Que penser des classiques abrégés ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Amaliah le Lun 24 Aoû 2009 - 10:21

Merci Miguel pour la précision! Il me semblait bien qu'on ne réécrivait pas à l'EdL!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Maissa le Lun 24 Aoû 2009 - 13:44

Je viens de comparer Les Trois Mousquetaires (dans une librairie) : Ecole des Loisirs et oeuvre intégrale. J'ai rapidement repéré des passages réécrits.

Quant à l'Odyssée, c'est bien une adaptation de la traduction de Leconte De Lisle mais cela au moins est précisé.

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par wodanaz le Lun 24 Aoû 2009 - 20:38

En même temps la traduction de Leconte de Lisle, et ben elle est pourrie (vocabulaire très vieilli et trop compliqué pour des collégiens, tournures grecques), alors que celle de Jacottet est bien meilleure.

wodanaz
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Passerose le Lun 24 Aoû 2009 - 21:45

J'imagine qu'on peut imposer à tous la version abrégée et faire lire le texte complet pour les élèves qui le souhaitent (pas pour l'Odyssée, mais pour Dumas, par exemple) ; on peut également travailler en classe sur des extraits précis dans la version initiale.

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par doctor who le Mar 25 Aoû 2009 - 0:31

@Miguel a écrit:Les abrégés relèvent d'une tradition très ancienne et permettent aux élèves un premier accès à des oeuvres trop longues pour eux.
Tout à fait. Et les anglais n'ont pas les mêmes scrupules que nous. Voir Les Contes de Shakespeare des Lamb, qui sont un classique de leur littérature enfantine.
On a en France, chez les pédagogues les plus novateurs comme chez les plus réacs des "classiques" (dont je suis), le culte du "Texte" et de "l'Oeuvre". Or, en primaire et en partie au collège, ce sont les histoires, les personnages et les univers de fiction et historiques qui doivent faire l'objet d'une transmission (Le "en partie" de cette phrase ne doit pas être omis : je suis naturellement pour une étude des textes et des oeuvres au collège, parfois davantage que cela n'est fait généralement).


Dernière édition par doctor who le Mar 25 Aoû 2009 - 0:48, édité 1 fois

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par doctor who le Mar 25 Aoû 2009 - 0:47

@doctor who a écrit:Je suis naturellement pour une étude des textes et des oeuvres au collège.
J'oubliais, mais plus tard, les genres, et je rajouterais, plus tôt, les auteurs. Quand aux mouvement littéraires, je ne les étudierais qu'au lycée, ou presque.

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Dwarf le Mar 25 Aoû 2009 - 1:21

Pas de dogmatisme : cela dépend des oeuvres et de leur volume original. Il faut faire lire des romans de taille correcte aux élèves (de 250 à 400 pages) mais pour les pavés de 1200 pages (ex. Les Misérables), les textes abrégés sont obligatoires : l'Ecole des Loisirs est LA référence, à mon sens.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par John le Mar 25 Aoû 2009 - 1:24

Non non non : je tiendrai bon - la bibliolycée est très bien chevalier

Mais n'ayant pas lu la version de l'Ecole des Loisirs, je veux bien admettre que les deux éditions sont très bien ! topela

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Dwarf le Mar 25 Aoû 2009 - 2:00

John, je parle en général, pas seulement des Misérables. Par exemple, Dracula est excellemment fait.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par John le Mar 25 Aoû 2009 - 2:05

Ah d'accord, moi je ne parlais que des Misérables.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par zabriskie le Sam 29 Aoû 2009 - 1:45

Pour ma part, j'aime beaucoup les éditions Bordas. Je pensais travailler avec ça avec les collégiens, sans forcément utiliser les questionnaires qui sont souvent trop compliqués. Qu'en pensez-vous ? (je n'ai d'avis sur rien, car comme dit dans un post précédent, je démarre cette année suite à l'obtention du CAPES interne...). merci !

zabriskie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par marge le Sam 29 Aoû 2009 - 2:20

Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule, à 2h du matin, à m'interroger sur les classiques abrégés! En fait, c'est une question
que je me suis posée de façon récurrente cet été, après avoir lu la version abrégée des Misérables (école des loisirs) en vue de la proposer à mes 4è. J'ai feuilletée un n° de la NRP qui proposait une étude de l'oeuvre, mais dans une autre édition abrégée (Le livre de Poche). Certaines études m'ont paru très pertinentes (par exemple sur le sens symbolique de la lumière et de l'obscurité dans l'oeuvre), mais les passages choisis n'apparaissaient pas dans l'édition l'école des loisirs. J'ai donc rouvert mon édition intégrale (y'a pas à dire, c'est plus riche...), et je crois que c'est dans celle-ci que je vais sélectionner les passages que j'étudierai. Je me suis posé beaucoup de questions sur la cohérence de cette démarche, et je suis contente de voir que quelqu'un d'autre ici a pensé à la même solution.

marge
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par namilha le Sam 29 Aoû 2009 - 9:37

Marge, c'est exactement ce que je compte faire Very Happy (j'ai également ce n° de la NRP qui propose quelques pistes intéressantes).

namilha
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Julianne le Sam 29 Aoû 2009 - 9:50

Je vous rejoins là-dessus aussi, simplement je travaille avec le bibliocollège des Misérables (pas le droit à trop de photocopies).

Julianne
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Maissa le Sam 29 Aoû 2009 - 9:51

@namilha a écrit:Marge, c'est exactement ce que je compte faire Very Happy (j'ai également ce n° de la NRP qui propose quelques pistes intéressantes).


Marge ou Namilha, est-il possible d'avoir la référence (numéro et date) ? Merci.

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par paffutella le Sam 29 Aoû 2009 - 9:54

c'est quel numéro de la NRP?

je viens de revevoir la version abrégée de la peau de chagrin (école des loisirs). Je ne l'ai pas encore lue mais j'étais déjà étonnée qu'elle ne compte que 120 p. avec illustrations! C'est sûr que pour les élèves cela rend le livre plus attractif. A voir!

paffutella
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par doctor who le Sam 29 Aoû 2009 - 9:57

Quelqu'un déteste-t-il autant que moi les questionnaires qui rongent comme des chancres les éditions scolaires des oeuvres proposées aux élèves?
On ne les utilise jamais, ils montrent clairement aux élèves que le livre est en premier lieu un objet d'étude et d'évaluation, et non un objet de plaisir.

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Invité24 le Sam 29 Aoû 2009 - 10:12

@paffutella a écrit:c'est quel numéro de la NRP?

je viens de revevoir la version abrégée de la peau de chagrin (école des loisirs). Je ne l'ai pas encore lue mais j'étais déjà étonnée qu'elle ne compte que 120 p. avec illustrations! C'est sûr que pour les élèves cela rend le livre plus attractif. A voir!

fait en 3° l'année dernière (seq 1)
succès relatif....mais ça vaut le coup de leur faire connaitre cette oeuvre.

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par namilha le Sam 29 Aoû 2009 - 10:27

NRP n°596, de septembre 2007 : "Le "défi" des classiques" Wink .

namilha
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Maissa le Sam 29 Aoû 2009 - 13:13

@namilha a écrit:NRP n°596, de septembre 2007 : "Le "défi" des classiques" Wink .

Merci, Namiha. Very Happy

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Maissa le Sam 29 Aoû 2009 - 13:16

@doctor who a écrit:Quelqu'un déteste-t-il autant que moi les questionnaires qui rongent comme des chancres les éditions scolaires des oeuvres proposées aux élèves?
On ne les utilise jamais, ils montrent clairement aux élèves que le livre est en premier lieu un objet d'étude et d'évaluation, et non un objet de plaisir.

Oui, mais je déteste encore plus étudier des oeuvres classiques réécrites (Ecole des Loisirs).

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Invité24 le Sam 29 Aoû 2009 - 13:57

tu les qualifieraisde "réecrites"?
Moi je trouve qu'ils respectent le contrat fixé: l'oeuvre est coupée, mais de façon à préserver le fil de la lecture.
Je ne pense pas qu'un seul mot soit ajouté à Zola ou Hugo....

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Miguel le Sam 29 Aoû 2009 - 14:16

rose a écrit:tu les qualifieraisde "réecrites"?
Moi je trouve qu'ils respectent le contrat fixé: l'oeuvre est coupée, mais de façon à préserver le fil de la lecture.
Je ne pense pas qu'un seul mot soit ajouté à Zola ou Hugo....
Je confirme que c'est le contrait fixé. Après, on peut couper une phrase, une partie de phrase, un paragraphe, un chapitre ...

_________________
"Puisque ces mystères me dépassent, feignons d'en être les organisateurs", Cocteau, Les Mariés de la Tour Eiffel.

Miguel
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que penser des classiques abrégés ?

Message par Maissa le Sam 29 Aoû 2009 - 14:42

rose a écrit:tu les qualifieraisde "réecrites"?
Moi je trouve qu'ils respectent le contrat fixé: l'oeuvre est coupée, mais de façon à préserver le fil de la lecture.
Je ne pense pas qu'un seul mot soit ajouté à Zola ou Hugo....

Je l'ai déjà dit : j'ai vérifié dans une librairie Les Trois Mousquetaires (en comparant un passage avec le roman intégral) et je confirme, des phrases sont modifiées.
Je considère qu'il s'agit d'une adaptation et non d'une "version abrégée".

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum