Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Ryuzaki
Niveau 7

Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Ryuzaki le Lun 5 Mar 2018 - 22:09
Bonjour à tous,
Dans la fable de La Fontaine "Le charlatan"
Spoiler:
Le monde n'a jamais manqué de Charlatans :
            Cette science, de tout temps,
            Fut en Professeurs très fertile.
Tantôt l'un en théâtre affronte l'Achéron,
            Et l'autre affiche par la ville
            Qu'il est un passe-Cicéron.
            Un des derniers se vantait d'être
            En éloquence si grand maître,
            Qu'il rendrait disert un Badaud,
            Un Manant, un Rustre, un Lourdaud ;
Oui, Messieurs, un Lourdaud, un Animal, un Âne :
Que l'on amène un Âne, un Âne renforcé,
            Je le rendrai maître passé,
            Et veux qu'il porte la soutane. 
Le Prince sut la chose, il manda le Rhéteur.
            J'ai, dit-il, dans mon écurie
            Un fort beau Roussin d'Arcadie :
            J'en voudrais faire un Orateur.
Sire, vous pouvez tout, reprit d'abord notre homme.
            On lui donna certaine somme.
            Il devait au bout de dix ans
            Mettre son Âne sur les bancs ;
Sinon il consentait d'être en place publique
Guindé la hart  au col, étranglé court et net,
            Ayant au dos sa Rhétorique,
            Et les oreilles d'un Baudet.
Quelqu'un des Courtisans lui dit qu'à la potence
Il voulait l'aller voir, et que, pour un pendu,
Il aurait bonne grâce et beaucoup de prestance :
Surtout qu'il se souvînt de faire à l'assistance
Un discours où son art fût au long étendu.
Un discours pathétique, et dont le formulaire
            Servît à certains Cicérons
            Vulgairement nommés larrons.
            L'autre reprit : Avant l'affaire,
            Le Roi, l'Âne, ou moi, nous mourrons.
            Il avait raison. C'est folie
            De compter sur dix ans de vie.
            Soyons bien buvants, bien mangeants ,
Nous devons à la mort de trois l'un en dix ans.
je n'arrive pas à comprendre le dernier vers, ne fut-ce que grammaticalement : "Nous devons à la mort de trois l'un en dix ans". Je suppose que ça veut dire qu'un des trois va mourir (est dû à la mort) en dix ans, mais c'est formulé très bizarrement, non ? Comment le comprenez-vous ?
Sallustius
Niveau 5

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Sallustius le Lun 5 Mar 2018 - 22:14
pour moi, ce la voudrait dire que la mort est faite de telle sorte que l'un des trois va mourir dans les dix ans.

Nous devons à la mort "que l'un des trois parte" dans les dix ans
avatar
Sei
Monarque

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Sei le Lun 5 Mar 2018 - 22:17
Oui, c'est ça : nous devons un homme sur trois à la mort en l'espace de dix ans.
avatar
Ryuzaki
Niveau 7

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Ryuzaki le Mar 6 Mar 2018 - 23:04
D'accord, merci. Je trouve quand même ça étrange comme formulation.
avatar
Fanchette
Niveau 5

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Fanchette le Mar 6 Mar 2018 - 23:14
Inversion du CdN pour mettre en contact "trois" et "l'un" ? En tout cas il n'y a pas de raison métrique, à ce qu'on dirait.
Nous devons l'un des trois (le Charlatan, le Roi ou l'Âne) à la mort dans les dix prochaines années.

_________________
21st Century Schizoid Woman - Chaos under construction
archeboc
Sage

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par archeboc le Mar 6 Mar 2018 - 23:41
@Fanchette a écrit:Inversion du CdN pour mettre en contact "trois" et "l'un" ? En tout cas il n'y a pas de raison métrique, à ce qu'on dirait.
Nous devons l'un des trois (le Charlatan, le Roi ou l'Âne) à la mort dans les dix prochaines années.

Pas tout à fait. On est dans la moralité, on monte en généralité : prenez trois personnes, il y en aura une de morte dans dix ans. Le "nous devons" ne se justifie que parce que la règle englobe l'auteur et le lecteur. De même, "des trois" n'est pas "de trois" : le premier est défini, et désignerait les trois premiers protagonistes de l'histoire. "De trois" choisi par La Fontaine est un indéfini, il désigne n'importe qui.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par JPhMM le Mer 7 Mar 2018 - 0:03
Ça manque de virgules, quand même.

Nous devons à la mort, de trois, l'un en dix ans.

Bref. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Fanchette
Niveau 5

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Fanchette le Mer 7 Mar 2018 - 4:02
Archeboc : parfaitement exact. J'ai un peu surinterprété histoire que le sens de ce ''de trois'' apparaisse mieux.
Le manque de ponctuation, tellement importante en général on est bien d'accord, ne me gêne pas trop ici. C'est assez variable suivant les époques j'ai l'impression.
En l'occurrence je dirais qu'on peut faire sans parce qu'il n'y a pas d'autres sens possibles. Pis c'est assez fréquent en poésie,  voir par exemple Chassignet :
'' ...Et ne sera demain
Telle comme aujourd'hui du pauvre corps humain
La force que le temps abrévie et consomme.''

Mais comme tu dis, bref !


Dernière édition par Fanchette le Mer 7 Mar 2018 - 16:22, édité 1 fois

_________________
21st Century Schizoid Woman - Chaos under construction
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Iphigénie le Mer 7 Mar 2018 - 15:33
@Ryuzaki a écrit:D'accord, merci. Je trouve quand même ça étrange comme formulation.
De deux choses l'une.
avatar
Ryuzaki
Niveau 7

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Ryuzaki le Mer 7 Mar 2018 - 20:41
@Iphigénie a écrit:
@Ryuzaki a écrit:D'accord, merci. Je trouve quand même ça étrange comme formulation.
De deux choses l'une.
L'autre c'est le soleil.

Oui, j'y ai pensé. Mais ça me choque moins, parce que j'ai l'habitude d'entendre cette expression.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par JPhMM le Mer 7 Mar 2018 - 20:51
@Ryuzaki a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@Ryuzaki a écrit:D'accord, merci. Je trouve quand même ça étrange comme formulation.
De deux choses l'une.
L'autre c'est le soleil.
veneration veneration veneration

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 7 Mar 2018 - 21:16
@Fanchette a écrit:Archeboc : parfaitement exact. J'ai un peu surinterprété histoire que le sens de ce ''de trois'' apparaisse mieux.
Le manque de ponctuation, tellement importante en général on est bien d'accord, ne me gêne pas trop ici. C'est assez variable suivant les époques j'ai l'impression.
En l'occurrence je dirais qu'on peut faire sans parce qu'il n'y a pas d'autres sens possibles. Pis c'est assez fréquent en poésie,  voir par exemple Chassignet :
'' ...Et ne sera demain
Telle comme aujourd'hui du pauvre corps humain
La force que le temps abrévie et consomme.''

Mais comme tu dis, bref !

Il faudrait voir le manuscrit, ou au moins une édition du XVIIe siècle, mais je ne vois pas non plus le problème. La ponctuation du XVIIe est rythmique plus que logique. L'Encyclopédie dit qu'elle note le souffle.
archeboc
Sage

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par archeboc le Mer 7 Mar 2018 - 22:20
@Ryuzaki a écrit:
@Iphigénie a écrit:
De deux choses l'une.
L'autre c'est le soleil.

Plus exactement : "De deux choses lune, l'autre c'est le soleil." Jacques Prévert.
avatar
Ryuzaki
Niveau 7

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Ryuzaki le Mer 7 Mar 2018 - 22:26
@JPhMM a écrit:
@Ryuzaki a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@Ryuzaki a écrit:D'accord, merci. Je trouve quand même ça étrange comme formulation.
De deux choses l'une.
L'autre c'est le soleil.
veneration veneration veneration

@archeboc a écrit:
@Ryuzaki a écrit:
@Iphigénie a écrit:
De deux choses l'une.
L'autre c'est le soleil.

Plus exactement : "De deux choses lune, l'autre c'est le soleil." Jacques Prévert.
Oui, tout le mérite en revient à Jacques. Je n'ai pas précisé la référence, je la pensais connue.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par JPhMM le Mer 7 Mar 2018 - 22:50
@Ryuzaki a écrit:Oui, tout le mérite en revient à Jacques. Je n'ai pas précisé la référence, je la pensais connue.
Pardon, je suis prof de chiffres. Embarassed

(26 lettres, 10 chiffres, mes capacités cognitives étant faibles, j'ai choisi les études de chiffres).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Iphigénie le Jeu 8 Mar 2018 - 10:17
@Ryuzaki a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Ryuzaki a écrit:
@Iphigénie a écrit:
De deux choses l'une.
L'autre c'est le soleil.
veneration veneration veneration

@archeboc a écrit:
@Ryuzaki a écrit:
@Iphigénie a écrit:
De deux choses l'une.
L'autre c'est le soleil.

Plus exactement : "De deux choses lune, l'autre c'est le soleil." Jacques Prévert.
Oui, tout le mérite en revient à Jacques. Je n'ai pas précisé la référence, je la pensais connue.
Lol, je n'avais pas précisé la suite de Prévert parce que je la pensais trop connue Wink
Contenu sponsorisé

Re: Problème de compréhension d'un vers de La Fontaine

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum