Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
agc
Niveau 10

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par agc le Dim 25 Fév - 11:06
@blanco a écrit:Le collègue agrégé enseigne en CAP les maths-physique et temps complet. Il faudra également l'expliquer à certains collègues agrégés et prof de technologies mécaniques en bac pro et BTS (et c'est un choix de leur part). Tout comme ma collègue prof d'ASSP qui  passe l'agrégation de sciences médico-sociales (sur conseil de son inspectrice d'ailleurs) et moi même j'ai la possibilité de passer biochimie-génie biologique (je suis prof de BSE). Nous pouvons évoluer aussi en LP.

Même si c'est HS, je voulais intervenir sur ce point là. Oui des agrégations commencent à se développer avec des appellations identiques à celle des CAPLP. Mais il va de soi que la finalité des concours et des enseignements qui vont avec sont très différents. Par exemple, je suis PLP STMS je peux avec mon concours enseigner en PLP aussi bien le volet SMS et Biologie microbiologie de la discipline. Le CAPET STMS lui n'a que le volet SMS, le côté Biologie étant donné au CAPET biotechno biochimie-génie bio. Les agrégations du même nom correspondent au CAPET et non au CAPLP. Je ne dis pas qu'un enseignant PLP biotechno n'a pas les compétences pour présenter l'agrégation biochimie-génie biologique. Il peut les avoir s'il a une formation université dans la biochimie mais après l'obtention de son agrégation, celui ci ira enseigner en STL, ou ST2S ou STS mais plus en CAP.
Attention aux appellations identiques des concours, qui couvrent en fait des compétences très différentes.
blanco
blanco
Niveau 6

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par blanco le Dim 25 Fév - 12:47
Vu les demandes récurrentes d'avoir un M2 pour être titularisés même en matières professionnelles (ce qui n'est pas une obligation) et vu qu'en BSE les 3/4 qui ont passé le concours ont tenté aussi CAPES SVT, CAPET et CAPLP (même agrégation pour certains), nous sommes de plus en plus nombreux à envisager l'agrégation.

De plus en fonction des rectorats et du manque de profs, les agrégés se retrouvent forcer ou par choix en CAP et Bac pro (même en UFA). Certains collègues enseignent aussi en LP et 3PP en ayant le CAPET et le CAPES et l'inverse aussi : des PLP enseignant la technologie, les arts platisques ou la SVT en collège... Le manque d'enseignant est tellement important que les règles sont complètement faussées.

Le théorie c'est chouette mais la réalité est bien différente surtout nous en LP!
agc
agc
Niveau 10

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par agc le Dim 25 Fév - 12:59
Un enseignant agrégé n’a absolument aucune compétence pour enseigner les matières professionnelles en CAP. Les compétences de ce concours sont très éloignées des compétences nécessaires pour les savoirs professionnels en LP. Un professeur de biotechno peut enseigner la partie bio en SVT mais peut avoir des difficultés quand il s’agit De traiter la partie géologie par exemple. Un professeur de biotechnologie n’as rien à faire dans un enseignement de technologie. C’est aussi à nous professeur de refuser que l’on nous affecte n’importe quoi lorsque l’on est titulaire d’un concours. C’est dangereux pour le professeur et pour les élèves.


Dernière édition par agc le Dim 25 Fév - 13:05, édité 1 fois
avatar
Cath
Bon génie

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Cath le Dim 25 Fév - 13:03
Oui, c'est bizarre dans ton académie, Blanco.
blanco
blanco
Niveau 6

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par blanco le Dim 25 Fév - 13:27
Les deux dernières académies où je suis passée! Si tu n'acceptes pas  ces heures, ton poste saute! Donc tu n'as pas souvent le choix surtout si tu as fait construire une maison, des enfants, des parents à t'occuper... Dans les petite campagnes, c'est comme ça.

Sans blague en BSE, on a quasiment tous le master Sciences de la Terre et de l'Univers ( je ne sais plus le nom exact) ou une maîtrise en biologie générale et Sciences de la Terre, la filière qui théoriquement nous prépare au CAPES et l'agrégation de SVT donc la géologie fait parti de nos matières à la base. Beaucoup choisissent le PLP car ils ont planté le CAPES SVT! Là est la réalité aussi.

En plus, nous somme censés enseigner dans une vingtaine de matières en BSE. Alors la polyvalence... Et je n'ose te dire le surnom du CAPLP BSE en IUFM/ESPE...


Dernière édition par blanco le Dim 25 Fév - 13:34, édité 1 fois
agc
agc
Niveau 10

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par agc le Dim 25 Fév - 13:31
Je suis aussi dans une petite campagne avec beaucoup de difficultés mais je n’ ai jamais vu d’agrégé sur des postes de lp en matière professionnelle. Après quelques heures en complément de service oui mais pas pour des agrégés non plus
blanco
blanco
Niveau 6

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par blanco le Dim 25 Fév - 13:37
Quand je parle petite campagne, c'est 3 à 4 LP pour un département et des LP de 180 élèves à 200 élèves. Il n'y a rien d'insultant là dedans car je suis contente d'y être. ( Je précise pour les éventuels doutes...)
blanco
blanco
Niveau 6

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par blanco le Dim 25 Fév - 13:44
Pour revenir au sujet, beaucoup de collègues se posent la question de leurs avenirs en LP et songent à demander un changement de matières et de concours du coup (comme enseigner en collège). Cette future réforme est inquiétante.
agc
agc
Niveau 10

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par agc le Dim 25 Fév - 13:52
Non rien d’insultant là dedans, je connais bien les contraintes aussi. Par contre je pense quand même étonnant de ne pas réussir un concours et tout de même enseigner dans la discipline. Si les personnes veulent enseigner la svt pourquoi passer le bse?
blanco
blanco
Niveau 6

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par blanco le Dim 25 Fév - 14:01
L'épreuve de biologie a un très gros coefficient :  à l'écrit cela représente la moitié de la note et l'autre moitié reste de la logique! Ensuite ton dossier à l'oral porte généralement sur un sujet fortement influencé par la biologie générale, la nutrition, l'hygiène, la microbiologie et les TP sont surtout accès encore une fois sur la nutrition, de l'hygiène donc de la biologie générale. Les questions du jury : Classifications microbienne, différences eucaryote/procaryote et un peu de pédagogie! En venant de filière SVT, tout est simplifié.
Les techniques sont rudimentaires.

Dans l'ancien concours, il y avait des TP de biochimie/biologie
agc
agc
Niveau 10

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par agc le Dim 25 Fév - 16:54
Oui je connais les épreuves du caplp bse. Ce qui m’étonne c’est de passer un concours l’obtenir et ensuite ne pas vouloir enseigner les matières rattachées à ce concours. Et comme tu le dis toi même, le caplp bse peut enseigner un très grand nombre de matières. Tant que j’ai été ATE, j’ai enseigné un grand nombre de matières différentes qui correspondaient à des concours différents mais au moment de passer le concours j’ai choisi de présenter celui qui correspondait le plus à ce que je souhaitais enseigner. On a une collègue qui a eu son concours cafep plp bse l’année dernière, elle est stagiaire cette année et commence déjà à réclamer des heures pour l’année prochaine dans une matière qui ne fait pas partie de son concours alors que des heures en plp biotechno sont disponibles. Mais elle n’aime pas ces matières dit-elle. D’où ma question, pourquoi elle a présenté ce concours et pas l’autre concours si les matières lui plaisent davantage.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Dim 25 Fév - 17:54
@agc a écrit:Je suis aussi dans une petite campagne avec beaucoup de difficultés mais je n’ ai jamais vu d’agrégé sur des postes de lp en matière professionnelle. Après quelques heures en complément de service oui mais pas pour des agrégés non plus

J'ai eu trois collègues de français du lycée général qui pendant une année pour deux et deux ans pour le troisième, agrégé se sont partagés un BMP pour qu'un poste ne soit pas supprimé dans la partie générale et techno. Ils n'ont pris que le français et cela c'est fait avec notre accord, les collègues de lettres histoire de la section pro. Rien ne les obligeait, surtout l'agrégé qui est y resté deux ans. Aucun n'était concerné d'ailleurs par la suppression de poste mais c'était pour rendre service à leur collègue. C'était tout à leur honneur, surtout pour l'agrégé qui a accepté de suivre sa classe deux ans de suite alors que les deux autres ont vite fui.
Le problème est celui de la bivalence. Lorsque l'on occupe à poste on accepte la bivalence.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Dim 25 Fév - 17:57
@blanco a écrit:Pour revenir au sujet, beaucoup de collègues se posent la question de leurs avenirs en LP et songent à demander un changement de matières et de concours du coup (comme enseigner en collège). Cette future réforme est inquiétante.

Ah mais pas besoin de passer le concours, peut-être qu'un jour on nous demandera de passer au collège, avec ou sans le concours. Et là c'est nous qui poseront problème à cause de notre bivalence. Je suis capable de faire du français en LP, mais je ne me vois pas en faire au collège, surtout en 6e-5e. Et autant vous dire qu'avec notre programme d'histoire qui commence à la Renaissance mes souvenirs des périodes qui précèdent sont des souvenirs, des souvenirs lointains !
agc
agc
Niveau 10

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par agc le Dim 25 Fév - 18:10
Oui Jacq en matière générale cela arrive parfois chez nous l’agrégé d’espagnol faisait quelques heures en lp pour arranger aussi. Mais je disais qu’en matière professionnelle, je ne l’avais jamais vu. En même temps je les vois mal faire les pratiques en lp.

Je suis d’accord avec toi pour l'absurdité de basculer les enseignants de lp en collège. Les programmes sont très différents mais je dirais même que la façon d’y enseigner encore plus.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Mer 28 Fév - 22:19
Retour de stage de mes deux classes de seconde. Retour de mes élèves : grossièrement, ils sont tous heureux d'avoir été enfin dans le concret, enfin confrontés à ce qu'ils souhaitaient.
Et nos "grands penseurs" de l'EN veulent retarder cela alors qu'enfin ils trouvent un sens dans leur formation ?
Plutôt que de retarder l'entrée dans la formation professionnelle spécialisée, plutôt que de demander l'apprentissage précoce (FN, un certain syndicat de l'EN plaidant la fin du collège unique) plaidons pour de réelles formations pré professionnalisantes dès le collège ! 4e PP (qui n'existent pas) et 3e PP !
avatar
Nikestardreamer
Niveau 5

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Nikestardreamer le Jeu 1 Mar - 15:59
@Jacq : La 3ème DIMA existe déjà. Les élèves ont 7 stages de 2 semaines pendant l'année scolaire, le but étant qu'ils trouvent un apprentissage pour l'année suivante. Ils passent le CFG et nous les inscrivons au Brevet en candidats individuels car l'EN croit qu'ils ne sont pas capables de le passer en candidats scolaires. Les stages fonctionnent très bien chez nous (Alsace) ; les gamins trouvent tous une formation et nous avons régulièrement des mentions au Brevet.
simple95310
simple95310
Niveau 1

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par simple95310 le Dim 11 Mar - 22:11
Bonjour à tous,

Professeur PLP lettes-anglais, je m'inquiète pour une chose et j'espère trouver ici une bonne réponse après tout ce que j'entend sur la réforme de notre statut de fonctionnaire d'Etat. Je m'inquiète notamment sur la perte de ce statut et de ses conséquences et j'ai entendu dire par un syndicat que l'on pouvait choisir entre notre nouveau statut de fonctionnaire territoriale ou garder notre statut de fonctionnaire d'Etat en enseignant en collège. Pourriez-vous m'en dire un peu plus svp et m'assurer que l'on peut garder notre statut de FE? Pour moi, il n'y a pas d'alternative: quitte à enseigner en collège et à gagner moins, je préfère garder mon statut de fonctionnaire d'Etat!!

Je vous remercie infiniment, j'en dors quasiment plus.
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par pitchounette le Lun 12 Mar - 12:19
Ce ne sont que des rumeurs. Des rumeurs récurrentes, je l'accorde.
Pour l'instant il faut "surveiller" ce que disent les actus syndicats....


Après mon avis, il faut attendre officiellement la réforme. On ne sait pas ce qu'il va être retenu, modifié et supprimé

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
avatar
User21929
Expert

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par User21929 le Lun 12 Mar - 14:46
@simple95310 a écrit:Bonjour à tous,

Professeur PLP lettes-anglais, je m'inquiète pour une chose et j'espère trouver ici une bonne réponse après tout ce que j'entend sur la réforme de notre statut de fonctionnaire d'Etat. Je m'inquiète notamment sur la perte de ce statut et de ses conséquences et j'ai entendu dire par un syndicat que l'on pouvait choisir entre notre nouveau statut de fonctionnaire territoriale ou garder notre statut de fonctionnaire d'Etat en enseignant en collège. Pourriez-vous m'en dire un peu plus svp et m'assurer que l'on peut garder notre statut de FE? Pour moi, il n'y a pas d'alternative: quitte à enseigner en collège et à gagner moins, je préfère garder mon statut de fonctionnaire d'Etat!!

Je vous remercie infiniment, j'en dors quasiment plus.

Cécelà oui...
avatar
Supatard33
Niveau 5

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Supatard33 le Lun 12 Mar - 16:00
@simple95310 a écrit:Bonjour à tous,

Professeur PLP lettes-anglais, je m'inquiète pour une chose et j'espère trouver ici une bonne réponse après tout ce que j'entend sur la réforme de notre statut de fonctionnaire d'Etat. Je m'inquiète notamment sur la perte de ce statut et de ses conséquences et j'ai entendu dire par un syndicat que l'on pouvait choisir entre notre nouveau statut de fonctionnaire territoriale ou garder notre statut de fonctionnaire d'Etat en enseignant en collège. Pourriez-vous m'en dire un peu plus svp et m'assurer que l'on peut garder notre statut de FE? Pour moi, il n'y a pas d'alternative: quitte à enseigner en collège et à gagner moins, je préfère garder mon statut de fonctionnaire d'Etat!!

Je vous remercie infiniment, j'en dors quasiment plus.

Bonjour,

Je ne sais pas où ça en est, mais le MEN avait assuré l'an dernier à la CGT Educaction que la régionalisation des LP n'était pas à l'ordre du jour, ce qui semble se confirmer avec la réforme de l'apprentissage qui a dépouillé les Régions de beaucoup de prérogatives. Selon moi, on s'oriente plus vers une privatisation rampante avec la formation initiale confiée aux branches professionnelles.

Après je ne suis pas dans le secret des dieux et mieux vaut, comme dit plus haut, attendre l'annonce officielle de la réforme plutôt que se faire du mal avec les rumeurs...
Jacq
Jacq
Grand Maître

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Jacq le Lun 12 Mar - 17:05
D'où pour moi manif le 22/03, ne serait-ce que parce que cela commence avec la SNCF et ensuite ce sera nous.
g.t.o
g.t.o
Niveau 4

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par g.t.o le Mar 13 Mar - 15:30
@simple95310 a écrit:Bonjour à tous,

Professeur PLP lettes-anglais, je m'inquiète pour une chose et j'espère trouver ici une bonne réponse après tout ce que j'entend sur la réforme de notre statut de fonctionnaire d'Etat. Je m'inquiète notamment sur la perte de ce statut et de ses conséquences et j'ai entendu dire par un syndicat que l'on pouvait choisir entre notre nouveau statut de fonctionnaire territoriale ou garder notre statut de fonctionnaire d'Etat en enseignant en collège. Pourriez-vous m'en dire un peu plus svp et m'assurer que l'on peut garder notre statut de FE? Pour moi, il n'y a pas d'alternative: quitte à enseigner en collège et à gagner moins, je préfère garder mon statut de fonctionnaire d'Etat!!

Je vous remercie infiniment, j'en dors quasiment plus.

Ce qu'on a pu voir avec ce gouvernement c'est que toutes les rumeurs concernant les différentes réformes ont été confirmées...


_________________
« L’enseignement est le labourage des intelligences, mais toute terre ne donne pas une riche végétation.  » de Ja’far ibn Charaf
avatar
Cath
Bon génie

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Cath le Mar 13 Mar - 18:41
Je n'avais pas vu ce message.
Je pense que oui, il y a des risques que nous soyons versés dans la fpt.
simple95310
simple95310
Niveau 1

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par simple95310 le Mar 13 Mar - 20:44
Merci à tous pour vos réponses et j'ai aussi appelé un syndicat qui m'a confirmé que rien n'était acté et que cela ne restait une rumeur. Il faut être très prudent et surveiller cette question de près.

Merci à vous chers collègues
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Habitué du forum

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Pourquoi 3,14159 le Ven 15 Nov - 12:21
JMB a écrit:Mesdames et Messieurs les professeurs de lycée professionnel,



Alors que nous sommes à un moment clé de la mise en œuvre de la transformation de la voie professionnelle, je tenais à m’adresser directement à vous.



Le lycée professionnel est un atout essentiel pour la France. Depuis les deux dernières rentrées, chacun a pu observer une appétence nouvelle pour le lycée professionnel. Ainsi, cette année, la part d’élèves ayant choisi la voie professionnelle en fin de troisième a augmenté de 3 %. Je m’en félicite et je vous remercie car nous vous le devons. Mon objectif est de renforcer d’année en année cette tendance très encourageante.



La transformation que nous avons engagée vise à positionner l’enseignement professionnel comme levier majeur de la qualification de nos élèves. Ce nouveau lycée doit transmettre, plus encore aujourd’hui, l’excellence des savoirs professionnels, afin de former aux métiers de demain, et de faire de nos établissements l’avant-garde de la révolution numérique et de la transition écologique. Ce sera dans l’intérêt de nos élèves qui s’ouvriront ainsi de très belles voies d’avenir. Et ce sera dans l’intérêt de notre pays car nos entreprises et nos services publics ont grand besoin de personnes qualifiées.



Ainsi, il s’agit de mieux accompagner les élèves dans la consolidation des savoirs fondamentaux encore trop fragiles chez certains. Il s’agit aussi bien sûr de développer les savoir-être, importants dans l’entreprise, primordiaux pour la vie en société, et fondement de la citoyenneté. À cet égard, il est crucial que chaque professeur soit respecté dans son autorité, ce qui, je le sais, n’est pas toujours le cas. Toute l’institution est à vos côtés pour mettre un terme à ces situations inacceptables.



La transformation du lycée professionnel est avant tout d’ordre pédagogique. Ce sont, par exemple, les heures d’enseignements généraux et professionnels dispensés en co-intervention, qui font un pont entre savoirs et excellence professionnelle. Le chef d’œuvre permet d’apprendre la conduite de projet et le travail en équipe. Sa présentation, en fin de CAP ou de terminale, sera le couronnement de la formation, un moment que le jeune gardera en mémoire tout au long de sa vie.



Cette nouvelle stratégie éducative est portée par l’augmentation des cours en demi-groupe afin de transmettre les savoirs dans des conditions nettement plus favorables. Elle s’appuie aussi sur la diversification des parcours pour offrir aux élèves qui le souhaitent une meilleure articulation entre parcours par la voie scolaire et parcours en apprentissage, entre poursuite d’études vers le supérieur ou insertion professionnelle.



Je souhaite aussi que les activités culturelles se développent prioritairement dans les lycées professionnels grâce au partenariat étroit que nous développons avec le ministère de la culture.



Pour vous aider dans vos pratiques et dans la mise en place de la réforme, de nombreuses ressources (Eduscol) sont mises à votre disposition : lettres d’information, vade-mecum, parcours M@gistere. Les personnels d’inspection sont également mobilisés pour vous accompagner. Au printemps prochain, je demanderai aux recteurs de vous accorder une nouvelle journée banalisée, pour échanger, tirer un premier bilan et apporter des améliorations concrètes aux pratiques de co-intervention.



Au fur et à mesure du déploiement de cette réforme, il est important que nous puissions partager les progrès très importants qu’elle fait naître et que nous puissions y apporter aussi des ajustements nécessaires. C’est pourquoi, dès le 24 septembre, j’ai installé un comité de suivi, animé par Marc Foucault, inspecteur général. Il est composé, notamment, de vos représentants. Ensemble, nous pourrons ainsi parachever le travail engagé au service des jeunes.



Vous êtes essentiels à notre système éducatif et, plus largement, au dynamisme économique de notre pays. Je connais votre investissement dans les changements en cours dont la finalité est l’émancipation de notre jeunesse. Cette émancipation passe par la réussite de tous nos élèves en leur permettant d’être fiers de leur métier et de l’École de la République qui porte cet idéal de progrès social auquel nous sommes tant attachés.



Je tiens une nouvelle fois à vous remercier pour votre engagement dans la réussite de cette réforme.





Jean-Michel BLANQUER

Ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).

Réforme du lycée professionnel - Page 4 966988081 Mon fichier Excel pour évaluer sa propre pension avec le projet de réforme des retraites : evalpension.xls (version du 25/11/19)
Occitane sur ciel
Occitane sur ciel
Niveau 5

Réforme du lycée professionnel - Page 4 Empty Re: Réforme du lycée professionnel

par Occitane sur ciel le Ven 15 Nov - 13:08
Aucune nouveauté là dedans ou je me trompe? Si ce n'est l'évaluation de ce qui est fait en cours de parcours?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum