Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
wilfried12
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par wilfried12 le Mar 13 Fév 2018 - 14:37
Elle sont nettement moins bien payées que les heures poste. (9/13 en moyenne).
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Pouvoir d’achat.

par mathmax le Mar 13 Fév 2018 - 14:43
Alors pour ça c'est bien simple : tu multiplies par 18 si tu es certifié, par 15 si tu es agrégé, le taux brut annuel d'une HSA puis tu divisés par 12 et tu compares à ton traitement brut mensuel.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Flof
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par Flof le Mar 13 Fév 2018 - 14:59
@pseudo-intello a écrit:Je ne pensais pas initier un tel débat... quoi qu'il en soit, toucher les HSA 9 mois sur 12 sur notre compte en banque, c'est suant, parce que :
- on ne touche rien pendant les grandes vacances, bref, quand on est le plus à même d'apprécier une fiche de paie un peu élevée(voyages / sorties)
- on ne les a pas en septembre pour les dépenses de rentrée, ni en octobre quand les 1ères factures annuelles arrivent (oui, il faudrait thésauriser, c'est d'ailleurs ce qu'on ferait si nos salaires étaient plus larges à l'année, mais c'est pas facile de mettre de côté, en ces temps de gel de point d'indice, hausses de cotisations et autres joyeusetés).
- si on les percevait sur 12 moi, on toucherait fatalement moins à chaque fois, donc les collègues verraient qu'en fait c'est mal payé... donc c'est pas intéressant pour le gouvernement, quoi. Même si on sait (presque tous) faire le calcul, l'effet psychologique est meilleur quand ton HSA affiche un montant plus gros sur la fiche de paie (les 9 mois où il apparaît).

(en attendant, la faute peut-être à des nuits hachées, je n'ai pas bien percuté si nos HSA étaient payées 9 ou 12 mois, finalement, et si, de ce fait, elles étaient réellement moins payées qu'une heure poste).
Dans le lot des trucs suants avec le paiement 9mois/12, tu oublies le cas, certes peu courant, de ceux qui n'ont des HSA que pendant le mois de septembre et qui de fait galèrent pour ce les faire payer. Ca a été mon cas l'an dernier, suite a mon congé maternité qui a commencé début octobre et mon retour a temps partiel ensuite, j'attends toujours le paiement des heure de septembre et la DPE et mon CDE se rejettent la balle...
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Pouvoir d’achat.

par Bouboule le Mar 13 Fév 2018 - 15:39
Edit : ce message ne correspond plus à rien puisque celui à qui je répondais a été enlevé.


Je pense qu'elle ne confond pas.

Les HSA sont beaucoup plus problématiques que les HSE, c'est quasiment toujours à l'avantage du payeur (sauf cas très particulier où on peut identifier les heures en HSA et où elles tombent sur des jours fériés, genre 5 lundis dans la même année, et qu'on finit début juin pour cause de bac).

Si tu fais grève, on te retire 1/270è du montant annuel de la HSA ce qui accrédite qu'elles ne valent que pour 9 mois effectifs (je me suis toujours demandé ce qui se passe si tu fais grève 271 jours).
Pour autant si tu prends un service de HSA juste en septembre, doit-on te payer 30/252 (36 semaines de cours), 30/270 (9 mois), 30/300 (10 mois) ou 30/365 (1 an) du montant annuel ?


Dernière édition par Bouboule le Mar 13 Fév 2018 - 15:55, édité 1 fois (Raison : 2è edit : correction suggérée par B.)
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Mar 13 Fév 2018 - 15:47
Je n'avais pas bien lu sa situation...(congé en cours d'année)

Tu veux dire du montant annuel..
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Pouvoir d’achat.

par Bouboule le Mar 13 Fév 2018 - 15:54
@Balthazaard a écrit:Je n'avais pas bien lu sa situation...(congé en cours d'année)

Tu veux dire du montant annuel..

oui, "montant annuel", merci !

Je laisse le message parce que je trouve le cas "amusant".
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Mar 13 Fév 2018 - 16:06
@Bouboule a écrit:Edit : ce message ne correspond plus à rien puisque celui à qui je répondais a été enlevé.


Je pense qu'elle ne confond pas.

Les HSA sont beaucoup plus problématiques que les HSE, c'est quasiment toujours à l'avantage du payeur (sauf cas très particulier où on peut identifier les heures en HSA et où elles tombent sur des jours fériés, genre 5 lundis dans la même année, et qu'on finit début juin pour cause de bac).

Si tu fais grève, on te retire 1/270è du montant mensuel de la HSA ce qui accrédite qu'elles ne valent que pour 9 mois effectifs (je me suis toujours demandé ce qui se passe si tu fais grève 271 jours).
Pour autant si tu prends un service de HSA juste en septembre, doit-on te payer 30/252 (36 semaines de cours), 30/270 (9 mois), 30/300 (10 mois) ou 30/365 (1 an) du montant annuel ?

Il faut un rappel historique,
* Avant Allègre le montant de l'indemnité annuelle afférente à une HSA était la moyenne entre l'indice de début est de fin du corps considéré, MULIPLIEE par un coefficient (dont je ne me souviens plus la valeur)  Elles étaient payées en 9 fois

* L'ami allègre ayant besoin de sous pour payer les emplois jeunes a décidé de modifier ce coefficient A LA BAISSE pour le passer à 13/9  avec une com de mauvaise foi arguant qu'il était trop élevé compte tenu des semaines de travail et que c'était illégal (sic) parce qu'il y avait 36 semaines

* Avec le coeff 9/13 elle restent et sont payées en 9 fois.

* Le seul qui a fait référence à cette histoire des 36 semaines c'est Allègre, avant lui il n'était pas question de 36 semaines et elles étaient payées en 9 fois (ce qui n’empêchait pas de dire, par certains collègues, qu'elles n'étaient pas payées pendant les vacances et pas en septembre parce que "c'était la mise en route" tout cela sur un ton très docte.

* Souvent les légendes deviennent de l'histoire..
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Pouvoir d’achat.

par Bouboule le Mar 13 Fév 2018 - 16:19
@Balthazaard a écrit:
@Bouboule a écrit:Edit : ce message ne correspond plus à rien puisque celui à qui je répondais a été enlevé.


Je pense qu'elle ne confond pas.

Les HSA sont beaucoup plus problématiques que les HSE, c'est quasiment toujours à l'avantage du payeur (sauf cas très particulier où on peut identifier les heures en HSA et où elles tombent sur des jours fériés, genre 5 lundis dans la même année, et qu'on finit début juin pour cause de bac).

Si tu fais grève, on te retire 1/270è du montant mensuel de la HSA ce qui accrédite qu'elles ne valent que pour 9 mois effectifs (je me suis toujours demandé ce qui se passe si tu fais grève 271 jours).
Pour autant si tu prends un service de HSA juste en septembre, doit-on te payer 30/252 (36 semaines de cours), 30/270 (9 mois), 30/300 (10 mois) ou 30/365 (1 an) du montant annuel ?

Il faut un rappel historique,
* Avant Allègre le montant de l'indemnité annuelle afférente à une HSA était la moyenne entre l'indice de début est de fin du corps considéré, MULIPLIEE par un coefficient (dont je ne me souviens plus la valeur)  Elles étaient payées en 9 fois

* L'ami allègre ayant besoin de sous pour payer les emplois jeunes a décidé de modifier ce coefficient A LA BAISSE pour le passer à 13/9  avec une com de mauvaise foi arguant qu'il était trop élevé compte tenu des semaines de travail et que c'était illégal (sic) parce qu'il y avait 36 semaines

* Avec le coeff 9/13 elle restent et sont payées en 9 fois.

* Le seul qui a fait référence à cette histoire des 36 semaines c'est Allègre, avant lui il n'était pas question de 36 semaines et elles étaient payées en 9 fois (ce qui n’empêchait pas de dire, par certains collègues, qu'elles n'étaient pas payées pendant les vacances et pas en septembre parce que "c'était la mise en route" tout cela sur un ton très docte.

* Souvent les légendes deviennent de l'histoire..

D'accord sur toute la ligne.
Les HSA, on les prend et on se fade tout ce qui est autour (gestion de la classe, rencontres parents-profs, etc...).
Les HSE sont mieux payées et sans souci autre que la gestion de l'heure effective.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Pouvoir d’achat.

par Daphné le Mar 13 Fév 2018 - 19:56
@mathmax a écrit:Le prétendu mode de calcul tenant compte des 36 semaines est quoi qu'il en soit absurde. Ce qu'il faut retenir c'est qu'une HSA est payée un certain montant par an, c'est tout. Ensuite que cette somme soit donnée en une fois ou en 9 fois, ou en 12, ne change rien.

Cela ne change rien en effet, mais dans quel métier fait-on et paye-t-on des HS pendant des vacances ?
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Mar 13 Fév 2018 - 20:00
Aucun mais l'HSA a un nom très mal choisi, ce n'est pas UNE, ni DES heures mais une indemnité pour l'augmentation de la charge de travail.

Tout comme, d'ailleurs l'indemnité de sujétion spéciale TZR (dans le temps) que certains appelaient "frais de transport" et qui n'avait qu'un lointain rapport avec cela (il y a 20 ans on la touchait même en bossant sur place).
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Pouvoir d’achat.

par mathmax le Mar 13 Fév 2018 - 20:25
@Daphné a écrit:
@mathmax a écrit:Le prétendu mode de calcul tenant compte des 36 semaines est quoi qu'il en soit absurde. Ce qu'il faut retenir c'est qu'une HSA est payée un certain montant par an, c'est tout. Ensuite que cette somme soit donnée en une fois ou en 9 fois, ou en 12, ne change rien.

Cela ne change rien en effet, mais dans quel métier fait-on et paye-t-on des HS pendant des vacances ?

Dans les autres métiers les heures supplémentaires sont payées au coup par coup. Mais dans tous les métiers à part le notre, si un salarié travaille sur toute l'année 10% de plus qu'un autre salarié ayant exactement le même contrat que lui, il gagnera 10% de plus ( en réalité plutôt 11% ou 12,5% de plus).

Apparemment Allégre a réussi à embrouiller beaucoup de monde avec son histoire de vacances et de 36 semaines. Prenons un exemple : un prof gagne 1800 € par mois pour 18 heures. S'il en effectue 19, sur le même nombre de semaines dans l'année, il paraîtrait logique qu'il gagne 1900,  non ? Ou bien il devrait ne gagner que 1869€ (car la dix-deuxième heure devrait n'être payée que sur 36 semaines) ?

Edit. Après vérification, la réponse à ta question Daphné est tous : dans tous les métiers -à part le notre - où des heures supplémentaires sont payées elles le sont également pendant les congés, puisque la rémunération des congés payés est un pourcentage de l'ensemble des  rémunérations de l'année de référence.


Dernière édition par mathmax le Mar 13 Fév 2018 - 20:44, édité 1 fois

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
wilfried12
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par wilfried12 le Mar 13 Fév 2018 - 20:31
@Daphné a écrit:
@mathmax a écrit:Le prétendu mode de calcul tenant compte des 36 semaines est quoi qu'il en soit absurde. Ce qu'il faut retenir c'est qu'une HSA est payée un certain montant par an, c'est tout. Ensuite que cette somme soit donnée en une fois ou en 9 fois, ou en 12, ne change rien.

Cela ne change rien en effet, mais dans quel métier fait-on et paye-t-on des HS pendant des vacances ?

Le fait est que nos HS sont payées 70% d'une heure "normale" contre 110% minimum pour à peu près tous les autres métiers.
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Leclochard le Mar 13 Fév 2018 - 20:40
@Bayonetta a écrit:
@Lefteris a écrit:
Je ne veux pas te plomber le moral, mais  même avec l'agreg, tu seras loin du compte. J'ai connu plusieurs situations : cadre B, cadre A dans la FP, certifié, agrégé. Quand je serai en fin de carrière au dernier de la HC, je ne gagnerai pas autant que cadre  A en milieu de carrière, sans pour autant rouler sur l'or. Sacrée claque, mais au moins j'ai pu acheter un logement, trois fois moins cher que les prix actuels. Si j'avais été certifié à l'époque, je n'aurais déjà sans doute pas pu, et je serais aujourd'hui chassé vu la flambée des prix, loyers compris.

Tu as raison. En attendant, ce sera toujours mieux qu'un salaire de certifié. C'est soit tenter l'agrégation, soit faire le maximum d'HSA et HSE en étant certifié, soit changer de job.

Certes. Cependant, il faut prendre en compte tous les paramètres de vie. Par exemple, vaut-il mieux être un agrégé débutant qui achète son logement parisien sur 25 ans en 2018 ou un certifié débutant qui le fait sur 15 ans en 2000 ? Entre le point d'indice qui n'a pas été revalorisé selon l'inflation et le triple des prix de l'immobilier, il n'est pas facile de trancher malgré le revenu supérieur du premier.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
lisette83
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par lisette83 le Mar 13 Fév 2018 - 21:48
On peut aussi relativiser et se dire qu'il était plus facile d'acheter dans le Marais en 1960 en étant ouvrier ou artisan qu'en banlieue en 2000 en étant professeur certifié ou agrégé.
C'est surtout qu'en réalité on n'a pas le choix et que le but est que les salaires soient revalorisés dans l'absolu.
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Pouvoir d’achat.

par Condorcet le Mar 13 Fév 2018 - 22:07
@lisette83 a écrit:On peut aussi relativiser et se dire qu'il était plus facile d'acheter dans le Marais en 1960 en étant ouvrier ou artisan qu'en banlieue en 2000 en étant professeur certifié ou agrégé.
C'est surtout qu'en réalité on n'a pas le choix et que le but est que les salaires soient revalorisés dans l'absolu.

Hors-sujet : celui qui aurait acheté dans le Marais en 1960 et détiendrait encore aujourd'hui le bien aurait réalisé une superbe affaire financière (pour la ville et le quartier - déconsidéré en 1960, très en vogue aujourd'hui).

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Leclochard le Mar 13 Fév 2018 - 22:48
@lisette83 a écrit:On peut aussi relativiser et se dire qu'il était plus facile d'acheter dans le Marais en 1960 en étant ouvrier ou artisan qu'en banlieue en 2000 en étant professeur certifié ou agrégé.
C'est surtout qu'en réalité on n'a pas le choix et que le but est que les salaires soient revalorisés dans l'absolu.

Ce que je voulais dire, c'est que le revenu est une chose mais qu'il ne détermine pas le niveau de vie tout seul. Remarque que ma comparaison ne porte que sur un écart d'une quinzaine d'années, pas sur un demi-siècle ! Ce qui se joue avec l'immobilier, ce n'est pas seulement le problème de la revalorisation de nos traitements. Il y a peu de gens dont les salaires ont triplé sur la période. C'est dur pour tous ceux qui n'ont pas hérité et qui ne travaillent pas dans les bons secteurs (finances, informatique etc).
Le choix, on l'a quand même car on choisit ou non de passer le concours (vu la chute du nombre de candidats au Capes, les jeunes ont choisi la seconde option), de rester ou non en région parisienne (du moins après quelques années), d'avoir une voiture ou non, de voyager ou pas...

Condorcet: Je me souviens qu'à une époque (années 80), mes parents -des employés/ouvriers- avaient envisagé d'acheter deux studios à Paris. On a vraiment changé de monde.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Marie-Henriette
Niveau 8

Re: Pouvoir d’achat.

par Marie-Henriette le Mar 13 Fév 2018 - 23:10
Mes grands-parents ( enseignants dans le secondaire) possédaient une résidence principale, une résidence secondaire (maison de famille à la campagne), partaient tous les ans deux semaines au ski et deux mois sur la côte d'Azur (camping). Il y a quand-même bien un truc qui est parti en sucette depuis (et je ne parle pas de la retraite à 60 ans...).
avatar
Catalunya
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par Catalunya le Mer 14 Fév 2018 - 9:21
@Marie-Henriette a écrit:Mes grands-parents ( enseignants dans le secondaire) possédaient une résidence principale, une résidence secondaire (maison de famille à la campagne), partaient tous les ans deux semaines au ski et deux mois sur la côte d'Azur (camping). Il y a quand-même bien un truc qui est parti en sucette depuis (et je ne parle pas de la retraite à 60 ans...).
Si tes deux grands-parents ont pu devenir professeurs du secondaire à l'époque, c'est sans doute qu'ils venaient d'une famille assez aisée non? Donc ça peut s'expliquer.
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: Pouvoir d’achat.

par Oonnay le Mer 14 Fév 2018 - 10:54
@Catalunya a écrit:
@Marie-Henriette a écrit:Mes grands-parents ( enseignants dans le secondaire) possédaient une résidence principale, une résidence secondaire (maison de famille à la campagne), partaient tous les ans deux semaines au ski et deux mois sur la côte d'Azur (camping). Il y a quand-même bien un truc qui est parti en sucette depuis (et je ne parle pas de la retraite à 60 ans...).
Si tes deux grands-parents ont pu devenir professeurs du secondaire à l'époque, c'est sans doute qu'ils venaient d'une famille assez aisée non? Donc ça peut s'expliquer.

Je peux répondre. Ma grand-mère et quatre de ses 6 frères et sœurs étaient instituteurs et professeurs alors que seul leur père actif était mineur. A l'époque les premiers de la classe, certificat d'étude en poche, pouvaient intégrer l'Ecole Normale avec bourse. Et je confirme que tous mes aïeux avaient un autre train de vie que le mien. La preuve la plus flagrante du déclassement étant qu'un de mes oncles, professeur aussi, ayant fait la même carrière que sa mère touche une pension bien moindre que sa mère. Et je pense que je serai pensionné avec encore moins que mon oncle alors que j'aurai fait plus d'années en activité.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par RogerMartin le Mer 14 Fév 2018 - 11:00
Une de mes grand-mères boursière a eu le brevet (avant la Deuxième Guerre Mondiale) et a travaillé à l'INSEE quand ses enfants ont commencé à aller à l'école. Ses parents étaient fermiers (ils cultivaient une terre qu'ils ne possédaient pas).

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Marie-Henriette
Niveau 8

Re: Pouvoir d’achat.

par Marie-Henriette le Mer 14 Fév 2018 - 13:38
@Catalunya a écrit:
@Marie-Henriette a écrit:Mes grands-parents ( enseignants dans le secondaire) possédaient une résidence principale, une résidence secondaire (maison de famille à la campagne), partaient tous les ans deux semaines au ski et deux mois sur la côte d'Azur (camping). Il y a quand-même bien un truc qui est parti en sucette depuis (et je ne parle pas de la retraite à 60 ans...).
Si tes deux grands-parents ont pu devenir professeurs du secondaire à l'époque, c'est sans doute qu'ils venaient d'une famille assez aisée non? Donc ça peut s'expliquer.
Même pas. Un forgeron côté maternel. De l'autre, je ne sais pas, mais rien de plus. L'ascenseur social fonctionnait mieux, c'est certain.
Contenu sponsorisé

Re: Pouvoir d’achat.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum