Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Dim 11 Fév 2018 - 18:53
@Bayonetta a écrit:
@Lefteris a écrit:
Je ne veux pas te plomber le moral, mais  même avec l'agreg, tu seras loin du compte. J'ai connu plusieurs situations : cadre B, cadre A dans la FP, certifié, agrégé. Quand je serai en fin de carrière au dernier de la HC, je ne gagnerai pas autant que cadre  A en milieu de carrière, sans pour autant rouler sur l'or. Sacrée claque, mais au moins j'ai pu acheter un logement, trois fois moins cher que les prix actuels. Si j'avais été certifié à l'époque, je n'aurais déjà sans doute pas pu, et je serais aujourd'hui chassé vu la flambée des prix, loyers compris.

Tu as raison. En attendant, ce sera toujours mieux qu'un salaire de certifié. C'est soit tenter l'agrégation, soit faire le maximum d'HSA et HSE en étant certifié, soit changer de job.
Bon 400- 450 € nets de plus selon l'endroit de la carrière où l'on se trouve, c'est toujours bon à prendre,mais le différentiel avec les "vrais"métiers de catégorie A reste important. Il est vrai aussi qu'avec 15 H, tu peux plus facilement faire deux à trois HS sans te pourrir la vie, elles-mêmes mieux rémunérées et même tu es parfois plus ou moins obligé d'en faire une ou deux pour ne pas couper une classe. Mais ça reste aléatoire...
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Dim 11 Fév 2018 - 19:00
@farfalla a écrit:Mon conjoint, Contractuel au ministère de La Défense, cat A, gagne 1836€ net/mois. C’est peu ou prou ce que je gagne, échelon 6. 
Il peut toucher une prime de réussite, une fois par an, environ 600 à 1000€.

Comment peut-on être contractuel catégorie A? je pensais que les catégories étaient réservées aux fonctionnaires.
avatar
Flof
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par Flof le Dim 11 Fév 2018 - 19:01
@Thalia de G a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Thalia de G a écrit:PlifPlafPlouf, pourrait-on savoir depuis combien de temps tu es dans l'EN ?
Ton message initial me semble empreint d'une certaine naïveté. Avec un peu d'expérience on comprend que les grèves dans l'EN n'ont guère de portée (je les ai quasiment toutes faites) il ne nous manque que la puissance de bloquage d'autres professions.

Accessoirement:
Si tu pouvais te servir de la touche apostrophe pour que tes messages soient complètement lisibles, ce serait bien.

Nous disposons bien d'une certaine puissance de blocage. Mais c'est un bouton sur lequel le plus grand nombre ne souhaite pas appuyer, parce que oh la la l'intérêt des élèves. D'où qu'à mon avis le problème vient plutôt d'une vraie volonté collective de se lancer dans un bras de fer avec l'Employeur.
Lequel ? J'aimerais bien le savoir. Parce que si ça se savait cela ferait bien longtemps que nous l'aurions employé. Nous sommes moins puissants que les Bérets rouges et ça me fait flic.
Une grève massive lors des examens
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Pouvoir d’achat.

par Balthazaard le Dim 11 Fév 2018 - 19:04
Perso, je crois qu'une grève du zèle et de toutes les "innovations" et activités périphériques (sorties, projets..etc) serait bien plus efficace tout en restant légale et méchamment insidieuse. Comme on l'a dit c'est la raison de vivre de beaucoup de nous alors, c'est plié d'avance.
Matheod
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par Matheod le Dim 11 Fév 2018 - 19:05
1 évaluation par trimestre Very Happy
Bayonetta
Niveau 4

Re: Pouvoir d’achat.

par Bayonetta le Dim 11 Fév 2018 - 19:12
Personne aux réunions, refus d'être PP...
souslapluie
Niveau 6

Re: Pouvoir d’achat.

par souslapluie le Dim 11 Fév 2018 - 19:21
L'action collective est la seule en mesure de faire évoluer les choses mais avec ces satanés statuts de 2014 et les "missions liées", derrière lesquelles se retranche de plus en plus notre hiérarchie, cela devient de plus en plus compliqué de refuser "légalement" de nombreuses tâches.
Il reste une autre forme d'action (mais je sais déjà ce que l'on va me rétorquer), la grève, tout simplement, qui elle est parfaitement légale (pour combien de temps ?).
Lorsque les personnels de l'éducation comprendront qu'ils sont devenus dans leur grande majorité des grouillots corvéables à merci, ils adopteront peut-être les modes d'action utilisés par leurs aînés.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Dim 11 Fév 2018 - 19:27
@Balthazaard a écrit:Perso, je crois qu'une grève du zèle et de toutes les "innovations" et activités périphériques (sorties, projets..etc) serait bien plus efficace tout en restant légale et méchamment insidieuse. Comme on l'a dit c'est la raison de vivre de beaucoup de nous alors, c'est plié d'avance.
Totalement d'accord, je fais d'ailleurs cela. Aucun extra-pro gratos .C'est une des formes de résistance passive. Après, on pourrait aussi faire grève des examens (avec caisse de solidarité pour ceux qui doivent faire plusieurs jours pur le bac), des stages pour les lycées pro, des grèves systématiques de prérentrée, à chaque rentré scolaire avec tractage devant les établissements pour bien montrer qu'on ne prolonge pas les congés, mais qu'on est en colère et qu'on choisit ce moment "médiatique".
Toutes ces actions, fortement suivies, finiraient par peser, mais je sais que je rêve, vu les divisions internes entre corps, les divisions syndicales, l'efficacité du système de la carotte avec beaucoup...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par Sylvain de Saint-Sylvain le Dim 11 Fév 2018 - 19:32
@Thalia de G a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Thalia de G a écrit:PlifPlafPlouf, pourrait-on savoir depuis combien de temps tu es dans l'EN ?
Ton message initial me semble empreint d'une certaine naïveté. Avec un peu d'expérience on comprend que les grèves dans l'EN n'ont guère de portée (je les ai quasiment toutes faites) il ne nous manque que la puissance de bloquage d'autres professions.

Accessoirement:
Si tu pouvais te servir de la touche apostrophe pour que tes messages soient complètement lisibles, ce serait bien.

Nous disposons bien d'une certaine puissance de blocage. Mais c'est un bouton sur lequel le plus grand nombre ne souhaite pas appuyer, parce que oh la la l'intérêt des élèves. D'où qu'à mon avis le problème vient plutôt d'une vraie volonté collective de se lancer dans un bras de fer avec l'Employeur.
Lequel ? J'aimerais bien le savoir. Parce que si ça se savait cela ferait bien longtemps que nous l'aurions employé. Nous sommes moins puissants que les Bérets rouges et ça me fait flic.

Le boycott des examens de fin d'année.
Matheod
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par Matheod le Dim 11 Fév 2018 - 19:39
La rentrée c'est gênant. C'est là où tout ce joue pour avoir des élèves calmes le reste de l'année.

Pour les examens, on peut nous réquisitionner pour nécessité de service, ou alors faudrait qu'on réussisse à justifier que l'état est capable de reporter un exam ?!?
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Dim 11 Fév 2018 - 19:43
@Matheod a écrit:La rentrée c'est gênant. C'est là où tout ce joue pour avoir des élèves calmes le reste de l'année.

Pour les examens, on peut nous réquisitionner pour nécessité de service, ou alors faudrait qu'on réussisse à justifier que l'état est capable de reporter un exam ?!?
Même bien pris en main le jour de la rentrée, ils ne sont pas forcément calmes. Je pense qu'on ne peut pas s'arrêter à ça. Quant aux réquisitions, en cas de grèves très suivies, ça serait lourd à assurer, ça engendre un délai. Déjà, en 2015 pour le brevet, il y avait un peu de panique alors que c'était assez peu suivi, au point de rappeler au pied levé par téléphone, au bluff, un certain nombre de collègues. Je crois que des tirs répétés, une atmosphère de conflit permanent, de paralysie en puissance, ça pourrait payer, il faudrait bien commencer à négocier.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: Pouvoir d’achat.

par Yazilikaya le Dim 11 Fév 2018 - 19:51
@Lefteris a écrit:Toujours le même débat et toujours certains arguments stériles :"Moi, j'y arrive..."  "Il y a plus mal loti...".
Le problème,  très objectif, indiscutable, et qui contribue grandement à plomber les concours de recrutement, c'est la comparaison avec le reste de la FP. Pas avec le privé, les enseignants du bantoustan,  ou les martiens. Il suffit de regarder une rapport  annuel de la FP, pour voir que l'enseignant perçoit 30 à 35 % de traitement de moins que les autres fonctionnaires de catégorie A . Chose que j'ai expérimentée, et qu'expérimentent les gens qui font le trajet dans l'autre sens. Voir le fil sur les reconversions...
Les enseignants ont particulièrement décroché dans les années 90 quand la FP a été refondue, en les laissant sur la touche. Ils ont été largués par d'autres corps, leur indemnités non revalorisées, et leur travail s'est considérablement dégradé sans contrepartie. Avant , ils avaient une carrière à peu près plane qui compensait les primes et indemnités des autres, et un métier sans doute moins usant, car les concours faisaient le plein.
Il ne faut pas chercher bien loin la désaffection pour le métier.

e salaire d’un enseignant est inférieur de 28% à celui d’un fonctionnaire non enseignant de même catégorie, selon l’INSEE, soit l’équivalent de trois mois de travail. Source: insee première n°1564 août 2015
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par Oonnay le Dim 11 Fév 2018 - 21:00
Je travaille avec deux collègues qui ont fait une simulation de pension s'ils s'arrêtent à 62 ans (ayant commencé à 23 et 24 ans et toujours pas HC), c'est à pleurer ! Ils ne dépassent pas les 1200€, soit 400 € de plus que quelqu'un qui n'aurait jamais travaillé... (Minimum vieillesse à partir de 65 ans = 800 €)


Dernière édition par Oonnay le Dim 11 Fév 2018 - 21:03, édité 1 fois
angelxxx
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par angelxxx le Dim 11 Fév 2018 - 21:01
@Balthazaard a écrit:Ma foi...au 4éme c'est 1680 net environ je crois hors mutuelle (à quelques euros près)  moins si je vous crois 85 euros  donc 1600, vous économisez facilement 700 euros il reste donc 900 euros pour vivre pendant 30 jours.
Je suppose qu' avec 1,5 parts vous être non imposable, donc dispensé d'impôt (environ 900€ pour votre salaire) et de toutes taxes annexes, habitation, redevance...et que vous bénéficiez de toutes les aides afférentes...cela aide de manière non négligeable

Un F2 en bordure lyonnaise (cas de ma fille, c'est au minimum 400 euros/mois, plutot 500 avec le charges sans chercher du luxe, très loin de là...)  donc il reste 400 euros...soit 13 euros par jour pour vivre, je suppose que vous devez bien avoir de l'électricité et du chauffage aussi et peut-être du transport..

Je suis très loin d'être convaincu par votre démonstration, en vivant de manière ascétique peut-être.

Quant aux 200 euros que dépensent les collègues moins avisés que vous, cela ferait entre 500 et 600 euros d'économies par mois. Je serais curieux de voir qui peut économiser cela

Pour les commentaires d'ordres généraux :
- Il y a souvent des offres de tous les FAI principaux pour des box ADSL haut débit pour moins de 10€/an.
- Pour mon abonnement téléphonique, je capte très bien n'importe où. Mon opérateur n'est pas free, mais RED pour le moment.
- Pour la mutuelle mes collègues ne sont pas si vieux, ils ont 40 ans environ. Donc paient le double des 45€ cités plus haut.

Pour ce qui est de ma situation :
- Je paie des impôts, même beaucoup cette année. Par encore de demie-part supplémentaire. (3000€ à deux, disons donc environ 120€/mois pour moi)
- J'ai un loyer de 730€ dans une grande ville pour quelque chose de confortable. (Donc environ 365€/mois à ma charge). Le chauffage et autres charges sont comprises. Le bâtiment est si bien isolé que je récupère une partie des charges "chauffage" en général.
- Avec mon indemnité REP, mon HSA obligatoire et ma prime PP, mon salaire est bien supérieur à celui que vous mentionnez. La plupart de mes collègues disent ne jamais avoir connu de service sans HSA, et il n'est pas compliqué de notre temps à être PP, donc je considère mon salaire comme stable dans le temps.
- Je viens tout juste de connaître les différentes aides, merci le temps de traitement de la CAF. Donc ne les comptons pas.
- Je prends les transports en commun, à moitié remboursés par notre employeur.

Grosso modo 2000€ - 365€ - 120€ - 85€ = 1430€
Disons que j'en économise 730€ par mois, il me reste 700€ donc un peu plus de 20€ par jour. De quoi bien manger, se faire un petit bar de temps en temps, un resto, un ciné, une sortie diverse...


Pour ce qui est du salaire en lui même, Lefertis a déjà tout dit et à plusieurs reprises. Je n'ai rien à ajouter.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Dim 11 Fév 2018 - 21:15
@Yazilikaya a écrit:
@Lefteris a écrit:Toujours le même débat et toujours certains arguments stériles :"Moi, j'y arrive..."  "Il y a plus mal loti...".
Le problème,  très objectif, indiscutable, et qui contribue grandement à plomber les concours de recrutement, c'est la comparaison avec le reste de la FP. Pas avec le privé, les enseignants du bantoustan,  ou les martiens. Il suffit de regarder une rapport  annuel de la FP, pour voir que l'enseignant perçoit 30 à 35 % de traitement de moins que les autres fonctionnaires de catégorie A . Chose que j'ai expérimentée, et qu'expérimentent les gens qui font le trajet dans l'autre sens. Voir le fil sur les reconversions...
Les enseignants ont particulièrement décroché dans les années 90 quand la FP a été refondue, en les laissant sur la touche. Ils ont été largués par d'autres corps, leur indemnités non revalorisées, et leur travail s'est considérablement dégradé sans contrepartie. Avant , ils avaient une carrière à peu près plane qui compensait les primes et indemnités des autres, et un métier sans doute moins usant, car les concours faisaient le plein.
Il ne faut pas chercher bien loin la désaffection pour le métier.

e salaire d’un enseignant est inférieur de 28% à celui d’un fonctionnaire non enseignant de même catégorie, selon l’INSEE, soit l’équivalent de trois mois de travail. Source: insee première n°1564 août 2015
Donc en fait au delà des 30 %, puisque les enseignants sont pris dans leur globalité, et les agrégés réduisent un peu l'écart. De plus, les rémunérations accessoires comme les HS sont prises en compte pour les enseignants. Dans les autres administrations, les indemnités sont essentiellement statutaires, liées au grade ou à l'emploi, puisqu'il n'y a pas de notion d'HS. Le rapport FP 2016 donne malgré tout ça un différentiel moyen de 1000 €.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
lisette83
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par lisette83 le Dim 11 Fév 2018 - 21:18
@angelxxx a écrit:
@Balthazaard a écrit:Ma foi...au 4éme c'est 1680 net environ je crois hors mutuelle (à quelques euros près)  moins si je vous crois 85 euros  donc 1600, vous économisez facilement 700 euros il reste donc 900 euros pour vivre pendant 30 jours.
Je suppose qu' avec 1,5 parts vous être non imposable, donc dispensé d'impôt (environ 900€ pour votre salaire) et de toutes taxes annexes, habitation, redevance...et que vous bénéficiez de toutes les aides afférentes...cela aide de manière non négligeable

Un F2 en bordure lyonnaise (cas de ma fille, c'est au minimum 400 euros/mois, plutot 500 avec le charges sans chercher du luxe, très loin de là...)  donc il reste 400 euros...soit 13 euros par jour pour vivre, je suppose que vous devez bien avoir de l'électricité et du chauffage aussi et peut-être du transport..

Je suis très loin d'être convaincu par votre démonstration, en vivant de manière ascétique peut-être.

Quant aux 200 euros que dépensent les collègues moins avisés que vous, cela ferait entre 500 et 600 euros d'économies par mois. Je serais curieux de voir qui peut économiser cela

Pour les commentaires d'ordres généraux :
- Il y a souvent des offres de tous les FAI principaux pour des box ADSL haut débit pour moins de 10€/an.
- Pour mon abonnement téléphonique, je capte très bien n'importe où. Mon opérateur n'est pas free, mais RED pour le moment.
- Pour la mutuelle mes collègues ne sont pas si vieux, ils ont 40 ans environ. Donc paient le double des 45€ cités plus haut.

Pour ce qui est de ma situation :
- Je paie des impôts, même beaucoup cette année. Par encore de demie-part supplémentaire. (3000€ à deux, disons donc environ 120€/mois pour moi)
- J'ai un loyer de 730€ dans une grande ville pour quelque chose de confortable. (Donc environ 365€/mois à ma charge). Le chauffage et autres charges sont comprises. Le bâtiment est si bien isolé que je récupère une partie des charges "chauffage" en général.
- Avec mon indemnité REP, mon HSA obligatoire et ma prime PP, mon salaire est bien supérieur à celui que vous mentionnez. La plupart de mes collègues disent ne jamais avoir connu de service sans HSA, et il n'est pas compliqué de notre temps à être PP, donc je considère mon salaire comme stable dans le temps.
- Je viens tout juste de connaître les différentes aides, merci le temps de traitement de la CAF. Donc ne les comptons pas.
- Je prends les transports en commun, à moitié remboursés par notre employeur.

Grosso modo 2000€ - 365€ - 120€ - 85€ = 1430€
Disons que j'en économise 730€ par mois, il me reste 700€ donc un peu plus de 20€ par jour. De quoi bien manger, se faire un petit bar de temps en temps, un resto, un ciné, une sortie diverse...


Pour ce qui est du salaire en lui même, Lefertis a déjà tout dit et à plusieurs reprises. Je n'ai rien à ajouter.
Déjà vous êtes en couple, d'où des frais fixes bien moindres car divisés.
Et je parie sur une augmentation des services avec une indemnité globale de compensation qui sera bien moindre que les HSA, PP et autres.
Comme vous le dites, vu le nombre d'HSA depuis quelques années, une partie va être intégrée au service.
avatar
Nestya
Bon génie

Re: Pouvoir d’achat.

par Nestya le Dim 11 Fév 2018 - 21:30
@angelxxx a écrit:
@Nestya a écrit:

Echelon 7 également, pas d'enfants, célibataire, locataire en province et j'ai l'avis contraire.  Pour moi, ça devient très difficile de vivre correctement. Je n'arrive plus à mettre d'argent de côté depuis longtemps, je ne pars plus en vacances parce que je n'ai pas les moyens de m'en payer. J'ai un ordi qui a 10 ans et qui fonctionne de plus en plus mal mais je n'ai pas les moyens de m'en acheter un autre. Je ne fais pourtant aucun excès à moins de considérer un resto tous les 2 mois comme un excès. Mes seuls plaisirs sont les expo parce que grâce au Pass education, ça ne revient pas très cher ou le ciné quand j'arrive à trouver des places à prix réduit.
Alors certes, j'arrive à ne pas finir à découvert mais généralement, mon compte est proche de 0€ quand on arrive en fin de mois. Devoir compter chaque sou, ce n'est pas être privilégié.

Je tiens à dire, avant toutes choses, que je suis absolument d'accord sur le fait que nous sommes très mal payés.
Mais j'ai du mal à vous comprendre : je suis échelon 4, bon, j'ai 1HSA que je ne peux refuser et qq HSE pour un projet qui me tiens à coeur, je suis en REP, mais j'arrive à économiser facilement 700 à 800€ par mois, souvent bien plus, tout en vivant bien et en ayant certains frais puisque j'ai un enfant. (Et ça coûte cher, je pense qu'on peut tout à fait comparer mon salaire avec enfant et celui d'un collègue sans prime et sans enfant).
Si vous dîtes que vous avez un train de vie tout à fait raisonnable, je veux bien vous croire. C'est que le "problème" se situe au niveau des charges fixes (Loyer, assurance, crédit, téléphone, internet). Par exemple :

-> Mon forfait téléphonique illimité à 2€ avec assez d'internet pour ne jamais en manquer (mais sans regarder de vidéo) me suffit
-> Mon forfait internet fibre à 10€/mois
-> Mes assurances je les négocie chaque année (Par exemple ma mutuelle, je la paie 32€; certains de mes collègues à la MGEN presque 100€...; mon assurance voiture couvre tout pour environ 500€/an contre 1000€ pour certains de mes collègues qui n'ont jamais comparé les prix, etc...)

Alors c'est certains que si on vit comme certaines personnes de ma famille avec 50€ de téléphone, 50€ d'internet, 100€ de mutuelle santé et 100€ de voiture, ça limite déjà bien le budget ! Cela représente une différence de 200€ environ !
Rien qu'avec le loyer, les impôts et l'EDF, j'en suis déjà à 1000€ par mois. Il faut ensuite ajouter les factures d'eau, les assurances, téléphone et internet, cotisation syndicale, essence, la cantine... Comme le dit Lisette, quand on est célibataire, on paie tout tout seul et rien que les impôts, ça fait mal!

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
avatar
Nestya
Bon génie

Re: Pouvoir d’achat.

par Nestya le Dim 11 Fév 2018 - 21:31
Et je précise que je ne fais aucune HSA. Chez nous, elles sont rares.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin
Bayonetta
Niveau 4

Re: Pouvoir d’achat.

par Bayonetta le Dim 11 Fév 2018 - 21:41
Angel, j’aimerais payer la même somme que toi. Moi c’est plutôt 1800 d’impôts sur le revenu, 800 taxe foncière et 550 taxe d’habitation... à cela tu ajoutes chaque mois les factures et les charges et le crédit immobilier. Je suis seul.
lisette83
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par lisette83 le Dim 11 Fév 2018 - 21:46
Voilà et on ne peut guère compter sur les possibilités d'évolution pour que le poids des dépenses soit moindre.
lisette83
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par lisette83 le Dim 11 Fév 2018 - 21:51
Il va quand même falloir réagir, un jour...
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par Oonnay le Dim 11 Fév 2018 - 22:03
@lisette83 a écrit:Il va quand même falloir réagir, un jour...

Je me languis à la limite de l'ulcère à l'estomac quand je vois mes collègues impassibles dans la SdP....
angelxxx
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par angelxxx le Dim 11 Fév 2018 - 22:03
Si jamais les maxima de service augmente je pars. Donc la question ne se pose pas.

Pour les frais fixes effectivement cela me divise Internet par deux. (Mais pas mon portable ni mon assurance santé ni mon loyer, je n'aurais jamais besoin d'une si grande surface seul !)
Mais je veux bien croire que ça aide.
Pour les impôts à moins de vivre un cote de son college, ce qui est une chance, je ne vois pas comment vous pouvez arriver à un si grand montant. Les frais réels permettent de bien diminuer la note quand même.

Pour la cantine effectivement je me rend compte que je me prépare à manger comme un grand. A la place de payer entre 6 et 8€, montant que je paie lors des formations, je dois m'en sortir à moitié prix. Sur 20 repas cela représente facilement 60€. Je mange très bien et cuisiner 2x plus la veille ne me prends pas plus de temps.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par Oonnay le Dim 11 Fév 2018 - 22:07
@angelxxx a écrit:Si jamais les maxima de service augmente je pars. Donc la question ne se pose pas.

Pour les frais fixes effectivement cela me divise Internet par deux. (Mais pas mon portable ni mon assurance santé ni mon loyer, je n'aurais jamais besoin d'une si grande surface seul !)
Mais je veux bien croire que ça aide.
Pour les impôts à moins de vivre un cote de son college, ce qui est une chance, je ne vois pas comment vous pouvez arriver à un si grand montant. Les frais réels permettent de bien diminuer la note quand même.

Pour la cantine effectivement je me rend compte que je me prépare à manger comme un grand. A la place de payer entre 6 et 8€, montant que je paie lors des formations, je dois m'en sortir à moitié prix. Sur 20 repas cela représente facilement 60€. Je mange très bien et cuisiner 2x plus la veille ne me prends pas plus de temps.
Ah, ces jeunes ! Dire de déménager pour ne pas payer d'impôts. Trop LOL !
Bayonetta
Niveau 4

Re: Pouvoir d’achat.

par Bayonetta le Dim 11 Fév 2018 - 22:08
Si c’est de moi dont vous parliez, mon collège est à 10km.
lisette83
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par lisette83 le Dim 11 Fév 2018 - 22:10
La révolution n'est pas pour demain.
Contenu sponsorisé

Re: Pouvoir d’achat.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum