Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
henriette
Médiateur

Re: Harry Potter et latin au collège

par henriette le Mar 20 Mar 2018 - 20:08
En effet, mais côté "maisons" de Poudlard, emblèmes, couleurs, reconnaissez que c'est quand même très light, Apulée.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Harry Potter et latin au collège

par JPhMM le Mar 20 Mar 2018 - 20:14
Hop.

http://lettres-classiques.discip.ac-caen.fr/IMG/pdf/de_magia_et_superstitionibus.pdf

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Harry Potter et latin au collège

par Sphinx le Mar 20 Mar 2018 - 20:29
@Delia a écrit:Des manuels le proposent, en extraits, bien entendu.


Il y a un seul extrait dans mon manuel de 5e et il y a une vulve de truie dedans

@DesolationRow a écrit:Faut bien les choisir, les extraits, disons Razz
Mais Apulée ça a l'avantage d'être rigolo, facile et du vrai latin.

Oui mais disons qu'en l'état actuel des choses (horaires + niveau grammatical des élèves) je ne fais pas de vrai latin avant la 3e, et encore, du pas trop difficile (faut y aller mollo sur les subordonnées, disons). En 5e, j'en suis encore à "agricola aquilam videt". Ce matin, en 4e, j'ai donné un extrait avec Paul Émile et le présage du petit chien Persa, d'après Valère Maxime, complètement sabré, édulcoré de toute difficulté grammaticale et pour ainsi dire réécrit par mes soins (pas du vrai latin, quoi), et ils ont galéré. Voilà. À côté de ça, quand ils vont au lycée à côté, ils reviennent me dire que je les ai drôlement bien préparés, alors qu'ils croyaient être nuls parce que mes versions sont trop dures, et qu'ils ont vingt de moyenne et qu'ils sont les meilleurs de leur classe (puis ils m'expliquent qu'on leur demande juste de recracher par cœur la traduction vue en cours). Donc bon, au point ou j'en suis, je pense que je peux me permettre d'écrire "Harry Potter" en haut d'une fiche d'activité quelconque destinée à des gamins de douze ans, ça n'aggravera guère la situation.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Babarette
Grand sage

Re: Harry Potter et latin au collège

par Babarette le Mar 20 Mar 2018 - 20:43
@Sphinx a écrit:
@Babarette a écrit:

Mais, tu es vraiment formidable comme enseignante! Je le pense sincèrement. C'est vraiment sympa comme idée!

Où est le smiley qui se fait lancer des fleurs ? Razz

@Delia a écrit:Au fait, il existe un Harry Potter en latin : les Métamorphoses d'Apulée...Je dis ça, je dis rien...

Moui, alors les quelques scènes de fesses avec des 5e, j'éviterais, personnellement. C'est comme quand on tombe sur un extrait du banquet de Trimalcion dans le manuel : "Madaaame, ça a l'air chouette ce passage surtout celui avec les vulves de truie, c'est quoi une vulve madame, on pourra le lire ?" "NAN."

Ouch, délicat!
Ca a l'air sympa, j'ajoute ce livre dans ma PAL, actuellement haute de dix-huit livres (six classiques, six modernes, six "boulot"). Va falloir que j'ajoute un livre contemporain et un "boulot" pour garder le rythme. Laughing

En tout cas, dans Harry Potter, le mot "vulve" n’apparaît nulle part. Je trouve que c'est un bon argument pour l'étudier. Razz

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Harry Potter et latin au collège

par DesolationRow le Mar 20 Mar 2018 - 21:14
@Sphinx a écrit:
@Delia a écrit:Des manuels le proposent, en extraits, bien entendu.


Il y a un seul extrait dans mon manuel de 5e et il y a une vulve de truie dedans

@DesolationRow a écrit:Faut bien les choisir, les extraits, disons Razz
Mais Apulée ça a l'avantage d'être rigolo, facile et du vrai latin.

Oui mais disons qu'en l'état actuel des choses (horaires + niveau grammatical des élèves) je ne fais pas de vrai latin avant la 3e, et encore, du pas trop difficile (faut y aller mollo sur les subordonnées, disons). En 5e, j'en suis encore à "agricola aquilam videt". Ce matin, en 4e, j'ai donné un extrait avec Paul Émile et le présage du petit chien Persa, d'après Valère Maxime, complètement sabré, édulcoré de toute difficulté grammaticale et pour ainsi dire réécrit par mes soins (pas du vrai latin, quoi), et ils ont galéré. Voilà. À côté de ça, quand ils vont au lycée à côté, ils reviennent me dire que je les ai drôlement bien préparés, alors qu'ils croyaient être nuls parce que mes versions sont trop dures, et qu'ils ont vingt de moyenne et qu'ils sont les meilleurs de leur classe (puis ils m'expliquent qu'on leur demande juste de recracher par cœur la traduction vue en cours). Donc bon, au point ou j'en suis, je pense que je peux me permettre d'écrire "Harry Potter" en haut d'une fiche d'activité quelconque destinée à des gamins de douze ans, ça n'aggravera guère la situation.

Ohlala, mais ma remarque n'était vraiment en rien un reproche, Sphinx, je suis bien désolé si ça y ressemblait !
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Harry Potter et latin au collège

par Sphinx le Mar 20 Mar 2018 - 21:18
Ah, pardon, je me suis un peu laissée emporter alors Embarassed fleurs

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Harry Potter et latin au collège

par DesolationRow le Mar 20 Mar 2018 - 21:35
Bah, c'est pas comme si je ne me laissais pas parfois aller à des remarques désagréables Razz
Mais là, en l'occurrence, c'était juste mon affection pour Apulée (le compatriote du plus grand auteur latin de tous les temps, rappelons-le) qui parlait Razz
avatar
Delia
Neoprof expérimenté

Re: Harry Potter et latin au collège

par Delia le Mar 20 Mar 2018 - 23:25
@henriette a écrit:En effet, mais côté "maisons" de Poudlard, emblèmes, couleurs, reconnaissez que c'est quand même très light, Apulée.

Pour cet aspect, il y a Stalky et cie, de Kipling.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Harry Potter et latin au collège

par RogerMartin le Mar 20 Mar 2018 - 23:46
Pour ceux qui ont utilisé la traduction en latin, est-ce que vous confirmez les critiques dithyrambiques sur le style de ladite trad (critiques reproduites sur la 4e de couverture, d'où mon interrogation) ?

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Harry Potter et latin au collège

par henriette le Mar 20 Mar 2018 - 23:49
@Delia a écrit:
@henriette a écrit:En effet, mais côté "maisons" de Poudlard, emblèmes, couleurs, reconnaissez que c'est quand même très light, Apulée.

Pour cet aspect, il y a Stalky et cie, de Kipling.

Certes , mais l'intérêt de faire ça en latin 5e ?

Au final, je ne comprends pas bien pourquoi bouder l'idée de cette collègue. J'ai un peu l'impression d'un refus par principe, parce quoi ? C'est pas du "vrai latin" ? Mais depuis quand peut-on faire des vrais textes latins en une heure par semaine en 5e ?

On sait tous l'impasse où les méthodes à la Ko, commencer avec des textes qu'on regarde, tripote un peu mais n'analyse ni ne traduit jamais, nous ont conduits : pas un franc succès, n'est-ce pas ?

Si cette collègue donne envie aux élèves de commencer le latin et réussit à leur faire acquérir des bases et du vocabulaire dans l'étique horaire de 5e (et ce sans vulves de truie), pourquoi dénigrer ainsi son travail ?

Cela me laisse une drôle d'impression dans la bouche, comme un arrière-goût de snobisme un peu borné, terriblement autosatisfait et suffisant. Mais j'ai sans doute mal compris certaines interventions, je suppose.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur

Re: Harry Potter et latin au collège

par henriette le Mar 20 Mar 2018 - 23:50
@RogerMartin a écrit:Pour ceux qui ont utilisé la traduction en latin, est-ce que vous confirmez les critiques dithyrambiques sur le style de ladite trad (critiques reproduites sur la 4e de couverture, d'où mon interrogation) ?

J'ai vu ça, cela m'a intriguée, et je serais curieuse d'avoir un retour aussi.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Delia
Neoprof expérimenté

Re: Harry Potter et latin au collège

par Delia le Mer 21 Mar 2018 - 0:02
@henriette a écrit:
@Delia a écrit:
@henriette a écrit:En effet, mais côté "maisons" de Poudlard, emblèmes, couleurs, reconnaissez que c'est quand même très light, Apulée.

Pour cet aspect, il y a Stalky et cie, de Kipling.

Certes , mais l'intérêt de faire ça en latin 5e ?

Au final, je ne comprends pas bien pourquoi bouder l'idée de cette collègue. J'ai un peu l'impression d'un refus par principe, parce quoi ? C'est pas du "vrai latin" ? Mais depuis quand peut-on faire des vrais textes latins en une heure par semaine en 5e ?

On sait tous l'impasse où les méthodes à la Ko, commencer avec des textes qu'on regarde, tripote un peu mais n'analyse ni ne traduit jamais, nous ont conduits : pas un franc succès, n'est-ce pas ?

Si cette collègue donne envie aux élèves de commencer le latin et réussit à leur faire acquérir des bases et du vocabulaire dans l'étique horaire de 5e (et ce sans vulves de truie), pourquoi dénigrer ainsi son travail ?

Cela me laisse une drôle d'impression dans la bouche, comme un arrière-goût de snobisme un peu borné, terriblement autosatisfait et suffisant. Mais j'ai sans doute mal compris certaines interventions, je suppose.

Tu n'as en effet absolument pas compris que je blaguais.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
henriette
Médiateur

Re: Harry Potter et latin au collège

par henriette le Mer 21 Mar 2018 - 0:09
Au temps pour moi, alors. Smile

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
sansara
Modérateur

Re: Harry Potter et latin au collège

par sansara le Mer 21 Mar 2018 - 8:01
Henriette,

@RogerMartin a écrit:Pour ceux qui ont utilisé la traduction en latin, est-ce que vous confirmez les critiques dithyrambiques sur le style de ladite trad (critiques reproduites sur la 4e de couverture, d'où mon interrogation) ?

Je n'ai pas beaucoup travaillé dessus, mais le peu que j'en ai vu m'a semblé pas mal, mais pas exceptionnel non plus.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Harry Potter et latin au collège

par RogerMartin le Mer 21 Mar 2018 - 9:16
Merci, tu me rassures, j'ai lu des grands pans du tome 1 et je ne voyais pas trop l'extrême habileté -- bon, après, il y a le rendu des noms, c'est certain que c'est un enjeu pour tous les traducteurs de ce type d'ouvrages.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Harry Potter et latin au collège

par Sphinx le Mer 21 Mar 2018 - 14:17
@RogerMartin a écrit:Pour ceux qui ont utilisé la traduction en latin, est-ce que vous confirmez les critiques dithyrambiques sur le style de ladite trad (critiques reproduites sur la 4e de couverture, d'où mon interrogation) ?

Je n'ai pas essayé. (En revanche, j'ai le Petit Nicolas en latin à la maison, et je trouve que c'est assez moyen. Comment ça, c'était pas la question ? Razz)

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Harry Potter et latin au collège

par Iphigénie le Jeu 22 Mar 2018 - 13:04
Aucun avis sur la question, mais en voiture, j'ai entendu cette collègue en parler tout à l'heure à Stephane Bern...
Spoiler:

Comment on se retrouve sur RTL parce q'un matin en se tapant le front on s'est dit qu'on allait tenter un truc en latin , ( ou ailleurs) ?
Sacapus
Niveau 10

Re: Harry Potter et latin au collège

par Sacapus le Jeu 22 Mar 2018 - 13:48
@Sphinx a écrit:
@RogerMartin a écrit:Pour ceux qui ont utilisé la traduction en latin, est-ce que vous confirmez les critiques dithyrambiques sur le style de ladite trad (critiques reproduites sur la 4e de couverture, d'où mon interrogation) ?

Je n'ai pas essayé. (En revanche, j'ai le Petit Nicolas en latin à la maison, et je trouve que c'est assez moyen. Comment ça, c'était pas la question ? Razz)
Bonjour,
Cela n'a rien à voir à mon avis.
Le petit Niсоlas, c'est effectivement assez nul. (Cela ne veut rien dire, mais il se trouve que je connais les gens qui l'ont fait.)
Harry Potter, c'est plus élégant, pas tellement au niveau du style, mais davantage au niveau du choix vocabulaire, très varié, très en dehors de ce qu'on peut trouver dans un dictionnaire de thème.
Au niveau de la grammaire, en revanche, c'est très... anglais. (Le traducteur a bien des difficultés à faire une différence fine entre imparfait et perfectum. Même la notion de genre grammatical est parfois lacunaire : On sent une application mécanisée de règles dont l'assimilation en profondeur n'est pas complète.)
Contenu sponsorisé

Re: Harry Potter et latin au collège

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum