Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Thalia de G
Médiateur

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Thalia de G le Ven 23 Fév 2018 - 11:01

=> topics fusionnés
Jacq
Jacq
Vénérable

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 11:01
La solution consisterait à multiplier les 3PP en LP ou même avant (les élèves en grandes difficultés tout le monde les connaît dès la 6e).
Et puis il faut arrêter aussi, lorsque j'étais collégien mes camarades étaient pré orientés en fin de 5e et ils n'en sont pas morts (enfin, pas tous).


Dernière édition par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 11:02, édité 1 fois
Jacq
Jacq
Vénérable

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 11:02
@Thalia de G a écrit:

=> topics fusionnés

C'est du rapide ^^ !
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Thalia de G le Ven 23 Fév 2018 - 11:06
@Jacq a écrit:
@Thalia de G a écrit:

=> topics fusionnés

C'est du rapide ^^ !
Je suis le Lucky Luke de la modération abi

HS off.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
contractuel de creteil
Niveau 1

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty La seconde en pro

par contractuel de creteil le Ven 23 Fév 2018 - 11:15
En seconde les profs de spécialité il vont devenir profs de quoi? Profs de tout ?

Les profs de ASSP (vu que dans le rapport c'est l'une des 3 principales filières) ils font quoi en seconde? A mon avis rien, ils seront profs de 1ere et terminale : un tiers des postes va il disparaître au profit du général?
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par pitchounette le Ven 23 Fév 2018 - 11:23
@Jacq a écrit:La solution consisterait à multiplier les 3PP en LP ou même avant (les élèves en grandes difficultés tout le monde les connaît dès la 6e).
Et puis il faut arrêter aussi, lorsque j'étais collégien mes camarades étaient pré orientés en fin de 5e et ils n'en sont pas morts (enfin, pas tous).
en voilà une excellente idée Smile. A condition d'avoir des élèves qui en ont réellement envie et que des collègues de collège présentent le projet correctement (ne pas dire : tu ne sais rien faire va en 3 PEP).

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par pitchounette le Ven 23 Fév 2018 - 11:27
Il me te tarde de voir sur le papier les "référentiels" avec la touche des entreprises. je pense qu'on va rire jaune.
Je m'interroge sur la mise en place des "menus de formation". Mon lycée n'a qu'une formation de bac pro (la meilleure la gestion administration abi abi ). Comment cela va se passer pour permettre aux élèves de choisir?

Ce "b****" qui s'annonce pour ceux qui veulent partir en apprentissage et qui feront machine arrière pour une multitude de raisons..

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Oonnay
Oonnay
Habitué du forum

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Oonnay le Ven 23 Fév 2018 - 11:53
@contractuel de creteil a écrit:En seconde les profs de spécialité il vont devenir profs de quoi? Profs de tout ?

Les profs de ASSP (vu que dans le rapport c'est l'une des 3 principales filières) ils font quoi en seconde? A mon avis rien, ils seront profs de 1ere et terminale : un tiers des postes va il disparaître au profit du général?

Je n'ai pas eu de nouveaux collègues formés pour la spécialité depuis plus de 10 ans. Ce gouvernement ne fait juste qu'adapter les formations aux compétences des intervenants. Et puis à force de ne pas nous payer il faut bien que nous en fassions moins, non ?


cocktail
cocktail
Fidèle du forum

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par cocktail le Ven 23 Fév 2018 - 11:59
@pop a écrit:Il faudrait rajouter une 4e année pour bien faire abi

Ho mais comme le rapport préconise d’individualiser les parcours et donne l’exemple de CAP en 1 an, 2 ans ou 3 ans selon le profil de l’élève, on peut imaginer que cela sera aussi possible en bac pro Réforme du lycée professionnel - Page 3 1665347707
Jacq
Jacq
Vénérable

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 12:02
@pitchounette a écrit:Il me te tarde de voir sur le papier les "référentiels" avec la touche des entreprises. je pense qu'on va rire jaune.
Je m'interroge sur la mise en place des "menus de formation". Mon lycée n'a qu'une formation de bac pro (la meilleure la gestion administration abi abi ). Comment cela va se passer pour permettre aux élèves de choisir?

Ce "b****" qui s'annonce pour ceux qui veulent partir en apprentissage et qui feront machine arrière pour une multitude de raisons..

Ils la coupleront avec Accueil et vous aurez une classe de GA-Accueil sous un autre nom. Il y a des compétences parfois très similaires dans les deux formations et on retrouve parfois les stagiaires sur les mêmes lieux de stage. Comme cela tu pourras devenir prof d'Accueil !
Jacq
Jacq
Vénérable

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 12:07
@pitchounette a écrit:
@Jacq a écrit:La solution consisterait à multiplier les 3PP en LP ou même avant (les élèves en grandes difficultés tout le monde les connaît dès la 6e).
Et puis il faut arrêter aussi, lorsque j'étais collégien mes camarades étaient pré orientés en fin de 5e et ils n'en sont pas morts (enfin, pas tous).
en voilà une excellente idée Smile. A condition d'avoir des élèves qui en ont réellement envie et que des collègues de collège présentent le projet correctement (ne pas dire : tu ne sais rien faire va en 3 PEP).

Il y en a qui vont en 3PP volontairement avec parfois un niveau plus que correct car, malins, ils savent que cela leur rapporte plus de points pour l'orientation. Autant nous avons souvent des élèves faibles autant cette année parmi mes secondes j'ai des élèves sortant de 3PP qui ont un très bon niveau (et aussi d'autres très faibles, tout de même). Une élève notamment m'épate carrément (17 de moyenne générale ! et y compris en matières générales, je pensais même qu'elle trichait et j'ai passé une heure entière de devoir à ne surveiller quasiment qu'elle pour vérifier, ben non !). Elle travaille en autonomie, elle fait des fiches de révisions toute seule comme une grande, elle est incroyable !
Oonnay
Oonnay
Habitué du forum

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Oonnay le Ven 23 Fév 2018 - 12:08
CV de Dylou :
- Elève jusqu'à 19 ans ;
- Etudiant jusqu'à 27 ans ;
- Apprenti jusqu'à 34 ans ;
- En recherche d'emploi jusqu'à 45 ans ;
- En reconversion jusqu'à 51 ans ;
- En dépression jusqu'à 62 ans ;
- Rien jusqu'à 70 ans ;
Nous avons le regret de vous annoncer le décès de Dylou la veille de ses 71 ans.


Avantage Dylou a été créateur d'emploi toute sa vie : 30 ans d'occupation professeurs, relance des produits de type anxiolytiques, coachs personnels, etc...

Merci les réformes de l'E.N. !

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
FREDERIQUE
FREDERIQUE
Niveau 1

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par FREDERIQUE le Ven 23 Fév 2018 - 12:25
A voir ce qui sera conservé dans ce rapport.
Jacq
Jacq
Vénérable

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 12:58
@FREDERIQUE a écrit:A voir ce qui sera conservé dans ce rapport.

Le pire, sûrement.
g.t.o
g.t.o
Niveau 4

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par g.t.o le Ven 23 Fév 2018 - 13:14
@FREDERIQUE a écrit:A voir ce qui sera conservé dans ce rapport.

Probablement une grande partie, avec quelques petits ajouts de dernière minute concernant le statut et les missions des PLP puis ils feront passer le tout en douceur pendant les vacances scolaires de Juillet/Août par ordonnances bien sur histoire de bien montrer l'étendue de leurs respects pour les instances parlementaires du pays et pour les premiers concernés: nous abi

En même temps quand le gouvernement commande un rapport sur un sujet précis à des personnes bien choisies (une député de son parti et un de ses copains), il est logique de voir apparaître ce genre de rapport débile et partiale qui n'a pour seule finalité que d'essayer de mettre l'opinion publique de son côté pour pouvoir tout casser en toute tranquillité.

D'ailleurs vu que la technique est identique pour chaque réforme envisagée, il faudrait peut être la faire breveté Smile

_________________
« L’enseignement est le labourage des intelligences, mais toute terre ne donne pas une riche végétation.  » de Ja’far ibn Charaf
avatar
Supatard33
Niveau 5

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Supatard33 le Ven 23 Fév 2018 - 13:15
@Jacq a écrit:
@FREDERIQUE a écrit:A voir ce qui sera conservé dans ce rapport.

Le pire, sûrement.

Oh je ne pense pas, comme tout est mauvais de manière égale, je ne vois pas ce qui pourrait être conservé de pire. Ce sera donc forcément mauvais. Dire que je t'avais alerté dès Octobre... J'aurai préféré avoir tort pour le coup. C'est marrant ces rapports qui fuitent avant qu'ils soient rédigés.

Maintenant, je pense que cette réforme, de même que celle de l'apprentissage est vouée à l'échec... Je vais bien rigoler quand je vais voir le nombre d'entreprises qui vont effectivement jouer le jeu, et lorsque ces dernières auront en face d'elles nos loulous ados de 16 ans. Enfin, j'attends de voir les référentiels préparés par les entreprises: là je vais exploser de rire... jaune.


Dernière édition par Supatard33 le Ven 23 Fév 2018 - 13:26, édité 1 fois
Mathador
Mathador
Expert

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Mathador le Ven 23 Fév 2018 - 13:22
@Jacq a écrit:La solution consisterait à multiplier les 3PP en LP ou même avant (les élèves en grandes difficultés tout le monde les connaît dès la 6e).
Et puis il faut arrêter aussi, lorsque j'étais collégien mes camarades étaient pré orientés en fin de 5e et ils n'en sont pas morts (enfin, pas tous).

Surtout que si on fait les comptes, CAP 3 ans en fin de 5ème + 2 ans pour le bac pro c'est le retour du principe du bac pro 4 ans pour pas une année de plus dans le parcours scolaire.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
Supatard33
Niveau 5

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Supatard33 le Ven 23 Fév 2018 - 13:29
@g.t.o a écrit:
@FREDERIQUE a écrit:A voir ce qui sera conservé dans ce rapport.

Probablement une grande partie, avec quelques petits ajouts de dernière minute concernant le statut et les missions des PLP puis ils feront passer le tout en douceur pendant les vacances scolaires de Juillet/Août par ordonnances bien sur histoire de bien montrer l'étendue de leurs respects pour les instances parlementaires du pays et pour les premiers concernés: nous abi

En même temps quand le gouvernement commande un rapport sur un sujet précis à des personnes bien choisies (une député de son parti et un de ses copains), il est logique de voir apparaître ce genre de rapport débile et partiale qui n'a pour seule finalité que d'essayer de mettre l'opinion publique de son côté pour pouvoir tout casser en toute tranquillité.

D'ailleurs vu que la technique est identique pour chaque réforme envisagée, il faudrait peut être la faire breveté Smile

J'espère que tu as tort. Malheureusement j'en doute... Et comme personne ne se bouge...
avatar
profs:(
Niveau 7

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par profs:( le Ven 23 Fév 2018 - 13:49
Mon intervention ne concerne que le tertiaire. Cela ne changerait pas grand chose pour les élèves de fusionner le pro et te techno. Les bons élèves de pro en GA, en commerce.... seraient des bons élèves en STMG (ou l'inverse) et ceux qui ne font rien en bac pro feraient à peu près la même chose que leurs collègues qui ne font rien en techno, c'est à dire prendre des mauvaises notes.
Certes quelques élèves peuvent se révéler par les stages... mais bon cela reste à la marge. Il y avait une réelle plus value pour les laborieux lorsque le bac pro était en 4 ans (et qu'il y avait encore un programme) mais aujourd'hui ???? Ce bac pro tertiaire a été pulvérisé non ?
Ces bacs sont tellement devenus du n'importe quoi... un contenu famélique pour s'adapter aux plus faibles (ceux qui viennent mettre le bordel), des situations en cours très difficiles pour les enseignants, des stages où les tuteurs voient que ce sont des élèves qui ne savent pas écrire...... Autant dire stop non ?
Créer une seule filière tertiaire (avec des options bien entendu), un programme "exigeant" pourrait être une solution. Il faudrait aussi une fusion des PLP et des CAPET dans ces matières, moins de place aux concours le temps que cette répartition se fasse. Il faudrait aussi essayer de valoriser cette filière afin qu'elle n'accueille pas "ceux qui ne savent pas quoi faire".

Je comprends que cette proposition puisse "choquer" des personnes mais la plaisanterie a assez duré non ?


avatar
tintin4444
Niveau 5

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par tintin4444 le Ven 23 Fév 2018 - 14:15
Ce n'est pas une fusion dont il sera question mais plutôt d'une réduction des capacités d’accueil dans le tertiaire pro : https://www.snalc.fr/national/article/3477/
L'erreur qui avait été faite a été de fusionner justement le bac pro compta et le bac pro secrétariat en vidant la partie "comptable" réputée trop difficile. Aujourd'hui, si la proposition est de fusionner... la réponse sera plutôt la réduction du tertiaire pro, j'en ai peur. Et aussi, vu qu'en Stmg, il n'y a pas de stage, on aurait besoin (en termes d'heures car service de 18h sans période de stage) de nettement moins de PLP gestion actuels (que faire du reste ? cartes scolaires très nombreuses qu'entraineraient la fusion...). Enfin, la fusion n’amènerait pas plus d'élèves en stmg (ou peu) car ceux qui ne veulent pas ou ne sont pas capables de poursuivre iraient vers un autre bac pro... donc pb d'un excédent important de prof d'éco-gestion.

Les bons élèves de pro en GA, en commerce.... seraient des bons élèves en STMG (ou l'inverse)

Heu... j'ai deux élèves de bac pro GA qui souhaitaient faire une passerelle vers STMG en septembre car... ils étaient à 13 et 14 de moyenne en pro... et, après 3 semaines, ils étaient à 8 au maximum en STMG. Trop peu de compétences rédactionnelles, d'argumentation... Ils sont retournés en pro.

Donc perso, je préfère garder les 2 voies pour les plus fragiles mais du coup, il faut prévoir des dispositifs en bac pro afin de leur permettre de retrouver un niveau minimum. Mais à mon sens, avec un bac pro avec deux finalités : insertion pro et poursuite d'études, il y a soit trop de stages (pour celui qui veut faire des études sup) ou pas assez (pour celui qui veut s'insérer dans le monde du travail).
g.t.o
g.t.o
Niveau 4

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par g.t.o le Ven 23 Fév 2018 - 15:26
C'est dommage de voir que sur un forum à une petite échelle on a autant de propositions (bonnes et moins bonnes) mais que dans les faits le gouvernement ne consulte pas les personnes qui vivent la situation au quotidien pour entamer ses réformes...

Au final on obtient un rapport bidon qui survole ou élude:
-la question du niveau des élèves de LP, comme s'ils allaient tous savoir lire, écrire et parler convenablement et être employable s'ils obtiennent l'orientation de leurs rêves ou une formation en alternance apprentissage,
-la question des parents démissionnaires ou peu impliqués dans la formation de leurs enfants (il y en a beaucoup en LP et ça justifie souvent les échecs scolaires)
-la question sociale et le rôle de l'état dans l'éducation, j'ai un peu l'impression que les inégalités vont se creuser ou du moins que l'état n'aura plus le rôle d'essayer de les limiter.
-la question des entreprises qui font des promesses à chaque gouvernement en terme d'embauches et de formation mais qui ne tiennent pas leurs promesses... le boulot existe, les entreprises ne jouent juste pas le jeu dans certains secteurs, certaines entreprise n'y voient que de la main d'oeuvre ponctuelle gratuite notamment dans le tertiaire commercial et ne forment aucunement les élèves puis on a certains grands groupes qui à présent ne prennent que des élèves majeurs... super pour des lycéens, et pourtant l'état à plus d'écoute pour ces entreprises que pour ses propres fonctionnaires.
-la question des conditions de travail, d'apprentissage et des moyens qui ne sont pas partout au top dans les lycée pro français (on pourra créer les plus beaux campus américains du monde si le problème de l'insécurité n'est pas réglé et/ou si le matériel nécessaire est absent, défaillant ou inadapté...)
-la question de la rémunération des enseignants (faire baisser le salaire de quelqu'un et lui faire miroiter un alignement sur les certifiés ou une augmentation minable au mérite pour récupérer ce qu'il vient de perdre ce n'est pas une augmentation, c'est une insulte, surtout quand juste avant tu balances les augmentations du PPCR à la poubelle).

Je ne suis pas contre réformer quand c'est fait intelligemment et dans l’intérêt de TOUS! Ici ce n'est pas le cas pour moi et ce sont les réformes successives de chaque gouvernement qui bousillent chaque fois un peu plus le LP et ce n'est pas prêt de changer on y aura droit tous les 5 ans.

_________________
« L’enseignement est le labourage des intelligences, mais toute terre ne donne pas une riche végétation.  » de Ja’far ibn Charaf
Jacq
Jacq
Vénérable

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 19:23
@profs:( a écrit:Mon intervention ne concerne que le tertiaire. Cela ne changerait pas grand chose pour les élèves de fusionner le pro et te techno. Les bons élèves de pro en GA, en commerce.... seraient des bons élèves en STMG (ou l'inverse) et ceux qui ne font rien en bac pro feraient à peu près la même chose que leurs collègues qui ne font rien en techno, c'est à dire prendre des mauvaises notes.
Certes quelques élèves peuvent se révéler par les stages... mais bon cela reste à la marge. Il y avait une réelle plus value pour les laborieux lorsque le bac pro était en 4 ans (et qu'il y avait encore un programme) mais aujourd'hui ???? Ce bac pro tertiaire a été pulvérisé non ?
Ces bacs sont tellement devenus du n'importe quoi... un contenu famélique pour s'adapter aux plus faibles (ceux qui viennent mettre le bordel), des situations en cours très difficiles pour les enseignants, des stages où les tuteurs voient que ce sont des élèves qui ne savent pas écrire...... Autant dire stop non ?
Créer une seule filière tertiaire (avec des options bien entendu), un programme "exigeant" pourrait être une solution. Il faudrait aussi une fusion des PLP et des CAPET dans ces matières,  moins de place aux concours le temps que cette répartition se fasse. Il faudrait aussi essayer de valoriser cette filière afin qu'elle n'accueille pas "ceux qui ne savent pas quoi faire".
Je comprends que cette proposition puisse "choquer" des personnes mais la plaisanterie a assez duré non ?
Mais ce serait nier la différence du niveau du diplôme (je ne parle pas des élèves). Le techno (j'ai un bac techno) est d'un meilleur niveau (enfin, est supposé être d'un meilleur niveau car cela dépend des élèves qui y atterrissent ) et est plus théorique que le bac pro. Les semaines de stages ne sont pas les mêmes. Un mois de stage je crois pour les techno, les bac pro ce sont deux mois par année. Et non, les stages ne sont pas à la marge, et les stages révèlent vraiment des élèves, c'est important chez nous. Mes secondes ne sont partis qu'en janvier (faut attendre le temps qu'ils soient capables d'être un peu pro en stage) mais il était temps car il fallait qu'ils aillent sur le terrain.
Filière indifférenciée non. Mes élèves de GA et mes élèves de MRCU ne sont pas les mêmes. Ils n'ont pas la même attitude, par les mêmes attentes sur le terrain et sur le contenu du diplôme. Mes élèves de MRCU vous ne les mettez pas sur une chaise dans la journée devant un PC, sinon ils prennent le clavier et se le balancent à la tête. Il faut qu'ils bougent. En majorité ils sont faits pour le commerce, pas pour faire de l'administratif.
Si je reprends mon cas, plutôt ma classe de 1ere G (à l'époque), l'orientation que nous avons choisie en TG1 TG2 ou TG3 correspondait à notre caractère, notre attitude, nos attentes. Les bougeons sont allés vers le commerce, les studieux et calmes vers la gestion ou le secrétariat. Il y a une réelle différence. Nous c'était en première. Pour nos élèves de bac pro, moins patients, avec un niveau plus faible, il faut la professionnalisation et la spécialisation dès le seconde pour entrer dans le concret directement alors que nous, en techno, nous avions attendu la première seulement. Mais qu'elle était mon expérience professionnelle en terminale ? Un mois de stage dans un stage bidon, donc aucune expérience. C'était juste une formation professionnelle théorique préparant au BTS. Le bac pro ce n'est pas cela et cela doit le rester !
Jacq
Jacq
Vénérable

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 19:26
@tintin4444 a écrit:

Heu... j'ai deux élèves de bac pro GA qui souhaitaient faire une passerelle vers STMG en septembre car... ils étaient à 13 et 14 de moyenne en pro... et, après 3 semaines, ils étaient à 8 au maximum en STMG. Trop peu de compétences rédactionnelles, d'argumentation... Ils sont retournés en pro.

Donc perso, je préfère garder les 2 voies pour les plus fragiles mais du coup, il faut prévoir des dispositifs en bac pro afin de leur permettre de retrouver un niveau minimum. Mais à mon sens, avec un bac pro avec deux finalités : insertion pro et poursuite d'études, il y a soit trop de stages (pour celui qui veut faire des études sup) ou pas assez (pour celui qui veut s'insérer dans le monde du travail).

Sauf que 13-14 de moyenne en bac pro ce n'est pas bon, c'est correct seulement. Donc ils sont revenus chez vous et ils ont bien fait.
Et non, il y a assez de PFMP, ces gamins ont malgré tout besoin de formation "sur table" et dans les "humanités" où se situent l'essentiel de leurs lacunes.
Jacq
Jacq
Vénérable

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Ven 23 Fév 2018 - 19:30
@g.t.o a écrit:
-la question des entreprises qui font des promesses à chaque gouvernement en terme d'embauches et de formation mais qui ne tiennent pas leurs promesses... le boulot existe, les entreprises ne jouent juste pas le jeu dans certains secteurs, certaines entreprise n'y voient que de la main d'oeuvre ponctuelle gratuite notamment dans le tertiaire commercial et ne forment aucunement les élèves puis on a certains grands groupes qui à présent ne prennent que des élèves majeurs... super pour des lycéens, et pourtant l'état à plus d'écoute pour ces entreprises que pour ses propres fonctionnaires.

Souvenir d'une patronne qui me disait : "vous ne nous envoyez plus d'élèves". Ben oui, du jour au lendemain l'entreprise (pas elle, le siège social) a décidé de ne plus prendre de mineur alors qu'avec la suppression des redoublements au collège les gamins étaient de plus en plus jeunes. A l'inverse certaines tournent avec les stagiaires. Stagiaires chez Babou dernièrement, j'ai été effaré de constater qu'il y avait plus de stagiaires que de salariés. Bon, sur le coup, ça nous arrange de pouvoir caser nos élèves.
agc
agc
Niveau 10

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par agc le Dim 25 Fév 2018 - 11:55
Il y a pas mal de chose dans ce rapport qui sont déjà effectifs en réalité.

- la participation des entreprises dans la rédaction des référentiels c'est déjà le cas. En ASSP, notre inspectrice nous a expliqué que le secteur professionnel était intervenu pour définir les compétences à travailler et la rédaction des grilles d'évaluation pour les PFMP, ce qui pour moi n'est pas une aberration. Par contre malgré cela, plusieurs compétences ne sont pas évaluables sur les lieux de stage et malgré nos remontées, rien ne change. Je ne pense pas que les entreprises mettent leur nez dans la partie des savoirs associés.

- une première partie de seconde indifférenciée pourquoi pas en tenant compte de famille de secteur. De toute façon, sur le terrain on voit de plus en plus de jeunes qui changent de filière en cours d'année car ils ne savent pas ce qu'ils veulent faire, les parents ne font pas non plus leur travail au collège pour s'informer et expliquer aux jeunes les différentes voies possibles. Donc moi j'imagine le tronc commun en matière général (le programme est le même par famille de secteur) et des heures professionnelles dans plusieurs domaines et un choix ensuite de l'élève après avoir eu différents cours pro. les enseignants de matières pro enseignent bien dans leur domaine mais à plusieurs classes et les élèves ensuite choisissent. Mai une année complète me semble effectivement trop long car il y a déjà beaucoup de savoir à apporter en 3 ans alors avec un temps réduit en plus.

- les UFA dans les LP c'est de plus en plus courant et obligatoire pour avoir le label lycée des métiers. Dans ces structures les LP et les UFA ne sont pas des classes mélangés donc je ne vois pas pourquoi cela changerai. Je vois mal l'éducation nationale mélanger des adolescents avec des adultes. (Nos élèves de seconde ont 15 ans pour pas mal d'entre eux).

- Ce qui m'inquiète le plus c'est le discours de plus en plus fréquent de vouloir nous "occuper" pendant que nos élèves sont en PFMP. Comme si, pendant ces temps là, nous avions les doigts de pied en éventail à la maison. Comme si le suivi de stage se fait tout seul sans l'intervention des professeurs. Comme si on était pas appelé quasi-quotidiennement car un élève est absent, un problème à régler..... Moi je suis très impliquée auprès de mes élèves mais le jour où on "m'occupe" pendant les stages des élèves, il est hors de question que je m'occupe des suivis de stage et du relationnel avec les structures pour le développement de nos partenariats.

- Nous avons effectivement de plus en plus d'élèves en difficultés qui viennent dans nos formations car c'est la plus pratique (près de chez moi, le PP de 3ièmem'a dit de venir, etc.....) mais sans réelle intérêt pour le secteur. Moi qui enseigne dans les services à la personne, cela est clairement problématique. Mais malgré cela je continue à avoir un réel niveau d'exigence dans mes cours. Il est hors de question que je baisse le niveau car les élèves en fasse de moi ne travaillent pas et cela depuis tellement d'année qu'ils ne savent même pas ce que veut dire le mot effort. Pour avoir des cours en BTS cette année, je peux vous assurer que les élèves issues des filières générales et technologiques ne sont pas plus bosseurs que mes élèves de LP. Alors je me doute que je n'ai pas forcement récupéré les meilleurs élèves de LG et LT mais quand même je m'attendais à un peu plus de capacités d'analyse et de raisonnement. Je crois que baisser le niveau car les élèves sont en difficultés nous a conduit aux problèmes d'aujourd'hui.
une petite anecdote d'ailleurs : j'ai assisté au conseil de classe des CAP, tour de table, tous les enseignants expliquent que les élèves ont de grandes difficultés, que certains savent à peine lire et écrire, qu'ils ne comprennent pas les consignes écrites. En pratique, ce sont des élèves appliqués et volontaires. Moyenne des élèves entre 14 et 15. Pas un seul élèves en dessous de 14 même en français alors que certains ne savent pas lire. Chercher l'erreur? Comment voulez vous expliquer ensuite à ces élèves qu'une poursuite d'étude en bac pro va être difficile avec 14 de moyenne en CAP?

Enfin bref, tous ça pour dire que j'attends de voir plus concrètement comment va se traduire cette réforme du lycée professionnel. Des choses à réformer il y en a mais le choix risque d'être comme toujours d'ordre économique et non pédagogique.
agc
agc
Niveau 10

Réforme du lycée professionnel - Page 3 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par agc le Dim 25 Fév 2018 - 12:06
@blanco a écrit:Le collègue agrégé enseigne en CAP les maths-physique et temps complet. Il faudra également l'expliquer à certains collègues agrégés et prof de technologies mécaniques en bac pro et BTS (et c'est un choix de leur part). Tout comme ma collègue prof d'ASSP qui  passe l'agrégation de sciences médico-sociales (sur conseil de son inspectrice d'ailleurs) et moi même j'ai la possibilité de passer biochimie-génie biologique (je suis prof de BSE). Nous pouvons évoluer aussi en LP.

Même si c'est HS, je voulais intervenir sur ce point là. Oui des agrégations commencent à se développer avec des appellations identiques à celle des CAPLP. Mais il va de soi que la finalité des concours et des enseignements qui vont avec sont très différents. Par exemple, je suis PLP STMS je peux avec mon concours enseigner en PLP aussi bien le volet SMS et Biologie microbiologie de la discipline. Le CAPET STMS lui n'a que le volet SMS, le côté Biologie étant donné au CAPET biotechno biochimie-génie bio. Les agrégations du même nom correspondent au CAPET et non au CAPLP. Je ne dis pas qu'un enseignant PLP biotechno n'a pas les compétences pour présenter l'agrégation biochimie-génie biologique. Il peut les avoir s'il a une formation université dans la biochimie mais après l'obtention de son agrégation, celui ci ira enseigner en STL, ou ST2S ou STS mais plus en CAP.
Attention aux appellations identiques des concours, qui couvrent en fait des compétences très différentes.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum