Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Pouvoir d’achat.

par Sylvain de Saint-Sylvain le Dim 11 Fév 2018 - 16:20
@Thalia de G a écrit:PlifPlafPlouf, pourrait-on savoir depuis combien de temps tu es dans l'EN ?
Ton message initial me semble empreint d'une certaine naïveté. Avec un peu d'expérience on comprend que les grèves dans l'EN n'ont guère de portée (je les ai quasiment toutes faites) il ne nous manque que la puissance de bloquage d'autres professions.

Accessoirement:
Si tu pouvais te servir de la touche apostrophe pour que tes messages soient complètement lisibles, ce serait bien.

Nous disposons bien d'une certaine puissance de blocage. Mais c'est un bouton sur lequel le plus grand nombre ne souhaite pas appuyer, parce que oh la la l'intérêt des élèves. D'où qu'à mon avis le problème vient plutôt d'une vraie volonté collective de se lancer dans un bras de fer avec l'Employeur.
ddalcatel
Niveau 7

Re: Pouvoir d’achat.

par ddalcatel le Dim 11 Fév 2018 - 16:23
@Balthazaard a écrit:
@Oonnay a écrit:Personnellement j'ai pris le problème à l'envers, j'en fais pour ce que je suis payé.

Moi encore pire que toi, sur la part que j'économise sur ce que je suis payé. Certains mois, je fais moins que rien.

Pareil pour moi.
Et dire qu'on a encore des collègues qui nous ressortent le salaire médian Français.
Quand donc allons nous nous comparer aux bac +5 ? Accessoirement recrutés sur concours ce qui change la donne. Jamais je suppose, il vaut mieux cacher la misère.
Comme toujours je le redis : nous sommes payés comme des ouvriers d'une grande entreprise.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Dim 11 Fév 2018 - 16:25
@Nestya a écrit:
@Fortunio a écrit:Bonjour,

Le salaire des enseignants est quelque chose de très variable selon les situations de chacun. Personnellement, je suis certifié échelon 7 et je ne me suis jamais plaint de mon salaire. Je m'en sors très bien et je réussis à mettre de côté chaque mois, sans jamais avoir été à découvert de toute ma vie et je refuse les heures supp. Certes, je n'ai pas d'enfant et je vis en province. Mais quand je regarde dans mon entourage, je me considère (désolé si je vais faire grincer des dents) comme un privilégié. Dans mes amis et ma famille, des gens ont fait autant d'études que moi et gagnent moins. Je connais des personnes qui galèrent horriblement et ont parfois à peine de quoi manger. Alors cela invite à relativiser.

Echelon 7 également, pas d'enfants, célibataire, locataire en province et j'ai l'avis contraire.  Pour moi, ça devient très difficile de vivre correctement. Je n'arrive plus à mettre d'argent de côté depuis longtemps, je ne pars plus en vacances parce que je n'ai pas les moyens de m'en payer. J'ai un ordi qui a 10 ans et qui fonctionne de plus en plus mal mais je n'ai pas les moyens de m'en acheter un autre. Je ne fais pourtant aucun excès à moins de considérer un resto tous les 2 mois comme un excès. Mes seuls plaisirs sont les expo parce que grâce au Pass education, ça ne revient pas très cher ou le ciné quand j'arrive à trouver des places à prix réduit.
Alors certes, j'arrive à ne pas finir à découvert mais généralement, mon compte est proche de 0€ quand on arrive en fin de mois. Devoir compter chaque sou, ce n'est pas être privilégié.

Ayant joué le jeu de la fonction publique à fond, exilé à 800 bornes de chez moi (ce qui excluait toute facilité qu'ont ceux qui restent proches de papa maman) je suis arrivé à 45 ans avec en tout et pour tout 6000€ d'économies, pour près de 20 ans de carrière pas mal...soit 25 euros de côté par mois. Non propriétaire bien sur et roulant en voiture fatiguée.
Je ne me suis jamais privé de vacances ni de loisirs, je n'ai jamais été à découvert, mais, c'est là l’élément de comparaison, je n'ai jamais flambé ni eu de dépenses hors de proportion avec celles des amis que j'avais gardés et qui avaient eu un parcours universitaire voisin du mien. Leur niveau de vie/patrimoine n'avait rien de comparable au mien.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Dim 11 Fév 2018 - 16:29
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Thalia de G a écrit:PlifPlafPlouf, pourrait-on savoir depuis combien de temps tu es dans l'EN ?
Ton message initial me semble empreint d'une certaine naïveté. Avec un peu d'expérience on comprend que les grèves dans l'EN n'ont guère de portée (je les ai quasiment toutes faites) il ne nous manque que la puissance de bloquage d'autres professions.

Accessoirement:
Si tu pouvais te servir de la touche apostrophe pour que tes messages soient complètement lisibles, ce serait bien.

Nous disposons bien d'une certaine puissance de blocage. Mais c'est un bouton sur lequel le plus grand nombre ne souhaite pas appuyer, parce que oh la la l'intérêt des élèves. D'où qu'à mon avis le problème vient plutôt d'une vraie volonté collective de se lancer dans un bras de fer avec l'Employeur.

Déjà un simple refus de tout ce qui n'est pas obligatoire....pour ce que je vois dans mon bahut, parmi les jeunes c'est plutôt la course à qui fera le plus. Je pense que les 70% de déçus du ppcr verront peut-être la chose d'un autre œil dans quelques années.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Dim 11 Fév 2018 - 16:35
@ddalcatel a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@Oonnay a écrit:Personnellement j'ai pris le problème à l'envers, j'en fais pour ce que je suis payé.

Moi encore pire que toi, sur la part que j'économise sur ce que je suis payé. Certains mois, je fais moins que rien.

Pareil pour moi.
Et dire qu'on a encore des collègues qui nous ressortent le salaire médian Français.
Quand donc allons nous nous comparer aux bac +5 ? Accessoirement recrutés sur concours ce qui change la donne. Jamais je suppose, il vaut mieux cacher la misère.
Comme toujours je le redis : nous sommes payés comme des ouvriers d'une grande entreprise.

Le pire est que nos salaires nous placent en général (sauf magouille) dans la limite supérieure de tous les dispositifs de défiscalisation ou aide de l'état. Trop riches pour bénéficier de aides ou trop pauvres pour faire jouer les défiscalisations.
Certains ont le prêt à taux zéro, mais je vois mal d'où ils tirent l'apport nécéssaire pour le reste. Ah oui un couple d'amis à moi s'est endetté à 1600 euros/mois + prêt taux zéro....il reste plus grand chose , mais il est vrai que le papa possède la moitié de la vallée en terrains...ça aide un peu.
ddalcatel
Niveau 7

Re: Pouvoir d’achat.

par ddalcatel le Dim 11 Fév 2018 - 16:39
@Balthazaard a écrit:
@ddalcatel a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@Oonnay a écrit:Personnellement j'ai pris le problème à l'envers, j'en fais pour ce que je suis payé.

Moi encore pire que toi, sur la part que j'économise sur ce que je suis payé. Certains mois, je fais moins que rien.

Pareil pour moi.
Et dire qu'on a encore des collègues qui nous ressortent le salaire médian Français.
Quand donc allons nous nous comparer aux bac +5 ? Accessoirement recrutés sur concours ce qui change la donne. Jamais je suppose, il vaut mieux cacher la misère.
Comme toujours je le redis : nous sommes payés comme des ouvriers d'une grande entreprise.

Le pire est que nos salaires nous placent en général (sauf magouille) dans la limite supérieure de tous les dispositifs de défiscalisation ou aide de l'état. Trop riches pour bénéficier de aides ou trop pauvres pour faire jouer les défiscalisations.
Certains ont le prêt à taux zéro, mais je vois mal d'où ils tirent l'apport nécéssaire pour le reste. Ah oui un couple d'amis à moi s'est endetté à 1600 euros/mois + prêt taux zéro....il reste plus grand chose  , mais il est vrai que le papa possède la moitié de la vallée en terrains...ça aide un peu.
Ça me rappelle une conversation ici, où un collègue assurait qu'on pouvait très bien vivre à Paris avec un salaire de prof. Petit oubli de sa part, il était logé dans un appartement familial...
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Pouvoir d’achat.

par Celadon le Dim 11 Fév 2018 - 16:43
@ddalcatel a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@Oonnay a écrit:Personnellement j'ai pris le problème à l'envers, j'en fais pour ce que je suis payé.

Moi encore pire que toi, sur la part que j'économise sur ce que je suis payé. Certains mois, je fais moins que rien.

Pareil pour moi.
Et dire qu'on a encore des collègues qui nous ressortent le salaire médian Français.
Quand donc allons nous nous comparer aux bac +5 ? Accessoirement recrutés sur concours ce qui change la donne. Jamais je suppose, il vaut mieux cacher la misère.
Comme toujours je le redis : nous sommes payés comme des ouvriers d'une grande entreprise.
Pourrais-tu nous dire ce que nous sommes d'autre ???


Dernière édition par Derborence le Dim 11 Fév 2018 - 16:52, édité 1 fois (Raison : balises de citation.)
avatar
Vautrin84
Niveau 6

Re: Pouvoir d’achat.

par Vautrin84 le Dim 11 Fév 2018 - 16:57
Je suis parfaitement d'accord avec le post initial ! Certifié échelon 6, PP en 3e et 1,5 HSA, je tourne autour de 2150 € net. C'est vraiment limite à chaque fin de mois et je ne parle pas des mois riants de septembre/octobre voire novembre avec un salaire basique et les impôts...

_________________
9e année dans l'Education Nationale !
Spoiler:
- 2017/2018 (T6) : une 5e + deux 4e + une 3e (PP)
- 2016/2017 (T5) : deux 5e + deux 3e (PP)
- 2015/2016 (T4) : une 6e + une 4e + deux 3e (PP)
- 2014/2015 (T3) : une 6e + une 5e + deux 3e (PP)
- 2013/2014 (T2) : une 6e (PP) + deux 4e + une 3e
- 2012/2013 (T1) : deux 5e + deux 3e
- 2011/2012 (stagiaire) : deux 5e + deux 4e
- 2009/2011 (AP Lettres) : 2de + 1res ES/L/S + Tle L
avatar
Ilona
Niveau 8

Re: Pouvoir d’achat.

par Ilona le Dim 11 Fév 2018 - 17:16
@Balthazaard a écrit:
3;5 HSA c'est mal, tu vas te fatiguer, d'ailleurs pour ton bien des syndicats ont jugé bon d’approuver la fin de la prime de 500 euros!

Pour ce qui est d'être fatiguée, je le suis assurément, je passe mon temps à bosser !
J'ai en charge 15 groupes d'élèves, soit environ 385 collégiens.
Le pire étant le remplissage des bulletins, un véritable calvaire.
Je remercie le SNES pour le cadeau qu'ils ont fait à l'état sans aucune contrepartie.
Avec des amis comme cela, on a guère besoin d'ennemis !
angelxxx
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par angelxxx le Dim 11 Fév 2018 - 17:41
@Nestya a écrit:

Echelon 7 également, pas d'enfants, célibataire, locataire en province et j'ai l'avis contraire.  Pour moi, ça devient très difficile de vivre correctement. Je n'arrive plus à mettre d'argent de côté depuis longtemps, je ne pars plus en vacances parce que je n'ai pas les moyens de m'en payer. J'ai un ordi qui a 10 ans et qui fonctionne de plus en plus mal mais je n'ai pas les moyens de m'en acheter un autre. Je ne fais pourtant aucun excès à moins de considérer un resto tous les 2 mois comme un excès. Mes seuls plaisirs sont les expo parce que grâce au Pass education, ça ne revient pas très cher ou le ciné quand j'arrive à trouver des places à prix réduit.
Alors certes, j'arrive à ne pas finir à découvert mais généralement, mon compte est proche de 0€ quand on arrive en fin de mois. Devoir compter chaque sou, ce n'est pas être privilégié.

Je tiens à dire, avant toutes choses, que je suis absolument d'accord sur le fait que nous sommes très mal payés.
Mais j'ai du mal à vous comprendre : je suis échelon 4, bon, j'ai 1HSA que je ne peux refuser et qq HSE pour un projet qui me tiens à coeur, je suis en REP, mais j'arrive à économiser facilement 700 à 800€ par mois, souvent bien plus, tout en vivant bien et en ayant certains frais puisque j'ai un enfant. (Et ça coûte cher, je pense qu'on peut tout à fait comparer mon salaire avec enfant et celui d'un collègue sans prime et sans enfant).
Si vous dîtes que vous avez un train de vie tout à fait raisonnable, je veux bien vous croire. C'est que le "problème" se situe au niveau des charges fixes (Loyer, assurance, crédit, téléphone, internet). Par exemple :

-> Mon forfait téléphonique illimité à 2€ avec assez d'internet pour ne jamais en manquer (mais sans regarder de vidéo) me suffit
-> Mon forfait internet fibre à 10€/mois
-> Mes assurances je les négocie chaque année (Par exemple ma mutuelle, je la paie 32€; certains de mes collègues à la MGEN presque 100€...; mon assurance voiture couvre tout pour environ 500€/an contre 1000€ pour certains de mes collègues qui n'ont jamais comparé les prix, etc...)

Alors c'est certains que si on vit comme certaines personnes de ma famille avec 50€ de téléphone, 50€ d'internet, 100€ de mutuelle santé et 100€ de voiture, ça limite déjà bien le budget ! Cela représente une différence de 200€ environ !

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
Kagome
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par Kagome le Dim 11 Fév 2018 - 17:55
Pour la mutuelle, attends de passer la barre des 30ans, peu importe la négociation, plus tu vieillis plus ça augmente, tu ne peux rien y faire^^ Tes collègues à 100€ doivent avoir dans les 50ans peut-être ... A ton âge, je payais aussi 32/35€ maintenant, presque 10 ans après c'est presque 45€.

Pour le forfait fibre, tout dépend de ta ville. Pour beaucoup avoir accès à ces forfaits avec un vrai débit correct, ce n'est pas possible. Quand au tel, idem le forfait free, c'est bien mais la réception n'est pas partout la même. Bon après, il y a moyen de s'en sortir pour un peu plus mais pas trop chez des concurrents au réseau solide partout Wink

_________________
Makenaï Zettaï
avatar
Aurevilly
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par Aurevilly le Dim 11 Fév 2018 - 17:59
@ddalcatel a écrit:
Et dire qu'on a encore des collègues qui nous ressortent le salaire médian Français.
Quand donc allons nous nous comparer aux bac +5 ? Accessoirement recrutés sur concours ce qui change la donne.
Le salaire médian net après un master (toutes filières confondues) est de 1 900€ à 30 mois (après 30 mois de travail). Certes ils n'ont pas passé de concours mais ils sont sélectionnés quand même, non?). Ce qui correspond environ à un indice 440 chez les certifiés : 2061€.
Source : www.lemonde.fr/universites/2016
avatar
Aurevilly
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par Aurevilly le Dim 11 Fév 2018 - 18:00
2061€ brut ! Pardon.
PlifPlafPlouf
Niveau 2

Re: Pouvoir d’achat.

par PlifPlafPlouf le Dim 11 Fév 2018 - 18:02
Heureusement que tu stipules en début de post que tu conviens que nous sommes mal payés.

Je te félicite pour ta bonne gestion financière mais nous n'avons pas tous les mêmes besoins ni même les mêmes frais. Ce que certains estiment accessoire sera indispensable pour d'autres.
Cela me faisait toujours doucettement sourire les collègues dont le poste carburant etait infime qui me disaient qu'ils roulaient en hybride et faisaient de fabuleuses économies en vivant à cinq kilomètres de leur établissement quand je voguais entre trois établissements à cinquante cinq kilomètres l'un de l'autre en habitant à quarante cinq kilomètres de là.
Oui en effet,ne comparons pas l'incomparable.
La fibre à dix euros c est fabuleux,encore faut il vivre dans un endroit où elle est déployée.

Restons en au constat commun.

Si on en est réduit à calculer chaque poste de dépense , c est que problème il y a.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Dim 11 Fév 2018 - 18:02
Ma foi...au 4éme c'est 1680 net environ je crois hors mutuelle (à quelques euros près) moins si je vous crois 85 euros donc 1600, vous économisez facilement 700 euros il reste donc 900 euros pour vivre pendant 30 jours.
Je suppose qu' avec 1,5 parts vous être non imposable, donc dispensé d'impôt (environ 900€ pour votre salaire) et de toutes taxes annexes, habitation, redevance...et que vous bénéficiez de toutes les aides afférentes...cela aide de manière non négligeable

Un F2 en bordure lyonnaise (cas de ma fille, c'est au minimum 400 euros/mois, plutot 500 avec le charges sans chercher du luxe, très loin de là...) donc il reste 400 euros...soit 13 euros par jour pour vivre, je suppose que vous devez bien avoir de l'électricité et du chauffage aussi et peut-être du transport..

Je suis très loin d'être convaincu par votre démonstration, en vivant de manière ascétique peut-être.

Quant aux 200 euros que dépensent les collègues moins avisés que vous, cela ferait entre 500 et 600 euros d'économies par mois. Je serais curieux de voir qui peut économiser cela
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Dim 11 Fév 2018 - 18:07
Toujours le même débat et toujours certains arguments stériles :"Moi, j'y arrive..." "Il y a plus mal loti...".
Le problème, très objectif, indiscutable, et qui contribue grandement à plomber les concours de recrutement, c'est la comparaison avec le reste de la FP. Pas avec le privé, les enseignants du bantoustan, ou les martiens. Il suffit de regarder une rapport annuel de la FP, pour voir que l'enseignant perçoit 30 à 35 % de traitement de moins que les autres fonctionnaires de catégorie A . Chose que j'ai expérimentée, et qu'expérimentent les gens qui font le trajet dans l'autre sens. Voir le fil sur les reconversions...
Les enseignants ont particulièrement décroché dans les années 90 quand la FP a été refondue, en les laissant sur la touche. Ils ont été largués par d'autres corps, leur indemnités non revalorisées, et leur travail s'est considérablement dégradé sans contrepartie. Avant , ils avaient une carrière à peu près plane qui compensait les primes et indemnités des autres, et un métier sans doute moins usant, car les concours faisaient le plein.
Il ne faut pas chercher bien loin la désaffection pour le métier.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
LadKlima
Niveau 2

Re: Pouvoir d’achat.

par LadKlima le Dim 11 Fév 2018 - 18:12
@Balthazaard a écrit:Ma foi...au 4éme c'est 1680 net environ

Echelon 4 1680 net ? On parle de quel corps ? Dans les certifiés, un échelon 4 hors prime, mutuelle etc, est à 1810 euros net.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Dim 11 Fév 2018 - 18:21
@LadKlima a écrit:
@Balthazaard a écrit:Ma foi...au 4éme c'est 1680 net environ

Echelon 4 1680 net ? On parle de quel corps ? Dans les certifiés, un échelon 4 hors prime, mutuelle etc, est à 1810 euros net.

J'oublie l'isoe mensualisée donc cela fait 4,33 euros de plus par jour.
avatar
Mattlec
Niveau 8

Re: Pouvoir d’achat.

par Mattlec le Dim 11 Fév 2018 - 18:23
C'est également une question d'angle de vue... Entre un PE débutant et un agrégé HC, il y a un monde.

Les enseignants sont à la remorque de la FP, c'est indéniable, les hospitaliers également. Sous-payés pour ce qu'on leur demande (et je dirais que la FP hospitalière est encore plus mal lotie que nous de ce point de vue), mais quoi ? J'ai de plus en plus de mal à croire en la possibilité d'un mouvement de masse afin d'obtenir une revalorisation.


Dernière édition par Mattlec le Dim 11 Fév 2018 - 18:23, édité 1 fois

_________________
"La culture burgonde ? Je savais même pas qu’y en avait une… Non, moi je voulais faire grec moderne, mais y avait plus de place. Il restait que burgonde ou anglais. Aaaaanglais ! Mais c’est encore moins répandu."
Bayonetta
Niveau 4

Re: Pouvoir d’achat.

par Bayonetta le Dim 11 Fév 2018 - 18:23
Pour mon cas :

Professeur d'anglais échelon 4 en région parisienne, j'ai acheté un appartement avec un prêt sur 25 ans car je me disais qu'après avoir passé le concours, je méritais quand bien l'achat d'un appartement. Mais ça a été le début de mes ennuis. Avec la taxe d'habitation, la taxe foncière, le prêt immobilier, les charges, facture de téléphone et internet, mutuelle, assurances, le carburant, etc, il ne me reste quasiment plus rien à mettre de côté. Obligé de faire 3 HSA, pas le choix, et je vais essayer de multiplier les heures "devoirs faits" pour mettre un peu plus de côté. Je ne me suis pas acheté de vêtements depuis la rentrée et j'en ai honte. Je me limite lorsque je fais les courses...
Lorsque je dis à mes amis que j'ai du mal, ils me répondent "estime toi heureux, tu as un travail", "arrête de te plaindre", "tu as les vacances"...
La situation n'étant pas prête de bouger, je pense que la solution serait de commencer à préparer l'agrégation pour espérer l'avoir un jour et enfin avoir un salaire correct.
En attendant, je refuse de participer aux réunions si elles sont facultatives.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Dim 11 Fév 2018 - 18:25
L'érosion a été terrible en plus. Les enseignants d'aujourd'hui perdent par rapport aux autres, mais aussi par rapport à leurs collègues qui étaient au même échelon qu'eux maintenant.
Le convertisseur donne une moyenne, mais en fait, dans les grandes villes et surtout Paris, c'est bien pire.
https://www.insee.fr/fr/information/2417794

Que ceux qui bossaient en 2000 fassent l'essai...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
farfalla
Esprit sacré

Re: Pouvoir d’achat.

par farfalla le Dim 11 Fév 2018 - 18:36
Mon conjoint, Contractuel au ministère de La Défense, cat A, gagne 1836€ net/mois. C’est peu ou prou ce que je gagne, échelon 6. 
Il peut toucher une prime de réussite, une fois par an, environ 600 à 1000€.

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Dim 11 Fév 2018 - 18:38
@Bayonetta a écrit:Pour mon cas :

Professeur d'anglais échelon 4 en région parisienne, j'ai acheté un appartement avec un prêt sur 25 ans car je me disais qu'après avoir passé le concours, je méritais quand bien l'achat d'un appartement. Mais ça a été le début de mes ennuis. Avec la taxe d'habitation, la taxe foncière, le prêt immobilier, les charges, facture de téléphone et internet, mutuelle, assurances, le carburant, etc, il ne me reste quasiment plus rien à mettre de côté. Obligé de faire 3 HSA, pas le choix, et je vais essayer de multiplier les heures "devoirs faits" pour mettre un peu plus de côté. Je ne me suis pas acheté de vêtements depuis la rentrée et j'en ai honte. Je me limite lorsque je fais les courses...
Lorsque je dis à mes amis que j'ai du mal, ils me répondent "estime toi heureux, tu as un travail", "arrête de te plaindre", "tu as les vacances"...
La situation n'étant pas prête de bouger, je pense que la solution serait de commencer à préparer l'agrégation pour espérer l'avoir un jour et enfin avoir un salaire correct.
En attendant, je refuse de participer aux réunions si elles sont facultatives.
Je ne veux pas te plomber le moral, mais même avec l'agreg, tu seras loin du compte. J'ai connu plusieurs situations : cadre B, cadre A dans la FP, certifié, agrégé. Quand je serai en fin de carrière au dernier de la HC, je ne gagnerai pas autant que cadre A en milieu de carrière, sans pour autant rouler sur l'or. Sacrée claque, mais au moins j'ai pu acheter un logement, trois fois moins cher que les prix actuels. Si j'avais été certifié à l'époque, je n'aurais déjà sans doute pas pu, et je serais aujourd'hui chassé vu la flambée des prix, loyers compris.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Bayonetta
Niveau 4

Re: Pouvoir d’achat.

par Bayonetta le Dim 11 Fév 2018 - 18:45
@Lefteris a écrit:
Je ne veux pas te plomber le moral, mais  même avec l'agreg, tu seras loin du compte. J'ai connu plusieurs situations : cadre B, cadre A dans la FP, certifié, agrégé. Quand je serai en fin de carrière au dernier de la HC, je ne gagnerai pas autant que cadre  A en milieu de carrière, sans pour autant rouler sur l'or. Sacrée claque, mais au moins j'ai pu acheter un logement, trois fois moins cher que les prix actuels. Si j'avais été certifié à l'époque, je n'aurais déjà sans doute pas pu, et je serais aujourd'hui chassé vu la flambée des prix, loyers compris.

Tu as raison. En attendant, ce sera toujours mieux qu'un salaire de certifié. C'est soit tenter l'agrégation, soit faire le maximum d'HSA et HSE en étant certifié, soit changer de job.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Pouvoir d’achat.

par Thalia de G le Dim 11 Fév 2018 - 18:46
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Thalia de G a écrit:PlifPlafPlouf, pourrait-on savoir depuis combien de temps tu es dans l'EN ?
Ton message initial me semble empreint d'une certaine naïveté. Avec un peu d'expérience on comprend que les grèves dans l'EN n'ont guère de portée (je les ai quasiment toutes faites) il ne nous manque que la puissance de bloquage d'autres professions.

Accessoirement:
Si tu pouvais te servir de la touche apostrophe pour que tes messages soient complètement lisibles, ce serait bien.

Nous disposons bien d'une certaine puissance de blocage. Mais c'est un bouton sur lequel le plus grand nombre ne souhaite pas appuyer, parce que oh la la l'intérêt des élèves. D'où qu'à mon avis le problème vient plutôt d'une vraie volonté collective de se lancer dans un bras de fer avec l'Employeur.
Lequel ? J'aimerais bien le savoir. Parce que si ça se savait cela ferait bien longtemps que nous l'aurions employé. Nous sommes moins puissants que les Bérets rouges et ça me fait flic.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Dim 11 Fév 2018 - 18:53
@Bayonetta a écrit:
@Lefteris a écrit:
Je ne veux pas te plomber le moral, mais  même avec l'agreg, tu seras loin du compte. J'ai connu plusieurs situations : cadre B, cadre A dans la FP, certifié, agrégé. Quand je serai en fin de carrière au dernier de la HC, je ne gagnerai pas autant que cadre  A en milieu de carrière, sans pour autant rouler sur l'or. Sacrée claque, mais au moins j'ai pu acheter un logement, trois fois moins cher que les prix actuels. Si j'avais été certifié à l'époque, je n'aurais déjà sans doute pas pu, et je serais aujourd'hui chassé vu la flambée des prix, loyers compris.

Tu as raison. En attendant, ce sera toujours mieux qu'un salaire de certifié. C'est soit tenter l'agrégation, soit faire le maximum d'HSA et HSE en étant certifié, soit changer de job.
Bon 400- 450 € nets de plus selon l'endroit de la carrière où l'on se trouve, c'est toujours bon à prendre,mais le différentiel avec les "vrais"métiers de catégorie A reste important. Il est vrai aussi qu'avec 15 H, tu peux plus facilement faire deux à trois HS sans te pourrir la vie, elles-mêmes mieux rémunérées et même tu es parfois plus ou moins obligé d'en faire une ou deux pour ne pas couper une classe. Mais ça reste aléatoire...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum