Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
trompettemarine
Grand sage

[Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par trompettemarine le Mar 23 Jan 2018 - 19:54
Titre exact : Les élèves se mobilisent contre la suppression d'une classe de khâgne à Dumont d'Urville (Lycée de Toulon)

source : http://www.varmatin.com/jeunesse/les-eleves-se-mobilisent-contre-la-suppression-dune-classe-de-khagne-a-dumont-durville-200617

extrait :
Var matin 18 janvier 2018 a écrit:
Ils en appellent au député LREM, Cédric Villani, au DJ Kungs ou encore au directeur du théâtre Liberté, Charles Berling.


Autrement dit à ceux qui, à quelques années d’écart, auraient pu être leurs condisciples.

Les étudiants en prépa littéraire du lycée Dumont-d’Urville se mobilisent en effet sur les réseaux sociaux, afin d’interpeller les personnalités qui ont fréquenté leur établissement et de les sensibiliser à la fermeture de l’une des deux classes de khâgnes.
Les élèves d’hypokhâgne, répartis dans deux classes, n’en auraient plus qu’une pour poursuivre leur cursus en septembre 2018. L’entonnoir!
S’ils l’ont appris en novembre dernier et commencé à se manifester en décembre, ils ont profité de la rentrée de janvier pour tenter de donner plus de résonance à leur mouvement de protestation.

Sur Twitter, le hashtag #DumontdUrvilleToulon (https://twitter.com/hashtag/DumontdUrvilleToulon?src=hash) compte des centaines d’occurrences depuis lundi dernier, destinées à interpeller le recteur, Emmanuel Ethis, et le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer qui, pour l’heure, n’ont donné suite ni au courrier adressé par les lycéens, ni aux tweet à répétition.

"Génération sacrifiée", "futur en suspens", "SKF pour Sans Khâgne fixe": autant de termes qui circulent et qui en disent long sur le désarroi de ces étudiants.

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par trompettemarine le Mar 23 Jan 2018 - 21:24
Je "upperai" de temps en temps.

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
wasabi en folie
Habitué du forum

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par wasabi en folie le Mar 23 Jan 2018 - 21:43
Dumont d'Urville I love you

_________________
Wasabi, à ne pas confondre avec walabi ! darkvador
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par trompettemarine le Mar 23 Jan 2018 - 21:53
Oui, je ne peux m'empêcher de penser au regretté Patrice Villani, professeur du lycée, excellent professeur de Lettres classiques, très pointu sur Lucrèce d'ailleurs.
Il me manque.

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
wasabi en folie
Habitué du forum

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par wasabi en folie le Mar 23 Jan 2018 - 22:00
@trompettemarine a écrit:Oui, je ne peux m'empêcher de penser au regretté Patrice Villani, professeur du lycée, excellent professeur de Lettres classiques, très pointu sur Lucrèce d'ailleurs.
Il me manque.

Je le souviens de ses cours, une pointure pour la littérature et le latin.

_________________
Wasabi, à ne pas confondre avec walabi ! darkvador
Bouboule
Expert spécialisé

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par Bouboule le Mar 23 Jan 2018 - 22:27
Il n'y a pas déjà eu une tentative de suppression en 2014 ?
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par VicomteDeValmont le Mar 23 Jan 2018 - 22:39
@trompettemarine a écrit:Oui, je ne peux m'empêcher de penser au regretté Patrice Villani, professeur du lycée, excellent professeur de Lettres classiques, très pointu sur Lucrèce d'ailleurs.
Il me manque.

Le pire c'est tout même qu'il soit décédé dans "C'est ma vie" sur M6.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
may68
Neoprof expérimenté

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par may68 le Mer 24 Jan 2018 - 11:57
@VicomteDeValmont a écrit:
@trompettemarine a écrit:Oui, je ne peux m'empêcher de penser au regretté Patrice Villani, professeur du lycée, excellent professeur de Lettres classiques, très pointu sur Lucrèce d'ailleurs.
Il me manque.

Le pire c'est tout même qu'il soit décédé dans "C'est ma vie" sur M6.




Ah bon ? Jamais regardé cette émission, il s'y passe quoi ? heu


avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par trompettemarine le Mer 24 Jan 2018 - 17:01
@Bouboule a écrit:Il n'y a pas déjà eu une tentative de suppression en 2014 ?

Ce n'était pas la khâgne qui était concernée.
Pour tout dire, le lycée a pris la décision d'ouvrir une seconde khâgne en fin d'année dernière. Le rectorat veut la supprimer, mais les étudiants refusent de revenir à l'état antérieur.

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par e-Wanderer le Mar 30 Jan 2018 - 5:21
Je vais sans doute choquer pas mal de monde (et notamment ceux qui ont connu cet établissement et qui lui conservent un attachement bien compréhensible), mais j'avoue que j'aurais du mal à m'investir pour cette cause. Je suis pourtant passé par les classes prépas et je sais ce que je leur dois, ce n'est pas la question : je reste un ardent défenseur de ce système, il n'y a pas l'ombre d'une discussion sur ce point. Mais il faut quand même que ça ait un minimum de sens ! Une prépa qui affiche un 0 pointé 5 années de suite au concours des ENS littéraires peut assez difficilement justifier, à mon avis, l'existence de 2 HKh et 2 Kh. Les résultats aux autres concours ou débouchés sélectifs ouverts aux disciplines de SHS sont aussi franchement médiocres, si j'en crois les chiffres publiés par le magazine L'Étudiant :

http://www.letudiant.fr/palmares/classement-prepa/fiche/etablissement-lycee-dumont-d-urville-7454.html

C'est un peu la minute du contribuable et/ou de l'universitaire jaloux et ronchon, je vous l'accorde, mais j'accepte d'endosser ce costume. Quand on voit dans quelle misère les universités sont maintenues, quand on assiste année après année au gel et à la suppression massive de postes, on voit mal ce qui justifie l'existence d'une filière d'excellence qui n'en est pas réellement une. Rappelons que dans les universités françaises, 20% des cours sont assurés par des vacataires (je ne parle pas des doctorants et des ATER, mais bien de vacataires). Quand on arrive à une semaine de la rentrée et qu'on a encore une demi-douzaine de cours non attribués, personne ne s'affole même plus : on a l'habitude de bricoler dans l'urgence, de faire appel aux bonnes âmes qui accepteront des heures complémentaires payées 40 euros de l'heure ou de débaucher un ancien étudiant parti enseigner dans le secondaire – et auquel on n'a évidemment rien à faire espérer en retour.

Alors une HKh et une Kh pour les très bons élèves du bassin toulonnais, OK, mais DEUX classes de Kh pour 55 élèves, j'ai du mal à approuver. Parler de "génération sacrifiée", il ne faudrait quand même pas exagérer. Un peu de décence : qu'ils viennent voir un peu ce qui se passe à côté, dans les établissements où on dépense trois fois moins par étudiant. La génération sacrifiée, c'est plutôt celle des jeunes docteurs brillants (souvent d'ailleurs d'anciens khâgneux) qu’on laisse sur le carreau.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par trompettemarine le Mar 30 Jan 2018 - 6:52
Tes arguments sont compréhensibles et je ne suis pas choquée.
Du point de vue des faits connus à ce jour, le dédoublement de la khâgne (ce n'est pas à proprement parler deux Khâgnes) est pour le moment sauvé.
La particularité de cette CPGE est d'être vraiment une prépa de de province. Beaucoup d'élèves ne peuvent se permettre d'aller à Nice ou Marseille.


Dernière édition par trompettemarine le Mar 30 Jan 2018 - 21:24, édité 1 fois

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
archeboc
Esprit éclairé

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par archeboc le Mar 30 Jan 2018 - 22:16

Par ailleurs, les élèves se sont engagés dans ce cursus en septembre 2017 sur la base de la seconde Khagne. Il me semble aussi scandaleux de créer la pénurie aujourd'hui, en milieu d'année. Pour parler à un universitaire, ce serait comme annoncer aujourd'hui qu'on supprime la compensation des notes y compris pour l'année en cours. Imaginez la révolution.

Nous venons de doubler nos droits de scolarité. Evidemment, les élèves qui sont déjà dans nos murs ne seront pas touchés par cette augmentation. Ce serait une rupture du contrat que nous avons noué avec eux.


_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par e-Wanderer le Mer 31 Jan 2018 - 1:04
Sur ce point, je suis parfaitement d'accord. De la même façon, je suis scandalisé quand, au beau milieu du mois de décembre, le MEN fait subir des variations importantes au nombre de postes ouverts à l'agrégation, alors que les étudiants (du moins en lettres) se présentent à ce concours en ayant travaillé un programme spécifique qui change chaque année. Cela revient à changer les règles du jeu en cours de partie. D'autant que j'ai la faiblesse de croire que les agrégatifs ont un peu plus de mérite que l'étudiant qui a besoin de la compensation pour décrocher son semestre…
Contenu sponsorisé

Re: [Var Matin] Contre la suppression d'une Khâgne au Lycée Dumont d'Urville de Toulon

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum