Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

"Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Will.T le Jeu 15 Fév 2018 - 11:30
Enjoy Wink

avatar
Ruthven
Monarque

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Ruthven le Jeu 15 Fév 2018 - 11:33
J'ai honte ... Rolling Eyes
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par amalricu le Jeu 15 Fév 2018 - 11:42
Personnellement, je le pense aussi. 

Pour les esprits bien disposés, c'est un art, un science, que sais-je encore ?

Ce fut par contre un excellent instrument de sélection scolaire.

Un exemple : tu trouves un tableau d'amortissement de prêt avec comparaison taux fixe/taux variable en un clic et tu rentres les données clés  pour un résultat qui tombe en moins d'1 minute.
avatar
Euthyphron
Niveau 5

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Euthyphron le Jeu 15 Fév 2018 - 11:52
Je ne pense pas que Luc Ferry dise cela pour dire du mal des maths.
Il rappelle simplement deux vérités : du point de vue du contenu, les maths (à la différence du calcul) ne servent à rien dans la vie quotidienne, et leur fonction dans l'EN est essentiellement sélective.
Je trouve cependant qu'il est un peu court et un peu injuste quand il extrapole au raisonnement mathématique. Le caractère puissamment formateur de celui-ci justifie que l'on continue à traiter les mathématiques comme une matière essentielle, à condition que ce soit par la pratique de la démonstration rigoureuse, ce qui devrait aller de soi.


Dernière édition par Euthyphron le Jeu 15 Fév 2018 - 11:54, édité 1 fois
Bouboule
Expert spécialisé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Bouboule le Jeu 15 Fév 2018 - 11:53
@amalricu a écrit:Personnellement, je le pense aussi. 

Pour les esprits bien disposés, c'est un art, un science, que sais-je encore ?

Ce fut par contre un excellent instrument de sélection scolaire.

Un exemple : tu trouves un tableau d'amortissement de prêt avec comparaison taux fixe/taux variable en un clic...

Cela me rappelle la conseillère BP pour mon premier prêt.
Pas besoin de comprendre pour elle, puisqu'il y avait des tableurs.
Sauf qu'à l'époque, il y avait deux façons de présenter les taux et déjà la possibilité de choisir entre plusieurs types d'assurance. J'ai fait mon propre tableur et mon montage était nettement meilleur que le sien (pour moi, pas pour la banque bien sûr).
C'est rentré dans l'ordre depuis pour le quidam qui ne cherche pas à comprendre les mécanismes mais bon, combien ont payé plus.
Je parle juste de concepts qu'on étudie (étudiait) en premièreS, pas d'un master de finances (et je suis nul en tableur).
avatar
Modulo
Habitué du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Modulo le Jeu 15 Fév 2018 - 11:57
@amalricu a écrit:Un exemple : tu trouves un tableau d'amortissement de prêt avec comparaison taux fixe/taux variable en un clic et tu rentres les données clés  pour un résultat qui tombe en moins d'1 minute.

C'est donc bien la preuve que les maths t'ont servi ? Quand bien même tu n' avais pas la maîtrise du concept ("comment obtient-on ce tableau ?"), tu as quand même été heureux de l'obtention de ce tableau d'amortissement non ?

Autrement dit, la question de l'utilité est biaisée, en raison de la non distinction entre la maîtrise du sujet et l'obtention du résultat découlant de ce sujet.

_________________
Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple

Mes photos de portraits sur le vif
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par amalricu le Jeu 15 Fév 2018 - 11:58
Il suffit de passer un tableur indépendant de la banque...la toile n'en manque pas.
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par V.Marchais le Jeu 15 Fév 2018 - 12:08
De toute façon, rien de ce qu'on apprend à l'école n'est utile, ou ne devrait l'être.
Assigner une fonction utilitaire aux apprentissages scolaires est un dévoiement - et une démarche vaine. On pourra se tortiller autant qu'on voudra, aujourd'hui, pour conduire ma voiture, faire mes courses, surfer sur internet, boire un coup avec mes amis, je n'ai besoin ni de dériver une fonction, ni de me lancer dans des calculs trigonométriques, ni de connaître les différents types d'éruption volcanique ou les principales figures de style, de me rappeler à quoi sert la constante de Planck ou ce que représente un numéro d'entropie. Même dans le cadre de mon métier, à part dans certaines professions pointues, il y a fort à parier que je peux m'en passer.
Par contre, penser, c'est utile, profondément.
Et tout ce qui précède, tout ce qu'on apprend à l'école ne sert, finalement, qu'à cela : apprendre à raisonner, se doter des éléments qu'on pourra mettre en relation (inter-ligere) pour faire preuve d'un minimum d'intelligence.
Enfin, ça servait à cela.
Il est vrai que l'OCDE semble vouloir assigner d'autres fins à l'école. Mais pas sûre que ce soit ni possible ni désirable.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
BR
Niveau 6

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par BR le Jeu 15 Fév 2018 - 12:08
Début d'entretien, répondant à une question sur l'apport de la Science dans une affaire criminelle :
Ça progresse de manière extraordinaire (...) le séquençage de l'ADN par l'Intelligence Artificielle va extraordinairement vite (...)

À 7'30 :
Dans la vie quotidienne, les Maths ne servent à rien.

Luc Ferry n'a manifestement rien compris à l'Intelligence Artificielle, à qui il attribue les progrès dans le séquençage de l'ADN... Quoiqu'il en soit, il commence par s'esbaudir de l'impact de l'Intelligence Artificielle, dans laquelle les Mathématiques jouent un rôle important, pour ensuite déclarer platement que ces mêmes Mathématiques ne servent à rien dans la vie quotidienne. Un peu comme si je déclarais que, dans la vie quotidienne, l'Histoire ne sert à rien après avoir disserté sur le cas des Corées.

À sa décharge, je conviens volontiers qu'une affaire criminelle ne relève pas de la vie quotidienne, bien heureusement.
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par mathmax le Jeu 15 Fév 2018 - 12:11
Du plaisir de la dépendance et de la soumission à ceux qui comprennent...

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Anaxagore
Empereur

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Anaxagore le Jeu 15 Fév 2018 - 12:16
Je confirme. Faire cuire des pâtes et s'essuyer le cul ne nécessitent aucune connaissance mathématique.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
meskiangasher
Niveau 8

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par meskiangasher le Jeu 15 Fév 2018 - 12:21
@amalricu a écrit:Il suffit de passer un tableur indépendant de la banque...la toile n'en manque pas.
Dans la vie quotidienne l'histoire-géographie ne sert strictement à rien.
avatar
Manu7
Niveau 5

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Manu7 le Jeu 15 Fév 2018 - 12:25
Je dis souvent oui c'est vrai les maths ne servent strictement à rien dans la vie quotidienne
surtout quand tu ne sais pas t'en servir !!!

Ce que dit Ferry n'est pas totalement faux sur les maths, sauf son 99% des personnes qui ne feraient jamais de math au quotidien.

Par contre, c'est vrai que le côté sélectif fait beaucoup de mal à la matière...

Mais bon, c'est toujours de bon ton de taper sur les maths surtout quand on a un niveau de math excellent, cependant quand son enfant ne maîtrise pas les tables il y a ceux qui s'inquiètent et les autres. Dans quel catégorie se retrouve Ferry ?

Pour l'anecdote du tableau d'amortissement, on fait comme si tout ce qui est scientifique pousse naturelement, il y a des personnes qui travaillent derrière.

J'ai même discuté avec des ingénieurs qui prétendaient qu'ils ne faisaient jamais de math dans leur boulot. Mais ils me parlent de géométrie non euclidienne, calcul intégral, etc... Sauf qu'en vrai ils nagent dans les maths avec une telle habitude qu'ils ne se rendent pas compte qu'ils font des maths à longueur de journée. Et ils manipulent par exemple des notions sur les échantillonages que je ne connais pas. Sauf qu'à force de le faire tous les jours ils pensent que c'est plus de l'empirisme que des maths... Ils pensent que les % c'est de la culture générale...

J'aime bien aussi dire que quand je lis, l'alphabet ne me sert strictement à rien, je me demande bien pourquoi on oblige les enfants à apprendre l'alphabet ??? Wink


Dernière édition par EmmanuelB le Jeu 15 Fév 2018 - 12:29, édité 1 fois
Bouboule
Expert spécialisé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Bouboule le Jeu 15 Fév 2018 - 12:28
@amalricu a écrit:Il suffit de passer un tableur indépendant de la banque...la toile n'en manque pas.

Et tu mets quoi dans ton tableur ?
meskiangasher
Niveau 8

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par meskiangasher le Jeu 15 Fév 2018 - 12:30
Les élèves ne demandent à quoi servent les maths que lorsqu'ils sont en difficulté, jamais sur les notions simples.
On peut voir les maths enseignées comme de la culture générale, comme l'histoire-géographie...
avatar
Guermantes729
Habitué du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Guermantes729 le Jeu 15 Fév 2018 - 12:37
@V.Marchais a écrit:De toute façon, rien de ce qu'on apprend à l'école n'est utile, ou ne devrait l'être.
Assigner une fonction utilitaire aux apprentissages scolaires est un dévoiement - et une démarche vaine. On pourra se tortiller autant qu'on voudra, aujourd'hui, pour conduire ma voiture, faire mes courses, surfer sur internet, boire un coup avec mes amis, je n'ai besoin ni de dériver une fonction, ni de me lancer dans des calculs trigonométriques, ni de connaître les différents types d'éruption volcanique ou les principales figures de style, de me rappeler à quoi sert la constante de Planck ou ce que représente un numéro d'entropie. Même dans le cadre de mon métier, à part dans certaines professions pointues, il y a fort à parier que je peux m'en passer.
Par contre, penser, c'est utile, profondément.
Et tout ce qui précède, tout ce qu'on apprend à l'école ne sert, finalement, qu'à cela : apprendre à raisonner, se doter des éléments qu'on pourra mettre en relation (inter-ligere) pour faire preuve d'un minimum d'intelligence.
Enfin, ça servait à cela.
Il est vrai que l'OCDE semble vouloir assigner d'autres fins à l'école. Mais pas sûre que ce soit ni possible ni désirable.


+10000 comme on dit.

De toutes les façons, de tout temps, il a toujours été bien plus commode de rejeter ce qu'on n'arrive pas à faire comme étant "vain et inutile" plutôt que de s'interroger sur ses propres capacités/limites

j'ai eu 6 en histoire géo au bac, malgré un travail acharné, je n'en ai pas déduit que l'histoire géo ne servait à rien, j'en ai déduit que visiblement je n'avais rien compris à ce qu'on attendait de moi et que même peut-être je n'avais pas les capacités intellectuelles pour le faire. Se remettre en question, tiens, c'est peut-être ça que les mathématiques m'ont appris à faire dans ma vie quotidienne Wink Parfois je me dis que ça pourrait servir à d'autres Wink


Dernière édition par Guermantes729 le Jeu 15 Fév 2018 - 12:37, édité 1 fois (Raison : Faute de frappe!)
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par amalricu le Jeu 15 Fév 2018 - 12:37
@Bouboule a écrit:
@amalricu a écrit:Il suffit de passer un tableur indépendant de la banque...la toile n'en manque pas.

Et tu mets quoi dans ton tableur ?

Ca fait un bail que je l'ai utilisé : mon capital restant, mon taux d'intérêt fixe et variable plus la part de l'assurance. En quelques secondes, j'avais le comparatif en tableau avec part de capital et d'intérêts et des graphiques...une comparaison sur d'autres tableurs me donnait les mêmes chiffres.

Mon seuil de compétences ( abi) m'aurait empêché d'atteindre ce niveau, j'en conviens.

Pour l'HG je ne fais pas de ma discipline une matière cardinale : on peut s'en passer et je ne juge pas ceux qui le font.

Les mathématiques paient aussi leur statut d'instrument de sélection scolaire.
avatar
Laverdure
Grand sage

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Laverdure le Jeu 15 Fév 2018 - 12:44
@Guermantes729 a écrit:
@V.Marchais a écrit:De toute façon, rien de ce qu'on apprend à l'école n'est utile, ou ne devrait l'être.
Assigner une fonction utilitaire aux apprentissages scolaires est un dévoiement - et une démarche vaine. On pourra se tortiller autant qu'on voudra, aujourd'hui, pour conduire ma voiture, faire mes courses, surfer sur internet, boire un coup avec mes amis, je n'ai besoin ni de dériver une fonction, ni de me lancer dans des calculs trigonométriques, ni de connaître les différents types d'éruption volcanique ou les principales figures de style, de me rappeler à quoi sert la constante de Planck ou ce que représente un numéro d'entropie. Même dans le cadre de mon métier, à part dans certaines professions pointues, il y a fort à parier que je peux m'en passer.
Par contre, penser, c'est utile, profondément.
Et tout ce qui précède, tout ce qu'on apprend à l'école ne sert, finalement, qu'à cela : apprendre à raisonner, se doter des éléments qu'on pourra mettre en relation (inter-ligere) pour faire preuve d'un minimum d'intelligence.
Enfin, ça servait à cela.
Il est vrai que l'OCDE semble vouloir assigner d'autres fins à l'école. Mais pas sûre que ce soit ni possible ni désirable.


+10000 comme on dit.

De toutes les façons, de tout temps, il a toujours été bien plus commode de rejeter ce qu'on n'arrive pas à faire comme étant "vain et inutile" plutôt que de s'interroger sur ses propres capacités/limites

j'ai eu 6 en histoire géo au bac, malgré un travail acharné, je n'en ai pas déduit que l'histoire géo ne servait à rien, j'en ai déduit que visiblement je n'avais rien compris à ce qu'on attendait de moi et que même peut-être je n'avais pas les capacités intellectuelles pour le faire. Se remettre en question, tiens, c'est peut-être ça que les mathématiques m'ont appris à faire dans ma vie quotidienne Wink Parfois je me dis que ça pourrait servir à d'autres Wink

C'est peut-être aussi une des conséquences très négatives de cette réforme à venir : celle de faire passer la question de l'utilité avant la question de la culture transmise par l'école. On arrête de suivre tel enseignement parce qu'il ne servira à rien de toute façon...

_________________
meskiangasher
Niveau 8

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par meskiangasher le Jeu 15 Fév 2018 - 12:46
@amalricu a écrit:Les mathématiques paient aussi leur statut d'instrument de sélection cardinal.
Les mathématiques instrument de sélection cela fait partie du passé. Les familles informées privilégient les sections européennes/DNL, et les élites françaises viennent maintenant de sciences-pipeau. Il suffit de voir nos dirigeants pour comprendre : Macron a fait sciences-pipeau et l'ENA, Merkel a un doctorat de physique. On peut aussi comparer les industries françaises et allemandes.
avatar
Guermantes729
Habitué du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Guermantes729 le Jeu 15 Fév 2018 - 12:48
@Laverdure a écrit:
@Guermantes729 a écrit:
@V.Marchais a écrit:De toute façon, rien de ce qu'on apprend à l'école n'est utile, ou ne devrait l'être.
Assigner une fonction utilitaire aux apprentissages scolaires est un dévoiement - et une démarche vaine. On pourra se tortiller autant qu'on voudra, aujourd'hui, pour conduire ma voiture, faire mes courses, surfer sur internet, boire un coup avec mes amis, je n'ai besoin ni de dériver une fonction, ni de me lancer dans des calculs trigonométriques, ni de connaître les différents types d'éruption volcanique ou les principales figures de style, de me rappeler à quoi sert la constante de Planck ou ce que représente un numéro d'entropie. Même dans le cadre de mon métier, à part dans certaines professions pointues, il y a fort à parier que je peux m'en passer.
Par contre, penser, c'est utile, profondément.
Et tout ce qui précède, tout ce qu'on apprend à l'école ne sert, finalement, qu'à cela : apprendre à raisonner, se doter des éléments qu'on pourra mettre en relation (inter-ligere) pour faire preuve d'un minimum d'intelligence.
Enfin, ça servait à cela.
Il est vrai que l'OCDE semble vouloir assigner d'autres fins à l'école. Mais pas sûre que ce soit ni possible ni désirable.


+10000 comme on dit.

De toutes les façons, de tout temps, il a toujours été bien plus commode de rejeter ce qu'on n'arrive pas à faire comme étant "vain et inutile" plutôt que de s'interroger sur ses propres capacités/limites

j'ai eu 6 en histoire géo au bac, malgré un travail acharné, je n'en ai pas déduit que l'histoire géo ne servait à rien, j'en ai déduit que visiblement je n'avais rien compris à ce qu'on attendait de moi et que même peut-être je n'avais pas les capacités intellectuelles pour le faire. Se remettre en question, tiens, c'est peut-être ça que les mathématiques m'ont appris à faire dans ma vie quotidienne Wink Parfois je me dis que ça pourrait servir à d'autres Wink

C'est peut-être aussi une des conséquences très négatives de cette réforme à venir : celle de faire passer la question de l'utilité avant la question de la culture transmise par l'école. On arrête de suivre tel enseignement parce qu'il ne servira à rien de toute façon...


J'ai l'impression que c'est encore "pire" (si c'est possible Sad ) j'ai l'impression que cette réforme est celle de la "l'envie", du "étudiez ce qui vous fait envie!" en oubliant que

1°) la culture comme tu le dis: c'est un tout (et que l'envie vient en mangeant^^)
2°) qu'on n'a pas tous, les mêmes capacités à devenir écrivain, plombier ou chirurgien et que "l'envie" ne peut pas être le seul moteur dans la vie (même si on le regrette tous)
avatar
Laverdure
Grand sage

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Laverdure le Jeu 15 Fév 2018 - 12:49
@meskiangasher a écrit:
@amalricu a écrit:Les mathématiques paient aussi leur statut d'instrument de sélection cardinal.
Les mathématiques instrument de sélection cela fait partie du passé. Les familles informées privilégient les sections européennes/DNL, et les élites françaises viennent maintenant de sciences-pipo. Il suffit de voir nos dirigeants pour comprendre : Macron a fait sciences-pipo et l'ENA, Merkel a un doctorat de physique. On peut aussi comparer les industries françaises et allemandes.

Et un bon nombre la filière S plutôt que ES, L, ou techno. La "composition sociale" des différentes filières de baccalauréat est assez éclairante. Macron a aussi fait une khâgne B/L dans laquelle il avait environ 7h de maths hebdomadaires.

_________________
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par DesolationRow le Jeu 15 Fév 2018 - 12:53
@meskiangasher a écrit:
@amalricu a écrit:Les mathématiques paient aussi leur statut d'instrument de sélection cardinal.
Les mathématiques instrument de sélection cela fait partie du passé. Les familles informées privilégient les sections européennes/DNL, et les élites françaises viennent maintenant de sciences-pipeau. Il suffit de voir nos dirigeants pour comprendre : Macron a fait sciences-pipeau et l'ENA, Merkel a un doctorat de physique. On peut aussi comparer les industries françaises et allemandes.

Ce mépris envers Sciences-Po, au passage, me paraît bien déplacé.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par liliepingouin le Jeu 15 Fév 2018 - 12:55
vanitas vanitatum omnia vanitas

après tout rien ne sert à rien.
"à quoi ça sert" et "ça (ne) sert à rien" sont des expressions que je ne supporte plus.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
meskiangasher
Niveau 8

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par meskiangasher le Jeu 15 Fév 2018 - 12:56
@DesolationRow a écrit:
@meskiangasher a écrit:
@amalricu a écrit:Les mathématiques paient aussi leur statut d'instrument de sélection cardinal.
Les mathématiques instrument de sélection cela fait partie du passé. Les familles informées privilégient les sections européennes/DNL, et les élites françaises viennent maintenant de sciences-pipeau. Il suffit de voir nos dirigeants pour comprendre : Macron a fait sciences-pipeau et l'ENA, Merkel a un doctorat de physique. On peut aussi comparer les industries françaises et allemandes.

Ce mépris envers Sciences-Po, au passage, me paraît bien déplacé.
Le problème est que cette école produit des beaux parleurs qui dirigent la France. Et on voit ensuite ces mêmes personnes dire que la France peut se passer de son industrie. Ce sont des nuisibles.
avatar
Will.T
Prophète

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Will.T le Jeu 15 Fév 2018 - 12:59
@amalricu a écrit:

Pour l'HG je ne fais pas de ma discipline une matière cardinale : on peut s'en passer et je ne juge pas ceux qui le font.


Dans ce qui est sorti hier, non, c'est HG pour tous jusqu'en terminale maturité.
Contenu sponsorisé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum