Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Mcready1
Habitué du forum

Dates des vacances d'été 2018

par Mcready1 le Sam 31 Mar 2018 - 11:06
Coucou tout le monde. Very Happy

Si j'ai bien compris, les résultats du baccalauréat devraient tomber le vendredi 6 juillet. J'en déduis que le rattrapage risque de se dérouler les 9 et 10 juillet.

Juste pour être sûr (réservation d'un vol, en vue) : pensez-vous que nous serons libérés le mercredi 11 juillet ?

Merci d'avance. Wink
avatar
Will.T
Prophète

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Will.T le Sam 31 Mar 2018 - 11:19
C'est hasardeux.

Les épreuves du second groupe des baccalauréats général et technologique ainsi que l'épreuve de contrôle du baccalauréat professionnel se dérouleront dans l'ensemble des académies jusqu'au mercredi 11 juillet 2018 inclus. Les recteurs d'académie et vice-recteurs concernés en arrêteront les dates en conséquence.
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=125163
avatar
henriette
Médiateur

Re: Dates des vacances d'été 2018

par henriette le Sam 31 Mar 2018 - 11:21
Nous avons reçu un message du recteur nous rappelant que nous étions "mobilisables" jusqu'au 11 juillet.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Puck
Grand sage

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Puck le Sam 31 Mar 2018 - 11:36
Oui et j’avais trouvé le ton assez péremptoire. Evil or Very Mad

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
avatar
Mcready1
Habitué du forum

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Mcready1 le Sam 31 Mar 2018 - 11:48
C'est ce que je craignais. Suspect

Merci pour vos réponses, en tout cas.
koub
Niveau 3

Re: Dates des vacances d'été 2018

par koub le Mar 22 Mai 2018 - 16:01
Etant donnée la programmation plutôt tardive des examens, il n'est pas étonnant que les résultats soient communiqués en décalage par rapport aux autres années.
Mais peut-on demander à des enseignants de revenir sur leur temps de congès annuels ? Je n'imagine pas un patron obliger ses salariés à perdre trois jours ou plus de leurs congès pour revenir travailler !

On va encore nous dire "Nécessité de service !"

A ce compte-là, autant programmer le bac le 5 juillet, corrections et oraux de rattrapage jusqu'au 30 juillet ! Et on pourra rien dire non plus car ce sera aussi "Nécessité de service " ?

Il n'y a donc aucune limite ?
avatar
Panta Rhei
Fidèle du forum

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Panta Rhei le Mar 22 Mai 2018 - 17:36
En 2027-2028, je fais le pari -pas si osé- que nous partirons en vacances le 14 juillet et rentrerons le 15 août.

Avec peut-être une semaine fin mai ou début juin.

Le bac aura d'ici là disparu et été remplacé par un système comparable à ce que ce fait aux EU voire le RU.

Chaque région aura son mode d'attribution d'un certificat de fin d'étude ne valant rien pour l'affectation dans les universités, écoles qui exigeront un score seuil obtenu à la suite de la passation d'un test comme le IELTS/TOEIC.


_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


koub
Niveau 3

Re: Dates des vacances d'été 2018

par koub le Mar 22 Mai 2018 - 23:56
Pas très réjouissant !

En attendant, je ne constate aucune réaction de mes chers collègues, qui semblent tous résignés (au mieux), le doigt sur la couture du pantalon (au pire)...
Aucun texte ne vient encadrer le recours aux enseignants en période de vacances ?
avatar
ysabel
Devin

Re: Dates des vacances d'été 2018

par ysabel le Mer 23 Mai 2018 - 19:48
Pour être certain que les professeurs de lettres resteront jusqu'au dernier jour, la réunion d'harmonisation dans notre académie est fixée le 11 juillet à 9h (bon, cela aurait pu avoir lieu l'après-midi).

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Cath
Bon génie

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Cath le Mer 23 Mai 2018 - 19:51
Koub, les enseignants sont censés avoir 5 semaines de vacances.
Les dates auxquelles tu fais allusion sont les dates de vacances des élèves, pas des enseignants.


Et sinon, pour ma part, je fais grève tous les ans, le 31 aout, pour protester. Seule de mon établissement. Ça amuse bien mon cde.
avatar
Pat B
Niveau 10

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Pat B le Mer 23 Mai 2018 - 21:23
Il doit y avoir un texte qui dit que tu es mobilisable jusqu'au 14 juillet ou un truc comme ça... Je l'avais entendu dire par un chef d'établissement... Mais j'ai la flemme de vérifier.

(et, non, les profs ne sont pas sensés avoir 5 semaines de vacances. On n'entre pas dans ce cadre-là...)
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Dates des vacances d'été 2018

par pogonophile le Mer 23 Mai 2018 - 21:25
Le jour où les périodes de vacances seront strictement définies pour les enseignants, ce ne sera sûrement pas à leur avantage...
XIII
Fidèle du forum

Re: Dates des vacances d'été 2018

par XIII le Mer 23 Mai 2018 - 21:37
@pogonophile a écrit:Le jour où les périodes de vacances seront strictement définies pour les enseignants, ce ne sera sûrement pas à leur avantage...

Ce jour là n'est pas loin et signifiera pour moi la fin de l'aventure Education Nationale (euh... territoriale!).

avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Dates des vacances d'été 2018

par pogonophile le Mer 23 Mai 2018 - 21:40
@XIII a écrit:Ce jour là n'est pas loin et signifiera pour moi la fin de l'aventure Education Nationale (euh... territoriale!).

Ah. Oui. Chacun ses motivations on va dire.
XIII
Fidèle du forum

Re: Dates des vacances d'été 2018

par XIII le Mer 23 Mai 2018 - 21:57
@pogonophile a écrit:
@XIII a écrit:Ce jour là n'est pas loin et signifiera pour moi la fin de l'aventure Education Nationale (euh... territoriale!).

Ah. Oui. Chacun ses motivations on va dire.

C'est le seul "avantage" qu'il nous reste. 5 semaines à prendre pendant les vacances des élèves, c'est à dire sans liberté de poser quand nous le souhaiterions pour le même salaire ? Chacun sa vision du "progrès" ... J'ai eu une vie avant l'EN, j'en aurais peut-être une après. C'est la dynamique prônée par Macron non? Et puis travailler 2 mois de plus pour le même salaire... Qui accepterait dans d'autres métiers? Toi apparemment c'est sûr.

avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Dates des vacances d'été 2018

par pogonophile le Mer 23 Mai 2018 - 22:14
@XIII a écrit:
C'est le seul "avantage" qu'il nous reste. 5 semaines à prendre pendant les vacances des élèves, c'est à dire sans liberté de poser quand nous le souhaiterions pour le même salaire ? Chacun sa vision du "progrès" ... J'ai eu une vie avant l'EN, j'en aurais peut-être une après. C'est la dynamique prônée par Macron non? Et puis travailler 2 mois de plus pour le même salaire... Qui accepterait dans d'autres métiers? Toi apparemment c'est sûr.

Autant il est méritoire de dire ouvertement qu'une part déterminante de ta motivation repose sur la quantité de vacances - il est vrai que c'est un sujet de tension, perso je réagis assez abruptement quand j'entends mon beauf balancer "de toute façon les gens qui deviennent prof c'est pour les vacances" - autant conclure que ne pas partager cette vision implique d'être un macronolâtre qui a envie de travailler plus pour gagner moins, c'est mi bas de plafond, mi malveillant.

Par contre, le jour où on proposera sérieusement de, par exemple, placer les formations sur les petites vacances, il faudra trouver des arguments un peu plus costauds. Et je souligne, des fois que ce ne soit pas clair, que je ne dis pas que ce serait un progrès.
XIII
Fidèle du forum

Re: Dates des vacances d'été 2018

par XIII le Mer 23 Mai 2018 - 22:36
@pogonophile a écrit:
@XIII a écrit:
C'est le seul "avantage" qu'il nous reste. 5 semaines à prendre pendant les vacances des élèves, c'est à dire sans liberté de poser quand nous le souhaiterions pour le même salaire ? Chacun sa vision du "progrès" ... J'ai eu une vie avant l'EN, j'en aurais peut-être une après. C'est la dynamique prônée par Macron non? Et puis travailler 2 mois de plus pour le même salaire... Qui accepterait dans d'autres métiers? Toi apparemment c'est sûr.

Autant il est méritoire de dire ouvertement qu'une part déterminante de ta motivation repose sur la quantité de vacances - il est vrai que c'est un sujet de tension, perso je réagis assez abruptement quand j'entends mon beauf balancer "de toute façon les gens qui deviennent prof c'est pour les vacances" - autant conclure que ne pas partager cette vision implique d'être un macronolâtre qui a envie de travailler plus pour gagner moins, c'est mi bas de plafond, mi malveillant.

Par contre, le jour où on proposera sérieusement de, par exemple, placer les formations sur les petites vacances, il faudra trouver des arguments un peu plus costauds. Et je souligne, des fois que ce ne soit pas clair, que je ne dis pas que ce serait un progrès.

Je ne parle pas de "motivation" mais de conditions de travail. J'ai besoin de ces vacances pour recharger mes batteries pour faire face à des élèves et des familles de plus en plus difficiles. De plus enlever ces jours de repos qui sont aussi des jours de préparation et de réflexion sans augmenter significativement mon salaire qui est déjà parmi les plus bas d'Europe, je trouve ça insultant et méprisant.

Donc je ne resterais pas dans une institution qui nous méprise  pour qui le seul leitmotiv est financier.

Quant aux arguments un peu plus costauds pour conserver nos vacances, tu crois encore que nos chers dirigeants nous écoutent et nous considèrent? Pire crois-tu encore qu'ils nous considèrent comme des êtres humains ? Nous sommes seulement des courbes statistiques, nous représentons un coût, nous sommes des chiffres, des numéros. Alors des "arguments plus costauds", ils les écraseront en quelques minutes grâce à leurs médias aux ordres chargés de faire le service "après vente".

Je crois que le plus pathétique dans l'histoire, c'est que la grande majorité des collègues et des syndicats, pour l'amour de leur servitude, suivra cette régression sans lever le petit doigt.
avatar
Mrs Hobie
Neoprof expérimenté

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Mrs Hobie le Mer 23 Mai 2018 - 22:54
@koub a écrit:Etant donnée la programmation plutôt tardive des examens,
Euh, je ne la trouve pas forcément plus tardive que d'autres années ... J'ai souvenir que le 21 juin, les élèves n'ont pas forcément terminé leurs épreuves et râlent de ne pas pouvoir faire la fête de la musique ...
Je crois d'ailleurs me souvenir que l'année où j'ai passé mon bac (1991 ...) la fête de la musique avait marqué la fin des épreuves écrites . D'ailleurs à l'époque, les vacances étaient le 30 juin, aucun débordement en juillet, et les résultats du bac étaient bien après ces dates de vacances ....

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Lefteris le Mer 23 Mai 2018 - 23:00
@XIII a écrit:]

Je ne parle pas de "motivation" mais de conditions de travail. J'ai besoin de ces vacances pour recharger mes batteries pour faire face à des élèves et des familles de plus en plus difficiles. De plus enlever ces jours de repos qui sont aussi des jours de préparation et de réflexion sans augmenter significativement mon salaire qui est déjà parmi les plus bas d'Europe, je trouve ça insultant et méprisant.

Donc je ne resterais pas dans une institution qui nous méprise  pour qui le seul leitmotiv est financier.

Quant aux arguments un peu plus costauds pour conserver nos vacances, tu crois encore que nos chers dirigeants nous écoutent et nous considèrent? Pire crois-tu encore qu'ils nous considèrent comme des êtres humains ? Nous sommes seulement des courbes statistiques, nous représentons un coût, nous sommes des chiffres, des numéros. Alors des "arguments plus costauds", ils les écraseront en quelques minutes grâce à leurs médias aux ordres chargés de faire le service "après vente".

Je crois que le plus pathétique dans l'histoire, c'est que la grande majorité des collègues et des syndicats, pour l'amour de leur servitude, suivra cette régression sans lever le petit doigt.
Disons que si ce n'est pas une unique raison de motivation pour entrer, c'en est une pour rester. Avec 30 % de moins de traitement que les vrais catégorie A, avec la dégradation fulgurante et infernale des conditions de travail, il faut absolument cette compensation. De plus, quand lire abondamment (donc préparer), si ce n'est en vacances, quand on n'est pas dans l'épuisement physique et mental, à flux tendu ?
Je trouve particulièrement mesquin d'amputer systématiquement la dernière semaine d'août, par brimade, pour nous habituer au rognage pour la prérentrée. Ca ne sert à rien, les élèves rentrent échelonnés la semaine suivante, on pourrait faire le laïus de prérentrée et distribuer les emplois du temps ces jours là. En plus, si l'on tient un compte des jours perdus dans l'année ne relevant pas de l'enseignant (sorties, intervenants extérieurs comme dentiste et planning familial, projets, réunions, formations obligatoires..) on se rend bien compte que le but n'est pas de maintenir coûte-que-coûte une heure de plus par matière, au mieux.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
musa
Fidèle du forum

Re: Dates des vacances d'été 2018

par musa le Jeu 24 Mai 2018 - 9:15
+1. Je ne suis pas rentrée dans le métier pour les vacances même si c'était un élément de ma motivation puisque d'une famille plutôt "traditionnelle", on m'avait pas mal seriné ( et je l'avais intégré) que prof c'était pas mal comme carrière pour une femme pour élever ses enfants.
Après, vu la dégradation de nos conditions de travail, j'ai eu bien des fois l'occasion de regretter ce choix initial. Mais aujourd'hui, si je reste c'est à cause des vacances. C'est le seul avantage qui m'empêche de partir parce qu'un autre emploi signifierait une qualité de vie bien moindre pour mes enfants (mais pas pour moi!). Et pourtant, je ne suis pas la plus à plaindre. Agrégée (mais à temps partiel), je suis correctement payée par rapport aux contractuels que je vois se tuer à la tâche et que je suis amenée à défendre en tant que syndicaliste.
Si les vacances sont réduite à 5 semaines, je n'hésiterai pas une seconde.
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Yazilikaya le Jeu 24 Mai 2018 - 9:47
Comme dis Lefteris: nous sommes catégorie A, payés 30% de moins que les autres catégories A (soit l'équivalent de 3 mois e travail (Source: insee première n°1564 août 2015)
Les vacances sont une compensation.
avatar
Cristaline
Niveau 3

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Cristaline le Jeu 24 Mai 2018 - 10:08
Pareil que Musa et d'autres ici, si on venait à réduire les vacances, je n'hésiterai pas à rendre mon tablier ! Si j'accepte un tel salaire (aussi bas), c'est pas pour travailler autant que quelqu'un qui gagne plus que moi... Je pense déjà à préparer ma porte de sortie (je suis pourtant T2). Marre d'être traité comme des larbins à qui on peut tout demander puisque ce métier est un "sacerdoce". Very Happy
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Daphné le Jeu 24 Mai 2018 - 10:23
Le problème vu la tension sur le marché du travail c'est : que faire ?
Si j'avais eu la réponse j'aurais fait ce choix sans hésiter !
avatar
Paleoprof
Niveau 9

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Paleoprof le Jeu 24 Mai 2018 - 10:34
L'autonomie dans l'organisation du travail et la fameuse liberté pédagogique ont été de réels arguments pour me décider à quitter le monde industriel à 40 ans bien tassés et à diviser mon salaire par plus deux et demi (malgré le crédit immobilier calculé sur l'ancien salaire, hein), alors que mon ancienne entreprise est toujours florissante et que mon travail et mes résultats étaient reconnus et valorisés par mes supérieurs.

Je travaille beaucoup pendant les vacances (y-compris les grandes vacances que j'ai passées l'an dernier à préparer mes premiers cours), mais les vacances ont été et restent un argument non négligeable pour avoir choisi l'EN. Si on les réduit, je pense revoir mon engagement dans l'EN et retourner vers le monde industriel.

J'ajoute que le statut cadre sans avoir à manager des emm..... et br..... au quotidien est aussi un élément appréciable.


Dernière édition par Paleoprof le Jeu 24 Mai 2018 - 10:36, édité 1 fois

_________________
Je construis ma suite...... pingouin       pingouin
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Lefteris le Jeu 24 Mai 2018 - 10:35
@Daphné a écrit:Le problème vu la tension sur le marché du travail c'est : que faire ?
Si j'avais eu la réponse j'aurais fait ce choix sans hésiter !
Effectivement, pour ceux qui sont déjà en place. La solution trouvée par ceux qui n'y sont pas encore est toute simple et largement appliquée : ne pas devenir enseignant, et même plus , éviter les filières qui y mènent majoritairement (bombe à retardement prévisible pour certaines matières littéraires). Pour les plus jeunes, la reconversion est de plus en plus fréquente, pendant qu'il est encore temps. En fait, ce sont les anciens qui sont piégés, car pas le temps de repartir pour plusieurs années de préparation de concours, limites d'âge, blocage indiciaire etc. . On ne repart pas non plus à zéro passé un certain âge. C'est plutôt le vivier qui s'assèche, en quantité comme en qualité. A force de multiplier les dégradations , les annonces anxiogènes, les "décideurs" n'auront même pas besoin de vraies réformes pour arriver à leur but, la contractualisation. ca se fera naturellement, notamment dans les coins à fort chômage. Dans les endroits fuis comme la peste, c'est une autre histoire, nle voit déjà dans nos secteurs difficiles, où le temps de survie d'un contractuel est plus que limité. titanic

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Contenu sponsorisé

Re: Dates des vacances d'été 2018

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum