Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
mamieprof
Neoprof expérimenté

BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par mamieprof le Sam 27 Jan 2018 - 12:20
Suite à une réunion sur la DHG, le nouveau proviseur a expliqué qu'ils refusait de donner des classes à examen aux nombreux TZR ou contractuels que nous accueillerons l'an prochain. Je précise que souvent les TZR qui arrivent sont très expérimentés très sérieux et qu'ils posent rarement problème même dans des classes à examen.
Il a décidé de transformer les BMP du lycée en heures à intégrer dans les services des collègues du collège. Les heures libérées au collège seront elles transformées en BMP.
Raisons supplémentaires évoquées :
Pas d'assurance sur les compétences des BMP envoyés au lycée + complexité dans les EDT si ils sont sur plusieurs établissements + longs trajets souvent alors que là les collègues sont sur place (mais cette contrainte sera la même pour les BMP collège mais là on s'en fout...)
Des collègues très expérimentés du collège ne parviennent pas à obtenir un lycée par le jeu des mutations et sont désireux d'enseigner au lycée or vous connaissez la difficulté d'obtenir un poste dans un bon lycée (bah oui on a attendu et utilisé tous nos points !)

Nous ne sommes pas d'accord avec cette systématisation. Nous nous entendons très bien avec les collègues du collège (salle des profs commune très chaleureuse) que nous apprécions mais des mauvaises expériences par le passé (collègue prenant une seconde en maths "pour voir" puis exigeant une 1 S plus tard, même cas de figure en français, collègue de SVT au collège ayant la DNL allemand voulant prendre la place des profs d'histoire/géo du lycée en classe euro allemand)
Le proviseur nous a dit que le CA votait sur une répartition de la DHG. Ensuite, qui fait quoi c'est lui uniquement qui le décidera.
Ça fait un peu "petit arrangement entre amis" pour se mettre les profs de collège dans la poche à peine arrivé  dans notre cité scolaire.

Qu'en pensez-vous ? Comment ne pas se faire bouffer ?
avatar
Sibylle
Neoprof expérimenté

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Sibylle le Sam 27 Jan 2018 - 12:28
J'ai été TZR en première année de titularisation dans une cité scolaire.
Pour quasiment toutes les matières, les professeurs avaient des classes de collège et des classes de lycée. Cela ne me semble pas anormal et même très intéressant.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Jenny le Sam 27 Jan 2018 - 12:36
Je vois pas trop où est le problème. J'ai fait mon année de stage dans une cité scolaire où beaucoup de collègues avaient des heures en collège et en lycée ou en lycée et en prépa. Ca avait l'air de bien se passer.
avatar
mamieprof
Neoprof expérimenté

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par mamieprof le Sam 27 Jan 2018 - 12:44
Mais par le jeu des mutations on a un poste collège ou lycée. Comment ça se passe pour les postes à cheval ? Nous avons 2 collègues avec postes collège et compléments de service au lycée pour éviter 2 suppressions de postes en anglais et en physique chimie.
Mais sinon comment le complément peut-il se faire dans l'autre partie de la cité scolaire ? Proposition du rectorat ? Demande du CDE ? Un prof d'H/G avec 18 heures au collège qui fait au final 6 heures au lycée, son"poste" change t-il ?
avatar
Jenny
Modérateur

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Jenny le Sam 27 Jan 2018 - 12:46
Je ne sais pas, j'ai travaillé dans un établissement non partitionné.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Jacq le Sam 27 Jan 2018 - 13:10
Qu'est-ce que cela change pour vous ? Dans mon LGT-LP nous faisions cela même entre LP et LGT (si les collègues du LG étaient d'accord bien sûr). Parfois cela nous a permis de sauver des postes du LG alors que nous nous aurions un TZR inexistant ou galéré pour trouver des contractuels. Franchement, parfois c'est mieux.
Après, si vous avez des collègues de collège qui interviennent chez vous, la répartition des classes n'est pas du ressort du chef d'établissement (officiellement si, mais dans la réalité non) et on peut imaginer que vos collègues avec qui vous vous entendez visiblement bien seront corrects tout comme vous serez corrects avec eux.
Et, "oui", n'est-ce pas mieux de s'arranger entre amis, ou plutôt entre collègues d'un même établissement.

Non, ce qui me paraît le plus discutable c'est cela : "Il a décidé de transformer les BMP du lycée en heures à intégrer dans les services des collègues du collège. Les heures libérées au collège seront elles transformées en BMP." Ca je trouve un peu étrange. En plus si dans votre secteur il y a des TZR, quel sens cela peut-il avoir ? Et cela veut dire que les collégiens ont moins d'importance et peuvent avoir des TZR ou des contractuels mais pas les lycéens... C'est curieux. Là c'est reporter le problème du lycée sur le collège. C'est cela qui m'étonne le plus.
avatar
mamieprof
Neoprof expérimenté

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par mamieprof le Sam 27 Jan 2018 - 15:54
Nous avons depuis 3/4 ans la même TZR en français (cours au lycée et au collège) et le même TZR en AFA en H/G. Il n'y aura plus assez d'heures ils devront partir puisque les collègues du collège arrivent. Nous ne manquons jamais de TZR sauf en maths où nous trouvons avec difficulté des contractuels et en SI où se fut la galère pour remplacer un collègue hospitalisé plusieurs mois.
avatar
Haynee
Niveau 7

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Haynee le Sam 27 Jan 2018 - 16:32
Il y a des cités scolaires où les postes sont systématiquement partagés sur le collège et sur le lycée, indépendamment de l'affectation et du PV d'installation, et cela se passe très bien. Wink C'est stimulant intellectuellement, pratique pour arrondir certains services et éviter les CSD, permet enfin de ne pas entendre des discours que je trouve pour ma part malsains sur la prétendue incompétence des collègues de collège au seul prétexte qu'ils sont précisément affectés en collège. Je ne vois pas de scandale à ce qu'un professeur de mathématiques de collège, dans une cité scolaire, s'il s'en estime capable et si vous fonctionnez en équipe disciplinaire élargie, demande une 1re S, dès lors que ça tourne et que ce ne sont pas toujours les mêmes qui ont le service de leur choix. Si certains collègues en charge de 2de avaient eu de temps en temps des 3e, ils auraient sans doute mieux compris tout ce que la réforme 2016 du collège avait de dangereux, pour les élèves et pour la qualité d'enseignement au lycée. Être une cité scolaire est, théoriquement, un avantage, et il est étonnant de lire un tel effarement.

Avez-vous seulement demandé un conseil d'enseignement élargi pour voir ce que tout le monde en pense, les collègues de collège et ceux de lycée ?

De toute façon, la répartition des services est le privilège du seul chef d'établissement, qui dans le cas d'une cité scolaire est à la fois le principal du collège et le proviseur du lycée. Vous pouvez donc lui présenter des propositions de répartition qu'il lui appartient d'agréer ou de refuser, sans justification.

@mamieprof a écrit:Un prof d'H/G avec 18 heures au collège qui fait au final 6 heures au lycée, son"poste" change t-il ?
Non, de façon certaine, tant que c'est de la cuisine interne au sein du même établissement (= la cité scolaire TrucMuche).

@mamieprof a écrit:collègue de SVT au collège ayant la DNL allemand voulant prendre la place des profs d'histoire/géo du lycée en classe euro allemand
Et pourquoi ne pas essayer de s'entendre pour soit, si les heures de marge le permettent, proposer les deux (DNL SVT ou HG) au choix des élèves, soit, si vous craignez le dépeuplement de l'une des deux matières ou êtes juste en HP et HS, avec une organisation semestrielle (SVT-allemand pendant seize semaines et SVT-HG pendant les seize autres -> j'ai volontairement raccourci l'année de lycée de 36 semaines à 32, car on sait bien que dans les faits, un lycéen n'a pas 36 semaines de cours) ?
avatar
Jacq
Vénérable

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Jacq le Dim 28 Jan 2018 - 3:43
@Haynee a écrit: [...]

De toute façon, la répartition des services est le privilège du seul chef d'établissement, qui dans le cas d'une cité scolaire est à la fois le principal du collège et le proviseur du lycée. Vous pouvez donc lui présenter des propositions de répartition qu'il lui appartient d'agréer ou de refuser, sans justification.
[..]

Dans les textes, oui, dans la réalité c'est une remontée qu'il valide. Le premier CDE qui nous fait une répartition qui ne vient pas de notre équipe ce sera la révolution et le chaos à la rentrée. Et tous les CDE qui connaissent leur boulot, savent gérer leurs équipes pour le mieux des élèves font cela.
Pour le reste de ton message je suis ok, c'est ce que je disais.
Il demeure que ce qu'il y a d'étrange dans le cas cité plus haut qui est de vouloir de déplacer des BMP du lycée pour les attribuer au collège. Ce sont surtout les professeurs du collège qui devraient s'offusquer de cet échange, et pas les collègues du lycée.
Au collège on peut avoir des remplaçants et pas au lycée ? C'est quoi cela ?
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Daphné le Dim 28 Jan 2018 - 8:21
J'ai plusieurs fois été affectée en cité scolaire, soit sur le collège soit sur le lycée puisqu'il faut bien une affectation sur poste. Mais dans les fait beaucoup de collègues avaient un EDT sur le collège et le lycée.
C'est la base de notre statut de professeur, on peut même avoir des heures en classes post-bac.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Jacq le Dim 28 Jan 2018 - 10:59
Mais il reste le fait que ce proviseur souhaite ne pas avoir de BMP au lycée mais s'en tape pour son collège.
avatar
Ingeborg B.
Sage

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Ingeborg B. le Dim 28 Jan 2018 - 11:26
@Haynee a écrit:

@mamieprof a écrit:collègue de SVT au collège ayant la DNL allemand voulant prendre la place des profs d'histoire/géo du lycée en classe euro allemand
Et pourquoi ne pas essayer de s'entendre pour soit, si les heures de marge le permettent, proposer les deux (DNL SVT ou HG) au choix des élèves, soit, si vous craignez le dépeuplement de l'une des deux matières ou êtes juste en HP et HS, avec une organisation semestrielle (SVT-allemand pendant seize semaines et SVT-HG pendant les seize autres -> j'ai volontairement raccourci l'année de lycée de 36 semaines à 32, car on sait bien que dans les faits, un lycéen n'a pas 36 semaines de cours) ?
Impossible dans les faits, car c'est le rectorat qui décide des enseignements assurés en dnl. C'est logique puisque ce sont des psotes spécifiques. De plus, la DNL fait l'objet d'une épreuve au bac portant sur la discipline non linguistique. Les élèves ne peuvent pas suivre deux DNL différentes dans l'année.

avatar
alanne
Fidèle du forum

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par alanne le Dim 28 Jan 2018 - 12:08
Je ne suis pas surprise dans mon ancien collège en lettres le CDE ne voulait par que des TZR aient des 3 eme car il y avait le brevet et il souhaitait que l'équipe de 3 eme soit "stable" pour coordonner les brevets blancs ...

_________________
Wait and see
avatar
Provence
Enchanteur

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Provence le Dim 28 Jan 2018 - 12:15
@mamieprof a écrit:

Nous ne sommes pas d'accord avec cette systématisation. Nous nous entendons très bien avec les collègues du collège (salle des profs commune très chaleureuse) que nous apprécions mais des mauvaises expériences par le passé (collègue prenant une seconde en maths "pour voir" puis exigeant une 1 S plus tard, même cas de figure en français, collègue de SVT au collège ayant la DNL allemand voulant prendre la place des profs d'histoire/géo du lycée en classe euro allemand)

Pourquoi le collègue de collège devrait-il se cantonner aux secondes?
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par amalricu le Dim 28 Jan 2018 - 12:21
@alanne a écrit:Je ne suis pas surprise dans mon ancien collège en lettres le CDE ne voulait par que des TZR aient des 3 eme car il y avait le brevet et il souhaitait que l'équipe de 3 eme soit "stable" pour coordonner les brevets blancs ...

Pour les classes de 3ème, 1ère et Terminale, on peut comprendre l'appréhension des cde à l'annonce de l'arrivée d'un nouvel enseignant (poste fixe ou TZR, stagiaire aussi) : c'est quitte ou double. Ils ont des chiffres de performance à obtenir à la fin de l'année et ils se coltinent les parents en cas de bazar ou de plantage. On peut tomber sur la perle rare appréciée de tous, voire le professionnel sérieux et rigoureux (modèle standard) ou le fantaisiste de passage (de temps à autre parce qu'absent...c'est plus drôle, non ?), le fumiste revendiqué, l'inexpérimenté débutant (il lui sera beaucoup pardonné à celui-la).

Je me souviens avec émotion d'un remplaçant en mathématiques abi . Les élèves passaient plus de temps sur les tables que sur les chaises. Les collègues des classes attenantes et leurs élèves sortaient des cours un peu incrédules à chacune de ses prestations. Il assumait s'en foutre totalement ("alimentaire mon cher Watson"). J'imagine qu'avec un tel olibrius en classe de 3ème, mon cde n'aurait pas survécu nerveusement à son passage.

C'est un des charmes du métier de cde dont je me passe volontiers.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Jacq le Dim 28 Jan 2018 - 12:28
@Ingeborg B. a écrit:
@Haynee a écrit:

@mamieprof a écrit:collègue de SVT au collège ayant la DNL allemand voulant prendre la place des profs d'histoire/géo du lycée en classe euro allemand
Et pourquoi ne pas essayer de s'entendre pour soit, si les heures de marge le permettent, proposer les deux (DNL SVT ou HG) au choix des élèves, soit, si vous craignez le dépeuplement de l'une des deux matières ou êtes juste en HP et HS, avec une organisation semestrielle (SVT-allemand pendant seize semaines et SVT-HG pendant les seize autres -> j'ai volontairement raccourci l'année de lycée de 36 semaines à 32, car on sait bien que dans les faits, un lycéen n'a pas 36 semaines de cours) ?
Impossible dans les faits, car c'est le rectorat qui décide des enseignements assurés en dnl. C'est logique puisque ce sont des psotes spécifiques. De plus, la DNL fait l'objet d'une épreuve au bac portant sur la discipline non linguistique. Les élèves ne peuvent pas suivre deux DNL différentes dans l'année.


Nous avions rencontré un problème un peu similaire lorsque les enseignants du LG étaient venus chez nous pour faire des "Lettres". Nous avions accepté car c'était un accord qui arrangeait pour ne pas supprimer de poste. Mais, comme nous nous sommes supposés bivalents en LP et nos collègues du LG supposés non bivalents notre acceptation tenait au fait que cela restait marginal et que nous avions pas un collège du LG venant faire un temps chez nous et exigeant de ne pas faire d'histoire géo nous cantonnant nous, PLP à ne prendre que l'histoire. Et là, si nous en étions arrivés là il y aurait eu conflit et, malheureusement, je ne sais pas ce qui l'aurait emporté, y compris pour la répartition ensuite car, dans ce cas là, nous aurions refusé de lui laisser un poste entier en français. Mais comme, dans les textes, c'est le CDE qui fait la répartition, là nous serions arrivés au conflit. Je peux donc comprendre les inquiétudes de notre collègue.
Pour la DNL exemple que tu prends, j'ai un cas proche. J'ai eu un ami PLP qui venait faire les cours d'histoire langue allemande dans un collège, avant finalement de devenir certifié-collège et non plus PLP (liste d'aptitude je pense). Visiblement, à l'origine, il ne devait pas y avoir des certifiés LG qui pouvaient enseigner l'histoire langue allemande.
On peut faire des arrangements en amis, comme indiqué plus haut, mais il faut des barrières malgré tout et éviter les dérives.
avatar
Haynee
Niveau 7

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Haynee le Dim 28 Jan 2018 - 16:32
@Ingeborg B. a écrit:
@Haynee a écrit:

@mamieprof a écrit:collègue de SVT au collège ayant la DNL allemand voulant prendre la place des profs d'histoire/géo du lycée en classe euro allemand
Et pourquoi ne pas essayer de s'entendre pour soit, si les heures de marge le permettent, proposer les deux (DNL SVT ou HG) au choix des élèves, soit, si vous craignez le dépeuplement de l'une des deux matières ou êtes juste en HP et HS, avec une organisation semestrielle (SVT-allemand pendant seize semaines et SVT-HG pendant les seize autres -> j'ai volontairement raccourci l'année de lycée de 36 semaines à 32, car on sait bien que dans les faits, un lycéen n'a pas 36 semaines de cours) ?
Impossible dans les faits, car c'est le rectorat qui décide des enseignements assurés en dnl. C'est logique puisque ce sont des psotes spécifiques. De plus, la DNL fait l'objet d'une épreuve au bac portant sur la discipline non linguistique. Les élèves ne peuvent pas suivre deux DNL différentes dans l'année.
Cela, je l'ignorais. Merci pour la précision. Smile

@Jacq a écrit:
@Haynee a écrit: [...]
De toute façon, la répartition des services est le privilège du seul chef d'établissement, qui dans le cas d'une cité scolaire est à la fois le principal du collège et le proviseur du lycée. Vous pouvez donc lui présenter des propositions de répartition qu'il lui appartient d'agréer ou de refuser, sans justification.
[..]

Dans les textes, oui, dans la réalité c'est une remontée qu'il valide. Le premier CDE qui nous fait une répartition qui ne vient pas de notre équipe ce sera la révolution et le chaos à la rentrée. Et tous les CDE qui connaissent leur boulot, savent gérer leurs équipes pour le mieux des élèves font cela.
Pour le reste de ton message je suis ok, c'est ce que je disais.
Dans la théorie, oui, dans la pratique, certains CDE se moquent éperdument d'avoir le chaos au sein de leurs équipes. Je suis coordo depuis des années. Le jour de la pré-rentrée, alors que j'étais deux fois concernée (en tant que coordo et parce que c'était mon service qui était retoqué), j'ai déjà découvert des changements par rapport à la proposition de répartition, acceptée oralement par le CDE (avec obligation de travailler dans l'urgence en septembre, alors que j'aurais tranquillement pu anticiper pendant l'été, ou ne serait-ce que dix jours plus tôt, au moment de l'ouverture de l'établissement en août). Dans le même genre, mon conjoint se retrouve en juillet avec de l'EMC (enseignement très éloigné de sa discipline de recrutement et pour lequel il n'a aucune appétence ni compétence particulière), se creuse la cervelle pendant tout l'été pour savoir ce qu'il va bien pouvoir mettre dans ce truc, je récupère moi-même des cours par une collègue d'HG qui avait fait de l'EMC un peu plus tôt sur ce niveau, et le jour de la pré-rentrée, (bonne) surprise ! Il n'avait plus d'EMC dans son service. On aurait su ça un peu plus tôt pendant les vacances, ça aurait quand même été plus sympathique, et aurait évité à la fois l'inquiétude de ne pas savoir quoi raconter sans compter le travail totalement inutile qu'il a effectué pendant une bonne partie de l'été pour tenter de s'approprier (au sens intellectuel du terme) les cours gentiment prêtés par ma collègue.
Contenu sponsorisé

Re: BMP du lycée pris par les collègues du collège. Votre avis ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum