Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
buckledown
Niveau 3

Question au sujet du bulletin d'alerte

par buckledown le Jeu 15 Mar 2018 - 19:01
Je suis en renouvellement de stage. Cette semaine j'ai fait une sortie avec ma tutrice. Elle m'a dit que c'était dommage, qu'elle aurait aimé me parler mais que ce n'était pas le moment. Puis elle m'a dit ce qu'elle avait à dire.
Je résumé.
Ma tutrice pensait que j'allais avoir une nouvelle inspection avant les vacances de février, après une première visite pédagogique en novembre dernier, qui s'est conclu par un très mauvais rapport. N'ayant pas de nouvelle du rectorat, et jugeant qu'il fallait un autre regard sur mes cours que le sien, afin de ne pas être dans l'inconnue quant à la titularisation, elle a envoyé un mail au rectorat pour savoir si j'allais être à nouveau visité et quand.
Après les vacances, comme elle n'avait pas plus de nouvelle, elle a appris par l'intermédiaire de l'inspectrice qui m'avait visité que l'IPR de ma zone était malade depuis longtemps, et qu'en son absence, il ne pouvait y avoir de nouvelle visite conseil sauf si... Sauf si elle lançait un bulletin d'alerte, ce qui, me dit-elle, la mettait dans l'embarras car nous étions convenu avant les vacances de décembre qu'il n'était pas nécessaire de lancer un bulletin d'alerte (en ayant fait l'expérience l'an dernier et comme j'ai fait quelques progrès, je n'étais pas très chaud à cette idée) et qu'on était déjà au troisième trimestre. Elle voulait donc savoir si j'étais d'accord, ou si je jugeais utile de lancer un bulletin d'alerte afin d'avoir cette nouvelle visibilité sur ma pratique et la future titularisation, et de nouveaux outils pour travailler. Elle m'a dit qu'elle préciserait bien qu'il s'agirait d'un bulletin d'alerte lancé pour avoir une nouvelle visite et non un bulletin normal, ce qui me paraît être une distinction bien subtile si elle existe, d'y réfléchir et qu'on en déciderait la semaine prochaine, après qu'elle aura assisté à un de mes cours.
Tout ça pour dire que je me vois mal refuser cette "proposition". Refuser le bulletin d'alerte serait nier la difficulté dans laquelle on trouve que je suis (sans que je sois en désaccord avec ça), l'accepter me met vraiment dans l'embarras, c'est une sorte d'aveu d'échec si tard dans l'année alors que j'avais pour une fois une rentrée à peu près sereine.
Je ne sais pas trop quoi faire, mais je déplore juste que l'appréhension que j'ai vis-à-vis de ma pratique soit plus le fait de l'institution et de ses représentants, que des élèves avec qui ça se passe à peu près bien, inspectrice et tutrice ayant reconnu que j'ai la classe avec moi.
Si vous avez quelques conseils à me donner sur le comportement à adopter, je suis preneur Smile
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par Rabelais le Jeu 15 Mar 2018 - 21:06
@buckledown a écrit:Je suis en renouvellement de stage. Cette semaine j'ai fait une sortie avec ma tutrice. Elle m'a dit que c'était dommage, qu'elle aurait aimé me parler mais que ce n'était pas le moment. Puis elle m'a dit ce qu'elle avait à dire.
Je résumé.
Ma tutrice pensait que j'allais avoir une nouvelle inspection avant les vacances de février, après une première visite pédagogique en novembre dernier, qui s'est conclu par un très mauvais rapport. N'ayant pas de nouvelle du rectorat, et jugeant qu'il fallait un autre regard sur mes cours que le sien, afin de ne pas être dans l'inconnue quant à la titularisation, elle a envoyé un mail au rectorat pour savoir si j'allais être à nouveau visité et quand.
Après les vacances, comme elle n'avait pas plus de nouvelle, elle a appris par l'intermédiaire de l'inspectrice qui m'avait visité que l'IPR de ma zone était malade depuis longtemps, et qu'en son absence, il ne pouvait y avoir de nouvelle visite conseil sauf si... Sauf si elle lançait un bulletin d'alerte, ce qui, me dit-elle, la mettait dans l'embarras car nous étions convenu avant les vacances de décembre qu'il n'était pas nécessaire de lancer un bulletin d'alerte (en ayant fait l'expérience l'an dernier et comme j'ai fait quelques progrès, je n'étais pas très chaud à cette idée) et qu'on était déjà au troisième trimestre. Elle voulait donc savoir si j'étais d'accord, ou si je jugeais utile de lancer un bulletin d'alerte afin d'avoir cette nouvelle visibilité sur ma pratique et la future titularisation, et de nouveaux outils pour travailler. Elle m'a dit qu'elle préciserait bien qu'il s'agirait d'un bulletin d'alerte lancé pour avoir une nouvelle visite et non un bulletin normal, ce qui me paraît être une distinction bien subtile si elle existe, d'y réfléchir et qu'on en déciderait la semaine prochaine, après qu'elle aura assisté à un de mes cours.
Tout ça pour dire que je me vois mal refuser cette "proposition". Refuser le bulletin d'alerte serait nier la difficulté dans laquelle on trouve que je suis (sans que je sois en désaccord avec ça), l'accepter me met vraiment dans l'embarras, c'est une sorte d'aveu d'échec si tard dans l'année alors que j'avais pour une fois une rentrée à peu près sereine.
Je ne sais pas trop quoi faire, mais je déplore juste que l'appréhension que j'ai vis-à-vis de ma pratique soit plus le fait de l'institution et de ses représentants, que des élèves avec qui ça se passe à peu près bien, inspectrice et tutrice ayant reconnu que j'ai la classe avec moi.
Si vous avez quelques conseils à me donner sur le comportement à adopter, je suis preneur Smile
Qui t'a visité en novembre et à émis un mauvais rapport ?
Pourquoi était-ce mauvais ?
Que vaut ce rapport pour ta titularisation ?
Qu'est-ce qui ne va pas pour ta tutrice ?

La réaction est fonction de ces réponses, je pense.
Et de cette dernière : qui va décider de ta titularisation ?
Nous c'était la visite finale de l'inspecteur qui etait le plus important.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Paleoprof
Niveau 10

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par Paleoprof le Jeu 15 Mar 2018 - 21:15
Ta tutrice souhaite un autre avis que le sien pour ta titularisation. Mais si elle s'appuie sur l'avis de l'IPR, ce n'est plus son avis personnel, et cela équivaut à donner deux fois plus de poids à l'avis de l'IPR, non? Et puis de mémoire, elle n'émet pas d'avis sur la titularisation en tant que tel, elle fait un rapport, mais c'est le CdE qui émet un avis sur toi comptant et ta titularisation, certainement en s'appuyant sur la vision de ta tutrice, mais le "pouvoir" de ta tutrice s'arrête là dans ta titularisation.

La démarche de ta tutrice me semble plus qu'étrange......

Quelles sont tes relations avec elle, sont-elles bonnes, peux-tu lui faire confiance? Peux-tu lui demander en toute franchise ce qui fait qu'elle est dans le doute et aurait besoin d'un avis extérieur?

Ma tutrice l'an dernier était une personne en laquelle j'avais toute confiance, elle m'a vraiment accompagnée, aidée et soutenue, mais j'ai entendu à l'ESPE tant d'horreurs sur les tuteurs des autres stagiaires, et tant de preuves d'hypocrisie la plus immonde, que j'aurais tendance à te conseiller de creuser la question et chercher ses motivations profondes avant de prendre position. Si tenté, je l'accorde, que tu aies réellement la possibilité de refuser....

_________________
Je construis ma suite...... pingouin       pingouin
buckledown
Niveau 3

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par buckledown le Ven 16 Mar 2018 - 9:14
J'ai des problèmes d'anticipation et de planification, même s'ils sont bien moindres que l'an dernier. J'ai conscience que cela peut sembler insuffisant. J'ai été visité 5 fois l'an dernier, pour trois visites conseils, une visite pédagogie et une inspection pour la titularisation en juin dans une classe que je ne tenais plus, avec des rapports qui se sont sans cesse dégradés. Malgré mes efforts, ce que je proposais en cours paraissait toujours insuffisant, bancal, et sur des aspects toujours différents.
Ce qui a fait que je n'ai pas cessé de perdre confiance en moi.
Les rapports avec ma tutrice sont meilleurs que ceux de l'an dernier mais une forme de suspicion a fini par s'installer sans doute à cause d'une attitude un peu détachée voire cynique par rapport au métier. Je n'aurais pas dû, ne le pense pas, mais sous le coup de la fatigue j'ai bien pu, sans faire attention, des choses comme "les élèves ne comprennent même pas le sens littéral" ou un jour où elle me parlait de la passion des mots, j'ai pu dire que "je trouvais le livre écrit de manière un peu scolaire mais ça n'empêchait pas que ce soit un beau livre pour des enfants de cet âge".
Ces remarques m'ont échappé à la suite d'une lecture analytique que j'avais préparée avec une collègue nouvellement titulaire, séance que ma tutrice avait démontée dans les règles.
Elle n'a pas de second degré j'ai l'impression, ou alors on trouve ça étrange quand un stagiaire, en renouvellement de surcroît, en a. Bref, en une coquille de noix, depuis que j'ai commencé, j'ai l'impression qu'on me voit comme un fumiste prétentieux.
Ma tutrice m'a dit après les vacances de décembre qu'elle avait demandé à ma tutrice de l'an dernier lors d'une réunion pourquoi ça n'avait pas marché et celle-ci lui avait répondu qu'elle pensait "que je ne pourrai pas progresser, et qu'il y avait un mur entre les élèves et moi." Ma tutrice de cette année m'a dit qu'elle n'avait pas prévu de le dire mais qu'elle me le disait car elle n'avait pas le sentiment que je ne progressais pas ou qu'il y avait un mur entre les élèves et moi.
On notera qu'on était passé du "j'ai la classe avec moi" à "il n'y a pas de mur entre".
Mais soit je suis une chochotte, soit il y a un problème de psychologie, je me serais passé de cette remarque assassine de ma tutrice de l'an dernier et de savoir qu'on discutait toujours de mon cas entre collègues.
Les élèves suivent, j'ai que des sixièmes, je suis placé dans des conditions idéales pour faire le stage, il faut dire.
Ainsi, si j'étais un néostagiaire, on me laisserait le bénéfice du doute quant à ce qui peut paraître fragile mais que comme je suis en renouvellement il faut que ce soit parfait.
Ma tutrice de l'an dernier disait qu'il fallait être irréprochable quand j'étais mauvais, ce qui à mon avis n'est pas faire preuve de psychologie.

Je vais accepter son bulletin d'alerte en lui disant que je n'ai pas trop le choix. Je pense qu'une nouvelle visite à un autre intérêt, celui de fournir un autre avis au chef d'établissement car celui-ci ne peut se faire d'avis que grâce aux tuteurs ou tutrices, non ?
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par Jenny le Ven 16 Mar 2018 - 9:18
Je pensais que la visite de l'IPR était obligatoire en cas de renouvellement.
buckledown
Niveau 3

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par buckledown le Ven 16 Mar 2018 - 9:20
Bah il semble qu'il ou elle soit malade.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par Jenny le Ven 16 Mar 2018 - 9:35
Il n'y a qu'un IPR de lettres dans ton académie ?
IPR malade ou pas, les textes doivent être respectés.
https://www.snes.edu/Renouvellement-de-stage.html
En cas de renouvellement, un autre IPR que celui de l'an dernier doit t'inspecter.

A ta place, je contacterais un syndicat très rapidement.
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par Poupoutch le Ven 16 Mar 2018 - 9:46
Dans ce cas en général on cherche un faisant fonction, au moins pour les stagiaires en renouvellement...
Ceci étant, je pense que tu peux lui dire que tu n'es pas favorable au bulletin d'alerte, qui attirerait l'attention  sur des difficultés que tu penses être en train de pallier, attendu que tu constates des progrès par rapport à l'an dernier. Mais qu'elle détient la décision finale, et que si elle pense que c'est nécessaire ou dans ton intérêt, elle peut la lancer.
D'après ce que je comprends, elle ne veut pas t'envoyer à la titularisation avec ce rapport négatif et aimerait que tu puisses essayer d'en obtenir un plus positif lors de la seconde inspection. Dans ce cas, effectivement, l'intention est louable, mais la mise en alerte attirerait elle aussi l'attention sur tes difficultés, ce qui n'est pas forcément une chose à faire.
Et dans tout cela, qu'en est-il de l'ESPE ?

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par Rabelais le Ven 16 Mar 2018 - 11:39
Je rejoins Poupoutch sur tous les points. Et Jenny sur le coup de téléphone à un syndicat.
Mais en début d'année, c'était une visite de qui ? D'un inspecteur ou de l'espé ou de ta tutrice?
Elle vient combien de fois par semaine/mois ?

Je complète : si les stagiaires ont leur renouvellement ailleurs, c'est pour éviter les étiquettes et je trouve cela très limité de s'enquérir de tes difficultés passées.

Pour l'anticipation, je ne comprends pas ? Anticiper quoi ?
Pour la planification, ça s'apprend et c'est un peu le travail des tuteurs de donner des ficelles.


Dernière édition par Rabelais le Ven 16 Mar 2018 - 20:29, édité 1 fois

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
NaufragéDeL'ESPE
Niveau 2

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par NaufragéDeL'ESPE le Ven 16 Mar 2018 - 19:12
Je suis moi même en renouvellement de stage et mon proviseur a lancé mon alerte en se basant sur les rapports (mensongers et exagérateurs) de ma première année de stage auxquels il a eu accès puisqu'il était membre du jury qui m'a auditionné à la fin de l'année dernière.

Je bénéficie donc d'un accompagnement personnalisé (comme l'an dernier). S'il y a un bulletin d'alerte c'est qu'on envisage de ne pas te titulariser.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par Jenny le Ven 16 Mar 2018 - 19:22
@Rabelais a écrit:Je complète : si les stagiaires dont leur renouvellement ailleurs, c'est pour éviter les étiquettes et je trouve cela très limité de s'enquérir de tes difficultés passées.

+1.
Contenu sponsorisé

Re: Question au sujet du bulletin d'alerte

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum