Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Isidoria
Doyen

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par Isidoria le Sam 30 Juin 2018 - 22:30
Merci beaucoup Poupoutch! Je t'envoie mon mail en MP.
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par Isidoria le Dim 1 Juil 2018 - 3:48
Oh je suis contente, je viens de trouver Coups de théâtre en classe entière, qui était en rupture depuis des années!
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par Écusette de Noireuil le Dim 1 Juil 2018 - 19:23
Alors ça Isidoria c'est une excellente nouvelle. C'est ma bible depuis des années! Et il y a aussi du même auteur Dramaturgies de l'atelier théâtre , excellent.

Voici un extrait trouvé sur le net
http://enseignerpartager.free.fr/documents/certification/lecturegrosjean.pdf

Meri Poupoutch pour tes conseils, je pense m'adresser à mon IPR l'an prochain, on verra bien. J'avoue que je suis un peu soucieuse du devenir de ces options (les facultatives surtout) avec le réforme; et aussi, il y aura la question de l'évaluation au bac...Enfin, un temps pour tout. Félicitations à Cannelle et Isidoria en tout cas pour leur prise en main d'une option.


_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par Écusette de Noireuil le Dim 1 Juil 2018 - 19:50
Alors sinon, pour notre organisation:
(qui est très particulière il faut dire)
Nous avons 6 h en tout : 2 h pour un groupe de seconde avec en général quelques premières, 2 h pour le groupe de première terminale…et deux fois 1 h entre midi et deux, ou on essaie de mélanger le plus possible les niveaux.
Ma collègue et moi-même faisons tout en co-enseignement, par choix : ce qui veut dire concrètement 3 h de bénévolat par semaine…puisqu’on a chacune trois heures dans notre service.
Nous menons à bien tous les ans un projet de fin d’année collectif, avec tout le monde (seconde/ 1ère /term) sur le plateau pendant toute la présentation…
Peu de cours théoriques : on fait quasiment tout passer par la pratique (les notions théoriques veux-je dire) …et par des discussions et débats après les spectacles que nous allons voir (on sort beaucoup dans plusieurs théâtres du coin).

Pour plus de détails:
Spoiler:
Depuis quelques années jusqu’à la Toussaint on travaille de courts projets qui sont présentés au lycée ou dans d’autres petites manifestations locales ; on essaie notamment de mettre les terminales en autonomie sur une brève mise en scène d’un texte (10 mn).

Ensuite pendant un mois environ on « tourne autour » du projet principal c'est-à-dire la pièce ou le montage de pièces qui seront travaillées dans la suite de l’année : on leur fait jouer des situations, des extraits de scène (en enlevant les noms de personnages...) sans trop leur dire d’où cela vient ; on travaille les problèmes scéniques qui vont se poser pendant le projet.

Ensuite on fait une lecture intégrale de la pièce, en plusieurs fois, en faisant changer les lecteurs bien entendu.
Puis, on fait un peu comme certains metteurs en scène (je pense à Omar Porras) : on fait essayer plusieurs scènes à plusieurs groupes en même temps, on propose des scènes pour faire travailler un peu tous les rôles ou types de rôles par tous (sans trop s’encombrer du genre dans un premier temps au moins !).

Après, on leur demande ce qui leur a le plus plu/ le moins plu,
Spoiler:
on passe un temps fou à faire la distribution définitive
, et en février environ (ou plus tard) on leur donne les textes qu’ils auront à jouer – et évidemment pour les terminales ce sont leurs textes de bac.

Les interventions du professionnel se concentrent principalement sur un temps de « stage » que nous effectuons au lycée pendant une semaine de vacances (c’est dans le deal dès le départ avec les élèves et les parents), en général à pâques.

Après la présentation au public (en général en mai) on fait surtout travailler les terminales et puis pour les autres on travaille de nouveau de façon plus informelle, on leur fait aussi aborder des textes qu’on envisagerait pour une autre année, par exemple.

Voilà…c’est très atypique mais ça fonctionne depuis des années. En général les comédiens ou comédiennes qui viennent travailler chez nous sont contents, et trouvent que les élèves font un travail de qualité.
(attention, pavé)

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par Poupoutch le Dim 1 Juil 2018 - 21:46
C'est intéressant de voir les façons de bosser selon les établissements. Dans celui où j'étais élève, l'option facultative se faisait aussi avec tous les niveaux réunis, et c'était très enrichissant. Cela se fait aussi dans notre académie, j'ai déjà vu passer des scènes au bac avec des gamins de 1ère en partenaires de jeu.
Chez nous c'est différent mais c'est aussi parce que nous sommes un gros lycée rural en situation de monopole : nous avons suffisamment d'élèves pour justifier un groupe par niveau (il en faudrait parfois même deux en seconde !). Nous avons aussi une spécialité théâtre et deux postes spé, donc beaucoup plus d'heures pour le théâtre (19h pour les 2 postes).

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par Isidoria le Jeu 9 Aoû 2018 - 19:13
Dites, une question. Le BO du programme de l'option facultative de théâtre est bien celui-ci: BO option facultative ?
Soit je lis mal, soit il en existe un autre, mais je ne vois pas de mention du contenu concret, j'avais cru que c'était plutôt du théâtre contemporain en Terminale, non?
J'ai sans doute encore l'esprit en vacances, et ce texte est sous mes yeux mais je ne le vois pas, vous m'excuserez donc pour ma question idiote.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par ben2510 le Jeu 9 Aoû 2018 - 21:32
Il y a le programme de tous les enseignements d'Arts, que ce soit en spécialité ou bien en facultatif.
Le "programme" pour l'option facu de théâtre est tout à la fin (je mets des guillemets à programme car les œuvres ne sont pas imposées, contrairement à la spé ; pas mal de collègues choisissent des œuvres contemporaines, il est vrai).

En spoiler, un copié-collé de la partie pertinente, car la page web est scandaleusement mal mise en page, ils auraient au moins pu sauter une ligne entre deux matières différentes, et entre spé/fac.

Spoiler:

THÉÂTRE AU CYCLE TERMINAL, ENSEIGNEMENT FACULTATIF TOUTES SÉRIES
Définition et objectifs
L'enseignement facultatif du théâtre en cycle terminal poursuit l'approche du théâtre dans la diversité de ses formes, de ses modes de création et de diffusion. Il se caractérise par une pédagogie à dominante pratique et collective. L'enseignement du théâtre accorde en effet une place particulière au travail du groupe : les intuitions individuelles et les imaginaires singuliers doivent entrer en relation les uns avec les autres et s'articuler dans un ensemble artistique cohérent sous le regard de spectateurs réels ou potentiels. Ainsi la mise en jeu, nourrie des propositions de chacun, est-elle sans cesse mise à l'épreuve du groupe, de sa participation ou de son regard. À mesure qu'il avance dans sa pratique scénique, l'élève est progressivement initié à une autonomie dans le jeu et est incité à faire des propositions.
La mise en œuvre de cet enseignement est assurée par une équipe composée d'un enseignant aux compétences reconnues en théâtre et d'un artiste soucieux de la transmission de son art, en liaison avec des institutions culturelles : théâtres nationaux, centres dramatiques nationaux, scènes nationales, scènes conventionnées, théâtres municipaux, compagnies, conservatoires, associations habilitées. En classe de première, l'engagement dans le jeu, la connaissance des constituants de la mise en scène et l'acquisition d'une culture sont privilégiés. En classe terminale, l'élève parvient à une plus grande autonomie, dans sa pratique théâtrale comme dans son analyse des réalisations du groupe et des spectacles vus.
Programme
Compétences de référence pour l'ensemble du cycle terminal
Tout au long du cycle terminal, l'élève développe des compétences d'ordre artistique, culturel, technique et méthodologique. En réalité imbriquées, ces compétences sont distribuées ci-dessous en catégories distinctes par souci de clarté et d'efficacité.

Compétences artistiques et culturelles
L'élève est capable :
- de réagir à de nouvelles consignes de travail ;
- de s'engager dans le jeu au sein d'une réalisation collective et de définir ses partis pris ;
- de proposer sur le plateau une interprétation personnelle d'une scène ou d'une situation par le jeu, par l'organisation de l'espace et l'utilisation d'accessoires, par le recours à d'autres arts ou techniques (lumière, musique, son, masques, marionnettes, etc. ;
- de mettre en relation ses connaissances théâtrales et sa créativité au service d'une situation dramatique ;
- de repérer les composantes de l'écriture scénique ;
- de déchiffrer, dans les spectacles vus, un parti pris, de le situer, d'en comprendre les enjeux, les fondements ;
- de situer son travail dans son contexte historique et esthétique ;
- de verbaliser ses émotions esthétiques et d'exprimer un jugement personnel argumenté.

Compétences techniques et méthodologiques

L'élève est capable :
- de lire et dire un texte ;
- d'utiliser les diverses possibilités de l'espace de jeu ;
- d'écouter ses partenaires ;
- d'être précis dans sa gestuelle et ses déplacements ;
- de figurer un personnage ;
- d'interpréter un texte face à un public.
- de proposer une analyse orale ou écrite des spectacles qu'il a vus ;
- de mener une recherche documentaire et pour cela de fréquenter les lieux ressources, en particulier à l'aide des technologies de l'information et de la communication (Tic) ;
- de proposer un dossier clair et élaboré dans sa présentation.
Évaluation des acquis des élèves
S'appuyant sur les compétences de référence présentées ci-dessus, l'équipe partenariale évalue régulièrement les acquis et la progression des élèves. L'analyse du travail de plateau et des spectacles vus comme la restitution des recherches personnelles donnent lieu à des travaux écrits et oraux. L'évaluation peut porter également sur d'autres types de réalisations, comme des maquettes, des ébauches d'affiches ou des notes d'intention. Cette évaluation tient compte des points suivants :
- l'engagement de l'élève dans le travail ;
- sa créativité ;
- sa progression dans la maîtrise des techniques ;
- ses acquis culturels ;
- sa capacité à proposer des interprétations, à les construire et à les réfléchir.

Contenus
Classe de première
Deux volets complémentaires organisent ce programme en classe de première : une composante pratique et une composante culturelle.
Composante pratique
Dans sa dimension pratique, le travail théâtral favorise la créativité de l'élève : fondé sur le plaisir du jeu, il mobilise le corps, la sensibilité, l'imagination et la réflexion, afin de permettre l'émergence du sens dans toute sa richesse et dans des directions parfois inattendues. Toujours destiné à une rencontre avec un public, réel ou potentiel, le travail théâtral est un apprentissage de la rigueur et de la clarté. Il demande la maîtrise de la voix, du geste, du corps. Enfin, la confrontation des points de vue, le double regard de l'artiste et du professeur, les allers-retours du texte au plateau, permettent à l'élève d'expérimenter ce que peut être un processus de recherche et de création artistique.
Le travail pratique consiste à explorer comment les différentes composantes du théâtre produisent du sens, notamment par le travail sur l'espace et le jeu :
- l'espace : l'élève apprend à se familiariser avec le plateau et à utiliser l'espace comme un élément de sa relation au partenaire, au spectateur, au texte, au sens ;
- le jeu : l'élève est amené à comprendre et à ressentir que l'art théâtral est un art vivant, toujours réactif, puisque la création au théâtre s'élabore en relation avec d'autres personnes, présentes physiquement, qu'il s'agisse des partenaires ou du public.
Progressivement, l'élève apprend à explorer et à exploiter ses propres possibilités de création ; il apprend à créer et non à reproduire. Il apprend surtout que l'art du théâtre consiste plus à recréer qu'à imiter.
L'expérimentation sur le plateau et l'analyse de ce travail prennent appui sur différentes pratiques comme des exercices silencieux, le travail de choeur, l'improvisation à partir de quelques mots ou répliques, le travail d'une même scène par des groupes différents ou le travail autonome en petits groupes sur de courtes scènes du répertoire classique ou contemporain. Les élèves apprennent ainsi à lire et à dire un texte devant un public, à approcher un personnage, à élaborer des interprétations personnelles, à s'engager dans un travail collectif.
Composante culturelle
Elle est constituée de deux dimensions complémentaires : la fréquentation de spectacles et l'exploration du champ culturel :
- la fréquentation des spectacles : l'élève élargit sa culture théâtrale et approfondit sa pratique de spectateur ; il rencontre les équipes artistiques de ces spectacles et, en retour, réfléchit sur sa propre pratique. La classe voit au minimum trois spectacles dans l'année.
- l'acquisition d'une culture : les spectacles vus, le travail pratique du groupe, les apports du professeur et de l'artiste contribuent à l'acquisition d'une culture théâtrale ; l'élève apprend à situer les œuvres dans leur contexte historique et esthétique, à mener une réflexion critique, à identifier différents mouvements artistiques et différents gestes de mises en scène, notamment par les codes et les conventions qui les caractérisent.
Classe terminale
Dans le cadre de l'option facultative, en classe terminale, cet enseignement continue l'approche du théâtre dans la diversité de ses formes, de ses modes de création et de diffusion. Il se caractérise par une pédagogie à dominante pratique et collective. On privilégie l'approfondissement et le réinvestissement des acquis dans un travail de création, et la réflexion personnelle de l'élève sur sa pratique d'acteur et de spectateur.
Cet enseignement comporte trois aspects fondamentaux que l'on s'efforce de maintenir en étroite relation : la pratique artistique, l'école du spectateur, la composante historique, esthétique et culturelle.
La pratique artistique
L'accent est mis sur l'autonomie de l'élève, son esprit d'initiative, son sens des responsabilités et sa capacité à analyser les choix qu'il opère. L'organisation de l'enseignement est confiée à l'équipe constituée du professeur et de l'artiste partenaire, qui prend en compte le travail élaboré les années précédentes, ainsi que les spécificités du partenariat, la programmation locale et les liens qui peuvent être établis avec les autres disciplines. Si l'enseignement privilégie le travail sur le texte théâtral (classique et contemporain, français ou étranger), il n'exclut aucun des domaines relevant du spectacle vivant (masque, marionnette, théâtre de rue, cirque, etc.). Le travail théâtral favorise la créativité de l'élève : en classe de première, ce travail, fondé sur le plaisir du jeu, lui a appris à mobiliser son corps, sa sensibilité, son imagination. L'élève a découvert et maîtrisé certaines possibilités de sa gestuelle personnelle et des registres de sa voix ; il les utilise désormais au service de la dramaturgie ; il a plus clairement conscience de ses choix ; il les affine et les explore avec rigueur. Sous le triple regard de l'artiste, du professeur et du groupe, l'élève met ses possibilités personnelles à l'épreuve du texte. Par des va-et-vient entre le texte et le plateau, et grâce à la confrontation des points de vue, il comprend et expérimente ce qu'est un processus de recherche et de création. En classe terminale, l'articulation entre l'analyse du texte et la pratique du plateau est plus fine et plus précise. Pour découvrir des significations nouvelles, l'élève prend appui sur les réactions gestuelles spontanées que le texte lui suggère et sur le jeu qu'il invente avec ses partenaires de plateau. En retour, il vérifie ses analyses du texte par le jeu et les met à l'épreuve du plateau.
Cette appropriation du texte par la pratique prend des formes variées : travaux d'écriture, d'adaptation, création de maquettes, réalisation de costumes, de bande-son, de musique, d'éclairage, d'affiches. On peut également explorer les possibilités offertes par les nouvelles technologies pour nourrir le processus de création.
Le travail du groupe peut aboutir à une présentation devant un public : on peut ainsi présenter le travail en chantier ou divers moments de théâtre.
L'école du spectateur
La pratique de spectateur étant indispensable, il est souhaitable que l'élève assiste au plus grand nombre possible de spectacles dans l'année, en fonction des ressources locales. La culture théâtrale qu'il acquiert grâce à ce qu'il voit sur scène nourrit son imaginaire et lui permet d'inventer à son tour des situations de jeu qui éclairent le texte qu'il travaille avec le groupe. L'analyse des spectacles vus porte à la fois sur le contexte historique, social, culturel de la pièce, sur son écriture et sur les choix effectués pour la mise en scène. On s'interroge sur les codes de jeu, sur l'esthétique retenue ou encore, par exemple, sur la façon dont le metteur en scène utilise ou non les repères historiques qui jalonnent la pièce.
Autant que possible, le professeur favorise les relations entre l'école et les lieux de vie artistique et culturelle : il organise des rencontres avec les professionnels ; il prend appui sur les ressources offertes par l'environnement (théâtres, musées, médiathèques, etc.) et les événements culturels locaux (festivals, expositions).
De plus en plus autonome, l'élève rend compte de ces spectacles et de ces manifestations culturelles par des travaux divers : articles critiques, exposés, mais aussi montages iconographiques, photographiques, maquettes, images obtenues à l'aide des nouvelles technologies.
La composante historique, esthétique et culturelle
La culture théâtrale de l'élève se construit à partir de l'exploration des textes choisis pour la pratique de plateau et de l'exploitation des spectacles vus. L'enseignement s'attache plus spécialement à l'exploration de la langue comme matériau poétique. On pourra ainsi s'intéresser au travail de metteurs en scène qui mettent la langue au coeur de leur recherche. Ces artistes montrent l'importance non seulement de la situation mais aussi des résonances d'ordre poétique qui peuvent aller jusqu'à jouer contre l'effet dramatique direct. L'élève approfondit et élargit sa culture ; il développe sa sensibilité artistique. Il perçoit plus clairement et plus finement les composantes essentielles de l'acte théâtral : écriture, choix scénographiques et dramaturgiques. Il apprend à se situer dans un univers artistique qui sollicite la pluralité des arts.
Pour rendre compte de sa réflexion, fondée sur sa pratique artistique, sur les spectacles auxquels il a assisté et sur ses acquis culturels, l'élève élabore un dossier personnel de cinq à quinze pages. Ainsi, il peut privilégier un axe de travail qui concourt au projet collectif. Par exemple, il met au point la bande son, conçoit une scénographie, un univers musical, des maquillages, des costumes, des propositions d'écriture. Ce faisant, il montre en quoi ce travail concourt à l'efficacité théâtrale. Il rend compte également, avec une attention particulière, d'un spectacle vu en suivant sa création, en réalisant des interviews d'artistes et d'autres professionnels.

Tu peux regarder là aussi http://eduscol.education.fr/theatre/sinformer/textes-officiels-programmes/programmes-lycee


Dernière édition par ben2510 le Ven 10 Aoû 2018 - 0:17, édité 1 fois

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par Isidoria le Jeu 9 Aoû 2018 - 23:51
Oui, j'avais vu ça en effet, merci ben. Mais en effet pas d'évocation d'un programme pour l'option facultative donc. J'ai pourtant entendu mes collègues le dire. Mais peu importe, théâtre contemporain en Terminale, ça me paraît bien!
Contenu sponsorisé

Re: Le théâtre au lycée (témoignage)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum