Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
nitescence
Érudit

Scène du bal dans Mme Bovary

par nitescence le Lun 5 Mar 2018 - 21:03
Dans la scène du bal dans Mme Bovary, comment expliquez-vous la phrase suivante : "L'air du bal était lourd [...] Un domestique monta sur une chaise et cassa deux vitres". Pourquoi casse-t-il les vitres au lieu de les ouvrir ?
Mon explication serait la suivante : parce qu'il ne s'agit pas de fenêtres, mais de vitres fixes (et que cela manifeste la richesse du marquis qui peut se permettre de remplacer des vitres qu'il fait casser pour aérer).
Qu'en pensez-vous ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
jane pemberley
Niveau 2

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par jane pemberley le Lun 5 Mar 2018 - 21:28
Oui je crois me souvenir d'une discussion sur ce point sur une liste de profs qui fait des synthèses abi
Il en était sorti qu'il s'agissait sans doute des fenêtres supérieures qui ne s'ouvrent pas en général au dessus des porte-fenêtres. Une marque de richesse en effet.
avatar
Fanchette
Niveau 5

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Fanchette le Lun 5 Mar 2018 - 21:37
Bonsoir,
Je n'avais pensé à cette possibilité de vitres fixes. J'aurais pensé comme toi qu'il s'agissait de montrer la richesse du propriétaire, mais aussi d'éviter, en ouvrant entièrement les fenêtres, des courants d'air et surtout la promiscuité avec les paysans qui observent la scène du dehors.

_________________
21st Century Schizoid Woman - Chaos under construction
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Delia le Lun 5 Mar 2018 - 22:55
Ou bien les fenêtres sont calfeutrées, condamnées par des bandes collantes et difficiles à ouvrir. Les casser va plus vite.
(Allusion à l'accouchement de Marie-Antoinette ?)

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 6 Mar 2018 - 0:21
@Delia a écrit:Ou bien les fenêtres sont calfeutrées, condamnées par des bandes collantes et difficiles à ouvrir. Les casser va plus vite.
(Allusion à l'accouchement de Marie-Antoinette ?)

Je plussoie la thèse du PPMS.
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Paul Dedalus le Mar 6 Mar 2018 - 22:03
Ah oui!
Lors du stage avec les secondes, j'ai fait une étude comparative avec eux entre le roman de Flaubert et le film de Chabrol (en travaillant notamment la scène du bal) et je n'ai pas su répondre à cette question quand ils me l'ont posée (comme quoi, ils sont attentifs), j'ai dit que ce n'était pas central de toute façon...peut-être une coutume de l'époque.
Mais c'était gênant. Razz

Perso, ils m'ont posé plein de questions qui m'ont permis une entrée plus détaillée dans le roman.
J'ai toujours l'impression d'apprendre plein de choses au contact des élèves et qu'ils me rendent plus attentifs aux œuvres, m'apprennent à lire plus attentivement (j'espère que ce n'est pas une preuve de ma débilité et de mon manque de rigueur parce que j'ai rarement entendu ça dans la bouche d'un enseignant qualifié et étant vraiment entré dans le métier).

Mais dans le film il me semble aussi que des chaises sont jetées par la fenêtre ?! Peut-être que ce sont justement ces vitres là qui sont brisées au moyen des chaises.

Ou c'est pour le mariage, je ne sais plus, en tout cas ils m'avaient questionné sur ça aussi, ainsi que sur les rites paillards lors du mariage...il faut que je le revois!

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 7 Mar 2018 - 1:02
Pour moi, Fanchette donne une réponse tout à fait satisfaisante, parce qu'elle est tirée du texte lui-même : le domestique brise une vitre située en hauteur au lieu d'ouvrir les fenêtres parce qu'il y a des paysans qui matent. Ça c'est pour la vraisemblance. Ensuite, la valeur littéraire de cette vitre brisée est tout entière liée à la vision fugace qu'elle enclenche (vitre, revit, vie), à la reconfiguration de Vaubyessard en Bovary, au retour du gros réel dans le rêve (moi, j'entends balourd, dans la première phrase.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par nitescence le Mer 7 Mar 2018 - 12:56
Par ailleurs, dans le même passage, comment interprétez-vous la phrase : "ils causaient Italie", au lieu de "ils causaient de l'Italie" ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Cath
Bon génie

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Cath le Mer 7 Mar 2018 - 13:50
Comme un parallèle à "causer chiffons", ou autre. Cette tournure ne m'étonne pas, elle est assez fréquente.

"2. Usuel. Causer + subst. non actualisé.Avoir pour sujet d'une conversation. Causer littérature, musique, politique; causer affaires; causer chiffons. Vous reviendrez me voir et nous taillerons de bonnes bavettes, puisque vous aimez à causer sociologie (P. Bourget, Nos actes nous suivent,1926, p. 131)."

http://www.cnrtl.fr/definition/causer
avatar
Fanchette
Niveau 5

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Fanchette le Mer 7 Mar 2018 - 14:00
Pour "causer Italie", je rajouterais (mais c'est peut-être une perception personnelle) que cela crée une dimension de familiarité supplémentaire avec le sujet de discussion (par rapport à l'expression "parler de") : l'entourage du Marquis cause Italie comme Charles causerait bandages avec un confrère. La distance qui sépare le monde d'Emma et celui dont elle rêve s'en trouve accrue.

_________________
21st Century Schizoid Woman - Chaos under construction
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Thalia de G le Mer 7 Mar 2018 - 15:15
Il me semble que Flaubert souligne la futilité de la discussion et la connivence entre les interlocuteurs qui exclut Emma.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Paul Dedalus le Dim 11 Mar 2018 - 0:10
@Thalia de G a écrit:Il me semble que Flaubert souligne la futilité de la discussion et la connivence entre les interlocuteurs qui exclut Emma.

Oui. Le sentiment d'exclusion d'Emma est très bien montré dans le film aussi! Par des plans resserrés et insistants sur son visage qui passe de l'émerveillement à la désillusion.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
Cath
Bon génie

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Cath le Dim 11 Mar 2018 - 9:55
C'est un des rares cas où l'adaptation est un réussite tout en étant fidèle au livre. Sans doute aussi grâce aux nombreuses phrases en voix off qui sont directement tirées du roman.
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Paul Dedalus le Dim 11 Mar 2018 - 11:17
Oui, en effet, ça fait du film un très bon objet pédagogique même s'il avait peu enthousiasmé mes élèves de seconde lors du stage.
Nous avions travaillé sur le passage de la désillusion du mariage "sa conversation était plate comme un trottoir de rue [...]" et ce passage est repris par la voix off du film.

Bon, à leur décharge les conditions de projection (le matériel) étaient mauvaises aussi.


Je précise pour ceux qui aimeraient se le procurer que le film de Chabrol qu'il n'est plus édité (alors qu'il y a quelques années, il faisait partie des DVDs vendus en masse), j'ai du faire plein de petits magasins d'occasion de DVDs pour le trouver. Ce qui est aisé à la capitale ceci dit.
Vous pouvez aussi le trouver sur des sites comme princeminister je pense.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
Cath
Bon génie

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Cath le Dim 11 Mar 2018 - 11:28
"sa conversation était plate comme un trottoir de rue [...]"

Et les idées de tout le monde y défilaient dans leur costume ordinaire, sans exciter d'imagination ou de rêverie !!!!!

J'adooore ce passage !
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Paul Dedalus le Dim 11 Mar 2018 - 11:49
Je l'ai donné en dictée. Smile

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
avatar
dorémy
Esprit éclairé

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par dorémy le Dim 11 Mar 2018 - 12:01
Le thème de la fenêtre est un leitmotiv dans ce roman. Un poste d'observation, un endroit de seuil entre les fantasmes d'Emma et la réalité.
Le mot ou ses synonymes apparaissent une petite centaine de fois à souvent à des passages clés de l'intrigue.
Elle permet également d'introduire la thématique du theatrum mundi. Quand le couple arrive à Tostes, le narrateur indique "la fenêtre, en province, remplace les théâtres et la promenade". Pendant les Comices, " on voyait des gens accoudés à toutes les fenêtres".
Le fait qu'elles soient cassées par un domestique me semble être une manière ironique de la part de l'auteur de jouer avec ce topos en signalant rapidement au lecteur que cette frontière est fragile et qu'elle peut voler en éclats ou briser celui ou celle qui en jouerait trop.

La casser plutôt que l'ouvrir est d'avantage porteur de symboles, d'ironie, de ridicule, de violence.
Ci dessous un document trouvé sur le Net qui étudie l'oeuvre en suivant la thématique de la croisée.
Fichiers joints
madame Bovary fenêtre.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(977 Ko) Téléchargé 16 fois
Cath
Bon génie

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Cath le Dim 11 Mar 2018 - 12:26
Merci Dorémy, je vais lire ça.
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par tannat le Dim 11 Mar 2018 - 14:29
Merci !

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Paul Dedalus
Neoprof expérimenté

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Paul Dedalus le Dim 11 Mar 2018 - 14:58
@dorémy a écrit:Le thème de la fenêtre est un leitmotiv dans ce roman. Un poste d'observation, un endroit de seuil entre les fantasmes d'Emma et la réalité.
Le mot ou ses synonymes apparaissent une petite centaine de fois à souvent à des passages clés de l'intrigue.
Elle permet également d'introduire la thématique du theatrum mundi. Quand le couple arrive à Tostes, le narrateur indique "la fenêtre, en province, remplace les théâtres et la promenade". Pendant les Comices, " on voyait des gens accoudés à toutes les fenêtres".
Le fait qu'elles soient cassées par un domestique me semble être une manière ironique de la part de l'auteur de jouer avec ce topos en signalant rapidement au lecteur que cette frontière est fragile et qu'elle peut voler en éclats ou briser celui ou celle qui en jouerait trop.

La casser plutôt que l'ouvrir est d'avantage porteur de symboles, d'ironie, de ridicule, de violence.
Ci dessous un document trouvé sur le Net qui étudie l'oeuvre en suivant la thématique de la croisée.


Merci beaucoup Dorémy!
Cela me fait également penser au poème en prose de Baudelaire, Les fenêtres.

On voit toujours davantage à travers une fenêtre fermée qu'à travers une fenêtre ouverte parce que ça stimule l'imaginaire et ses représentations avec la dichotomie monde idéal/monde réel.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.

« Ma science ne peut être qu’une science de pointillés. Je n’ai ni le temps ni les moyens de tracer une ligne continue. »

Marcel Jousse
avatar
dorémy
Esprit éclairé

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par dorémy le Dim 11 Mar 2018 - 20:28
@Paul Dedalus a écrit:
@dorémy a écrit:Le thème de la fenêtre est un leitmotiv dans ce roman. Un poste d'observation, un endroit de seuil entre les fantasmes d'Emma et la réalité.
Le mot ou ses synonymes apparaissent une petite centaine de fois à souvent à des passages clés de l'intrigue.
Elle permet également d'introduire la thématique du theatrum mundi. Quand le couple arrive à Tostes, le narrateur indique "la fenêtre, en province, remplace les théâtres et la promenade". Pendant les Comices, " on voyait des gens accoudés à toutes les fenêtres".
Le fait qu'elles soient cassées par un domestique me semble être une manière ironique de la part de l'auteur de jouer avec ce topos en signalant rapidement au lecteur que cette frontière est fragile et qu'elle peut voler en éclats ou briser celui ou celle qui en jouerait trop.

La casser plutôt que l'ouvrir est d'avantage porteur de symboles, d'ironie, de ridicule, de violence.
Ci dessous un document trouvé sur le Net qui étudie l'oeuvre en suivant la thématique de la croisée.


Merci beaucoup Dorémy!
Cela me fait également penser au poème en prose de Baudelaire, Les fenêtres.

On voit toujours davantage à travers une fenêtre fermée qu'à travers une fenêtre ouverte parce que ça stimule l'imaginaire et ses représentations avec la dichotomie monde idéal/monde réel.

Tout à fait!
Il y aurait un très beau groupement de textes à faire autour de la fenêtre.
Mazette, vous allez me donner envie de relire Ema.
Contenu sponsorisé

Re: Scène du bal dans Mme Bovary

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum