Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
lisette83
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par lisette83 le Dim 11 Fév 2018 - 22:10
La révolution n'est pas pour demain.
Bayonetta
Niveau 4

Re: Pouvoir d’achat.

par Bayonetta le Dim 11 Fév 2018 - 22:18
@lisette83 a écrit:La révolution n'est pas pour demain.

En même temps, nous n’avons pas les moyens de faire grève avec tout ce que l’on doit payer. Une journée en moins de salaire devient vite un problème.
De plus, beaucoup trop de collègues ne semblent pas se soucier de la situation.
La révolution n’est pour demain, et je me demande s’il y en aura une un jour...
ddalcatel
Niveau 7

Re: Pouvoir d’achat.

par ddalcatel le Dim 11 Fév 2018 - 22:24
@Bayonetta a écrit:
@lisette83 a écrit:La révolution n'est pas pour demain.

En même temps, nous n’avons pas les moyens de faire grève avec tout ce que l’on doit payer. Une journée en moins de salaire devient vite un problème.
De plus, beaucoup trop de collègues ne semblent pas se soucier de la situation.
La révolution n’est pour demain, et je me demande s’il y en aura une un jour...
Beaucoup de collègues ne veulent pas voir la situation en effet. Et puis pour beaucoup de collègues le salaire de prof n'est qu'une petite partie des revenus du foyer...
PlifPlafPlouf
Niveau 2

Re: Pouvoir d’achat.

par PlifPlafPlouf le Dim 11 Fév 2018 - 22:40
Quand les HSA seront intégrés au service,que le congé estival sera devenu peau de chagrin.
Quand tout le monde sera sur les routes pour compléter son service, là il y aura peut être un début de réaction collective.
La SDP est le reflet de l'évolution de la société,chacun prêche pour sa paroisse.

Quand j évoquais la réforme du collège avec mes ex collègues de lycée, ils ne se sentaient pas concernés. Certains sont venus nous démarcher pour mobiliser pour la grève de Mardi , mes collègues du collège les ont trouvé "gonflés" de venir nous voir alors qu'ils n'avaient pas réussi à trouver le chemin du collège quand nous étions en "souffrance".
On en est là.

Quand le poste du collègue de Français saute. Pas grave, il est jeune,célibataire,pas d enfants à charge,on ne va pas sacrifier les dédoublements de groupe pour sauver son poste, oh que non.

On en est là.

L'institution est cynique et surfe sur les ressorts individualistes et corporatistes de ses membres. Well done.

J'ai l'impression de vivre une version édulcorée de sa majesté des mouches.

L'autonomisation des établissements... il me tarde de voir/vivre cela.
avatar
Eloah
Fidèle du forum

Re: Pouvoir d’achat.

par Eloah le Dim 11 Fév 2018 - 22:46
@angelxxx a écrit:

La plupart de mes collègues disent ne jamais avoir connu de service sans HSA, et il n'est pas compliqué de notre temps à être PP, donc je considère mon salaire comme stable dans le temps.

Sauf les professeurs documentalistes qui ne sont pas PP et qui n'ont pas le droit d'être rémunérés en HSA ni HSE. Et qui donc se contentent de leur seul salaire de base.
pseudo-intello
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par pseudo-intello le Dim 11 Fév 2018 - 22:55
@PlifPlafPlouf a écrit:Quand les HSA seront intégrés au service,que le congé estival sera devenu peau de chagrin.
Quand tout le monde sera sur les routes pour compléter son service, là il y aura peut être un début de réaction collective.
La SDP est le reflet de l'évolution de la société,chacun prêche pour sa paroisse.

Ou pas : les vacances sont rognées petit à petit journée par journée, justement pour éviter une réaction collective.
Le pouvoir d'achat diminue sûrement mais lentement, pour les mêmes raisons.

S'il y avait eu une faille spatio-temporelle entre 2010 et maintenant (ou entre 1990 et là, maintenant), la profession entière serait dans la rue. Là, bon, comme la dégradation est lente et insidieuse, et qu'on a globalement de quoi bouffer (mais qu'en même temps, pour la plupart d'entre nous, perdre une journée devient problématique), une partie des collègues s'y habitue au fur et à mesure et fait avec.

Peut-être que, paradoxalement, quand on subira la carence à plein tube, et qu'on n'arrêtera pas de perdre des 30ème à cause de cette foutaise, certains seront mins rétifs à faire grève pour perdre le 1/30, parce qu'un de plus, un de moins... (oui, j'ai envie d'y croire, encore, je sais, c'est beau).


Dernière édition par pseudo-intello le Dim 11 Fév 2018 - 23:03, édité 1 fois
PlifPlafPlouf
Niveau 2

Re: Pouvoir d’achat.

par PlifPlafPlouf le Dim 11 Fév 2018 - 23:00
Je garde la même "illusion". On ne se refait pas.

ddalcatel
Niveau 7

Re: Pouvoir d’achat.

par ddalcatel le Dim 11 Fév 2018 - 23:02
@pseudo-intello a écrit:
@PlifPlafPlouf a écrit:Quand les HSA seront intégrés au service,que le congé estival sera devenu peau de chagrin.
Quand tout le monde sera sur les routes pour compléter son service, là il y aura peut être un début de réaction collective.
La SDP est le reflet de l'évolution de la société,chacun prêche pour sa paroisse.

Ou pas : les vacanec sont rognées petit à petit journée par journée, justement pour éviter une réaction collective.
Le pouvoir d'achat diminue spurement mais lentement, pour les mêmes raisons.

S'il y avait eu une faille spatio-temporelle entre 2010 et maintenant (ou entre 1990 et là, maintenant), la profession entière serait dans la rue. Là, bon, comme la dégradation est lente et insidieuse, et qu'on a globalement de quoi bouffer (mais, pour la plupart d'entre nous, perdre une journée devient problématique), une partie des collègues s'y habitue au fur et à mesure et fait avec.

Peut-être que, paradoxalement, quand on subira la carence à plein tube, et qu'on n'arrêtera pas de perdre des 30ème à cause de cette foutaise, certains seront mins rétifs à faire grève pour perdre le 1/30, parce qu'un de plus, un de moins... (oui, j'ai envie d'y croire, encore, je sais, c'est beau).
Oui c'est beau. C'est même remarquable. Mais le jour de carence ne changera rien. Sachant que le gel du point d'indice est équivalent à 3 ou 4 jours de carence tous les mois et qu'il n'y a toujours aucune réaction...
pseudo-intello
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par pseudo-intello le Dim 11 Fév 2018 - 23:08
@ddalcatel a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
@PlifPlafPlouf a écrit:Quand les HSA seront intégrés au service,que le congé estival sera devenu peau de chagrin.
Quand tout le monde sera sur les routes pour compléter son service, là il y aura peut être un début de réaction collective.
La SDP est le reflet de l'évolution de la société,chacun prêche pour sa paroisse.

Ou pas : les vacanec sont rognées petit à petit journée par journée, justement pour éviter une réaction collective.
Le pouvoir d'achat diminue spurement mais lentement, pour les mêmes raisons.

S'il y avait eu une faille spatio-temporelle entre 2010 et maintenant (ou entre 1990 et là, maintenant), la profession entière serait dans la rue. Là, bon, comme la dégradation est lente et insidieuse, et qu'on a globalement de quoi bouffer (mais, pour la plupart d'entre nous, perdre une journée devient problématique), une partie des collègues s'y habitue au fur et à mesure et fait avec.

Peut-être que, paradoxalement, quand on subira la carence à plein tube, et qu'on n'arrêtera pas de perdre des 30ème à cause de cette foutaise, certains seront mins rétifs à faire grève pour perdre le 1/30, parce qu'un de plus, un de moins... (oui, j'ai envie d'y croire, encore, je sais, c'est beau).
Oui c'est beau. C'est même remarquable. Mais le jour de carence ne changera rien. Sachant que le gel du point d'indice est équivalent à 3 ou 4 jours de carence tous les mois et qu'il n'y a toujours aucune réaction...

Je suis au courant, parce que je me renseigne, et c'est pour ça que je fais les grèves.

Mais c'est justement l'objet de mon message : si avait perdu 200 euros d'un coup tous les mois, tu peux être sûr qu'il y aurait eu des grèves, et des dures. C'est pour ça qu'ils y sont allés plus lentement, c'est plus futé (et vas-y que tu n'auras pas tes quelques euros d'évolution du point d'indice, que tous les ans, la cotisation retraite - qui n'a pas lieu d'être - te grève chaque fiche de paie de 8 euros, etc.). Ca réveille moins de monde.
ddalcatel
Niveau 7

Re: Pouvoir d’achat.

par ddalcatel le Dim 11 Fév 2018 - 23:15
@pseudo-intello a écrit:

Je suis au courant, parce que je me renseigne, et c'est pour ça que je fais les grèves.

Mais c'est justement l'objet de mon message : si avait perdu 200 euros d'un coup tous les mois, tu peux être sûr qu'il y aurait eu des grèves, et des dures. C'est pour ça qu'ils y sont allés plus lentement, c'est plus futé (et vas-y que tu n'auras pas tes quelques euros d'évolution du point d'indice, que tous les ans, la cotisation retraite - qui n'a pas lieu d'être - te grève chaque fiche de paie de 8 euros, etc.). Ca réveille moins de monde.
Je n'en doutais pas !
Nous sommes des grenouilles et la température monte petit à petit... Je voulais juste rappeler l'énorme impact du gel du point d'indice sur nos salaires.
avatar
julianna7
Niveau 1

Re: Pouvoir d’achat.

par julianna7 le Lun 12 Fév 2018 - 0:06
@Oonnay a écrit:
@lisette83 a écrit:Il va quand même falloir réagir, un jour...

Je me languis à la limite de l'ulcère à l'estomac quand je vois mes collègues impassibles dans la SdP....

Le rapport Pochard indiquait en 2008 que les profs n'avaient pas besoin d'être augmentés, étant, en général, des femmes, épouses de cadres à haut revenu...
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: Pouvoir d’achat.

par Yazilikaya le Lun 12 Fév 2018 - 6:52
@Eloah a écrit:
@angelxxx a écrit:

La plupart de mes collègues disent ne jamais avoir connu de service sans HSA, et il n'est pas compliqué de notre temps à être PP, donc je considère mon salaire comme stable dans le temps.

Sauf les professeurs documentalistes qui ne sont pas PP et qui n'ont pas le droit d'être rémunérés en HSA ni HSE. Et qui donc se contentent de leur seul salaire de base.

Et les PE, on les oublie toujours ces manants.
lisette83
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par lisette83 le Lun 12 Fév 2018 - 7:41
Les PE et tous les collègues qui ne veulent pas d'HSA en en voyant les dangers à court et moyen terme mais certains, nouveaux dans le métier ou pas, se disent que l'un dans l'autre ça ne va pas si mal et c'est le vrai danger.
avatar
Panta Rhei
Fidèle du forum

Re: Pouvoir d’achat.

par Panta Rhei le Lun 12 Fév 2018 - 8:27
D'ailleurs, combien de collègues (et pas des jeunots) ne font pas la différence entre échelon et indice? Combien à avoir lu et décortiqué l'intégralité du PPCR et ses conséquences? Dans mon collège, je suis le seul à consulter quotidiennement les sites syndicaux ET néo [mais là, pour néo, c'est plus h24- heures de sommeil :o)].

Merci à toutes celles et ceux qui postent et répondent sur tout à tas de sujets, plus ou moins "pro".

Pour les plus jeunes (pas tous, hein!), je dirais même que la génération "d'assisté.es" est arrivée dans les SDP. Je me rappelle ces questions du genre "J'ai eu 42 comme note d'inspection -échelon x-, c'est bien?". Une simple recherche "grille cible certifiés" sur google donnant la réponse....

Donc oui, Néo + les syndiqués sont une exception. Le reste est bel et bien un bloc impassible et immobile.

Je plussoie 1000 pour les HSA. Faudra pas venir se plaindre quand ils nous mettront à 21 heures sans compensation. là, on s'est mangé en quelques mois: report du PPC + Carence + CSG + Alignement retraite + disparition du GC + recul du DNB d'une semaine + les vacances presque mi juillet et qui a bougé? N E M O!

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


cunégonde
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par cunégonde le Lun 12 Fév 2018 - 12:40
Panta Rhei, tu oublies le mois d'août aussi puisqu'on a accepté de rentrer le 31 août quand le calendrier s'y prêtait !
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pouvoir d’achat.

par Lefteris le Lun 12 Fév 2018 - 13:13
@Oonnay a écrit:
@lisette83 a écrit:Il va quand même falloir réagir, un jour...

Je me languis à la limite de l'ulcère à l'estomac quand je vois mes collègues impassibles dans la SdP....
Moi c'est même plus à la limite, j'ai réellement un problème. Ce que je vois ne va pas aider à l'amélioration... Et des impassibles, en plus, j'en vois partout, puisque je suis en contact avec divers établissements, il m'arrive de circuler. Le calme des moutons juste avant l'abattoir.
Refus de voir, refus de considérer autre chose que sa situation personnelle, calculs court-termistes, jalousies, bref 1000 motifs d'immobilité.


@lisette83 a écrit:Les PE et tous les collègues qui ne veulent pas d'HSA en en voyant les dangers à court et moyen terme mais certains, nouveaux dans le métier ou pas, se disent que l'un dans l'autre ça ne va pas si mal et c'est le vrai danger.
La course aux HSA est en effet criminelle. Il y a une différence entre arrondir son service avec une heure, deux heures, et courir après des heures qui rajoutent parfois un niveau ou plus. On voit déjà avec la baisse de la DHG les effets immédiats sur les collègues qui sont en service partagé, parfois à cause d'autres qui se gavent de HS. Un jour, on tapera une nouvelle fois les enseignants au porte-monnaie en leur demandant de faire ces heures gratos. Le but est de baisser le nombre d'heures élèves, donc le nombre d'enseignants. Et simultanément il faut faire de plus en plus de soutien pour compenser ces baisses, et surtout faire un max d'heures de garderie dans les établissements. Celui qui ne voit pas le danger arriver a vraiment ce que je pense dans les yeux..

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
lisette83
Expert

Re: Pouvoir d’achat.

par lisette83 le Lun 12 Fév 2018 - 13:46
On est bien d'accord, mais je fatigue...
angelxxx
Niveau 9

Re: Pouvoir d’achat.

par angelxxx le Lun 12 Fév 2018 - 16:00
Tu as dû mal me comprendre, je voulais dire qu'il y avait deux cas possibles :
- tu peux habiter proche de ton établissement et c'est une chance inestimable, mais tu ne pourras pas déclarer trop de frais réels.
- tu habites loin et tu peux sûrement déclarer beaucoup de frais réels.

Moi je suis tzr, et je vais construire dans un endroit où mes moyens me le permettent mais ça va m'éloigner des postes que je risque d'avoir les longues prochaines années.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
mathmax
Fidèle du forum

Re: Pouvoir d’achat.

par mathmax le Lun 12 Fév 2018 - 18:29
@Lefteris a écrit:
La course aux HSA est en effet criminelle. Il y a une différence entre arrondir son service avec une heure, deux heures,  et courir après des heures qui rajoutent parfois un niveau ou plus. On voit déjà avec la baisse de la DHG les effets immédiats sur les collègues qui sont en service partagé, parfois à cause d'autres qui se gavent de HS. Un jour, on tapera  une nouvelle fois les enseignants au porte-monnaie en leur demandant de faire ces heures gratos. Le but est de baisser le nombre d'heures élèves, donc le nombre  d'enseignants. Et simultanément il faut faire de plus en plus de soutien pour compenser ces baisses, et surtout faire un max d'heures de garderie dans les établissements. Celui qui ne voit pas le danger arriver  a vraiment ce que je pense dans les yeux..

Je reste sceptique sur cette criminalisation des collègues qui font des HSA. Si danger il y a j'ai peine à croire qu'il soit à «moyen ou court terme», étant donné que j'entends depuis 25 ans que nos ORS  vont augmenter à cause de ceux qui font des HSA. Je ne comprends pas bien ce raisonnement : est ce que les ouvriers qui effectuaient des heures sup en plus des 40 heures se sont vus imposer 45 heures payées 40 ? Non, ils sont passés aux 35 heures comme les autres. J'ai cru comprendre que certains pensent que, si le gouvernement voit qu'il est possible de faire 20 heures par semaine il va obliger tout le monde à faire 20 heures payées 18 ! A ce propos, les certifiés devraient peut-être tous travailler à temps partiel, de peur que les agrégés ne se voient imposer 18 heures payées 15 ? Sérieusement tout ce qu'on peut reprocher aux HSA est de n'être pas payées plus que les heures «normales» ; cela pourrait dissuader l'employeur d'y recourir. La prime accordée pour 3 HSA était un petit pas bien insuffisant dans cette direction, et sa suppression est un bien mauvais signal envoyé par les mêmes syndicats qui viennent faire la morale.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Oonnay
Niveau 7

Re: Pouvoir d’achat.

par Oonnay le Lun 12 Fév 2018 - 18:35
@mathmax a écrit:
@Lefteris a écrit:
La course aux HSA est en effet criminelle. Il y a une différence entre arrondir son service avec une heure, deux heures,  et courir après des heures qui rajoutent parfois un niveau ou plus. On voit déjà avec la baisse de la DHG les effets immédiats sur les collègues qui sont en service partagé, parfois à cause d'autres qui se gavent de HS. Un jour, on tapera  une nouvelle fois les enseignants au porte-monnaie en leur demandant de faire ces heures gratos. Le but est de baisser le nombre d'heures élèves, donc le nombre  d'enseignants. Et simultanément il faut faire de plus en plus de soutien pour compenser ces baisses, et surtout faire un max d'heures de garderie dans les établissements. Celui qui ne voit pas le danger arriver  a vraiment ce que je pense dans les yeux..

Je reste sceptique sur cette criminalisation des collègues qui font des HSA. Si danger il y a j'ai peine à croire qu'il soit à «moyen ou court terme», étant donné que j'entends depuis 25 ans que nos ORS  vont augmenter à cause de ceux qui font des HSA. Je ne comprends pas bien ce raisonnement : est ce que les ouvriers qui effectuaient des heures sup en plus des 40 heures se sont vus imposer 45 heures payées 40 ? Non, ils sont passés aux 35 heures comme les autres. J'ai cru comprendre que certains pensent que, si le gouvernement voit qu'il est possible de faire 20 heures par semaine il va obliger tout le monde à faire 20 heures payées 18 ! A ce propos, les certifiés devraient peut-être tous travailler à temps partiel, de peur que les agrégés ne se voient imposer 18 heures payées 15 ? Sérieusement tout ce qu'on peut reprocher aux HSA est de n'être pas payées plus que les heures «normales» ; cela  pourrait dissuader l'employeur d'y recourir. La prime accordée pour 3 HSA était un petit pas bien insuffisant dans cette direction, et sa suppression est un bien mauvais signal envoyé par les mêmes syndicats qui viennent faire la morale.

NON ! NON ! Et NON ! Pas comme tout le monde ! Pour les professeurs il ne s'est rien passé !!!!!!
avatar
mathmax
Fidèle du forum

Re: Pouvoir d’achat.

par mathmax le Lun 12 Fév 2018 - 18:38
Ce n'est pas ce dont je parle ! A moins que tu penses que cela est du aux HSA, je ne vois pas le rapport avec ce que j'ai écrit.


Dernière édition par mathmax le Lun 12 Fév 2018 - 18:53, édité 1 fois

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
pseudo-intello
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par pseudo-intello le Lun 12 Fév 2018 - 18:50
C'est dur de prédire (si la généralisation d'HSA va mener à l'augmentation du temps de service), mais c'est effectivement une option.

Si je prends l'exemple des remplacements à courte durée, jusqu'à présent, ça a plutôt été un super plan pour se faire un peu de fric par ci par là sur des heures qui ne dérangent pas, avec les classes qu'on veut bien prendre... mais le risque, c'est les 35 heures en étab, avec de l'astreinte pour les remplacements même inopinés (j'ai un pote en Écosse ; là bas, ça se fait), d'après les bruits de couloir dont j'ai eu vent ici même, je crois bien, il y a plusieurs mois.
En attendant, le statut de 2014 nous ajoute des "tâches" annexes diverses et variées, qui ne veulent rien dire (c'est bien pratique : ça permet de demander tout et n'importe quoi), dont, selon les endroits, les liaisons école / collège, les doubles notations notes / compétences pour les brevets blancs, des réunions diverses et variées, etc.

J'ai des collègues (rares, heureusement) qui plafonnent à 6 voire 7 HSA... on a l'air malin, à côté, en expliquant que 18 heures de cours pour un certifié, ça fait déjà assez de boulot comme ça.
En ce qui concerne les agrégés à 15 heures "seulement" : je crois que la philosophie initiale de la chose, c'était de leur confier en priorité les classes les plus exigeantes en travail personnel (tu corriges plus vite un paquet de dictées qu'un paquet de dissertations, et en une heure, tu véhicules plus d'infos et fais un cours davantage fourni avec des 1ère L qu'avec les 5e du collège d'à côté).


Dernière édition par pseudo-intello le Lun 12 Fév 2018 - 19:05, édité 1 fois
avatar
mathmax
Fidèle du forum

Re: Pouvoir d’achat.

par mathmax le Lun 12 Fév 2018 - 18:57
Mais le problème n'est papas de savoir s'il est possible de travailler plus ! Certains ont une capacité de travail plus grande que d'autres, c'est ainsi. Ce qui est important c'est que tout travail supplémentaire soit payé à sa juste valeur, c'est-à-dire 10% ou 25% de plus que les heures «ordinaires».

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Dame Jouanne
Niveau 10

Re: Pouvoir d’achat.

par Dame Jouanne le Lun 12 Fév 2018 - 19:01
@mathmax a écrit:
@Lefteris a écrit:
La course aux HSA est en effet criminelle. Il y a une différence entre arrondir son service avec une heure, deux heures,  et courir après des heures qui rajoutent parfois un niveau ou plus. On voit déjà avec la baisse de la DHG les effets immédiats sur les collègues qui sont en service partagé, parfois à cause d'autres qui se gavent de HS. Un jour, on tapera  une nouvelle fois les enseignants au porte-monnaie en leur demandant de faire ces heures gratos. Le but est de baisser le nombre d'heures élèves, donc le nombre  d'enseignants. Et simultanément il faut faire de plus en plus de soutien pour compenser ces baisses, et surtout faire un max d'heures de garderie dans les établissements. Celui qui ne voit pas le danger arriver  a vraiment ce que je pense dans les yeux..

Je reste sceptique sur cette criminalisation des collègues qui font des HSA. Si danger il y a j'ai peine à croire qu'il soit à «moyen ou court terme», étant donné que j'entends depuis 25 ans que nos ORS  vont augmenter à cause de ceux qui font des HSA. Je ne comprends pas bien ce raisonnement : est ce que les ouvriers qui effectuaient des heures sup en plus des 40 heures se sont vus imposer 45 heures payées 40 ? Non, ils sont passés aux 35 heures comme les autres. J'ai cru comprendre que certains pensent que, si le gouvernement voit qu'il est possible de faire 20 heures par semaine il va obliger tout le monde à faire 20 heures payées 18 ! A ce propos, les certifiés devraient peut-être tous travailler à temps partiel, de peur que les agrégés ne se voient imposer 18 heures payées 15 ? Sérieusement tout ce qu'on peut reprocher aux HSA est de n'être pas payées plus que les heures «normales» ; cela  pourrait dissuader l'employeur d'y recourir. La prime accordée pour 3 HSA était un petit pas bien insuffisant dans cette direction, et sa suppression est un bien mauvais signal envoyé par les mêmes syndicats qui viennent faire la morale.
Sauf que...
- nous sommes restés à notre quota de cours des années 50 à l'époque où personne n'était aux 35h
- le métier ne recrute plus et on bouche les trous avec des contractuels (qu'on a aussi du mal à trouver dans certains coins!) : donc si on pouvait faire travailler plus les gens en poste sans les payer beaucoup plus...
- nous sommes censés être catégorie A (peu ou prou cadres...) donc la comparaison avec des ouvriers qui pointe et ne ramènent pas de travail chez eux est-elle pertinente?
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: Pouvoir d’achat.

par Yazilikaya le Lun 12 Fév 2018 - 19:09
C'est vrai quoi, vous êtes embêtants avec votre pouvoir d'achat!

https://mobile.francetvinfo.fr/politique/la-republique-en-marche/video-on-n-entend-que-ca-le-pouvoir-d-achat-un-depute-lrem-s-emporte-contre-les-critiques-sur-les-bas-salaires_2606934.html#xtor=CS2-765&xtref=http://m.facebook.com/
avatar
mathmax
Fidèle du forum

Re: Pouvoir d’achat.

par mathmax le Lun 12 Fév 2018 - 19:15
Dame Jouanne, je ne nous compare pas aux ouvriers ! J'interroge seulement le raisonnement qui fait de l'acceptation d'heures supplémentaires par certains la cause d'une augmentation du temps de travail pour tous.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum