Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Prezbo
Niveau 9

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par Prezbo le Lun 19 Mar - 14:16
Bonjour,

je lis parfois, sans y contribuer, le forum du site les Cahiers du Football. (Ne partez pas tout de suite, c'est du foot, mais c'est quand même intéressant.)

Le site possède un sous-forum "Foot et politique" assez animé, et de bonne tenue.

Pourquoi je vous raconte ça ? Parce qu'un contributeur affirmant être CPE dans un collège de Mayotte y poste depuis quelques jours des points réguliers sur sa situation, complétés par des analyses plus générales sur la situation des mineurs à Mayotte.

Ce n'est qu'un témoignage anonyme sur internet (mais il me semble crédible, en tout cas le contributeur semble bien connaître l'ile et l'EN de l'intérieur), et ce qu'il raconte est assez hallucinant.

C'est ici (lire le témoignage du contributeur répondant au pseudonyme "Didier Féco", puis ses autres messages pages suivantes) :



http://www.cahiersdufootball.net/forum_fil.php?id_forum_fil=257&page=9132

Extrait : 92% de mes gamins sont sous le seuil de pauvreté. Pour la plupart cela signifie, bidonvilles, pas d'accès à l'eau courante et à l'électricité (en dehors de l'établissement), bien souvent un repas par jour (celui donné au collège, mais on y reviendra plus tard).
[...]

Au collège les gamins sont des crèmes. Pour rien au monde je ne reprend des mômes de Métropole.

Pourtant à tout moment ça peut déraper, forcément avec le sureffectif et les rivalités intervillageoises (ah oui j'ai pas évoqué ça).

Mon collège recrute sur plusieurs villages (du sud au nord) : Majicavo, Koungou, Trevani, Kangani, Longoni, Dzoumogné. Faut savoir que Trevani et Kangani + Longoni sont pas copains. Personne ne sait pas pourquoi, mais c'est pas grave. Même chose entre Majicavo et Koungou.

Bref, je vais essayer de faire une petite chronologie pour expliquer comment Mayotte vient d'en arriver à son 25ème jour de grève générale.

19 janvier : le lycée de Kahani est investi par deux bandes rivales. Des élèves sont pris dans le tas et cherchent à se défendre. Emeute généralisée, intervention des gendarmes mobiles, grenades lacrymo dans tous les sens, hélicoptère qui survole l'établissement, etc... Droit de retrait des collègues (toujours en cours) alors qu'ils sortaient tout juste d'un droit de retrait avant les vacances de décembre.

[...]


(La suite ne va qu'en s’aggravant, et les derniers messages sont franchement inquiétants, même si le posteur garde un solide sens de l'humour.)


Dernière édition par Prezbo le Lun 19 Mar - 16:27, édité 1 fois
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par ycombe le Lun 19 Mar - 14:21
@Prezbo a écrit:
Pourquoi je vous raconte ça ? Parce qu'un contributeur affirmant être CPE dans un collège de Mayotte y poste depuis quelques jours des points réguliers sur sa situation, complétés par des analyses plus générales sur la situation des mineurs à Mayotte.

Ce n'est qu'un témoignage anonyme sur internet (mais il me semble crédible, en tout cas le contributeur semble bien connaître l'ile et l'EN de l'intérieur), et ce qu'il raconte est assez hallucinant.

C'est ici (lire le témoignage du contributeur répondant au pseudonyme "Didier Féco", puis ses autre message pages suivantes) :



http://www.cahiersdufootball.net/forum_fil.php?id_forum_fil=257&page=9132

L'auteur semble correspondre à ce compte twitter:
https://twitter.com/UnCPEaMayotte

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Li-Li
Neoprof expérimenté

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par Li-Li le Mar 20 Mar - 13:38
C' est un beau reflet de ce que l'on vit... 
Et je suis pour le #je compte mes boîtes de conserves 😊
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par William Foster le Mer 21 Mar - 11:55
http://www.legorafi.fr/2018/03/20/la-france-affirme-se-preoccuper-de-lile-la-bas-dans-locean-indien-pres-de-madagascar/

Le Gorafi a écrit:Alors que les Mahorais sont à bout de nerfs et que l’on redoute un durcissement de la grève, la France continue de contester par l’intermédiaire de son gouvernement, les accusations d’abandon de son département d’outre mer dont le nom lui échappe toujours.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par gauvain31 le Mer 21 Mar - 12:49
Tiens, marrant (?) que le Gorafi ait plus de clairvoyance et de discernement que les journalistes de Métropole
avatar
Malaca
Sage

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par Malaca le Sam 24 Mar - 23:58
Presque un an après les conflits qui ont paralysé la Guyane, deux territoires sinistrés, deux poudrières ... et pas de solutions viables.

Bon courage à vous trefle

_________________
Ajouter de la vie aux années plutôt que des années à la vie ...

"Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité." A. de Saint-Exupéry

mes rêves, ma réalité ...
avatar
Li-Li
Neoprof expérimenté

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par Li-Li le Mar 27 Mar - 9:17
@Malaca a écrit:Presque un an après les conflits qui ont paralysé la Guyane, deux territoires sinistrés, deux poudrières ... et pas de solutions viables.

Bon courage à vous trefle

Exactement, les frères de Guyane ont envoyé une vidéo de soutien aux grévistes.
Je ne m'oppose pas à cette grève, les revendications sont légitimes, mais je ne comprends plus mon gouvernement qui ne fait rien.
Des clandestins ont été reconduits aux Comorres mais ils n'ont pas pu débarquer de l'avion car les Comorres disent que Mayotte ce sont les Comorres, soit, sauf que cela n'émeut personne qu'un pays empêche ses ressortissants de poser un pied chez eux, que ces clandestins ont été baladés, qu'ils sont gardés dans des situations d'hygiène atroces et que finalement ils seront certainement relâchés car on ne sait pas quoi en faire.

Cela me laisse complètement perplexe, dans ma ville on placarde le nom de gens qui hébergent des étrangers, voilà ce que le gouvernement français laisse faire. Voilà plus de 30 jours que la situation dure, que pendant ce temps notre administration fait pression pour que nous nous rendions dans des établissements qui ne sont pas les nôtres, que l'on nous demande de nous rendre utile sans prendre en compte que nous n'avons pas d'essence, pas d'ordre de mission etc.

Je suis désabusée.
avatar
Seifer
Fidèle du forum

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par Seifer le Mar 27 Mar - 18:09
@Li-Li a écrit:
@Malaca a écrit:Presque un an après les conflits qui ont paralysé la Guyane, deux territoires sinistrés, deux poudrières ... et pas de solutions viables.

Bon courage à vous trefle

Exactement, les frères de Guyane ont envoyé une vidéo de soutien aux grévistes.
Je ne m'oppose pas à cette grève, les revendications sont légitimes, mais je ne comprends plus mon gouvernement qui ne fait rien.
Des clandestins ont été reconduits aux Comorres mais ils n'ont pas pu débarquer de l'avion car les Comorres disent que Mayotte ce sont les Comorres, soit, sauf que cela n'émeut personne qu'un pays empêche ses ressortissants de poser un pied chez eux, que ces clandestins ont été baladés, qu'ils sont gardés dans des situations d'hygiène atroces et que finalement ils seront certainement relâchés car on ne sait pas quoi en faire.

Cela me laisse complètement perplexe, dans ma ville on placarde le nom de gens qui hébergent des étrangers, voilà ce que le gouvernement français laisse faire. Voilà plus de 30 jours que la situation dure, que pendant ce temps notre administration fait pression pour que nous nous rendions dans des établissements qui ne sont pas les nôtres, que l'on nous demande de nous rendre utile sans prendre en compte que nous n'avons pas d'essence, pas d'ordre de mission etc.

Je suis désabusée.

Pourtant c'était facile de comprendre que ça allait se passer comme cela en élisant qui-vous-savez.

Courage et soutien à tous.

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
Contenu sponsorisé

Re: Violences scolaires à Mayotte : deux lycées et tous les transporteurs scolaires en droit de retrait (pétition)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum