Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Serez-vous en grève le 22 mars?

190 - 55%
105 - 31%
48 - 14%
 
Total des votes: 343
Lefteris
Empereur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Lefteris le Mer 28 Fév 2018 - 12:18
@Hirondelle a écrit:Je vous aurais volontiers suivis pour la grève mais avec les crédits à rembourser, la maison de repos de ma mère, la scolarité de ma sœur et tout le reste, je suis à découvert à chaque fin de mois !
Être T1,  c'est finalement beaucoup d'envies de révolte et peu de moyens pour la faire ! Je ne peux pas me permettre cette grève et cela me fait enrager !
C'est sûr que les T1 font partie de ceux qui ont l'avenir le plus sombre et le moins de moyens de lutter. Ca sera la même chose avec les futurs contractuels ou les "recrutés à l'essai" pendant deux ans (si l'on en trouve, je ne vois pas trop l'intérêt de s'embarquer là-dedans) qui seront ainsi formés à la soumission. Pour ma part, étant HC, je me bats pour les principes et ceux qui me suivent, mais j'envisage désormais de me rembourser en faisant quelques HSE ponctuelles voire pour la première fois des cours particuliers. En 2015 -2016 j'ai senti passer un total de 15 jours de grève environ, qui représente plus car prélevé sur le brut. Comme il est de plus en plus difficile de faire grève, je suis partisan de grèves ciblées qui gênent : examens, pré-rentrées et rentrées, avec présence et distribution de tracts pour que personne ne croie que ce sont des vacances prolongées, et des grèves longues et discontinues pour ne pas pénaliser trop et toujours les mêmes. L'idéal serait de créer un fonds de solidarité pour dédommager les plus jeunes collègues, ou ceux qui dépassent un certain nombre de jours de grève (mais la division syndicale est telle qu'il serait difficile de centraliser les fonds).
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Zagara le Mer 28 Fév 2018 - 12:24
Macron ne pliera pas, parce qu'il est totalement dépourvu de sensibilité sociale et qu'il croit sincèrement faire partie d'un "cercle de la raison" plus intelligent que le peuple et apte à décider le mieux à sa place. Il ne pliera pas également parce qu'il n'y a aucun moyen de coercition institutionnel pour le faire plier, la Vème rendant le président irresponsable et tout puissant si il a une majorité à l'AN stable.

C'est le cocktail détonant de l'institution absolue dans les mains d'un aristocrate (au sens propre du terme).

D'autant plus qu'il s'inscrit totalement dans l'imaginaire royal du pouvoir. Visite à Saint-Denis, sur les tombeaux des rois, le jour de sa déclaration de candidature ; imagerie du Trône ; surinvestissement de Versailles... Dans la plus pure filiation de cette tradition, Macron édicte, le Parlement enregistre et les sujets se soumettent.

Je pense que l'expression "monarchie présidentielle" n'a jamais connu une actualité aussi brûlante. Macron est vraiment le premier président à s'inscrire symboliquement et volontairement dans les pas de l'Ancien régime. Que ce soit par les lieux de pouvoir, le style de communication ou les méthodes de gouvernement.
avatar
Kan-gourou
Neoprof expérimenté

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Kan-gourou le Mer 28 Fév 2018 - 12:40
A-t-on le droit de distribuer des tracts devant l'établissement un jour de grève ? Il me semblait avoir lu quelque part que c'était interdit.

_________________
Travaux en cours...
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Celadon le Mer 28 Fév 2018 - 12:47
@Zagara a écrit:Macron ne pliera pas, parce qu'il est totalement dépourvu de sensibilité sociale et qu'il croit sincèrement faire partie d'un "cercle de la raison" plus intelligent que le peuple et apte à décider le mieux à sa place. Il ne pliera pas également parce qu'il n'y a aucun moyen de coercition institutionnel pour le faire plier, la Vème rendant le président irresponsable et tout puissant si il a une majorité à l'AN stable.

C'est le cocktail détonant de l'institution absolue dans les mains d'un aristocrate (au sens propre du terme).

D'autant plus qu'il s'inscrit totalement dans l'imaginaire royal du pouvoir. Visite à Saint-Denis, sur les tombeaux des rois, le jour de sa déclaration de candidature ; imagerie du Trône ; surinvestissement de Versailles... Dans la plus pure filiation de cette tradition, Macron édicte, le Parlement enregistre et les sujets se soumettent.

Je pense que l'expression "monarchie présidentielle" n'a jamais connu une actualité aussi brûlante. Macron est vraiment le premier président à s'inscrire symboliquement et volontairement dans les pas de l'Ancien régime. Que ce soit par les lieux de pouvoir, le style de communication ou les méthodes de gouvernement.
... avec les institutions qui hélas le lui permettent.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Zagara le Mer 28 Fév 2018 - 12:51
Oui, ce genre d'autoritarisme vertical serait tout bonnement impossible dans une démocratie parlementaire normale où le pouvoir réside dans le Parlement.
Il aurait certainement pu faire la même politique, en faisant une alliance LREM-LR pour avoir la majorité, mais elle serait au moins légitimée par un processus parlementaire ordinaire et pas imposée à coups d'ordonnances, de parlement ridiculement godillot et de mépris de classe.
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Oonnay le Mer 28 Fév 2018 - 13:03
Et pas assez de misère encore pour une révolte...

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Zagara le Mer 28 Fév 2018 - 13:16
Les révoltes ne sont pas vraiment liées au niveau de misère (regarde l'état de l'Américain moyen, ou le Grec lambda en ce moment) mais à 2 choses : 1. l'insertion des gens ordinaires dans des réseaux de solidarité politique, parce qu'on ne se révolte jamais tout seul (sinon ça s'appelle juste un délit individuel) 2. les valeurs et potentiels subversifs contenus dans les idéologies du temps.

Actuellement, on a une population atomisée, déstructurée, qui rejette les structures de solidarité traditionnelles (partis, syndicats, etc) et qui adopte des réseaux politiques mous générant peu de solidarités et mobilisations réelles (réseaux sociaux). On a aussi un défaut d'imaginaire subversif (la plupart ont disparu) : le plus subversif pour un citoyen lambda est de se demander si demain il viendra au bureau sans cravate, ou si il va pas se lancer dans un potager urbain.
Les petits imaginaires subversifs qui vivotent (notamment écolos et libertaires) sont trop localistes ou individualistes pour penser une révolte politique. Les vieilles idéologies socialistes et communistes prennent de plein fouet la désertion des structures intermédiaires et ont été démonétisées par des dirigeants politiques qui ne les concevaient que comme des outils pour asseoir leur carrière.

Les humains s'adaptent très bien à la misère si ils sont persuadés que c'est mieux ainsi, que c'est inévitable, que dans le futur ils seront sauvés. Bref, des ressorts idéologiques très classiques.
avatar
monseigneur
Niveau 10

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par monseigneur le Mer 28 Fév 2018 - 13:43
@Kan-gourou a écrit:A-t-on le droit de distribuer des tracts devant l'établissement un jour de grève ? Il me semblait avoir lu quelque part que c'était interdit.

Je n'ai vu ça nulle part et nous l'avons toujours fait, sans problème. Hors de l'établissement c'est l'espace public.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Lefteris le Mer 28 Fév 2018 - 14:33
@Zagara a écrit:On a aussi un défaut d'imaginaire subversif (la plupart ont disparu) : le plus subversif pour un citoyen lambda est de se demander si demain il viendra au bureau sans cravate, ou si il va pas se lancer dans un potager urbain.
Tu oublies ceux qui portent courageusement un T-shirt avec la tête du Che, ou encore plus audacieux,  avec carrément écrit "Rebelle" dessus. Faut oser.


Les petits imaginaires subversifs qui vivotent (notamment écolos et libertaires) sont trop localistes ou individualistes pour penser une révolte politique.
Surtout  que ce sont des idéologies investies par la bobocratie parisianiste, plutôt des "marcheurs" dans le fond d'eux-même....

Les humains s'adaptent très bien à la misère si ils sont persuadés que c'est mieux ainsi, que c'est inévitable, que dans le futur ils seront sauvés. Bref, des ressorts idéologiques très classiques.
Là, ils vont vite s'apercevoir qu'avec  l'idéologie des "premiers de cordée" et leur botte de fer ils ne risquent pas d'être sauvés, et encore moins leur descendance, car ils vont tout perdre, absolument tout ce qui a été acquis par leurs aînés : sécurité sociale, retraites, garanties au travail, logement (car tout sera fait pour faire main basse sur les logements au profit d'énormes sociétés qui loueront), services publics, infrastructures collectives dans les villes pauvres. Ensuite, la population, occupée de sa survie au jour le jour, vivant dans la trouille, sera effectivement définitivement soumise et incapable de bouger.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
LadyC
Empereur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par LadyC le Mer 28 Fév 2018 - 14:49
Mais puisqu'on vous dit que c'est juste un mauvais moment, parce que c'est la crise et qu'il faut faire des efforts !

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Gryphe le Mer 28 Fév 2018 - 15:11
@Zagara a écrit:Visite à Saint-Denis, sur les tombeaux des rois, le jour de sa déclaration de candidature

°_°  J'avais zappé ça... humhum

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
avatar
Lefteris
Empereur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Lefteris le Mer 28 Fév 2018 - 15:24
@Gryphe a écrit:
@Zagara a écrit:Visite à Saint-Denis, sur les tombeaux des rois, le jour de sa déclaration de candidature

°_°  J'avais zappé ça... humhum
Et combien de fois, encore candidat,  a-t-il répété qu'il trouvait la constitution de la Ve République très bien, qu'il serait un président de la Ve ? IL avait bien compris, ainsi que les lobbies qu'il représente, que ça lui laisserait tous les pouvoirs. Cette constitution autoritaire et monarchique n'était faite que pour de Gaulle,  dans un période qui pouvait être instable,  où il fallait arriver à se tenir à distance de l'atlantisme comme du  communisme, avec un chef qui avait un certain charisme, et utilisait son pouvoir dans ce qu'il considérait comme l'intérêt de la France, même si évidemment il y a beaucoup à redire. Le costard a été trop grand pour tous les successeurs, et de plus en plus mal taillé pour eux. Mais le même pouvoir utilisé contre la France, pour imposer plus facilement la férule mercantile et le modèle anglo-saxon,  le tout dans les mains d'un élu  par défaut avec le charisme d'un bulot, c'est une vraie catastrophe nationale.


Dernière édition par Lefteris le Mer 28 Fév 2018 - 15:25, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Condorcet
Oracle

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Condorcet le Mer 28 Fév 2018 - 15:25
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Tel/Le-nouvel-esprit-du-capitalisme

Ils tracent les contours du nouvel esprit du capitalisme à partir d'une analyse inédite des textes de management qui ont nourri la pensée du patronat, irrigué les nouveaux modes d'organisation des entreprises : dès le milieu des années 70, le capitalisme renonce au principe fordiste de l'organisation hiérarchique du travail pour développer une nouvelle organisation en réseau, fondée sur l'initiative des acteurs et l'autonomie relative de leur travail, mais au prix de leur sécurité matérielle et psychologique.
Ce nouvel esprit du capitalisme a triomphé grâce à la formidable récupération de la «critique artiste» - celle qui, après Mai 68, n'avait eu de cesse de dénoncer l'aliénation de la vie quotidienne par l'alliance du Capital et de la bureaucratie. Une récupération qui a tué la «critique artiste». Comme, dans le même temps, la «critique sociale» manquait le tournant du néocapitalisme et demeurait rivée aux vieux schémas de la production hiérarchisée, on la trouva fort démunie lorsque l'hiver de la crise fut venu.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Celadon le Mer 28 Fév 2018 - 15:30
@Lefteris a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Zagara a écrit:Visite à Saint-Denis, sur les tombeaux des rois, le jour de sa déclaration de candidature

°_°  J'avais zappé ça... humhum
Et combien de fois, encore candidat,  a-t-il répété qu'il trouvait la constitution de la Ve République très bien, qu'il serait un président de la Ve ? IL avait bien compris, ainsi que les lobbies qu'il représente,  que ça lui laisserait tous les pouvoirs. Cette constitution autoritaire et monarchique n'était faite que pour de Gaulle,  dans un période qui pouvait être instable,  où il fallait arriver à se tenir à distance de l'atlantisme comme du  communisme, avec un chef qui avait un certain charisme, et utilisait son pouvoir dans ce qu'il considérait comme l'intérêt de la France, même si évidemment il y a beaucoup à redire. Le costard a été trop grand pour tous les successeurs, et de plus en plus mal taillé pour eux. Mais le même pouvoir utilisé contre la France, pour imposer plus facilement la férule mercantile et le modèle anglo-saxon,  le tout dans les mains d'un élu  par défaut avec le charisme d'un bulot, c'est une vraie catastrophe nationale.
veneration veneration
avatar
Halybel
Niveau 8

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Halybel le Mer 28 Fév 2018 - 16:22
@Lefteris a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Zagara a écrit:Visite à Saint-Denis, sur les tombeaux des rois, le jour de sa déclaration de candidature

°_°  J'avais zappé ça... humhum
Et combien de fois, encore candidat,  a-t-il répété qu'il trouvait la constitution de la Ve République très bien, qu'il serait un président de la Ve ? IL avait bien compris, ainsi que les lobbies qu'il représente,  que ça lui laisserait tous les pouvoirs. Cette constitution autoritaire et monarchique n'était faite que pour de Gaulle,  dans un période qui pouvait être instable,  où il fallait arriver à se tenir à distance de l'atlantisme comme du  communisme, avec un chef qui avait un certain charisme, et utilisait son pouvoir dans ce qu'il considérait comme l'intérêt de la France, même si évidemment il y a beaucoup à redire. Le costard a été trop grand pour tous les successeurs, et de plus en plus mal taillé pour eux. Mais le même pouvoir utilisé contre la France, pour imposer plus facilement la férule mercantile et le modèle anglo-saxon,  le tout dans les mains d'un élu  par défaut avec le charisme d'un bulot, c'est une vraie catastrophe nationale.

Je ne suis pas toujours d'accord avec toi mais comme tu as raison sur ce point. Je suis effaré par ce que les cheminots sont en train de vivre. Effaré par la "mentalité" française (ou peut être occidentale, je n'ai pas étudié ce point) qui ne pense qu'à sa poire.
J'ai encore entendu des proches parler de la "prime au charbon"... Alors qu'on va encore se prendre une énorme BANANE pour ne pas dire pire et rester dans la charte! Les autoroutes auraient dû être une bonne leçon mais non privatisons, cassons le statut, on a vu le bien que cela a fait à la poste avec un taux d'absentéisme record et un service de plus en plus CATASTROPHIQUE dû en partie aux tournées à rallonge, pour faire des "zéconomies".

Bien sur dans 4 ans ça va râler des retards, encore plus nombreux car bon une entreprise privée, on ne peut pas la "sanctionner", du service qui se dégrade, sur les rails que "nos impôts" auront payé. La double peine.


_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

Je reste fondamentalement persuadé, comme Mandela, que "l'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde".

"En temps de crise, le sage construit des ponts, tandis que le fou construit des murs"
avatar
Guermantes729
Habitué du forum

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Guermantes729 le Mer 28 Fév 2018 - 16:52
@Halybel a écrit:
Bien sur dans 4 ans ça va râler des retards, encore plus nombreux car bon une entreprise privée, on ne peut pas la "sanctionner", du service qui se dégrade, sur les rails que "nos impôts" auront payé. La double peine.


Je n'en suis pas certaine en fait :/ comme me le faisait remarquer mon mari, si les gens attendent 5 min à la poste ils sont furieux "foutus fonctionnaires!!" alors que si ils attendent 1h chez Apple, ils trouvent que ça fait la valeur de la marque

j'ai la sensation, moi, que les gens pardonnent bien plus au "privé" qu'au "public" :/ (ton exemple sur les autoroutes est édifiant: des millions d’automobilistes passent tous les étés, des heures dans les bouchons aux péages, mais s'il râle contre le monde contre la chaleur, etc...je n'en entends jamais aucun appeler à la nationalisation des autoroutes :/)
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par JPhMM le Mer 28 Fév 2018 - 16:56
@Zagara a écrit:Oui, ce genre d'autoritarisme vertical serait tout bonnement impossible dans une démocratie parlementaire normale où le pouvoir réside dans le Parlement.
Par contre, les monarchies parlementaires ne sont pas opposées à cet autoritarisme.



Macron, c'est un peu notre Thatcher à nous. cafe

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Yokeyo
Niveau 5

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Yokeyo le Mer 28 Fév 2018 - 17:29
Bien sûr, je serai en grève et ce malgré un compte à découvert, et ce même si je me dis, comme beaucoup, que les jours de grève isolés ne servent à rien. Mais je garde quand même l'espoir qu'en ne lâchant rien, la lutte prendra de l'ampleur. La dernière fois, un collègue a fait grève parce que je la faisais et puis un autre s'est décidé parce que nous étions déjà deux à la faire...au final, on était une petite dizaine. J'étais bien contente! Cette fois-ci, je sais que nous serons un petit noyau dur qui pourront entraîner les autres. J'ai remarqué aussi qu'il ne faut pas hésiter à provoquer le débat en SDP. Tant pis pour les tièdes.
L'analyse de Zagara fait froid dans le dos. C'est vrai, il est fort probable que Macron ne plie pas. Et oui, comme le dit Lefteris, un tel pouvoir dans les mains de cet homme est une catastrophe nationale.
Donc, moi, à mon petit niveau, égoïstement, pour la paix future de ma petite conscience, j'ai décidé de lutter en étant de toutes les grèves, de toutes les manifestations. J'aurais fait ma part...

avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Daphné le Mer 28 Fév 2018 - 18:00
@Zagara a écrit:Macron ne pliera pas, parce qu'il est totalement dépourvu de sensibilité sociale et qu'il croit sincèrement faire partie d'un "cercle de la raison" plus intelligent que le peuple et apte à décider le mieux à sa place. Il ne pliera pas également parce qu'il n'y a aucun moyen de coercition institutionnel pour le faire plier, la Vème rendant le président irresponsable et tout puissant si il a une majorité à l'AN stable.

C'est le cocktail détonant de l'institution absolue dans les mains d'un aristocrate (au sens propre du terme).

D'autant plus qu'il s'inscrit totalement dans l'imaginaire royal du pouvoir. Visite à Saint-Denis, sur les tombeaux des rois, le jour de sa déclaration de candidature ; imagerie du Trône ; surinvestissement de Versailles... Dans la plus pure filiation de cette tradition, Macron édicte, le Parlement enregistre et les sujets se soumettent.

Je pense que l'expression "monarchie présidentielle" n'a jamais connu une actualité aussi brûlante. Macron est vraiment le premier président à s'inscrire symboliquement et volontairement dans les pas de l'Ancien régime. Que ce soit par les lieux de pouvoir, le style de communication ou les méthodes de gouvernement.

C'est exactement ce que je pense et la raison pour laquelle je n'ai pas voté pour ce petit marquis.
meevadeborah
Niveau 5

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par meevadeborah le Mer 28 Fév 2018 - 20:39
@Zagara a écrit:Les révoltes ne sont pas vraiment liées au niveau de misère (regarde l'état de l'Américain moyen, ou le Grec lambda en ce moment) mais à 2 choses : 1. l'insertion des gens ordinaires dans des réseaux de solidarité politique, parce qu'on ne se révolte jamais tout seul (sinon ça s'appelle juste un délit individuel) 2. les valeurs et potentiels subversifs contenus dans les idéologies du temps.

Actuellement, on a une population atomisée, déstructurée, qui rejette les structures de solidarité traditionnelles (partis, syndicats, etc) et qui adopte des réseaux politiques mous générant peu de solidarités et mobilisations réelles (réseaux sociaux). On a aussi un défaut d'imaginaire subversif (la plupart ont disparu) : le plus subversif pour un citoyen lambda est de se demander si demain il viendra au bureau sans cravate, ou si il va pas se lancer dans un potager urbain.
Les petits imaginaires subversifs qui vivotent (notamment écolos et libertaires) sont trop localistes ou individualistes pour penser une révolte politique. Les vieilles idéologies socialistes et communistes prennent de plein fouet la désertion des structures intermédiaires et ont été démonétisées par des dirigeants politiques qui ne les concevaient que comme des outils pour asseoir leur carrière.

Les humains s'adaptent très bien à la misère si ils sont persuadés que c'est mieux ainsi, que c'est inévitable, que dans le futur ils seront sauvés. Bref, des ressorts idéologiques très classiques.

Peut-être aussi ne se révolte-t-on pas quand on sait ne pas être au plus bas...
Un extrait de Spartacus d'Howard Fast :

- […] Tu comprends, nous vivons en république. Cela signifie qu’il existe un grand nombre de gens qui n’ont rien et une poignée d’autres qui ont beaucoup. Et ceux qui possèdent beaucoup doivent être défendus et protégés par ceux qui n’ont rien. Bien mieux, ceux qui possèdent beaucoup doivent faire garder leurs richesses, aussi ceux qui n’ont rien doivent-ils être prêts à mourir pour défendre les biens de gens comme toi ou moi ou comme notre bon hôte Antonius. […]
- […] Mais tu oublies simplement la question-clef : les hommes sont-ils vraiment tous semblables ? C’est par là que pèche ton petit discours. Tu considères comme acquis que tous les hommes se ressemblent comme les pois dans une cosse. Je ne suis pas de cet avis. Il existe une élite, un groupe d’hommes supérieurs. Peu importe si ce sont les dieux ou les circonstances qui les ont faits ainsi. Mais ce sont des hommes capables de gouverner, aussi gouvernent-ils. Et comme les autres ne sont que du bétail, ils se conduisent comme du bétail. Tu comprends, tu présentes une thèse ; la difficulté est de la justifier. Tu proposes un tableau de la société, mais si la vérité était aussi illogique que cette image, tout l’édifice s’écroulerait en un jour. Ce que tu n’expliques pas, c’est ce qui maintient en place cet absurde assemblage.
- […] Tu m’as demandé ce que c’est qu’un politicien. Eh bien, c’est le ciment de cet édifice insensé. […] Nous rationnalisons l’irrationnel. Nous persuadons les gens que le suprême but de la vie c’est de mourir pour les riches. Nous persuadons les riches de sacrifier une partie de leur fortune pour en sauver le reste. Nous sommes des magiciens. Nous créons une illusion, et cette illusion est solide. Nous disons aux gens : vous êtes le pouvoir. Vos voix donnent à Rome sa force et sa gloire. Vous êtes le seul peuple libre au monde. Il n’est rien de plus précieux que votre liberté, rien de plus admirable que votre civilisation. Et c’est vous qui contrôlez tout cela ; vous êtes le pouvoir. Alors ils votent pour nos candidats. Ils pleurent quand nous sommes battus. Ils partagent notre allégresse quand nous triomphons. Et ils se sentent fiers et supérieurs parce qu’ils ne sont pas des esclaves. […] Ils ne sont que de la vile tourbe, mais chaque fois qu’ils voient un esclave, leur moi se gonfle et ils se sentent tout pleins d’orgueil et de puissance. Ils savent qu’ils sont citoyens romains et que le monde entier les envie. Et c’est cela mon talent, Cicero. Ne minimise jamais l’importance de la politique.

Et par qui sont "remplacés" les esclaves de nos jours... ?
avatar
JaneB
Fidèle du forum

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par JaneB le Mer 28 Fév 2018 - 20:55
@Halybel a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Zagara a écrit:Visite à Saint-Denis, sur les tombeaux des rois, le jour de sa déclaration de candidature

°_°  J'avais zappé ça... humhum
Et combien de fois, encore candidat,  a-t-il répété qu'il trouvait la constitution de la Ve République très bien, qu'il serait un président de la Ve ? IL avait bien compris, ainsi que les lobbies qu'il représente,  que ça lui laisserait tous les pouvoirs. Cette constitution autoritaire et monarchique n'était faite que pour de Gaulle,  dans un période qui pouvait être instable,  où il fallait arriver à se tenir à distance de l'atlantisme comme du  communisme, avec un chef qui avait un certain charisme, et utilisait son pouvoir dans ce qu'il considérait comme l'intérêt de la France, même si évidemment il y a beaucoup à redire. Le costard a été trop grand pour tous les successeurs, et de plus en plus mal taillé pour eux. Mais le même pouvoir utilisé contre la France, pour imposer plus facilement la férule mercantile et le modèle anglo-saxon,  le tout dans les mains d'un élu  par défaut avec le charisme d'un bulot, c'est une vraie catastrophe nationale.

Je ne suis pas toujours d'accord avec toi mais comme tu as raison sur ce point. Je suis effaré par ce que les cheminots sont en train de vivre. Effaré par la "mentalité" française (ou peut être occidentale, je n'ai pas étudié ce point) qui ne pense qu'à sa poire.
J'ai encore entendu des proches parler de la "prime au charbon"... Alors qu'on va encore se prendre une énorme BANANE pour ne pas dire pire et rester dans la charte! Les autoroutes auraient dû être une bonne leçon mais non privatisons, cassons le statut, on a vu le bien que cela a fait à la poste avec un taux d'absentéisme record et un service de plus en plus CATASTROPHIQUE dû en partie aux tournées à rallonge, pour faire des "zéconomies".

Bien sur dans 4 ans ça va râler des retards, encore plus nombreux car bon une entreprise privée, on ne peut pas la "sanctionner", du service qui se dégrade, sur les rails que "nos impôts" auront payé. La double peine.


Qui a regardé C à vous ce soir? Il y avait un cheminot interrogé par Jean- Michel Apathie sur leur  statut de "privilégiés" et les questions sonnaient comme des sommations à se justifier : " Comment justifiez-vous que vous ayiez un métier à vie? Pourquoi vous plutôt que des gens qui travaillent à la poste? Ou chez EDF ? " ... le cheminot a fini son intervention en disant qu'il n'était pas certain du tout qu'ils se mettent en  grève pendant 1 mois. Impression d'une résignation avant même de livrer bataille ..." car l'opinion publique est contre vous " comme le martelait le journaliste .
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Celadon le Mer 28 Fév 2018 - 21:03
Même plus besoin de regarder ce genre d'émissions, c'est comme ça sur toutes les chaînes "d'info", ad nauseam. Et personne pour démontrer que ce ne sont pas des "privilèges", pour retourner le compliment en demandant quand on va s'intéresser aux vrais privilégiés et assistés etc. Exit.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Lefteris le Mer 28 Fév 2018 - 21:08
@JaneB a écrit:
Qui a regardé C à vous ce soir? Il y avait un cheminot interrogé par Jean- Michel Apathie sur leur  statut de "privilégiés" et les questions sonnaient comme des sommations à se justifier : " Comment justifiez-vous que vous ayiez un métier à vie? Pourquoi vous plutôt que des gens qui travaillent à la poste? Ou chez EDF ? " ... le cheminot a fini son intervention en disant qu'il n'était pas certain du tout qu'ils se mettent en  grève pendant 1 mois. Impression d'une résignation avant même de livrer bataille ..." car l'opinion publique est contre vous " comme le martelait le journaliste .

Là où Macron avait raison, c'est quand il se présentait comme révolutionnaire. Il l'est vraiment : c'est la première révolution des nantis contre ceux qui ne le sont pas.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Furby
Niveau 7

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Furby le Mer 28 Fév 2018 - 21:12
Un dirigeant politique ne plie pas parce qu'il a une sensibilité sociale. Il plie quand le rapport de forces l'y contraint, ou plus exactement quand les intérêts des riches sont trop menacés et que ceux-ci exigent que les politiques reculent.
Mais bon, je suis d'accord avec le fait qu'on est mal barré, que la détermination ne semble pas être à la hauteur cette fois-ci encore.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Celadon le Mer 28 Fév 2018 - 21:16
SMIC, télé, panem et circenses. Misère.
avatar
JaneB
Fidèle du forum

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par JaneB le Mer 28 Fév 2018 - 21:16
Espérons que les moutons que nous sommes se réveilleront  avant d'être tondus à ras. Sans unité et sans solidarité de masse, nos "acquis" vont fondre comme neige au soleil. Je suis de toutes les grèves mais quand je vois l'inertie de mes collègues, je me dis que le réveil est loin d'être assuré ...
Sommes -nous bêtes à manger du foin ? Je me demande ...
Ok les grèves sont rarement des réussites mais encore faudrait-il qu'elles soient suivies ...et là , force est de constater que le mécontentement se fait rarement entendre faute de mobilisation réelle.
Contenu sponsorisé

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum