Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Zagara
Grand Maître

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Zagara le Ven 16 Fév 2018 - 11:59
@JPhMM a écrit:Ce qui est en jeu, c'est surtout un changement de paradigmatique*, d'une école qui enseigne à une école qui forme. Dans une école qui forme, tout ce qui est jugé inutile est exclu.



* c'est presque comme "paradigme", mais en plus chic.
Exactement. Et le problème de l'école qui forme, c'est que son moteur fondamental est la soumission et non la réflexion. On peut former à tout, mais un esprit éclairé ne se laissera pas former à n'importe quoi. "Former à quelque chose" est une notion qui n'a aucun aiguillon qualitatif interne. On peut être un excellent technicien de l'assassinat, du mensonge, de la coercition, etc. L'école devait, à mon sens, aussi avoir pour fonction d'essayer d'enseigner aux élèves une capacité à interroger le monde et des repères qualitatifs en armant leur esprit. L'école qui forme, au contraire, ne les armera qu'à exécuter correctement les ordres.
avatar
BR
Niveau 6

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par BR le Ven 16 Fév 2018 - 12:50
D'après https://www.insee.fr/fr/statistiques/1370897
INSEE a écrit:En 2013, en France, les salariés du secteur privé ou d’une entreprise publique (hors apprentis et stagiaires) perçoivent en moyenne en équivalent temps plein (EQTP) 2 912 euros bruts par mois (figure 1) et 2 202 euros nets des prélèvements à la source.
Toujours d'après l'INSEE, le salaire médian s'élevait à 1 772 € net, le sixième décile correspondait à  1 974 € et le septième décile à 2 244 €. Ainsi, en supposant la répartition des salaires entre le sixième et le septième décile régulière, on peut estimer que près de 68.4 % des salariés un salaire inférieur au salaire moyen.

Si vous avez fait des mathématiques, vous comprendrez sans difficulté pourquoi moins de 32% des salariés ont un salaire supérieur au salaire moyen et vous retiendrez qu'avoir un salaire de 2 700 € net en 2013 vous faisait rentrer dans les 20% salariés les mieux payés. C'est la rémunération en 2018 d'un professeur certifié hors classe, échelon 5 ou d'un agrégé échelon 9 s'il faut en croire http://enseignants.se-unsa.org/Toutes-les-remunerations.

Si vous n'avez pas fait de mathématiques, vous n'aurez retenu qu'une seule chose : le salaire moyen est de 2 200 € net (échelon 10 des certifiés en 2018). Vous oublierez que le salaire médian est de 1 772 € : échelon 5 des certifiés en 2018.

Disraeli (d'après Mark Twain) a écrit:«There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics.»
Sans Mathématiques, vous êtes bien partis pour avaler toutes sortes de mensonges.
avatar
neo-fit
Niveau 8

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par neo-fit le Ven 16 Fév 2018 - 14:17
Ok, aucun doute que dans la vie quotidienne, les maths ne servent pas à rien (et quand bien même, elles serviraient toujours un peu plus qu’unque moins que rien).
En revanche, pour physique, svt ou ses, d’après bac2021, leur utilité n’est pas prouvée. De là, à ce que les « mâtures » en déduisent que ça ne sert à rien.
avatar
Winnie88500
Niveau 5

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Winnie88500 le Ven 16 Fév 2018 - 14:23
Muriel Robin - L'addition
avatar
vesper
Niveau 6

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par vesper le Ven 16 Fév 2018 - 14:35
"Dans les maths, la vie quotidienne ne sert strictement à rien." Fuc Lerry
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 14:44
"Dans la vie quotidienne, Luc Ferry ne sert strictement à rien." Les maths.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Sacapus
Niveau 10

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Sacapus le Ven 16 Fév 2018 - 15:05
@vesper a écrit:"Dans les maths, la vie quotidienne ne sert strictement à rien."  Fuc Lerry
Très bon ! Razz
avatar
neo-fit
Niveau 8

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par neo-fit le Ven 16 Fév 2018 - 15:37
@vesper a écrit:"Dans les maths, la vie quotidienne ne sert strictement à rien."  Fuc Lerry
aai
avatar
romain2203
Niveau 5

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par romain2203 le Ven 16 Fév 2018 - 15:43
@vesper a écrit:"Dans les maths, la vie quotidienne ne sert strictement à rien."  Fuc Lerry
C'est à la fois très drôle et très vrai. Si ça pouvait supprimer les mises en situation inutiles de certains problèmes que les élèves ne comprennent pas, ce serait un bon début.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 15:57
Tout de même, entendre cela de la bouche d'un hégélien, ça fait bizarre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par RogerMartin le Ven 16 Fév 2018 - 15:59
Hegelien, schlegelien...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 16:00
@Zagara a écrit:
@JPhMM a écrit:Ce qui est en jeu, c'est surtout un changement de paradigmatique*, d'une école qui enseigne à une école qui forme. Dans une école qui forme, tout ce qui est jugé inutile est exclu.



* c'est presque comme "paradigme", mais en plus chic.
Exactement. Et le problème de l'école qui forme, c'est que son moteur fondamental est la soumission et non la réflexion. On peut former à tout, mais un esprit éclairé ne se laissera pas former à n'importe quoi. "Former à quelque chose" est une notion qui n'a aucun aiguillon qualitatif interne. On peut être un excellent technicien de l'assassinat, du mensonge, de la coercition, etc. L'école devait, à mon sens, aussi avoir pour fonction d'essayer d'enseigner aux élèves une capacité à interroger le monde et des repères qualitatifs en armant leur esprit. L'école qui forme, au contraire, ne les armera qu'à exécuter correctement les ordres.
Voilà.

D'où le côté sublime de l'expression "formation du citoyen".

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Orlanda
Fidèle du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Orlanda le Ven 16 Fév 2018 - 16:22
Notons que pour mettre en forme cette école qui forme, il faut former les professeurs, qui ne sont, à écouter notre populaire ministre, jamais assez formés.


_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 16:26
@Orlanda a écrit:Notons que pour mettre en forme cette école qui forme, il faut former les professeurs, qui ne sont, à écouter notre populaire ministre, jamais assez formés.


Ben non : ils sont instruits. Certains sont même des gens doués de raison.

J'te foutrais tout ça en camp de redressement formation, moi !

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Aiôn
Niveau 6

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Aiôn le Ven 16 Fév 2018 - 16:35
Sérieusement, face à un savoir, demander "à quoi ça sert ?" relève du mauvais esprit, ça donne envie de répondre "et toi, à quoi tu sers ?" furieux .
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 16:48
@Aiôn a écrit:Sérieusement, face à un savoir, demander "à quoi ça sert ?" relève du mauvais esprit, ça donne envie de répondre "et toi, à quoi tu sers ?" furieux .

Il parait que quand Eric Kandel s'est mis à étudier les limaces de mer Apylsia, ses collègues se sont moqué de lui en lui disant que ça ne servait à rien et qu'il gâchait son talent. La suite...

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 17:00
Excellent l'échange entre Jonathan Parienté et Luc Ferry.
Luc Ferry s'enfonce à chaque post. Délicieux.

http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/15/luc-ferry-epingle-pour-avoir-dit-que-les-maths-ne-servent-a-rien-sexplique_a_23362725

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 17:07
@JPhMM a écrit:Excellent l'échange entre Jonathan Parienté et Luc Ferry.
Luc Ferry s'enfonce à chaque post. Délicieux.

http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/15/luc-ferry-epingle-pour-avoir-dit-que-les-maths-ne-servent-a-rien-sexplique_a_23362725

Pas assez rapide, Petit Scarabée ! Déjà posté en page 3...

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
isabe
Niveau 8

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par isabe le Ven 16 Fév 2018 - 17:07
@ylm a écrit:Les maths ça sert à apprendre à raisonner logiquement, ça sert à comprendre l'univers dans lequel on vit (cf Galilée), ça sert à avoir accès aux métiers les plus intéressants si l'on en croit les différents classements qui portent là-dessus (listes dans lesquelles quasiment tous les métiers en têtes de listes font plus ou moins appel aux maths, souvent plus que moins) et ça sert à construire le monde dans lequel on vit (j'invite Luc Ferry à jeter téléphone, ordinateur et autres objets de la vie quotidienne qui n'existeraient pas sans maths).

Modeste point de vue d'une ancienne nulle en maths... (moi, pas ylm Wink
Je pense aussi que le calcul est très utile mais les maths, c'est autre chose.
A ceux qui pensent que cela sert à apprendre à raisonner, à comprendre le monde...etc..., je dirais que vous n'avez pas été dans la situation de non compréhension telle que certains la vivaient. Pour moi les maths (avec les lettres, les fonctions...Wink étaient totalement obscures. Je n'y voyais aucun lien logique. J'attendais (longtemps) que le temps passe et reproduisaient des raisonnements en interrogations à force de mémorisation mais sans jamais y voir un lien logique. Pour avoir 04...
Souvent quand je dis ça, on me sort les fadaises habituelles que je n'ai pas eu de bons profs (n'importe quoi, je me souviens de profs passionnés et très humains), que je suis partie avec des apriori (vaste blague, j'avais 20 en maths en primaire, ce qui est concret ne me posait pas de pb, je ne me considérais pas nulle).
Franchement, les maths au lycée sont les seuls cours où j'avais l'impression que le temps s'arrêtait, que l'on aurait pu me supprimer 7 heures de cours sans que je m'aperçoive qu'il "manquait qqc". Alors qu'en sciences, même sans comprendre tous les raisonnements, on garde des choses.
Donc je comprends très bien que l'on ne fasse plus de maths en L actuellement. Temps perdu pour beaucoup. Sentiment de dévalorisation important à moins d'être très bon par ailleurs.
En revanche, le calcul "quotidien" (les pourcentages, les règles de 3, calculer le nombre de rouleaux à tapisserie dont j'ai besoin, les conversions...) ça oui, je m'en sers. Quitte à avoir des cours, j'aurais largement préféré.


Dernière édition par isabe le Ven 16 Fév 2018 - 17:10, édité 1 fois
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 17:08
@William Foster a écrit:
@JPhMM a écrit:Excellent l'échange entre Jonathan Parienté et Luc Ferry.
Luc Ferry s'enfonce à chaque post. Délicieux.

http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/15/luc-ferry-epingle-pour-avoir-dit-que-les-maths-ne-servent-a-rien-sexplique_a_23362725

Pas assez rapide, Petit Scarabée ! Déjà posté en page 3...
Oups. Embarassed

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 17:15
@isabe a écrit:
@ylm a écrit:Les maths ça sert à apprendre à raisonner logiquement, ça sert à comprendre l'univers dans lequel on vit (cf Galilée), ça sert à avoir accès aux métiers les plus intéressants si l'on en croit les différents classements qui portent là-dessus (listes dans lesquelles quasiment tous les métiers en têtes de listes font plus ou moins appel aux maths, souvent plus que moins) et ça sert à construire le monde dans lequel on vit (j'invite Luc Ferry à jeter téléphone, ordinateur et autres objets de la vie quotidienne qui n'existeraient pas sans maths).

Modeste point de vue d'une ancienne nulle en maths... (moi, pas ylm Wink
Je pense aussi que le calcul est très utile mais les maths, c'est autre chose.
A ceux qui pensent que ce la sert à apprendre à raisonner, à comprendre le monde...etc..., je dirais que vous n'avez pas été dans la situation de non compréhension telle que certains la vivaient. Pour moi les maths (avec les lettres, les fonctions...Wink étaient totalement obscures. Je n'y voyais aucun lien logique. J'attendais (longtemps) que le temps passe et reproduisaient des raisonnements en interrogations à force de mémorisation mais sans jamais y voir une lien logique. Pour avoir 04...
Souvent quand je dis ça, on me sort les fadaises habituelles que je n'ai pas eu de bons profs (n'importe quoi, je me souviens de profs passionnés et très humains), que je suis partie avec des a-priori (vaste blague, j'avais 20 en maths en primaire, ce qui est concret ne me posait pas de pb, je ne me considérais pas nulle).
Franchement, les maths au lycée sont les seuls cours où j'avais l'impression que le temps s'arrêtait, que l'on aurait pu me supprimer 7 heures de cours sans que je m'aperçoive qu'il "manquait qqc". Alors que sciences, même sans comprendre tous les raisonnements, on garde des choses.
Donc je comprends très bien que l'on ne fasse plus de maths en L actuellement. Temps perdu pour beaucoup. Sentiment de dévalorisation important à moins d'être très bon par ailleurs.
En revanche, le calcul "quotidien" (les pourcentages, les règles de 3, calculer le nombre de rouleaux à tapisserie dont j'ai besoin, les conversions...) ça oui, je m'en sers.
A force d'enlever à l'enseignement des mathématiques tout ce qui la fonde, on en arrive là.
Logique élémentaire (ne serait-ce que pour l'usage de la contraposée), théorie des ensembles (comprendra toute personne qui a été amenée à expliquer pendant vingt minutes à des 6e que la phrase "c'est un carré donc ce n'est pas losange" est fausse), démonstrations, etc.

Soit une discipline scolaire D quelconque.

Épisode 1 : vider D de sa substantifique moelle.
Épisode 2 : ajouter à D des pitreries qui n'ont rien à voir avec D.
Épisode 3 : dire que D maintenant ne ressemble plus à rien.
Épisode 4 : accuser D de ne servir donc à rien.
Épisode 5 : dégager D.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Mrs Hobie
Érudit

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Mrs Hobie le Ven 16 Fév 2018 - 17:18
ça ne sert pas à rien, ça sert à savoir  quel collant mettre l'hiver pour ne pas avoir froid

Et ceux qui arguent que le calcul et les maths sont des choses différentes, j'ai envie de leur demander s'ils savent faire et expliquer la différence entre 3 x 5 et 5 x 3 ?
Conceptuellement, c'est différent ... pourtant ça n'est "que" du calcul

@Zagara a écrit:Pour une école de l'utile, avec en tronc commun :
- Arts du potager (3h)
- Chasse (option arc ou javelot) (3h)
- Communication fondamentale (500 mots qui vont de "moi faim" à "toi mort" en passant par "gouh-gouh") (4h)
- Arts et rites du feu (quatre modules : cuisine, chauffage, guerre et religion) (choisir 1 majeure et une mineure, 3h + 1h)
- Philosophie de la Hiérarchie (apprentissage de la soumission face à ses supérieurs et de la cruauté envers ses subordonnés) (5h, très important)
Alors ça me fait rire, mais un peu "jaune".
Je suis assez vieille pour avoir connu l'EMT plutôt que la technologie (ma 4ème-3ème, la prof était tout le temps absente car en reconversion EMT/Techno). J'ai donc appris à faire gâteau au chocolat, crème anglaise, pâte brisée, utiliser une machine à coudre à l'école. Pratiques que j'aurais sans doute apprises à la maison car je suis une fille. Mais les mecs aussi apprenaient aussi, du coup ... Je n'ai jamais recousu un bouton de mon colocataire Cédric, qui avait le même âge que moi. Par contre, Nicolas, plus jeune, a fait uniquement de la technologie, ben, je lui ai appris à recoudre un bouton (j'allais pas lui faire à chaque fois, faut pas déconner). (les filles en colocation savaient recoudre un bouton, quel que soit leur âge).
Mes soeurs, plus jeunes que moi, ont appris ça à la maison (avec ma mère ou moi). Elles sont appris à souder à l'école, elles. Et reconnaissent que ça ne leur a jamais servi.  

@Ponocrates a écrit:
@amalricu a écrit:
@Anaxagore a écrit:
@amalricu a écrit:Les mathématiques paient aussi leur statut d'instrument de sélection scolaire.

Les mathématiques ne paient strictement rien. Ce sont ceux qui ignoreront les mathématiques qui paieront cash.

Maintenant, je vais aller m'en tamponner gentiment le coquillard et interroger les enfants de la classe dominante. Ils font de grands progrès.

Les enfants de la classe dominante ne font qu'attendre les places qui leur reviennent par hérédité et réseaux : ils passent le temps en réalisant quelques exercices. Leurs diplômes ne seront que le cache-misère méritocratique des rentes de situation.
Et vous tirez à boulets rouges sur une matière qui, précisément, ne doit rien au capital culturel. Je peux être enfant d'immigrés illettrés mais briller en mathématiques. C'est malheureusement moins vrai dans les matières littéraires ou au prix d'un effort considérable pour conquérir une culture qui n'est pas la mienne.
Je suis tout à fait d'accord avec ça, le caractère non discriminant des mathématiques est assez intéressant. Sans être un enfant d'immigrés illettrés, si mes soeurs et moi, petites filles d'agriculteurs, avons pu réussir nos études, c'est sans aucun doute grâce aux mathématiques principalement (toutes les 3 bac C/S, puis parcours divers maths/droit/commerce).

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 17:24
Diable ! Il n'y aurait pas de voie royale vers la géométrie ?!?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 17:24
@isabe Je ne pense pas que la souffrance de certains devant des maths abstraites soit niée.
Ce qui est affligeant dans cette histoire n'est pas que toute une frange de la population ne parvienne pas à faire des maths de l'actuel niveau lycée. Non, ce qui est affligeant c'est que certains puissent tirer une quelconque fierté de leur médiocrité, et s'en servent pour justifier la normalité de la médiocrité des autres.

Combien d'entre nous appelons le plombier pour une fuite d'eau aisément réparable ? Ou l'électricien pour un fusible qui a sauté ?
Tu ne sais pas faire : bah c'est pas grave. Tu essayes un peu, pis si t'y arrives pas tu demandes à un pro.
Mais qui s’enorgueillirait d'avoir lâché 300€ au plombier pour qu'il resserre un robinet qui fuit ? Ça fait déjà mal au Q, tu ne vas pas en plus clamer sur la place publique que tu ne sais pas utiliser une pince multiple. Non, tu fais profil bas sur le sujet, puis tu te concentres sur ce que tu sais faire...

Et là, on assiste à un truc incroyable : des gens qui non seulement sont fiers de payer inutilement, mais qui demandent aussi à être plus nombreux à payer le plombier, pour se sentir moins seuls.

Je crois que je vais faire plombier finalement, quand je serai grand. Neutral

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 17:27
@Mrs Hobie a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec ça, le caractère non discriminant des mathématiques est assez intéressant. Sans être un enfant d'immigrés illettrés, si mes soeurs et moi, petites filles d'agriculteurs, avons pu réussir nos études, c'est sans aucun doute grâce aux mathématiques principalement (toutes les 3 bac C/S, puis parcours divers maths/droit/commerce).
+1000.

MERCI.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 17:30
@JPhMM a écrit:Diable ! Il n'y aurait pas de voie royale vers la géométrie ?!?
A propos d'Euclide, je recherche depuis hier cette histoire où Euclide (je crois mais ne suis pas sûr) demande à un assistant de filer une pièce pour qu'il ferme sa bouche à un de ses élèves qui demandait à quoi ça sert la géométrie.
Quelqu'un se souvient d'où ça vient ? Ou si c'est juste sorti de mon imagination fièvrée...

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
Contenu sponsorisé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum