Petit cadeau, texte jeunesse sur la lecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit cadeau, texte jeunesse sur la lecture

Message par Sibylle le Mer 19 Aoû 2009 - 23:15

Du jour au lendemain, alors que j'ai toujours détesté lire – c'était au stade de l'allergie, sans les démangeaisons, mais avec une vraie montée d'irritation rageuse chaque fois que ma mère débarquait pour dîner avec, pour ma soeur et pour moi, des livres enveloppés dans du papier cadeau rouge aux dessins noirs qui me sort encore par les yeux -, je me suis mis à lire.
Pire, à aimer ça. (...)
Le tout premier livre que j'ai lu, c'était il y a sept ou huit mois.
Je veux dire, le tout premier sans que personne ne me le demande, ou ne me force, ou ne me dise qu'il fallait en faire un résumé qui serait noté, et encore, dans ce cas, je me suis toujours débrouillé pour trouver une édition abrégée, ou pour louer le film s'il existait. (…)
Ce livre traînait sur le bureau de ma mère le soir où mes parents nous ont annoncé (…) qu'ils avaient décidé de divorcer.(...)
Un divorce, c'est en tout cas ce que je me suis obstiné à clamer à ma soeur, ce n'est pas si terrible que ça. A part que.
A part que, (…) seul dans mon lit, un tas d'images est venu me bouffer la tête. (…) J'ai réalisé que plus rien ne serait plus jamais comme avant et j'ai pris peur.
J'avais du mal à respirer,le front en sueur, le coeur en surrégime. (…)

(Le livre est un livre d'Alexandre Dumas que son père adore).

Mon père revient à Alexandre Dumas comme on retourne dans sa maison d'enfance. Soulagé du chemin qu'on y mène, heureux, sur place, de reconnaître chaque détail familier là où il l'avait laissé, là on son souvenir l'avait enregistré. Il en sort rassuré : le monde change, s'amuse à le surprendre, à le bousculer, sauf cette petite enclave de passé intact, à la virgule près, qui fait surgir, au même instant, au même détour d'une phrase, l'émotion, la jubilation, l'excitation.
Comment n'être pas tenté ? (…)
Je prends mon élan, je m'élance. Et je m'écrase.
Alexandre Dumas écrivait du temps de la grand-mère de ma grand-mère. C'est si près. Ce devrait être si proche. Pour moi, c'est la préhistoire ; comment la langue a-t-elle pu évoluer autant en si peu de temps ? Comment admettre que je ne lis pas le français couramment ?
Dès le troisième mot, quand Alexandre Dumas précise que la scène se passe dans le boug de Meung, je suis perdu. Ce n'est pas lorsqu'il explique que ce jour-là, Meung (…) faisait penser à La Rochelle que je me repère mieux (…). Je réalise que je ne sais rien.
Le souvenir de l'air béat de mon père lisant ranime mon désir. Je comprendrai mieux la phrase d'après.
Dans la phrase suivante, je détecte bien deux ou trois mots ordinaires, petites îles hospitalières dans un océan hostile. Je m'y accroche, comme à des bouées. Ce n'est pas assez pour avancer. Moins encore pour apprécier le paysage (...)
Tout bien considéré, j'abandonne ce paragraphe et vole vers le second. (…)
Quelques lignes encore, et me voilà prêt à sacrifier le chapitre entier : c'était le chapitre d'exposition, je pourrai m'en passer. Entrons derechef dans le vif du sujet. Le sujet ? Il m'ennuie. L'histoire m'ennuie.
Ou peut-être est-ce l'effort ? (…)
Je m'assois. Je m'emmerde. Je m'énerve. Je me sens seul et perdu, triste et tendu.
Je vois ce bouquin, couverture terne, qui gît à côté des lunettes de ma mère.
Je le prends distraitement. Le nom de l'auteur m'intrigue : J.D. Salinger. A quoi correspondent ces initiales ? (…)
Titre de la première nouvelle : Un jour rêvé pour le poisson banane. Pas facile d'affirmer qu'il y a des jours rêvés pour les poissons banane, et d'autres moins. Pas facile non plus, pour moi, de dire ce qu'est un poisson banane (…).
J'ai eu envie de lire.
Le titre m'avait tiré un sourire : c'était peut-être ma façon de lui être reconnaissant. A la cinquième ligne, il y avait le mot sexe, c'est aussi une raison que je peux avancer pour tenter d'expliquer mon soudain intérêt.
Ce qui est sûr, c'est qu'à la sixkème ligne, je me suis rendu compte que les (…) phrases ensemble décrivaient des situations, ou des gens, ou des sentiments. Et que, si j'additionnais les gens, les situations et les sentiments, j'avais exactement ce que je regarde à la télévision, sans avoir besoin de baisser le son pour ne pas déranger ceux qui dorment à côté.
Un livre, c'est un téléviseur miniaturisé qui marche sans pile ni batterie (…);qui ne gêne personne (…) Je peux l'ouvrir en classe, l'emporter partout, jusque dans le métro, où il n'y a pas de réseau. C'est une série télévisée dont je suis à la fois le producteur, le réalisateur, le décorateur, l'accessoiriste. Et c'est moi qui choisis les acteurs.
Pas la peine que je vous raconte l'histoire d'Un jour rêvé pour le poisson banane .... (…)
En vérité, ce n'est pas l'histoire qui compte.
C'est le pouvoir qu'elle a de transporter le lecteur ailleurs. (…)
J'étais dans le bureau, mais je n'y étais plus. J'étais allé me balader du côté de la Floride, en compagnie d'un type dépressif et d'une petite fille avisée. (…) Croyez-moi, comme histoire drôle, je connais mieux.
Mais c'est cette histoire qui m'a tiré de la mienne.
En finissant de la lire, j'étais moins mal.
Je venais de tomber dans la lecture, mais je n'en savais rien. (…)
Un matin, peu après, Félix, mon meilleur ami m'a surpris dans le métro un livre à la main (…) En l'apercevant, j'ai rangé mon livre. (…)
Je vois bien une raison : j'ai toujours eu la réputation de détester lire. C'est devenu un aspect de ma personnalité, une façon pour mon entourage de me situer. (…)
J'ai compris que je n'étais plus moi-même. (…) Et qu'il allait falloir s'habituer à cette nouvelle idée de moi.


Le garçon qui ne pouvait pas voir les livres en peinture, Ellen Willer, Ecole des Loisirs, 2007

Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit cadeau, texte jeunesse sur la lecture

Message par Mandoline le Mer 19 Aoû 2009 - 23:28

C'est très gentil, mais attention aux droits d'auteur...

Mandoline
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum