Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
henriette
Médiateur

"Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par henriette le Mer 7 Mar 2018 - 18:47
Pascal Charvet, avec l’aide de David Bauduin, Inspecteur d’Académie, au terme d’une longue enquête (jamais assez extensive, disent les mêmes sycophantes pédagogues — deux jolis mots d’origine grecque), conclut à la nécessité d’encourager la renaissance des études classiques. Au nom de la culture, de nos racines (ça, c’est le regard sur le passé), mais surtout — et c’est plus paradoxal, quoi qu’évident — au nom du futur et du dialogue européen.

Car nos voisins, comme le prouve le rapport, n’ont jamais baissé la garde sur ce qui les a constitués, pendant que nous vilipendions les tenants de la tradition humaniste au nom d’une modernité qui fabrique des … crétins.

J’ai donc posé à Pascal Charvet quelques questions, auxquelles il a bien voulu répondre longuement, ce dont je le remercie, pour présenter et élucider son rapport — disponible sur le site du ministère — afin de développer son idée force : en coupant le lien avec la culture dont nous sommes issus, en supprimant l’étude du latin, lingua franca européenne par excellence, ne sommes-nous pas en train de nous livrer pieds et poings liés à des forces centrifuges, adeptes d’une mondialisation dans laquelle nous perdons notre âme sans même gagner de parts de marché ?


Je relève particulièrement ce passage concernant les horaires :
Pascal Charvet a écrit:Néanmoins la difficulté vient du fait que dans la dotation complémentaire existe une latitude pour ne pas attribuer le nombre d’heures nécessaires pour l’enseignement du latin, par exemple, à savoir une heure en 5ème, trois heures en 4ème et trois heures en 3ème (1h/3h/3h). On voit encore un nombre trop important de cas où les horaires sont ramenés à 1h/2h/2h, alors que les effectifs d’élèves sont importants. Il n’est pas acceptable que les professeurs qui ont des effectifs consistants soient soumis à un tel yo-yo horaire et disciplinaire chaque année. Il y va de la légitimité de ces collègues, de la considération qu’on leur doit et de leur travail aussi. Mettons-nous à la place d’un professeur dévoué et talentueux, qui travaille efficacement avec ses élèves et qui voit ses horaires varier abruptement : l’on peut comprendre sa colère et sa tristesse. Cette disposition est un héritage de la réforme du collège du gouvernement précédent ; elle est liée au fait que les options de latin et de grec, après avoir été initialement supprimées ont été transformées soudainement, devant le tollé général, en options de complément. Pour ma part, la règle devrait être simple : en cas d’effectifs fragiles, on applique effectivement une diminution d’horaires légitime soit 1h/2h/2h mais dès que les effectifs dépassent dix élèves on devrait attribuer les horaires pleins soit 1h/3h/3h.

Le Président de la République a fait de la valorisation des langues et cultures de l’Antiquité un engagement fort de sa campagne, et le Ministre de l’Education nationale est aussi un humaniste convaincu qui connaît et maîtrise parfaitement cette situation. Oui, nous avons eu l’engagement du cabinet du Ministre que les cas où des professeurs auraient perdu leurs horaires pleins, alors que leurs effectifs étaient solides, seraient réglés avant la fin de l‘année scolaire, par le rétablissement des horaires pleins.

Et celui-ci sur le CAPES LC :
Nous avons déjà souhaité que le CAPES de Lettres Classiques retrouve un peu de son identité spécifique, ne serait ce que dans la symbolique de son nom. Nous proposons également une modification de l’épreuve écrite qui était devenue beaucoup trop complexe avec la multiplicité de ses attendus. Nous ne pouvons cependant toucher à l’équilibre général du CAPES qui fait du CAPES de Lettres Classiques, à juste titre, aussi un CAPES de Lettres. C’est pourquoi la didactique en fait pleinement partie. Mais à mes yeux la vraie question est ce que l’on met derrière cette didactique et les compétences qui sont attendues. C’est là que la formation initiale effectuée par les Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education doit être réinterrogée. Car elle est fort inégale selon les territoires.

C’est pourquoi nous souhaitons déjà, dans un premier temps, afin de remédier pour une part aux manques criants de formation, promouvoir avec le Ministère une grande Maison Numérique des Humanités où les professeurs et les étudiants auront un important espace de formation initiale et continue, en lien avec le réseau des Inspecteurs pédagogiques régionaux de Langues et Cultures de l’Antiquité qui en seront les référents académiques.

L'interview est ici : http://www.valeursactuelles.com/societe/latin-et-grec-langues-vivantes-93672

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Celadon le Jeu 8 Mar 2018 - 14:43
Hou là là Henriette, tu ne t'es pas fait remonter les bretelles par Tamerlan, pour oser poster du Brighelli ?
avatar
henriette
Médiateur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par henriette le Jeu 8 Mar 2018 - 15:07
Je poste surtout les propos de Charvet, en l'occurrence : JPB ne fait qu'interviewer ici, aucun relent de ses positions idéologiques parfois douteuses. Wink

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Iphigénie le Jeu 8 Mar 2018 - 15:31
Question:

Enfin, le CAPES de Lettres Classiques, qui vous fut cher, a disparu. Les LCA ne sont plus qu’une option d’un CAPES de Lettres indifférencié. Pourquoi ne pas remettre le latin et le grec au programme, en réduisant par exemple la part dans les concours de ces épreuves de didactique dont la nécessité n’apparaît guère aux candidats ?

Réponse:
Nous avons déjà souhaité que le CAPES de Lettres Classiques retrouve un peu de son identité spécifique, ne serait ce que dans la symbolique de son nom. Nous proposons également une modification de l’épreuve écrite qui était devenue beaucoup trop complexe avec la multiplicité de ses attendus. Nous ne pouvons cependant toucher à l’équilibre général du CAPES qui fait du CAPES de Lettres Classiques, à juste titre, aussi un CAPES de Lettres. C’est pourquoi la didactique en fait pleinement partie. ....
C’est pourquoi nous souhaitons déjà, dans un premier temps, afin de remédier pour une part aux manques criants de formation, promouvoir avec le Ministère une grande Maison Numérique des Humanités où les professeurs et les étudiants auront un important espace de formation initiale et continue, en lien avec le réseau des Inspecteurs pédagogiques régionaux de Langues et Cultures de l’Antiquité qui en seront les référents académiques.

Cette Maison numérique des Humanités sera à destination non seulement des enseignants et des élèves des Langues et Cultures de l’Antiquité, mais aussi de toute la communauté pédagogique qui souhaiterait, même ponctuellement, s’appuyer sur les ressources en culture classique Elle verra le jour à la fin de cette année 2018 et sera conçue comme un réseau collaboratif accompagné par des modérateurs institutionnels et destiné à agréger et organiser les ressources en un domaine web unique de consultation et de projets, favorisant les pratiques innovantes et les collaborations sans frontières.

Euh...comment dire....suis pas sûre... On n'installerait pas, une fois de plus, de pauvres ersatz là?
"Les pratiques innovantes et les collaborations sans frontières", on dirait du Robine dans le texte.

Un peu comme si pour refonder l'enseignement des mathématiques on proposait aux enseignants et élèves l'accès en ligne à Sciences et vie junior, en somme.
On n'est pas sorti de l'ornière...

Enfin, ne désespérons pas complètement: c'est pour "un premier temps": on a hâte de connaître le deuxième.humhum
archeboc
Sage

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par archeboc le Jeu 8 Mar 2018 - 16:19
@Iphigénie a écrit:Un peu comme si pour refonder l'enseignement des mathématiues on proposait aux enseignants et élèves l'accès en ligne à Sciences et vie junior, en somme.

Mais c'est presque ce qu'on va faire. Ce ne sera pas en ligne, ce sera beaucoup plus cher, et cela s'appellera "Sciences et humanités numériques".
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Iphigénie le Jeu 8 Mar 2018 - 16:22
@archeboc a écrit:
@Iphigénie a écrit:Un peu comme si pour refonder l'enseignement des mathématiues on proposait aux enseignants et élèves l'accès en ligne à Sciences et vie junior, en somme.

Mais c'est presque ce qu'on va faire. Ce ne sera pas en ligne, ce sera beaucoup plus cher, et cela s'appellera "Sciences et humanités numériques".
Je sais, suis visionnaire en matière de pédagogie innovante

Plus sérieusement, je crains fortement que ce que dit là M.Charvet, ce ne soit autre chose que l'enterrement sous les fleurs des Langues Anciennes.
Les défendre en première ligne en demandant "un peu", et "au moins du symbolique", comment dire...Pour moi ça rend bien amer tout le reste de la bataille de fleurs. Encore un de ces amis qui nous veulent du bien qui nous rendent bien inutiles les adversaires...
avatar
Oudemia
Empereur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Oudemia le Jeu 8 Mar 2018 - 16:46
Quelle est la valeur de ce propos : dès que les effectifs dépassent dix élèves on devrait attribuer les horaires pleins soit 1h/3h/3h. ?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Iphigénie le Jeu 8 Mar 2018 - 16:49
@Oudemia a écrit:Quelle est la valeur de ce propos : dès que les effectifs dépassent dix élèves on devrait attribuer les horaires pleins soit 1h/3h/3h. ?
des mots pieux, mais au conditionnel car il faut être réaliste?
avatar
henriette
Médiateur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par henriette le Jeu 8 Mar 2018 - 16:54
Pensée magique.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Celadon le Jeu 8 Mar 2018 - 16:57
@henriette a écrit:Je poste surtout les propos de Charvet, en l'occurrence :  JPB ne fait qu'interviewer ici, aucun relent de ses positions idéologiques parfois douteuses. Wink
La défense du latin et du grec, de nos jours, est une position idéologique assumée, tenterais-je de dire...
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Iphigénie le Jeu 8 Mar 2018 - 16:59
@Celadon a écrit:
@henriette a écrit:Je poste surtout les propos de Charvet, en l'occurrence :  JPB ne fait qu'interviewer ici, aucun relent de ses positions idéologiques parfois douteuses. Wink
La défense du latin et du grec, de nos jours, est une position idéologique assumée, tenterais-je de dire...
professeur ou parfois douteuse Wink
avatar
Fanchette
Niveau 5

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Fanchette le Jeu 8 Mar 2018 - 17:47
@Iphigénie a écrit:"Les pratiques innovantes et les collaborations sans frontières", on dirait du Robine dans le texte.

Nöööö. Il manque l'adjectif "créatives" quelque part pour qu'on nage en plein robinisme, non ?

Pis c'est bien, les collaborations sans frontières, ça permet de planifier un professeur de lettres classiques qui assure un cours devant trois classes d'établissements différents en même temps par la grâce de Skype, ou de la pédagogie inversée, ou des deux. Et comme il y aura certes 12 élèves en tout, mais seulement quatre par classe, inutile de faire l'aumône de cette fameuse troisième heure.


Dernière édition par Fanchette le Jeu 8 Mar 2018 - 17:48, édité 1 fois (Raison : Je ne maîtrise pas mes tables de multiplication.)

_________________
21st Century Schizoid Woman - Chaos under construction
avatar
Sânziana
Niveau 1

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Sânziana le Jeu 8 Mar 2018 - 17:52
@Iphigénie a écrit:
@Oudemia a écrit:Quelle est la valeur de ce propos : dès que les effectifs dépassent dix élèves on devrait attribuer les horaires pleins soit 1h/3h/3h. ?
des mots pieux, mais au conditionnel car il faut être réaliste?

Et là aussi c'est magique : "Oui, nous avons eu l’engagement du cabinet du Ministre que les cas où des professeurs auraient perdu leurs horaires pleins, alors que leurs effectifs étaient solides, seraient réglés avant la fin de l‘année scolaire, par le rétablissement des horaires pleins."

J'attends avec impatience retrouver mes heures "avant la fin de l'année scolaire"...
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Tamerlan le Jeu 8 Mar 2018 - 17:59
@Celadon a écrit:Hou là là Henriette, tu ne t'es pas fait remonter les bretelles par Tamerlan, pour oser poster du Brighelli ?

Pas d'envolées agressives, grossières ou diffamatoires, pas de délires islamophobes et de bisous mouillés avec son pote Ménard. C'est tellement rare. Pourquoi diable râlerais-je ce coup-ci ? Peut-être le début d'un (très) long chemin de rédemption. Razz

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Iphigénie le Jeu 8 Mar 2018 - 18:06
@Fanchette a écrit:
@Iphigénie a écrit:"Les pratiques innovantes et les collaborations sans frontières", on dirait du Robine dans le texte.

Nöööö. Il manque l'adjectif "créatives" quelque part pour qu'on nage en plein robinisme, non ?

Pis c'est bien, les collaborations sans frontières, ça permet de planifier un professeur de lettres classiques qui assure un cours devant trois classes d'établissements différents en même temps par la grâce de Skype, ou de la pédagogie inversée, ou des deux. Et comme il y aura certes 12 élèves en tout, mais seulement quatre par classe, inutile de faire l'aumône de cette fameuse troisième heure.
Je crois surtout qu'il pense au professeur de LM qui pourra ainsi grâce aux ressources du web redonner un cours fourni clé  en mains. Car avec ces projets je ne vois pas d'où  sortirait une nouvelle génération d'enseignants même symboliquement dits classiques.
avatar
Fanchette
Niveau 5

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Fanchette le Jeu 8 Mar 2018 - 18:26
En effet. De LM ou d'autre chose, d'ailleurs.

_________________
21st Century Schizoid Woman - Chaos under construction
avatar
Lowpow29
Niveau 9

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Lowpow29 le Sam 13 Oct 2018 - 11:11
http://www.lefigaro.fr/politique/2015/09/30/01002-20150930ARTFIG00229-jean-paul-brighelli-adhere-a-80-au-programme-du-fn-sur-l-ecole.php

Article a écrit:Jean-Paul Brighelli « adhère à 80 % » au programme du FN sur l'école

L'enseignant, conseiller de Nicolas Dupont-Aignan sur l'éducation, a interrogé Florian Philippot sur le programme du FN concernant l'école. Il explique sa démarche au Figaro.fr en disant partager une grande partie des idées frontistes mais en excluant tout rapprochement entre Debout La France et le Front national.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Rendash le Sam 13 Oct 2018 - 11:33
Publié le 30/09/2015 à 16:30


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par DesolationRow le Sam 13 Oct 2018 - 11:40
Lindbergh a traversé l'Atlantique vous avez vu ???
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par JPhMM le Sam 13 Oct 2018 - 12:17
Ah ouais ?
A cause de l'épidémie de décès chez les Évades Fiscaux de la Chansonnette, j'avais pas vu passer l'info.

humhum

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Lowpow29
Niveau 9

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Lowpow29 Hier à 18:13
Hehe je ne savais pas qu'on ne traitait pas les sujets vieux de déjà 3 ans, je voulais simplement éviter de recréer un topic sur Brighelli. Mon message n'était pas clair mais c'était par rapport au fait que le SNALC Alsace l'invite à son colloque sur "la liberté d'expression" et le "politiquement correct".

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Thalia de G Hier à 18:37
@Lowpow29 a écrit:Hehe je ne savais pas qu'on ne traitait pas les sujets vieux de déjà 3 ans, je voulais simplement éviter de recréer un topic sur Brighelli. Mon message n'était pas clair mais c'était par rapport au fait que le SNALC Alsace l'invite à son colloque sur "la liberté d'expression" et le "politiquement correct".
Disons que pour le postage de ton message, je suis d'accord avec Rendash et DR, mais j'y aurais mis la forme, je suis diplomate, moi.
Cette information n'apparaît nullement dans l'article que tu cites et il tombe donc comme un cheveu sur la soupe.
Bref, il serait préférable que tu postes un nouveau topic.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Contenu sponsorisé

Re: "Latin et grec, langues vivantes" : une interview de P. Charvet par J-P Brighelli

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum