Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Serez-vous en grève le 22 mars?

190 - 55%
105 - 31%
48 - 14%
 
Total des votes: 343
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Fesseur Pro le Sam 24 Mar 2018 - 18:23
@Tristana a écrit:Il faut faire attention aux libertés auxquelles on va soi-même renoncer, parfois en partant d'un bon sentiment...
Bravo !
A écouter et à lire certains collègues, il est obligatoire de se déclarer à 8h.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Dim 25 Mar 2018 - 1:03
@Fesseur Pro a écrit:
@Tristana a écrit:Il faut faire attention aux libertés auxquelles on va soi-même renoncer, parfois en partant d'un bon sentiment...
Bravo !
A écouter et à lire certains collègues, il est obligatoire de se déclarer à 8h.

Il n'y a rien d'obligatoire, lire ce qui a été écrit permet de le comprendre.

Pour Tristana, attendre d'être comptée et identifiée gréviste, c'est ne pas être comptée gréviste le jour même. Le CDE peut simplement faire mettre un papier qui demande, le lendemain, d'expliquer ton absence. Le lendemain seulement... A toi de savoir à quoi cela a servi, même pas à mettre le boxon (sauf suivi total de la grève qui oblige l'établissement, surtout au collège, à renvoyer les élèves chez eux), seulement à te faire décompter 1/30e de ton salaire pour ne pas apparaître dans le taux des gréviste. Qu'est-ce qui prouve à ton CDE, le jour ou tu es absente et qu'il y a une grève que tu es en grève ou que tu es malade ? Le lendemain tu peux expliquer que tu étais gréviste, c'est bien pour t'enlever 1/30e de ton salaire, pour le reste, cela ne sert plus à rien.

Tu as la liberté d'être comptée gréviste le jour en question ou la liberté d'être comptée gréviste le lendemain ce dont tout le monde se fiche (sauf pour l'économie réalisée sur ton salaire, car là, oui, ils vont s'en souvenir).
avatar
Jacq
Vénérable

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Dim 25 Mar 2018 - 1:15
Petit ajout sur le 22/03.
Non gréviste, car pas cours, mais manifestant. Je passe au lycée le matin pour un truc à faire. Je tombe sur deux de mes collègues, notoirement jamais grévistes (perde un poil de salaire pour défendre leur profession cela leur arrache la peau du ... .. ...). Ils étaient en train de discuter du fait de savoir si avec un seul élève ils étaient tenus ou non d'accueillir l'élève en classe. Nous avions des classes où presque tous les élèves étaient absents et les collègues comptaient bien ne pas prendre les élèves, ne pas faire cours, rentrer chez eux tout en ayant "gagné" leur journée de salaire.  Bien malin, l'un, me voyant, m'a demandé : "et toi (en gros, le syndicaliste qui sait les droits) c'est bien vrai que l'on ne peut pas prendre un élève en classe tout seul ?". Regard plein d'espoir. Ben non, c'est dommage !
Qui sont les fainéants de fonctionnaires ? Ceux qui perdent 1/30e de leur journée de salaire pour défendre bien ou mal une cause bonne ou non, ou ceux qui espéraient ne pas faire cours et rentrer tranquillement chez eux tout en étant payés ?
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Chocolat le Dim 25 Mar 2018 - 8:22
Est-ce que c'est vraiment la question la plus importante aujourd'hui ?
Le comportement de tes collègues est évidemment mesquin mais je n'ai pas très bien compris ce que tu faisais en tant que gréviste, dans ton bahut.

L'éternelle querelle entre gréviste et non gréviste est totalement stérile.
Il serait peut-être utile de passer à autre chose car en attendant, la situation de notre profession se dégrade chaque jour un peu plus donc il est plus que temps que l'on reconnaisse que nous défendons très mal nos intérêts et que la grévounette d'un jour n'est pas plus utile que son absence.

Donc on s'engueule pendant deux ou trois jours entre grévistes et non grévistes pour chercher à se donner bonne conscience puis on se rendort jusqu'à la prochaine grévounette d'un jour et ainsi de suite ?

C'est vrai que c'est ce que nous faisons depuis des années, pourquoi changer un fonctionnement qui rate avec une telle régularité ?! Faire autre chose de plus efficace nous demanderait peut-être plus qu'une journée de salaire de temps en temps...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par pogonophile le Dim 25 Mar 2018 - 10:21
@Jacq a écrit:
Pour Tristana, attendre d'être comptée et identifiée gréviste, c'est ne pas être comptée gréviste le jour même. Le CDE peut simplement faire mettre un papier qui demande, le lendemain, d'expliquer ton absence. Le lendemain seulement...  A toi de savoir à quoi cela a servi, même pas à mettre le boxon (sauf suivi total de la grève qui oblige l'établissement, surtout au collège, à renvoyer les élèves chez eux), seulement à te faire décompter 1/30e de ton salaire pour ne pas apparaître dans le taux des gréviste.  Qu'est-ce qui prouve à ton CDE, le jour ou tu es absente et qu'il y a une grève que tu es en grève ou que tu es malade ? Le lendemain tu peux expliquer que tu étais gréviste, c'est bien pour t'enlever 1/30e de ton salaire, pour le reste, cela ne sert plus à rien.

Tu as la liberté d'être comptée gréviste le jour en question ou la liberté d'être comptée gréviste le lendemain ce dont tout le monde se fiche (sauf pour l'économie réalisée sur ton salaire, car là, oui, ils vont s'en souvenir).

En fait, un absent à 8h un jour de grève est automatiquement considéré gréviste.
En effet, on n'est pas tenu de se déclarer en grève, donc si aucun motif d'absence n'est invoqué, c'est celui de grève qui est retenu par défaut.

On demande de justifier une absence si c'était un jour banal, afin de savoir s'il y a un motif ou si c'est un abandon de poste - qui est illégal, contrairement au droit de grève, et dont les conséquences peuvent aller au delà du retrait du trentième.

Quant aux pressions sur qui se déclare gréviste à l'avance... Le droit de grève est quand-même (encore) assez sanctuarisé, je n'ai jamais connu de CdE qui aille interférer quand on est dans le cadre normal (préavis etc.). J'imagine que ça existe mais c'est rarissime, et risqué.
avatar
henriette
Médiateur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par henriette le Dim 25 Mar 2018 - 12:21
@pogonophile a écrit:En fait, un absent à 8h un jour de grève est automatiquement considéré gréviste.
Mais si on n'a cours qu'à 11h par exemple, on sera compté gréviste après la remontée des chiffres au MEN - celle qui est ensuite donnée aux médias pour annoncer le taux de grévistes, non ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par pogonophile le Dim 25 Mar 2018 - 12:26
@henriette a écrit:
Mais si on n'a cours qu'à 11h par exemple, on sera compté gréviste après la remontée des chiffres au MEN - celle qui est ensuite donnée aux médias pour annoncer le taux de grévistes, non ?

A Paris, la consigne est :
- une première remontée avant 9h30 (alimente une estimation)
- une deuxième avant 10h30 (alimente une estimation consolidée)
- une dernière pour 16h (tableau définitif)
Je suppose que c'est pareil ailleurs puisque le calcul est national.

En définitive, comme dit plus haut, comme les taux de grévistes sont calculés sur l'effectif global, et non pas sur l'effectif censé être présent ce jour là, c'est toujours un peu sous-estimé...
avatar
Jacq
Vénérable

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Dim 25 Mar 2018 - 12:34
@pogonophile a écrit:
@henriette a écrit:
Mais si on n'a cours qu'à 11h par exemple, on sera compté gréviste après la remontée des chiffres au MEN - celle qui est ensuite donnée aux médias pour annoncer le taux de grévistes, non ?

A Paris, la consigne est :
- une première remontée avant 9h30 (alimente une estimation)
- une deuxième avant 10h30 (alimente une estimation consolidée)
- une dernière pour 16h (tableau définitif)
Je suppose que c'est pareil ailleurs puisque le calcul est national.

En définitive, comme dit plus haut, comme les taux de grévistes sont calculés sur l'effectif global, et non pas sur l'effectif censé être présent ce jour là, c'est toujours un peu sous-estimé...

Chez nous remontée à 9h. Les autres je ne sais pas, mais il y a en d'autres ensuite, sans doute pour remonter la dernière vers 16h00 aussi (cela semble logique pour qu'un bilan national soit effectué à temps). Il faudra que je demande à notre "camarade" secrétaire du pro.
avatar
henriette
Médiateur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par henriette le Dim 25 Mar 2018 - 12:37
Donc si on veut être compté dans l'estimation consolidée qui est celle donnée aux médias, mais qu'on n'a cours qu'après, n'a-t-on pas intérêt à prévenir le matin qu'on est gréviste ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par pogonophile le Dim 25 Mar 2018 - 12:41
@henriette a écrit:Donc si on veut être compté dans l'estimation consolidée qui est celle donnée aux médias, mais qu'on n'a cours qu'après, n'a-t-on pas intérêt à prévenir le matin qu'on est gréviste ?

Cela reviendrait à gonfler artificiellement le nombre final (lui-même minoré, bon bref) puisque l'estimation repose sur une extrapolation des chiffres de la première heure, donc c'est une petite tricherie. Un chef pointilleux ne te compterait qu'après ta première heure théorique... mais il faut vraiment qu'il n'ait que ça à faire : quand une grève est bien suivie, je ne relis pas trois fois les chiffres que je remonte, je suis surtout occupé à écoper Razz
avatar
henriette
Médiateur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par henriette le Dim 25 Mar 2018 - 12:43
@pogonophile a écrit:
Cela reviendrait à gonfler artificiellement le nombre final 
Ma foi, je crois que j'arriverai à dormir même en sachant cela...

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Cath
Bon génie

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Cath le Dim 25 Mar 2018 - 13:01
@pogonophile a écrit:
@henriette a écrit:
Mais si on n'a cours qu'à 11h par exemple, on sera compté gréviste après la remontée des chiffres au MEN - celle qui est ensuite donnée aux médias pour annoncer le taux de grévistes, non ?

A Paris, la consigne est :
- une première remontée avant 9h30 (alimente une estimation)
- une deuxième avant 10h30 (alimente une estimation consolidée)
- une dernière pour 16h (tableau définitif)
Je suppose que c'est pareil ailleurs puisque le calcul est national.

En définitive, comme dit plus haut, comme les taux de grévistes sont calculés sur l'effectif global, et non pas sur l'effectif censé être présent ce jour là, c'est toujours un peu sous-estimé...

J'ai reçu un mail en fin d'après-midi jeudi me demandant de préciser si j'étais gréviste car je n'avais pas fais l'appel et précisant que si je ne répondais rien, je serais automatiquement considérée gréviste... Ce qui prouve que jusqu'au lendemain matin, je ne l'étais pas.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Jacq le Dim 25 Mar 2018 - 13:01
@henriette a écrit:
@pogonophile a écrit:
Cela reviendrait à gonfler artificiellement le nombre final 
Ma foi, je crois que j'arriverai à dormir même en sachant cela...

Cela rétablirait un peu d'équilibre...
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par pogonophile le Dim 25 Mar 2018 - 14:38
@Cath a écrit:
J'ai reçu un mail en fin d'après-midi jeudi me demandant de préciser si j'étais gréviste car je n'avais pas fais l'appel et précisant que si je ne répondais rien, je serais automatiquement considérée gréviste... Ce qui prouve que jusqu'au lendemain matin, je ne l'étais pas.

Si si, tu étais considérée comme telle sur la remontée - après on te laisse la possibilité de régulariser l'absence, des fois que le motif ait été autre.
Cath
Bon génie

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Cath le Dim 25 Mar 2018 - 16:01
D'accord.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Ergo le Jeu 29 Mar 2018 - 20:08
La Fédération nationale des mines et de l’énergie-Confédération générale du travail (FNME-CGT), première organisation syndicale dans l’énergie, appelle à la grève à partir « du 3 avril jusqu’au 28 juin », soit durant la même période que la grève des cheminots. Elle réclame notamment « un nouveau service public de l’électricité et du gaz », jeudi 29 mars dans un communiqué.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/03/29/la-cgt-appelle-a-la-greve-dans-l-energie-a-partir-du-3-avril_5278124_3224.html

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
user7434
Niveau 1

Oui, grève. Mais je persiste à dire qu'il faut taper plus fort et plus stratégiquement après : examens, rentrées scolaires, etc.

par user7434 le Ven 30 Mar 2018 - 15:00
Tout à fait d'accord. En premier lieu, stop au remplissage des LC.
Contenu sponsorisé

Re: TOUS en grève le 22 mars : pour un printemps de la fonction publique

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum