Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Gryphe
Médiateur

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Gryphe le Lun 12 Mar 2018 - 12:53
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Votre 1er poste est il (ou était il) dans votre département?
J'ai eu un premier poste tout près de chez moi mais avais la chance d'être agrégée au départ, ce qui a nettement joué pour mon affectation. Ce "privilège" n'existe plus (ce qui met tout le monde à pied d'égalité pour la première affectation).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je me demande aussi ce que valent les prepas académiques ? Mes recherches gravitent autour de la prepa acad, le cned, et Educadre
Pour les échos récents que j'ai eus, la prépa académique de ton académie et le CNED étaient très bons.
Lorsque j'ai passé le concours (il y a un peu plus longtemps), j'avais croisé préparation personnelle, préparation sur un forum spécialisé (qui n'existe plus depuis, mais celui-ci peut faire office de Wink ), préparation académique et CNED.
J'avais trouvé ça très enrichissant de multiplier les approches. CNED et formation académique se sont manifestement tous les deux nettement améliorés en l'espace de quelques années (et c'était déjà très bien à l'époque).
avatar
Profeps42
Niveau 1

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Profeps42 le Lun 12 Mar 2018 - 15:24
Merci Gryphe! Ce forum me semble tout à fait approprié !
D'autres témoignages ? De l'académie de Lyon si Jai de la chance 🙏.
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par pogonophile le Lun 12 Mar 2018 - 18:56
Officiellement tout le monde démarrera sur un pied d'égalité... en pratique, le reclassement opéré cette année a bien montré que la différence entre anciens agrégés et anciens membres d'autres corps a de bonnes chances de perdurer.

Pour la préparation il y a un groupe facebook très sympa : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Profeps42
Niveau 1

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Profeps42 le Ven 16 Mar 2018 - 22:21
Merci pour le lien pogonophile ...Et que dire du cned ? De la prepa académique?
avatar
nutella78
Je viens de m'inscrire !

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par nutella78 le Lun 30 Avr 2018 - 14:58
Bonjour à tous,
Merci pour ces échanges très enrichissants.
Cela fait quelques années que ce concours me tente... et que j'hésite.
J'hésite pour de mauvaises raisons (confort quotidien, rythme, vie de famille), mais mine de rien ça pèse beaucoup dans la balance...
avatar
pearlenglish
Je viens de m'inscrire !

Principal ou principal adjoint?

par pearlenglish le Mar 8 Mai 2018 - 8:12
Bonsoir à tous,
Je suis préparationnaire du concours et je voudrais savoir qui décide en fait de notre rôle.
Peut-on passer le concours et n'être que principal adjoint?


De plus, Je suis prof d'anglais et mon point faible serait que mon CV serait un peu vide mis à part mes actions pédagogiques. Est-ce dissuasif pour passer le concours ou ai-je mes chances d'y arriver malgré tout?

Merci pour vos réponses.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Philomène87 le Mar 8 Mai 2018 - 8:55
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bonsoir à tous,
Je suis préparationnaire du concours et je voudrais savoir qui décide en fait de notre rôle.
Peut-on passer le concours et n'être que principal adjoint?


De plus, Je suis prof d'anglais et mon point faible serait que mon CV serait un peu vide mis à part mes actions pédagogiques.  Est-ce dissuasif pour passer le concours ou ai-je mes chances d'y arriver malgré tout?

Merci pour vos réponses.

Bonjour,
Alors je ne connais pas grand chose du recrutement des perdirs, la seule chose que je sais est que la grande majorité est recrutée parmi les enseignants (dont certains n'ont jamais eu un autre métier). Je ne vois pas ce que l'on pourrait te reprocher par rapport à ton CV.
alibaba
Niveau 1

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par alibaba le Mar 8 Mai 2018 - 9:57
Les profils des personnels de direction sont très variés avec une dominante d'anciens enseignants. Vous pouvez vous référer au bilan social 2016 : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour les promotions et le passage adjoint chef, c'est l'entretien d'évaluation par le dasen qui prime. Quant à vouloir rester adjoint, c'est possible, il faut le préciser au moment de l'entretien de mutation.
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par pogonophile le Mar 8 Mai 2018 - 11:34
On démarre de toute façon sur un poste d'adjoint, puis on participe au mouvement au bout de trois ans minimum, et là on peut tout demander... avec l'évaluation qui conditionne largement le type de postes sur lesquels il est raisonnable de postuler.
Il est tout à fait possible de rester adjoint à vie, mais c'est plus souvent subi que choisi...

Un CV tout à fait "rectiligne" n'est pas du tout rédhibitoire : mieux vaut une réflexion calée et un positionnement clair, qu'un parcours poudre aux yeux.
avatar
Stéphane Perret
Je viens de m'inscrire !

Les jeunes années d'un perdir

par Stéphane Perret le Mar 8 Mai 2018 - 12:09
Bonjour,

J'ai passé le concours des personnels de direction en 2010. J'habitais alors une grande métropole régionale et souhaitais y rester.
Le rectorat avait fourni la liste des postes à pourvoir pour les stagiaires : nous nous sommes réunis et avons fait nos choix, par rang de classement, tout en essayant de trouver une solution acceptable pour tous. Et nous y sommes arrivés ! Je m'étais positionné sur un lycée du centre-ville de la métropole régionale et j'étais le seul.
Dans un 2e temps, le rectorat a repris la main et a réalisé des modifications par "nécessité de service". Etant bien classé au concours, j'ai été affecté dans un lycée de 4e exceptionnel à 100 km de ma ville, car la présence d'un adjoint était "obligatoire". Je n'ai alors eu d'autres choix que de déménager dans un appartement de fonction (heureusement totalement rénové et très grand).

Le changement de rythme est radical, car la charge de travail est totalement différente. Il est très difficile d'organiser sa charge de travail comme un enseignant : les urgences sont nombreuses, les réunions chronophages, les enquêtes administratives et les parapheurs omniprésentes... La journée s'étire inexorablement de 7h à 19h avec, souvent, du travail à la maison et pour les week-ends. La mauvaise idée est de croire que l'année de stage est chargée, puis que "ça ira mieux après" : non ! Dès le début, il faut s'aménager des vrais temps de repos : ne jamais rogner sur les soirées et les week-ends, ces moments sont ESSENTIELS pour l'équilibre personnel (et familial). La fonction de perdir peut vite devenir omniprésente, surtout si l'on vit sur place.

Il faut donc bien réfléchir à la mobilité géographique (difficile de passer à côté) et à l'impact de cette nouvelle fonction sur son environnement familial et sur soi.

Mais c'est passionnant !

_________________
Stéphane Perret
Formateur et coach
Ancien perdir
avatar
nutella78
Je viens de m'inscrire !

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par nutella78 le Mar 8 Mai 2018 - 14:23
La mobilité géographique est quand même le gros point noir selon moi. Quand on est installé, avec un conjoint qui travaille près de notre lieu de résidence, difficile de se décider à présenter ce concours (et pourtant, j'ai vraiment envie de devenir perdir...). J'hésite depuis quelques années.

Dans les grosses académies, type créteil ou versailles, a t'on plus de chances de rester dans le coin?
avatar
Tibocce
Niveau 1

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Tibocce le Ven 25 Mai 2018 - 22:04
Je réfléchis à ce concours mais j'ai une question concernant les cinq années requises pour l'inscription au concours: l'année de stagiaire est-elle comprise dans les 5 années requises.

En effet, je rentre dans ma quatrième année d'enseignement en tant que titulaire mais si l'année de stage est comptabilisée alors...

_________________
Tibocce "Elle:-c'est quoi? Lui(après quelques vers fièrement énoncés):-Chateaubriand. Elle (hypnotisée par le verre qu'il tient):- Eh ben tu te fais pas chié, sert moi en un. Lui:-..."
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Philomène87 le Ven 25 Mai 2018 - 22:13
L'année de stage entre dans les 5 années requises pour passer l'agrégation interne, alors j'imagine que c'est de même pour le concours de perdir. A confirmer Smile
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Gryphe le Ven 25 Mai 2018 - 22:27
Il me semble que l'année de stage n'est pas comptabilisée et qu'il faut cinq ans en qualité de titulaire.

Legifrance a écrit:
Les personnels de direction sont recrutés :

1° Soit par la voie d'un concours ouvert :

a) Aux fonctionnaires titulaires de catégorie A appartenant à un corps ou cadre d'emplois d'enseignement, d'éducation ou au corps des psychologues de l'éducation nationale et justifiant de cinq années de services effectifs dans des fonctions correspondantes ;

b) Aux fonctionnaires titulaires de catégorie A appartenant à un corps ou cadre d'emplois dont l'indice terminal culmine au moins à la hors échelle A et justifiant de cinq années de services effectifs dans leur corps ou cadre d'emplois ou dans un corps ou cadre d'emplois de niveau équivalent

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
skindiver
Érudit

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par skindiver le Sam 26 Mai 2018 - 8:44
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il me semble que l'année de stage n'est pas comptabilisée et qu'il faut cinq ans en qualité de titulaire.

Legifrance a écrit:
Les personnels de direction sont recrutés :

1° Soit par la voie d'un concours ouvert :

a) Aux fonctionnaires titulaires de catégorie A appartenant à un corps ou cadre d'emplois d'enseignement, d'éducation ou au corps des psychologues de l'éducation nationale et justifiant de cinq années de services effectifs dans des fonctions correspondantes ;

b) Aux fonctionnaires titulaires de catégorie A appartenant à un corps ou cadre d'emplois dont l'indice terminal culmine au moins à la hors échelle A et justifiant de cinq années de services effectifs dans leur corps ou cadre d'emplois ou dans un corps ou cadre d'emplois de niveau équivalent

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est assez flou je trouve.
On pourrait penser qu'un enseignant titulaire depuis 3 ans s'il a été contractuel 2 ans avant de passer le concours est bien fonctionnaire titulaire et justifie de 5 années de services effectifs dans des fonctions d'enseignement? Où cela sous entend que ce soit des fonctions d'enseignant en tant que titulaire?
avatar
Tibocce
Niveau 1

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Tibocce le Sam 26 Mai 2018 - 10:15
Merci pour vos réponses. Je verrai l'année prochaine pour une première tentative.


_________________
Tibocce "Elle:-c'est quoi? Lui(après quelques vers fièrement énoncés):-Chateaubriand. Elle (hypnotisée par le verre qu'il tient):- Eh ben tu te fais pas chié, sert moi en un. Lui:-..."
Contenu sponsorisé

Re: Réflexions autour de la carrière PERDIR

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum