Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
René Chiche
Niveau 3

Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par René Chiche le Jeu 25 Jan 2018 - 19:24
Avertissement : l'objet de ce message n'est pas d'ouvrir un fil de discussion sur le rapport Mathiot qui serait redondant avec celui qui existe déjà. Il porte uniquement sur le stupéfiant calendrier et cherche les moyens de refuser collectivement une concertation bidon pour réformer à la hussarde, sous couvert du bac, l'organisation du lycée.

En recevant le rapport Mathiot sur le baccalauréat le 24 janvier en effet, le Ministre a annoncé l’ouverture de la concertation mais a également annoncé qu'il présenterait une réforme dès le 14 février ! La concertation, dans son esprit, peut donc se dérouler sereinement en moins de 3 semaines. Est-ce bien sérieux ?

Chacun conviendra qu'une réforme d’une telle ampleur et d’une telle importance exige, pour être menée dans de bonnes conditions, une réflexion et une concertation bénéficiant d'un délai raisonnable.

Les "auditions" auxquelles a procédé Pierre Mathiot ont pris deux mois. Il en a retenu ce qu'il voulait (et de son propre aveu pas grand chose - comme il nous l'a dit le 13 décembre à 17h30, les représentants AD-CFE-CGC étant les derniers auditionnés).

Des auditions ne sont pas encore une concertation. Qui plus est, la moindre des choses eut été que les contributions écrites des auditionnés figurent en annexe du rapport.


J'estime également que ce rapport aurait dû être présenté devant le Conseil supérieur de l’éducation et y être soumis à discussion. Or aucune séance du CSE n'est prévue avant mars (à l'exception de celle du 25/01 dont l'ODJ est bouclé depuis longtemps et n'évoque rien de tel).

J'apprends à l'instant qu'un CSE est convoqué pour le 12/02 mais sans aucune idée de l'ODJ.

Enfin, Pierre Mathiot a déclaré aux représentants AD-CFE-CGC que les professeurs seraient consultés.

Rappelons en passant que le ministère s’est flatté de consulter des lycéens qui, on l’espère pour eux, ne seront plus au lycée dans trois ans ! Ce qui n'est pas le cas des professeurs.

Je lance donc un appel aux membre de ce forum pour qu'ils saisissent les organisations dont ils sont membres de la proposition suivante :

En dépit de leurs divergences d’analyse et d’appréciation sur le baccalauréat et l’organisation du lycée, les organisations auditionnées par Pierre Mathiot ne peuvent souscrire à un tel calendrier et doivent exiger ensemble une concertation sérieuse dont la première condition est de se dérouler dans un délai suffisant. Nous ne voulons ni d’une réforme à la hussarde, ni d’une pseudo-concertation destinée à donner les apparences d'une concertation ou à permettre à quelques uns de négocier à la marge telle ou telle miette sans discuter du fond et des difficultés auxquelles il s’agit d’apporter des solutions. Nous sommes des professeurs. Le calendrier politique ne nous concerne pas. L'année 2018 doit être celle de la concertation, l'éventuelle mise en oeuvre d'une réforme ne devant pas intervenir avant la rentrée 2019.
avatar
belote
Niveau 10

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par belote le Jeu 25 Jan 2018 - 19:32
14 février, certes c'est court, mais en plus, c'est un moment pendant lequel certaines académies seront en vacances... Marre des réformes qui tombent pendant les vacances.
avatar
mamieprof
Neoprof expérimenté

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par mamieprof le Ven 26 Jan 2018 - 0:00
J'espère que les associations des diverses disciplines vont pondre une pétition commune pour demander un moratoire . Que de précipitation !
avatar
Halybel
Niveau 8

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par Halybel le Ven 26 Jan 2018 - 11:55
@belote a écrit:14 février, certes c'est court, mais en plus, c'est un moment pendant lequel certaines académies seront en vacances... Marre des réformes qui tombent pendant les vacances.

C'est tout à fait voulu pour le coup...

ddalcatel
Niveau 8

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par ddalcatel le Ven 26 Jan 2018 - 12:41
Parce que vous pensez réellement qu'il va y avoir une concertation ? Depuis quand le pouvoir politique nous demande notre avis ?
DerMax
Niveau 10

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par DerMax le Ven 26 Jan 2018 - 13:23
Ça promet surtout encore une réforme à la va-vite et des programmes qu'il faudra travailler sans manuel pendant les vacances.
La volonté d'aller vite fera que l'avis de profs ne sera pas sollicité.
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par William Foster le Ven 26 Jan 2018 - 15:30
@DerMax a écrit:La volonté d'aller vite fera que l'avis de profs ne sera pas sollicité.

La volonté de ne pas solliciter l'avis des profs fera que ça ira vite.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
monseigneur
Niveau 10

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par monseigneur le Ven 26 Jan 2018 - 16:39
Pour montrer à tout le monde le côté fictif de cette concertation, le mieux serait de ne pas y aller, non ?
René Chiche
Niveau 3

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par René Chiche le Ven 26 Jan 2018 - 19:16
Le mieux serait en effet de ne pas participer à ce simulacre.
Evidemment, et comme je le craignais, cette proposition ne reçoit pas l'approbation des organisations sollicitées.
On préfère commenter le rapport Mathiot, qui n'est qu'une diversion destinée à nous occuper et à nous faire perdre encore un peu plus de temps !
avatar
Honchamp
Expert

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par Honchamp le Ven 26 Jan 2018 - 19:26
@René Chiche a écrit:Le mieux serait en effet de ne pas participer à ce simulacre.
Evidemment, et comme je le craignais, cette proposition ne reçoit pas l'approbation des organisations sollicitées.
On préfère commenter le rapport Mathiot, qui n'est qu'une diversion destinée à nous occuper et à nous faire perdre encore un peu plus de temps !

Personnellement, s'il y a bien une chose que je refuse, c'est la politique de la chaise vide !
Que ce soit au CA, en CTP départemental, académique, où là...

Il faut y être et râler, mais ne pas y être, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres, comme on dit.
Quand les manants ne siègent plus, cela arrange les maîtres !

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Dame Jouanne
Habitué du forum

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par Dame Jouanne le Ven 26 Jan 2018 - 19:38
Exactement mon avis : il vaut mieux être présent et protester haut et fort qu'être absent et inaudible... et donner par là même une autorisation à toutes les dérives. Les absents ont toujours tort.
René Chiche
Niveau 3

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par René Chiche le Ven 26 Jan 2018 - 19:46
La question est : être présent où ?

Je résume : le rapport Mathiot est très manifestement une diversion. Un projet de décret est déjà prêt, mais confidentiel. Le décret sera présenté en conseil des ministres le 14. Pour cette raison, un CSE est convoqué à une date inhabituelle (un lundi), le 12. Evidemment, le texte sera mis à disposition des membres quelques jours seulement avant le 12, peut-être même seulement 48 ou 72 h. Ce qui ne laissera presque pas de temps pour l'étudier soigneusement et faire des amendements.

On dit que la concertation est ouverte. Mais sur quelle base ? Si c'est sur la base du rapport Mathiot, c'est une fiction. Ce rapport est bâclé, ne contient rien de précis et j'ajoute (en me répétant mais je crois que c'est important) qu'il ne fait pas le moindre état des contributions des organisations "auditionnées", ne serait-ce que pour les discuter. En d'autres termes, il n'est fait aucun cas de la consultation qui a pris deux mois, à raison d'auditions de 1 à 2 heures au cours desquelles on se demande parfois si Pierre Mathiot a vraiment "auditionné" lesdites organisations ou si, au contraire, ce sont ces dernières qui ont été sommées d'auditionner notre homme.

Tout cela est fort mal engagé.

Il faut à mon sens revenir sur ce calendrier aberrant.
avatar
Honchamp
Expert

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par Honchamp le Ven 26 Jan 2018 - 19:49
@René Chiche a écrit:
Tout cela est fort mal engagé.

Il faut à mon sens revenir sur ce calendrier aberrant.

Je pense que sur cela , on est tous d'accord !

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par VicomteDeValmont le Ven 26 Jan 2018 - 19:58
@René Chiche a écrit:La question est : être présent où ?

Je résume : le rapport Mathiot est très manifestement une diversion. Un projet de décret est déjà prêt, mais confidentiel. Le décret sera présenté en conseil des ministres le 14. Pour cette raison, un CSE est convoqué à une date inhabituelle (un lundi), le 12. Evidemment, le texte sera mis à disposition des membres quelques jours seulement avant le 12, peut-être même seulement 48 ou 72 h. Ce qui ne laissera presque pas de temps pour l'étudier soigneusement et faire des amendements.

On dit que la concertation est ouverte. Mais sur quelle base ? Si c'est sur la base du rapport Mathiot, c'est une fiction. Ce rapport est bâclé, ne contient rien de précis et j'ajoute (en me répétant mais je crois que c'est important) qu'il ne fait pas le moindre état des contributions des organisations "auditionnées", ne serait-ce que pour les discuter. En d'autres termes, il n'est fait aucun cas de la consultation qui a pris deux mois, à raison d'auditions de 1 à 2 heures au cours desquelles on se demande parfois si Pierre Mathiot a vraiment "auditionné" lesdites organisations ou si, au contraire, ce sont ces dernières qui ont été sommées d'auditionner notre homme.

Tout cela est fort mal engagé.

Il faut à mon sens revenir sur ce calendrier aberrant.

Pourquoi ne pas rejoindre l'interfédérale du 1er février?

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Marc Smith
Niveau 5

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par Marc Smith le Ven 26 Jan 2018 - 21:33
@belote a écrit:14 février, certes c'est court, mais en plus, c'est un moment pendant lequel certaines académies seront en vacances... Marre des réformes qui tombent pendant les vacances.

Pis le 14 février ça tombe le pile poil le jour où je dois faire l'amour....


_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
Contenu sponsorisé

Re: Du rapport Mathiot à la réforme Blanquer : un calendrier inacceptable.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum