Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
GDAT
Je viens de m'inscrire !

Film "Des Profs et des Professeurs"

par GDAT le Dim 25 Mar 2018 - 22:34
Bonjour à tous,

Nous sommes deux étudiants qui avons fait un film, et nous avons pensé que notre travail pourrait vous intéresser.

« Des Profs et des Professeurs » raconte l’extraordinaire entreprise de deux étudiants assoiffés de justice sociale, à la recherche d’explications à la crise de l’Education, et bien décidés à faire le portrait du plus beau métier du monde.

Le lien du film : https://youtu.be/FVOaGqkD0Kk

Nous serions ravis de connaitre vos avis.
archeboc
Esprit éclairé

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par archeboc le Dim 25 Mar 2018 - 23:39

@GDAT a écrit:Bonjour à tous,

Nous sommes deux étudiants qui avons fait un film, et nous avons pensé que notre travail pourrait vous intéresser.

C'est la première fois que je souhaite qu'un abonné se présente sur la section idoine, au delà du nécessaire respect de la charte. C'est par ici : http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation

Faites-le vite avant que la modération ne vous le demande.

Sinon, j'aime bien votre montage d'une dialogue virtuel Ferroni-Bellamy. Mais je ne suis pas bien loin dans le visionnage.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Celadon le Dim 25 Mar 2018 - 23:42
Bonsoir à GDAT; je ne l'ai vu que jusqu'à la 26e minute, mon ordi a buggué après.
La présentation à la film muet avec cartons et musique idoine me déplaît, c'est long et cela relève d'un parti pris à la "the artiste" , cela prend beaucoup d’espace et de temps. Mais c'est personnel.
Par ailleurs, Ferroni qui dit des choses sensées se laisse emporter par ses gestes quasi incontrôlables et c'est agaçant.
Sur le fond, c'est l'esprit général du forum, donc on est en pays de (re)connaissance. Peut-on vous demander à quel public est destiné ce court-métrage ? Le considérez-vous comme militant ?
Et son titre ? A quoi correspond-il ? Aux jeunes enseignants pour les profs, et à l’enseignante chignonnée et visiblement en fin de carrière qui regrette le temps des estrades et de leur symbolique pour les professeurs ? Ou bien ?
Quoi qu’il en soit, c’est un très bon début, bravo, tous  mes encouragements !
archeboc
Esprit éclairé

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par archeboc le Lun 26 Mar 2018 - 0:53
J'ai beaucoup aimé la fin.

La réflexion initiée par le dialogue virtuel Bellamy/Ferroni tourne court. Surtout, elle correspond pour moi à une problématique déjà vieille de trente ans. C'est ce que montre d'ailleurs l'image qu'utilise Ferroni sur le patient qui va chez le médecin et refuse de lui dire ses symptomes. Bellamy a un mot équivalent sur le fait qu'une société peut s'enfoncer dans l'erreur pendant des décennies. Il manque à ce reportage la dimension logistique de la crise actuelle.

Les interventions du jeune enseignant qui tousse dans sa voiture sont plus orthogonales, et c'est là qu'on épuise les possibilités de ce dialogue à distance : à partir du moment où les positions des intervenants sont à ce point dissemblables, le montage peine à recréer aucune logique dans le débat. Au contraire, parce qu'ils partent de positions sur le fond très voisines, le montage arrive à tisser entre Ferroni et Bellamy ce jeu de ping-mong intéressant.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Txia
Niveau 5

Démarche d'investigation ...

par Txia le Lun 26 Mar 2018 - 1:42
La fameuse démarche d'investigation...

_________________
Les Maths et la Science... tout un Art ! abi
http://ccf.lyfoung.com/ "...Partageons nos expériences..."
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Celadon le Lun 26 Mar 2018 - 8:17
Ca y est, j'ai vu la fin. Elisabeth Arreguy semble sortir de l'écrin privilégié d'un lycée de centre ville mais elle m'a émue. Je comprends Ferroni qui a pris le large, Bellamy analyse le naufrage avec assez de distance, mais ne semble pas sur le point de quitter le bateau.
Merci pour cette compilation de points de vue sur l'actualité du métier. Il manque peut-être celui d'un enseignant du primaire en zone sensible et celui d'un enseignant d'université.
avatar
Pointàlaligne
Niveau 9

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Pointàlaligne le Lun 26 Mar 2018 - 21:38
J'ai commencé le visionnage avec curiosité, mais en rentrant un peu la tête dans les épaules, tant j'ai l'habitude d'être agacée, lassée, blessée, ulcérée, par l'image que les documentaires renvoient de la profession. J'ai commencé à me détendre avec la retraitée pince-sans-rire que l'on soupçonne de beaucoup s'amuser à débiter des horreurs, et j'ai pu accepter, pour la première fois depuis longtemps, de reconnaître des morceaux de mon travail dans les portraits proposés.
On n'a plus l'habitude d'une telle empathie, et j'aimerais savoir d'où elle vous vient.
Merci fleurs
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par pseudo-intello le Mar 27 Mar 2018 - 0:31
J'ai bien aimé. Le début était un peu lourd (était-il si important de s'attarder sur le persiflage de la première interviewée ?), mais j'ai apprécié ce film. Les opinions et les arguments qui les soutiennent m'ont paru pertinents... peut-être parce que je suis assez d'accord.

Je devrais envoyer le lien à ma belle-mère pour voir si l'efficacité ne se borne pas à prêcher des convaincus. Very Happy

Beau boulot, en tout cas.
avatar
Pointàlaligne
Niveau 9

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Pointàlaligne le Mar 27 Mar 2018 - 7:08
@pseudo-intello a écrit:

Je devrais envoyer le lien à ma belle-mère pour voir si l'efficacité ne se borne pas à prêcher des convaincus. Very Happy

Je me pose aussi la question. D'ailleurs le sujet traité est-il audible hors d'une certaine sphère ? ou trop technique du fait du jargon comme le dit un interviewé ?
avatar
Guermantes729
Habitué du forum

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Guermantes729 le Mar 27 Mar 2018 - 11:13
Bonjour

J'ai beaucoup aimé ce film !! Merci à vous !
Je le partage via les réseaux sociaux, comme on dit ...
avatar
Orlanda
Habitué du forum

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Orlanda le Mar 27 Mar 2018 - 11:24
Merci à vous deux.
Il est très rare de voir quoi que ce soit d'un peu fin sur le sujet. La caméra, en général, aplatit l'art subtil du professeur, et le discours sur l'école nous réduit trop souvent à l'état de fourmis. Ce n'est pas ce que je viens de voir.
Votre film est bien trop court. J'en voulais plus.

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
avatar
Marlou.Bassboost
Esprit éclairé

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Marlou.Bassboost le Mar 27 Mar 2018 - 12:03
Joli film, chaque intervenant rend hommage à ce métier, à ses joies et ses difficultés, à sa vocation à être beau,exigeant et égalitaire. Il met le doigt sur sa destruction .
Merci à vous. J'aurai aimé un témoignage d'un défenseur des réformes, pour avoir un avis éclairé sur les "bienfaits"  .... mais surement qu'en salle des profs c'est très dur à trouver, malgré le manque de mobilisation criant.
Je vais le partager à mes collègues, en tous les cas, une forme de mobilisation concrète est aussi la désobéissance.

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »
avatar
GDAT
Je viens de m'inscrire !

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par GDAT le Lun 2 Avr 2018 - 19:23
Bonjour à tous,

Merci infiniment d’avoir pris le temps de regarder notre film, et d’avoir rédigé ces avis aussi intéressants que diversifiés.

@Celadon : Si ce court-métrage peut prendre des airs d’entre-soi : un film sur les professeurs pour les professeurs, il n’en est rien. Lors de sa projection publique en avril 2017, les spectateurs étaient très divers, tant par leur âge que par leur profession, et ce ne furent pas toujours les professeurs ou universitaires les plus enthousiastes. Certains a priori loin de ces préoccupations, nous ont surpris par l’intérêt qu’ils ont porté au film. Nous avons ensuite présenté le film dans différents établissements en septembre, dont le collège Jacques Monod de Villeparisis à des élèves de troisième, et le lycée Jean-Pierre Vernant de Sèvres à des lycéens et des étudiants de classes préparatoires ; et de nouveau, un intérêt global pour le sujet s’est fait sentir. Aussi, malgré les nombreuses considérations techniques, une densité dans le discours et un montage un peu abrupt, le film a touché et interrogé jeunes et vieux, proches ou non de l’école et de ses problématiques. Enfin, malgré une timide diffusion, le film a bien pour but d’être vu et discuté n’importe où cela s’offrirait à lui.

Toutefois, pour répondre tout à fait à votre question, c’est-à-dire aussi à l’idée du premier destinataire du film, celle, celui ou ceux à qui le film rend hommage, ce sont évidemment nos anciens professeurs. Ces professeurs formidables, grands aiguilleurs d’un bout de vie, que le film tente aussi de remercier à demi-mot.

Par ailleurs, le film peut, en effet, être considéré comme un film militant. Car si le militant est celui qui porte des idées et qui travaille à faire changer les éléments dysfonctionnants d’une société, le film s’inscrit assurément dans cet esprit . Avant de rendre hommage, ce film souhaite d’abord constituer une critique, dont la nature est politique.

Enfin, concernant la question du titre votre interprétation dit quelque chose de juste, mais heureusement de caricatural. En effet, le « professeur » est celui qu’on appelait ainsi à l’époque, peut-être avant 68, quand il recevait une considération à l’égard de la société, celle-ci même qui semble s’être dévoyée. Alors, le « professeur » perd ses lettres, il n’est plus que « prof », et cette nouvelle graphie est sûrement le signe le plus frappant de leur dévalorisation. Dans notre film, nous espérons que tous les protagonistes présentés sont des « professeurs ». Seul le personnage fictif que constitue la professeur de mathématiques réunissant tous les clichés du mauvais « prof » pourrait être ainsi nommé.

Pour finir, notre film concentre la parole de professeurs de classe de troisième et de seconde, éludant le primaire et le supérieur, car ce sont avec des élèves d’environs 15 ans que l’étude PISA 2013 a fait son classement. Ce dernier étant l’une des alarmes dont le film tente de comprendre la signification.

___

@Pointàlaligne : Si le film vous a renvoyé un sentiment d’empathie, alors c’est un magnifique compliment que vous nous faites. Et pour expliquer comment cela fut possible, nous pensons que c’est d’abord une proximité avec d’anciens professeurs, une relation d’amitié construite au fil des années, qui nous a permis de voir et de comprendre les professeurs en dehors de leur classe. C’est ensuite un temps considérable passé à interroger de nombreux professeurs avant le tournage du film pour préparer notre récit, le point de vue à adopter, les problématiques nous paraissant essentielles… Et c’est enfin de nombreuses heures passées avec les professeurs présents dans le film, dont le résultat de nos discussions fut réduit à quelques minutes.

Enfin pour répondre à votre question concernant l’accessibilité du film, nous avons pu voir que le film a pu plaire autant à des personnes intérieures qu’extérieures au monde de l’éducation. Seulement, les deux groupes n’y voient pas et n’y entendent pas toujours les mêmes choses, assurément.

Si vous souhaitez en savoir plus, voici un dossier de presse retraçant la genèse du film :
https://www.dropbox.com/s/sudyq30eqsb7xlm/Dossier%20de%20presse.pdf?dl=0.

N’hésitez pas à partager et à parler autant que vous le pourrez de notre travail,  ceci nous est d’une aide précieuse.

Très bonne soirée,

Gaspard Dupraz et Aurélia Thouret


Dernière édition par GDAT le Jeu 12 Avr 2018 - 11:14, édité 1 fois
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Celadon le Lun 2 Avr 2018 - 19:35
Merci pour votre réponse très complète. Je comprends mieux pourquoi les deux extrémités de la chaîne ne font pas partie du film.
Tous mes encouragements sincères pour la suite, car il y en aura une, n'est-ce pas ?
Je fais circuler.
avatar
décembre
Niveau 6

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par décembre le Mar 3 Avr 2018 - 17:21
Beau film, très humain. Merci à vous.
Contenu sponsorisé

Re: Film "Des Profs et des Professeurs"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum