Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
eviradnus18
Niveau 1

le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par eviradnus18 le Lun 22 Jan 2018 - 10:24
Bonjour,
dans mon établissement, les profs d'une même discipline n'ont pas prévu de faire du co-enseignement, mais le chef d'établissement veut
nous l'imposer d'une à deux fois par semaine pour chaque niveau de la 6è à la 3è.
Est-ce une attaque contre la liberté pédagogique ? ou en a-t-il le droit (puisque les chefs sont appelés à posséder de plus en plus d'indépen-
dance pour imposer tout ce qu'ils souhaitent ) ? et s'il en a le droit alors on est piégé?


Dernière édition par Thalia de G le Lun 22 Jan 2018 - 10:47, édité 1 fois (Raison : Coquille dans le titre + typo)
dl80
Niveau 7

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par dl80 le Lun 22 Jan 2018 - 10:25
Comment le cde justifie ce co-enseignement ? Est-ce lié à un manque d'heures ?
avatar
eviradnus18
Niveau 1

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par eviradnus18 le Lun 22 Jan 2018 - 10:38
c'est lié à une volonté de sa part car il trouve que c'est un projet pédagogique ( à la mode) qui convient à ses idées
avatar
eviradnus18
Niveau 1

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par eviradnus18 le Lun 22 Jan 2018 - 10:41
votre remarque sous-entend que cela permet aussi de réduire les heures ? donc ce serait moins payé ? ou remplacerait des heures supp?
dl80
Niveau 7

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par dl80 le Lun 22 Jan 2018 - 10:59
Le co-enseignement permet d'avoir 2 heures-prof pour 1 heure-élève. C'est de la co-animation dont les heures sont normalement prises dans la marge.
avatar
eviradnus18
Niveau 1

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par eviradnus18 le Lun 22 Jan 2018 - 11:01
une heure de coenseignement est payée comme une heure pleine ou non?
dl80
Niveau 7

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par dl80 le Lun 22 Jan 2018 - 11:03
Oui.
Ce que je veux dire c'est que le cde a peut-être utilisé cette possibilité de co-enseignement parce-qu'il manquait des heures dans ta discipline.
avatar
eviradnus18
Niveau 1

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par eviradnus18 le Lun 22 Jan 2018 - 11:07
j'ai toujours du souci avec ce genre de gymnastique... donc si j'ai bien compris, cela ne nous retire rien sur le plan financier . Mais je ne crois pas qu'il manque d'heures dans la dhg , c'est plutôt un goût pour les choses à la mode qui font "façade"
dl80
Niveau 7

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par dl80 le Lun 22 Jan 2018 - 11:13
S'il n'y a pas de problème d'heures, il faut que cela soit discuté en conseil d'enseignement, voire en conseil pédagogique. L'équipe n'a pas à accepter ça si elle ne le souhaite pas.
avatar
eviradnus18
Niveau 1

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par eviradnus18 le Lun 22 Jan 2018 - 11:14
et si certains le souhaitent dans l'équipe et d'autres pas ? sachant que la confiance ( ou la simple sympathie) n'est pas forcément au beau fixe
dl80
Niveau 7

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par dl80 le Lun 22 Jan 2018 - 11:18
C'est le cas le plus compliqué. Soit vous tentez de vous mettre d'accord, soit je pense que le cde vous l'imposera au motif que, dans l'équipe, certains sont d'accord.
avatar
eviradnus18
Niveau 1

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par eviradnus18 le Lun 22 Jan 2018 - 11:26
donc piégés! c'est pourtant, vraiment inutile
avatar
Rendash
Bon génie

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Rendash le Lun 22 Jan 2018 - 11:50
Là, clairement, c'est histoire de sacrifier à une mode Rolling Eyes Qu'en dit le conseil pédagogique ? On est peut-être dans le cadre du fumeux "projet d'établissement", auquel cas tu n'as pas vraiment le choix.

C'est très pénible de se voir imposer ce genre de choses, en particulier parce que ça demande une certaine concertation avec le collègue, et ça n'est pas toujours facile (ni faisable, cf. ce que tu nous dis de l'ambiance, ou simplement pour des questions d'emplois du temps). J'y ai eu droit l'an dernier, alors que j'étais à cheval sur deux bahuts, et ç'a été vraiment inutile. Le but est sans doute aussi de vous forcer à adopter une progression commune ; perso, j'ai refusé, zut aux lubies du CDE taré.

La meilleure chose à faire en pareil cas, c'est vérifier s'il n'y a pas une deuxième salle dispo sur ce créneau, puis partager la classe en deux groupes ; bosser en effectifs réduits, c'est assez appréciable. Si c'est un collègue qui se greffe sur ta classe, tu prépares un truc, et zou ; si c'est toi qui interviens dans la classe d'un autre, il prépare, et zou. Les petits groupes, c'est chouette. Soit tu peux faire des groupes de niveaux, soit tu te contentes de diviser la classe en deux.

Bon courage.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
horribla
Niveau 5

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par horribla le Lun 22 Jan 2018 - 12:52
C'est chouette selon le collègue...
Je le teste cette année pour la première fois : avec un collègue c'est très très chouette et les élèves apprécient. Avec l'autre c'est plus compliqué car nous n'avons pas la même manière de construire un cours ni les mêmes attendus. La co-intervention avec un collègue qu'on connaît peu ou avec qui on ne s'entend pas, j'y crois moyen.
avatar
Jacq
Doyen

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Jacq le Lun 22 Jan 2018 - 13:06
@horribla a écrit:C'est chouette selon le collègue...
Je le teste cette année pour la première fois : avec un collègue c'est très très chouette et les élèves apprécient. Avec l'autre c'est plus compliqué car nous n'avons pas la même manière de construire un cours ni les mêmes attendus. La co-intervention avec un collègue qu'on connaît peu ou avec qui on ne s'entend pas, j'y crois moyen.


Question : rémunéré comment ? HSA ou HSE ?
horribla
Niveau 5

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par horribla le Lun 22 Jan 2018 - 13:26
En HSA, pour le coup c'est honnête. Avec l'obligation de prendre la classe si le collègue est absent ce qui peut être sportif quand ce ne sont pas mes élèves.
avatar
Jacq
Doyen

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Jacq le Lun 22 Jan 2018 - 14:23
@horribla a écrit:En HSA, pour le coup c'est honnête. Avec l'obligation de prendre la classe si le collègue est absent ce qui peut être sportif quand ce ne sont pas mes élèves.


Cela revient à faire une heure dédoublée. Pourquoi ne pas dédoubler carrément (enfin, quelques heures, pas toutes) dans ce cas mais avec le même enseignant pour les deux groupes ?
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par frimoussette77 le Lun 22 Jan 2018 - 15:01
@Jacq a écrit:
@horribla a écrit:En HSA, pour le coup c'est honnête. Avec l'obligation de prendre la classe si le collègue est absent ce qui peut être sportif quand ce ne sont pas mes élèves.


Cela revient à faire une heure dédoublée. Pourquoi ne pas dédoubler carrément (enfin, quelques heures, pas toutes) dans ce cas  mais avec le même enseignant pour les deux groupes ?
Je trouve cela plus productif aussi. L'idéal étant quand même de dédoubler mais avec ses propres élèves : leur offrir un groupe quinzaine ou un groupe semaine selon les moyens dont on dispose.
Fatras
Niveau 6

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Fatras le Lun 22 Jan 2018 - 15:46
Je crois que l'idée qu'il y a derriere est la mise en place de pratique communes au sein d'une équipe.... et que cela se passe entre pair et par la discussion.

C'est probablement facile et agréable quand on s'entend avec le collègue, beaucoup moins quand on ne s'entend pas avec.
avatar
Mathador
Niveau 9

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Mathador le Mer 24 Jan 2018 - 0:35
@Jacq a écrit:
@horribla a écrit:En HSA, pour le coup c'est honnête. Avec l'obligation de prendre la classe si le collègue est absent ce qui peut être sportif quand ce ne sont pas mes élèves.


Cela revient à faire une heure dédoublée. Pourquoi ne pas dédoubler carrément (enfin, quelques heures, pas toutes) dans ce cas  mais avec le même enseignant pour les deux groupes ?

De ce que j'ai compris, ce n'est pas le cas car les deux enseignants sont dans la même salle: l'avantage est une meilleure disponibilité lors d'activités où les élèves sont peu autonomes, y compris par rapport au dédoublement traditionnel. En tout cas, c'est ce que je fais dans mon établissement, et il n'y a pas de problème de concertation car ce sont les classes de l'autre collègue avec qui j'interviens et je le laisse donc tout décider. Le seul point délicat, c'est lorsqu'il est absent, car c'est sur un niveau que je n'ai pas dans le reste de mon service…

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Elyas le Mer 24 Jan 2018 - 5:15
@Jacq a écrit:
@horribla a écrit:En HSA, pour le coup c'est honnête. Avec l'obligation de prendre la classe si le collègue est absent ce qui peut être sportif quand ce ne sont pas mes élèves.


Cela revient à faire une heure dédoublée. Pourquoi ne pas dédoubler carrément (enfin, quelques heures, pas toutes) dans ce cas  mais avec le même enseignant pour les deux groupes ?

Le dédoublement et le co-enseignement n'ont pas du tout les mêmes avantages. En co-enseignement, l'avantage est d'être deux et de pouvoir offrir plus de disponibilité pour accompagner les apprentissages. J'ai fait les deux et l'efficacité est plus grande selon moi en co-enseignement pour plusieurs raisons : la classe avance au même rythme chronologiquement, certains élèves aiment demander au deuxième enseignant de l'aide et l'emploi du temps évite que j'ai un groupe en semaine A et en semaine B ce qui démolit ma progression et ma programmation. Ensuite, cela me permet de faire des mini-ateliers de 3-4 élèves d'approfondissement ou de remédiation. Un dédoublement ne me permettrait absolument pas ça.
archeboc
Esprit éclairé

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par archeboc le Mer 24 Jan 2018 - 6:02
@Elyas a écrit:Le dédoublement et le co-enseignement n'ont pas du tout les mêmes avantages. En co-enseignement, l'avantage est d'être deux et de pouvoir offrir plus de disponibilité pour accompagner les apprentissages. J'ai fait les deux et l'efficacité est plus grande selon moi en co-enseignement pour plusieurs raisons : la classe avance au même rythme chronologiquement, certains élèves aiment demander au deuxième enseignant de l'aide et l'emploi du temps évite que j'ai un groupe en semaine A et en semaine B ce qui démolit ma progression et ma programmation. Ensuite, cela me permet de faire des mini-ateliers de 3-4 élèves d'approfondissement ou de remédiation. Un dédoublement ne me permettrait absolument pas ça.
Il me semblait que les évaluations statistiques des passage à l'échelle disaient l'inverse, et que la co-animation n'était pas efficace. Mais peut-être est-ce en comparaison de la réduction de la taille des classes, et non pas de la constitution ponctuelle de demi-groupe.


_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Jacq
Doyen

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Jacq le Mer 24 Jan 2018 - 7:39
@Elyas a écrit:
@Jacq a écrit:
@horribla a écrit:En HSA, pour le coup c'est honnête. Avec l'obligation de prendre la classe si le collègue est absent ce qui peut être sportif quand ce ne sont pas mes élèves.


Cela revient à faire une heure dédoublée. Pourquoi ne pas dédoubler carrément (enfin, quelques heures, pas toutes) dans ce cas  mais avec le même enseignant pour les deux groupes ?

Le dédoublement et le co-enseignement n'ont pas du tout les mêmes avantages. En co-enseignement, l'avantage est d'être deux et de pouvoir offrir plus de disponibilité pour accompagner les apprentissages. J'ai fait les deux et l'efficacité est plus grande selon moi en co-enseignement pour plusieurs raisons : la classe avance au même rythme chronologiquement, certains élèves aiment demander au deuxième enseignant de l'aide et l'emploi du temps évite que j'ai un groupe en semaine A et en semaine B ce qui démolit ma progression et ma programmation. Ensuite, cela me permet de faire des mini-ateliers de 3-4 élèves d'approfondissement ou de remédiation. Un dédoublement ne me permettrait absolument pas ça.

D'accord pour la première partie. Nous avons un peu la même chose en LP depuis des lustres mais sur des heures de projets, mélangeant des enseignants de plusieurs disciplines. En gros l'ancêtre des EPI ou des "je ne sais plus quoi" au lycée.
Pour le problème des semaines A et B je te comprends, mais ça c'est une question d'emploi du temps que peu régler l'administration. Il est possible d'avoir les deux groupes la même semaine si l'heure ou les heures en question ne sont pas programmées à la "même heure" en semaine différente. C'est une question d'organisation.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Elyas le Mer 24 Jan 2018 - 13:30
@archeboc a écrit:
@Elyas a écrit:Le dédoublement et le co-enseignement n'ont pas du tout les mêmes avantages. En co-enseignement, l'avantage est d'être deux et de pouvoir offrir plus de disponibilité pour accompagner les apprentissages. J'ai fait les deux et l'efficacité est plus grande selon moi en co-enseignement pour plusieurs raisons : la classe avance au même rythme chronologiquement, certains élèves aiment demander au deuxième enseignant de l'aide et l'emploi du temps évite que j'ai un groupe en semaine A et en semaine B ce qui démolit ma progression et ma programmation. Ensuite, cela me permet de faire des mini-ateliers de 3-4 élèves d'approfondissement ou de remédiation. Un dédoublement ne me permettrait absolument pas ça.
Il me semblait que les évaluations statistiques des passage à l'échelle disaient l'inverse, et que la co-animation n'était pas efficace. Mais peut-être est-ce en comparaison de la réduction de la taille des classes, et non pas de la constitution ponctuelle de demi-groupe.


C'est un peu compliqué car deux études se contredisent : la méta-analyse de Hattie et une étude française (autant te dire que la palme du sérieux tend plus du côté anglo-saxon que français sur ce point même si des remarques peuvent être faites aussi). L'étude française dit que la réduction des effectifs est positive, Hattie dit que c'est très faible. L'étude française se concentre sur les petites classes, Hattie sur tout le cursus scolaire. De plus, Hattie analyse que le co-enseignement est plus efficace globalement que la réduction des effectifs. Bref, la question est sur quoi porte l'étude et quels sont ses biais méthodologiques. L'étude française est sur un point précis, Hattie sur l'ensemble du système.

@Jacq : entre les contraintes d'emploi du temps imposées par l'EPS et le fait que 5-6 disciplines ont des barrettes, tu comprends bien que ça devient difficile de faire des emplois du temps idéaux pour toutes les disciplines. Personnellement, j'ai testé les deux et le co-enseignement donnait de meilleurs résultats que les demi-groupes. Après, c'est sans doute que ce dispositif est plus adapté à ma pratique que le demi-groupe. Comme toujours, l'implicite professionnel des pratiques change tout sur ces questions.
avatar
Jacq
Doyen

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Jacq le Mer 24 Jan 2018 - 13:59
@Elyas a écrit:

@Jacq : entre les contraintes d'emploi du temps imposées par l'EPS et le fait que 5-6 disciplines ont des barrettes, tu comprends bien que ça devient difficile de faire des emplois du temps idéaux pour toutes les disciplines. Personnellement, j'ai testé les deux et le co-enseignement donnait de meilleurs résultats que les demi-groupes. Après, c'est sans doute que ce dispositif est plus adapté à ma pratique que le demi-groupe. Comme toujours, l'implicite professionnel des pratiques change tout sur ces questions.

C'est vrai que les barrettes sont plus "faciles" en LP car elles sont plus nombreuses. De plus les options sont moindres, de même que pour les LV ou LC.
Nos marges de manœuvres sont meilleures.
Contenu sponsorisé

Re: le co-enseignement peut-il être imposé par un chef d'établissement ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum