Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

29 - 27%
51 - 47%
28 - 26%
 
Total des votes: 108
skindiver
Érudit

Re: Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

par skindiver le Sam 10 Fév 2018, 14:20
Si un agent est en auto-entreprise et ne le signale pas au rectorat, comment le rectorat pourrait il être au courant?
Que risque t'il vraiment en pratique?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

par RogerMartin le Sam 10 Fév 2018, 14:31
Quelques soucis s'il a par exemple lors de ses activités annexes un accident qui l'empêche d'accomplir son service de fonctionnaire. Mutuelles et assurances ont tendance à poser des questions avant de compléter un revenu.
D'autre part quand on se déclare auto-entrepreneur il faut déclarer ces revenus annexes à part, j'ai une amie qui a dû fournir aux impôts l'autorisation de cumul lors d'un contrôle fiscal.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

par Daphné le Sam 10 Fév 2018, 20:03
@skindiver a écrit:Si un agent est  en auto-entreprise et ne le signale pas au rectorat, comment le rectorat pourrait il être au courant?
Que risque t'il vraiment en pratique?
Il n'y a pas que le rectorat qui peut nous chercher des noises. Il y a l'administration fiscale qui, en recoupant les fichiers, peut détecter des irrégularités, et là je crois que ce serait pire que le rectorat.
Edit : grillée par RogerMartin.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

par Zagara le Sam 10 Fév 2018, 23:55
De mon côté, on a tout fait avec le seul nom de mon conjoint ; comme ça je n'ai pas eu besoin de m'embêter avec les toujours sympathiques interlocuteurs du rectorat.
Mais ce n'est pas un statut d'auto-entreprenariat.
avatar
gaelle91
Je viens de m'inscrire !

présentation et question

par gaelle91 le Dim 11 Fév 2018, 13:56
Bonjour, je suis nouvelle et c'est mon 1er message sur le forum. Je suis prof de PC et j enseigne en lycée général. On me sollicite souvent pour des cours particuliers mais faute de temps, j ai souvent refusé ou dépanné occasionnellement mais bénévolement. Maintenant que j'ai plus de temps, j 'envisage d'en donner mais comment? Je souhaite être dans la légalité et déclarer ces cours mais je n'y connais rien en administratif. Suffirait-il de déclarer le montant de ces revenus sur la déclaration d'impôts? Je me doute que ce serait trop simple pour notre administration étant donné les complications dont certains collègues témoignent. Alors si qqn peut m'aider... j'attends vos conseils éclairés et expérimentés... si vous avez également une idée du tarif conseillé... et oui, je débute... Merci par avance!! et bon dimanche!
Cath
Esprit sacré

Re: Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

par Cath le Dim 11 Fév 2018, 13:58
Tu veux donner des cours particuliers et les déclarer ? C'est un peu pousser loin la conscience, non ?
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

par Jenny le Dim 11 Fév 2018, 14:26
Tu peux être payée en cesu. (Les familles paieront plus cher, mais peuvent avoir un crédit d’impots).
Je ne sais pas s’il faut une autorisation de cumul d’activité.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

par Pseudo le Dim 11 Fév 2018, 16:26
Pour ce qui est des impôts, tant qu'on paye ce qu'on doit ils ne vont pas chercher plus loin.

Ce qui peut arriver de pire c'est de devoir reverser à l'EN ce qu'on a gagner avec l'activité annexe.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Exercez-vous une seconde activité professionnelle ?

par Pseudo le Dim 11 Fév 2018, 16:27
@skindiver a écrit:Si un agent est  en auto-entreprise et ne le signale pas au rectorat, comment le rectorat pourrait il être au courant?
Que risque t'il vraiment en pratique?

Je pense que la dénonciation est le cas le plus probable. On n'imagine pas le nombre de gens près à dénoncer son prochain, pour des motifs plus ou moins sérieux, à l'administration fiscale ou à son employeur.
Pour les risques, j'en parle au dessus.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum