Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Serez-vous en grève le 22 mars?

190 - 55%
105 - 31%
48 - 14%
 
Total des votes: 343
K1nase
Niveau 5

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par K1nase le Jeu 22 Mar 2018, 22:44
@Balthazaard a écrit:J'ai eu l'impression que les radios et pas mal de journaux faisaient référence à des organismes de comptages extérieurs non?  et que les chiffres étaient plutôt voisins de ceux des syndicats.
De toute manière les chiffres ne signifient rien, c'est plutôt comment la presse et les médias interprètent la journée.
10 000 salués par les médias valent mieux que 50 000 dans l'ignorance
Et je crois que le consensus va plutôt vers une réussite de la mobilisation

Pour les manifs, ce n'est pas ce que rapportent France Info et Mediapart (47 000 comptage, 49 000 police et 60 000 syndicats).
Mais effectivement, le consensus est difficile à contester : c'est plutôt une belle mobilisation, y a bien qu'un mec du Figaro sur France Info qui a dit que "roh ben au final ça démarre pas si bien"...

EDIT @Lefteris : Du coup il n'y a que la parole de syndicats disant qu'une manip minimise la mobilisation des syndicats ? Ça paraît un brin chargé comme source tout de même. Mais la prochaine fois que j'arrive à faire boire mes potes flics j'essaierai de creuser la question, merci.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Lefteris le Jeu 22 Mar 2018, 23:10
@K1nase a écrit:
EDIT @Lefteris : Du coup il n'y a que la parole de syndicats disant qu'une manip minimise la mobilisation des syndicats ? Ça paraît un brin chargé comme source tout de même. Mais la prochaine fois que j'arrive à faire boire mes potes flics j'essaierai de creuser la question, merci.
Eh oui .. tu as trouvé une source officielle où il est écrit que dans les établissements, on fait pression pour remonter les notes de contrôle continu ?
Tu as trouvé pour les consignes des commissions dites d'"harmonisation" ? Ca m'étonnerait, ça serait vite réprimé. Et pourtant, ça se sait, tout le monde se le communique. Même chose, personne ne va se mettre en porte-à-faux, déroger à son statut, déplaire à ses chefs qui sont aussi ses commanditaires Verba volant, scripta manent.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
K1nase
Niveau 5

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par K1nase le Jeu 22 Mar 2018, 23:24
@Lefteris a écrit:
Eh oui ..  tu as trouvé une source officielle où il est écrit que dans les établissements, on fait pression pour remonter les notes de contrôle continu ?
Tu as trouvé pour les consignes des commissions dites d'"harmonisation" ? Ca m'étonnerait, ça serait vite réprimé. Et pourtant, ça se sait, tout le monde se le communique. Même chose, personne ne va se mettre en porte-à-faux, déroger à son statut, déplaire à ses chefs qui sont aussi ses commanditaires  Verba volant, scripta manent.

Le contrôle continu non, je n'ai jamais été mis dans ce genre de situation donc je n'ai pas cherché.
Pour le reste, on peut trouver un certain nombre de corrigés officiels annotés avec les consignes d'harmonisation (J'ai un bel exemple en tête, où en gros toutes les plages de barème curseur étaient remplacées par la note maximale du barème, chaque note entre 5 et 7 donnait 7. Le même fichier comportait une note indiquant qu'on considérait l'apport de connaissances suffisant même sans connaissance...), vers 2008 je crois, un enregistrement audio d'une commission d'harmonisation était paru sur Rue89, on a aussi des récits sur des blogs qui semblent ne pas avoir d'agenda politique particulier...

Qu'on se comprenne bien, je n'attends pas un document propre et clair, signé de la main d'un préfet avec marqué "Chers agents, soyez machiavéliques, bisous", mais il y a tellement de début de docs qui fuitent dans tous les sens pour la moindre bidouille possible et imaginable (et qu'on en se figure pas que cette tournure soit péjorative ou méprisante) que j'ai toujours été étonné de ne jamais avoir trouvé autre chose que des témoignages de groupes ayant un intérêt particulier dénonçant qu'on nuise à leur intérêt particulier.

Quant aux témoignages de la flicaille, jamais entendu malgré une certaine proximité avec certains agents (oui je sais j'ai un peu honte aussi). Mais comme dit je n'ai pas vraiment creusé cette question (ces derniers temps je creusais surtout le système de surveillance des radars fixes pour aller faire des ateliers peinture en juillet), ce sera chose faite.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par JPhMM le Jeu 22 Mar 2018, 23:37
@Graisse-Boulons a écrit:
@JPhMM a écrit:On connait les arguments PAR COEUR, merci.
Reste que quand bidule désintègre l'ISF, on ne se pose pas la question de comment cela sera financé : on va bien trouver des solutions.
Reste que quand machin nous fait cracher 50 milliards d'euros en CICE pour que tchi résultat, on ne se pose pas la question d'où on va les sortir : on va bien trouver des solutions.
Reste que quand on invite 14000 blaireaux à venir en avions à Paris pour se baffrer de petits fours et pondre un "utiliser la voiture, c'est mal", on s'en fiche d'où vient l'argent.
Reste que quand on organise les énièmes jeux de l'entreprise pharmaceutique la plus dopante Olympiques en sachant pertinemment que le coût sera 3 fois plus élevé que prévu, et qu'on a gagné le droit de les organiser parce que tous les autres trouvent cela vraiment trop cher pour pas un rond, on fait aucun scrupule pour aligner les milliards.

Après, pour payer les gens dignement, pour investir dans le fonction publique en moyens humains et matériels, alors là, bien sûr, y'a plus un rond, comme par hasard. Le coup du "où on va trouver les sous ?" on commence à le connaitre. On nous le sort à toutes les sauces, de tous les bords, depuis des dizaines d'années.

Merci pour la réponse.
Pour la mienne : Ahhh mais oui ! Ohhhh que oui ! Et encore, on ne parle pas du renflouement des banques après l'histoire "Kerviel" (scandaleux que tout un système soit désigné par le nom d'un seul homme mais bon, ça aide à ne pas diffuser de mauvaises idées sur le système capitaliste...)...D'après un certain Mr, en fonctions à l'époque et qui sort de garde à vue ce soir, l'opération "ne coûterait pas un euro aux contribuables"...mais tout ça, je peux vous dire sans hésiter comment, et par qui ça a été (et c'est encore) payé, et ce n'est pas par la Libye. Tout ça, ce sont des tirs à un coup. Effectivement, on trouve toujours et, dans le cas scandaleux des JO, on le planifie en plus ! Que voulez vous, il faut bien que nos boites du BTP et autres (voir des boites étrangères) croquent un peu d'argent publique non ? Et pi le SPAURRRRR, ça occupe la populasse nan ? Les romains avaient déjà compris le truc...Mais bon, là, nous parlons d'autre chose : des dépenses "de fonctionnement" et non ponctuelles. Et je ne pose pas la question telle qu'elle est habituellement posée car je ne cherche pas à démontrer que ce n'est pas raisonnable ou que ce n'est pas possible. Non : ma question veut bien dire ce qu'elle dit et essaie d'ouvrir un échange sur les possibilités que nous avons car, je l'avoue, je crains qu'il y ait quelques illogismes dans le discours enseignant et j'ai bien peur que cela desserve notre cause...oui, oui, carrément :   "notre cause"...je suis très loin, vous l'avez compris, d'essayer de décrédibiliser les revendications, bien au contraire, je me soucie de les rendre audibles par ma modeste contribution...à moins que vos arguments m'indiquent que je fais fausse route...
MmmmmmMMMMmmmmmMMM

Voilà voilà voilà.

C'était marrant, mais j'ai décroché à "SPAURRRR", pardon, comprenant que tu ne répondrais pas à l'argument que j'ai avancé.

Bonne soirée.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
angelxxx
Niveau 9

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par angelxxx le Ven 23 Mar 2018, 06:58
C'est sûr que les marches publics c'est super : ça permet de blanchir de l'argent assez facilement ou de s'enrichir honteusement sur le dos du contribuable :p (voir le dernier cash investigation)

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
Paleoprof
Niveau 10

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Paleoprof le Ven 23 Mar 2018, 07:36
L’un des plus gros travers des marchés publics, pour avoir dû en écrire pendant des années, est que les tarifs proposés par les entreprises sont en moyenne entre un quart et la moitié plus élevés que lorsque l’on passe par devis. C’est une pratique habituelle, et comme tous les candidats gonflent leurs tarifs, le moins disant reste souvent honteusement cher.

De plus les marchés publics sont d’une telle lourdeur administrative et financière que ce sont toujours les mêmes structures qui y répondent ; en termes de mise en concurrence, on a déjà vu mieux.

Enfin avec l’Union européenne, ils sont ouverts à tous les pays de l’UE; même pas sûr que cela ait un effet positif sur l’emploi français !

_________________
Je construis ma suite...... pingouin       pingouin
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Zagara le Ven 23 Mar 2018, 07:57
Les services publics sous marchés publics c'est super efficace : regardez, Paris a le système de vélos le plus efficace du monde.
J'ai trop hâte de voir des trains se planter parce que le privé aura menti pour obtenir le marché public et ne sera en fait pas capable de l'assurer correctement, comme ça se voit trèèèès régulièrement.
avatar
Isis39
Bon génie

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Isis39 le Ven 23 Mar 2018, 09:23
Sur le problème du comptage des grévistes :
http://www.cahiers-pedagogiques.com/blog/lesdechiffreurs/?p=601
K1nase
Niveau 5

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par K1nase le Ven 23 Mar 2018, 11:22
@Isis39 a écrit:Sur le problème du comptage des grévistes :
http://www.cahiers-pedagogiques.com/blog/lesdechiffreurs/?p=601

Merci pour ce lien plutôt intéressant (l'auteur s'en sort plutôt pas mal pour essayer de rester neutre malgré sa position particulière). On voit bien les forces contraires auxquelles sont soumises certaines organisation, entre la volonté de ne pas communiquer les intentions de grève et celle de permettre d'établir la cartographie la plus fidèle possible de la mobilisation.

Je note l’absence de mention d'un quelconque cabinet noir préfectoral qui sabrerait unilatéralement dans les chiffres...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par JPhMM le Ven 23 Mar 2018, 11:28
Absence de mention n'est pas mention d'absence.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
K1nase
Niveau 5

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par K1nase le Ven 23 Mar 2018, 11:29
@JPhMM a écrit:Absence de mention n'est pas mention d'absence.

Tout à fait.
Mais il faut prendre garde à ne pas inverser la charge de la preuve.
avatar
Jacq
Doyen

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Ven 23 Mar 2018, 14:52
@K1nase a écrit:
@Jacq a écrit:
@K1nase a écrit:
@Jacq a écrit:

Le système n'a pas ses défauts, il est organisé pour truquer les chiffres, maintenant tu peux t'en contenter si cela te plait.

Agrougrou le méchant système !

N'empêche que je ne comprends pas l'absence de volonté de tout tenter pour corriger les chiffres en se signalant gréviste.

Tu peux expliquer cette phrase qui n'a aucun sens ?

Se signaler dans ce cas permet de corriger le chiffre. Alors pourquoi ne pas le faire ? L'argument "c'est truqué mais j'ai pas fait la démarche de corriger le chiffre" est un peu faible.
[...]

Tu devrais relire mes messages un peu plus haut, cela t'éviterait de raconter n'importe quoi. Où vois-tu que la démarche n'a pas été faite ? Quand au terme complot (zut, j'ai coupé le passage où tu en parles), tu pourras noter qu'il n'y a que toi qui le place dans les propos des autres.
avatar
Jacq
Doyen

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Ven 23 Mar 2018, 14:58
@JPhMM a écrit:Absence de mention n'est pas mention d'absence.

Tu sais que tu réponds à un individu qui prétend que l'on parle de "complot", de "cabinet noir", "préfectoral" (on se demande ce que vient faire la préfecture dans la remontée du nombre des grévistes d'un établissement au rectorat, mais bon, nous n'en sommes plus à une incohérence près à ce niveau là) alors que personne n'en parle, lui excepté !
avatar
Jacq
Doyen

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Ven 23 Mar 2018, 15:06
@Balthazaard a écrit:J'ai eu l'impression que les radios et pas mal de journaux faisaient référence à des organismes de comptages extérieurs non?  et que les chiffres étaient plutôt voisins de ceux des syndicats.
De toute manière les chiffres ne signifient rien, c'est plutôt comment la presse et les médias interprètent la journée.
10 000 salués par les médias valent mieux que 50 000 dans l'ignorance
Et je crois que le consensus va plutôt vers une réussite de la mobilisation

Oui, certains médias se sont groupés pour avoir leurs chiffres. Ceux des syndicats ont plutôt tendance à être arrondis à la hausse. Ce n'est pas un secret. Les RG n'ont aucune raison de mentir, ils peuvent se tromper par contre. J'ai tout simplement tendance à prendre un chiffre intermédiaire entre les deux, c'est là que pourrait se situer la vérité. Chez nous il y a eu un comptage du journal local qui donne des chiffres proches mais inférieurs à ceux des RG.
K1nase
Niveau 5

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par K1nase le Ven 23 Mar 2018, 18:57
@Jacq a écrit:
Tu devrais relire mes messages un peu plus haut, cela t'éviterait de raconter n'importe quoi. Où vois-tu que la démarche n'a pas été faite ?

Mais justement, dans ton message initial où tu dis que tu n'as pas été compté car tu ne bossais pas, tu sous-entends que tu ne t'es pas déclaré.

@Jacq a écrit:
Quand au terme complot (zut, j'ai coupé le passage où tu en parles), tu pourras noter qu'il n'y a que toi qui le place dans les propos des autres.
Ah mais oui c'est bien sûr, on reconnaît facilement une théorie du complot : il faut toujours que le terme "complot" soit prononcé distinctement. Ainsi, quelqu'un qui parle de "complot juif", c'est un complotiste, mais si il s'agit "de communauté juive organisée", là, plus de complot puisque le terme n’apparaît pas !
Comme quoi, c'est facile en fait l'esprit critique...


@Jacq a écrit:
Tu sais que tu réponds à un individu qui prétend que l'on parle de "complot", de "cabinet noir", "préfectoral" (on se demande ce que vient faire la préfecture dans la remontée du nombre des grévistes d'un établissement au rectorat, mais bon, nous n'en sommes plus à une incohérence près à ce niveau là) alors que personne n'en parle, lui excepté !

Si tu avais pris la peine de lire le thread plutôt que venir t'acharner ici en faisant des triplets de messages sans rien lire, tu aurais vu que je n'ai fait que rebondir sur le propos de quelqu'un d'autre pour cette histoire de préfecture (mais ça explique pourquoi tu n'as pas compris mon propos hier soir, ce qui est finalement rassurant).
C'est vrai que je ne comprends pas non plus ce que vient faire la préfecture ici mais il se trouve que quelqu'un l'a évoqué, et étant quelqu'un de courtois qui essaye de discuter et non simplement de m'acharner de manière agressive en essayant de pallier un manque affectif en faisant des appels à d'autres membres qui n'ont rien demandé, j'ai simplement continué la discussion sur ce sujet, partant du principe que cette évocation n'était pas gratuite.
avatar
Jacq
Doyen

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Ven 23 Mar 2018, 19:34
@K1nase a écrit:
@Jacq a écrit:
Tu devrais relire mes messages un peu plus haut, cela t'éviterait de raconter n'importe quoi. Où vois-tu que la démarche n'a pas été faite ?

Mais justement, dans ton message initial où tu dis que tu n'as pas été compté car tu ne bossais pas, tu sous-entends que tu ne t'es pas déclaré.

@Jacq a écrit:
Quand au terme complot (zut, j'ai coupé le passage où tu en parles), tu pourras noter qu'il n'y a que toi qui le place dans les propos des autres.
Ah mais oui c'est bien sûr, on reconnaît facilement une théorie du complot : il faut toujours que le terme "complot" soit prononcé distinctement. Ainsi, quelqu'un qui parle de "complot juif", c'est un complotiste, mais si il s'agit "de communauté juive organisée", là, plus de complot puisque le terme n’apparaît pas !
Comme quoi, c'est facile en fait l'esprit critique...


@Jacq a écrit:
Tu sais que tu réponds à un individu qui prétend que l'on parle de "complot", de "cabinet noir", "préfectoral" (on se demande ce que vient faire la préfecture dans la remontée du nombre des grévistes d'un établissement au rectorat, mais bon, nous n'en sommes plus à une incohérence près à ce niveau là) alors que personne n'en parle, lui excepté !

Si tu avais pris la peine de lire le thread plutôt que venir t'acharner ici en faisant des triplets de messages sans rien lire, tu aurais vu que je n'ai fait que rebondir sur le propos de quelqu'un d'autre pour cette histoire de préfecture (mais ça explique pourquoi tu n'as pas compris mon propos hier soir, ce qui est finalement rassurant).
C'est vrai que je ne comprends pas non plus ce que vient faire la préfecture ici mais il se trouve que quelqu'un l'a évoqué, et étant quelqu'un de courtois qui essaye de discuter et non simplement de m'acharner de manière agressive en essayant de pallier un manque affectif en faisant des appels à d'autres membres qui n'ont rien demandé, j'ai simplement continué la discussion sur ce sujet, partant du principe que cette évocation n'était pas gratuite.

Je t'accorde volontiers qu'il y a des messages que je n'ai lu qu'en remontant plus en détail le sujet. Tu as raison. Bon, si tu étais remonté toi aussi un peu plus loin (donc, responsabilité partagée Smile  ) tu aurais vu que je n'étais pas gréviste n'ayant pas cours ce jour là. Par contre je compte parmi les non grévistes, c'est cela le reproche. Si je m'étais déclaré gréviste je n'aurai pas plus compté pour les stat puisque, et c'est là le paradoxe et ce que j'appelle de la triche, c'est que le rectorat demande la remontée de ceux qui n'ont pas fait cours. Même si tu te déclares gréviste en n'ayant pas cours tu n'es pas compté.  Et si tu étais remonté un peu tu aurais aussi vu que j'indiquais justement à d'autres collègues qu'il fallait se déclarer à 8h car bien souvent les services administratifs ne font pas réellement le comptage.
Et je n'ai jamais parlé de complot (pour ne pas revenir sur le cabinet noir) mais d'une triche volontaire dans le comptage des grévistes pour la journée même. Le MEN n'est pas idiot, lorsqu'il demande de remonter les chiffres à 9h (qui sont les chiffres qui passeront dans les médias à 12-13h) ils savent très bien que ces chiffres ne sont pas représentatifs des chiffres de la journée. Cela les arrange car cela permet de minimiser les grévistes dans le secondaire. Pourquoi crois-tu que les chiffres sur ce type de grève sont presque toujours supérieurs dans le primaire que dans le secondaire ?
Si c'est  "truqué" qui ne t'allait pas dans mes propos, je peux modifier et dire simplement que les chiffres sont justes selon leur méthode de remontée des données, mais que la méthode en question est faite pour ne pas refléter la réalité. Donc c'est volontairement "truqué". Par contre à la fin, les chiffres ils les ont pour voir le degré (faiblard) de contestation, mais ils ne vont pas rappeler les médias le lendemain les médias pour leur donner les vrais chiffres (médias qui s'en fichent d'ailleurs le lendemain, ils ont tout de même autre chose à faire avec des trucs importants comme l'héritage Hallyday).


EDIT : oui tu as raison, la préf n'a rien à faire dans le comptage des grévistes ; dans la remontée des chiffres de manifestants, oui. Mais ce n'était pas trop notre sujet.
avatar
mrl
Niveau 7

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par mrl le Ven 23 Mar 2018, 20:03
@Jacq a écrit:j'indiquais justement à d'autres collègues qu'il fallait se déclarer à 8h car bien souvent les services administratifs ne font pas réellement le comptage.
[...] Le MEN n'est pas idiot, lorsqu'il demande de remonter les chiffres à 9h (qui sont les chiffres qui passeront dans les médias à 12-13h) ils savent très bien que ces chiffres ne sont pas représentatifs des chiffres de la journée. Cela les arrange car cela permet de minimiser les grévistes dans le secondaire.

Et dire que je n'avais jamais pensé à ça... Merci Jacq.
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 7

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Graisse-Boulons le Ven 23 Mar 2018, 20:34
@JPhMM a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:
@JPhMM a écrit:On connait les arguments PAR COEUR, merci.
Reste que quand bidule désintègre l'ISF, on ne se pose pas la question de comment cela sera financé : on va bien trouver des solutions.
Reste que quand machin nous fait cracher 50 milliards d'euros en CICE pour que tchi résultat, on ne se pose pas la question d'où on va les sortir : on va bien trouver des solutions.
Reste que quand on invite 14000 blaireaux à venir en avions à Paris pour se baffrer de petits fours et pondre un "utiliser la voiture, c'est mal", on s'en fiche d'où vient l'argent.
Reste que quand on organise les énièmes jeux de l'entreprise pharmaceutique la plus dopante Olympiques en sachant pertinemment que le coût sera 3 fois plus élevé que prévu, et qu'on a gagné le droit de les organiser parce que tous les autres trouvent cela vraiment trop cher pour pas un rond, on fait aucun scrupule pour aligner les milliards.

Après, pour payer les gens dignement, pour investir dans le fonction publique en moyens humains et matériels, alors là, bien sûr, y'a plus un rond, comme par hasard. Le coup du "où on va trouver les sous ?" on commence à le connaitre. On nous le sort à toutes les sauces, de tous les bords, depuis des dizaines d'années.

Merci pour la réponse.
Pour la mienne : Ahhh mais oui ! Ohhhh que oui ! Et encore, on ne parle pas du renflouement des banques après l'histoire "Kerviel" (scandaleux que tout un système soit désigné par le nom d'un seul homme mais bon, ça aide à ne pas diffuser de mauvaises idées sur le système capitaliste...)...D'après un certain Mr, en fonctions à l'époque et qui sort de garde à vue ce soir, l'opération "ne coûterait pas un euro aux contribuables"...mais tout ça, je peux vous dire sans hésiter comment, et par qui ça a été (et c'est encore) payé, et ce n'est pas par la Libye. Tout ça, ce sont des tirs à un coup. Effectivement, on trouve toujours et, dans le cas scandaleux des JO, on le planifie en plus ! Que voulez vous, il faut bien que nos boites du BTP et autres (voir des boites étrangères) croquent un peu d'argent publique non ? Et pi le SPAURRRRR, ça occupe la populasse nan ? Les romains avaient déjà compris le truc...Mais bon, là, nous parlons d'autre chose : des dépenses "de fonctionnement" et non ponctuelles. Et je ne pose pas la question telle qu'elle est habituellement posée car je ne cherche pas à démontrer que ce n'est pas raisonnable ou que ce n'est pas possible. Non : ma question veut bien dire ce qu'elle dit et essaie d'ouvrir un échange sur les possibilités que nous avons car, je l'avoue, je crains qu'il y ait quelques illogismes dans le discours enseignant et j'ai bien peur que cela desserve notre cause...oui, oui, carrément :   "notre cause"...je suis très loin, vous l'avez compris, d'essayer de décrédibiliser les revendications, bien au contraire, je me soucie de les rendre audibles par ma modeste contribution...à moins que vos arguments m'indiquent que je fais fausse route...
MmmmmmMMMMmmmmmMMM

Voilà voilà voilà.

C'était marrant, mais j'ai décroché à "SPAURRRR", pardon, comprenant que tu ne répondrais pas à l'argument que j'ai avancé.

Bonne soirée.

Je répond exactement à l'argument que vous avez bien voulu me donner. Soyez certain que, de mon côté, je l'ai lu jusqu'au bout et avec intérêt ce que vous avez écrit. Je peut même vous le résumer : "Nul besoin de chercher d'ou viendrait le financement puisque pour d'autres choses, on le trouve"...corrigez moi si j'ai mal compris, s'il vous plait.
Par contre, de votre côté, vous avez évacué ma question d'un revers de la main au prétexte que l'on "connait par coeur ces "arguments"", ce qui m'a contraint à préciser que ma question en était bien une et non un "argument".
K1nase
Niveau 5

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par K1nase le Ven 23 Mar 2018, 21:03
@Jacq a écrit:
Je t'accorde volontiers qu'il y a des messages que je n'ai lu qu'en remontant plus en détail le sujet. Tu as raison. Bon, si tu étais remonté toi aussi un peu plus loin (donc, responsabilité partagée Smile  ) tu aurais vu que je n'étais pas gréviste n'ayant pas cours ce jour là. Par contre je compte parmi les non grévistes, c'est cela le reproche. Si je m'étais déclaré gréviste je n'aurai pas plus compté pour les stat puisque, et c'est là le paradoxe et ce que j'appelle de la triche, c'est que le rectorat demande la remontée de ceux qui n'ont pas fait cours. Même si tu te déclares gréviste en n'ayant pas cours tu n'es pas compté.  Et si tu étais remonté un peu tu aurais aussi vu que j'indiquais justement à d'autres collègues qu'il fallait se déclarer à 8h car bien souvent les services administratifs ne font pas réellement le comptage.

J'ai compris que tu voulais faire grève, c'est ça que j'entends pas "gréviste". Mais j'ai compris que tu n'était pas "gréviste comptabilisé". Mais justement, la pratique consistant à se déclarer auprès de sa hiérarchie même les jours sans cours est très répandue, au point que j'ai appris par ce fil que ce n'était pas forcément la règle (c'est une pratique que l'on me proposait déjà à l'époque où j'étais rémunéré lors de mes études, même pour les jours où je ne "travaillais" pas). Je veux bien entendre que ce n'est pas pratiqué partout, mais il me semble que tester au moins la démarche s'inscrirait dans une dynamique d'honnêteté appréciable.

Pour ce qui est de l'annonce à 8h, oui j'avais noté, j'ai moi-même parlé du principe de se déclarer en avance, mais cette idée à très mauvaise presse par ici, où de nombreuses personnes partent du principe que l'administration va faire usage diabolique de cette donnée (avec des termes dédiés aux déclarants qui fleurent bon la vendetta de vestiaire de foot, ça fait assez froid dans le dos...).

@Jacq a écrit:
Et je n'ai jamais parlé de complot (pour ne pas revenir sur le cabinet noir) mais d'une triche volontaire dans le comptage des grévistes pour la journée même. Le MEN n'est pas idiot, lorsqu'il demande de remonter les chiffres à 9h (qui sont les chiffres qui passeront dans les médias à 12-13h) ils savent très bien que ces chiffres ne sont pas représentatifs des chiffres de la journée. Cela les arrange car cela permet de minimiser les grévistes dans le secondaire. Pourquoi crois-tu que les chiffres sur ce type de grève sont presque toujours supérieurs dans le primaire que dans le secondaire ?
Si c'est  "truqué" qui ne t'allait pas dans mes propos, je peux modifier et dire simplement que les chiffres sont justes selon leur méthode de remontée des données, mais que la méthode en question est faite pour ne pas refléter la réalité. Donc c'est volontairement "truqué". Par contre à la fin, les chiffres ils les ont pour voir le degré (faiblard) de contestation, mais ils ne vont pas rappeler les médias le lendemain les médias pour leur donner les vrais chiffres (médias qui s'en fichent d'ailleurs le lendemain, ils ont tout de même autre chose à faire avec des trucs importants comme l'héritage Hallyday).

Je pense que tu as pleine conscience de la valeur d'une remarque lapidaire faisant état d'un "trucage". Le terme est empreint d'une connotation de modification post hoc des données (ce qui est maintenu par certains en ces pages) faite dans le dos de l'opinion... Ça a tous les atours d'une vision complotiste, et c'est à la fois peu pertinent et stérile dans la discussion. Je digresse (je préviens parce que j'ai cru comprendre que tu tolères mal la chose), mais ces réflexions s'ajoutent à celles faisant état de l'absence d'âme des PERDIR, de l’acariâtreté des profs-docs, du machiavélisme diabolique du privé j'en passe et des meilleurs, donnant à ce forum des relents de bar PMU assez effarant lorsque l'on connaît l'occupation des personnes que l'on y croise. Et dans un contexte où on essaie de raisonner de manière crédible sur l'avenir c'est assez contre-productif.

Je n'ai moi-même pas dit que la méthode de calcul était parfaite. Dire qu'elle est pensée pour minimiser le fait engage ceux qui le disent, d'autres hypothèses qui ne sont pas plus coûteuses existent, mais elle n'est pas manipulée a posteriori pour coller aux désirs du chef en place.

D'autant que, et nous avons tout deux argué en ce sens, la force d'une mobilisation se mesure en la comparant avec ce que l'on connaît des mobilisations précédentes. Venir sangloter de l'injustice du calcul est donc superflu et parasite l'analyse. Parce que pendant qu'on défend notre steak mordicus, un sondage donne 55% des Français qui jugent que cette mobilisation est "plutôt un échec", ce qui est inexact.
Alors tout le monde aura compris que je ne suis pas particulièrement pro-gréviste (surtout concernant les cheminots), mais cette inexactitude me mets hors de moi, autant que celle consistant à sous-entendre qu'il y a anguille sous roche pour le décompte de cette mobilisation.



@Jacq a écrit:
EDIT : oui tu as raison, la préf n'a rien à faire dans le comptage des grévistes ; dans la remontée des chiffres de manifestants, oui. Mais ce n'était pas trop notre sujet.

Mais ce sujet me semble incontournable dès lors que l'on parle du principe des décomptes, il est donc inévitable que ça apparaisse dans la discussion. Ce n'est pas un problème d'ailleurs, si on garde en tête que les deux sujets sont parents mais distincts, et que l'on ne fait pas de cette distinction un enjeu rhétorique...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par JPhMM le Ven 23 Mar 2018, 23:20
Oui, bon, de toute façon, le 22 mars 2018, c'est passé.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par JPhMM le Ven 23 Mar 2018, 23:22
@Jacq a écrit:
@JPhMM a écrit:Absence de mention n'est pas mention d'absence.

Tu sais que tu réponds à un individu qui prétend que l'on parle de "complot", de "cabinet noir", "préfectoral" (on se demande ce que vient faire la préfecture dans la remontée du nombre des grévistes d'un établissement au rectorat, mais bon, nous n'en sommes plus à une incohérence près à ce niveau là) alors que personne n'en parle, lui excepté !
Oui, je sais.
Mais tu me connais : j'aime bien chasser la connerie où qu'elle se trouve. Embarassed

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Jacq
Doyen

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Sam 24 Mar 2018, 08:07
@K1nase a écrit: [...]

Je n'ai moi-même pas dit que la méthode de calcul était parfaite. Dire qu'elle est pensée pour minimiser le fait engage ceux qui le disent, d'autres hypothèses qui ne sont pas plus coûteuses existent, mais elle n'est pas manipulée a posteriori pour coller aux désirs du chef en place.

[...]

Si, la méthode de calcul est parfaite pour minimiser la mobilisation dans le secondaire. Very Happy Elle n'a rien à voir avec le "chef en place". La notion de coût n'a rien à voir dans cette affaire. En plus tu peux te déclarer gréviste la matin en n'ayant pas cours, tu ne seras pas compté dans les chiffres remontés le jour même mais compter comme non gréviste. Donc cela ne sert à rien.

Pour ce qui est de se déclarer le jour-même (à condition d'avoir cours), je suis pour pour des raisons d'efficacité. De même je préviens toujours les élèves car mon objectif lorsque je fais grève n'est pas de les ennuyer et qu'ils viennent pour rien.
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Oonnay le Sam 24 Mar 2018, 09:29
Un coup de pouce pour les fonctionnaires les plus modestes ?

MSN a écrit:Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a ainsi expliqué vendredi sur la radio 'Europe 1' qu'il souhaitait une revalorisation de la rémunération des fonctionnaires les plus "mal payés", "mais pas pour tout le monde".

Cool, j'aurai perdu une journée pour le salaire de ceux qui n'ont pas les c******s moyens de faire grève. Je suis un éternel solidaire...

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Zagara le Sam 24 Mar 2018, 10:20
C'est le temps des carottes de 1cm pour faire passer les boulets de 10 tonnes.
Ils vont essayer de vous échanger votre statut et vos conditions de travail contre 10 euros par mois.
avatar
Tristana
Vénérable

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Tristana le Sam 24 Mar 2018, 16:31
@K1nase a écrit:Pour ce qui est de l'annonce à 8h, oui j'avais noté, j'ai moi-même parlé du principe de se déclarer en avance, mais cette idée à très mauvaise presse par ici, où de nombreuses personnes partent du principe que l'administration va faire usage diabolique de cette donnée (avec des termes dédiés aux déclarants qui fleurent bon la vendetta de vestiaire de foot, ça fait assez froid dans le dos...).

Mais en fait, on n'a pas à se déclarer grévistes. Et ça c'est une disposition légale : ce sont aux chefs de service, d'établissement de comptabiliser les grévistes, ou du moins les absents, et ensuite de voir avec lesdits absents pourquoi ils n'étaient pas là. Ce n'est qu'à ce moment-là que tu te déclares gréviste.
Planifier le fait d'être gréviste, c'est aussi permettre des possibilités de remplacement (je ne parle pas que pour l'EN) ; l'idée c'est quand même de mettre un peu de boxon dans nos services quand on fait grève, donc bon... et au-delà de ça, déclarer avant une grève qu'on va faire grève, c'est aussi permettre aux chefs de faire pression sur ceux qui se déclarent comme tels.
Vraiment, je comprends pas bien la logique. Et pour ce qui est de ceux qui ne bossent pas le jour de la grève, que tu te déclares gréviste à 8h ou 3 jours plus tard, ça ne changera rien au fait que tu seras, de fait, non considéré comme gréviste. C'est comme ça (et c'est totalement arbitraire et fausse les chiffres, oui).

Il faut faire attention aux libertés auxquelles on va soi-même renoncer, parfois en partant d'un bon sentiment...

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Fesseur Pro le Sam 24 Mar 2018, 18:23
@Tristana a écrit:Il faut faire attention aux libertés auxquelles on va soi-même renoncer, parfois en partant d'un bon sentiment...
Bravo !
A écouter et à lire certains collègues, il est obligatoire de se déclarer à 8h.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Contenu sponsorisé

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum