Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par e-Wanderer le Dim 13 Mai 2018 - 13:21
C'est marrant, mais le seul exemple que je connaisse de collègue qui fasse sciemment n'importe quoi avec ses étudiants le fait précisément au nom des "pédagogies innovantes". Elle les flanque devant un écran et part boire un café pendant qu'ils sont "en activité" et pondent collectivement une vague synthèse de ce qu'ils ont pu repomper sur internet. Le top du top, à ses yeux, est d'utiliser le téléphone portable comme instrument de la pédagogie moderne. Effectivement, elle ne demanderait pas mieux que de venir fourrer son nez dans les cours des collègues pour leur expliquer la vie… furieux

Sinon, il y a deux-trois collègues qui font des cours un peu spéciaux, mais ce n'est pas en les inspectant que ça résoudrait grand-chose : ce sont des collègues qui ont un comportement social légèrement "décalé", de façon générale, y compris dans la vraie vie. Ils font de leur mieux, mais bon, ils ne sont pas très doués pour les échanges et la parole, c'est tout (de grands rêveurs, des personnes introverties ou bien des gens très nerveux etc.). On s'arrange pour leur confier des étudiants déjà avancés, capables de dépasser les apparences et de faire leur miel de ces cours, malgré l'abord assez déstabilisant. Et ce sont souvent des cours très profitables, malgré leur aspect étrange, car ces collègues-là sont généralement des gens très savants.
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Bouboule le Dim 13 Mai 2018 - 14:09
@klaus2 a écrit:Personne ne lira les lettres de motivation ; déjà, elles sont fortement déconseillées pour les prépas du public ; les quelques-unes qui parviennent de l'étranger sont des exercices de flagornerie qui font rigoler tout le monde.

la peur des inspections ? quand on est inspecté 3 ou 4  fois en 30 ans ? en LV, on fait ce qu'on veut (mis à part la terminale)

Ce que tu écris est faux pour toutes les prépas publiques scientifiques dont j'ai le retour (prestigieuses comme celles à recrutement beaucoup plus local).

(On dérive beaucoup du fil, il y en avait un autre où on avait critiqué parcoursup sur l'aspect "appel" ce qui fait que les militants classiques du forum ont l'impression que parce qu'on préfère le classement au tirage au sort, on trouve parcoursup génial. Comme déjà dit, je crains beaucoup ce qui va se passer à partir du 22 mais si les responsables ont continué à ne pas tenir compte de tout ce qu'on a fait remonter du terrain.)
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par mathmax le Dim 13 Mai 2018 - 14:38
C'est étrange, puisque les notes et appréciations des bulletins ont toujours permis, à ma connaissance, de prévoir qui serait accepté ou non dans une prépa donnée. Et c'est heureux, car classer à partir des lettres de motivation ou par un tirage au sort, c'est à peu près la même chose. Dans les cas que je connais ces lettres sont consultées dans des cas très marginaux.


Dernière édition par mathmax le Dim 13 Mai 2018 - 14:59, édité 1 fois

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Bouboule le Dim 13 Mai 2018 - 14:48
@mathmax a écrit:C'est étrange, puisque les notes et appréciations des bulletins ont toujours, à ma connaissance, de prévoir qui serait accepté ou non dans une prépa donnée. Et c'est heureux, car classer à partir des lettres de motivation ou par un tirage au sort, c'est à peu près la même chose. Dans les cas que je connais ces lettres sont consultées dans des cas très marginaux.

Ai-je écrit qu'on classait à partir des lettres de motivation ?
J'ai écrit qu'elles étaient lues (au même titre que les bulletins et la fiche avenir).
C'est un élément d'appréciation parmi le reste, sans doute le plus souvent neutre, mais pas toujours vu les exemples précis donnés lors des journées d'information.
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par mathmax le Dim 13 Mai 2018 - 15:03
Non tu n'as pas écrit qu'on classait à partir des lettres de motivation et tu confirmes qu' elles ne servent à rien dans la majorité des cas. Après, on peut les lire pour le plaisir si on a du temps ...

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Bouboule le Dim 13 Mai 2018 - 15:14
@mathmax a écrit:Non tu n'as pas écrit qu'on classait à partir des lettres de motivation et tu confirmes qu' elles ne servent à rien dans la majorité des cas. Après, on peut les lire pour le plaisir si on a du temps ...

C'est sûr que quand on a un parcours linéaire avec plus de 16 dans toutes les matières, la lettre de motivation ne va pas servir dans tous les lycées où ce profil est sûr d'être pris mais Ginette demandait déjà une lettre de motivation bien avant APB...
De même si tu n'as pas la moyenne en sciences dans un parcours classique, ce n'est pas la lettre qui va changer la donne.

Pour ta dernière phrase, je ne vois pas bien l'intérêt de cette ironie ; je n'ai pas de raison de douter des collègues qui m'ont dit avoir lu plus de 500 lettres et je pense comme eux que recruter est aussi un acte pédagogique. Il en ressort d'ailleurs des synthèses intéressantes.
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par mathmax le Dim 13 Mai 2018 - 15:26
Dans la mesure où on ne sait pas qui a rédigé la lettre je persiste à ne pas en voir l'intérêt. Pour les parcours atypiques le CV ou la consultation du livret scolaire devait faire !'affaire.

Édit :

  • pour les classes prépas et les filières déjà sélectives je pense que parcoursup ne va rien changer, à moins d'une catastrophe informatique liée à l'absence de classement des voeux : ces classes ont déjà l'habitude de sélectionner leurs élèves
  • pour les facs je crains le pire pour cette année : elles n'ont pas de recul sur les manières de noter des différents lycées, et encore moins sur les appréciations de la fiche avenir, dont le moins qu'on puisse dire est qu'elles ne sont pas harmonisées, ni entre lycées ni même à l'intérieur d'un même établissement.
  • S'il faut sélectionner, je pense qu'il faut le faire clairement, et pourquoi pas à partir des notes du bac, ou en organisant des épreuves de sélection anonymes ?
  • je suis agacée de voir cette absurde usine à gaz défendue par des collègues qui souhaitent sélectionner alors que la sélection n'est toujours pas ouvertement assumée par le gouvernement, et que cette sélection serait d'après  ces collègues « dans l'intérêt des lycéens ». Je me méfie de ceux qui veulent faire le bonheur des autres malgré eux.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Bouboule le Dim 13 Mai 2018 - 16:00
@mathmax a écrit:Dans la mesure où on ne sait pas qui a rédigé la lettre je persiste à ne pas en voir l'intérêt. Pour les parcours atypiques le CV ou la consultation du livret scolaire devait faire !'affaire.

Les profs des grands lycées doivent être idiots, je ne vois que ça. (C'est peut-être pour ça qu'on leur donne de très bons élèves à encadrer sinon ils ne s'en sortiraient pas.)

Plus sérieusement, qu'appelles-tu CV dans parcoursup ? Il y a "détails" dans "scolarité" où ils aiment bien mettre leurs diplômes annexes (BIA, PSC1, ...) et "projets de formation" (qui est ce que je comprends comme "lettre de motivation").
Et quelle importance que ce soit le parent ou l'élève qui indique qu'il veut devenir pilote, prof ou ingénieur chimiste ou que cette prépa fait partie de ses choix car il a de la famille pour l'accueillir le week-end, qu'il veut continuer le sport dans tel club, qu'il veut ce lycée parce qu'il veut continuer le russe LV2, que sais-je ...
Bien sûr qu'il y a de la triche et qu'elle n'est pas forcément détectée sans une certaine expérience du décryptage mais bon une classe dans un lycée aux résultats quelconques qui affiche 16,5 de moyenne de classe en maths ou 17,0 de moyenne en anglais, ça nécessite aussi un certain décryptage, non ?

avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par mathmax le Dim 13 Mai 2018 - 16:15
Et bien dans parcoursup il y a une rubrique CV, qui a peu d'intérêt pour le lycéen lambda, mais où ceux qui ont un parcours atypique peuvent indiquer à quoi ils ont occupé d'éventuelles années sans scolarité, et où ils peuvent mentionner également leurs diplômes ou certifications en dehors de l'EN.
Je suis loin de prendre les profs des filières sélectives pour des idiots, au contraire j'indique que parcoursup ne changera rien pour ces filières qui ont toujours su opérer une sélection, avec ou sans parcoursup, APB, Mozart et autres.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Elyas le Dim 13 Mai 2018 - 16:29
Vous avez tout de même conscience qu'il existe autre chose dans le supérieur que les classes prépa. A lire le forum, on a l'impression que hors classe prépa, nul salut !

L'ennuyeux avec parcoursup de ce que j'en ai compris est que les vœux ne sont pas hiérarchisés par les candidats et qu'une section qui accueillait 57 étudiants l'an dernier, ils ont maintenant 750 candidature parce que la hiérarchisation des vœux n'existe pas. Peut-être que cela a été changé (mais j'ai un doute).
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Bouboule le Dim 13 Mai 2018 - 16:34
@mathmax a écrit:Et bien dans parcoursup il y a une rubrique CV, qui a peu d'intérêt pour le lycéen lambda, mais où ceux qui ont un parcours atypique peuvent indiquer à quoi ils ont occupé d'éventuelles années sans scolarité, et où ils peuvent mentionner également leurs diplômes ou certifications en dehors de l'EN.
Je suis loin de prendre les profs des filières sélectives pour des idiots, au contraire j'indique que parcoursup ne changera rien pour ces filières qui ont toujours su opérer une sélection, avec ou sans parcoursup, APB, Mozart et autres.

Les prépas que je connais préfèrent une lettre et n'activent pas cette rubrique.
On est très loin du sujet du fil. Au départ, je voulais juste corriger ce qu'a écrit Klaus sans juger du bien fondé ou non des méthodes des collègues.
(Parcoursup change quelque chose pour ces filières puisqu'il n'y a plus classement des voeux et elles sont obligées de réfléchir à la stratégie surbooking/overbooking, ce qui change un peu la donne cette année et met la procédure en danger si c'est mal géré.)
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Bouboule le Dim 13 Mai 2018 - 16:38
@Elyas a écrit:Vous avez tout de même conscience qu'il existe autre chose dans le supérieur que les classes prépa. A lire le forum, on a l'impression que hors classe prépa, nul salut !

L'ennuyeux avec parcoursup de ce que j'en ai compris est que les vœux ne sont pas hiérarchisés par les candidats et qu'une section qui accueillait 57 étudiants l'an dernier, ils ont maintenant 750 candidature parce que la hiérarchisation des vœux n'existe pas. Peut-être que cela a été changé (mais j'ai un doute).

Ce sont juste les derniers échanges qui portent sur les prépas.

Dans mon message précédent je cite le problème que tu soulèves ; on en a parlé sur un autre fil il y a quelques mois (je crois, flemme...). C'est plus complexe que ce que tu dis, il y avait déjà beaucoup de candidatures les années passées mais la hiérarchisation permettait de prévoir le premier appel, là non. Et cette nouvelle façon de procéder a incité les élèves à multiplier les candidatures donc il y en a plus (plus la hausse démographique).
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par mathmax le Dim 13 Mai 2018 - 16:48
Bouboule , cest ce que je pensais, cela ne change rien sauf en effet catastrophe liée à l'absence de classement des voeux. Mais comme disait l'autre « je prends mon risque », enfin celui des autres et puis c'est tellement disruptif !

P.S. ma tablette me demande s'il faut ajouter « disruptif » au dictionnaire ! Elle suit pas l'actualité cette tablette !

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par mathmax le Dim 13 Mai 2018 - 16:55
@Bouboule a écrit:
@Elyas a écrit:Vous avez tout de même conscience qu'il existe autre chose dans le supérieur que les classes prépa. A lire le forum, on a l'impression que hors classe prépa, nul salut !

L'ennuyeux avec parcoursup de ce que j'en ai compris est que les vœux ne sont pas hiérarchisés par les candidats et qu'une section qui accueillait 57 étudiants l'an dernier, ils ont maintenant 750 candidature parce que la hiérarchisation des vœux n'existe pas. Peut-être que cela a été changé (mais j'ai un doute).

Ce sont juste les derniers échanges qui portent sur les prépas.

Dans mon message précédent je cite le problème que tu soulèves ; on en a parlé sur un autre fil il y a quelques mois (je crois, flemme...). C'est plus complexe que ce que tu dis, il y avait déjà beaucoup de candidatures les années passées mais la hiérarchisation permettait de prévoir le premier appel, là non. Et cette nouvelle façon de procéder a incité les élèves à multiplier les candidatures donc il y en a plus (plus la hausse démographique).

C'était par là  : http://www.neoprofs.org/t117450p225-parcoursup-la-ministre-a-t-elle-menti

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
titus06
Niveau 10

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par titus06 le Mar 15 Mai 2018 - 21:03
http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/05/15/l-universite-de-nanterre-fera-passer-des-examens-en-ligne-une-ag-etudiante-s-y-oppose_5299468_4401467.html


Après le blocage et l’annulation de partiels délocalisés à la Maison des examens, à Arcueil (Val-de-Marne), le président de l’université de Nanterre a assuré, mardi 15 mai, que « les examens se tiendr[aient], fût-ce dans des formats inédits ».
Ces partiels se feront sous forme d’« oraux, épreuves en ligne écrites et en temps limité, travaux à la maison, mini-mémoires ou encore QCM en ligne, (…) en respectant un délai de convocation de cinq jours pour les épreuves en temps limité », a fait savoir Jean-François Balaudé dans un communiqué, alors que son université est la dernière à être entièrement bloquée par des étudiants mobilisés contre la réforme de l’accès à l’université, après l’évacuation de Rennes-II, lundi 14 mai, par les forces de l’ordre.
Quelque deux cents étudiants opposés à la réforme de l’université, réunis en assemblée générale, ont voté dans la foulée le « blocage administratif » de leur faculté, pour tenter notamment d’empêcher la tenue des partiels.
La proposition de bloquer les bâtiments administratifs de la faculté, visant notamment à empêcher le personnel universitaire de pouvoir travailler normalement et donc d’organiser — même en ligne — les examens, a été votée à la quasi-unanimité, mais ses modalités n’ont pas été précisées dans l’immédiat.

Le jusqu'au boutisme du dernier carré d'étudiants "en grève" me fait quelque peu halluciner. Que vont-ils faire pour empêcher ces examens en ligne? Pirater les serveurs de l'université? Empêcher physiquement le personnel administratif d’accéder à leur lieu de travail? J'y réfléchirai à deux fois à leur place...
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Jacq le Mar 15 Mai 2018 - 21:36
Dernier carré ? Mais c'est le même carré qu'à l'origine ! La vérité c'est qu'ils n'ont obtenu aucun soutien des autres étudiants et des lycéens.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Jacq le Mar 15 Mai 2018 - 21:39
@Bouboule a écrit:
@Elyas a écrit:Vous avez tout de même conscience qu'il existe autre chose dans le supérieur que les classes prépa. A lire le forum, on a l'impression que hors classe prépa, nul salut !

L'ennuyeux avec parcoursup de ce que j'en ai compris est que les vœux ne sont pas hiérarchisés par les candidats et qu'une section qui accueillait 57 étudiants l'an dernier, ils ont maintenant 750 candidature parce que la hiérarchisation des vœux n'existe pas. Peut-être que cela a été changé (mais j'ai un doute).

Ce sont juste les derniers échanges qui portent sur les prépas.

Dans mon message précédent je cite le problème que tu soulèves ; on en a parlé sur un autre fil il y a quelques mois (je crois, flemme...). C'est plus complexe que ce que tu dis, il y avait déjà beaucoup de candidatures les années passées mais la hiérarchisation permettait de prévoir le premier appel, là non. Et cette nouvelle façon de procéder a incité les élèves à multiplier les candidatures donc il y en a plus (plus la hausse démographique).

Vrai. Ils ont moins de choix dans le type des vœux mais par contre peuvent multiplier les vœux du même type.
archeboc
Sage

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par archeboc le Mar 15 Mai 2018 - 22:40

@mathmax a écrit:Archeboc , un petit effort de logique ? Les différents tours ne se cumulent pas, et non il ne faut pas considérer le premier tour mais bien le dernier puisque l'intérêt de cette procédure en plusieurs étapes est d'améliorer le résultat : à chaque tour on prend en compte les désistements qui libèrent des places. Ensuite, le tirage au sort ne concerne pas l'ensemble d'ue licence mais seulement les candidats restant après application d'autres critères.

Un effort de logique pour comprendre APB ? Margaritas ante porcos !

Quels autres critères ? Comment les étudiants qui entrent dans la filière en tension savent-ils que eux ils sont entrés grâce au tirage au sort ou grâce à une autre forme de hasard, celui de leur lieu de résidence ? Le fond du problème, c'est que dans leur affectation un arbitraire a joué, qui n'est pas associé à leur mérite, à leurs efforts.
Par ailleurs, une chose au moins dont je suis sûr : pour les STAPS au minimum, mais aussi pour PACES, lorsqu'on tire au sort, on a au préalable vidé tous les autres critères. Donc tous les étudiants sont "concernés" par le tirage au sort.

Il faudrait reprendre les chiffres, mais je ne comprends pas comment on peut dire que seulement 0.2% des élèves en 2017 étaient concernés par le tirage au sort. Je suis toujours preneur du calcul.

@mathmax a écrit:Pour les bacheliers de cette année les règles ont été changées en cours de jeu. En ce qui concerne l'investissement nécessaire il ne me paraît pas absurde que la part du PIB consacrée à l'éducation soit en proportion du nombre de jeunes à instruire, donc plus important pour les quelques années correspondant au mini baby-boom de l'an 2000 mais je dois être à vos yeux une dangereuse extrême-gauchiste !

D'accord sur le changement de règle au milieu de la partie. Pour la part du PIB, c'est sympa, dites-nous seulement au dépend de quoi on fait votre augmentation temporaire.


@Elyas a écrit:Vous avez tout de même conscience qu'il existe autre chose dans le supérieur que les classes prépa. A lire le forum, on a l'impression que hors classe prépa, nul salut !

Il me semble qu'on ne prend la prépa que comme système sur lequel les autres composantes de l'enseignement pourrait se conformer. Par ailleurs, on a parlé de PACES, et de Staps aussi me semble-t-il. Les autres filières en tension, nous ne les connaissons pas vraiment.

@Elyas a écrit:L'ennuyeux avec parcoursup de ce que j'en ai compris est que les vœux ne sont pas hiérarchisés par les candidats et qu'une section qui accueillait 57 étudiants l'an dernier, ils ont maintenant 750 candidature parce que la hiérarchisation des vœux n'existe pas. Peut-être que cela a été changé (mais j'ai un doute).

Il y a deux problèmes qui pourraient être indépendants, mais que les concepteurs de Parcoursup ont eu peur de séparer. Le premier, c'est que les voeux ne sont pas hiérarchisés. Cela fait que les élèves doivent hiérarchiser leurs voeux au fil de l'eau, au fur et à mesure qu'ils sont satisfaits. S'ils pouvaient tout hiérarchiser une bonne fois pour toute, le logiciel pourrait faire l'affectation en une seule fois, et on pourrait alors s'occuper très tôt de tous les cas vraiment pourris.
La seconde question, c'est que si les élèves hiérarchisaient leurs voeux, il n'y a aucune bonne raison pour autoriser les formations à connaître cette hiérarchie. Pour quelle raison un bon dossier en PACES devrait-il passer après un mauvais seulement parce qu'il a mis en premier choix une prépa à Louis-le-Grand ? On sait que donner une prime au premier voeux, ce que faisait APB, c'est une incitation à l'autocensure, qui désavantage d'abord les élèves des classes populaires.
Donc oui, c'est une bonne chose que telle formation doive cette année classer 750 dossier plutôt que 50. On leur a mis des filtres automatiques pour cela.

avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par mathmax le Mar 15 Mai 2018 - 23:19
Je réponds dans le désordre :

  • Je crois que dans APB  les établissements ne connaissaient pas le classement des voeux des candidats.
  • Encore une fois, il n'y a pas eu de tirage au sort en PACES en 2017.
  • Pour les filières réputées non sélectives, affecter d'abord les voeux 1 permettait au moins d'être sûr que les futurs étudiants étaient motivés,  et peut-être un étudiant médiocre très motivé a-t-il autant de chances de réussir  qu'un candidat brillant mais désabusé  car arrivé dans cette formation par défaut. 
  • Cette année au moins, il va y avoir beaucoup d'aléatoire dans le classement des dossiers, et bien peu de transparence. J'espère que les algorithmes de classement de chaque université seront publiés mais pour le moment cela semble très opaque.
  • Les autres critères d'APB étaient le rang du voeu et le secteur géographique. Ce dernier critère  été toujours en vigueur dans par parcoursup.
  • Je ne comprends pas le problème avec le chiffre donné  par Zagara, corroboré par l'article cité ; l'ordre de grandeur me semble correct.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Kea
Niveau 9

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Kea le Mar 15 Mai 2018 - 23:52
@mathmax a écrit:Je réponds dans le désordre :

  • Je crois que dans APB  les établissements ne connaissaient pas le classement des voeux des candidats.
  • Encore une fois, il n'y a pas eu de tirage au sort en PACES en 2017.
  • Pour les filières réputées non sélectives, affecter d'abord les voeux 1 permettait au moins d'être sûr que les futurs étudiants étaient motivés,  et peut-être un étudiant médiocre très motivé a-t-il autant de chances de réussir  qu'un candidat brillant mais désabusé  car arrivé dans cette formation par défaut. 
  • Cette année au moins, il va y avoir beaucoup d'aléatoire dans le classement des dossiers, et bien peu de transparence. J'espère que les algorithmes de classement de chaque université seront publiés mais pour le moment cela semble très opaque.
  • Les autres critères d'APB étaient le rang du voeu et le secteur géographique. Ce dernier critère  été toujours en vigueur dans par parcoursup.
  • Je ne comprends pas le problème avec le chiffre donné  par Zagara, corroboré par l'article cité ; l'ordre de grandeur me semble correct.


Et cela pourrait bien rester opaque...
lemonde.fr, 15/05/2018 a écrit:
Parcoursup : le « secret des délibérations » sera maintenu
Malgré le vote du Sénat, les députés ont suivi le gouvernement, afin de permettre aux établissements de ne pas dévoiler leur algorithme de classement des candidatures reçues via Parcoursup.
La suite : http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/05/15/parcoursup-le-secret-des-deliberations-sera-maintenu_5299363_4401467.html
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Jacq le Mer 16 Mai 2018 - 15:25
A priori chez nous pourrait ouvrir une "mention complémentaire" (totalement farfelue d'ailleurs pour notre établissement de je ne sais trop quoi animation sportive) pour des recalés de Parcoursup. Pour ce cas là ce serait peut-être pour les recalés de STAPS. Je ne vois vraiment ce que cela vient faire dans notre établissement.

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Zagara le Jeu 17 Mai 2018 - 22:34


Dernière édition par Zagara le Ven 18 Mai 2018 - 11:02, édité 2 fois
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Rendash le Jeu 17 Mai 2018 - 22:59
"Enjeux sociaux". C'est encore du gaucho, quoi, donc ça compte pas.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Jacq le Jeu 17 Mai 2018 - 23:35
Étudiant, étudiants ? Étudiante ? Étudiantes ?
Qu'en est-il des collègueuses, des chercheuses, des enseignanteuses ?
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Zagara le Ven 18 Mai 2018 - 7:45
Parcoursup est déjà un échec technique : 270.000 personnes (1/3 des inscrits) vont être sans affectation le 22 mai contre 110.000 avec APB l'année dernière.

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/parcoursup-les-derniers-ajustements-de-la-plateforme-avant-les-premieres-reponses-le-22-mai.html#xtor=AD-1481423553

Ainsi, selon le ministère de l’enseignement supérieur, environ deux tiers des candidats inscrits sur Parcoursup auront reçu au moins une proposition d’affectation avant le début des épreuves écrites du bac, le 18 juin - ce qui sous-entend qu’environ 270 000 jeunes vont devoir attendre au minimum un mois avant de recevoir un ‘oui’ ou un ‘oui si’ sur l’une de leurs demandes d’orientation. Une situation présentée comme “normale” par le cabinet de la ministre, qui rappelle que Parcoursup est un système “progressif et en continu”, et que “tout ne va pas se jouer le 22 mai”.

@Jacq : Je trouve limite de parler d'orthographe alors qu'un collègue se fait tabasser jusqu'au sang pour raisons politiques au sein même de l'université. Neutral
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par LaMaisonQuiRendFou le Ven 18 Mai 2018 - 10:30
@Zagara a écrit:@Jacq : Je trouve limite de parler d'orthographe alors qu'un collègue se fait tabasser jusqu'au sang pour raisons politiques au sein même de l'université. Neutral

@Zagara : quelle est votre source pour ce document ?

Edit : j'ai trouvé ça https://www.marianne.net/societe/tu-vas-payer-pour-les-etudiants-un-enseignant-de-l-ehess-affirme-avoir-ete-tabasse-par-des
Contenu sponsorisé

Re: Conflits sociaux étudiants de 2018

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum