Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cicyle
Grand sage

Re: Inter 2018

par Cicyle le Sam 3 Mar 2018 - 21:56
Bon, ok… Tout va bien, tout est parfait dans le meilleur des mondes, et l'EN fonctionne parfaitement quand des concours font le plein mais qu'on embauche des contractuels et que des priorités légales ne sont pas respectées…

Là, j'abdique. Mais les syndicats ne reverront pas ma cotisation de sitôt… Et pourtant, j'ai toujours été la première à les défendre. Mais là, non, je suis désolée, ma matière est très méconnue et très mal défendue (et tes posts ici depuis 2 pages le montrent de façon éloquente).
Quant à la défense collective de la profession… Euh… Sans commentaires.

Sur ce, j'arrête de ruminer ici, c'est très mauvais pour ma tension artérielle.


Dernière édition par Cicyle le Sam 3 Mar 2018 - 22:01, édité 1 fois
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Inter 2018

par mafalda16 le Sam 3 Mar 2018 - 22:01
@Ingeborg B. a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Cicyle a écrit:Comment justifier, Ingeborg, des disciplines où les postes sont pourvus et où le ministère argue de la nécessité de service pour passer outre des priorités légales ? C'est bien que les concours ne sont pas proportionnés aux besoins. Dans quelle mesure cette "priorité aux contractuels" n'est pas attaquable ? Franchement, je me pose la question…
Mais ce n'est pas une priorité aux contractuels lorsque la répartition des postes entre académies est décidée. Je ne parle pas des postes aux concours, mais des postes dans les établissements. Si, pour les mutations, le ministère ouvre trop de capacités dans telle ou telle académie, les académies les moins attractives se retrouvent totalement dépouillées. Au delà des situations individuelles, il en va aussi de la notion de service public.
Les priorités légales sont par ailleurs respectées, avec les barèmes qui avantagent largement les personnes en couple et avec enfants. Un célibataire qui a 20 ans de carrière peut être bloqué alors qu'un néo-titulaire avec enfants peut muter très facilement.
Et c'est bien là que je suis très en colère contre les syndicats (tous ceux avec qui j'ai échangé ont le même discours). On ne peut pas dissocier les deux, dans une matière où les concours font le plein. Les problèmes au mouvement viennent d'un sous-calibrage des concours. Et donc, d'une priorité donnée aux contractuels, je maintiens. On préfère embaucher des contractuels : ils coûtent moins cher, sont plus corvéables et on peut s'en séparer si un jour on n'en a plus besoin (mais je connais des contractuels dans ma matière dans mon académie qui le sont depuis 10 ans).
Mais les syndicats ne se renseignent pas sur les petites matières, et voient tout à travers le prisme de la techno où la problématique est légèrement différente (postes non pourvus aux concours).
Non, c'est faux, toutes les matières sont défendues de la même manière.

C'est justement une partie du problème pour les matières plus confidentielles comme celle de Cicyle. Tu ne peux pas lui dire sèchement qu'elle a tort alors qu'elle se bat contre vents et marées depuis 4 ans à chaque période de mutations.
Eric973
Niveau 5

Re: Inter 2018

par Eric973 le Sam 3 Mar 2018 - 22:06
@Cicyle a écrit:Et donc, d'une priorité donnée aux contractuels, je maintiens. On préfère embaucher des contractuels : ils coûtent moins cher, sont plus corvéables et on peut s'en séparer si un jour on n'en a plus besoin (mais je connais des contractuels dans ma matière dans mon académie qui le sont depuis 10 ans).

Priorité aux contractuels, oui, mais l'an prochain en Guyane il va y avoir une titularisation de tous les contractuels dans certaines matières, pour les maintenir en poste car beaucoup démissionnent. (En espérant qu'ils ne mutent pas ensuite)

@Amarilysse a écrit:La façon de concevoir le barème pourrait être revue néanmoins. C'est vraiment dommage qu'un professeur soit bloqué en région parisienne, loin des siens.

Pour certains, c'est pire, je suis bloqué en Guyane depuis plusieurs années.
avatar
Amarilysse
Niveau 3

Re: Inter 2018

par Amarilysse le Sam 3 Mar 2018 - 22:17
Ils vont titulariser des contractuels ? Ils ont le droit?
Je ne trouve pas que la Guyane soit pire que la région parisienne. Pour le moment, j'ai ma mutation pour la Guyane et ça me convient.
21th Century Boy
Niveau 6

Re: Inter 2018

par 21th Century Boy le Dim 4 Mar 2018 - 0:09
@kiwi a écrit:
@21th Century Boy a écrit:
@Halybel a écrit:

La reconversion dans une autre matière est impossible ? Mathématique par exemple ?

Que ça soit SII ou Maths, la demande sera très probablement refusée, la DRH prétextant que le corps Technologie est trop déficitaire.

Je vais arrêter le HS ici pour ne pas polluer la discussion, il n'empêche qu'actuellement c'est bien une très mauvaise gestion du recrutement et de la gestion du personnel qui a une incidence directe sur le droit de mutation de ce corps.

En maths, la situation n'est pas meilleure à Versailles. Tu as peut-être tes chances.
C'est du reste ce que compte faire notre collègue qui lui aussi veut rentrer à Nantes et fait sa demande depuis 8ans.

Il ne doit pas avoir de rapprochement de conjoint car en 4 ans, j'ai 1050,2pts soit largement de quoi passer il y a 4 ans.
Pour mon cas, c'est différent, je vis dans l'académie de Nantes avec ma compagne et je fais les allers/retours quotidiennement pour aller travailler en RP. Ca me coûte les yeux de la tête mais au moins ça rend tout ça plus supportable de rentrer à la maison le soir. Je le paye juste cash de ma poche (et si j'avais un appartement, ça serait pareil voire pire avec le prix des loyers exorbitants...).
En terme de temps, si je fais un changement de discipline, ça me prendra peut être autant de temps que de revenir. Dans le cas d'un célibataire sans RC, je pense que c'est valable.
21th Century Boy
Niveau 6

Re: Inter 2018

par 21th Century Boy le Dim 4 Mar 2018 - 0:15
@Amarilysse a écrit:Ils vont titulariser des contractuels ? Ils ont le droit?
Je ne trouve pas que la Guyane soit pire que la région parisienne. Pour le moment, j'ai ma mutation pour la Guyane et ça me convient.
Certainement pas, j'étais contractuel et le seul moyen de se faire titulariser est de passer le concours réservé.
En 2012, avec le flou qu'il y avait sur ce concours, les inspecteurs nous ont incité à passer le concours en nous vendant du rêve comme quoi nous serions titularisés sur les postes libres que nous occupions. Il n'en était rien, nous nous sommes faits avoir et selon les matières, certains ont pu rester dans les académies et d'autres obligés de s'exiler.

Comme tout concours, il faut passer par le mouvement inter-académique lors de son année de stage, ce qui ne garantit en aucun cas de rester dans son académie.
21th Century Boy
Niveau 6

Re: Inter 2018

par 21th Century Boy le Dim 4 Mar 2018 - 0:21
@Ingeborg B. a écrit:
@21th Century Boy a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Halybel a écrit:

Oui cela se tente car certes dans le projet ils respectent la loi mais dans les faits... Surtout si tu peux prouver que des postes sont disponibles et non pourvues, ou alors par des contractuels.
Sauf que cela ne fonctionne pas de cette manière..... Puisqu'il y a aussi de nombreux postes non pourvus dans toutes les académies, et surtout à Versailles (de mémoire, entre 80 et 100 postes non pourvus après le mouvement intra l'an dernier).
Possible mais de quel droit un collège de banlieue parisienne aurait-il une priorité plus grande sur un collège rural si dans les deux cas, les académies sont déficitaires ?
Parce que certaines académies sont davantage déficitaires.... Ce n'est pas une question de priorité plus ou moins grande entre un collège rural et un autre (sachant que dans l'académie de Versailles, il n'y a pas, loin de là, que des collèges en zone urbaine) mais de répartition des postes entre académies. Or, les académies de Créteil et de Versailles, sont déjà celles qui comptent le plus de contractuels. Il y a même des communes du Val d'Oise, avec plusieurs collèges, où il n'y a plus aucun titulaires dans certaines disciplines.
Je le répète, je ne cautionne pas ce système qui a entraîné la pénurie de professeurs de techno. La situation est scandaleuse. Elle est liée à la gestion catastrophique des ressources humaines et à la pénurie liée au manque d'attractivité du métier. Je préviens juste que certaines démarches peuvent se révéler coûteuses et vaines. La solution réside peut être dans le changement de discipline qui est tout à fait envisageable, y compris dans l'académie de Versailles.

Mais est-ce pour autant aux professeurs de trinquer en freinant le droit de muter en faisant de la rétention dans les académies de Versailles et Créteil, alors que c'est bel et bien la méthode de recrutement et de gestion du personnel qui est calamiteuse ?
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Inter 2018

par Mathador le Dim 4 Mar 2018 - 1:06
@Cicyle a écrit:
@Will.T a écrit:Il serait déjà possible de modifier l'algorithme  : http://www.vousnousils.fr/2017/08/10/mutations-un-nouvel-algorithme-pour-ameliorer-la-mobilite-des-profs-606208
Ca correspond plus ou moins à un retour au mouvement en un temps… Ce qui relèverait tout simplement du bon sens.

Si l'on regarde le dessin, il s'agit d'abandonner le principe des barres uniformes: des collègues pourraient échanger entre les académies B ou C même s'ils auraient pas assez de points pour y aller à partir de l'académie A. Cela ressemble plutôt aux mutations du 1er degré, et ce n'est pas particulièrement bon signe…

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Will.T
Prophète

Re: Inter 2018

par Will.T le Dim 4 Mar 2018 - 7:37
@Mathador a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Will.T a écrit:Il serait déjà possible de modifier l'algorithme  : http://www.vousnousils.fr/2017/08/10/mutations-un-nouvel-algorithme-pour-ameliorer-la-mobilite-des-profs-606208
Ca correspond plus ou moins à un retour au mouvement en un temps… Ce qui relèverait tout simplement du bon sens.

Si l'on regarde le dessin, il s'agit d'abandonner le principe des barres uniformes: des collègues pourraient échanger entre les académies B ou C même s'ils auraient pas assez de points pour y aller à partir de l'académie A. Cela ressemble plutôt aux mutations du 1er degré, et ce n'est pas particulièrement bon signe…
Ce n'est pas si simple, il y a un doc de 20 pages d'explications pas seulement le schéma qui montre que dans la situation actuelle personne ne mut, alors qu'avec 1 nouvel algorithme 2 pourraient muter.

La problematique du 1er degré est différente suite au caractère academique du concours.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Inter 2018

par Daphné le Dim 4 Mar 2018 - 9:17
@Ingeborg B. a écrit:
@Cicyle a écrit:Comment justifier, Ingeborg, des disciplines où les postes sont pourvus et où le ministère argue de la nécessité de service pour passer outre des priorités légales ? C'est bien que les concours ne sont pas proportionnés aux besoins. Dans quelle mesure cette "priorité aux contractuels" n'est pas attaquable ? Franchement, je me pose la question…
Mais ce n'est pas une priorité aux contractuels lorsque la répartition des postes entre académies est décidée. Je ne parle pas des postes aux concours, mais des postes dans les établissements. Si, pour les mutations, le ministère ouvre trop de capacités dans telle ou telle académie, les académies les moins attractives se retrouvent totalement dépouillées. Au delà des situations individuelles, il en va aussi de la notion de service public.
Les priorités légales sont par ailleurs respectées, avec les barèmes qui avantagent largement les personnes en couple et avec enfants. Un célibataire qui a 20 ans de carrière peut être bloqué alors qu'un néo-titulaire avec enfants peut muter très facilement.

Et tout ceci est la contrepartie du statut de fonctionnaire qui à en croire certains est un privilège indu. Mais quand nos dirigeants en parlent on ne voit que les avantages, pas les contraintes.
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Inter 2018

par Cicyle le Dim 4 Mar 2018 - 9:22
@Daphné a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Cicyle a écrit:Comment justifier, Ingeborg, des disciplines où les postes sont pourvus et où le ministère argue de la nécessité de service pour passer outre des priorités légales ? C'est bien que les concours ne sont pas proportionnés aux besoins. Dans quelle mesure cette "priorité aux contractuels" n'est pas attaquable ? Franchement, je me pose la question…
Mais ce n'est pas une priorité aux contractuels lorsque la répartition des postes entre académies est décidée. Je ne parle pas des postes aux concours, mais des postes dans les établissements. Si, pour les mutations, le ministère ouvre trop de capacités dans telle ou telle académie, les académies les moins attractives se retrouvent totalement dépouillées. Au delà des situations individuelles, il en va aussi de la notion de service public.
Les priorités légales sont par ailleurs respectées, avec les barèmes qui avantagent largement les personnes en couple et avec enfants. Un célibataire qui a 20 ans de carrière peut être bloqué alors qu'un néo-titulaire avec enfants peut muter très facilement.

Et tout ceci est la contrepartie du statut de fonctionnaire qui à en croire certains est un privilège indu. Mais quand nos dirigeants en parlent on ne voit que les avantages, pas les contraintes.
Non, non et non !! Quand la"pénurie" est uniquement liée à un sous-calibrage du nombre de postes ouverts au concours, je refuse qu'on me ressorte cet argument !! Je n'ai pas à payer le fait que nos gouvernements successifs refusent de recruter des fonctionnaires et préfèrent les contractuels. Ca, je le refuse.
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Inter 2018

par Malaga le Dim 4 Mar 2018 - 9:25
@Daphné a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Cicyle a écrit:Comment justifier, Ingeborg, des disciplines où les postes sont pourvus et où le ministère argue de la nécessité de service pour passer outre des priorités légales ? C'est bien que les concours ne sont pas proportionnés aux besoins. Dans quelle mesure cette "priorité aux contractuels" n'est pas attaquable ? Franchement, je me pose la question…
Mais ce n'est pas une priorité aux contractuels lorsque la répartition des postes entre académies est décidée. Je ne parle pas des postes aux concours, mais des postes dans les établissements. Si, pour les mutations, le ministère ouvre trop de capacités dans telle ou telle académie, les académies les moins attractives se retrouvent totalement dépouillées. Au delà des situations individuelles, il en va aussi de la notion de service public.
Les priorités légales sont par ailleurs respectées, avec les barèmes qui avantagent largement les personnes en couple et avec enfants. Un célibataire qui a 20 ans de carrière peut être bloqué alors qu'un néo-titulaire avec enfants peut muter très facilement.

Et tout ceci est la contrepartie du statut de fonctionnaire qui à en croire certains est un privilège indu. Mais quand nos dirigeants en parlent on ne voit que les avantages, pas les contraintes.

Mais dans le cas de Cicycle, ce n'est même plus une contrainte. On lui refuse le droit d'enseigner près de chez elle alors même qu'il y a des postes vacants et que le concours fait le plein (donc qu'on pourrait recruter plus de profs de sa matière pour qu'aucune académie ne soit déficitaire). Je ne vois pas comment cela est défendable.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Inter 2018

par Cicyle le Dim 4 Mar 2018 - 9:32
Merci, Malaga. Tu me confirmes que je ne parle pas chinois et que je ne rêve pas, quand je vois une absurdité dans le système. Non parce que des fois, je doute…
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Inter 2018

par Mathador le Dim 4 Mar 2018 - 9:50
Après je pense qu'il y a un autre paramètre qui fait que certains n'évaluent peut-être pas bien la situation: en maths ou en français on peut se permettre d'embaucher un contractuel en zone repoussoir en risquant qu'il soit totalement incompétent(*): cela ira seulement dégrader les apprentissages des élèves de cette zone, mais ça l'administration s'en tamponne. Les déficits ne sont donc pas forcément au détriment des titulaires déjà en poste ou des stagiaires actuels (en maths, à certains endroits, les TZR et les compléments de service ont presque disparu). Dans la matière de @Cicyle, faire ça c'est risquer de vider une filière dans un lycée, d'où une politique de répartition des déficits différente.
Ceci dit, cela n'explique toujours pas la situation rocambolesque de la techno et des SII.

(*) Bien sûr, il y a des contractuels tout à fait compétents, y compris dans ces matières et dans ces zones.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Inter 2018

par Cicyle le Dim 4 Mar 2018 - 9:58
@Mathador a écrit:Après je pense qu'il y a un autre paramètre qui fait que certains n'évaluent peut-être pas bien la situation: en maths ou en français on peut se permettre d'embaucher un contractuel en zone repoussoir en risquant qu'il soit totalement incompétent(*): cela ira seulement dégrader les apprentissages des élèves de cette zone, mais ça l'administration s'en tamponne. Les déficits ne sont donc pas forcément au détriment des titulaires déjà en poste ou des stagiaires actuels (en maths, à certains endroits, les TZR et les compléments de service ont presque disparu). Dans la matière de @Cicyle, faire ça c'est risquer de vider une filière dans un lycée, d'où une politique de répartition des déficits différente.
Ceci dit, cela n'explique toujours pas la situation rocambolesque de la techno et des SII.

(*) Bien sûr, il y a des contractuels tout à fait compétents, y compris dans ces matières et dans ces zones.
Oui, dans mon lycée de RC, la filière a de plus en plus de mal à remplir car à force de voir défiler des gens plus ou moins compétents et différents tous les ans, les élèves se méfient. En zone rurale, ce turn-over est dévastateur. Mais on s'en fout, hein.Un contractuel coute moins cher, et Créteil a des profs. Z'ont qu'à aller habiter à créteil, les cul-terreux.
Comme l'ont dit Daphne et Ingeborg, c'est le jeu, ma pauvre Lucette. Et le système est teeeeellement bien fait. C'est quand même chouette de sous-calibrer volontairement les concours pour avoir des personnels moins coûteux. Il est beau, le syndicalisme de l'EN… Rolling Eyes
avatar
neocdt
Habitué du forum

Re: Inter 2018

par neocdt le Dim 4 Mar 2018 - 10:16
Pardon si la question a déjà été posé mais, Cicyle, quelle matière enseignes-tu ?

_________________
“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.”
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Inter 2018

par Cicyle le Dim 4 Mar 2018 - 10:30
Biochimie Génie Biologique.
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Inter 2018

par Mathador le Dim 4 Mar 2018 - 10:38
@Cicyle a écrit:
@Mathador a écrit:Après je pense qu'il y a un autre paramètre qui fait que certains n'évaluent peut-être pas bien la situation: en maths ou en français on peut se permettre d'embaucher un contractuel en zone repoussoir en risquant qu'il soit totalement incompétent(*): cela ira seulement dégrader les apprentissages des élèves de cette zone, mais ça l'administration s'en tamponne. Les déficits ne sont donc pas forcément au détriment des titulaires déjà en poste ou des stagiaires actuels (en maths, à certains endroits, les TZR et les compléments de service ont presque disparu). Dans la matière de @Cicyle, faire ça c'est risquer de vider une filière dans un lycée, d'où une politique de répartition des déficits différente.
Ceci dit, cela n'explique toujours pas la situation rocambolesque de la techno et des SII.

(*) Bien sûr, il y a des contractuels tout à fait compétents, y compris dans ces matières et dans ces zones.
Oui, dans mon lycée de RC, la filière a de plus en plus de mal à remplir car à force de voir défiler des gens plus ou moins compétents et différents tous les ans, les élèves se méfient. En zone rurale, ce turn-over est dévastateur. Mais on s'en fout, hein.Un contractuel coute moins cher, et Créteil a des profs.  Z'ont qu'à aller habiter à créteil, les cul-terreux. Comme l'ont dit Daphne et Ingeborg, c'est le jeu, ma pauvre Lucette. Et le système est teeeeellement bien fait. C'est quand même chouette de sous-calibrer volontairement les concours pour avoir des personnels moins coûteux. Il est beau, le syndicalisme de l'EN… Rolling Eyes
Et si le poste vacant éternel était dans le 93 il y aurait probablement plus d'incompétents parmi les contractuels qui l'occuperaient, et la filière aurait peut-être déjà fermé. Au niveau national c'est donc une décision logique. Après l'absurdité c'est bien sûr de sous-recruter dans un contexte qui ne le justifie en rien (contrairement aux maths).
Ceci dit, en maths, on peut aussi interpréter le problème comme un sur-recrutement des élèves…

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Igorrr
Niveau 4

Re: Inter 2018

par Igorrr le Dim 4 Mar 2018 - 10:42
N'ayant pas eu de réponse, je me permets de reposer ma question :

- Y a t il un PLP parmi-vous qui a sa nouvelle affectation affichée sur SIAM ? Parce que j'ai toujours rien de mon coté...
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Inter 2018

par Cicyle le Dim 4 Mar 2018 - 10:43
@Mathador a écrit:
@Cicyle a écrit:
@Mathador a écrit:Après je pense qu'il y a un autre paramètre qui fait que certains n'évaluent peut-être pas bien la situation: en maths ou en français on peut se permettre d'embaucher un contractuel en zone repoussoir en risquant qu'il soit totalement incompétent(*): cela ira seulement dégrader les apprentissages des élèves de cette zone, mais ça l'administration s'en tamponne. Les déficits ne sont donc pas forcément au détriment des titulaires déjà en poste ou des stagiaires actuels (en maths, à certains endroits, les TZR et les compléments de service ont presque disparu). Dans la matière de @Cicyle, faire ça c'est risquer de vider une filière dans un lycée, d'où une politique de répartition des déficits différente.
Ceci dit, cela n'explique toujours pas la situation rocambolesque de la techno et des SII.

(*) Bien sûr, il y a des contractuels tout à fait compétents, y compris dans ces matières et dans ces zones.
Oui, dans mon lycée de RC, la filière a de plus en plus de mal à remplir car à force de voir défiler des gens plus ou moins compétents et différents tous les ans, les élèves se méfient. En zone rurale, ce turn-over est dévastateur. Mais on s'en fout, hein.Un contractuel coute moins cher, et Créteil a des profs.  Z'ont qu'à aller habiter à créteil, les cul-terreux. Comme l'ont dit Daphne et Ingeborg, c'est le jeu, ma pauvre Lucette. Et le système est teeeeellement bien fait. C'est quand même chouette de sous-calibrer volontairement les concours pour avoir des personnels moins coûteux. Il est beau, le syndicalisme de l'EN… Rolling Eyes
Et si le poste vacant éternel était dans le 93 il y aurait probablement plus d'incompétents parmi les contractuels qui l'occuperaient, et la filière aurait peut-être déjà fermé. Au niveau national c'est donc une décision logique. Après l'absurdité c'est bien sûr de sous-recruter dans un contexte qui ne le justifie en rien (contrairement aux maths).
Ceci dit, en maths, on peut aussi interpréter le problème comme un sur-recrutement des élèves…
Il n'y a pas les mêmes effets en ville qu'en campagne, suite à un fort turn-over. En campagne, ces effets sont desastreux. Les élèves tiennent beaucoup plus à la prévisibilité de l'enseignant qu'ils auront (ce qui rend la tâche d'un nouveau venu encore plus difficile). Pour avoir testé les deux, je m'en suis clairement rendue compte.
Mais de toutes façons, comme je l'ai dit plus haut, je refuse d'entendre parler de gestion de la pénurie dans ma matière (et je maintiens, les syndicats, s'ils connaissaient mieux les disciplines devraient le refuser aussi), puisqu'on remplit tous les postes aux concours. C'est le sens de la phrase que j'ai mise en gras, me semble-t-il.
Et comme le gouvernement actuel nous a fait passer de 30 postes à 20 pour cette année alors que des filières STL biotech' ouvrent un peu partout, je pense qu'il est temps que je me barre de là…

David, avec l'EN, rien n'est jamais fait dans les délais. Donc ça peut prendre quelques jours.
avatar
Halybel
Niveau 8

Re: Inter 2018

par Halybel le Dim 4 Mar 2018 - 11:01
David36 a écrit:N'ayant pas eu de réponse, je me permets de reposer ma question :

- Y a t il un PLP parmi-vous qui a sa nouvelle affectation affichée sur SIAM ? Parce que j'ai toujours rien de mon coté...

Tu auras un résultat sur siamois quand l'intra de ton académie ouvrira. Tu as des posts pour chaque intra sur le forum.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

Je reste fondamentalement persuadé, comme Mandela, que "l'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde".

"En temps de crise, le sage construit des ponts, tandis que le fou construit des murs"
Eric973
Niveau 5

Re: Inter 2018

par Eric973 le Dim 4 Mar 2018 - 11:03
@21th Century Boy a écrit:
Certainement pas, j'étais contractuel et le seul moyen de se faire titulariser est de passer le concours réservé.
En 2012, avec le flou qu'il y avait sur ce concours, les inspecteurs nous ont incité à passer le concours en nous vendant du rêve comme quoi nous serions titularisés sur les postes libres que nous occupions. Il n'en était rien, nous nous sommes faits avoir et selon les matières, certains ont pu rester dans les académies et d'autres obligés de s'exiler.

Comme tout concours, il faut passer par le mouvement inter-académique lors de son année de stage, ce qui ne garantit en aucun cas de rester dans son académie.

C'est pourtant ce qu'ils vont faire ici en Guyane. (Je ne parlais pas de partout en France, pas la peine de vous énerver.)

Ils vont titulariser en masse les contractuels des matières les plus déficitaires et pourtant indispensables comme le français et les maths. Certains contractuels sont en poste depuis cette année seulement. (les coordonnateurs des matières concernées ont eu comme consignes de faire la liste des enseignants qui pourraient en bénéficier).

Votre cas était différent. Vous enseignez la techno, matière qui compte déjà beaucoup de titulaires provenant des lycées (dans certaines académies, il y avait davantage de titulaires que de postes) et également matière en danger (ce n'est pas pour rien si il n'y a pas eu de capet de techno pendant plusieurs années).

Vous n'êtes pas non plus dans une académie déficitaire à ce qu'il me semble.
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Inter 2018

par Mathador le Dim 4 Mar 2018 - 11:20
@Eric973 a écrit:
@21th Century Boy a écrit:
Certainement pas, j'étais contractuel et le seul moyen de se faire titulariser est de passer le concours réservé.
En 2012, avec le flou qu'il y avait sur ce concours, les inspecteurs nous ont incité à passer le concours en nous vendant du rêve comme quoi nous serions titularisés sur les postes libres que nous occupions. Il n'en était rien, nous nous sommes faits avoir et selon les matières, certains ont pu rester dans les académies et d'autres obligés de s'exiler.

Comme tout concours, il faut passer par le mouvement inter-académique lors de son année de stage, ce qui ne garantit en aucun cas de rester dans son académie.

C'est pourtant ce qu'ils vont faire ici en Guyane. (Je ne parlais pas de partout en France, pas la peine de vous énerver.)

Ils vont titulariser en masse les contractuels des matières les plus déficitaires et pourtant indispensables comme le français et les maths. Certains contractuels sont en poste depuis cette année seulement. (les coordonnateurs des matières concernées ont eu comme consignes de faire la liste des enseignants qui pourraient en bénéficier).

Votre cas était différent. Vous enseignez la techno, matière qui compte déjà beaucoup de titulaires provenant des lycées (dans certaines académies, il y avait davantage de titulaires que de postes) et également matière en danger (ce n'est pas pour rien si il n'y a pas eu de capet de techno pendant plusieurs années).

Vous n'êtes pas non plus dans une académie déficitaire à ce qu'il me semble.

Désormais ce sont les CAPET de SII qui recrutent en externe pour la techno en collège. Mais leurs néo-titulaires peuvent muter en SII où les seuls postes fixes sont en lycée . La matière est clairement déficitaire, puisque certaines spécialités perdent des postes au CAPET.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
Eric973
Niveau 5

Re: Inter 2018

par Eric973 le Dim 4 Mar 2018 - 11:28
@Mathador a écrit:

Désormais ce sont les CAPET de SII qui recrutent en externe pour la techno en collège. Mais leurs néo-titulaires peuvent muter en SII où les seuls postes fixes sont en lycée . La matière est clairement déficitaire, puisque certaines spécialités perdent des postes au CAPET.

Déficitaire en lycée, mais qu'en est-il en collège ? (visiblement, il n'y a toujours pas de concours pour la techno au collège)
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Inter 2018

par Mathador le Dim 4 Mar 2018 - 11:33
@Eric973 a écrit:
@Mathador a écrit:

Désormais ce sont les CAPET de SII qui recrutent en externe pour la techno en collège. Mais leurs néo-titulaires peuvent muter en SII où les seuls postes fixes sont en lycée . La matière est clairement déficitaire, puisque certaines spécialités perdent des postes au CAPET.

Déficitaire en lycée, mais qu'en est-il en collège ? (visiblement, il n'y a toujours pas de concours pour la techno au collège)

Les enseignants de SII (nouveaux concours) sont réputés compétents à la fois pour leur(s) domaine(s) des SII et pour la techno au collège: voir ce tableau.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
21th Century Boy
Niveau 6

Re: Inter 2018

par 21th Century Boy le Dim 4 Mar 2018 - 11:42
@Eric973 a écrit:
@21th Century Boy a écrit:
Certainement pas, j'étais contractuel et le seul moyen de se faire titulariser est de passer le concours réservé.
En 2012, avec le flou qu'il y avait sur ce concours, les inspecteurs nous ont incité à passer le concours en nous vendant du rêve comme quoi nous serions titularisés sur les postes libres que nous occupions. Il n'en était rien, nous nous sommes faits avoir et selon les matières, certains ont pu rester dans les académies et d'autres obligés de s'exiler.

Comme tout concours, il faut passer par le mouvement inter-académique lors de son année de stage, ce qui ne garantit en aucun cas de rester dans son académie.

C'est pourtant ce qu'ils vont faire ici en Guyane. (Je ne parlais pas de partout en France, pas la peine de vous énerver.)

Ils vont titulariser en masse les contractuels des matières les plus déficitaires et pourtant indispensables comme le français et les maths. Certains contractuels sont en poste depuis cette année seulement. (les coordonnateurs des matières concernées ont eu comme consignes de faire la liste des enseignants qui pourraient en bénéficier).

Votre cas était différent. Vous enseignez la techno, matière qui compte déjà beaucoup de titulaires provenant des lycées (dans certaines académies, il y avait davantage de titulaires que de postes) et également matière en danger (ce n'est pas pour rien si il n'y a pas eu de capet de techno pendant plusieurs années).

Vous n'êtes pas non plus dans une académie déficitaire à ce qu'il me semble.

Le Capet Technologie a disparu en 2012 au profit de l'unique Capet SII qui remplaçait deux Capet (celui pour enseigner en collège et l'autre pour enseigner en lycée).
Ce Capet Technologie a toujours été bien rempli et n'a jamais fermé certaines années, je peux te le dire, je l'ai passé un certains nombre de fois en externe.

Ce qui n'a jamais empêché la matière d'être déficitaire dans pas mal d'académies, j'ai travaillé pendant 8 ans comme contractuel et j'étais en CDI. J'ai toujours travaillé les années complètes et même parfois plusieurs années sur le même établissement. Et je n'étais pas le seul contractuel à tel point qu'il y a des bassins où les inspecteurs ne trouvent aucun titulaire pour faire le tutorat des rares stagiaires.
Dans l'académie où je veux retourner, c'est encore le cas, il y a en permanence une annonce du rectorat sur pôle emploi pour recruter des profs de Technologie (de leur aveu même, il n'y a plus de candidats pour devenir contractuel dans cette discipline).
Ce n'est donc pas une pénurie propre à la RP et le fait de ne pas laisser le mouvement se faire de manière fluide en le bloquant, de recruter à bac+5 (ou même bac+3 pour les contractuels) fait que la pénurie s'est propagée à toutes les académies.

Si des contractuels sont titularisés comme ça sur le poste qu'ils occupent, ça serait pas le biais d'un décret.
Contenu sponsorisé

Re: Inter 2018

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum