Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 17:30
@JPhMM a écrit:Diable ! Il n'y aurait pas de voie royale vers la géométrie ?!?
A propos d'Euclide, je recherche depuis hier cette histoire où Euclide (je crois mais ne suis pas sûr) demande à un assistant de filer une pièce pour qu'il ferme sa bouche à un de ses élèves qui demandait à quoi ça sert la géométrie.
Quelqu'un se souvient d'où ça vient ? Ou si c'est juste sorti de mon imagination fièvrée...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 17:49
http://mathematiques.ac-bordeaux.fr/viemaths/hist/mthacc/euclide.htm

et



source : https://books.google.fr/books?id=1oMHCAAAQBAJ

Je ne trouve pas l'origine de cette anecdote.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 17:54
Danke u.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Mrs Hobie
Érudit

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Mrs Hobie le Ven 16 Fév 2018 - 18:55
@JPhMM a écrit:
@Mrs Hobie a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec ça, le caractère non discriminant des mathématiques est assez intéressant. Sans être un enfant d'immigrés illettrés, si mes soeurs et moi, petites filles d'agriculteurs, avons pu réussir nos études, c'est sans aucun doute grâce aux mathématiques principalement (toutes les 3 bac C/S, puis parcours divers maths/droit/commerce).
+1000.

MERCI.
De rien.

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux
avatar
Panta Rhei
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Panta Rhei le Ven 16 Fév 2018 - 19:20
Bac C. 1988.   Complètement détaché puisque professeur d'anglais.

Néanmoins:

* règle de 3 ; tous les jours
* une activité est bornée à gauche et à droite tel qu'un segment.
* théorie des ensembles : => extraction de ce dernier ==> a / the
*                                     => expliquer le super-latif (là, j'ai besoin du LATIN!)
* droite (aspect zéro) VS. segment (aspect pas Ø)

La conjugaison - quand j'étais en Tale C - entre les maths et les maths appliquées

De mémoire, la dérivation (?) ... x point / x 2 points ALORS que nous venions d'apprendre à dériver / y

Les complexes (bim bam boum! Douloureuse Epiphanie à l'époque)

J'allais oublier l'aire sous la courbe => pharmacocinétique (Hypocondriaque, je suis)

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 19:28
Les mathématiques sont victimes de leur qualité de discrétion.
Elles modèlent définitivement le raisonnement humain de façon si profonde que les non-mathématiciens l'ont oublié et imaginent que les lois mathématiques qu'ils ont apprises sont des évidences innées.

Par exemple la distributivité de la multiplication sur l'addition.
Deux crayons et trois crayons coûtent comme cinq crayons.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Franck059
Niveau 10

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Franck059 le Ven 16 Fév 2018 - 19:34
@JPhMM a écrit:
@Mrs Hobie a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec ça, le caractère non discriminant des mathématiques est assez intéressant. Sans être un enfant d'immigrés illettrés, si mes soeurs et moi, petites filles d'agriculteurs, avons pu réussir nos études, c'est sans aucun doute grâce aux mathématiques principalement (toutes les 3 bac C/S, puis parcours divers maths/droit/commerce).
+1000.

MERCI.
Les mathématiques sont un langage universel, au même titre que la musique.

J'ai à ce sujet une jolie anecdote.

Il y a une quinzaine d'années, une de mes élèves accueillait chez elle une jeune Ukrainienne de son âge (par l'intermédiaire de l'association Les enfants de Tchernobyl) Après accord entre sa famille et la direction, cette jeune fille vient au collège et y suit tous les cours en compagnie de mon élève.

Elle ne dérange personne, l'ensemble de mes collègues disent qu'elle s'ennuie ferme, barrière de la langue oblige.
Mais en maths, le miracle va se produire...
Je ne sais plus ce qui était posé au tableau, une expression à développer ou à factoriser ou une équation à résoudre, mais voilà ma jeune Ukrainienne qui lève la main, non pas pour prendre la parole, mais pour aller au tableau effectuer l'exercice. Et qui plus est avec brio.

Je vous laisse deviner l'effet sur la classe. Le silence monacal alors qu'elle était au tableau fut éloquent.
avatar
amethyste
Doyen

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par amethyste le Ven 16 Fév 2018 - 19:34
Aujourd'hui, j'ai travaillé avec mes élèves sur le nombre de cellules sanguines dans le cas d'un individu malade. Ils devaient comparer par rapport à la fourchette des valeurs normales. Une de mes élèves a été rigoureusement incapable de savoir si la valeur qu'elle lisait se situait entre les valeurs normales ou pas. Je lui souhaite de ne jamais avoir à lire de résultats d'analyse médicale.... (Élève de 3e, je précise)

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 19:39
@Franck059 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Mrs Hobie a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec ça, le caractère non discriminant des mathématiques est assez intéressant. Sans être un enfant d'immigrés illettrés, si mes soeurs et moi, petites filles d'agriculteurs, avons pu réussir nos études, c'est sans aucun doute grâce aux mathématiques principalement (toutes les 3 bac C/S, puis parcours divers maths/droit/commerce).
+1000.

MERCI.
Les mathématiques sont un langage universel, au même titre que la musique.

J'ai à ce sujet une jolie anecdote.

Il y a une quinzaine d'années, une de mes élèves accueillait chez elle une jeune Ukrainienne de son âge (par l'intermédiaire de l'association Les enfants de Tchernobyl) Après accord entre sa famille et la direction, cette jeune fille vient au collège et y suit tous les cours en compagnie de mon élève.

Elle ne dérange personne, l'ensemble de mes collègues disent qu'elle s'ennuie ferme, barrière de la langue oblige.
Mais en maths, le miracle va se produire...
Je ne sais plus ce qui était posé au tableau, une expression à développer ou à factoriser ou une équation à résoudre, mais voilà ma jeune Ukrainienne qui lève la main, non pas pour prendre la parole, mais pour aller au tableau effectuer l'exercice. Et qui plus est avec brio.

Je vous laisse deviner l'effet sur la classe. Le silence monacal alors qu'elle était au tableau fut éloquent.
Tous les ans, j'ai en classe au moins une ou un élève allophone qui arrive sans parler un seul mot français.
Cette année, j'ai donc en classe une Taïwanaise qui ne parle pas un mot français (et presque aucun mot anglais). Les cours de maths sont les seuls qu'elle suit à peu près comme tous ses camarades (à ceci près qu'elle survole complètement le programme de 5e).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Cath
Bon génie

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Cath le Ven 16 Fév 2018 - 20:30
J'ai vécu la même chose en tant qu'élève : un garçon de ma classe de 2de, boat people qui parlait un français incompréhensible à nos oreilles.
Envoyé au tableau en maths, il a eu tôt fait de couvrir en tous sens le tableau de symboles avec l'appui du prof, sous nos yeux éberlués.
avatar
Ilona
Niveau 9

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Ilona le Ven 16 Fév 2018 - 20:44
@Franck059 a écrit: Les mathématiques sont un langage universel, au même titre que la musique.
Bonjour,

Je chipote, mais pour moi, la musique n'est pas un langage universel, sa perception et les émotions qu'elle suscite dépendent de la culture des auditeurs (humains, autres espaces terriennes ou extraterrestres) et de leur appareil auditif.
Les mathématiques, quant à elles, sont réellement universelles car elles sont les mêmes pour toutes les espèces évoluées présentes dans l'Univers.
La raison en est simple, les lois de la physique sont les mêmes partout dans l'Univers.
Exemple: Toutes les civilisations un peu avancées connaissent obligatoirement les nombres entiers car les niveaux d'énergie de l'atome d'hydrogène sont quantifiés et dépendent de nombres entiers etc.
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 21:12
@Ilona a écrit:
@Franck059 a écrit: Les mathématiques sont un langage universel, au même titre que la musique.
Bonjour,

Je chipote, mais pour moi, la musique n'est pas un langage universel, sa perception et les émotions qu'elle suscite dépendent de la culture des auditeurs (humains, autres espaces terriennes ou extraterrestres) et de leur appareil auditif.
Les mathématiques, quant à elles, sont réellement universelles car elles sont les mêmes pour toutes les espèces évoluées présentes dans l'Univers.
La raison en est simple, les lois de la physique sont les mêmes partout dans l'Univers.
Exemple: Toutes les civilisations un peu avancées connaissent obligatoirement les nombres entiers car les niveaux d'énergie de l'atome d'hydrogène sont quantifiés et dépendent de nombres entiers etc.

Ton exemple me laisse perplexe. Je pensais benoîtement que les gens comptaient avec des nombres entiers parce que ça correspond aux doigts ou aux pitits cailloux qu'ils alignent.
Je ne suis pas convaincu que les Mésopotamiens utilisaient des tablettes en argile pour leurs liens avec la constante de Planck Suspect

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Slinky75
Niveau 10

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Slinky75 le Ven 16 Fév 2018 - 21:13
@Panta Rhei a écrit: J'allais oublier l'aire sous la courbe => pharmacocinétique (Hypocondriaque, je suis)

Il faut surtout savoir linéariser, intégrer et dériver Wink

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 21:14
Voui.
D’ailleurs, les nombres entiers sont universels à cause du comptage, donc de l’existence du temps. Sans la flèche du temps, les mathématiques existeraient-elles ?

abi

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 21:19
@JPhMM a écrit:Voui.
D’ailleurs, les nombres entiers sont universels à cause du comptage, donc de l’existence du temps. Sans la flèche du temps, les mathématiques existeraient-elles ?

abi

Combien de fois la flèche du temps s'est-elle inversée depuis que tu as écrit cette phrase ? D'ailleurs, s'est-elle inversée un nombre entier de fois ?

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Slinky75
Niveau 10

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Slinky75 le Ven 16 Fév 2018 - 21:21
Quand j'étais en terminale, les maths représentaient une matière beaucoup trop abstraite pour moi dont je ne comprenais pas forcément le sens. Je n'avais pas vocation à devenir mathématicienne et faire 3 pages de calculs pour dériver une fonction m'ennuyait. Par contre, les appliquer pour résoudre des problèmes : utile !

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
wilfried12
Niveau 9

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par wilfried12 le Ven 16 Fév 2018 - 21:23
Elle doit être sacrement compliquée cette fonction.
avatar
Slinky75
Niveau 10

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Slinky75 le Ven 16 Fév 2018 - 21:28
A la fac, j'ai ensuite appris à utiliser la règle de l'Hospital ou à dériver avec des puissances négatives alors, oui, ça permet d'aller beaucoup plus vite Wink

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
avatar
lectiole
Fidèle du forum

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par lectiole le Ven 16 Fév 2018 - 21:33
@JPhMM a écrit:
@Franck059 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Mrs Hobie a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec ça, le caractère non discriminant des mathématiques est assez intéressant. Sans être un enfant d'immigrés illettrés, si mes soeurs et moi, petites filles d'agriculteurs, avons pu réussir nos études, c'est sans aucun doute grâce aux mathématiques principalement (toutes les 3 bac C/S, puis parcours divers maths/droit/commerce).
+1000.

MERCI.
Les mathématiques sont un langage universel, au même titre que la musique.

J'ai à ce sujet une jolie anecdote.

Il y a une quinzaine d'années, une de mes élèves accueillait chez elle une jeune Ukrainienne de son âge (par l'intermédiaire de l'association Les enfants de Tchernobyl) Après accord entre sa famille et la direction, cette jeune fille vient au collège et y suit tous les cours en compagnie de mon élève.

Elle ne dérange personne, l'ensemble de mes collègues disent qu'elle s'ennuie ferme, barrière de la langue oblige.
Mais en maths, le miracle va se produire...
Je ne sais plus ce qui était posé au tableau, une expression à développer ou à factoriser ou une équation à résoudre, mais voilà ma jeune Ukrainienne qui lève la main, non pas pour prendre la parole, mais pour aller au tableau effectuer l'exercice. Et qui plus est avec brio.

Je vous laisse deviner l'effet sur la classe. Le silence monacal alors qu'elle était au tableau fut éloquent.
Tous les ans, j'ai en classe au moins une ou un élève allophone qui arrive sans parler un seul mot français.
Cette année, j'ai donc en classe une Taïwanaise qui ne parle pas un mot français (et presque aucun mot anglais). Les cours de maths sont les seuls qu'elle suit à peu près comme tous ses camarades (à ceci près qu'elle survole complètement le programme de 5e).

Ma fille est en CE2. Dans sa classe, l'élève japonais, qui en septembre ne comprenait pas un mot français, est de loin le meilleur en mathématiques depuis la rentrée.

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
Ilona
Niveau 9

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Ilona le Ven 16 Fév 2018 - 21:33
JPhMM, vous avez raison, laissons tomber mon exemple bancal au sujet des niveaux d'énergie des atomes.
Mon intime conviction, bien que toutes les mathématiques ne soient pas utilisées pour la description de notre monde physique, est qu'elles sont  les mêmes dans toutes les civilisations évoluées du fait de l'universalité des lois de la physique.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 21:40
@William Foster a écrit:
@JPhMM a écrit:Voui.
D’ailleurs, les nombres entiers sont universels à cause du comptage, donc de l’existence du temps. Sans la flèche du temps, les mathématiques existeraient-elles ?

abi

Combien de fois la flèche du temps s'est-elle inversée depuis que tu as écrit cette phrase ? D'ailleurs, s'est-elle inversée un nombre entier de fois ?
Peu importe son comportement global tant qu’elle existe localement, le temps (hum) de compter jusqu’à suffisamment pour subodorer l’existence d’un infini, potentiel pour l’instant.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 21:45
Je me demande si le nombre est vraiment une notion universelle.
N’existait-il pas un peuple qui ne connaissait que l’unité, le dual et le multiple ? En somme, pour compter : un, deux, beaucoup. Pas de nombre, donc, juste une quantité.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
mytilus
Niveau 5

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par mytilus le Ven 16 Fév 2018 - 22:29
@JPhMM a écrit:Je me demande si le nombre est vraiment une notion universelle.
N’existait-il pas un peuple qui ne connaissait que l’unité, le dual et le multiple ? En somme, pour compter : un, deux, beaucoup. Pas de nombre, donc, juste une quantité.


Ou existe encore, comme les Pirahãs en Amazonie.

Le nombre est certainement né avec l'élevage et le besoin de compter le bétail ( la légende du berger et des cailloux).
La culture des sols a du aussi joué son rôle ( premiers calendriers, arpentage... )
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par William Foster le Ven 16 Fév 2018 - 22:42
@mytilus a écrit:
@JPhMM a écrit:Je me demande si le nombre est vraiment une notion universelle.
N’existait-il pas un peuple qui ne connaissait que l’unité, le dual et le multiple ? En somme, pour compter : un, deux, beaucoup. Pas de nombre, donc, juste une quantité.


Ou existe encore, comme les Pirahãs en Amazonie.

Excellent ! On a trouvé où envoyer Luc Ferry pour les 50 beaucoup prochaines années.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Moonchild
Expert spécialisé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Moonchild le Ven 16 Fév 2018 - 22:53
@Ilona a écrit:
@Franck059 a écrit: Les mathématiques sont un langage universel, au même titre que la musique.
Bonjour,

Je chipote, mais pour moi, la musique n'est pas un langage universel, sa perception et les émotions qu'elle suscite dépendent de la culture des auditeurs (humains, autres espaces terriennes ou extraterrestres) et de leur appareil auditif.
Les mathématiques, quant à elles, sont réellement universelles car elles sont les mêmes pour toutes les espèces évoluées présentes dans l'Univers.
La raison en est simple, les lois de la physique sont les mêmes partout dans l'Univers.
Exemple: Toutes les civilisations un peu avancées connaissent obligatoirement les nombres entiers car les niveaux d'énergie de l'atome d'hydrogène sont quantifiés et dépendent de nombres entiers etc.

L'Univers c'est quand même vaste et je ne me risquerais pas à parier qu'une espèce extra-terrestre "évoluée" aurait le même langage mathématique que nous ; les maths sont quand même un système de représentation abstrait qui a été produit par le cerveau humain et qui est sans doute fortement tributaire des caractéristiques de celui-ci.

@JPhMM a écrit:Je me demande si le nombre est vraiment une notion universelle.
N’existait-il pas un peuple qui ne connaissait que l’unité, le dual et le multiple ? En somme, pour compter : un, deux, beaucoup. Pas de nombre, donc, juste une quantité.

Il semblerait que la perception approximative des quantités soit innée dans toute l'espèce humaine, mais dans cette vidéo, vers 52 min Stanislas Dehaene évoque un peuple d'Amazonie dont le langage ne contient pas de mot pour désigner les nombres au-delà de quatre ou cinq ; la notion de nombre telle que nous l'avons formalisée ne semble donc pas si universelle que ça.
mytilus
Niveau 5

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par mytilus le Sam 17 Fév 2018 - 0:03
@William Foster a écrit:
@mytilus a écrit:
@JPhMM a écrit:Je me demande si le nombre est vraiment une notion universelle.
N’existait-il pas un peuple qui ne connaissait que l’unité, le dual et le multiple ? En somme, pour compter : un, deux, beaucoup. Pas de nombre, donc, juste une quantité.


Ou existe encore, comme les Pirahãs en Amazonie.

Excellent ! On a trouvé où envoyer Luc Ferry pour les 50 beaucoup prochaines années.

Mais pourquoi leur vouloir autant de mal ?!
Contenu sponsorisé

Re: "Dans la vie quotidienne, les maths ne servent strictement à rien"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum