 2018 - 18:42
Jyl Kaës : si c'est vraiment ton objectif, lance-toi ! Je plussoie l'idée d'assister à des cours, si cela peut se faire, afin que tu puisses te faire une idée des conditions du métier et que tu puisses choisir la matière qui te conviendras le mieux (avec 10 ans de recul, je te dirais bien de partir vers l'anglais, vu que le français est en passe de devenir une belle langue étrangère pour beaucoup d'élèves, hélas...Cependant, il te faudra une bonne maîtrise de l'anglais et de sa civi pour le CAPES).
Pour ce qui est de la formation, reprendre des études de A à Z me paraît compliqué tout en travaillant, le CNED est donc une bonne idée. Avant de mettre des sous dans un organisme, tu peux déjà acheter des bouquins de préparation au CAPES, histoire de voir le contenu et les attendus du concours.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Jyl Kaëls
Niveau 3

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Jyl Kaëls le Mer 17 Jan 2018 - 18:47
@Leclochard a écrit:Haworthia, dans les inconvénients, tu as oublié de dire que le policier risque sa vie et affronte des situations parfois d'une extrême violence. Ce n'est pas un petit inconvénient.
Ce n'est pas, semble-t-il, le cas de notre ami.


Tu as raison d'une certaine façon. Mais tu sais, la police c'est vaste. En onze ans, je n'ai vu qu'un seul mort. Tu as des gens dans les bureaux, d'autres qui font de la logistique (je suis en formation permis bus en ce moment même dans la police.... je m'éclate! C'est pas fou d'être heureux de conduire un bus?), etc. Tous les policiers sont exposés de par leur qualité dans leur métier, comme dans leur vie privée si jamais des personnes malintentionnées en prenaient connaissance. Mais tu as des policiers qui n'ont jamais été confrontés à des délinquants, c'est plutôt le cas dans les commissariats (j'en ai fait des années) où là, effectivement, les coups pleuvent...

Mais sincèrement, quand j'observe le quotidien des profs, que je lis les récits (il y a un fil consacré aux violences dans l'EN ici), quand je me souviens de ce que les profs subissaient quand j'étais collégien, je me dis que votre pénibilité professionnelle n'est absolument pas reconnue. C'est une grande injustice à mon sens. Nous policiers, avons les moyens de nous défendre, mais un prof, seul face à un ou des élèves violents, il n'a que la parole...
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par Fesseur Pro le Mer 17 Jan 2018 - 18:51
@DesolationRow a écrit:Non mais bon, en gros, c'est un peu n'importe quoi depuis le début du fil, quand même Razz
+ 1
Presque trop beau pour être vrai.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant... - Page 4 Empty Re: Reconversion en prof de lettres modernes ou d'anglais - de policier à enseignant...

par RogerMartin le Mer 17 Jan 2018 - 18:53
Je pense qu'il est urgent de consulter les rapports de concours (les liens ont déjà été donnés), et les brochures d'enseignements des universités.
Tout est disponible en ligne. Si vous voulez les programmes de la Sorbonne en LM, tout est là :
http://lettres.sorbonne-universite.fr/telechargements-3109
et pour la langue française plus spécifiquement :
http://lettres.sorbonne-universite.fr/Documents
Les descriptifs des cours de concours sont tout en bas des pages.
Bien que nous soyons, c'est très connu, les rois de la glandouille, il faut une assez grande puissance de travail pour rattraper en un an trois ans de programmes. Ce n'est pas infaisable, j'ai connu des normaliens qui le faisaient en six mois, mais c'était des physiciens qui rattrapaient en maths, ou des LV en LM et réciproquement.
Personnellement, je ne lis pas dans les boules de cristal, donc inutile de me demander ce qui serait le mieux, je n'en sais rien, sinon que le CAPES n'a jamais recruté aussi bas : si un tel projet devait aboutir, c'est en ce moment, avant que les nombres de postes ne reculent franchement (projet de supprimer 25000 postes avec la réforme du lycée, cela va inévitablement influer sur les volumes de recrutement).

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum