Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par pseudo-intello le Lun 3 Déc 2018 - 1:11
@tit871 a écrit:quel mépris! On n'est pas enseignant que pour les bons élèves, si tu ne cherches qu'à fréquenter dans tes classes des clones de ce que tu as été comme élève change de métier!On est là pour les é.le.ver c'est notre boulot.

On ne parle pas de la même chose.
I y a un gouffre entre un "bon élève", entre "toi il y a trente ans" et les élèves qui s'amènent en classe sans matos, sans avoir fait les devoirs,sans avoir rien appris, mais sans trouver cela problématique, qui posent leur séant sur la chaise et passent le cours bouche ouverte, quelqu que soit le volume sonore, invectivant au passage le prof à chaque fois que ce dernier tente de les rappeler à l'ordre. Ou qui sabotent bien le tout, à grand renfort d'insolence, et retournent la classe entière.

Je suis prof, pas Wonder Woman.


Dernière édition par pseudo-intello le Lun 3 Déc 2018 - 21:55, édité 1 fois
avatar
egomet
Grand sage

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par egomet le Lun 3 Déc 2018 - 3:42
@Sphinx a écrit:Un de mes collègues (en HG) qui travaille en îlots a mis les tables des côtés de la salle en chevrons, aucun élève ne tourne le dos au tableau.

Après Celitian le ressenti (pardon) de tes élèves est peut-être à prendre avec des pincettes non ? J'ai encore des 3e qui la semaine dernière m'ont soutenu qu'avec madame machin l'an dernier on ne fichait rien et qu'ils en avaient plus fait avec moi en un trimestre que toute l'année dernière. Ben je sais pertinemment que ce n'est pas vrai, voilà. On va toujours avoir des élèves (et tu dis que tu récupères des classes plutôt faibles en plus, si je ne me trompe pas) qui vont avoir l'impression de n'avoir fait que [insérer ici le truc qui les a marqués]. Trois ou quatre profs qui les font beaucoup bosser en groupes et en îlots, dont mettons deux avec qui le cours n'avance pas trop, non qu'il y ait de la faute du prof mais parce que les élèves ne fichaient rien, et ça devient "au collège on travaillait tout le temps en groupes et en îlots et même qu'on fichait rien" "haaaan mais si on est nuls c'est la faute des profs des années précédentes"... Alors oui, ils sont passés tout en ayant un niveau lamentable. J'en ai qui ont six de moyenne en français et qui iront quand même en seconde G l'an prochain... Ils ne font rien, ne lisent rien, et pourtant je ne travaille pas en îlots Wink

Et sinon, j'ai une collègue de maths qui adore les îlots, le ludique, le travail par compétences (le total combo quoi). Eh bien j'insiste, ses élèves sortent de 3e avec le même niveau que ceux de mon collègue (maintenant retraité) hyper sévère, qui ne jurait que par le tableau à craie, le cours magistral traditionnel et la gueulante à la moindre mouche qui vole. C'est-à-dire que les bosseurs bossent, et ceux qui ne fichent rien ne fichent rien...

Le ressenti du professeur aussi est à prendre avec des pincettes.
Le professeur est très au fait du travail prévu et attendu. Les élèves se rendent bien compte du travail réellement effectué.

Il faut bien garder à l'esprit que certains dispositifs peuvent donner une impression de succès très trompeuse. Ca tient d'ailleurs plus à des détails dans l'attitude du professeur qu'à l'organisation générale de la classe.
Je m'explique. Lors d'un cours magistral, le professeur pose régulièrement des questions à la cantonade pour vérifier la compréhension. Mais en ne choisissant que des volontaires, il est presque assuré d'obtenir une réponse satisfaisante, quel que soit le nombre de ceux qui ont décroché. Le biais est énorme. Dans le même ordre d'idées, j'avais un professeur de latin qui interrogeait toujours les élèves dans le même ordre. Il était donc facile de ne faire qu'un dixième ou un trentième des exercices. En travail de groupe, il est probable que dans chaque groupe au moins un élève saura se débrouiller. Il convient de bien observer les élèves pour vérifier si le produit fini est bien le résultat d'un échange d'idées ou simplement le dur labeur d'un leader qui prend tout en charge.
Il ne s'agit pas seulement de paresse. Parfois, il n'est tout simplement pas possible à un élève d'en placer une et de participer à l'activité, par exemple s'il y a trop d'élèves dans un groupe, ou si le professeur favorise systématiquement les élèves les plus rapides (la participation spontanée comme unique mode de communication orale). Ou alors les réponses attendues sont trop simples et c'est l'organisation en groupes qui donne une impression d'activité. C'est typiquement le cas lorsqu'il s'agit d'exercices d'application rapides ou d'exercices à trous.

Le choix des exercices, l'ambition du professeur, sa patience ou son impétuosité, un climat de confiance, le rythme de la leçon, le degré de soutien accordé aux élèves qui font les exercices, il y a des tas de petites choses qui ont bien plus d'importance que le fait de mettre les tables en rang ou en îlots.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
piesco
Grand sage

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par piesco le Lun 3 Déc 2018 - 5:14
@tit871 a écrit:
@Dhaiphi a écrit:
@Lisak35 a écrit:marre de me battre pour des gens qui ne veulent absolument rien, à part bouffer des kebabs, glander, et regarder les Chtis à Marseille !
Il y a bien longtemps que je ne veux plus rien pour eux également. Je regrette simplement que ma fonction d'enseignant m'ait amené à les fréquenter. Rolling Eyes

quel mépris! On n'est pas enseignant que pour les bons élèves, si tu ne cherches qu'à fréquenter dans tes classes des clones de ce que tu as été comme élève change de métier!On est là pour les é.le.ver c'est notre boulot.

En ce qui me concerne, je suis enseignante, pas éleveuse.
Et je parie qu'on n'a pas la même définition de bon élève.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Thalia de G le Lun 3 Déc 2018 - 5:49
En effet, piesco, nous sommes là pour les instruire, pas pour les élever, même si nous les élevons par l'instruction.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Verdurette le Lun 3 Déc 2018 - 6:44
J'ai essayé hier soir de lire leurs fiches de lecture -pourtant simples- et leurs propositions pour rédiger un petit conte de Noël.
J'ai renoncé tellement c'est incompréhensible.
Sa c'est pase en afrique.
An 2012. Se jour était Lundi 20 décembe.
j'ai une idées s'était que 2 enfant dormai alore que s'étais le jour de "noël" les parents on dit vite vite les enfant névaiyée vous le mère noël a dit ou mon chéri aupère noël. névaiyes tois tu n'a l'ivai les "cadeau" a

le père noël a genjer un sapin avec la magie de noël la petite fille vue le père noël entrin de fair de la magie de noël

Des suites de sons sans sens, une absence totale de segmentation des mots et des phrases.
Je ne cherche pas à me moquer. Je veux comprendre où on a / j'ai foiré.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Thalia de G le Lun 3 Déc 2018 - 6:47
Ah oui, quand même ! pale

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
tchanq'
Niveau 6

http://www.neoprofs.org/

par tchanq' le Lun 3 Déc 2018 - 6:55
Verdurette, en effet, tout n'est pas compréhensible, même en tentant de lire à haute voix (comme on nous dit de faire parfois)

_________________
Failure is not an option
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Cicyle le Lun 3 Déc 2018 - 6:56
Verdurette Je me sens moins seule. Mais en effet, quel échec collectif… humhum
Lisak35
Niveau 8

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Lisak35 le Lun 3 Déc 2018 - 7:14
avatar
ar_angar
Niveau 3

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par ar_angar le Lun 3 Déc 2018 - 7:31
Et encore, ça :

@Verdurette a écrit:
Sa c'est pase en afrique.
An 2012. Se jour était Lundi 20 décembe.
j'ai une idées s'était que 2 enfant dormai alore que s'étais le jour de "noël" les parents on dit vite vite les enfant névaiyée vous le mère noël a dit ou mon chéri aupère noël.  névaiyes tois tu n'a l'ivai les "cadeau" a

le père noël a genjer un sapin avec la magie de noël la petite fille vue le père noël entrin de fair de la magie de noël

Des suites de sons sans sens, une absence totale de segmentation des mots et des phrases.
Je ne cherche pas à me moquer. Je veux comprendre où on a / j'ai foiré.

c'est un bon, il essayes de faire des phrases (ou au moins des machins qui y ressemblent vaguement)
avatar
Pourquoi 3,14159
Niveau 5

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Pourquoi 3,14159 le Lun 3 Déc 2018 - 8:00
@Verdurette a écrit:J'ai essayé hier soir de lire leurs fiches de lecture -pourtant simples- et leurs propositions pour rédiger un petit conte de Noël.
J'ai renoncé tellement c'est incompréhensible.
Sa c'est pase en afrique.
An 2012. Se jour était Lundi 20 décembe.
j'ai une idées s'était que 2 enfant dormai alore que s'étais le jour de "noël" les parents on dit vite vite les enfant névaiyée vous le mère noël a dit ou mon chéri aupère noël.  névaiyes tois tu n'a l'ivai les "cadeau" a

le père noël a genjer un sapin avec la magie de noël la petite fille vue le père noël entrin de fair de la magie de noël

Des suites de sons sans sens, une absence totale de segmentation des mots et des phrases.
Je ne cherche pas à me moquer. Je veux comprendre où on a / j'ai foiré.
Des années de destruction réformes du système éducatif pour alléger le coût de celui-ci (sans qu'on en voit les résultats, économiquement parlant)
1994 : j'étais 16H devant élèves (12H en groupe de 12 et 4H en classe entière de 24) pour les instruire et les noter.
2019 : je serai 9H30 devant élèves (5H30 en groupe de 16 et 4H en classe entière de 32) pour les occuper et les évaluer.
CQFD
Lisak35
Niveau 8

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Lisak35 le Lun 3 Déc 2018 - 8:43
@Verdurette Le pire je suppose c'est qu'ils vont sans problème passer en classe supérieure à chaque fois, obtenir leur brevet, aller au lycée, y être complètement largués, obtenir quand même le Baccalauréat, être pris en BTS ou aller bosser et là ça va être la douche froide car ils n'auront pas le niveau pour suivre leurs études, ils n'auront pas les codes sociaux et professionnels pour aller travailler (je le vois déjà avec certains de mes élèves), et du coup que deviendront-ils ? des adultes désoeuvrés, sans but ni quoique ce soit d'autre, et ils seront en colère contre la société (et d'une certaine façon, ils n'auront pas tort)...
Cath
Bon génie

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Cath le Lun 3 Déc 2018 - 9:36
@Verdurette a écrit:J'ai essayé hier soir de lire leurs fiches de lecture -pourtant simples- et leurs propositions pour rédiger un petit conte de Noël.
J'ai renoncé tellement c'est incompréhensible.
Sa c'est pase en afrique.
An 2012. Se jour était Lundi 20 décembe.
j'ai une idées s'était que 2 enfant dormai alore que s'étais le jour de "noël" les parents on dit vite vite les enfant névaiyée vous le mère noël a dit ou mon chéri aupère noël.  névaiyes tois tu n'a l'ivai les "cadeau" a

le père noël a genjer un sapin avec la magie de noël la petite fille vue le père noël entrin de fair de la magie de noël

Des suites de sons sans sens, une absence totale de segmentation des mots et des phrases.
Je ne cherche pas à me moquer. Je veux comprendre où on a / j'ai foiré.

C'est effrayant... C'est quelle classe ?
Dis-nous que ce sont les phrases d'un seul élève...
avatar
roxanne
Devin

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par roxanne le Lun 3 Déc 2018 - 10:58
@Lisak35 a écrit:@Verdurette Le pire je suppose c'est qu'ils vont sans problème passer en classe supérieure à chaque fois, obtenir leur brevet, aller au lycée, y être complètement largués, obtenir quand même le Baccalauréat, être pris en BTS ou aller bosser et là ça va être la douche froide car ils n'auront pas le niveau pour suivre leurs études, ils n'auront pas les codes sociaux et professionnels pour aller travailler (je le vois déjà avec certains de mes élèves), et du coup que deviendront-ils ? des adultes désoeuvrés, sans but ni quoique ce soit d'autre, et ils seront en colère contre la société (et d'une certaine façon, ils n'auront pas tort)...
C'est pour ça que parcoursup c'est violent : après l(autoroute pendant les années, demi-tour, ça s'arrête là.
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par gauvain31 le Lun 3 Déc 2018 - 11:03
@Lisak35 a écrit:@Verdurette Le pire je suppose c'est qu'ils vont sans problème passer en classe supérieure à chaque fois, obtenir leur brevet, aller au lycée, y être complètement largués, obtenir quand même le Baccalauréat, être pris en BTS ou aller bosser et là ça va être la douche froide car ils n'auront pas le niveau pour suivre leurs études, ils n'auront pas les codes sociaux et professionnels pour aller travailler (je le vois déjà avec certains de mes élèves), et du coup que deviendront-ils ? des adultes désoeuvrés, sans but ni quoique ce soit d'autre, et ils seront en colère contre la société (et d'une certaine façon, ils n'auront pas tort)...

Oui , ce système fait émerger un potentiel de violence dont on mesure pas encore la portée... mais je ne suis pas très optimiste
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Dhaiphi le Lun 3 Déc 2018 - 11:28
@Verdurette a écrit:Des suites de sons sans sens, une absence totale de segmentation des mots et des phrases.
Je ne cherche pas à me moquer. Je veux comprendre où on a / j'ai foiré.
A vous lire sur ce forum, je suis persuadé que vous n'avez rien "foiré".
Vous avez, par choix, pris en charge un public difficile, espérant que... croyant que... étant persuadée que... mais non.
Quant à "on", vous pouvez certes lui reprocher ses théories farfelues, ses activités chronophages et bien d'autres choses... mais comme je suis convaincu que vous ne les pratiquez guère, leurs effets néfastes sont limités au minimum.
@Thalia de G a écrit:Ah oui, quand même ! pale
Ah ben oui.  Rolling Eyes
@Lisak35 a écrit: et du coup que deviendront-ils ? des adultes désœuvrés, sans but ni quoique ce soit d'autre, et ils seront en colère contre la société
Et à leur tour, il engendreront la génération suivante. Are you ready ?! (comme disent nos collègues anglicistes Wink )
(et d'une certaine façon, ils n'auront pas tort)...
Vous avez bien fait d'ajouter "d'une certaine façon", ce qui m'a évité de réagir avec véhémence. Razz
Elle a bon dos notre épouvantable socièté française (petit clin d’œil en passant à certains gilets jaunes).

Three young oyster shuckers of Port Royal, South Carolina, 1930's


Dernière édition par Dhaiphi le Lun 3 Déc 2018 - 13:44, édité 1 fois

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
egomet
Grand sage

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par egomet le Lun 3 Déc 2018 - 11:31
@gauvain31 a écrit:
@Lisak35 a écrit:@Verdurette Le pire je suppose c'est qu'ils vont sans problème passer en classe supérieure à chaque fois, obtenir leur brevet, aller au lycée, y être complètement largués, obtenir quand même le Baccalauréat, être pris en BTS ou aller bosser et là ça va être la douche froide car ils n'auront pas le niveau pour suivre leurs études, ils n'auront pas les codes sociaux et professionnels pour aller travailler (je le vois déjà avec certains de mes élèves), et du coup que deviendront-ils ? des adultes désoeuvrés, sans but ni quoique ce soit d'autre, et ils seront en colère contre la société (et d'une certaine façon, ils n'auront pas tort)...

Oui , ce système fait émerger un potentiel de violence dont on mesure pas encore la portée... mais je ne suis pas très optimiste

Mais si, tu es optimiste. Tu as oublié de mentionner un nombre relativement important de garçons élevés presque exclusivement par des femmes et qui iront chercher leurs modèles de virilité dans un fight club quelconque. D'un côté, on aura des pleurnichards incapables du moindre effort et de l'autre des décérébrés hypervirils. Ca promet du spectacle.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Grand sage

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par egomet le Lun 3 Déc 2018 - 11:34
@Verdurette a écrit:

Des suites de sons sans sens, une absence totale de segmentation des mots et des phrases.
Je ne cherche pas à me moquer. Je veux comprendre où on a / j'ai foiré.


Si quelque chose a foiré récemment, il faut se pencher en priorité sur ce qui a changé.

Tu as de longues années d'expérience. Cela permet de faire l'hypothèse de causes extérieures à toi.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Elaïna le Lun 3 Déc 2018 - 17:08
@roxanne a écrit:
@Lisak35 a écrit:@Verdurette Le pire je suppose c'est qu'ils vont sans problème passer en classe supérieure à chaque fois, obtenir leur brevet, aller au lycée, y être complètement largués, obtenir quand même le Baccalauréat, être pris en BTS ou aller bosser et là ça va être la douche froide car ils n'auront pas le niveau pour suivre leurs études, ils n'auront pas les codes sociaux et professionnels pour aller travailler (je le vois déjà avec certains de mes élèves), et du coup que deviendront-ils ? des adultes désoeuvrés, sans but ni quoique ce soit d'autre, et ils seront en colère contre la société (et d'une certaine façon, ils n'auront pas tort)...
C'est pour ça que parcoursup c'est violent : après l(autoroute pendant les années, demi-tour, ça s'arrête là.

Exactement. Chez nous on le voit bien aussi. Des élèves qui brusquement sont confrontés à l'inanité complète de leur niveau.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Verdurette le Lun 3 Déc 2018 - 17:59
J'ai 23 élèves, 11 CM2 et 12 CM2.
Ils lisent-déchiffrent tous, mais la lecture n'est pas fluide, hormis chez 2 ou 3 CM2, et il y a beaucoup d'erreurs, souvent un mot pour un autre, qui n'a pas de sens dans le contexte, ('ai tout de même eu "entendit" pour "endormie" ce matin) , et un manque de vocabulaire terrible.

Mais le pire , c'est le fait que seule compte pour eux l'idée d'avoir fait, autrement dit : noircir du papier. Le contenu, la forme, la réflexion importent peu. J'obtiens des torchons, je fais recommencer, encore et encore, et ça n'évolue pas. Ils répondent de mémoire sans chercher la tournure exacte, l'orthographe des mots, ils s'en foutent. Comme je n'ai pas la forme voulue, les réponses au questionnaires de lecture, les rédactions de problèmes ... que je voudrais, je m'évertue à faire des corrigés, que je fais copier et recopier, et RIEN ne change.
Je fais faire de la conjugaison, des entrainements avec le cahier de référence, ils sont tellement flemmards qu'ils préfèrent écrire n'importe quoi plutôt que de l'ouvrir ! J'ai pourtant montré comment faire une étiquette avec l'infinitif du verbe, on coupe la terminaison de l'infinitif et on utilise le radical ainsi obtenu dans un tableau des terminaisons régulières.

En maths, pareil, en résolution de problèmes, je veux qu'ils apprennent à rédiger les étapes de leur raisonnement, et on construit un "cahier de modélisation" ... là aussi je déprime. J'attends par exemple :
D'abord je calcule le nombre total de ..., j'ai n fois ceci ou cela donc je multiplie.
Maintenant je répartis par groupes de n, donc je divise ...
mais je serai chauve avant la fin de l'année et avant qu'ils écrivent autre chose que "je fais une opération, je marque le résultat".
Pourtant ILS ONT LA AUSSI DES REFERENCES que je leur ai données !!!! On résout des problèmes, je leur redonne des problèmes analogues, et ils n'ont pas l'idée, ou si peu, de réutiliser le travail antérieur, même quand je le leur dis explicitement !
L'anglais est un bazar sans nom, je n'ai même pas fait de sciences depuis le début de l'année, même l'intervenante de musique a craqué l'autre jour !! L'histoire est peut-être la seule matière durant laquelle ils sont suspendus à mes lèvres, mais à quel prix !!!Et à condition de faire le même programme pour les deux groupes, ce qui n'est pas normal, mais il est impossible de donner un travail à un groupe et de faire cours à l'autre, je suis constamment dérangée parce qu'il faut redire les consignes, dire de se taire, photocopier les documents qu'ils égarent sans cesse ... J'ai l'impression d'écoper un navire qui prend l'eau de toute part.

Et au milieu de tout ça, je dois avoir quatre ou cinq élèves qui me donnent envie de continuer.


avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Verdurette le Lun 3 Déc 2018 - 18:28
Pour la rédaction, j'ai mieux (heureusement), mais c'est représentatif du niveau moyen. Ce qui m'inquiète le plus c'est la vacuité du discours et les mots qui n'existent pas.

Un homme est au bord de la fôret pour attendre ces enfants pour faire Noël avec eu et leur famille puis les cadeau ils auront une PS4, des voitures, des jeux de PS4 for??? puis voila.
Super conte de Noël pour un CM2.
(on en a lu un bon nombre avant !!)

Dans une maison une peressonne qui déteste Noël au Passé il y a 30 ans une perssone voulait gaché Noël Le 24 décembre Noël est la la persone voulait absolumemen gaché Noël Le père Noël fait tous pour arrêté est il a réussie.


Ma meilleure élève :
Le début raconte assez correctement  les cadeaux offerts : des poneys et un téléphone.
Puis ça se gâte :
Le père Noël prépar ses rênes mais un éclair marron éclate et son double maléfique apparait : Luc. Luc seumme la pagaille il détruit tout les cadeaux, éteint toutes les lumières et plein d'autre chose.



Il étée une fois une dame qui avai un chien qui sapeler Bébel et qui décore la maisson et apre qui décore le sinpin et le chien qui aller se couche et le père Noël pas et lere pose les cadeaux et manger les biscui que la dame et leur chien et avi reservai un os  et la dame des bigou de largan elle avai 50 €.

Un autre élève, très bon mais aussi très perturbé (il parle TOUT LE TEMPS, il pense à haute voix sans filtre de 8 h 30 à 16 h 30)
Il (?) vient de naître, les parents font une promenade dans les airs avec le bébé et le père noël en traineau. L'extraterrestre discute avec le père Noël et il a fait tomber ses clés. L'extraterrestre s'est disputé avec le père Noël il veut détruire la terre. L'extraterrestre est adulte il va au travail avec le Père Noël. L'extraterrestre a un enfant avec le père Noël ils jouent ensemble. L'extraterrestre repart dans l'espace, le PN le retient mais il est parti.

Quand Le le nain magique prisone tous les fêtes.
Les personnages : bébé  amoureur, esprit d'halloween, le père Noël, Saint-Nicolas, les lutin, les nain, les reines, le lapin paque, il arrive saint-nicolas délivre tous la fête les nains anvoit leur magis saint-nicolas a tous prévus les lutins arrive les monstres  aussi et ensi les reines. les nains fuit et ensi tous fini bien non se ne pas fine Il a envoier sant-nicolas dans un autre univers. Esque ese la fin?


jeu çui acé des courajée.
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Dhaiphi le Lun 3 Déc 2018 - 18:41
@Verdurette a écrit:Et au milieu de tout ça, je dois avoir quatre ou cinq élèves qui me donnent envie de continuer.

C'est fort peu en effet mais pas vraiment surprenant. J'ai connu des classes de ce type lorsque je faisais des remplacements. Le comportement des élèves était presque toujours lié au milieu social dans lequel ils végétaient.

Comme le faisait dire Marcel Pagnol à l'oncle d'Irénée dans le Schpountz : "Bon à rien, ce serait encore trop dire. Tu n'es pas bon à rien, tu es mauvais à tout. Je ne sais pas si tu me saisis, mais moi, je me comprends." et nous aussi. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Monsieur_Tesla
Niveau 6

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Monsieur_Tesla le Lun 3 Déc 2018 - 19:12
Les élèves ont beaucoup évolués depuis que j'enseigne, l'orthographe devient secondaire pour eux. Beaucoup plus d'élèves "dys"

D'autres qualités se développent, parole plus libre, plus d'initiative ...

Je suis toujours aussi content de les retrouver chaque matin de la semaine, avec leurs défauts et leurs qualités !

_________________
Ce que j'entends je l'oublie.
Ce que le lis je le retiens.
Ce que je fais, je le comprends !

Tchuang Tseu
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Bouboule le Lun 3 Déc 2018 - 19:22
@Monsieur_Tesla a écrit:Les élèves ont beaucoup évolués depuis que j'enseigne, l'orthographe devient secondaire pour eux. Beaucoup plus d'élèves "dys" *

D'autres qualités se développent, parole plus libre, plus d'initiative** ...

Je suis toujours aussi content de les retrouver chaque matin de la semaine, avec leurs défauts et leurs qualités !

*parce qu'on les détecte et qu'ils compensent moins sans aide ?

** à tort et à travers

avatar
Dhaiphi
Sage

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Dhaiphi le Lun 3 Déc 2018 - 19:29
@Monsieur_Tesla a écrit:Les élèves ont beaucoup évolués depuis que j'enseigne, l'orthographe devient secondaire pour eux. Beaucoup plus d'élèves "dys"
Les vrais "dys" qui demandent à être pris en charge et les faux "dys" victimes de méthodes abracadabrantesques ou/et d'un manque certain de... koudepiéocu. Wink

D'autres qualités se développent, parole plus libre, plus d'initiative ...
On pourrait discuter du qualificatif de qualité dans les cas que vous citez.  Wink

Je suis toujours aussi content de les retrouver chaque matin de la semaine, avec leurs défauts et leurs qualités !
Vous me concéderez que ce qui pose problème, ce sont les élèves qui ne présentent pratiquement plus que des défauts. Rolling Eyes

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Verdurette le Lun 3 Déc 2018 - 19:47
@Monsieur_Tesla a écrit:Les élèves ont beaucoup évolués depuis que j'enseigne, l'orthographe devient secondaire pour eux. Beaucoup plus d'élèves "dys"

D'autres qualités se développent, parole plus libre, plus d'initiative ...

Je suis toujours aussi content de les retrouver chaque matin de la semaine, avec leurs défauts et leurs qualités !

Moi nettement moins. Mes moments d'enthousiasme sont encore présents mais clairement moins fréquents. Peut-être suis-je vieille et usée.
Contenu sponsorisé

Re: Génération Z' : amis profs du secondaire, ils seront chez vous dans trois ans

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum