Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Ajupouet le Jeu 15 Fév 2018 - 10:22
Ma cadette est en seconde actuellement. Comme elle envisage sérieusement une année sabbatique à l'étranger, elle s'est plongée dans les infos sur la réforme hier soir.
Bilan : " Super, dans ce cas, en 1ère, si j'ai le choix (lucide, la miss) je prendrai humanités, littérature et philosophie, avec langues et littératures étrangères et maths."
Nul doute qu'elle laisserait tomber les maths en terminale.

J'étais prof de maths, mais si enfin on pouvait ne plus avoir cette sélection par les maths, je me demande si ce ne serait pas mieux. D'ailleurs, je note que ma fille a gardé maths "pour prouver que je fais de la littérature par choix, mais que j'aurais aussi pu faire des maths" (sic).
avatar
mrl
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par mrl le Jeu 15 Fév 2018 - 10:23
"""sortir des exercices canoniques habituels aidera les élèves à réenchanter leurs capacités d’écriture."""
Mais bien sûr.

Accessoirement, il est intéressant d'apprendre que la littérature a pour but de """vivre par la fiction des émotions moins dangereuses que dans la vraie vie""".
avatar
jane pemberley
Niveau 2

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par jane pemberley le Jeu 15 Fév 2018 - 10:34
@Iphigénie a écrit:Tu risques de ne pas être déçue  
http://www.liberation.fr/debats/2018/02/07/reforme-du-bac-il-faut-reenchanter-l-epreuve-de-francais_1627010

Aaaaah.... je me disais aussi que leur silence était étrange ! Et bien je comprends vers où nous allons.... synthèse et argumentation littéraire ("exercice à inventer" dixit) pour l'écrit. Pour l'oral.... j'ai pas bien compris ce que propose la dame ... une sorte d'exposé-recherche sur une lecture personnelle parmi une liste d'ouvrages incontournables ? euh ? euh ????

Sinon, pour les annonces d'hier, je m'interroge également sur les choix des élèves " vraiment littéraires"  : comment vont-ils pouvoir choisir trois spécialités quand il n'y a pas "arts" dans leur établissement ?
1) langues et littératures étrangères : pourront-ils avoir doubler la spécialité ? anglais et espagnol = 2 x 4 heures
2) humanités, littérature et philosophie : est-ce une seule matière ou bien trois "sous matières" genre une peu de latin, un peu de français et un peu de philosophie ? ou bien encore : 4 h de latin (si "humanités" veut dire latin") ou 4 h de littérature ou 4 h de philosophie ?
Après tout, il est précisé que "sciences politiques" était bien un matière à part (elle existe déjà en Terminale ES) donc la spécialité "histoire-géo sciences politiques" sera bien 2h en HG et 2h de sciences po. (4 heures d'histoire-géo je n'ose l'imaginer mais si cela se vérifie, on ouvre le champagne dans le cabinet d'histoire-géo)

Et ensuite ? ils prennent quoi s'ils ne peuvent pas doubler l'option "langues et littératures" ? en fait ils seront obligés de prendre histoire-géo et sciences politiques.

On va en effet perdre des heures en première (celles de L) mais on va se spécialiser en seconde si les 2h d'expression écrite et orale nous sont bien dévolues (dans mon établissement certains profs faisaient de l'expression orale en AP et dans la lutte acharnée pour ne pas perdre des postes, je vois bien la proposition "tout le monde peut faire parler les élèves" donc on scinde en deux les heures, tu gardes l'expression écrite, je garde l'oral : mon dieu mon dieu  

bref, on n'a pas fini de mourir de rire.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Oudemia le Jeu 15 Fév 2018 - 10:36
@mrl a écrit:"""sortir des exercices canoniques habituels aidera les élèves à réenchanter leurs capacités d’écriture."""
Mais bien sûr.
Accessoirement, il est intéressant d'apprendre que la littérature a pour but de """vivre par la fiction des émotions moins dangereuses que dans la vraie vie""".
Je suis sans voix.

Je n'ai pas encore lu le texte officiel, seulement les commentaires...

avatar
roxanne
Devin

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par roxanne le Jeu 15 Fév 2018 - 10:52
Ah chez nous aussi, j'ai bien entendu " mais tout le monde peut faire du français hein" (c'est comme ça qu'au collège les profs d'EPS se sont rués sur l'AP)
avatar
mrl
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par mrl le Jeu 15 Fév 2018 - 11:51
Chez nous, l'AP est une variable d'ajustement pour que les profs de toutes les disciplines peuvent avoir sur leur edt. On nous invite déjà à y faire de l'expression écrite et orale (en fait, surtout orale) et on vient d'être inscrit d'office à un stage "apprendre à apprendre".
Tout ça pour confirmer que ce ne sont pas nécessairement des heures "français" de gagnées.

Je m'interroge aussi sur les lycées qui n'ont pas d'option "Arts". Il faudrait en effet que les élèves puissent prendre deux fois la spécialité langue.

Je m'interroge également sur la dénomination "Humanités, littérature et philosophie". Est-ce qu'il y aura du latin (ou du grec) obligatoire pour tous ? Mais qui va prendre "Humanités, littérature et philosophie" si le latin y devient obligatoire ?
Et comment différencie-ton ceux qui ont fait du latin au collège des autres si tout le monde est regroupé dans un seul cours ?

Ceci dit, j'ai bien peur que les nouvelles spécialités à 4 heures / 6 heures, dont "Humanités, littérature et philosophie", ne soient pas scindées en 2 X 2 heures / 2 X 3 heures. On va seulement avoir un programme étique que le prof de lettres classiques, de lettres modernes aussi bien que de philo pourra faire. Être spécialiste ne sera plus un prérequis.
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par e-Wanderer le Lun 19 Fév 2018 - 19:42
Il me semble que le latin s'inscrira plutôt dans l'option LCA de 3 heures, en tout cas pour l'apprentissage de la langue. C'est du moins comme ça que je comprends le tableau qui figure sur le site du ministère.

Peut-être qu'il y aura dans le volet "humanités" des notions de civilisation gréco-latine, mais sans doute pas de langue. L'appellation "humanités" est de toute façon une sorte de fourre-tout (un peu comme les fameuses "humanités numériques" qu'on trouve partout aujourd'hui à l'université et où chacun met bien ce qu'il veut), sans doute aussi de façon à permettre aux établissements de s'organiser en fonction des forces enseignantes disponibles et des demandes qui émaneront des élèves : selon leur nombre et selon le couplage d'options qu'ils auront majoritairement choisi, l'objectif d'un tel cours peut être assez sensiblement différent, en tout cas idéalement. Ça pourra aussi varier considérablement selon que le cours est assuré par un spécialiste de LC, de LM, de philo, ou une combinaison des trois.
avatar
Austrucheerrante
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Austrucheerrante le Lun 19 Fév 2018 - 19:58
En tout cas, pour une spécialité mi-philo mi-lettres, je ne suis pas du tout optimiste sur la dimension littéraire des programmes, en particulier sur l'analyse des textes - je crains fort que l'on nous mette un programme philosophique, avec illustration par des textes littéraires.

Enfin, "philosophique", dans le meilleur des cas - "sujets de société" plutôt...

Je suis aussi à peu près certain qu'il n'y aura pas de langues anciennes dans la spé. De la civilisation, à la rigueur, mais enfin, si j'avais voulu enseigner la civilisation, j'aurais passé l'agreg d'histoire (ceci dit sans mépris aucun pour les historiens, naturellement).

Bref, ça sent surtout le fourre-tout dont seul le volume horaire va nous permettre de dire qu'il sauve les humanités, aussi sûrement d'ailleurs que les humanités scientifiques et numériques (argh).
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Ajupouet le Lun 19 Fév 2018 - 20:12
Le problème des langues anciennes est complexe.
Ma fille a suivi l’option latin au collège.
Cette année, elle a intégré l’option théâtre, avec double section euro. Inutile de préciser que le latin est passé à la trappe.
Elle a découvert qu’elle veut faire une 1ere L, mais ne pourra reprendre le latin, qui a été arrêté en seconde. Cela semble normal, elle n’a plus le niveau.
Maintenant, même si on essaye d’avoir un lycée plus « à la carte » , il me semble important de garder un enseignement de la langue à part, pour que les élèves aient un niveau homogène. Après, mettre de la civilisation dans une spé « humanités“
pourquoi pas...

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
Cleroli
Fidèle du forum

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Cleroli le Lun 19 Fév 2018 - 20:18
@Ajupouet a écrit:Le problème des langues anciennes est complexe.
Ma fille a suivi l’option latin au collège.
Cette année, elle a intégré l’option théâtre, avec double section euro. Inutile de préciser que le latin est passé à la trappe.
Elle a découvert qu’elle veut faire une 1ere L, mais ne pourra reprendre le latin, qui a été arrêté en seconde. Cela semble normal, elle n’a plus le niveau.
Maintenant, même si on essaye d’avoir un lycée plus « à la carte » , il me semble important de garder un enseignement de la langue à part, pour que les élèves aient un niveau homogène. Après, mettre de la civilisation dans une spé « humanités“ pourquoi pas...
Dans mon lycée, on peut reprendre le latin en 1ère, après l'avoir arrêté en 2de (petits effectifs, le prof considère qu'il peut récupérer l'année manquante). Je suis stupéfaite par les disparités qui existent déjà d'un établissement à l'autre .... et la réforme va les amplifier.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Ruthven le Lun 19 Fév 2018 - 20:27
Mais cette spé, ce n'est pas simplement la reproduction du découpage actuel ?
- en Première 3h Littérature (ou 2h Littérature + 1h Culture antique) / 1h Philo (histoire de savoir s'ils veulent continuer ou pas en Terminale)
- en Terminale 2h Littérature / 4h Philo

En revanche, l'évaluation risque d'être folklo.
En tout cas, j'espère bien que cela ne se fera pas sur le modèle du français-philo des CPGE scientifiques (qui propose une épreuve totalement arbitraire) (à la limite, le modèle de la culture gé des EC avec répartition des heures et une dissert finale serait peut-être plus pertinent).
avatar
Austrucheerrante
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Austrucheerrante le Lun 19 Fév 2018 - 20:34
@Ruthven a écrit:Mais cette spé, ce n'est pas simplement la reproduction du découpage actuel :
- en Première 3h Littérature (ou 2h Littérature + 1h Culture antique) / 1h Philo (histoire de savoir s'ils veulent continuer ou pas en Terminale)
- en Terminale 2h Littérature / 4h Philo

En revanche, l'évaluation risque d'être folklo.
En tout cas, j'espère bien que cela ne se fera pas sur le modèle du français-philo des CPGE scientifiques (qui propose une épreuve totalement arbitraire) (à la limite, le modèle de la culture gé des EC avec répartition des heures et une dissert finale serait peut-être plus pertinent).

C'est un peu ce que je crains (la partie en gras).

Pour le découpage, si on fait littérature (4h) en 1ère et philo (6h) en terminale, ma foi, pourquoi pas. Parce que, franchement, que faire (par exemple) en première avec une seule heure de philo ? ça fait un peu "je vends ma spé pour espérer que vous ne serez pas trop nombreux à la jeter en terminale" Neutral

Ne pas oublier non plus que le tronc commun est commun, justement, et qu'on risque d'y trouver des élèves peu motivés qui risquent de faire prendre du retard aux "vrais" littéraires/philosophes, plus concernés (enfin, du moins, on peut toujours l'espérer, ou le rêver Very Happy )
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Hypermnestre le Lun 19 Fév 2018 - 20:39
@Austrucheerrante a écrit:En tout cas, pour une spécialité mi-philo mi-lettres, je ne suis pas du tout optimiste sur la dimension littéraire des programmes, en particulier sur l'analyse des textes - je crains fort que l'on nous mette un programme philosophique, avec illustration par des textes littéraires.

Enfin, "philosophique", dans le meilleur des cas - "sujets de société" plutôt...

Je suis aussi à peu près certain qu'il n'y aura pas de langues anciennes dans la spé. De la civilisation, à la rigueur, mais enfin, si j'avais voulu enseigner la civilisation, j'aurais passé l'agreg d'histoire (ceci dit sans mépris aucun pour les historiens, naturellement).

Bref, ça sent surtout le fourre-tout dont seul le volume horaire va nous permettre de dire qu'il sauve les humanités, aussi sûrement d'ailleurs que les humanités scientifiques et numériques (argh).
C'est la question que je soulève sur le fil "avenir latin grec". Si on ne se bat pas pour l'option LCA (qui risque de disparaître si la réforme est elle qu'on nous l'annonce), la disparition de l'apprentissage de nos langues est inéluctable...
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Ruthven le Lun 19 Fév 2018 - 20:45
@Austrucheerrante a écrit:

Pour le découpage, si on fait littérature (4h) en 1ère et philo (6h) en terminale, ma foi, pourquoi pas. Parce que, franchement, que faire (par exemple) en première avec une seule heure de philo ? ça fait un peu "je vends ma spé pour espérer que vous ne serez pas trop nombreux à la jeter en terminale" Neutral

8h de lettres en Première et 10h de philo en Terminale, autant supprimer une spécialité que personne ne prendra. Dans les lycées où je suis passé, les 1L avaient toujours 1h d'initiation à la philo et il était possible de faire des choses.

Ce couplage n'est de toute manière pas vraiment satisfaisant ; les bons élèves en philo ne sont pas toujours ceux qui sont bons en littérature (et inversement) ...
avatar
Austrucheerrante
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Austrucheerrante le Lun 19 Fév 2018 - 20:48
C'est surtout assez difficile de se prononcer tant qu'on n'a pas les programmes de cette spé énigmatique... et ceux du tronc commun : y aura-t-il tant de lettres que cela dans le français de première ? Vu le profil du gouvernement et du ministre, je vois bien quelque chose du type "analyse du discours" assez éloigné de préoccupations proprement littéraires...
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Ruthven le Lun 19 Fév 2018 - 20:51
Pas évident.
Les programmes, cela ne coûte rien et permet de faire plaisir à une frange traditionnelle. Les déclarations de S. Ayada vont dans ce sens.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par doctor who le Mar 20 Fév 2018 - 15:33
Bonjour aux néos (ça faisait longtemps).
[Ouah ! La nouvelle version !]

J'ai essayé de faire le point sur les orientations possibles quant à la "revisite" des épreuves de français en premières (le gros point d'interrogation, je trouve).

C'est sur :
http://pedagoj.eklablog.com/revisiter-le-bac-de-francais-a137361476

(A la fin, mes suggestions...)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
jane pemberley
Niveau 2

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par jane pemberley le Mar 20 Fév 2018 - 19:09
@Doctor Who a écrit:(A la fin, mes suggestions...)

Je suis assez d'accord avec tes remarques. J'irai plus loin cependant : pourquoi ne pas supprimer tout à fait la part d'explication à l'oral ? un entretien sur les lectures cursives et autres "activités" (je mets entre guillemets car je déteste cette idée qu'on n'agit en français qu'à la marge et que, quand on explique un texte on n'agit pas, enfin bref, je m'égare.) me conviendrait. Bien sûr pas un truc fumeux de "machin collaboratif" etc non plus. Pour ma part, je n'en peux plus de ces lectures analytiques indigestes, apprises par coeur, qui prennent un temps fou pendant l'année avec le stress de présenter un nombre à peu près cohérent. J'en suis à 18 en 1ère S et je rame...
Quant à l'écrit, n'avoir qu'une explication de texte linéaire et une dissertation... ce serait pas mal en effet...

(Doctor, je découvre ton blog, je m'y plonge avec plaisir et intérêt)
avatar
Illiane
Niveau 9

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Illiane le Mar 20 Fév 2018 - 19:15
En ce qui me concerne, je vois mal comment conserver la dissertation sous sa forme actuelle : les élèves sont incapables de faire cet exercice, ils ne savent pas analyser un sujet et n'ont pas suffisamment de connaissances littéraires pour la nourrir...
avatar
Izambard
Neoprof expérimenté

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Izambard le Mar 20 Fév 2018 - 21:54
Pour ma part je serai pour une lecture linéaire à l'oral sur texte inconnu, puis entretien sur l'année.
Comme vous autres, la course aux LA me déprime et m'empêche de faire d'autres choses plus intéressantes.

À l'écrit, je supprimerais l'invention. Pour le reste, je ne sais pas.
avatar
sinan
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par sinan le Mar 20 Fév 2018 - 23:29
Rêvons un peu : à l'écrit une dissertation (avec en appui un groupement de textes) et à l'oral le commentaire d'un texte ( pas forcément étudié) tiré des œuvres étudiées pendant l'année + discussion sur ces œuvres ( le rêve : un descriptif qui tiendrait sur une feuille : les titres des œuvres intégrales + cursives)
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Ruthven le Mer 21 Fév 2018 - 8:47
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/02/21022018Article636547976855751321.aspx

"Le français a aussi été abordé. "La dissertation sera revalorisée", affirme JM Blanquer en réponse à une demande du député UDI Bournazel. "On peut imaginer 2 dissertations et un commentaire de textes à l'épreuve anticipée de français", dit le ministre. En effet selon lui , "on a un bilan mitigé de l'épreuve d'écriture d'invention". Le ministre confirme ainsi une déclaration de l'AFEF. "
avatar
Vautrin84
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Vautrin84 le Mer 21 Fév 2018 - 10:55
Du coup, une dissertation générale comme actuellement et une dissertation sur programme comme avant la réforme 2000 ?

_________________
10e année dans l'Education Nationale !
Spoiler:
- 2018/2019 : deux 6e + deux 3e (PP) + UPE2A
- 2017/2018 (T6) : une 5e + deux 4e + une 3e (PP)
- 2016/2017 (T5) : deux 5e + deux 3e (PP)
- 2015/2016 (T4) : une 6e + une 4e + deux 3e (PP)
- 2014/2015 (T3) : une 6e + une 5e + deux 3e (PP)
- 2013/2014 (T2) : une 6e (PP) + deux 4e + une 3e
- 2012/2013 (T1) : deux 5e + deux 3e
- 2011/2012 (stagiaire) : deux 5e + deux 4e
- 2009/2011 (Assistant Pédagogique de Lettres) : 2de + 1re ES/L/S + Tle L
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Iphigénie le Mer 21 Fév 2018 - 10:59
@Vautrin84 a écrit:Du coup, une dissertation générale comme actuellement et une dissertation sur programme comme avant la réforme 2000 ?
J parierais sur une dissertation non littéraire (une sorte de discussion ) et une dissertation littéraire que j'espère sur une oeuvre parce que les dissertations générales sont impossibles avec les connaissances des élèves...Par contre les forcer à la dissertation, je suis pour car ils fuient l'exercice par crainte mais aussi paresse intellectuelle de construire un raisonnement.
avatar
mrl
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par mrl le Mer 21 Fév 2018 - 11:01
@Ruthven a écrit:http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/02/21022018Article636547976855751321.aspx

"Le français a aussi été abordé. "La dissertation sera revalorisée", affirme JM Blanquer en réponse à une demande du député UDI Bournazel. "On peut imaginer 2 dissertations et un commentaire de textes à l'épreuve anticipée de français", dit le ministre. En effet selon lui , "on a un bilan mitigé de l'épreuve d'écriture d'invention". Le ministre confirme ainsi une déclaration de l'AFEF. "

Merci Ruthven pour ces infos.
avatar
Austrucheerrante
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Austrucheerrante le Mer 21 Fév 2018 - 11:02
En ce qui me concerne, la perspective d'abandon de l'épreuve d'invention, du moins d'une épreuve d'invention en concurrence avec dissertation et commentaire, serait (enfin !) une bonne nouvelle.
Contenu sponsorisé

Re: Réforme du lycée : quel impact sur les lettres ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum